[Article] Le rêve lucide

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

[Article] Le rêve lucide

Messagepar Jagannath » Mer Déc 03, 2008 16:41 pm

Afin d'enrichir cette rubrique, n'hésitez pas à poser toutes vos questions.
Cliquer ici pour lire ce qu'est un [Article]

Le Rêve Lucide

De quoi s’agit-il ?
- Il s’agit lorsqu’on rêve, de se savoir en train de rêver. D’avoir conscience que notre corps matériel est endormi, et que le monde dans lequel on évolue est celui des rêves.

Est-ce que cela existe vraiment?
- Le phénomène a largement été démontré en laboratoire et été étudié par de nombreux spécialistes. De toutes façons, il suffit de le pratiquer pour s'apercevoir que c'est possible!

A quoi cela sert-il ?
- D’abord c’est une sensation assez merveilleuse : on est dans un monde nouveau qu’on ne connait habituellement qu’à l’état inconscient. Dès lors, on peut, au lieu de subir le déroulement des rêves, y retrouver son libre arbitre et y faire des tas de choses folles.
- C'est un monde virtuel au réalisme stupéfiant, très supérieur à ce que peut offrir n'importe quel jeu vidéo ou n'importe quel film, même en 3D! Et en plus, interaction totale. Voir des paysages magnifiques qui ne peuvent exister qu'en rêve, rien que cela vaut le détour.
- Le monde des rêves est plus malléable ; il est donc possible d’y faire de la magie, de faire apparaître des objets, d'influencer les personnes rencontrées, de voler, de se téléporter, de devenir un animal ou une autre personne, ou même de transformer complètement l’environnement à notre guise… Ces choses peuvent être très faciles pour certaines personnes certains jours, ou relativement malaisées à d’autres moments ; mais tout cela est faisable et les rêveurs lucides peuvent expérimenter plusieurs de ces choses, voire toutes, lors de ses évasions nocturnes.
- On peut discuter avec les personnages que l’on croise et leur poser des questions extravagantes. Leurs réponses peuvent être tout à fait décevantes ou complètement géniales. On peut simplement explorer le monde, et y expérimenter un peu tout ce qu’on veut : la méditation, le voyage spatial, visiter des mondes inconnus, passer à travers les murs, faire l’amour à des créatures de rêves, massacrer son prof d’allemand ou le voisin d’en face, sauter de la tour Eiffel ou se jeter sous un train pour voir ce que ça fait (il n’y a aucun risque). Chacun selon son caractère y trouvera donc de quoi s’amuser.
- Selon certaines sources, il est possible d’y trouver des enseignements mystiques ou d’y prendre contact avec des guides, des anges, etc. Cela peut être un lieu pour se livrer à des pratiques occultes, où partager des rêves avec d'autres. Ceci est sujet à débat et beaucoup de personnes ne parviennent à rien de concluant. Il ne me semble pas fondé de se lancer dans le rêve lucide juste pour ça ; mais je suis bien persuadé qu’on peut y faire des découvertes très intéressantes : rien que les discussions qu'on peut y avoir avec les personnages du rêve sont souvent édifiantes.
- Là où le développement est certainement utile dans le domaine de la spiritualité, c’est que la pratique du rêve lucide peut aider à d’autres pratiques : rêve éveillé, voyage astral, méditation, tout cela en apprenant à faire fit de certaines barrières qui nous paraissent infranchissables à l’état de veille, mais que l’état de rêve lucide apprend à relativiser, et facilite un certain lâcher-prise. On peut y explorer l’état intermédiaire : avant que le rêve prenne corps, on peut être déjà lucide en dormant. Cet état qui s’apparente beaucoup au voyage astral permet de trouver facilement des états de méditation beaucoup plus avancés que ce qu’on parvient à l’état de veille, ou de se dédoubler pour entamer un voyage astral. Quant au rêve éveillé, il peut s’avérer une vraie source de révélation, car bien effectué, il s'apparente à une profonde méditation. En conclusion, l’expérience d’évoluer sans les restrictions du corps matériel est de toute manière, je crois, bénéfique et appréciable par tous, avec des effets bénéfiques dans d'autres domaines.

Qui est rêveur lucide ?
- Certaines personnes ont ce don naturellement de s’apercevoir régulièrement de leur état de rêve. Pour autant ils n »ont pas forcément appris à en tirer parti pour y expérimenter toute la fantaisie que ce monde permet.
- D’autres apprennent à trouver la lucidité en rêve par un travail assidu. On peut arriver à des résultats dès le premier soir, ou bien au bout de plusieurs semaines.
- Les enfants ont en général d’énormes facilités qu’ils oublient par la suite. Si on leur apprend, ils arrivent souvent à des résultats le soir même. Il peut donc être bon d’en parler à vos enfants, car à l’âge adulte, c’est un peu plus dur de se lancer.

Comment devient-on rêveur lucide ?
- Cela se travaille. Des résultats peuvent venir rapidement pour une personne motivée. En général, il s’agit de commencer à travailler à se rappeler de ses rêves. Ensuite, de les écrire tous les matins, pour identifier des « signatures » qu’on est en train de rêver (les choses qui ne nous arrivent qu’en rêve et qui nous aideront à nous apercevoir qu’on rêve). Ensuite en se posant souvent la question à l’état de veille : « suis-je en train de rêver ? », quitte à vérifier si nécessaire. En exerçant sa mémoire à se souvenir de ce qui vient de se passer (utile en rêve). Et finalement avec pas mal d’autosuggestion (« Dans mon prochain rêve je veux m’apercevoir que je rêve ».)
- Il existe d’autres méthodes basées sur le fait de ne pas perdre conscience en s’endormant, jusqu’à ce qu’un rêve se développe. C’est plus difficile cependant.
- Et il existe beaucoup de variantes.

Est-ce difficile?
- De parvenir à des résultats, non. En suivant avec soin les instructions données par les personnes qui ont étudié le sujet, on peut y parvenir le soir même ou dans les semaines qui suivent, si on est pas déjà un rêveur lucide naturel.
- Ce qui est plus difficile, c'est d'augmenter la fréquence pour bénéficier de rêves lucides régulièrement, avec une longue durée et une lucidité de bonne qualité. Au début ils ont tendance à s'interrompre trop vite et on rencontre quelques difficultés car les rêves nous jouent des tours, ou sont parfois décevant. Bref on ne devient pas un rêveur lucide expérimenté du jour au lendemain.

Tout le monde peut-il rêver lucidement?
- A priori, oui; à part si on refuse d'y croire ou si vraiment on refuse d'y passer le temps nécessaire.

Dans un rêve lucide, a-t-on la personnalité que nous avons à l’état de veille ?
- Pas exactement. On laisse de côté une certaine pression que nous avons à l’état réveillé. Il est difficile de se forcer à faire des choses qu’on n’a pas envie ; par contre il est très facile de se laisser emporter par la fantaisie du moment. Bref notre volonté est moins construite, on réagit bien plus spontanément. Il est possible de travailler dans le sens contraire, mais c’est à mon avis aller contre l’intérêt même du rêve lucide. Explorer les états de conscience du rêve lucide est certainement bien plus intéressant qu’essayer d’y importer une personnalité alourdie par trop de jugement comme à l'état de veille.


En conclusion, le rêve lucide se rapproche d'une sorte de transe puisqu'on échappe, le temps du rêve, aux lois classiques de la physique et qu'on peut y explorer des choses inattendues, depuis notre inconscient jusqu'à des expériences inédites. Cette approche de la transe a un aspect plus ludique que véritablement magique, mais constitue une entrée en matière assez fabuleuse justement parce qu'elle apporte beaucoup d'amusement en même temps qu'elle ouvre d'autres horizons.

bloom
Messages : 33
Enregistré le : Jeu Sep 20, 2007 19:49 pm

Messagepar bloom » Mer Déc 03, 2008 22:52 pm

Je sais pas ce que tu pourrais me dire de l'expérience que je vais te dire, mais il m'est arrivé plusieurs fois lorsque je dormais de rêver que je dormais mais la chose qui me déboussolait le plus c'est que je savais très bien que mon corps à moi dormait, mais je ne pouvais pas revenir à la réalité tant que dans le rêve je n'étais pas réveillée. Cela prend beaucoup de temps à chaque fois pour arriver à revenir à la conscience.

Désolée si je ne suis pas très clair dans mes propos, j'espère que tu m'as comprise et que tu pourras me dire si c'est un rêve éveillé ou lucide comme tu en donnes la définition ou alors si c'est autre chose.

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Déc 04, 2008 0:53 am

Bloom : on dirait que tu savais que tu étais endormie, et que tu cherchais avec difficulté à te réveiller? Si c'est bien ça, il s'agit en effet d'un rêve lucide. La prochaine fois, plutôt que d'essayer de te réveiller, pourquoi ne pas explorer les possibilités infinies du rêve en te sachant rêver?
Modifié en dernier par Jagannath le Jeu Déc 04, 2008 2:45 am, modifié 1 fois.

bloom
Messages : 33
Enregistré le : Jeu Sep 20, 2007 19:49 pm

Messagepar bloom » Jeu Déc 04, 2008 1:25 am

Je recopie ici ce que j'ai écrit par message à Bertrand:

Dis moi cela t'arrive t-il quand tu es entre l'éveil et le sommeil d'entendre comme des murmures de voix? Je ne sais pas si cela vient de moi ou bien s'il s'agit de messages. En tout cas les propos que j'entends sont incompréhensible. Et t'arrive t-il toujours entre l'éveil et le sommeil de percevoir des formes, des images qui ont du sens? Si oui sais tu comment les réguler car quand je me concentre bien pour les distinguer je me rends compte qu' il y en a trop d'un coup et qu'elles sont très brèves.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Déc 04, 2008 1:40 am

bloom a écrit :Comment arriver à me concentrer si ça arrive à nouveau?

Pas besoin d'être concentrée. Si tu es décidée fermement à le faire, la prochaine fois, tu y parviendras très probablement.
Jusqu'à preuve du contraire, c'est encore toi qui décides de ce que tu fais!
A part vouloir il n'y a pas de recette, mais vouloir est la portée d'une personne décidée ;)
Mais dis-moi, explorer quoi au juste?

Le rêve bien sûr. Quant à ce que c'est? Je l'ignore moi-même, mais j'aime l'explorer :)

Tes questions en privé :

- Entre l'éveil et le sommeil entendre des murmures de voix? Percevoir des formes?

Ce sont les hallucinations hypnagogiques. Elle apparaissent au moment ou notre conscience s'endort, un peu comme un pré-rêve (mais on a pas encore un corps dans ce pré-rêve et c'est instable, ça peut changer du tout au tout de manière chaotique). Après ces hallucinations hypnagogiques ou images hypnagogiques, viennent les premières sensations non physiques. On voit souvent une image très réaliste mais pas vraiment fiable de la pièce où on dort; en général lorsqu'on est conscient à ce stade, et à moins d'être prévenu, on pense être réveillé et avoir les yeux ouverts. Mais certains détails trahissent que cette vision est intérieure. En fait on a les yeux fermés et on voit une image astrale de la pièce où l'on dort. A ce stade certaines personnes savent "sortir de leur corps" et visiter l'astral, que chez les rêveurs on appelle plutôt l'état intermédiaire. Lorsque la lucidité apparait à ce moment-là et de façon involontaire, le sujet peut prendre peur, car son corps est déjà physiologiquement paralysé comme durant le rêve. Il arrive alors dans ce cas involontaire d'avoir un sentiment effrayant de paralysie, d'étouffement, et le tout accompagné d'hallucinations parfois terrifiantes : présence d'ombres, de démons, d'une personne qui cherche à vous étouffer. C'est sans danger et c'est un trouble du sommeil fréquent mais dont les gens parlent peu de peur d'être pris pour des fous, mais cela n'a rien d'inquiétant. C'est en outre un avantage pour pratiquer le rêve lucide car on peut partir de là. Ca s'appelle la paralysie du sommeil; ça a donné lieu a un tas de légendes dont celle du cauque-mar (un monstre qui paralyse et terrifie les personnes endormies) qui est aussi l'origine éthymologique du mot cauchemar.
Une autre phase intéressante : ici peut apparaître un bruit assourdissant très fort ou/et une grande vibration qui secoue assez fortement. Ce ne sont encore que des hallucinations, mais elles correspondent au moment ou se crée notre corps pour le rêve. En général on ne s'en souvient pas parce qu'on a perdu conscience, on dort, mais l'expérience est très troublante et bien connue de certains rêveurs lucides. La première fois ça fait un peu peur mais c'est devenu une sensation que j'apprécie et qui est devenue plutôt agréable. Après cette vibration, il arrive qu'on entre directement dans un rêve, ou qu'on entre dans l'état intermédiaire ou l'astral dont je parlais plus haut.
Comme les hallucinations hypnagogiques, comme la paralysie du sommeil, cette vibration est normale et n'a rien d'inquiétant; en fait tout le monde la vit toutes les nuits, simplement la différence, c'est d'être conscient au moment où la sensation a lieu.

D'où viennent tes connaissances?
Il y a des tas de gens qui pratiquent le rêve lucide. On en parle, il y a des forums et des livres et des études sur le sujet. Et la pratique qui est irremplaçable. C'est assez fascinant d'explorer ces états par lesquels on passe habituellement sans s'en apercevoir ;)
Modifié en dernier par Jagannath le Jeu Déc 04, 2008 2:44 am, modifié 2 fois.

bloom
Messages : 33
Enregistré le : Jeu Sep 20, 2007 19:49 pm

Messagepar bloom » Jeu Déc 04, 2008 1:50 am

ces images hypnagogiques sont elles à prendre en compte? Car la je commence à savoir comment contrôler leurs apparitions et ensuite arriver à les voir en détails. Il est même arriver que les images que je vois prédise un évènement à venir.

Je n'ai pas les phases que tu décris après. La seule chose qui peut y correspondre c'est quand il y a réellement un brut fort je me met à trembler entièrement.

ce n'est peu être pas des images hypnagogiques que je vois?

espace intermédiaire pour toi c'est le rêve lucide?Moi je reste toujours à cette phase où je vois mes jolies petites images car il faut que je sois vraiment détendue pour les voir et vu que je suis très détendu je m'endors.lol.Visualiser les couleurs est très apaisant aussi mais j'ai eu une grosse surprise un jour car pour m'endormir j'ai visualisé le plus de couleur possible je me suis endormie sans m'en rendre compte et brutalement je me suis réveillé à cause des couleurs qui étaient toujours présente

bloom
Messages : 33
Enregistré le : Jeu Sep 20, 2007 19:49 pm

Messagepar bloom » Jeu Déc 04, 2008 2:13 am

Je vais te dire la première fois que j'ai eu un flash prémonitoire j'ai été pétrifiée. Tu t'imagines toi être tranquillement dans ton lit et tout d'un coup en tournant la tête apercevoir un loup blanc tapis dans la neige entrain de t'observer? J'aimerais tellement revoir cette image là. Je t'assure elle était d'une beauté incroyable. Je ne savais même pas que ça pouvait être un talent. C'est juste que cette première vision m'a tellement plus que j'ai eu envie de recommencer encore et encore et ça a porté ces fruits. Et petit à petit j'ai essayé de les canaliser. Avant elles passent tellement vite que j'avais pas le temps de voir ce que c'était et j'en étais malade de passer à côté d'une information qui pouvait être importante. Maintenant j'arrive à figer ces images quelques secondes.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Déc 04, 2008 2:20 am

Personnellement, je ne sais pas faire grand chose à partir des images hypnagogiques elle-mêmes. C'est une période ou l'activité cérébrale peut fonctionner en même temps sur un mode encore un peu rationnel, mais déjà sur un mode libéré de trop de raison. Le cerveau ou l'esprit (comme tu veux) peut alors faire des raccourcis foudroyants, l'inconscient s'exprimer et révéler des choses. Seulement j'ai un peu de mal lors de cette phase : soit je me réveille, soit je m'endors, soit c'est trop chaotique. Si tu en tires de bonnes choses, bravo, c'est tout à ton honneur. Pour ma part j'ai des inspirations plus intéressantes lorsque j'arrive dans les phases de l'espace intermédiaire ou je peux entrer en méditation et dans un certain état de grâce.

Si tu poursuis la lucidité, que tu restes consciente, durant ces phases hypnagogiques (c'est bien ça que tu vois à mon avis) tu peux certainement la maintenir encore au-delà, et voir les phases suivantes (parfois toutes parfois juste une) et aller ainsi jusqu'au rêve sans perdre ta lucidité. On appelle cette méthode WILD (wake-initiated lucid dream) par opposition aux méthodes plus traditionnelles où la lucidité apparaît dans le rêve au lieu d'avoir été maintenue depuis l'endormissement, les DILD (dream-initiated lucid dream).

En tous cas si tu as le talent de rester lucide pendant le phases HH (hallucinations hypnagogiques), c'est fort intéressant, ça s'approche d'états de méditation et je ne suis pas étonné que tu aies des flashs intéressants ou prémonitoires dans ces moments-là.

L'espace intermédiaire n'est pas le rêve lucide. Le monde est trop proche du réel, c'est le monde astral des magiciens. Ceci dit, il a un panel très vaste de possibilités, depuis une similitude fidèle avec le monde réel que l'on peut explorer "en astral", jusqu'à des zones bien plus troublantes. Je ne suis pas expérimenté dans l'exploration astrale, donc je ne peux pas t'en dire beaucoup plus. Disons que c'est clairement différent du rêve néanmoins, par l'absence de la fantaisie et de la malléabilité du rêve.
Le rêve lucide, à la limite, c'est plus un lieu pour s'amuser, selon mon expérience, même si d'autres mystiques y voient de grandes possibilités métaphysiques... Qui sait peut-être que je changerai d'avis, j'ai le temps :)

bloom a écrit :J'aimerais tellement revoir cette image là. Je t'assure elle était d'une beauté incroyable. [...] J'ai eu envie de recommencer [...] et petit à petit j'ai essayé de les canaliser. [...] Maintenant j'arrive à figer ces images quelques secondes.

C'est génial ce que tu dis là : tu as trouvé toute seule un mode de méditation ou de réceptivité, et petit à petit par ta volonté tu as su l'apprivoiser malgré les difficultés. Il en va de même pour le rêve lucide et bien d'autres choses. Pour la beauté des images que tu as vues, je peux te croire, même si c'est plutôt dans le rêve lucide que de mon côté j'ai trouvé de telles merveilles :)
Mais rien ne m'empêchera d'essayer ta technique après tout, elle semble très prometteuse :)

bloom
Messages : 33
Enregistré le : Jeu Sep 20, 2007 19:49 pm

Messagepar bloom » Jeu Déc 04, 2008 2:28 am

Je sais que j'ai encore du chemin à faire pour par exemple les aggrandir car elles restent souvent assez petites. Oui je pense que c'est de la méditation car après avoir fermer les yeux je fixe le milieu de mon front je vois d'abord une lumière bleue et ensuite les images arrivent. C'est comme si j'avais plus de corps du moins je ne le sens plus. Mais des fois j'ai l'impression qu'on veut m'avertir de quelque chose car à peine j'ai cligné les yeux que j'en vois pleins se déssiner.


J'avoue que j'aimerais bien essayer ta technique car elle a l'air très intéressante mais bon j'ai l'impression que je vais plus réussir à faire ce que je fais d'habitude qu' un rêve lucide. A moins que je repousse le moment ou je m'endors après les visions ou que je garde l'idée fixe dans ma conscience de rester éveiller? C'est comme cela que tu fais? Moi j'ai peur que malgré le fait de repousser le sommeil je continue à voir mes images

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Déc 04, 2008 2:40 am

Chère bloom : il ne faut pas empêcher l'endormissement. Il faut bel et bien s'endormir, seulement, il faut rester conscient quand même jusqu'à savoir qu'on est en train de dormir, puis de rêver. C'est toute la difficulté de la méthode WILD. Il est plus facile d'apprendre à faire renaître la conscience en plein rêve (DILD) que de la maintenir en s'endormant. Mais comme d'une certaine façon tu as déjà de l'expérience sur les images hypnagogiques, si ça se trouve tu y parviendrais correctement.
Pour ma part je n'y arrive presque jamais ainsi, mais selon les individus, cette méthode peut parfois marcher très bien :)

Par contre, je vais terminer là la discussion pour cette nuit : je reprendrai demain, à la condition expresse que tu aies corrigé toutes ces fautes dans tes messages ci-dessus :)

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Jeu Déc 04, 2008 18:02 pm

Bonjour !

J'apporte ma modeste contribution à ce sujet fort intéressant. Je suis parvenu à un rêve lucide une seule fois. Le soir même avant de m'endormir, dans mon lit, j'ai pensé très fort "je vais faire un rêve lucide", je l'ai pensé plusieurs fois, pendant au moins dix minutes. Et puis je me suis endormi sans m'en rendre compte (je ne suis plus très sûr ça remonte à longtemps). Et c'est cette nuit là que dans mon rêve, je me suis dit "hé mais je rêve". J'ai pu explorer le rêve durant environ 1min ou 2 (temps à l'échelle du rêve) puis je me suis réveillé. Dans ce rêve, chacun de mes mouvements demandait un effort conscient très difficile. Alors j'ai décidé de m'envoler. Seulement je flottai à quelques mètres du sol et je n'ai pu réussir qu'à nager vulgairement dans un quasi surplace.
J'ai eu une autre experience de rêve lucide mais je ne le concidère pas vraiment comme telle car ça a duré très peu de temps. Au départ c'était un rêve tout à fait normal, je volais (ça m'arrive souvent lol), et là je me suis dis, "je rêve !" et quand j'ai pensé ça, j'ai perdu toute faculté de voler, je suis tombé au sol dans un faussé bien fournie en herbe verte, sur le rebord d'une route goudronnée. Pour ce cas précis, je n'avais fais aucun exercice préalable au rêve lucide.

Pour moi la façon la plus efficace de parvenir à un rêve lucide a été de le vouloir. Il faut s'en persuader. C'est tout à fait possible ! Ce n'est peut être même pas "magique", c'est un état de sommeil particulier du cerveau dans lequel votre conscience reprend le dessus. Et comme l'a dit Bertrand, tout y est possible, vous retrouvez votre nature première : celle d'un être en possession de son monde, à la fois en lui, et hors de lui.

Bon travail !
Modifié en dernier par Odin le Jeu Déc 04, 2008 20:23 pm, modifié 2 fois.

markab
Messages : 588
Enregistré le : Ven Juil 07, 2006 10:54 am
Magie pratiquée : Le pays de l'arbre et de l'eau

Messagepar markab » Jeu Déc 04, 2008 21:17 pm

Personnellement la phase avec le bruit assourdissant est pour moi toujours très impressionnante. Car je tourne en spirale en même temps à toute vitesse, rares sont les fois ou j'arrive à tenir et la suite en tout cas est toujours aussi impressionnante, les rêves ne ressemblent tellement pas à des rêves... Et il me faut passer invariablement par une sorte de "bombe" qui pulse fort, je n'y arrive pas facilement tant la sensation de mourir est forte, cela me donne même des chocs au cœur mon corps entier s'en ressent.

Sinon les rêves lucides cela m'arrive régulièrement et pas volontairement, leur réalité est tellement évidente qu'il me faut toujours un temps avant de réaliser que je rêve. C'est souvent un détail qui me le fait dire (ex la lumière est noire, ou les choses sont en effet miroir)
Mais les moments ou cela est fréquent malgré moi, cela me fatigue trop car je crois que je n'ai pas assez de vrai sommeil et je dormirais bien le jour.

Un petit truc à essayer lorsque l'on dort et que l'on sent que l'on va se réveiller. Faire en rêve un saut périlleux arrière. Non seulement on ne se réveille pas mais en plus la sensation est terrible, c'est comme si on replongeait dans quelque chose d'étrange et avec une grande vélocité.

Le silence intérieur pour s'endormir consciemment est pour ma part très efficace et me permet de ne pas se laisser emporter par les premières hallucinations.

Tout cela me fait penser que cela fait un bon bout de temps que je pratique pas et que cela me fera le plus grand bien en ce moment de m'y remettre.

Avatar de l’utilisateur
Serval.T
Messages : 825
Enregistré le : Lun Avr 21, 2008 12:55 pm
Contact :

Messagepar Serval.T » Ven Déc 05, 2008 11:27 am

En ce qui me concerne les rêves et sorties astrales m'ont depuis le début de mon enfance guidé ... a vrai dire la magie je l'ai commencé ainsi ... Les chamans ont été non premier sujet ... ce qui est étrange c'est que j'ai cet impression de déjà vu ... parfois je stagne et parfois je vais plus vite que la lumière lol le temps n'as plus prise ... Mes rêves j'en suis à présent maître ... evidement je suis très loin de contrôler l'histoire mais ... comment dire ... je suis totalement conscient et pleinement lucide de mes actions ... je me surprend même à raisonner à la bonne action à accomplir dans la source de mes possibilités ... A mon réveil je continu à y penser et méditer aux solutions et possibilités ... Le Tout nous sollicite ... A nous d'aller vers lui ... Les rêves ou sorties astrales sont des expériences en vue de nous améliorer dans l'hétér universelle ... Je crois sincèrement que celui qui apprends à marcher entre les modes sera libre à sa mort d'exister de maîtriser la vrai magie et de contrôler son corps d'éther ... Pour qu'il ne s'échappe tel une vapeur n'ayant aucune consistance ni matière condensée ... allant vers la lumière primordiale du TOUT attiré vers l'aiment car trop peux d'expérience... Trop léger dans la balance ... Alors faisant des allées et retours d'en haut vers le bas et d'en bas vers le haut jusqu'à l'éveil ou plutôt une volonté de claire voyance sur les choses à force des allées retours ... Apprenant à marcher malgré tout :) ... C'est cela nostre Graal ... Nous sommes le récipiendaire acceuillant le corps ... Exstillare mortuorum manes ... Il lius memoria meum pectus effodit ...
Ce qui est en haut est comme
Ce qui est en bas...

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Ven Déc 05, 2008 12:53 pm

bloom a écrit :Mais savoir que l'on rêve le corps s'en trouve perturbé, non? Sinon en faire trop souvent cela n'est pas bon .

Le corps physique lorsqu'on rêve est paralysé. Donc il se repose.
Le cerveau en rêve est de toutes façons actif, donc aucune différence à priori sauf peut-être : la conscience. Et même si les rêves lucides ça ne dure au maximum que quelques quarts d'heure par nuit, en effet certaines personnes trouvent qu'une nuit avec des rêves lucides repose moins profondément, ou du moins doivent compenser en dormant un petit peu plus. Ça ne me semble pas un mal insupportable.
D'autres personnes au contraire se sentent mieux après les rêves lucides et mieux réveillés, à cause de la continuité et les sensations agréables au réveil, et tout simplement la joie qu'apporte le rêve lucide.

Avatar de l’utilisateur
Basaltes
Messages : 84
Enregistré le : Jeu Oct 16, 2008 12:34 pm

Messagepar Basaltes » Ven Déc 05, 2008 17:48 pm

Il est vrai que ce genre de rêve est étrange... Comme une ou deux fois ou, au début d'un rêve, je me suis rendu compte que que effectivement ce n'était pas réel, en faisant quelques efforts j'ai pu sentir mon corps effectivement endormis, lors et allongé alors que je me tenai debout... Je sentai que si j'essayais de sentir mon corps d'avantage je me réveillerai.
J'ai pu faire mon rêve consciement, et agir à ma guise.
Je vous passe les détails mais je me suis réveillé quand je suis tombé dans un fossé assez profond alors que je faisais du vélo...

Combien de fois on se réveille aprés une énorme décharge d'adrénaline... une chute libre, une frayeur...

Avatar de l’utilisateur
Serval.T
Messages : 825
Enregistré le : Lun Avr 21, 2008 12:55 pm
Contact :

Messagepar Serval.T » Ven Déc 05, 2008 18:09 pm

Moi en tout les cas je me sent mieux après ... Libre ... Ayant tiré les leçons spirituels ... Parfois des années ou des mois ou des heures après je finit par comprendre à ma façon evidement les subtilités de ces moments parfois violent parfois incroyable de beauté ...
Ce qui est en haut est comme

Ce qui est en bas...

markab
Messages : 588
Enregistré le : Ven Juil 07, 2006 10:54 am
Magie pratiquée : Le pays de l'arbre et de l'eau

Messagepar markab » Ven Déc 05, 2008 20:20 pm

Cela doit dépendre de chacun la sensation de bien être.
Je dis pas que cela me plait pas mais la sensation de subir plusieurs nuits durant n'est pas évidente.

Le bénéfice n'en ai pas moins réel car je sais que je "bosse"activement ces nuits là, je m'endors sur un truc et ça "travaille" toute la nuit. Au matin en général j'ai mes réponses ou des idées.

Mais la foutue paralysie est dure quand même, car moi je n'ai pas moyen de l'arrêter, même si je me réveille et va boire un coup de flotte, cela recommence dès que je suis rallongée. Quand cela ne me fait pas de violentes "explosions" dans la tête.
Bof, ça doit bien déboucher quelque chose je pense.
Mais c'est quand déroutant.
Surtout quand par exemple, si on se réveille en pleine nuit, on se lève, on marche en sentant le sol froid, les bruit sont normaux autour, on fait des choses normales, sauf que à un moment on se rend compte que le feu sur lequel on souffle pour le raviver est noir ou que le lieu familier est à l'envers et la lune noire (j'suis visiblement spécialiste des "mondes" noirs et à l'envers). Là j'avoue qu'il y a un bel instant de panique à ce demander ce qui se passe.
Je reconnais que je ne cherche pas ces états, mieux je les ai fuis très longtemps. Depuis toute petite.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Déc 06, 2008 0:00 am

Je suis un peu jaloux de trouver ici autant de personnes qui font du rêve lucide naturellement. En ce qui me concerne, pour le moment, ca me demande un certain travail de préparation pour favoriser les chances de réaliser que je dors ou que je rêve, et c'est loin de marcher tout le temps :)


    Markab,

    Il semble que ce que je nommais la grande vibration / les sons violents, tu les ressens comme des explosions. La première fois que j'ai ressenti la vibration (ça secoue le corps éthérique violement) j'ai trouvé ça flippant, mais maintenant j'aime bien la sensation. Apparemment elle dure moins.
    De l'expérience que j'en ai, le lâcher-prise à ce moment-là (accepter de ne pas être maître d'où on va et se laisser "happer" par le rêve, raccourcit considérablement cet état, l'instant suivant on se sent plus léger, non seulement parce que c'est fini, mais aussi parce qu'on a renoncé à la continuité de notre existence dans le temps (note bien que dans l'astral on a toujours un corps alors que dans les rêves, c'est facultatif, c'est ça qui nous pousse à résister). A mon avis ça se passe au niveau des chakras de la tête, ça se dénoue, mais je suis pas spécialiste, ce sont des choses qu'à l'état de veille j'ai beaucoup de mal à "ouvrir".

    Ensuite tes mondes noirs appartiennent à ce que les rêveurs lucides nomment l'espace intermédiaire. Enfin en français du moins, depuis Florence Ghibellini qui l'a un peu étudié en amateur. C'est certainement aussi l'astral des sorciers. C'est aussi ce qu'expérimentent tous ceux qui sont sujets aux paralysies du sommeil.
    Je n'ai aucune expérience négative dans cet état, mais je ne l'explore jamais. Je me laisse emporter par le rêve et le quitte donc très vite, ou alors par chance je rentre dans une méditation très agréable.

    Je sais que rentrer en rêve lucide est très souvent la solution idéale pour sortir des paralysies du sommeil. Apparemment, il s'agit de se laisser basculer sur le côté, ou aspiré, et emporté par le rêve; c'est un lâcher-prise. Le rêve qui s'ensuit est alors généralement lucide.

    Dis moi, tu voudrais nous donner une description plus détaillée d'une de ces visites des mondes "inversés"? Je pense que c'est un classique des visites souterraines de l'astral, mais ça me plairait de lire (à défaut de pratiquer moi-même) ce qu'on peut y vivre et ressentir.

markab
Messages : 588
Enregistré le : Ven Juil 07, 2006 10:54 am
Magie pratiquée : Le pays de l'arbre et de l'eau

Messagepar markab » Sam Déc 06, 2008 11:27 am

Bon je n'ai pas trop le temps de répondre aujourd'hui, mais je l'écrirais demain si je peux.
J'ai toutefois écrit un de mes "rêves". Il est interressant car le bruit assourdissant et la spirale n'arrivent ni au début, ni a la fin mais au milieu. Et il y a aussi l'inversion et le noir.

J’étais dans ce rêve, une jeune fille brune, vierge, et un peu simple, dans le sens ou je me sentais sans connaissance. J’ai pénétré dans une sorte de d’édifice qui était au bord d’un fleuve, et qui ressemblait à une tour étroite faite de pierres et bois, cette tour avait la particularité d’être construite, disons, a l’envers, quand on monte on croit descendre et en colimaçon. Débrouilles toi pour comprendre ça. A ce stade je suis déjà très inquiète. Surtout que l’édifice semble un peu branlant et ouvert à tous les vents. Je continue donc ma progression et rencontre un jeune homme blond et souriant. Il me montre des jouets qu’il avait fait, deux petites figurines, une à mon effigie, l’autre à la sienne et un petit chariot attelé à deux petits chevaux. Entre temps un vent à décorner les vaches, s’était levé et l’édifice s’est mis à tanguer puissamment dans un vacarme terrible. Prise de vertige, je m’accroche à tout ce que je trouve et dévale en pleine panique le colimaçon. Mais le jeune homme, m’attrape et m’emmène tout en haut de la tour, qui est curieusement suspendue en bas. La ferme, qui forme la charpente du toit, de cette tour circulaire s’est mise à tourner sur elle-même à une vitesse folle, dans un vent terrible et dans un bruit de pierres, de métal, et un battement puissant. Le jeune homme s’est approché et je me suis unie à lui dans une extase inégalable et je sus que je concevais.

bloom
Messages : 33
Enregistré le : Jeu Sep 20, 2007 19:49 pm

Messagepar bloom » Sam Déc 06, 2008 13:27 pm

Vous pouvez pas savoir comment je suis dégoutée. Et oui ce matin j'ai senti que je rêvais. Pour vous dire j'arrêtais pas de dire mais je rêve mais je rêve!!!" Mais au moment où je me suis dit que je pouvais explorer et bien je me suis réveillée. Bon C'est un début maintenant je n'ai plus qu'à moins m'emballer afin de pouvoir explorer.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Sam Déc 06, 2008 15:05 pm

Chaque chose en son temps Bloom, je trouve ça très encourageant. Dès ce soir je m'y remet !

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Déc 06, 2008 15:14 pm

Bloom : C'est un excellent début :) Tu es une chanceuse qui a des facilités en rêve lucide et j'en suis très content pour toi. Je te rassure, on arrive très vite à faire durer le rêve plus longtemps, c'est les premières fois que la surprise tend à nous réveiller. Bonne continuation!

Markab : J'adore ces choses qui sont absurdes dans le réel mais totalement normales et même parfaitement logiques dans le monde des rêves. Comme cet escalier qui fait descendre lorsqu'on le monte.
La logique rigide du monde prétendu "réel", à côté, semble bien dérisoire :)
On arrive à penser tellement différemment dans les rêves...

Au-delà du côté ludique du rêve lucide, c'est un peu cette relation directe et sans rationalisme que j'ai envie d'importer dans le monde réel. Donc dans ce sens le rêve m'aide, je l'espère, à penser de manière moins rigide, plus inspiré.

Ah et ton récit nous le rappelle : faire l'amour en rêve est une chose tellement spontanée et libérée de tout jugement, c'est un moment magique; si on est lucide, c'est d'autant plus merveilleux :)
Merci pour ton récit, je suis friand des narrations de rêve, et j'espère donc que tu auras le loisir de nous en donner d'avantage, en particulier sur ces mondes "étranges"!

Avatar de l’utilisateur
N-mantic
Messages : 1116
Enregistré le : Mer Mai 14, 2008 19:43 pm

Messagepar N-mantic » Sam Déc 06, 2008 15:39 pm

- Entre l'éveil et le sommeil entendre des murmures de voix? Percevoir des formes?

Ce sont les hallucinations hypnagogiques. Elle apparaissent au moment ou notre conscience s'endort, un peu comme un pré-rêve (mais on a pas encore un corps dans ce pré-rêve et c'est instable, ça peut changer du tout au tout de manière chaotique). Après ces hallucinations hypnagogiques ou images hypnagogiques, viennent les premières sensations non physiques. On voit souvent une image très réaliste mais pas vraiment fiable de la pièce où on dort; en général lorsqu'on est conscient à ce stade, et à moins d'être prévenu, on pense être réveillé et avoir les yeux ouverts. Mais certains détails trahissent que cette vision est intérieure. En fait on a les yeux fermés et on voit une image astrale de la pièce où l'on dort. A ce stade certaines personnes savent "sortir de leur corps" et visiter l'astral, que chez les rêveurs on appelle plutôt l'état intermédiaire.


Très interessant, ça me rappelle des choses qui me sont déjà arrivées ..

Mais qu'en est-il lorsque ce ne sont pas que de simples murmures, mais plutôt une conversation bien réelle qui s'étend entre moi et un interlocuteur (je veux dire que les informations échangées sont réelles : je ne savais pas ce que j'apprends durant la discussion), et que j'ai conscience de la fragilité de cet instant. C'est à dire que je sais que si je me laisse aller au réveil, ou si je me laisse m'endormir, je vais perdre la liaison. Et je dois lutter sans cesse pour rester sur la lame qui separe les deux etats ..
Necromantic was here...

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Déc 06, 2008 15:46 pm

Et bien, N-mantic, j'appellerais justement cela un état de transe :
C'est la grâce provisoire pendant laquelle l'esprit du côté de la matière, rationnel et concret, rentre en symbiose avec l'esprit libre qui, lui, est sans barrière. Alors ils s'apportent mutuellement et tant que cette magie opère, on peut se retrouver à parler à des esprits, à des dieux, à comprendre des choses, à avoir des réminiscences de vies antérieures, à voir l'avenir etc...

Tu pourrais même raconter ton expérience dans la rubrique "racontez vos transes", je crois que ça nous intéressera! :)
Pense aux majuscules, tu sais que le robot est très fatigué en ce moment :D

Avatar de l’utilisateur
N-mantic
Messages : 1116
Enregistré le : Mer Mai 14, 2008 19:43 pm

Messagepar N-mantic » Sam Déc 06, 2008 15:57 pm

Oui désolé^^

Ce que tu me dis la confirme ce que je pensais .. Je ne suis pas sûr que raconter cela serait utile. Ca ne m'est arrivé que 3 fois si je m'en souviens bien, et autant je me souviens parfaitement de l'état dans lequel j'étais, autant les discussions en elles-même m'échappent. Je me suis souviens à peine de la première phrase de la première fois, quand à l'instant où cette "transe" à commencé, j'ai entendu une voix se présenter à moi en m'appelant par mon nom (je ne sais plus lequel était-ce .. ce n'était pas mon prenom actuel, mais je sais que c'était moi) et en se prétendant être Osiris. Biensure, c'est surement parce qu'à l'époque j'aurais donné en priorité comme nom à la divinité mâle Osiris qu'il s'est présenté à moi ainsi. Mais ça a été troublant, parce que ça a été la nuit juste après qu'une personne m'ouvre les portes de l'occulte .. comme si c'était un réveil attendu depuis un moment .. (et moi-même, j'ai eut l'impression de comprendre une foule de mes interrogations antérieures)
Necromantic was here...

markab
Messages : 588
Enregistré le : Ven Juil 07, 2006 10:54 am
Magie pratiquée : Le pays de l'arbre et de l'eau

Messagepar markab » Sam Déc 06, 2008 16:12 pm

J'en ai plein! il me faudra un peu de temps pour raconter tant j'ai la sensation d'avoir une autre vie avec l'onirique.
Ce qui est clair c'est que parfois je règle des trucs qui ne se reproduisent plus après. Je crois que le travail que l'on fait en rêve est valable dans le monde réel.

Un autre sur le monde à l'envers.
Un jour que je dormais dans une tente près de chez des amis (nous faisions une grosse fiesta), je me réveille et sort dehors, pieds nus et juste avec ma chemise. J'entends que en haut à la maisonn, plein de gens discutent et s'amusent. Je me dirige donc vers la bas pour les rejoindre.
Sauf que en montant l'escalier de pierres, je me rends compte que tout est à l'envers, cela m'affole un peu et me dit que je dois être en train de faire une erreur, que cela a toujours été ainsi.
Je dois dire que toutes les autres sensations étaient normales, rugosité des pierre, fraîcheur de l'herbe sous mes pieds, les voix que j'entendais sauf aussi que la nuit, très noire, me permettait d'y voir quand même très clair.
En passant devant l'étable je jette un oeil dedans et là encore tout est à l'envers et c'est à ce moment que je suis emportée par une spirale folle dans un bruit de tonnerre et de chaînes grinçantes.

Cette spirale je la connaît par coeur et elle me terrorise toujours autant.
Il m'est arrivée d'essayer de tenir en son coeur, comme si on tenait au coeur d'une tornade, et une fois que j'avais taché de tenir bon, malgré la grande terreur que je vivais, je suis descendue jusqu'au fond et suis arrivée sur quelque chose qui ressemblait à un immense générateur d'énergie. Cela pulsait et explosait en permanence, j'étais soulevée à chaque instant et il me semblait que ma tête se séparait de mon corps.
J'entendais des tas de "choses" qui parlaient aussi, et j'avais du mal à voir car cela me rend, bisarre à dire, assez aveugle, mais je sentais des choses aussi. A cette époque je vivais cette expérience au moins 4 fois par semaine.

Maintenant j'ai un peu moins peur car je suis capable à tout moment (enfin presque) de changer le sens de la spirale, dans un sens elle me fait peur et dans l'autre non, allez comprendre. Mais je suis assez contente que cela ne m'arrive pas trop souvent. De toute façon je peux presque faire venir cet état à volonté mais en dix fois moins intense.

Et je crois que la terreur ressentie n'a pas d'équivalence dans le monde réel, j'ai l'impression que rien ne peut plus me faire vraiment peur en comparaison.

J 'ai encore plein d'histoires sur les mondes noirs et à l'envers mais c'est long d'écrire et se remémorer.

Et je ne parle pas des fois ou je rêve que je rêve, que je rêve. Comme si tu te rêveille d'un rêve en rêve. C'est dingue!

Avatar de l’utilisateur
meje
Messages : 512
Enregistré le : Jeu Juil 05, 2007 18:23 pm
Magie pratiquée : humaniste

Messagepar meje » Mer Déc 10, 2008 20:01 pm

Le Rêve Lucide

De quoi s’agit-il ?
- Il s’agit lorsqu’on rêve, de se savoir en train de rêver. D’avoir conscience que notre corps matériel est endormi, et que le monde dans lequel on évolue est celui des rêves.

L'imagination

De quoi s'agit-il ?
- L'imagination est la capacité innée et processus d'inventer un champ personnel partiel ou complet à travers l'esprit à partir d'éléments dérivés de perceptions sensorielles de l'existence commune. Ce terme est techniquement utilisé en psychologie dans le processus réanimatif de la perception de l'esprit, tirée de l'expérience de la perception sensorielle.

Une hypothèse évolutionnaire de l'imagination humaine, c'est qu'elle ait permis aux êtres dotés d'une conscience de résoudre les problèmes (en augmentant conséquemment la valeur sélective de l'individu) par l'utilisation de la simulation mentale.
(définition wiki)


L'imagination est pour moi la faculté de créer des mondes. Aussi vastes et variés que je le souhaite. Il n'y a aucune limite.
D'une manière générale, c'est la façon de créer les liens inexistants pour l'esprit.
Tout est lié.
Cette donnée invariable n'est pas toujours aisée à appréhender.L'imagination fait le reste. L'esprit crée tout ce qui lui est nécessaire pour faire tourner le monde.



Je viens là, parce que je ne pensais pas faire de rêve lucide.
Pas sûr, en fait.
Etes vous d'accord avec le lien que je vous propose ?

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Déc 10, 2008 20:52 pm

Quel est ce lien? Je n'ai pas saisi la question meje :O

Avatar de l’utilisateur
meje
Messages : 512
Enregistré le : Jeu Juil 05, 2007 18:23 pm
Magie pratiquée : humaniste

Messagepar meje » Mer Déc 10, 2008 21:09 pm

Je vais étoffer alors ^^

La différence que je vois entre le rêve lucide et l'imagination, c'est l'état actif du corps.
"Imagination" n'est pas ce que je veux dire. Mais c'est une facette.

Finalement, je regarde conscience, et inconscience. J'ai trouvé le mot. lol

Le rêve lucide serait donc un état inconscient du corps, et conscient de l'esprit. L'ame dans tout ça ? pfuut !

Je veux aller par là, parce que je passe beaucoup de temps à ne rien faire. Allongé, je pense. Je le fais depuis que j'ai quinze ans. C'est des semaines entières que j'ai passé à penser. Mais ce n'est pas plus dérisoire que d'essayer de rester conscient lors de ces rêves.
Je rêve en gardant la conscience de l'esprit, et en perdant celle du corps.
(Cela a pris une nouvelle dimension pour moi, je dois approfondir)

Vos avis ?

Ps: C'est dur à expliquer. J'essaye encore s'il faut.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Déc 10, 2008 21:34 pm

Ca ressemble à du rêve éveillé ce que tu dis là?
Mais pour le moment ta descriptions et si imprécise!
Raconte-nous un de ces rêves ou rêveries, qu'on y voit plus clair.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Déc 10, 2008 21:34 pm

J'ai étudié ce phénomène la semaine dernière en psychobiologie, mais je suis un élève aux capacités mnémiques éffarantes de faiblesse, j'ai oublié les détails.
Je me souviens seulement que la prof nous a parlé du phénomène suivant : le patient dort, mais il est conscient de ce qui se passe autour de lui. Il n'a pas l'impression de dormir. Au réveil, il pense ne pas avoir fermé l'oeil de la nuit, et il peut raconter tout ce qu'il a entendu. Cependant, il ne pouvait pas réagir, bouger, et pensait dormir (c'est assez paradoxal).

Avatar de l’utilisateur
meje
Messages : 512
Enregistré le : Jeu Juil 05, 2007 18:23 pm
Magie pratiquée : humaniste

Messagepar meje » Mer Déc 10, 2008 21:42 pm

Raconte-nous un de ces rêves ou rêveries, qu'on y voit plus clair.


Je l'ai déjà fait. :/

@odin: Je suis très intéressé par tes études. Tout ce que tu voudras bien m'en dire, je voudrais bien l'entendre. Un bien pour tous, à mon avis.
(Prends des notes, lol)

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Déc 10, 2008 22:39 pm

Je suis trpp bête, j'ai les cours en ligne... je ne sais pas si tout est dans ces cours mais je vous en met une partie intéressante (et j'essai de retrouver le truc dont je t'ai parlé Meje) :


L'architecture du sommeil :

Eveil
• Sommeil lent
– Léger (stade 1 et 2): ralentissement du rythme cardiaque,
diminution de la température,
– Profond (Stade 3 et 4): sécrétion hormonale, protéine,
mémorisation
« Sommeil récupérateur »
• Sommeil paradoxal
– Rôle encore inconnu: maturation cérébrale, mémorisation….

• Eveil:
Beta : correspond aux fréquences
supérieures à 12 Hz. Elles
apparaissent en période d’activité
intense, de concentration ou
d’anxiété.
Alpha : fréquences comprises entre
8.5 et 12 Hz. Elles caractérisent un
état de conscience apaisé, et sont
principalement émises lorsque le
sujet a les yeux fermés.

• Stade 1:
L’endormissement s’accompagne
d’un ralentissement de la fréquence
des ondes cérébrales et une
augmentation de leur amplitude.
Apparaissent les ondes Theta :
fréquences entre 4.5 et 8 Hz.

• Stade 2:
Un sommeil léger s’installe avec
l’apparition d’ondes spécifiques:
Train d’ondes caractérisé par des
bouffées périodiques d’ondes de
haute fréquence: fuseaux (spindles)
K complexes: onde négative ample
suivie d’une onde positive ample.

• Stade 3:
Un sommeil profond s’installe avec
l’apparition d’ondes delta, ondes les
plus amples et les plus lentes (<4HZ)
• Stade 4:
Prédominance d’ondes delta.

• Le sommeil paradoxal:
=REM (rapid eye mouvement)
EEG semblable à celui de l’éveil
mais le sujet dort profondément.
Il lui est associé la présence de
mouvements oculaires et
mouvements de sursaut des bouts
des doigts, alors que le reste du
corps est comme paralysé (atonie
musculaire).
Période de rêve.


• Le sommeil paradoxal:
=REM (rapid eye mouvement)
EEG semblable à celui de l’éveil
mais le sujet dort profondément.
Il lui est associé la présente de
mouvements oculaires et
mouvements de sursaut des bouts
des doigts, alors que le reste du
corps est comme paralysé (atonie
musculaire).

L’atonie en SP provient de l’augmentation de l’activité de neurones
GABA dans le pont qui inhibent les motoneurones spinaux.


Erf ya pas le truc Meje :'(

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Déc 11, 2008 1:48 am

@ Odin :
Ce qui est amusant, c'est que durant les phases les plus profondes, le cerveau est actif, mais la mémoire désactivée.
Moi je trouve ça génial : c'est une période pendant laquelle on pense, on fait des choses dans notre tête, mais on ne saura jamais quoi, car une fois qu'on les a faites, il est impossible de s'en souvenir!

Certaines phases du sommeil peuvent être accompagnées de lucidité, donc on peut en revenir avec le souvenir de ce qu'on vivait comme expérience. Ainsi dans le présent topic on a décrit un peu les sensations de certaines phases dont le dormeur moyen ne se souvient pas, mais qu'avec la lucidité on peut découvrir. C'est déjà fascinant! Mais certaines des phases du sommeil sont comme furent jadis les grands sommets de l'Hymalaya : vierges d'exploration!
J'avoue ça me fait triper! Je pense tout de même que la méditation peut aussi permettre de les explorer.

    O : L’atonie en SP provient de l’augmentation de l’activité de neurones GABA dans le pont qui inhibent les motoneurones spinaux.
Je veux pas jouer les rabat-joie, mais ce serait plus simple, sur notre forum qui n'est pas sur l'étude du cerveau, de traduire :
Une zone du cerveau est spécialisée dans le fait de désactiver le système musculaire moteur. Lorsqu'elle entre en activité, les ordres du cerveau sur le système moteur ne sont pas transmis, ce qui explique que nos mouvements lorsqu'on rêve ne sont pas exécutés par le corps physique.

@ Meje :
Est-ce que tes petites histoires postées dans les divagations sont ces rêves éveillés dont tu parles ici?

Avatar de l’utilisateur
meje
Messages : 512
Enregistré le : Jeu Juil 05, 2007 18:23 pm
Magie pratiquée : humaniste

Messagepar meje » Jeu Déc 11, 2008 6:24 am

Oui, je pensais à ces histoires là Bertrand.

Mais en relisant tout, je viens de me faire un croche pied.
Ça va pas être aussi facile que je le pensais.

J'étais bien conscient quand je tapais ces textes. Mais j'ai l'impression de n'avoir rien créé. Comme si je recopiais.
J'ai écrit "Michelle", parce qu'elle me soufflait quoi écrire. Impossible de savoir quand j'ai dormi. Juste avant. lol

Et quand j'ai "recopié" ce texte, je l'ai découvert. C'est le seul qui m'a autant laissé cette impression.

Ça n'a pas l'air d'être des rêves lucides, car je ne fais pas la démarche active. Je n'essaye pas d'agir à ma guise, au contraire. Un effet dû à mes conversations avec le messager peut être.

Merci Pour le petit court sur les rêves Odin ^^
Merci pour la traduction rapide Bertrand lol

On va trouvé quand je rêve, hein ?

Ps: C'est costaud de parler des rêves. J'ai envie d'effacer u_u

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Déc 11, 2008 6:55 am

@ Meje,
Oui pour moi il s'agit bien de rêves éveillés.
Puisque pour le moment tes rêveries en question sont dans divagations et que nous nous demandions où les placer, je te propose de les déplacer toi même (coper-coller) dans "racontez vos transes" avec comme mention pour qu'on s'y retrouve : "Un rêve éveillé".
Et n'hésite pas à nous en raconter d'autres.

Avatar de l’utilisateur
meje
Messages : 512
Enregistré le : Jeu Juil 05, 2007 18:23 pm
Magie pratiquée : humaniste

Messagepar meje » Jeu Déc 11, 2008 20:17 pm

Je posterais les suivants Bertrand. Pour moi, il n'y a vraiment que "Michelle" qui soit bien une transe. Le reste a trop été alambiqué avant que je vous le révèle.Ce sont de petites histoires, qui vous plaisent j'ai l'impression.
Ca me suffit.

Ps: La prochaine transe est pour bientôt. Je vais la provoquer cette fois. Je vous dirais tout ^^
Echec, réussite, entre les deux... On va voir.

Avatar de l’utilisateur
naturellement
Animateur
Messages : 788
Enregistré le : Mar Nov 13, 2007 17:45 pm
Voie spirituelle : La mienne
Magie pratiquée : Aucune

Messagepar naturellement » Sam Jan 10, 2009 0:45 am

Bertrand a écrit :Ce sont les hallucinations hypnagogiques. Elle apparaissent au moment ou notre conscience s'endort, un peu comme un pré-rêve (mais on a pas encore un corps dans ce pré-rêve et c'est instable, ça peut changer du tout au tout de manière chaotique). Après ces hallucinations hypnagogiques ou images hypnagogiques, viennent les premières sensations non physiques. On voit souvent une image très réaliste mais pas vraiment fiable de la pièce où on dort; en général lorsqu'on est conscient à ce stade, et à moins d'être prévenu, on pense être réveillé et avoir les yeux ouverts. Mais certains détails trahissent que cette vision est intérieure. En fait on a les yeux fermés et on voit une image astrale de la pièce où l'on dort. A ce stade certaines personnes savent "sortir de leur corps" et visiter l'astral, que chez les rêveurs on appelle plutôt l'état intermédiaire. Lorsque la lucidité apparait à ce moment-là et de façon involontaire, le sujet peut prendre peur, car son corps est déjà physiologiquement paralysé comme durant le rêve. Il arrive alors dans ce cas involontaire d'avoir un sentiment effrayant de paralysie, d'étouffement, et le tout accompagné d'hallucinations parfois terrifiantes : présence d'ombres, de démons, d'une personne qui cherche à vous étouffer. C'est sans danger et c'est un trouble du sommeil fréquent mais dont les gens parlent peu de peur d'être pris pour des fous, mais cela n'a rien d'inquiétant. C'est en outre un avantage pour pratiquer le rêve lucide car on peut partir de là. Ca s'appelle la paralysie du sommeil; ça a donné lieu a un tas de légendes dont celle du cauque-mar (un monstre qui paralyse et terrifie les personnes endormies) qui est aussi l'origine éthymologique du mot cauchemar.


Oh dis-donc... Tu viens de décrire très précisément ce que je vis régulièrement depuis .... depuis toujours, en fait.... J'ajouterai même que, lorsque je prends conscience alors que je suis paralysée, je me sens monter tout en ne pouvant pas bouger. Je veux me laisser aller mais je prends peur car je sais que mon imagination pourrait me faire voir des horreurs... et que je ne serai pas sûre à 100% que ce n'est que mon imagination. Alors je me débats pour bouger... et si je ne reste pas éveillée quelques minutes, je retombe souvent dans le même état aussitôt où je dois me débattre. :o(

Ca m'énerve, car je voudrais vraiment arriver à passer cette étape. Je ne suis pas paniquée lorsque je prends conscience dans un rêve, car je sais pertinament que ce que je vois est virtuel.

En tout cas, merci pour cette description, c'était tout à fait ça, j'ai l'impression d'être moins seule dans ce cas.


Odin a écrit : Dans ce rêve, chacun de mes mouvements demandait un effort conscient très difficile. Alors j'ai décidé de m'envoler. Seulement je flottai à quelques mètres du sol et je n'ai pu réussir qu'à nager vulgairement dans un quasi surplace.


J'avais le même problème avant jusqu'à ce que je trouve le truc! ^^ Ne cherche pas à "nager" ou battre des ailes... Mets toi en position de "flottage" et déplace toi avec la force de ta pensée! :o) Tu verras, ça marche beaucoup mieux héhéhéhéhéhéhhéhéhéhé ^^

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Jan 10, 2009 1:31 am

Et oui, Naturellement. Ce phénomène est en fait très répandu, mais les victimes n'en parlent pas beaucoup et restent dans l'ignorance que de nombreuses personnes vivent la même chose.
Il ne s'agit pas selon moi d'un rêve à proprement parler, mais tu n'as pas à avoir peur des visions : personne ne se fait blesser ni n'en meurt. En fait si tu te persuades que tu resteras sereine, tu n'auras normalement aucune vision désagréable.
Une des façons les plus sympathiques d'éviter ces expériences négatives est d'apprendre à partir d'elles pour entrer en rêve lucide. Il faut pour cela s'abandonner en se laissant rouler sur le côté, et on rentre en rêve classique, avec en prime la lucidité tant recherchée par les adeptes du rêve lucide : on est conscient d'être en train de rêver.


Le Sommeil Profond


Sinon j'ai entamé une exploration du sommeil profond, j'avais expliqué plus haut que ce moment me fascinait, et je n'imaginais alors pas sérieusement que je pourrais parvenir à l'explorer, quoique j'en avais grande envie.
La mémoire étant désactivée, il est difficile d'en ramener des souvenirs, mais j'ai mis au point une petite méthode. Je retranscrit ici mes notes :

    Explorations du sommeil profond (du 05 au 08 janvier 2009 - SP)
Je ne peux pas vraiment faire un compte rendu du contenu, car en général il n'y a rien à raconter. D'abord je ne pense pas qu'il existe une frontière nette entre rêve et sommeil profond. Il est déjà démontré qu'on peut se trouver en phase REM et ne pas rêver, comme on peut se trouver en sommeil profond et en fait rêver.
Je souhaitais simplement creuser mon expérience de la lucidité et de la connaissance des états de sommeil en trouvant une sorte de lucidité dans le sommeil profond. Il y a plusieurs motivations à ça : la curiosité : que fais-je durant tout ce temps dont je n'ai jamais aucun souvenir? Je pensais au début que c'était le vide, mais l'étude du cerveau montre qu'il est au contraire actif. Si je suis actif, je voulais savoir ce que je fais! Il y a eu aussi le sujet sur le somnambulisme. Le somnabulisme est un sujet fascinant, j'avais envie de comprendre un peu mieux et il a lieu en sommeil profond.
Ensuite une motivation liée à la recherche spirituelle : les personnes réalisées ont souvent utilisé la référence du sommeil profond pour montrer que nous continuons d'exister même lorsque pour nous le monde n'existe pas, cela fondant la supériorité du "Soi" (Atman) sur le monde (loka), le premier étant permanent, le second ne l'étant pas. Je voulais toucher ça du doigt.
Comme souvent cette recherche de la compréhension du sommeil profond s'est traduite par une autosuggestion involontaire, ou quelque aide du destin, qui m'ont permis de mettre un peu involontairement une méthode au point:
    - Préférer une sieste à la nuit. Le milieu de soirée s'est montré efficace.
    - Attendre d'être dans un état de fatigue propice au sommeil profond, c'est à dire éviter les moments où on a l'intuition qu'on va rêver. Les rêveurs lucides savent en général faire la différence. Il faut avoir l'esprit empâté, lourd, sans cette impression confuse qu'on a besoin de rêver.
    - S'endormir dans une position plutôt inconfortable, lumières allumées.
    - En étant un peu inconfortable avec les lumières allumées je parviens toujours à faire un micro-réveil au bout d'un temps X (ne me demandez pas comment).
    - Pratiquer de la même façon que pour le "MUO" des rêveurs lucides, c'est à dire qu'il faut parvenir lors de ce micro-réveil à prendre assez conscience pour mémoriser nos sensations/sentiments, mais pas assez pour s'intéresser au monde extérieur, ne pas faire de projet, rien, surtout ne pas bouger le corps, et replonger vite en sommeil profond.
    - Répéter l'opération autant que possible. Une fois que c'est parti, c'est assez facile à faire fonctionner en boucle.
    - On peut parvenir ainsi à récolter des flash de nos dernières activités de sommeil profond et à approcher mieux le phénomène grâce à une suite "d'instantanés". Un peu comme si, à défaut de pouvoir voir l'intérieur d'un objet, on le découpait en tranches pour se faire une idée de ce dont il est constitué par ces "coupes" instantanées.
    - Idéalement on obtiendrait une image "scaner" de coupes successives. Mais l'étude influence peut-être le contenu (les micro-réveils empêchant éventuellement certaines phases? rien n'est sûr...) et le résultat reste souvent trop confus pour se faire une image nette de l'évolution de cet état dans le temps.

    Note : je n'ai pas réussi à trouver de lucidité, et je suis arrivé à la conclusion que le sommeil profond est par nature hostile voire antagoniste à la lucidité, ceci sera développé plus loin.
- Qu'ai-je récolté?
Comparé aux rêves lucides, le contenu rapporté de mes immersions dans le sommeil profond est peu spectaculaire, et peut sembler tout à fait sans intérêt à ceux qui n'y ont pas de curiosité. En fait cette récolte est pour moi édifiante car elle me parle de moi lorsque ma mémoire ne fonctionne pas.

- A quoi ressemble cette récolte?
- A des tas de souvenirs qui ne sont que le flash de ce que j'étais en train de faire au moment même du réveil. La plupart du temps les sentiments sont riches et profonds, mais relativement inexplicables. C'est pourquoi il était utile d'avoir une méthode qui permette de multiplier ces moments de réveil en replongeant aussi vite que possible après mémorisation.

- Y-a-t-il des images en sommeil profond ?
- Oui, il y a des images et même un décors, mais pas tout le temps (plutôt rarement). Il est probable que certains moments se rapprochent du rêve, sans en être toutefois. D'autres moments ce ne sont que des sentiments forts et purs. Tous sont sans pensées, sans idées et similaires dans leur nature, qui diffère nettement du rêve.

- Quelle est la différence entre ces moments et ceux du rêve?
- Toute relation sujet-objet est absente de mes expériences de sommeil profond. Cela signifie que même si je vois des objets, que je peux faire des choses avec, je n'ai aucun recul sur ma propre existence. Je suis là mais n'ai aucune notion de "je". En fait l'ego est absent, et avec lui sont absent le sentiment d'individualité, ainsi que toute réflexion mentale, pas de pensées, pas d'idées. Je n'ai même pas d'identité : je n'ai aucune idée de qui je suis, et cela n'a pour moi aucune importance, pas même de sens. J'agis par une force supérieure, qui n'est pas ressentie comme différente de moi pendant ces phases; c'est seulement au réveil que je peux me les représenter ainsi; mais pendant l'action, il n'y a que nécessité divine impérieuse à laquelle je suis totalement identifié, en totale adhésion.

- Est-ce que j'agis en sommeil profond?
- Oui, je suis très actif. Ce que j'ai ramené de ma récolte de "flash" du sommeil profond est très semblable aux témoignages des somnambules qui racontent en se réveillant qu'ils étaient poussés par une force absolue, une sorte de nécessité incontestable.
Mis à part que je ne suis pas somnambule donc que mon corps restait inactif, j'ai chaque fois ramené le sentiment que j'étais en train de faire quelque chose d'absolument impérieux, d'une volonté intérieure mais totalement divine que rien ne peut contester.
Rarement je me souviens vraiment de ce dont il s'agit : une fois je dois faire quelque chose avec mon poêle à bois, il n'existe que l'absolue nécessité de cet acte que j'effectue; rien d'autre n'existe à part cela : ni moi, ni mes projets, ni aucune raison de le faire autre que c'est nécessairement ce que je fais, avec une adhésion totale de ma part.
Le plus souvent je n'agis que par le mouvement des mes sentiments : il n'y a aucune image, juste des choses à ressentir, à accomplir intérieurement, de façon active et jamais passive (comme ça pourrait être le cas en rêve classique). Souvent il n'y a rien de matériel, mais il y a toujours de l'action (au moins énergétique et sentimentale.) Et contrairement à ce que l'analyse éveillée suggère, le sentiment est toujours d'une parfaite connaissance de ce que je fais. Au réveil, au contraire, cela parait très flou, mais on se souvient que c'était extrêmement clair!
[EDIT-2011] Ces activités et perceptions dans cette étude du sommeil profond semblent coïncider à ce que les bouddhistes nomment "le monde de la forme pure". [/EDIT]

- Des révélations?
- Pas de révélation mystique, quoi que la simple constatation de l'existence de ces états peut en soit être considérée comme édifiante. J'ai cependant ramené une image intéressante de l'un des flash : j'étais suivi par deux chats, comme toujours pris dans cette action d'impérieuse nécessité, avec ma totale adhésion et en l'absence totale de réflexion ou de conscience de mon identité. Étrangement je me sens au réveil très proche de ces chats. D'abord parce que contrairement à ce qui se produit en rêve ils ne m'apparaissaient pas comme des objets extérieurs, mais aussi parce qu'au réveil, ils représentent l'état dans lequel j'étais.
Les gens qui connaissent bien les chats savent qu'ils sont parfois (souvent) dans des états où ils expriment leurs sentiments comme pris par une force irrésistible. On sent ça chez eux dans leur façon de se frotter et de se tortiller sous les gratouilles. Ils perdent tout recul sur eux-même, tout contrôle de censure. De ce que j'ai ramené du sommeil profond, j'étais dans un état tout à fait similaire, il n'y avait plus que l'action, s'imposant elle-même, de nécessité divine.

- Des faits insolites alors?
- Oui : étrangement, j'ai une petite allergie aux chats. Le fait insolite est qu'après cette compagnie féline en sommeil profond, je me suis réveillé en éternuant, tout à fait comme si j'avais vraiment été en compagnie de chats. (Et aucune raison d'éternuer : bonne santé, pas froid, rien d'autre que les chats vus en sommeil profond.) C'est passé aussi vite que c'est venu.

- Pourquoi serait-il impossible d'être lucide?
- Parce que n'ayant aucune conscience de mon identité, il n'existe durant ces expériences aucune personne à qui ramener mes expériences. A part au point de jonction, celui où la conscience ré-émerge, la mémoire est inactive car elle est sans objet. Il n'y a rien à se souvenir qui ne soit pas moi/dieu (absence de relation sujet/objet) et il n'y a pas de Bertrand "réel" à qui rapporter mon expérience. Le monde réel n'existe absolument pas durant l'expérience. Au moment de jonction, seulement là, je parvient à saisir le sentiment que j'avais, la dernière image que j'ai vue. Et c'est en ajoutant ces images "flash" que je reconstitue un peu mon être du sommeil profond. En fait, rigoureusement, il ne serait pas impossible d'être lucide, simplement il serait impossible de s'en souvenir, et cela n'a donc en fait aucun sens dans ces états-là. Et si la mémoire se mettait en marche, on se réveillerait, ou on entrerait en rêve, l'état de sommeil profond étant intrinsèquement lié à l'absence d'identité du rêveur. [EDIT-2011] Ce commentaire indique ma perception à cette période de mes recherches. Aujourd'hui je sais que ces informations étaient erronées puisqu'il m'est arrivé d'obtenir la lucidité en sommeil profond. [/EDIT]

- Le sommeil profond est-il toujours ainsi?
- Je ne sais pas. Il existe peut-être des phases et des états différents. Cependant tout ce que j'ai pu ramener était ainsi. Je ne peux pas en déduire de généralité, juste vous en donner le compte rendu et vous laisser tirer quelque conclusion vous-même si vous le pouvez. Pour ma part, c'est une expérience édifiante mais à laquelle je n'associe pas de conclusions particulières.
J'ai tout de même la conviction (intuitive et ferme) que l'état de sommeil profond est ainsi vécu par n'importe qui au moins régulièrement, bien que la chose soit presque systématiquement oubliée. Comme je n'ai pas de preuve à offrir que mes résultats ne sont pas influencés par mes croyances, il faut n'y voir qu'une conviction et vérifier soi-même sans apriori avant d'adhérer à ma théorie.

- Que veut dire "nécessité divine"? Est-ce une expérience religieuse ou influencée par des croyances religieuses?
- Par ma notion de "nécessité divine", je n'entends aucunement une référence à un dieu de type religieux. Simplement en l'absence avérée d'une volonté individuelle, la volonté apparente telle qu'analysée au réveil qui dirige mes actes peut s'exprimer avec ces mots. Ça peut être entendu de façon religieuse, ou simplement comme une force supérieure dont je (en tant qu'individu avec ses goûts et ses idées) est absolument absent, laissant place à une sorte de "Je" absolu, pour qui aucune des choses auxquelles je m'identifie à l'état de veille n'a d'existence : je n'ai ni nom, ni âge, ni projet, ni possession, ni idée, ni conviction; je suis seulement mu par cette impérieuse nécessité avec ma totale adhésion.

- Le réveil, ça se passe comment?
- Une fois la série terminée, il y a un moment fascinant où l'individualité réapparaît. Et avec elle le mental et la conscience du monde dit "réel". La première fois, mes membres étaient très engourdis, très maladroits, j'avais vraiment la sensation que je ne m'étais pas servi de mon corps pendant des années. Ceci témoigne d'à quel point j'étais absorbé durant le sommeil profond, par mon action sans lien avec l'idée de corps physique. On peut supposer que les phases de rêve permettent de se réhabituer avant le réveil (?) En tous les cas, les fois suivantes je me suis réveillé plus doucement et cela m'a évité cette phase très pâteuse quasi fiévreuse où ni mon équilibre ni mes mouvements n'étaient cohérents.

- Comment faire pour ne pas rêver durant cette exploration?
- Malheureusement je n'ai aucun secret; j'ai pratiqué cela durant des moments qui m'ont semblé favorables, mais la reproductibilité de l'expérience est délicate et dans les mêmes conditions je peux me retrouver à rêver. Dans ce cas le micro-réveil aura lieu en fin de cycle de rêve et la séance est inutilisable. C'est une difficulté de ne pas se mettre à rêver. Vu que ma méthode s'est construite sur les hasards du destin, je dirais qu'on a sans doute besoin d'un coup de pouce et que de l'autosuggestion pourrait éventuellement fonctionner ("durant ma sieste, je souhaite un sommeil sans rêves, des réveils, et me rendormir facilement")... Ça semble une bonne idée mais je n'ai pas essayé.
Modifié en dernier par Jagannath le Mar Aoû 30, 2011 17:31 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Ven Jan 16, 2009 15:11 pm

Selon le site : http://www.science-et-magie.com/archive ... 11reve.htm on a une multitude de savants, d'artistes, de scientifiques, d'inventeurs, de sportifs même... qui ont trouvé leur inspiration ou d'importantes solutions et théories directement dans leurs rêves.

Jérôme Cardan : la solution de l'équation du troisième degré.
Giuseppe Tartini : composition de la "Sonate du Diable" en dormant.
Jean de La Fontaine : la fable des "Deux pigeons".
Paul Ehrlich : la structure des cellules et la combinaison des arsénobenzènes capable de vaincre la syphilis.
Elias Howe : La machine à coudre.
Mendeleïev: table de classification périodique des éléments.
Von Stradonitz : le Benzol et la théorie de la structure atomique.
Otto Loewi : la transmission chimique de l'influx nerveux
Niels Bohr : la structure de l'atome.
Allan Hobson : une expérience qui dévoilera les curieux effets de l'acétylcholine.
Karl Duisburg : une nouvelle matière colorante dont l'exploitation rle rendit riche et célèbre.
Heinrich Brugsch-Pacha : déchiffrage de l'écriture égyptienne démotique.
Christian Barnard : la première greffe du cœur.
Descartes : Je pense donc je suis.
Carl Friedrich Burdach : L'explication de nombreux phénomènes vitaux.
John Foster Harrimann : comment réussir une intervention chirurgicale délicate.
Edgar Cayce : De spectaculaires guérisons réalisées grâce à un diagnostic obtenu au cours de séances de rêves lucides.
Le golfeur Jack Nicklaus : Comment corriger son swing.
Tanya Vissevskaïa : En rêve lucide, elle fit l'expérience du «patinage accompli». Elle a retrouvé à l'état de veille la qualité de l'expérience onirique. Idem pour le patin à roulette et le ski.
Goethe : Iphigénie, le Tasse et de nombreux ouvrages que Gœthe écrivit en Italie firent suite au rêve des faisans qu'il mit en pratique.
Samuel Taylor Coleridge : plusieurs centaines de vers de son poème Koubla Khan lui apparurent distinctement en rêve.

On ne parle bien entendu ici que des découvertes dont l'origine onirique a été avouée. Seulement quelques-unes parmi ces anecdotes sont dues au rêve lucide, pour les autres il s'agit de rêves "normaux". Mais je trouvais intéressant toutefois de rappeler ces prodiges ici.


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité