Atelier d'étude des 22 arcanes du tarot - Niveau 1-bis

Occultisme, kabbale, alchimie, hermétisme, arts divinatoires etc. On y aborde aussi les groupes initiatiques, occultes, et les sociétés secrètes, bref, les voies mystiques.

Modérateurs : Schae, bastet, Hraefn, Odin

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Lun Mar 16, 2015 7:08 am

L'imperatrice est l'incarnation des qualites qui protegent le cherchant. Elle peut aussi etre l'incarnation des defauts.
Le jugement est une mort initiatique. C'est part le ternaire qu'on se debarasse des mauvaises habitudes et des croyances infondees. L'imperatrice peut etre une mere protectrice, ou bien une avare' une personne prise dans l'inertie.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Mar 25, 2015 1:41 am

Aussi on a très peu parlé de sexe (mentionné par Odin sur la ceinture de l'Empereur) mais ces deux paires pourraient aisément être interprétées selon l'énergie sexuelle non? Empereur et impératrice, il est question de domination dans les deux cas, avec une nuance dans l'attitude active ou passive de cette domination exprimée dans les attitudes des deux personnages.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Dim Mar 29, 2015 6:07 am

L'imperatrice travaille a tourner son energie vers le non duel, elle vise a depasser ses idees preconcues. Elle est dans la recherche d'un ideal qui n'est pas encore mis en action. Ce qui lui parvient comme une reponse liberatrice, elle le prend pour un jugement personnel. Elle ne fait pas encore la difference entre son etre veritable et ce qu'elle croit etre. Elle pourrait, si elle le souhaitait, etre une femme libre car pleine de la connaissance non-duelle. Seule la pratique peut l'y aider. Elle devra devenir un aigle et voler de ses propres ailes, quand elle sera prete. Elle a tout interet a faire preuve de patience, le temps que l'aigle parvienne a maturite. Alors seulement elle entendra la musique merveilleuse de l'ange et en comprendra l'essence. L'ange appelle a revenir au centre (drapeau), vers l'ecoute du silence, loin des phenomenes superficiels. Le feu interieur ramene les choses a leur principe, de facon naturelle (evaporation au dessus des personnages). C'est la seule solution pour sortir du labyrinthe.
L'imperatrice hesite malgre tout car elle a accumule des connaissances qu'elle a rapidement transforme en boulets, comme des tresors qui empechent d'avoir l'esprit tranquille et de voyager leger.

(desole pour les accents je n'en ai pas sur ce clavier).
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mar Mar 31, 2015 8:33 am

L'imperatrice peut aussi representer une personne trop sure d'elle, qui toise le monde avec mepris et voudrait imposer l'etablissement de sa propre verite. Refusant ses qualites maternelles pleines de compassion, elle deviendrait un tyran ou un souverain au jugement trop prompt. Elle aurait des sujets plutot que des enfants. En imposant son jugement, elle empeche l'aigle de grandir, elle ne permet pas aux autres de vivre leur propre jugement liberateur qui provient du plus profond de leur coeur. Au lieu de renaitre, ils risquent de finir leur vie dans leur tombe.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Mar 31, 2015 10:53 am

J'aime bien la façon à peine voilée dont tu lies les lames étudiées à l'actualité du forum et ses débats hauts en couleur. Je vois que tu n'épargnes personne, c'est bien, ce genre de critique constructive est bienvenue, elle ouvre à la discussion tout en ménageant les sensibilités.

Aussi je ne sais pas à quel point c'est conforme au thème de l'atelier (et je sais que ce sera incompréhensible dans quelques mois), mais sans doute que cela ouvre sur l'aspect pratique : c'était une de mes questions si tu te souviens bien, comment choisir quel aspect on va mettre en avant entre le positif et le négatif. Notre subjectivité va être maximale ici, et les secrets pour mettre cette subjectivité au service de la Vérité et non pas de nos désirs du moment (punir tel ou tel) n'ont toujours pas été délivrés par nos maîtres en la matière ;) En l'occurrence dans la multiplicité des interprétations possibles, tu as fait des choix (assez pessimistes) et c'est ce qui m'a interpelé car bien entendu ils sont discutables (et en tous les cas honorables puisque ce sont les tiens).

Avatar de l’utilisateur
Hécate
Messages : 1460
Enregistré le : Jeu Nov 17, 2011 10:36 am

Messagepar Hécate » Mar Mar 31, 2015 20:55 pm

L’impératrice veille sur la renaissance
La rigueur/action permet la reconstruction

La renaissance ou la reconstruction est une chance, un cadeau, on peut considérer que l’impératrice puisse faire office d'ange ici ou de mère nourricière, je la vois protectrice, mais en réalité elle représente le courage et l'effort, tant qu'il est là, la renaissance/reconstruction quel qu’il soit est protégé par ça propre volonté.

La volonté qu'a une mère de mettre au monde un enfant malgré la douleur qu'il engendre et au-delà de tous, apparemment cette guerrière est prête à tout pour aidée à la renaissance, donc elle le protège de tout son être, c'est tout à fait naturel pour elle.

La terre en est l'exemple type, malgré sa souffrance, elle continue de nous faire vivre sans se poser de question.

C'est encore un drôle de paradoxe et on peut constater que cela représente tout autant l'évolution spirituelle, que dans la vie courante.

J'ai défini le rôle de chacune des Lames, mais je n'arrive pas à les fusionner pour ne trouver qu'un.

Je vois maintenant une seule et même action (mauvais terme, mais bon...), la rigueur et la renaissance/reconstruction, permettent de faire naître autre chose, je dis reconstruction car cela paraît peut-être plus évident (ou pas ...hi hi)
Pendant la reconstruction alchimique, la rigueur est nécessaire pour faire naître une prise de conscience, une réalité différente de celle vue avec les yeux, j'ai voulu dire "pour faire naître la conscience", mais l’œil de Jag me guette... (...hihihi)

Voilà ce que je peux dire de ces deux lames, pardon pour les éventuelles erreurs de formulation avec certains termes particuliers, mais j'ai faits de mon mieux pour essayer exprimer mon ressenti.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Avr 01, 2015 13:14 pm

On peut mediter sur les arcanes en ayant a l'esprit qu'on va laisser emerger un certain aspect (par exemple les tendances negatives). Ca peut aider.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Lun Avr 06, 2015 17:57 pm

II-LA PAPESSE ET XXI-LE MONDE

ImageImage
Reprenons le travail.

Voici un magnifique duo qui devrait nous apporter une réflexion apaisée.
Matérialité transcendée, spiritualité. Nous approchons de la réalisation de l’œuvre alchimique spirituelle.
Bonne méditation et fructueuse participation.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Avr 07, 2015 5:56 am

Je n'étais pas là lors de l'étude de la Papesse.
Mais je l'aurais décrite de façon intuitive comme le bon sens le plus élémentaire, la sagesse populaire élémentaire, les traditions répétées et la superstition. Ce qu'un enfant apprend en premier, le genre de sagesse qu'à un enfant lorsqu'il annonce magistralement des vérités morales élémentaires pour faire la leçon à son petit frère (il les a entendues et il les répète) comme "il faut pas taper", "ne t'approche pas du feu", "ne touche pas les affaires de papa". Cela peut aussi inclure la politesse, les formes superficielles de respect. Bien entendu ce n'est pas limité à l'enfance, et de façon plus subtile toute la sagesse populaire avec ses proverbes, ses fables et ses morales élémentaires y entrent, c'est ce qu'on répète parce que ça a l'air sage et ou que ça a fait ses preuves, sans qu'il y ait réellement besoin de le comprendre. On est dans l'inspiration de la papesse selon moi lorsqu'on rejoue le rôle de la petite fille bien sage qui a bien rangé son cartable, bien appris sa leçon de morale : elle a son livre de leçon ouvert et montre qu'elle a bien compris. Mais elle veut aussi que les autres fassent comme elle, elle montre le passage du livre qui dit qu'il faut bien ranger son cartable d'un oeil sévère à ceux qui ne l'auraient pas fait. Et elle est bien sûre d'avoir raison (couronne - pense parler d'autorité). C'est donc un niveau superficiel de sagesse, ce qui ne signifie pas méprisable, c'est par ce niveau superficiel qu'on commence l'apprentissage de la sagesse [sauf ceux qui veulent pas qui pensent être dans le niveau suprême et méprisent les premières marches de l'escalier, tant pis pour eux, ils ne monteront jamais sur les marche supérieures s'ils méprisent les premières au point de rechigner à les monter - oui je fais référence à des discussions en cours car comme toujours notre étude se mêle des débats et apporte son éclairage]. Cette sagesse superficielle peut donc mener à la superstition ou à des conceptions inadaptées. Cette sagesse doit s'enrichir et se doter de la compréhension réelle, vous vous souvenez que je conçois les lames comme une progression (qui n'est linéaire que si on simplifie à l'extrême ce qui est dans un sens le jeu de cet atelier).

Donc que se passe-t-il lorsque cette sagesse populaire, qu'on a commencé à apprendre au tout début, a grandit et a reçu l'éclairage de la transcendance du Monde? Lorsque le point d'équilibre secret de tout l'univers a été découvert? (Je ne justifie pas ici puisque j'étais présent lors de l'étude du Monde, j'ai déjà argumenté ma conception de cette lame). Ces traditions qui ont peut-être considérées avec mépris dans la suite du cheminement vont livrer tous leurs secrets et montrer leur vrai sens. Le secret de toutes les traditions se révèle comme l'incarnation d'une sagesse invisible que le pèlerin ne pouvait concevoir avant d'avoir contemplé le point parfait sur lequel tout l'univers est dans un équilibre fabuleux.

J'ai observé dans mes voyages extérieurs et intérieurs, que les maîtres pleinement réalisés ont un amour infini pour les traditions, non pas qu'ils limitent la sagesse aux traditions comme le ferait une personne superstitieuse -- ils n'y sont pas enfermés ; mais ils ne différencient plus la tradition de la sagesse. Ceci se produit seulement lorsque le Monde a été réalisé. La moindre tradition prend alors un sens secret sacré sublime. Elle n'enferme plus dans des rôles comme la petite fille avec ses leçons de morales, elle sert l'Univers en cachant son secret et elle libère.

C'est pourquoi j'ai indiqué par ailleurs que quand on se présente comme parvenu au pinacle de la spiritualité avec les théories pseudo-advaïtiques qu'on a lues récemment de la part de certains intervenants, il faut comprendre que le mépris des premières marches en prétendant "je suis en haut de l'escalier" ne peut être qu'une imposture affreusement grossière. Celui qui est en haut de l'escalier connaît le secret précieux des premières marches, son vrai sens s'est révélé à lui.

Dans cette association avec le Monde, la Papesse est exaltée dans son sens le plus élevé.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Avr 08, 2015 12:46 pm

On a un couple dans des attitudes en apparence contradictoire.
La papesse, est la rigueur. Elle peut etre percue comme une personne pleine d'ennui.
Le monde, est la liberte. Cette liberte est retrouvee seulement quand la rigueur est devenue naturelle.
La papesse montre l'exemple, elle connait deja le contenu du livre.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Messagepar Totem » Mer Avr 08, 2015 14:11 pm

le monde d'après la lame fait penser au char d'Ezéchiel d'après les 4 personnages qui entourent l'ovale ou sorte d'œuf....
Par contre le personnage à l'intérieur est féminin (le monde est une planète, donc féminin)et se tient en équilibre sur une jambe pour une raison qui m'échappe...... pour une question d'équilibre du monde peut être

La papesse orchestre peut être la transformation qui a lieu dans le monde, elle suit la progression de celui-ci à travers son livre...

Avatar de l’utilisateur
Hécate
Messages : 1460
Enregistré le : Jeu Nov 17, 2011 10:36 am

Messagepar Hécate » Mer Avr 08, 2015 15:16 pm

Pour moi le monde signifie la sagesse.

La papesse la connaissance.

Ce qui est dure à définir c'est, qu'est-ce que la papesse peut apporter à la sagesse, elle n'a besoin de rien d'autre ?

Je pourrais dire qu'il manque un pilier ici, ce qui causerait un déséquilibre, c'est la seule chose que je peux dire, j'ai peut-être une image faussée du monde ?

Petite correction

En relisant j'ai vue une grosse erreur ou une mauvaise formulation de ma part, c'est le pilier manquant qui cause un déséquilibre, mais je sans quand même que je n'ai pas fini mon ressenti.
Modifié en dernier par Hécate le Jeu Avr 09, 2015 13:30 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Jeu Avr 09, 2015 12:08 pm

La papesse est accompagnee d'un oeuf a sa gauche. C'est le signe d'une accumulation, une gestation. En cela, elle est lunaire, passive, feminine.

Cette forme d'oeuf se retrouve dans la mandorle ou danse le monde. C'est un signe de majeste divine (voir le christ en majeste), indiquant que le cycle des reincarnations est definitivement depasse. Il y a fusion avec le divin. Le monde est symbole d'harmonie (dans la vie sauvage, tout est libre mais en parfait equilibre).

Neanmoins, la representation du monde est tres epuree. Les quatres personnages symboliques attirent notre attention sur le monde interieur, sa structure/trame.

Les deux animaux du bas sont intimement relies au monde physique (voir les feuilles verte et la terre rouge). L'ange et l'aigle sont sur un plan superieur.

Le bas represente les tendances a depasser, c'est a dire les epreuves qu'on vit pour apprendre a allier la generosite/purete de la vache/licorne avec la combativite du lion (fierte d'exister).

Le haut represente la sagesse et la bonte de l'ange (inspiration) allant de paire avec l'oeil percant de l'aigle qui discerne et tranche.

L'absence d'aureole de la creature couleur chair montre que le divin peut prendre des apparences tout a fait ordinaires, il est present en tout, et au niveau humain, dans la matiere, sous des apparences multiples (c'est une espece de chimere on ne voit pas tres bien ce qu'est cet animal).

Le personnage central est le centre du monde, c'est la Nature (la premiere magicienne), a la fois male et femelle (quelaue chose entre les deux que nous ne peinons a distinguer car c'est un concept depassant la dualite).

La papesse est une gardienne, elle peut representer un maitre spirituel accomplissant des austerites pour le bienfait de ses disciples. Elle porte une couronne car la connaissance nous eleve au rang de souverain sur notre propre vie, on n'est plus des mandiants, on est acteur de notre propre liberation. Pour le commun des mortels on peut passer pour des fous car ils ne percoivent pas le but cache qui est sous leurs yeux. Le but est de reapprendre a voir la beaute du monde.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Mer Avr 15, 2015 1:44 am

Peut-on penser que le Monde est la Fille de la Papesse?

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Avr 15, 2015 5:55 am

Oui on peut penser ainsi : l'être en parfait équilibre (car ayant renoncé à l'illusoire) est issu de la discipline car seule la discipline permet de se retirer de la mondanité et des sens. Or la discipline est de toute évidence ce qui est enseigné par la Papesse.
Visuellement l'être en parfait équilibre est dans un oeuf qu'on retrouve tout au long du tarot comme une gestation.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mar Avr 21, 2015 20:16 pm

Tu étais mon maître et j'ai vieilli,
J'ai dansé pour te plaire,
Pour te voir, était-ce possible ?

Comment pouvais-tu exister
D'une telle façon ?

Je ne savais plus qui pouvait être l'un de nous

De la papesse ou du monde...

Je ne savais plus

Mais j'ai senti cette vie immuable,

Promesse d'un amour sans fin
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Hécate
Messages : 1460
Enregistré le : Jeu Nov 17, 2011 10:36 am

Messagepar Hécate » Mer Avr 22, 2015 14:40 pm

Bastet: Peut-on penser que le Monde est la Fille de la Papesse?


Oui c'est l'association des deux piliers, mais à ce stade elle est déjà entière, donc plus besoin de rien.Ça ne m’éclaire pas sur le couple :(

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Avr 22, 2015 20:57 pm

La papesse voile son corps pour révéler l'Esprit (il est purifié de toute tentation car son champ de vision se limite à l'essentiel grâce au voile). Ça indique une maîtrise des sens. Le monde naît de l'Esprit.
Mais tout ce qui est perçu jusqu'à ce stade n'est qu'une déformation faite par le mental, le sens du Je et du mien.
Sans l'ascèse de la papesse, le monde ne peut pas être perçu dans son harmonie.
Fais de l'Amour ta magie

Morgane1612
Messages : 141
Enregistré le : Mer Juil 30, 2014 10:50 am
Magie pratiquée : magnétisme et protection

Messagepar Morgane1612 » Jeu Avr 23, 2015 13:44 pm

Bonjour à tous !!

Je me lance, même si je ne suis plus rompue à l'exercice ces temps-ci. Comme l'autre fois, j'ai sorti mon propre jeu qui est légèrement différent dans les dessins, et voici ce que cela m'inspire, à chaud :

la papesse est le reflet du savoir, elle lit un livre, elle est plus âgée que l'impératrice, elle traduit donc la sagesse et la connaissance, elle renvoie également au pape, qui peut amener une notion mystique ou de croyance, de religion.
Associée au monde, je traduirai cette union ainsi, il y a une possibilité de voir le monde tel qu'il est , par l'enseignement, de voir tous les aspects du monde qui s'ouvre devant soi et la papesse nous guide et nous aide dans ce monde pour y faire notre chemin, un chemin qui n'est pas dénué de spiritualité, mais une spiritualité ouverte et sage basée sur les connaissances.
Morgane1612

Celtattitude

Avatar de l’utilisateur
Margotland
Messages : 1588
Enregistré le : Dim Aoû 25, 2013 20:57 pm

Messagepar Margotland » Jeu Avr 23, 2015 21:35 pm

Surtout que le couple précédent impératrice - jugement se lie avec cette simple question, une impératrice vieillit et une divine-enfant.

La papesse est peut-être entrain de lire son histoire et remonter dans ses souvenir d'enfance où elle était cette jeune femme en plein feu spirituel, son regard est évasif et tourner vers la gauche, un passé...

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Dim Avr 26, 2015 18:27 pm

Bienvenue Morgane.
Je vois que tu t'es mise de suite en phase.
Contente de te lire Margot.

Avant de passer au couple de lames suivant, une petite réflexion personnelle.

La Papesse m'évoque une phrase des anciens textes égyptiens :
"Je suis l'hier et l'aujourd'hui. Je connais le lendemain."
Sa triple couronne indique le ternaire divin de la création. Elle ne lit pas le livre ouvert sur ses genoux, elle le présente à notre compréhension pour que nous découvrions les arcanes. Serait-ce le livre de la Génèse?

Le Monde est la réalisation, la création manifestée. Les kabbalistes parleraient de Malkhut, la fiancée du Royaume. Les quatre éléments sont là, la vie peut commencer.
Le personnage central est l'Humanité à son berceau. Il suggère la recherche constante de l'équilibre dans l'harmonie et la pureté. Le regard de la jeune femme nue est d'ailleurs fixé sur le livre de la Papesse (mettez les deux lames côte à côte et tracez la diagonale du regard jusqu'au livre) pour y lire l'enseignement.

Je vous laisse un peu de temps, si vous désirez ajouter une autre réflexion.
Dès mardi nous passerons à la suite qui sera d'ailleurs la clôture de cet atelier.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Mar Avr 28, 2015 23:58 pm

I-LE BATELEUR ET LE MAT

ImageImage

Il y a une lame sans nom (j'espère que vous la connaissez), et aussi une lame sans nombre.
Le Mat n'a pas de nombre défini et selon les jeux de Tarot il est au début ou la fin.

Nous arrivons à la fin de notre atelier actuel.
Ce duo est l'enseignement final. Pour ceux qui ont suivi en participation écrite ou en silence, ils vont comprendre un peu l'enseignement symbolique.
Pour les autres, ils referont un tour de piste.

Bonne méditation à vous.

Avatar de l’utilisateur
Margotland
Messages : 1588
Enregistré le : Dim Aoû 25, 2013 20:57 pm

Messagepar Margotland » Sam Mai 02, 2015 22:17 pm

L'initié a finit de jouer, son voyage peut commencer.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Mai 03, 2015 19:35 pm

J'aime bien l'intervention de Margot. Elle exprime ce qu'on voit au niveau graphique à la façon dont le premier qui expérimente sans but tourne le dos au voyageur et inversement. Leur attitude n'est-elle pas quasi méprisante?

Une question : est-ce le même personnage à deux âges différents? Le voyageur a une barbe qui semble indiquer l'expérience, mais le bricoleur tout obnubilé par ses travaux ne lui porte aucune attention. Ceci exprime-t-il l'incommunicabilité entre le jeune et le vieux? Entre le profane et l'initié?

Je ne veux pas y voir QUE le mépris et l'incompréhension. Les précédents couples m'ont habitués à trouver dans la seconde lame une lumière à la première, un sens transcendant qui donne de la maturité et un horizon supérieur à la première. Mais ici au niveau graphique, le fait est clair : ils se méprisent l'un l'autre royalement. Pour le bricoleur, le sage n'est qu'un idiot qui erre sans but et auquel on ne porte pas attention ; et pour le sage, le bricoleur n'est pas digne qu'on s'arrête pour l'édifier.

Mais le mépris n'est pas le même dans les deux sens. De la part de bricoleur c'est de l'inconscience (il ne voit qu'un vagabond ordinaire). De la part du voyageur c'est un mépris confiant sans connotation négative. Ce n'est pas tant le jeune bricoleur qui est méprisé, que l'illusion/difficulté dans laquelle il se croit être. Ce n'est pas le mépris d'une chose inférieure, c'est la connaissance de la non-difficulté de la tâche. A quoi bon venir conseiller le bricoleur sur la façon d'utiliser ses outils alors que tout cela n'a pas d'autre but que de les abandonner? Il n'a en réalité aucun soucis pour lui et ne croit plus dans les manières ordinaires d'édifier autrui, il connaît le principe transcendant.

Je m'interroge sur la créature bleue. (Bastet? C'est toi?) Elle semble presque le pousser : "tu n'es plus de ce monde là, laisse-le faire ses classes!". Il y a aussi l'analogie du bâton dans les deux lames qui m'interpelle. Ils sont dans une position similaire, mais le bricoleur joue avec dans une abstraction théorique de la table d'expérience (la philosophie pour lui est une abstraction intellectuelle) tandis que le second s'appuie dessus (il vit naturellement sur les principes philosophiques). Le bâton du pèlerin symbolise la vérité qui réunit le ciel et la terre. Donc dans mon interprétation, l'un médite sur cet enseignement qui n'est pour lui qu'une conception mentale tandis que le second s'appuie réellement sur cette vérité sans même y penser, elle est devenue son pilier central.

Le vieil homme ne porte pas attention aux préoccupations du jeune, mais il n'est pas indifférent, il part serein parce qu'il est lui-même le sens réel des préoccupations du jeune. Il part en silence, sans rien dire car rien ne peut être dit. Mais sans lui, ce que fait l'autre serait vide de sens. Il est le sens invisible et pour cette raison, passe discrètement, inaperçu par l'autre.

Morgane1612
Messages : 141
Enregistré le : Mer Juil 30, 2014 10:50 am
Magie pratiquée : magnétisme et protection

Messagepar Morgane1612 » Lun Mai 04, 2015 8:35 am

Bonjour !!

Comme à mon habitude, j'ai sorti les cartes avec mon propre jeu... et là !! ça m'interpelle... je n'ai pas vraiment le même schéma que celles-ci et mon interprétation risque d'être plus différente... Je vais essayer de vous les mettre si c'est possible, et si Bastet est d'accord.

Si je fais l'interprétation avec les cartes "classiques" :
Après avoir travaillé et expérimenté en se servant du passé, il est temps de prendre son chemin, de regarder devant, sans plus se soucier du passé car le baluchon contient ce qui a été préparé. Etre résolument tourné vers la route qui a été choisie ou celle vers laquelle on nous pousse.

Si je dois interpréter avec mes cartes, c'est assez différent :
Les 2 personnages sont tournés vers le passé, dans la même direction, et le fou ne voit pas qu'il risque de tomber dans un précipice car il regarde un papillon au dessus, Le magicien à tout les "outils" devant lui pour prendre les bonnes décisions, les objets devant lui et l'infini au dessus de sa tête appellent à l'universalité, il regarde sa baguette brandie vers le haut. Son voyage semble bien préparé, mais le fou semble inconscient du danger qui le menace et même s'il regarde plus haut que le magicien, il est au bord d'un précipice. Et malgré le chien qui tente de le freiner, son pied amorce un pas vers le vide. faut-il garder présent à l'esprit le fait que malgré toute la préparation qui a été faite, il est possible de commettre une erreur par insouciance.
Morgane1612

Celtattitude

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Messagepar Totem » Lun Mai 04, 2015 10:18 am

J'ai l'impression que le bateleur prépare son voyage en homme prévenant pour limiter les déconvenues sur sa route et son bagage risque d'être plus lourd, (en matériel et savoir) alors que le Mat prend la route avec son petit baluchon (le strict minimum) comme un enfant joyeux partant à l'aventure, les expériences sur le chemin sera sa propre connaissance.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2144
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Mer Mai 06, 2015 3:53 am

Le Bateleur est un occultiste. Il croît en lui et son pouvoir sur la matière et l'esprit.

Le Mat a Foi en Soi ou Dieu. Il part le Coeur léger de toutes attaches et fausses croyances.

Le contenu du baluchon du Mat est le fruit de son expérience passée. Ce contenu est léger puisqu'il a transcendé ces conceptions et illusions. Conceptions que le Bateleur prenait pour réel pour créer encore plus de conceptions illusoires ou pour conclure qu'il tourne en rond (symbole de l'infini).

Le Bateleur travail dans la noirceur de son atelier.
Le Mat trace son chemin dans la Lumière.

La recherche du Bateleur semble douloureuse.
Le Mat est en Paix et en totale liberté.

Pauvre bateleur, il croit tellement à ses sombres desseins qu'il ne voit pas l'évidence devant lui. D'où le mépris mutuel que Jagannath à mentionné.

Clin d'oeil à Bastet au passage. ;)

Les deux arcanes me font penser également à Labor et Oratoire...
(J'ai une connaissance très limité sur le sujet, mais d'après le peu de ce que j'ai entendu...)
Le Mat a terminé son laboratoire. Mis l'essentiel dans son baluchon alchimique et marche ainsi sur le chemin de la spiritualité (l'oratoire).

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Jeu Mai 07, 2015 15:40 pm

Le bateleur est un illusionniste, il maîtrise l'art de montrer ce qui ne peut l'être par des yeux profanes. C'est ce qu'on appelle le Mystère. Le but est d'orienter les passions du cherchant, vers le centre du coeur pour qu'elles y soient purifiées. Ce qui permettra à ce cherchant de percevoir (percer pour voir).
Avec la pièce (c'est mon interprétation je le rappelle^^) qu'il tient entre les doigts, il nous montre deux choses :

-le centre sexuel. Je mets directement la citation de markab issue du sujet sur les chakras (centres énergétiques du corps) pour ne pas la paraphraser ou surinterpréter :

Le 2 : ce sont les reins et le ventre, ses fluides sont l’adrénaline et les hormones surrénales. Les actions sont celle de recherche de nourriture et les besoins du corps, de sécurité, de domination, le grégaire et le territorial.
C’est aussi les émotions fortes et instinctives, colère, peur, préservation, une part de l’instinct maternel, l’attachement viscéral, toutes les émotions qui prennent « aux tripes ».
Il est vu orange.
Travailler spirituellement sur ce chakra, est de comprendre et maîtriser ses émotions, ne plus se faire trimballer comme un fétu de paille par les évènements et nécessités comme une fatalité mais de vivre paisiblement les choses avec recul.



-un denier (une pièce de monnaie). Le travail du métal est symbolique. Le bateleur ne travaille pas le métal mais il nous montre ce denier qui symbolise le changement d'un état à un autre, car le minerai issu de la terre est devenu denier. On est bien dans la sphère matérielle, sphère de la création.

Je ne développe pas la réflexion au sujet des outils sur la table, je laisserai quelqu'un d'autre le faire. Je préciserais juste qu'ils ont une valeur symbolique qui relie le bateleur au monde des idées. Son véritable outils est le symbole, qui lui permet de transcender la densité de notre monde humain. En partant du symbole il remonte vers le subtil. Les alchimistes peuvent pousser cette démarche très loin en partant de la matière, en l'étudiant, mais c'est une voie qui demande un esprit scientifique. Le magicien lui, s'en remet entièrement aux symboles tels qu'ils sont, sans les décortiquer.
Le bateleur est le quatrième pieds de la table, sans l'opérateur les outils restent inutiles, et sans les outils, l'équilibre est plus dur à trouver.

Le liquide rouge au sol montre une interaction entre le bateleur et l'énergie terrestre. Il est relié à l'énergie tellurique. Son chapeau en forme de huit le relie à l'énergie infinie de l'univers. On le voit à la gestuelle : un bras en l'air, un bras en bas.

La table se situe au niveau du premier centre énergétique (celui qui se situe en dessous du centre sexuel). Je cite de la même façon :

Le 1 : dans le corps ce sont les organes sexuels, l’utérus et les gonades, son expression fluidique sont nos hormones de reproduction et phéromones, les actions, tout ce qui nous fait rechercher le plaisir, faire des enfants, se perpétuer.
Le ressenti différent pour chacun permet déjà de savoir comment on le vit, épanouit ou frustré, frénétique ou paisible tout est indication quand à son équilibre ou déséquilibre.
C’est aussi notre vitalité.
Traditionnellement il est vu rouge.
Spirituellement c’est celui dont on ne peut faire l’économie d’harmoniser dans sa vie, de subit ou ennuyeux, absent ou encore obsessionnel, il importe d’y trouver le sens sacré, une fois la paix venue avec ce centre, il devient énergie pour avancer, pour rêver, il nourrit.


Le travail sur le centre sexuel entraîne mécaniquement un travail sur le centre qui le précède. En effet, un défaut dans le centre sexuel implique un drain excessif de l'énergie du centre qui le précède. Donc si on rétablit l'équilibre du centre sexuel, on rééquilibre du même coup le précédent.

Les bras du bateleur ont une largeur étrange, si on regarde de plus près on voit que la dentelle laisse deviner des ailes qui ne demandent qu'à s'ouvrir. L'homme est donc un ange en potentialité.

Toute la carte est occupée, le bateleur est dans une posture majestueuse, presque cérémonielle. Cela peut néanmoins être le signe d'un excès de confiance en soi. Ses cheveux bouclés pourraient laisser deviner une volonté de séduction.



Tandis que le Mat a un casque (celui d'Hermès ?). A y regarder de plus près, on dirait les cheveux du Bateleur qui forment ce casque. Peut-être parce que l'intelligence est remise à sa place : elle est là pour protéger.

La position de son corps est étrange (sutout les bras, le haut du corps, et les fesses en l'air), on ne sait pas s'il veut avancer ou reculer. Cela laisse deviner un homme qui pourrait être en proie à un combat contre ses sens. Il serait encore identifié à ses sens, déchiré entre l'envie d'une vie terrestre et l'envie d'un idéal supérieur.

Le chien (je suppose que c'est un chien) vient le soutenir, comme lui même soutenait précédemment la table. C'est peut-être une métaphore des outils qui l'ont amené jusque là. On peut aussi y voir le danger des désirs primaires qui resurgissent pour tout foutre en l'air. Ou bien pour le soutenir car désormais l'énergie de ces désirs a été transcendée pour devenir autre chose (il y a eu transmutation), un carburant sans danger.

On dirait que le chien attaque la poche, peut-être pour lui dire : tu as un baluchon pour le nécessaire de ta survie matérielle, mais tu caches encore des choses dans ta poche : es-tu vraiment libre de toute possession ?

Les grelots lui donnent un aspect pittoresque et en même temps en font un personnage joyeux. On dirait les boutons de chemise qui se seraient agglutinées autour d'un petit soleil au niveau du coup. On peut supposer que le Mat a fait une ascèse silencieuse, ou tout du moins une méditation sur la parole, le verbe. Entre le casque et ça, on sent qu'il y a un vrai travail sur la sphère de l'intellect (chakras du cou, du troisième oeil, et chakra coronal). C'est la garanti d'une stabilité, car on peut travailler sur l'humilité contre l'orgueil, l'acceptation contre la certitude, l'intuition contre l'excès de rationalité. Peu à peu on peut se défaire des schémas dans lesquels nous étions emprisonnés. D'où ce personnage qui marche librement.

Le bâton représente l'énergie chthonienne (enfouie dans nos ténèbres) qui remonte vers le haut sans encombre. Quoi qu'il arrive elle fait toujours son chemin, mais nous y mettons dessus des filtres négatifs qui nous empêche de la voir dans sa pureté. En effet elle est amorale et toutes nos certitudes nous la font voir d'une façon qui ne dépend que de nous. C'est pour cela que nous nous épuisons dans des projets qui ne sont qu’illusoires, car ils ne sont pas en harmonie avec la nature amorale et harmonieuse de cette énergie.

D'où le fameux V.I.T.R.I.O.L : Visitando Interioram Terrae Rectificandoque Invenies Occultum Lapidem ("En visitant l'intérieur de la Terre et en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée").


Pour en revenir au bateleur on peut lire : le bas te leurre.

Pour le mat, on peur lire : Maât.
Au jeu d'échecs, le mat est une situation où le roi est menacé d'être capturé au prochain coup.

Le Mat représente à mon sens toutes ces choses, et ce moment précis où il est possible de tout abandonner. On a compris l'enseignement de façon intellectuel, et maintenant on erre jusqu'à avoir résolu l'énigme qui consiste à tout abandonner. Ce sont les derniers moments de résistance, qui peuvent durer une éternité...


Synthèse :

Le bateleur et le mat sont un seul et même personnage à un moment différent de leur existence. Le mat ne peut exister sans le bateleur. Le bateleur peut explorer le monde à partir de son laboratoire magique, mais il lui faudra prendre garde de ne pas y rester prisonnier. Quand au mat il pourrait bien tourner en rond jusqu'à la fin du monde s'il se croit arrivé. Ce qui est intéressant c'est le thème prépondérant dans ces deux cartes qui nous amènent d'un point A à un point B : l'excès de confiance en soi.
Modifié en dernier par Odin le Jeu Mai 07, 2015 20:41 pm, modifié 3 fois.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Mai 07, 2015 18:19 pm

Odin : "Au jeu d'échecs, le mat est une situation où le roi est menacé d'être capturé au prochain coup."

Ca s'appelle échec. Mat c'est quand le roi n'a plus d'issue et que la partie est finie.

Odin : "Ce sont les derniers moments de résistance, qui peuvent durer une éternité..."

La résistance de qui? Résistance suppose un individu qui résiste à une chose extérieure. Cherche où cet individu apparait alors il n'y aura pas de résistance.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Jeu Mai 07, 2015 20:03 pm

J'ai oublié une chose à propos de ces deux arcanes. Le Bateleur peut être vu comme le disciple du Mat. Mais le Mat, en tant que pèlerin errant, peut aussi être vu comme le disciple du Bateleur. Je veux parler de principes archétypales incarnés par les arcanes, non de personnages qui incarnent réellement un maître ou un disciple.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Mai 07, 2015 20:25 pm

Trois précisions :

Le bricoleur croit posséder le bâton (la vérité) à la façon dont il la tient à la main - car il est dans l'abstraction (la table) tandis que le sage s'appuie sur elle naturellement sans en faire cas - elle est le pilier de sa vie et ne nécessite pas qu'on l'étale.

Aussi le bricoleur méprise le rôdeur par sentiment de différence (il se croit supérieur) tandis que le rôdeur méprise le bricoleur par identité (il rit de lui même car il se voit lui-même seulement - c'est pourquoi il est confiant aussi : il se souvient comment il était lui-même).

Le chat bleu pour moi représente la nature, il signifie que maintenant que le pèlerin est libre de toute attache, les forces de la nature sont toujours avec lui et fournissent pour lui les efforts. Tant que subsistaient des attaches, il luttait contre les forces de la nature mais désormais, elles le portent naturellement, dans le sens où ils ne font plus qu'un.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Ven Mai 08, 2015 1:14 am

Je suis ravie de voir combien ce couple vous inspire.
Vous avez peut-être pensé que le choix des couples étaient fait un peu aléatoirement, mais pas du tout. En fait cela suivait une méthode symbolique de confronter et d'unir les contraires apparents.

Comme vous le savez, le principe de cet Atelier n'est pas de critiquer ou de féliciter, mais que chacun puisse avoir son approche personnelle du moment, en toute liberté, et travailler sur lui-même en douceur, à son rythme.
[Un petit mot pour Alex quand même : Oui, Alex, il s'agit bien de "Ora et Labora", pas de façon intellectuelle mais naturelle.]

Puisque, à ce stade, nous sommes dans alpha/omega (ou aleph/tav), dit plus simplement le début /fin du jeu, il est peut-être temps de faire le retournement.

ImageImage
Que voyez-vous maintenant?

Bonne méditation.

Avatar de l’utilisateur
Hécate
Messages : 1460
Enregistré le : Jeu Nov 17, 2011 10:36 am

Messagepar Hécate » Ven Mai 08, 2015 19:02 pm

Je vois le même personnage, le début (Bateleur) de son apprentissage et la fin (Mat), que ce soit pour ce couple ou le précédant.

Pour le précédant, le bateleur regarde le passé, il n'avance pas, car il est seul avec son matériel sans en comprendre le sens, mais il essaie, c'est déjà un début.
Le Mat est déjà parti sur les chemins avec le pouvoir et la maîtrise.

Dans ce couple-ci, il y a rencontre du Maître et Disciple.
Le tout donne la Création, car il y a rencontre entre le désir/l’innocence et le savoir/connaissance.

Ce dernier couple m'inspire plus que le précédant, les images sont les mêmes, pourtant il se passe vraiment quelque chose de magique, on dirait même que le Mat se dépêche de rejoindre le disciple et que le bateleur le regarde avec détresse ... c'est étonnant

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Messagepar Totem » Ven Mai 08, 2015 22:12 pm

Ca me fait penser à l'image de la danseuse qui tourne et qu'on doit deviner dans quel sens elle tourne.....de droite vers la gauche ou de gauche vers la droite???

Bah là je vois la même chose que dans la précédente présentation mais dans une position différente.
le bateleur regarde le mat de façon moqueuse parce qu'il part en chemin léger alors que lui se prépare au mieux.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Mai 09, 2015 12:11 pm

La position des visages, leur façon de se regarder, indique que le bateleur enseigne au fou. Le fou avance appuyé sur son bâton (la vérité) mais l'ignore. Le bateleur lui explique : "regarde, voici que la Vérité est ton pilier central!".
Ensuite il s'excuse : "oh pardonnez mon chat - Bastet! Quand vas-tu lâcher les roubignoles du monsieur?" Et il brandit le bâton pour faire partir ce chat facétieux.
Il semble vraiment regarder vers le chat, peut-être parce que le chat (oui je sais vous voyez un chien mais bon je peux pas m'empêcher) c'est à dire la nature lui indique que le fou (apparemment inconscient) est en réalité prêt pour recevoir l'enseignement sacré - c'est Elle qui l'a mené ici pour qu'il reçoive cet enseignement. Cela me fait penser à nos discussions "quand l'élève est prêt le maître arrive".
Le fou n'a pas encore de numéro parce qu'il n'est encore rien. Dans le couple précédent il n'avait plus de numéro parce qu'il n'était plus rien c'est à dire qu'il avait transcendé toute notion de niveau.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Sam Mai 09, 2015 21:26 pm

On dirait que leurs deux bras droits respectifs cherchent à se rejoindre, pour danser peut-être, se maintenir en équilibre.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Dim Mai 10, 2015 22:15 pm

Le Bateleur ne regarde pas ce qu'il fait, soit c'est un homme distrait, soit il est détaché du corps physique de sorte que sa concentration est naturelle.

Le Mat est en marche, peut-être parce qu'il cherche encore à découvrir des choses à l'extérieur au lieu de regarder en lui-même les composantes de son mental (comme le fait Bateleur, qui a pris les choses en main, avec ce qui se trouvait juste sous son nez).
On peut aussi voir les choses différemment : Le Mat se laisserait porter par son corps qui subirait les dernières manifestations des dettes liées à ses actions passées restant à épuiser. Mais son esprit serait libre, on le voit à son visage serein.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Lun Mai 11, 2015 16:51 pm

Que voit le maître dans le disciple?

Le Maître dans le disciple ne voit absolument que Dieu. Il est pris de dévotion pour lui et d'adoration car il le voit comme étant seulement sa divinité bien aimée et rien d'autre. Comment peut-on expliquer cela? L'énormité colossale de l'amour et de l'adoration qu'à le maître pour le disciple dépasse l'entendement. Même si le disciple n'imagine pas la vaste étendue de cet amour empreint de la plus grande dévotion pour lui de la part du maître, le disciple en a une intuition silencieuse qui lui fait tout de même chercher la compagnie du maître et se sentir bien en sa présence. Cette intuition peut aussi être assimilée au chat bleu qui le pousse.

Bien entendu cet amour indescriptible du maître pour le disciple est dénué de possessivité. Sinon c'est que le maître est imparfait et adore surtout son propre ego dans le fait d'avoir des disciples. Ce dernier point est assez important à bien capter si on veut éviter de se faire embobiner par des pseudo-maîtres. Ces derniers, à un certain moment, ne pourront pas s'empêcher d'exprimer de la possessivité. Le vrai maître n'en montrera jamais, ce genre de sentiment lui est parfaitement étranger, il veut la liberté du disciple plus que sa propre liberté et que tout autre plaisir terrestre.

Dans cette configuration, contrairement à ce que je voyais dans la précédente, les outils intellectuels symbolisés par les outils sur la table ont un but, ils sont juste un outil pour transmettre, ils ne sont pas pris pour le réel. La direction du regard donne une direction à toute l'action du bateleur. Tandis que dans le couple précédent je la ressentais au contraire comme encore assez vaine puisque le regard tendait à fuir et à s'isoler.

L'infini sur sa tête, de la même façon, peut représenter le samsara, le cycle sans fin des illusions, ou bien la complétude, le mental se ferme sur lui-même harmonieusement dans un équilibre parfait au service de l'enseignement.
Curieux comme une même lame, de mêmes symboles, peuvent être perçus de façon radicalement différente selon qu'on les place à droite ou à gauche, non?

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Sam Mai 16, 2015 21:47 pm

Curieux comme une même lame, de mêmes symboles, peuvent être perçus de façon radicalement différente selon qu'on les place à droite ou à gauche, non?

Voilà le commentaire que j'attendais.

Du Mat et du Bateleur, qui est le Maître et qui est le Discipline?
Le mystère reste entier, (sauf que Jagannath a levé un pan du voile dans sa contribution).

Dans cette fin d'atelier, revenus à la jointure du début-fin, dans un cycle d'éternel recommencement, il ne nous reste plus qu'à dérouler le voyage dans l'autre sens, et changer la position des couples pour avoir une autre vision. Rien n'est jamais figé et tout doit être revisité dans l'effet miroir et avec une autre vision.

Vous comprenez maintenant que les petits livrets ou gros livres d’interprétation n'ont qu'une utilité relative par rapport à l'approche symbolique personnelle, intuitive et méditative.

Je ne vous propose pas de revisiter les couples en inversant leur position, car ce serait très long et qu'à présent vous pouvez le faire vous-mêmes.
Laissons quelques petits jours pour des contributions complémentaires éventuelles, et nous fermerons l'atelier.

Avatar de l’utilisateur
Margotland
Messages : 1588
Enregistré le : Dim Aoû 25, 2013 20:57 pm

Messagepar Margotland » Sam Mai 16, 2015 22:42 pm

Ce qui est intéressant, c'est le tirage au moment T.

L'influence des arcanes, ou l'influence des thèmes et discours agissant sur Pandore..

Le tarot est un cycle infini, ou seul la contemplation, l'écoute et l'intuition nous permettent de lire quelques-uns de ces symboles.


Retourner vers « Ésotérisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité