Honneur aux Dames, approchons le moyen-orient

Échanges de vidéos, d'images et musiques.
- Au sujet de la magie uniquement; les hors sujets seront déplacés.
- On peut aborder les thèmes d'actualité ici, lorsqu'ils sont directement liés à l'approche spirituelle.

Modérateurs : Cless, Proxydore des Rivières

Avatar de l’utilisateur
Margotland
Messages : 1588
Enregistré le : Dim Aoû 25, 2013 20:57 pm

Honneur aux Dames, approchons le moyen-orient

Messagepar Margotland » Dim Déc 20, 2015 16:53 pm

Ici on le sait, les religions monothéistes et les cultes polythéistes rejoignent un unique et même chemin.
Voici quelques déesse connu, leur culte principale se situait à la Mecque. Aujourd'hui c'est la peine de mort pour celui qui les célèbres




À Adumattu en Arabie, une inscription dans la pierre se lit : « Puisse Allat (Déesse) exaucer tous les vœux». Une autre inscription dit : « Shaml-Allat » (« Paix de la Déesse »).

Allat / Al’Lat
En arabe اللات signifie «Déesse »

Déesse de la terre, de la fécondité , du printemps et de la féminité, dont le nom serait une contraction de “Al ilahat”, qui signifie “déesse”. Appelée “Mère des dieux” ou “Plus Grande que tous”, elle apporte également la prospérité. Le soleil, appelé “Shams” en arabe et perçu comme étant de nature feminine, peut être vu comme un aspect d’Al’Lat.

Elle était vénérée par tous les Arabes, y compris la tribu des Quraysh. Des enfants étaient prénommés Zayd-Allāt ou Taym-Allāt. On dit qu’elle résidait en sa statue dans la Kaaba. Son temple fut détruit et brûlé par al-Mughīrah ibn Shuʿbah sur l'ordre de Mohamed (sws)

Son symbole est un croissant de lune et un disque solaire est parfois représenté pose sur son croissant lunaire. Son emblème a également été retrouvé sur plusieurs portes-encens.

Hérodote l’identifiait à Ourania (Aphrodite Céleste), mais pour les Nabatéens, elle était l’équivalent d’Athéna ou Minerve.

Source : Wikipédia, Thaliatook et Max Dashu
amor vincit omnia

Avatar de l’utilisateur
Margotland
Messages : 1588
Enregistré le : Dim Aoû 25, 2013 20:57 pm

Re: Honneur aux Dame, approchons le moyen-orient

Messagepar Margotland » Dim Déc 20, 2015 16:56 pm

Voici Manat

Manat / Manāh
En arabe مناة signifie «le destin »

Déesse du destin, Manat tire son nom de l’arabe maniya qui signifie à la fois "destin, destruction, mort et malheur". Son culte est très ancient et pourrait meme precede celui d’Al-Lat et d’Al-Uzza. Elle était vénérée sous la forme d’une pierre noire, à La Mecque et son sanctuaire était le lieu de depart de pèlerinages de nombreuses tribues. Les tombeaux étaient placés sous sa protection, la priant de les protéger des pilleurs en jetant sur eux une malédiction. La poésie mentionne souvent cette déesse de la mort comme celle qui amène toute personne vers son tombeau, lui tendant la coupe de la mort.

Ce que l'on sait de Manat provient essentiellement du Livre des idoles de Hicham ibn al-Kalbi. Elle aurait été l'aînée des trois "filles de Dieu" à la Mecque : Allat, Manat et Uzza. Les Nabataéens lui rendaient également un culte sous le nom de Manawat ou Manawatu et l'identifiaient à Némésis, mais en faisaient, selon Julius Wellhausen, la mère d'Houbal.

Sa statue était érigée au bord de la mer aux environs de al-Mushallal à Qudayd, entre Médine et la Mecque. Les habitants de ces deux villes ainsi que les Aws et les Khazraj lui présentaient des offrandes et lui faisaient des sacrifices. Des enfants étaient prénommés Abd-Manāh and Zayd-Manāh. Les Aws et les Khazraj, tribus arabes de Yathrib (actuelle Médine) avaient coutume de se rendre en pèlerinage dans des lieux déterminés où ils veillaient. À leur retour, ils visitaient le lieu de culte de Manat où ils se rasaient la tête avant de rentrer chez eux. Sans ce rite le pèlerinage n'était pas complet. Certains Arabes prenaient « Manat du lieu sacré de Khazraj » comme témoin de leurs serments.

Nb: aujourd'hui encore certain pèlerin de la Mecque qui font le Hajj ce rase la tête.
amor vincit omnia

Avatar de l’utilisateur
Margotland
Messages : 1588
Enregistré le : Dim Aoû 25, 2013 20:57 pm

Re: Honneur aux Dame, approchons le moyen-orient

Messagepar Margotland » Dim Déc 20, 2015 17:00 pm

Et la grande uzza: :: Uzza

Uzza / Uzzā / Al’Uzza
En arabe عزى signifie peut-être « La puissante »
Aussi épelée des manières suivantes : El Ozza, Izza
Aussi appelée : Sa’ ida Uzza (« Uzza bénie ») et as-S’ida (« La Bénie »)

Son nom semble dériver de la racine arabe ZY, signifiant « La puissante ». Déesse de fertilité et stellaire, liée à la planète Vénus, elle a été associée à plusieurs déesses du monde gréco-romain-égyptien qui lui étaient contemporaines : Aphrodite / Vénus, Uranie, Caelestis (Junon Céleste) et Isis. D’ailleurs, un temple dédié à Isis-Uzza a été découvert à Pétra (le Temple des lions ailés). D’origine sabéenne (de Sheba, dans le sud de l’Arabie ou le Yémen actuel), son culte se répandit dans toute l’Arabie. Elle était honorée même par les Koreischites, la tribu d’origine de Mohamed (sws) comme l’une de leurs plus grandes divinités.

Les Nabatéens, qui effectuaient souvent des voyages en mer, en firent une déesse protectrice des navires. Elle était membre du zodiaque nabatéen et était appelée « Maîtresse des Cieux ».

Selon le livre des idoles de Hicham ibn al-Kalbi, On lui avait bâti un édifice nommé buss dans lequel les fidèles venaient solliciter des oracles. Le plus important temple de ʿUzza était à Nakhlah près de Qudayd, à l'est de la Mecque dans la direction de Taif. Trois arbres sacrés lui étaient consacrés. Elle était très populaire : des enfants étaient prénommés ʿAbd al-ʿUzzā (ʿAbd-al-ʿUzzā semble avoir été un prénom très porté au moment de la naissance de l'Islam) et souvent invoquée dans les serments. On connaît d'autre part un ex-voto en or offert à la déesse “ʿUzzayan” par un Arabe du Sud pour la guérison de sa fille, Amat-ʿUzzayan (servante de-ʿUzzā).

Isaac d’Antioche (un écrivain du 5e siècle de notre ère) lui donne les noms de “Beltis” (qui signifie “Dame”, nom également donné à d’autres déesses sémites) et “Kaukabta” (qui signifie “l’étoile”). Il dit également que les femmes la vénéraient en l’invoquant sur les toits, une forme de culte appropriée pour une déesse stellaire. Saint-Épiphane du 4e siècle de notre ère, l’appelle “Mère de Dusares” (dieu de la montagne locale) et lui donne le titre de “Chaamu” ou “Chalmous” qui signifie “jeune fille” ou “vierge”.

Son arbre sacré était l’acacia,(sourire) et son sanctuaire à Nakhlah en possédait trois dans lesquels on croyait qu’elle descendait. Les félins lui sont également sacrés.

Elle a beaucoup en commun avec Ishtar et Astarté, en tant que déesse de l’étoile du soir et de l’étoile du matin, ce qui en fait tout comme elles, une déesse d’amour et de guerre. Elle représente la confiance, la vigilence et la préparation à une bataille. Elle est une féroce protectrice et une alliée précieuse lors de batailles.
amor vincit omnia

Avatar de l’utilisateur
Margotland
Messages : 1588
Enregistré le : Dim Aoû 25, 2013 20:57 pm

Re: Honneur aux Dames, approchons le moyen-orient

Messagepar Margotland » Dim Déc 20, 2015 17:10 pm

Dans le coran, un verset reconnaît que ces trois déesses sont filles d'Allah ensuite un autre verset contredit, qu'il n'y a pas d'autre divinité que Allah le Vivant.
La religion monothéiste comme partout ne s'est pas faite sans mal.
On ne se sert pas de cette épisode pour calomnier l'Islam bien au contraire, c'est simplifier l'aspirant spirituel à une ligne direct ALLAH.
amor vincit omnia


Retourner vers « Médias : actualité, vidéos, images, sons... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités