[Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Avatar de l’utilisateur
Fugius
Messages : 342
Enregistré le : Lun Aoû 17, 2015 0:32 am

[Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Messagepar Fugius » Mar Jan 26, 2016 2:09 am

Salut, ce soir, je me posais quelques questions moins "concrètes" que d'habitude. Ne voyant pas de réponses évidentes, j'ai décidé de venir vous poser la question.

Dans un premier temps, parlons de "la voie magique". En parcourant le forum en début d'après midi, je me suis rendu compte qu'il y avait un article que je n'avais jamais remarqué : Un article proposant des ateliers et des exercices. Ça m'a fait penser entre autre aux nombreux livres que j'ai pu apercevoir ici et là prétendant initier les lecteur à la magie. Alors voilà ce que je me suis demandé, que tire-t-on de ces romans initiatiques ? Et même par delà ces romans, à tous ceux ayant été initié par un maître, la vie n'est-elle pas un maître satisfaisant ? J'ai pu me documenter sur internet, et j'ai lu certaines personnes prétendant que sans rituel initiatique, on ne pouvait réellement pratiquer la magie, simplement des choses simples. Je trouve ça assez aberrant et je n'y crois pas. Mais je me demande tout de même quelle est la différence. Etant assez autodidacte, j'ai tendance à me poser tout seul toutes sortes de questions, à y répondre seul si je peu, ou à me documenter tout seul. Sans oublier pandore ou je viens discuter avec vous (et merci pour vos réponses au passage, on ne remercie jamais assez) ^^. Malgré tout, je n'ai pas l'impression qu'un livre ou un maître puisse apporter beaucoup plus (et je me trompe peut-être ^^) . D'où ma question, pourquoi parler de voie initiatique ? J'ai l'impression que tous ces mots pompeux sont là pour en rassurer certains mais bon ... Je ne connais vraiment pas beaucoup ce domaine :p

Ce qui m'amène à ma deuxième "question" (un peut plus en fait ). Les projets magiques, les rituels, les formules, les sceaux (ceux "libre services") et tout ce genre de choses qui s'utilisent en "suivant une recette". Pourquoi les utiliser ? Je veux dire par là que c'est bien pratique, tous ces sceaux, tous ces rituels, toutes ces formules. Chacune de ces "recettes" à été faite dans un but, puis partagé. Mais lors de leur création, l'auteur à mis ses intentions dans le processus, à symbolisé ses idées pour l'aider à leur donner une réalité. Alors peut-on vraiment utiliser la magie d'un autre aussi efficacement que la sienne. Par exemple, disons que je veuille apporter le bonheur dans ma demeure. Pour cela je veux utiliser une rune liée. La rune que je crée avec mes intentions, avec mon cœur ne sera-t-elle pas plus efficace que celle que j'aurais trouvé sur internet ou dans un grimoire pensée par un autre?
Je trouve cette idée encore plus vrai pour un rituel. Un rituel est plein de symbolique, mais selon la culture, la personne ou les origines, un même objet peut avoir une symbolique totalement différente non? Ou n'ai-je pas saisis ce qu'était un rituel ?

Donc au croisement de ces deux sujets viennent le dernier de ce post. Un néophyte autodidacte rêvant d'un projet, voulant l'accomplir, et choisissant pour cela "la voie magique", doit-il attendre le maître qui lui enseignera le rituel ou lui montrera la voie à suivre? Ou ce néophyte ayant une idée de la voie à suivre, ou plus concrètement du rituel doit-il y travailler activement, y mettre toute sa logique et tout son cœur, n'ayant comme maître que lui même et la vie/nature/magie/dieux(pour les croyants), expérimentant lui même ses réussites et ses échecs ? Créant donc son propre rituel, traçant sa propre voie et observant les conséquences. Personnellement à la place de ce néophyte j'opterais pour la seconde voie, mais elle est peut-être à proscrire, tracer son chemin oui, mais faire ses expériences est peut-être non recommandé. Voilà, ce paragraphe est donc ma question, à vous de m'apporter votre réponse.

Sur ce, merci par avance pour vos réponses.
Bonne nuit Pandore :)

Avatar de l’utilisateur
Padawan
Modérateur orthographique
Messages : 601
Enregistré le : Ven Aoû 28, 2015 18:10 pm

Re: [Questions] Les rêves et projets magiques. La voie magique.

Messagepar Padawan » Mar Jan 26, 2016 20:22 pm

Bonsoir Hawke,

A mon avis, un subtil mélange des deux s'impose.

Lire un livre de formation magique (pas un roman) proposant des exercices permet de travailler dans une voie éprouvée par d'autres personnes, et de ne pas perdre trop de temps, à essayer des choses qui ne fonctionnent pas, ou à chercher des solutions à des problèmes dont la solution est déjà bien connue. Tu bénéficies de la transmission de connaissances millénaires.

Néanmoins, là où je te rejoins, c'est qu'en personnalisant ta pratique de ses nouvelles connaissances tu vas vraiment te les approprier, et les approfondir.

C'est comme lorsque tu pratiques les sciences, si tu ne connais pas le background de base, tu es condamné à redécouvrir des choses déjà bien connues, à l'opposé si tu te contentes d'apprendre ce qui existe déjà sans jamais remettre en question les connaissances déjà existantes, tu seras comme un singe savant incapable d'apporter de nouvelles idées.
Modifié en dernier par Padawan le Mar Jan 26, 2016 21:18 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: [Questions] Les rêves et projets magiques. La voie magique.

Messagepar Jagannath » Mar Jan 26, 2016 21:00 pm

Hawke : "J'ai lu certaines personnes prétendant que sans rituel initiatique, on ne pouvait réellement pratiquer la magie. Je trouve ça assez aberrant et je n'y crois pas."

Hawke, essaye de rester le mental parfaitement en paix, sans pensées.
Y parviens-tu? Non.

C'est pourquoi un maître est nécessaire. L'initiation rend le mental fort. Même avec des années d'efforts, on ne parvient pas à ce que le maître peut nous apprendre par un toucher, un regard, quelques mots secrets chuchotés à l'oreille ou un instant de silence raisonnant dans l'éternité. Pire : ce qu'on obtient d'un côté, on le ruine en développant d'autres aspects de l'ignorance. Je l'ai déjà dit je ne sais combien de fois, contester l'utilité du maître est de la mauvaise foi, c'est tout à fait absurde : pour savoir bien chanter il faut apprendre auprès d'un maître. Cessons de croire qu'on a la science infuse avec la spiritualité! C'est exactement comme pour tout le reste, il faut non seulement un maître mais il faut encore suivre avec soin ses instructions. Qui est capable de garder son mental en paix efficacement sans l'initiation? Certes pas nous en tout cas. Donc cette idée fort répandue que l'on a pas besoin du maître et de l'initiation... est un simple témoignage qui prouve que dès qu'on parle de spiritualité, chacun est persuadé d'avoir la science infuse sans jamais avoir rien appris. C'est juste faux. Ils s'imaginent que comme la spiritualité ne se voit pas ils pourront faire illusion? Ca ne tient pas une seconde. On sait le niveau de chacun après seulement quelques messages postés. Un regard peut suffire. Rendez-vous à l'évidence : la spiritualité s'apprend, et elle ne peut s'apprendre qu'auprès de quelqu'un qui a l'expérience et les techniques. Si nous n'apprenons pas, nous ne saurons jamais mettre en pratique et faire l'expérience merveilleuse de cette paix, l'expérience du coeur, etc.

Hawke : "j'ai tendance à me poser tout seul toutes sortes de questions, à y répondre"

Mais bon sang, nous répétons jour après jour que la magie et la spiritualité n'ont rien à voir avec l'intellect, il ne s'agit pas de connaître des réponses à des questions, nous croulons déjà sous les informations, le but est de les transcender. Or on n'a pas la moindre idée de comment s'y prendre, en fait notre mental ne sait que revivre sans cesse ce système pervers de questions/réponses qui est l'obstacle lui-même. C'est pourquoi on n'en sortira pas par l'usage de l'intellect. Jamais. Une initiation est nécessaire. Spécialement si on croit encore que la spiritualité consiste à répondre à des questions, c'est qu'on en a besoin plus que quiconque!

Hawke : "que tire-t-on de ces romans initiatiques ?"

Les romans initiatiques nous en avons déjà parlé à de nombreuses reprises sur ce forum. Ils n'ont RIEN d'initiatique. On ne PEUT PAS initier quelqu'un avec un roman. Ce sont des romans sur l'initiation, mais ce ne sont PAS, JAMAIS, des initiations. L'initiation est orale, de maître à disciple. Le seul but et la seule utilité des romans initiatiques est de donner envie aux lecteurs d'aller chercher eux-mêmes l'initiation. Ceux qui pensent être initiés après la simple lecture, n'ont strictement rien compris. Et les auteurs qui font croire, ou qui entretiennent l’ambiguïté qu'une initiation est transmise par le livre lui-même, sont des escrocs malfaisants.

Hawke : "J'ai l'impression que tous ces mots pompeux sont là pour en rassurer certains mais bon ..."

Si tu sais marcher sans béquilles, vas-y, marche maintenant. La présence même de tes questions indique que tu ne sais pas. Donc accepte l'aide! Nous sommes comme des paralytiques qui en regardant un match de foot affirment que si on les laissait aller sur le terrain, ils feraient mieux que Ronaldo. Quand même Hawke !!!!!!

Hawke : "Mais lors de leur création, l'auteur a mis ses intentions dans le processus, a symbolisé ses idées pour l'aider à leur donner une réalité."

Qui est l'auteur? Tu as l'air de prendre les miracles des puissantes inspirations présentes dans les rituels millénaires, pour des simples productions de l'imagination. Allons donc! Si tu ne veux pas faire les rituels, pratique au moins la recherche "Qui suis-je?". Une fois qu'ainsi tu auras découvert l'auteur réel de ces rituels traditionnels intemporels, tu ne diras plus que ces rituels sont juste des improvisations sorties de l'imagination.

Hawke : "selon la culture, la personne ou les origines, un même objet peut avoir une symbolique totalement différente non?"

Existe-t-il des gens pour qui la lumière n'est pas le principe qui rend visible ce qu'on ne peut pas distinguer dans l'obscurité? Etc...

Hawke : "Un néophyte autodidacte rêvant d'un projet, voulant l'accomplir, et choisissant pour cela "la voie magique", doit-il attendre le maître qui lui enseignera le rituel ou lui montrera la voie à suivre? Ou ce néophyte ayant une idée de la voie à suivre, ou plus concrètement du rituel doit-il y travailler activement, y mettre toute sa logique et tout son cœur, n'ayant comme maître que lui même et la vie/nature/magie/dieux(pour les croyants), expérimentant lui même ses réussites et ses échecs ?"

Les deux mon général. Les deux assurément. L'un ne peut pas aller sans l'autre. La rencontre du maître n'est possible que lorsqu'on se sort les doigts du cul. Avant c'est impossible.

Hawke : "La rune que je crée avec mes intentions, avec mon cœur ne sera-t-elle pas plus efficace que celle que j'aurais trouvé sur internet ou dans un grimoire pensée par un autre?"

Qui est l'autre en question? Il n'est rien d'autre que notre propre connaissance. Refuser que l'autre peut nous aider revient à se nier soi-même. Encore une fois tu manipules des concepts (l'autre, l'auteur d'un rituel, etc.) sans comprendre ce dont il s'agit faute de mener correctement la recherche de toi-même. Connais-toi toi-même, c'est la condition préalable SINE QUA NON, pour savoir qui est l'autre.

Hawke : "Personnellement à la place de ce néophyte j'opterais pour la seconde voie, mais elle est peut-être à proscrire"

Elle n'est pas à proscrire, ces deux voies ne sont contradictoires que dans la fièvre de l'ignorance de soi. La seconde est en effet la voie à suivre, c'est elle qui mène à la première, au maître, à l'initiation etc. Si la question se pose, il faut définitivement passer à l'action et avec les moyens dont on dispose sans attendre un maître ni aucune aide extérieure. Rester à attendre un maître ou à rêver de ce qu'on va être capable de faire sans lui, c'est assurément la seule voie qui n'est pas une voie mais une impasse dramatique. "Aide-toi et le ciel t'aidera" dit la sagesse populaire. Pour le coup c'est parfaitement dit. Le maître ne vient en aide que de celui qui travaille avec ce qu'il a. Celui qui attend, le maître l'attend. Ca peut durer des millions d'années : tant qu'il ne se bougera pas le cul, le Maître restera là à l'attendre avec une patience illimitée. Le Maître n'a besoin de rien et il ne connaît pas le temps, il ne forcera personne.
Image

Avatar de l’utilisateur
Fugius
Messages : 342
Enregistré le : Lun Aoû 17, 2015 0:32 am

Re: [Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Messagepar Fugius » Mer Jan 27, 2016 3:22 am

Mmhh, merci pour vos réponses.
Comme d'habitude toutes mes pensées n'ont pas été bien comprises, mais comme d'habitude je trouve dans vos messages toutes leur réponses :).
Par contre, pourquoi parler ici et sur beaucoup d'autres sujets "du" maître quand on généralise ? Un maître n'est pas une personne étant justement passé "maître" dans son domaine? Cette personne n'est donc pas vraiment unique si on parle de magie au sens large non ?

Enfin bon, encore une question pour laquelle j'ai une idée de réponse. Il faudrait vraiment que j’arrête de poser ces questions qui n'en sont pas non ^^ ?
Tiens d'ailleurs, vous pensez qu'il vaut mieux poser ce genre de questions d'un point de vue généraliste ou les mettre dans le contexte personnel qui les a amené ?

Bon quoi qu'il en soit, je pense que dans mon cas, il faudrait commencer par sortir de cette boucle infernale de "l’inaction". Je vous ai déjà trop lu et questionné, il serait temps de commencer à agir, toutes mes questions me poussent dans ce sens on dirait ^^.

Sur ce, encore merci pour vos réponses, et bonne nuit Pandore :)

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: [Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Messagepar Jagannath » Mer Jan 27, 2016 10:00 am

Hawke : "Comme d'habitude toutes mes pensées n'ont pas été bien comprises"

Dans les questions il y a un flou, une ambiguïté. Je fais volontairement exprès de les interpréter sous leur interprétation la plus faible, non parce que je pense que telle est ta conviction, mais parce que je sais qu'à un certain niveau les doutes existent encore. Ne crois pas que tes pensées soient si claires, il y a derrière les pensées plusieurs aspects, plusieurs empreintes (samskara) dont l'une domine peut-être, mais on doit prendre en compte l'ensemble, même celles qui semblent éteintes. Certains doutes s'éteignent seulement provisoirement. Sans cela ils ne peuvent être déracinées. D'autre part il n'y a pas que toi, il y a les lecteurs qui interprètent les questions, là aussi on doit traiter les obstacles dans leur sens le plus large - je ne réponds pas qu'à une personne.

Je réponds donc aux questions en englobant divers aspects de leur formulation qui ne sont pas toujours ceux qu'a voulu exprimer l'auteur. Cela laisse en apparence des préjugés blessants pour la personne. C'est bien ainsi, quand je laisse des formulations injustes, je le sais, et je vois si la personne parvient à en faire abstraction pour se concentrer sur ce qui lui est utile dans la réponse. Pour certains c'est très difficile ils ne parviennent pas à porter leur attention sur autre chose que sur ce qui semble les remettre en cause. D'autres se concentrent sur le but. Je ne teste pas les gens, il n'y a pas à tester quoi que ce soit, c'est juste ainsi pour tout : il y a de nombreux paramètres dans tout ce qui arrive, il faut saisir tout ce qui nous est utile et pas perdre de temps avec l'image de soi. Si c'est trop difficile, dis-toi simplement que je ne m'adressais pas forcément à toi en particulier, mais que je devais répondre à divers aspects de ce que ta question implique pour les lecteurs, ainsi tu ne te sentiras pas ébranlé.

Mais à un autre niveau, on voit les personnes qui sont vraiment mûres à la façon dont le mental réagit à ces contrariétés. En fait c'est assez difficile de bien réagir, je le sais bien, je ne sous-estime pas les difficultés implicites auxquelles s'exposent ceux qui posent des questions. C'est justement ainsi que les obstacles sont détruits. Observe bien les autres lorsque je leur fais subir la même chose : tu apprendras beaucoup sur eux. Je pourrais citer certaines personnes que je n'ai vraiment pas ménagées mais qui ont très bien réagi durant les semaines passées, et inversement. Certains réagissaient mal au début et maintenant cela leur coule dessus. C'est là qu'on apprend des choses sur les gens, pas quand ils disent "j'ai eu telle transe", "j'ai fait tel progrès" etc. Ces discours ne nous apprennent rien car c'est l'ego qui formule avec des objectifs. Les transes d'un individu ne donnent aucune information sur son niveau réel.

Hawke : "Par contre, pourquoi parler ici et sur beaucoup d'autres sujets "du" maître quand on généralise ? Un maître n'est pas une personne étant justement passé "maître" dans son domaine? Cette personne n'est donc pas vraiment unique si on parle de magie au sens large non ?"

Elle est unique pour le disciple. Les maîtres n'existent pas. Seul le Maître existe. S'il perçoit encore les individus comme séparés, il n'est pas le Maître, et s'il ne perçoit pas de séparation, alors il ne perçoit plus non plus la diversité (les maîtres). Le disciple certes n'a pas encore la perception directe de ces faits, cependant on utilise avec lui les termes dont il ne perçoit pas encore clairement le sens, parce que cela le prépare à le comprendre. En mathématiques il faut donner la définition avant. En spiritualité, on ne peut qu'induire d'une part et supprimer les obstacles d'autre part, mais les définitions ne seront comprises réellement qu'à la fin - elles sont intransmissibles par l'intellect. C'est aussi pour cela que l'initiation est nécessaire.
D'autre part où est le Maître? Il n'existe que dans les yeux du disciple. Personne en spiritualité ne prétend être un maître, ou alors il faut fuir ces personnes. La "maître" n'existe que relativement. Lui-même ne se perçoit pas comme un "maître" et ne voit pas son disciple comme un "disciple", il voit seulement le Maître partout, y compris dans le disciple.

Hawke : "Tiens d'ailleurs, vous pensez qu'il vaut mieux poser ce genre de questions d'un point de vue généraliste ou les mettre dans le contexte personnel qui les a amené ?"

Si on veut des réponses personnalisées, il faut poser la question de façon personnalisée chaque fois que c'est possible. Parfois des compromis sont souhaitables selon le contexte public, mais dans ce cas il ne faut pas s'attendre à une réponse personnalisée, cela signifie qu'on devra faire usage de discernement pour en tirer avantage.
Image

Avatar de l’utilisateur
Zelda
Animateur
Messages : 662
Enregistré le : Mer Juin 28, 2006 12:12 pm

Re: [Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Messagepar Zelda » Mar Fév 02, 2016 19:00 pm

D'autre part où est le Maître? Il n'existe que dans les yeux du disciple. Personne en spiritualité ne prétend être un maître, ou alors il faut fuir ces personnes. Le "maître" n'existe que relativement. Lui-même ne se perçoit pas comme un "maître" et ne voit pas son disciple comme un "disciple", il voit seulement le Maître partout, y compris dans le disciple.


Absolument !
Et je ne sais pas comment cela se passe en Orient, mais ce qui me dégoute ici en Occident c'est que la plupart des " Maîtres" on le " melon", il se la pètent et sombrent vite dans une attitude de maitre d'esclaves, ont un égo comme l’Himalaya, et deviennent tyranniques pour pas dire sectaires et élitistes ( en clair ils veulent leur petite cour d'adeptes qui font les carpettes devant eux ). Cela me donne excusez moi la nausée.

Perso je l'ai constaté en :
Magie
Reiki
et même dans le domaine des arts martiaux.

Alors trouver un bon Maitre ici est aussi long que tu as besoin d'années pour maitriser un tant soit peu ton art.

Et ce n'est pas prêt de changer. Surtout qu'ici l'élève n'a pas intérêt à dépasser le Maitre , ailleurs c'est une manière de transmettre la tradition, les connaissances et le Maitre en est plutôt fier et rassuré .

Moi ce que je sais c'est que je ne sais rien, ou vraiment pas grand chose ( pourtant j'ai des maitrises LOL, sur papier qui trainent quelque part dans une armoire) , ces papiers ne font pas de moi quelqu'un d'accompli, j'ai encore beaucoup trop de choses à appendre.

Zelda

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 976
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Re: [Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Messagepar Huli » Mar Fév 02, 2016 21:00 pm

Si les gens sont attachés à l'argent, au prestige, à leur image, à l'ascendant psychologique que procure une certaine expertise sur les moins-sachants... pas besoin de faire un dessin.

Cela ne signifie pas pour autant qu'ils n'ont rien à nous transmettre d'utile ou qu'aucun enseignement ne passe par devers eux.

Souvent, ils sont juste eux aussi sur la voie, comme nous et se débattent simplement avec des obstacles plus pernicieux que les notres.
lei zou sha gui jiang jing

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: [Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Messagepar Jagannath » Mer Fév 03, 2016 20:18 pm

Pour répondre à ton interrogation Zelda, en Orient ce n'est guère plus brillant. Les imposteurs sont simplement plus subtils donc plus dangereux. Mais on peut trouver aussi quelques personnes qui offrent leur vie tout entière sans condition à l'humanité et qui brillent au milieu de la confusion.
Image

Avatar de l’utilisateur
Camilla n'ha Marcella
Messages : 224
Enregistré le : Mer Oct 14, 2009 14:51 pm

Re: [Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Messagepar Camilla n'ha Marcella » Mer Fév 03, 2016 21:33 pm

Bonsoir, amis.
Ce fil me touche. Ca me donne envie de pleurer, et je ne sais que trop pourquoi. Mais bon...
Je n'ai pas de Maître, ou plus, ou alors elle est partie trop tôt, cette grande chrétienne mystique, toute de sourire et de bonté, de compréhension et de compassion, de Joie.
Sentiment de perte immense lors de son passage à l'Orient éternel. Probablement, vu de "mon" petit perchoir, je devais désormais voler seule. Je ne sais pas, mais c'est probable.
La seule personne, à l'époque, avec qui je pouvais parler Magie, bouddhisme, advaïta, tout ça, et qui comprenait, oh oui...
Et qui n'hésitait pas à me le dire, quand elle me voyait partir sur certaines voies obscures.
Nous nous rencontrions devant une tasse de thé, une fois tous les six mois environ, et les quelques phrases échangées me donnaient à méditer pour les six mois à venir.
Je ne la pensais pas en terme de Maître. Pour moi, c’était Francine, ma Guide. Comme en montagne...
Elle a laissé en ce monde son corps, une nuit, paisiblement.
"Mon âme est un oiseau, ce corps en est la cage.
Je me suis envolé, le laissant comme un signe"
Jamais ces mots d'El Ghazali ne m'avaient paru plus justes.

Alors, vois-tu, Hawke, je n'ai pas l'autorité pour dire si un Maître est nécessaire, mais je puis t'assurer que, pour moi et pour un temps, ce fut un grand bonheur. Depuis, en hommage à sa bonté, je ne puis qu'avancer.
Ou du moins essayer.

Camilla n'ha Marcella, StormRaven

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: [Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Messagepar Jagannath » Jeu Fév 04, 2016 0:16 am

CnM : "Alors, vois-tu, Hawke, je n'ai pas l'autorité pour dire si un Maître est nécessaire, mais je puis t'assurer que, pour moi et pour un temps, ce fut un grand bonheur."

Qu'il soit nécessaire ou pas n'est pas un vrai problème, dans le sens où le Maître est là de toutes façons. Le Maître est intérieur. C'est parce que nous sommes identifiés au corps que pour nous accompagner il prend à un certain moment de la vie du pèlerin une forme humaine. Il ne faut pas se poser la question sous l'angle "dois-je chercher un maître?" ou bien "dois-je écouter ses instructions?", ce sont des tergiversations inutiles. Il faut simplement faire son propre travail de son mieux, avec tout son coeur, alors le Maître viendra le moment venu et il sera écouté naturellement car ce sera un vrai bonheur de le faire.
Image

Avatar de l’utilisateur
Camilla n'ha Marcella
Messages : 224
Enregistré le : Mer Oct 14, 2009 14:51 pm

Re: [Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Messagepar Camilla n'ha Marcella » Jeu Fév 04, 2016 10:05 am

C'est ce que j'ose espérer, Jagannath. Et puis comme je me le suis dit, ailleurs, le Monde est le Guide. La Déesse est le Guide. Le brave homme que je croise chez l'épicier, la grand-mère rencontrée au supermarché sont le Guide. Mon brave voisin qui est venu me voir alors que j'étais malade et seule est le Guide. Ramdas dit "Ram", et sans me comparer à lui, je dis "le Guide". De montagne. Qui connaît et montre la voie, mais ne grimpe pas à ma place. Mais qui tient la corde et m'assure. Si quand on grimpe, la cordée n'est pas Un, c'est le dévissage assuré. Je ne puis pas dire grand-chose de plus...
CnM

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: [Questions] Rêves et projets magiques, la voie magique, le maître?

Messagepar bastet » Lun Fév 08, 2016 0:27 am

Ne dis rien de plus, Camilla.
Ceux qui peuvent comprendre ont compris. Et nous sommes tous ensemble, sur la cordée.


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité