La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Astre83 » Mer Jan 18, 2017 0:34 am

[split depuis le thème védique d'Astre]

Je pense que la question à été posée mais je voudrais savoir s'il est possible de connaître la date de sa mort et les circonstances dans l'astrologie Védique ?
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Jagannath » Mer Jan 18, 2017 17:17 pm

En théorie oui. Mais utiliser l'astrologie védique à cette fin revient à acheter un vase Ming et à s'en servir comme pot de pisse.

La mort n'est pas réelle, l'astrologie est une perle pour transcender ces conceptions erronées.
Avant d'avoir ce corps, nous n'avions pas peur qu'il meure. Pourquoi avons-nous peur maintenant?

Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Astre83 » Mer Jan 18, 2017 20:46 pm

Bonsoir Jagannath,

En réalité je n'ai pas peur de la mort mais plutôt connaître la manière les circonstances de ma mort.

C'est une question que je te pose dans mon thème et à laquelle j'aimerais dans l'absolu que tu y réponds au moment venu.

Astre83
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4236
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Totem » Mer Jan 18, 2017 20:57 pm

Astre83 a écrit :Bonsoir Jagannath,

En réalité je n'ai pas peur de la mort mais plutôt connaître la manière les circonstances de ma mort.



Pour quoi faire?......stresser en attendant le moment venu?
Imagine qu'on te dise que tu vas mourir à petit feu dans des circonstances très douloureuses......Est ce pour avoir la possibilité pour agir à ce niveau?

Quand à dire "je n'ai pas peur de la mort" c'est de l'extrapolation. Ca me rappelle une connaissance ayant une pratique spirituelle qui disait toujours ça et quand il a falli mourir d'une crise cardiaque il a n'a jamais eu autant peur de sa vie, enfin il a eu le courage d'avouer qu'il s'était trompé sur lui-même.

Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Astre83 » Mer Jan 18, 2017 21:03 pm

Bonsoir Totem,

Exactement agir à ce niveau sans pour autant éviter ma mort qui sera inévitable quoiqu'il arrive.

Je ne stresse pas à l'idée de mourir même si plus jeune j'avais peur de la mort mais plutôt la préparer oui.

Ça me rappelle un épisode de manga où un jeune guerrier remonte le temps pour éviter dans le futur que le héros de ce manga meurt trop tôt justement.
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Astre83 » Mer Jan 18, 2017 21:09 pm

Totem : Il a failli mourir d'une crise cardiaque il a n'a jamais eu autant peur de sa vie, enfin il a eu le courage d'avouer qu'il s'était trompé sur lui-même

Il n'a pas vécu l'expérience de mort imminente, les gens qui ont eu cette expérience témoignent qu'ils n'ont pas peur de la mort et qu'ils se sentent bien presque à croire qu'ils aimeraient revivre l'expérience.

Mais c'est un autre débat.
Modifié en dernier par Astre83 le Mer Jan 18, 2017 23:06 pm, modifié 1 fois.
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Jagannath » Mer Jan 18, 2017 22:01 pm

Oui mais ça ne marche pas. La seule façon de préparer la mort c'est de bien vivre. Celui qui sait vivre correctement sera prêt il n'y a pas de soucis. Les autres ne seront jamais prêts quoi qu'ils puissent faire pour se préparer.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4236
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Totem » Mer Jan 18, 2017 22:25 pm

Astre83 a écrit :Totem : Il a failli mourir d'une crise cardiaque il a n'a jamais eu autant peur de sa vie, enfin il a eu le courage d'avouer qu'il s'était trompé sur lui-même

Il n'a pas vécu l'expérience de mort éminente, les gens qui ont eu cette expérience témoignent qu'ils n'ont pas peur de la mort et qu'ils se sentent bien presque à croire qu'ils aimeraient revivre l'expérience.

Mais c'est un autre débat.


Il n'y a pas que la mort imminente positive il y a aussi la négative ou la personne ne voit que des horreurs et non de la lumière mais on en parle moins c'est moins vendeur.

Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Astre83 » Mer Jan 18, 2017 23:01 pm

Tu peux en dire plus Totem sur la mort imminente négative ?

Témoignage d'une mort imminente négative et un petit article :

http://www.nderf.org/French/suicide_emi.htm

Les expériences de mort imminente négatives (terrifiantes dans le pire des cas) ne concernent qu’un pourcentage réduit de cas (5%, selon Kenneth Ring). Ces expériences présentent les mêmes composantes qu’une expérience de mort imminente positive, mais sont ressenties de façon négative par l’experiencer car, alors, celui-ci perçoit tout comme étant absurde. Ces expériences négatives sont teintées de fortes connotations religieuses.
Daniel Maurer, auteur des ouvrages intitulés « La vie à corps perdu », « L’autre réalité, l’au-delà » et « Les expériences de mort imminente », a précisé les sept traits caractéristiques d’une expérience de mort imminente négative, à savoir :

- une angoisse qui va en s’intensifiant,
- des visions de personnages menaçants et de lieux effrayants (endroits laids, sales, sombres, plongés dans une chaleur insupportable, etc.)
- un sentiment d’impuissance face à ces visions,
- une impression de solitude et d’abandon pour l’éternité,
- une souffrance extrême, souvent qualifiée d’inhumaine,
- dans la plupart des cas, une intervention libératrice in extremis grâce à un événement ou à un personnage providentiel,
- une impression, a posteriori, d’avoir vécu un horrible cauchemar, parfois décrit comme étant très réaliste.

Ces expériences de mort imminentes négatives seraient dues à la peur de la mort qui étreindrait les expériencers, selon E. Elsaesser-Valarino : « Ainsi, on pourrait dire que la NDE inversée est provoquée par la peur, voire la terreur, générées par la perspective de la mort de l’ego. Les personnes qui sont incapables de lâcher prise ou qui entrent dans l’expérience de mort imminente handicapées par une violente appréhension, quelle qu’en soit la cause, peuvent vivre des NDE négatives, qui finiront cependant souvent par rejoindre un déroulement classique de NDE positive ».
Pour Kenneth Ring, elles seraient induites par le refus du sujet de reconnaître que sa personnalité, qu’il confond avec son identité, n’est ni réelle, ni durable.
Mais elles pourraient aussi s’expliquer par l’appréhension suscitée par la confrontation à l’inconnu, ou par la crainte de l’enfer à laquelle sont en proie certains sujets. Craintes à l’origine d’un surcroît d’anxiété qui marquerait négativement les experiencers, surtout si ceux-ci sont réanimés au moment où ils sont en train de vivre désagréablement l’expérience de mort imminente.
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Jagannath » Jeu Jan 19, 2017 6:37 am

Astre : "Les expériences de mort imminente négatives (terrifiantes dans le pire des cas) ne concernent qu’un pourcentage réduit de cas (5%, selon Kenneth Ring)."

C'est faux, quand une personne fait l'expérience d'une mort imminente, elle ne se rappelle de son expérience qu'occasionnellement. Ceux qui ont une expérience positive s'en souviennent souvent, ceux qui ont une expérience négative -l'immense majorité de ceux qui ne se souviennent de rien- ne s'en souviennent généralement pas.
Je le disais déjà au début mais depuis ce fait a été démontré par des études médicales, j'avais donné les liens que je n'ai pas en tête (faire recherche NDE sur le forum).

La majorité des NDE est négative!

Astre : "
- une angoisse qui va en s’intensifiant,
- un sentiment d’impuissance face à ces visions,
- une impression de solitude et d’abandon pour l’éternité,
- une souffrance extrême, souvent qualifiée d’inhumaine,
- une impression, a posteriori, d’avoir vécu un horrible cauchemar, parfois décrit comme étant très réaliste."


Le dire ce n'est rien du tout. La notion d'impuissance est loin de pouvoir évoquer ce dont il s'agit. Abandon : c'est rien de le dire. La triste vérité c'est que tant qu'on ne fait pas ce genre d'expérience on peut penser que ce n'est que comme un cauchemar, mais ça n'a rien à voir. Ce n'est pas le même genre de culpabilité et de souffrance qu'on connait à l'état de veille. Le terme d'inhumain est correct mais toujours incapable d'évoquer la chose correctement, et s'il y a expérience "religieuse" c'est que dans ces expériences, on réalise trop tard que les religions disaient vrai. Ce n'est plus possible de le contredire et l'expérience est très en amont de l'imagination, il n'est plus question de ça. "Très réaliste" est loin de la vérité, c'est plus réaliste que le prétendu "réel". Cela n'a tellement rien à voir avec ce qu'on imaginait lorsqu'on entendait les prêtres parler de l'enfer ou du paradis de notre vivant! C'est tellement plus incroyable!... Que dès lors on *SAIT* que l'imagination, la culpabilité etc, bref le mental, du moins tel qu'on le connait ou l'envisage de notre vivant -même avec la plus folle imagination- ne *PEUT PAS* être l'auteur de ces expériences.

Astre : "Ces expériences de mort imminentes négatives seraient dues à la peur de la mort"

Non, elles sont dues au karma négatif. Des gens qui ont peur de la mort peuvent avoir une expérience positive et inversement. Les chercheurs sur le sujet qui n'ont jamais connu l'expérience se rassurent comme ils peuvent.

Astre : "Ainsi, on pourrait dire que la NDE inversée est provoquée par la peur, voire la terreur"

Seuls ceux qui ne l'ont pas vécu peuvent poser ce genre d'affirmation. Ce sera éternellement une incompréhension totale entre les expérienceurs de NDE et les gens qui prennent la NDE pour un délire du cerveau. Pour mémoire, il a été prouvé que le cerveau est inactif durant certaines NDE, et ne peut pas être en cause dans l'expérience. Ainsi une personne au réveil est capable de raconter la totalité de ce qui s'est passé dans la salle d'opération dans les moindres détails pendant qu'elle était physiquement morte et que l'encéphalogramme était PARFAITEMENT PLAT. Là aussi j'ai déjà donné les liens dans le passé. Ces "démonstrations scientifiques" rigoureuses n'intéressent que ceux qui n'ont pas l'expérience. Ceux qui l'ont n'ont plus jamais besoin de quelque démonstration scientifique pour savoir. C'est un savoir spirituel direct incontestable.

Cependant dans le cas des expériences négatives on tend à les oublier. On n'a pas le choix : on ne peut pas vivre avec ça.

Astre : "qui finiront cependant souvent par rejoindre un déroulement classique de NDE positive"

Encore une fois les stats sont biaisées parce que ceux qui se souviennent sont ceux qui sont parvenus à l'expérience positive.

En fait pour avoir des stats sérieuses il faut observer les gens qui ont vécu un coma profond. Quand on fait cette étude on s'aperçoit qu'il y a deux sortes de résultats : des gens qui ont des séquelles à vie et d'autres qui n'en ont pas et vont même "mieux" si on peut dire après. La seconde catégorie est bien plus rare que la première. Elle correspond à la petite proportion d'expériences positives. Eux aussi peuvent avoir oublié, mais souvent ils se souviennent.

Astres : "elles pourraient aussi s’expliquer par l’appréhension suscitée par la confrontation à l’inconnu, ou par la crainte de l’enfer à laquelle sont en proie certains sujets. Craintes à l’origine d’un surcroît d’anxiété qui marquerait négativement les experiencers"

Là encore c'est n'importe quoi. Tous ceux qui ont eu l'expérience abandonnent définitivement ce genre de théories explicatives - mais les médecins et scientifiques restent sourds à ce qu'ils ne veulent pas entendre. Ils s'imaginent sans cesse que ceux qui leur racontent sont surement influençables ou impressionnables et que eux savent mieux de quoi il en retourne. Quel mépris pour les pauvres expérienceurs qui connaissent ce savoir interdit! C'est à cause de ça qu'ils se taisent aussi en majorité. Il n'y a aucun mot pour expliquer ça aux aveugles.

Je te précise : beaucoup ne parviennent pas à l'expérience positive, mais l'expérience négative peut prendre fin mais au bout de combien de temps? Seulement 10 petites minutes de cette expérience revient à des années de souffrance. Tu peux pas comparer c'est une souffrance sans espoir et d'une intensité si folle! Dire que l'expérience de l'enfer est éternelle est en soi erroné -en fait elle prend fin-. MAIS pendant toute l'expérience, l'expérienceur sait qu'il est le jouet de forces démoniaques et qu'il n'y a aucun espoir de leur échapper. Il *SAIT* que même la fin de l'expérience ne signifie pas la fin de l’assujettissement.

Note : je n'ai pas vécu de NDE dans cette vie, je témoigne de ça notamment pour avoir accompagné des personnes après leur décès. J'ai eu ces visions dans des sortes de rêves mais cela n'a rien à voir avec un rêve. Le terme de "réaliste" est très en-dessous de la vérité. Il n'y a pas de mot pour cela, les expérienceurs peuvent au mieux se comprendre entre eux (ce qui n'est pas d'un grand secours) mais vis-à-vis des scientifiques ils finissent par se taire ni plus ni moins. Ils comprennent que c'est une connaissance interdite pour eux. De nombreux saints ont eu ces visions et savent aussi exactement de quoi il en retourne et ont averti de tout ça. Bien entendu eux non plus on ne les écoute pas. Eux aussi ont averti que la majorité se dirige à sa mort vers des expériences négatives. Mais là aussi le mot d' "expérience" est en-dessous de la vérité. Il n'y a rien qu'on puisse dire pour faire comprendre ça aux gens. Le mental de veille ne pourra jamais saisir ça.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4236
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Totem » Jeu Jan 19, 2017 14:37 pm

Jagannath a écrit : Il n'y a rien qu'on puisse dire pour faire comprendre ça aux gens. Le mental de veille ne pourra jamais saisir ça.


En fait le mental de veille ne peut se donner une idée de ce qui est inconnu de lui même et du plus grand nombre, même une expérience reconnue par la majorité ne pourra être saisi par celui qui ne l'a pas faite lui-même, il pourra juste imaginer, rien de plus, en cela il y des tas d'expériences de la vie courante qui répondent à ce critère.
La où il y a sentiment de solitude pour l'être humain c'est lorsqu'il touche quelque chose qui n'est pas encore reconnu par la science et donc par le plus grand nombre.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Odin » Jeu Jan 19, 2017 14:49 pm

Ça me rappelle un souvenir assez affreux, un cauchemar que je faisais quand j'étais gosse. Je chutais, complètement terrifié, entre deux murs de briques rouges, avec la présence du mal tout autour et qui s'intensifie de plus en plus. Ensuite je me réveillais brutalement avec la conviction de revenir de l'enfer.

Il y a une puja pour les âmes parties (après 40 jours), du coup ça peut être utile dans certains cas. O_o
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Astre83 » Jeu Jan 19, 2017 21:03 pm

Bonsoir, vos réponses sont très intéressantes.

J'ai cependant une question vraiment toute bête :

les enfants ont-ils également des expériences de mort imminente ?

Comme je vous l'ai dis j'ai provoqué mon accident en 1996 j'étais jeune je n'ai pas subit cette expérience j'étais pourtant dans le coma et j'entends bien que tout le monde ne peut pas vivre cette expérience.
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Jagannath » Jeu Jan 19, 2017 23:07 pm

1) Oui les enfants peuvent.
2) Ne pas s'en souvenir ne veut pas dire ne pas l'avoir eue, on en a déjà parlé.

Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Astre83 » Jeu Jan 19, 2017 23:20 pm

Bonsoir Jagannath,

Pour le point 1 pourquoi peu de témoignages chez les enfants ?

Pour le point 2 Exact mais c'est quand même un grand mystère ...
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Jagannath » Ven Jan 20, 2017 0:30 am

Les enfants ont les expériences mais eux ne ressentent pas de peine à ne pas être écoutés alors ils n'insistent pas. D'autre part ils ne sont pas troublés, par exemple lorsque j'étais petit enfant j'ai été amené par ma grand-mère décédée dans un grand jardin merveilleux et elle m'a parlé de la vie après la mort. Cela ne m'a pas troublé, c'était normal pour moi. Un peu plus grand une personne de ma famille a été dans le coma, je l'ai vue au pied de mon lit le matin. J'étais plus grand donc j'en ai parlé, mais mes parents ne savaient pas qu'elle était dans le coma, ils l'ont appris plus tard et m'ont fait comprendre que ma vision était mauvaise. Donc je n'ai pas insisté. Il est facile de nier l'expérience des enfants. Chaque fois que je suis avec des adultes et des enfants, je m'intéresse bien plus aux enfants. Ils sont bien plus intéressants que les adultes. Mais les adultes font l'autruche, et se mettent devant. Ils ne savent faire que ça : maquiller leur incompétence et leur aveuglement en se mettant en avant. Quand je parle aux enfants, les autres adultes prennent cela pour une sorte de compassion ou une vocation d'éducation, voire de la bêtise de ma part*. Alors qu'en réalité, c'est juste que les adultes ne m'intéressent pas, ils ne savent que tourner en rond autour de leur nombril. En conséquence les enfants se contentent de la place qu'on leur laisse. Ils ne se battent pas pour être le centre du monde, ils n'ont pas ce vice. Les adultes en profitent donc pour les tenir pour des idiots et ne s'intéressent jamais à ce qu'ils disent. Voilà les raisons pour lesquelles on ne voit pas les expériences des enfants.

Un exemple récent, je gonfle un ballon rouge géant pour une petite fille qui vient chez moi avec sa grand mère et sa tante. Au moment de partir je veux lui offrir le ballon, mais la famille affirme que la voiture n'est pas assez grande. Je sais que c'est parfaitement faux. C'est juste leur instinct de rabaisser l'enfant et ses aspirations (elle était évidemment enchantée). Ils partent sans le ballon car je n'ai pas envie de jouer le même jeu en rabaissant les adultes et en dénonçant leur mensonge. Mais quand l'enfant est rentré chez elle j'appelle sa mère pour lui demander de dire à l'enfant que je garde le ballon pour elle pour la prochaine fois. La mère me dit de ne pas m'inquiéter, que la petite a déjà oublié (bravo le mépris). Il n'y a pas eu moyen de lui faire transmettre mon message à l'enfant. L'enfant n'est pas assez important. Si je lui avais demandé de transmettre un message sans importance à n'importe quel adulte elle l'aurait fait tout de suite. Vous croyez peut-être que c'est une mauvaise famille mais non, c'est ainsi dans toutes les familles. Même et surtout celles qui pensent que ce n'est pas leur cas. Ils ont toujours une bonne raison pour systématiquement refuser l'importance de l'enfant. Si vous ne le voyez pas ce n'est pas parce que vous voyez de meilleures familles, c'est parce que vous ne portez pas attention au phénomène parce que vous faites pareil. En fait, les adultes passent leur temps à minimiser les enfants, leurs témoignages, leur intelligence, leur intuition et leurs expériences.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4236
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Totem » Ven Jan 20, 2017 0:49 am

Jagannath a écrit :En fait, les adultes passent leur temps à minimiser les enfants, leurs témoignages, leur intelligence, leur intuition et leurs expériences.


Ca vient aussi du fait que les adultes ont subi la même chose étant enfant.....on ne peut pas leur en vouloir d'avoir été déformés aussi, c'est un cercle vicieux qui remonte à loin et qu'il faudrait casser.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Jagannath » Ven Jan 20, 2017 0:54 am

Je ne leur en veux pas, mais je ne vais pas pour autant ignorer leurs comportement néfaste. Je n'en veux pas aux ignorants, j'en fais partie, mais à l'ignorance, si. Pour lutter il faut commencer par observer, dénoncer.

Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Astre83 » Ven Jan 20, 2017 3:31 am

Est-ce que l'insouciance (le bonheur sans inquiétudes entre autre) chez l'enfant permet d'avoir que des expériences de mort imminente positive ? Ou bien ça n'empêche pas d'en avoir des négatives ?

Par ailleurs on dit parfois que les enfants voient et communiquent bien plus souvent et facilement avec les morts sans être forcément effrayés, est-ce dû à leur insouciance également ?

Citations :

Il n'y a pas d'amour adulte, mûr et raisonnable. Il n'y a devant l'amour aucun adulte, que des enfants, que cet esprit d'enfance qui est abandon, insouciance, esprit de la perte d'esprit.

"La vraie insouciance, c'est de laisser les autres s'inquiéter pour soi."

Michèle Bernier

"La perspective certaine de la mort pourrait mêler à la vie une goutte délicieuse et parfumée d'insouciance - mais, âmes bizarres d'apothicaires, vous avez fait de cette goutte un poison infect, qui rend répugnante la vie toute entière !"

Friedrich Nietzsche
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Jagannath » Ven Jan 20, 2017 11:23 am

Si tu veux mettre tes citations dans la rubrique "Citations" elles sont très bien!

Pour les NDE de même que les enfants peuvent avoir des expériences négatives dans la vie, de même ils peuvent avoir des expériences négatives en NDE.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Odin » Ven Jan 20, 2017 11:28 am

Jagannath ça dépend, il y a des adultes très attentifs aux enfants aussi. Je connais un couple d'ami dont la femme est professeur, elle est adepte de l'école montessori, leur ouverture est juste extraordinaire. Ça m'a beaucoup fait réfléchir sur mon rapport aux autres notamment apprendre à écouter et laisser leur juste place à leurs besoins.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Astre83

Messagepar Jagannath » Ven Jan 20, 2017 11:57 am

Oui il y en a je n'ai pas dit zéro, j'ai juste voulu dire que ceux qui ne voient pas cela presque partout autour d'eux soit ne vivent pas sur la même planète que moi, soit font juste partie de ces gens pour qui les enfants sont des sortes d'animaux pas finis.
Mais je connais des personnes qui ne raisonnent pas comme ça, par exemple ici même Bella considère que si j'ai envie de parler à L. ou S. ça a autant de valeur que si je veux parler au Pape ou à des adultes du forum. Evidemment c'est pareil quand je dis que les adultes ne sont pas intéressants : je parle de la part d'adulte en eux. Tous ont encore une vague lueur d'enfance, soit totalement écrasée et jamais on ne peut s'y connecter et avoir une discussion intéressante - mais j'ai toujours espoir parce que l'enfant est quand même toujours là en eux- soit elle est encore vive (quand tu vois le sourire inconditionnel de Margot par exemple) et dans ce cas j'ai autant de plaisir à parler avec eux, mais dans les réunions familiales j'ai remarqué que cette part d'enfant est bien plus soigneusement dissimulée, comme si elle était une faiblesse. C'est sans doute du aux relations difficiles entre générations, entre frères, soeurs etc. C'est pourquoi dans les réunions de ce genre (que j'avais complètement exclues de ma vie durant la période d'intense sadhana et je pense que c'est nécessaire, mais auxquelles je participe désormais -rarement-) s'il y a des enfants c'est avec eux que je discute et joue. C'est fabuleux, on peut développer avec les enfants une amitié complètement folle pour la durée de quelques heures passées ensemble, et quand c'est terminé ils tournent la page, n'attendent rien de nous, ils ne posent pas de conditions, se fichent complètement de savoir si je suis un sage ou un pécheur, c'est un exemple d'amour inconditionnel. Ensuite c'est une chose curieuse comment les adultes (nul n'est prophète dans sa famille) me parlent comme si j'étais patient et généreux avec les enfants (???) et se considèrent quand même plus importants pour moi (!). En Inde j'ai un ami handicapé mental (je sais pas si j'ai déjà présenté Sreejitt à Odin? Je crois que oui.) là aussi les adultes pensent que je passe du temps avec lui par générosité.

Mais je n'ai pas de problème avec ça : Bella a déjà témoigné à quel point c'est DUR d'être parent et d'accorder aux enfants l'attention qu'ils méritent. C'est très facile quand on voit un enfant deux fois par an d'avoir une relation privilégiée, c'est beaucoup plus dur quand on doit gérer au quotidien : oui il y a l'amour inconditionnel de leur part mais aussi l'instinct de domination brut et je comprends qu'ils (les adultes) ont besoin de se protéger. Et c'est très difficile de se placer correctement, sans devenir laxiste (il faut bien sûr garder de l'autorité et les parents qui comprennent ces enjeux parfois du coup en manquent, l'idéalisation de l'enfant peut aussi faire beaucoup de dégâts). Bref le juste milieu c'est vraiment un challenge de chaque instant pour des parents! Il ne faut pas les blâmer, et se souvenir qu'au fond eux aussi sont de grands enfants!

Pour revenir sur les NDE, on sait que l’encéphalogramme est totalement plat après seulement deux minutes d'arrêt cardiaque. Donc les expériences ne peuvent pas être dues au cerveau et à son activité. Dans beaucoup de témoignages il est démontré que la personne a des capacités télépathiques durant l'expérience. Ainsi un homme a pu dire au médecin après une opération grave tout ce à quoi il avait pensé durant l'opération, y compris des choses très personnelles. Traverser les murs : sans problème, certains on pu décrire tout ce que contenait une salle fermée à clé. Voir au travers des surfaces : une trappe cachée sous le revêtement du sol. Etc. Mais certains ont aussi réussi à parler télépathiquement à leur chirurgien.

Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Astre83 » Ven Jan 20, 2017 13:05 pm

Message très intéressant encore une fois Jagannath,

Le voyage astral sortie de corps volontaire a le même effet qu'une expérience de mort imminente ? C'est à dire sorties positives ou négatives ? Rencontrer des anges ou l'inverse ?

Ce que je peux voir sur le net c'est que le voyage astral ressemble en beaucoup de points aux expériences de mort imminente à la différence que dans son voyage l'être est acteur et décide de revenir dans son corps quand bon lui semble.

Si vous avez un moment voyez cette vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=IcCK2IeZo2M
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Jagannath » Ven Jan 20, 2017 13:19 pm

Tout en étant très intéressant, voyage astral est bien moins intense qu'une NDE. C'est simplement un rêve mais "proche" du monde physique qui peut interférer avec la réalité. Tu peux consulter le forum avec la fonction recherche, tu verras qu'on parle pas mal des rapports entre rêve lucide, voyage astral, paralysies du sommeil etc. Il peut aussi y avoir des expériences positives ou négatives et pour certaines personnes prédisposées des voyages astraux avec des expériences très intenses aussi : tu as des témoignages dans le reportage que tu as mis en lien, et qui se rapprochent de la NDE mais dans le cas général, le voyage astral est assez similaire à un rêve lucide dans une réalité parallèle très proche du monde physique et doté d'une luminosité étrange. Les témoignages du reportage montrent des pratiquants talentueux, c'est pas tous les voyageurs astraux qui ont des choses aussi intéressantes à raconter. Comme en rêve lucide d'ailleurs, il y a des grands talents dans le domaine mais on n'arrive pas forcément à faire des choses aussi extraordinaires quand on pratique soi-même.
Dans leurs témoignages, les expérienceurs de NDE disent souvent qu'il est impossible d'avoir un tel bonheur/félicité de notre vivant, mais c'est faux, les sages réputés parvenus à la réalisation sont en fait dans le même état de félicité absolue mais de leur vivant (et souvent avec les mêmes talents : omniscience, télépathie etc). Cette félicité est aussi atteinte par la méditation pour les pratiquants avancés.

Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Astre83 » Ven Jan 20, 2017 15:18 pm

Ps: j'ai changé le lien de la vidéo dans le message précédent

http://www.youtube.com/watch?v=IcCK2IeZo2M

Astre83
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Astre83
Messages : 255
Enregistré le : Mar Déc 20, 2016 20:59 pm

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Astre83 » Ven Jan 20, 2017 20:32 pm

J'aimerais tellement retrouver l'insouciance d'un enfant...

Ça me fait penser à l'extrait d'un film que je vous laisse re-découvrir :

http://www.youtube.com/watch?v=SA-SBRTqHVg

Et la mort d'artax ... "lutte contre la triste et la mélancolie sinon tu vas mourir"...

http://www.youtube.com/watch?v=RUMfCX7YSIg
«La vie est un éternel miracle d'équilibre»
InvictusAdamas

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4236
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Totem » Sam Jan 21, 2017 0:49 am

Jagannath a écrit :Tout en étant très intéressant, voyage astral est bien moins intense qu'une NDE.


La NDE (positive), se rapproche de beaucoup à l'illumination à mon avis, sauf qu'il n'y a pas de fusion avec le grand tout.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Jagannath » Dim Jan 22, 2017 13:41 pm

Il n'y a pas de "proche de l'illumination" Totem. Il y a ignorance ou pas ignorance. La fusion avec le grand tout n'existe pas parce que la séparation avec le grand tout n'existe pas (sinon il ne serait pas le grand tout puisque les individus n'en feraient pas partie) il y a ceux chez qui cette croyance de la séparation a disparue et avec elles toute objectivation, et ceux chez qui elle n'a pas disparue et dans le cas des NDE elle n'a pas disparu - il y a donc ignorance. Par exemple ils décrivent la lumière comme extérieure. En sahaja samadhi il n'y a plus de monde extérieur, le monde est le Soi.

Astre : "J'aimerais tellement retrouver l'insouciance d'un enfant..."

Ce n'est pas quelque chose qui tombe du ciel. Un travail est proposé pour ça, il n'existe pas de raccourci.

Avatar de l’utilisateur
belladone
Messages : 543
Enregistré le : Dim Avr 19, 2009 21:03 pm
Magie pratiquée : Belgique

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar belladone » Dim Jan 22, 2017 15:01 pm

Font juste partie de ces gens pour qui les enfants sont des sortes d'animaux pas finis.
J'ai eu un cours d'anthropologie très intéressant qui rappelait que, jusqu'il y a peu, l'Eglise catholique considérait que les enfants et les femmes n'avaient pas la même âme "complète" que les hommes. Je pense que ce "formatage" est resté chez beaucoup. Ecouter ce que dit un enfant, en tenir compte, mais aussi tenter de comprendre ses sensibilités, ne pas vouloir le faire entrer dans le moule à tout prix, est considéré comme une mauvaise éducation, puisqu'il s'agit (s'agirait), tant que parent, de faire grandir l'âme de l'enfant en lui faisant refouler ce qu'il est de manière "première" et "primaire".

mais dans les réunions familiales j'ai remarqué que cette part d'enfant est bien plus soigneusement dissimulée, comme si elle était une faiblesse.
Je l'ai remarqué aussi. Mais grandir, pour quoi faire? Devenir raciste, anti-gay, capitaliste... Enfin! Ce qui est incroyable, c'est qu'au plus on accepte de voir ses enfants comme des être "non pervertis" et intéressants, au plus on se rend compte que les modèles proposés par la société, c'est du grand n'importe quoi... Donc, au moins on y adhère, et au plus on se reconnecte à ses émotions d'enfant. C'est un cercle vertueux - mais complètement excluant. Moi aussi, dans les réunions familiales, j'ai toujours préféré jouer avec les enfants que discuter avec les grands :-) La question de l'autorité, du quotidien, pollue beaucoup, finalement, mais parce que justement, si l'on ne veut pas complètement s'exclure, on est obligés de "jouer le jeu" de la société un minimum. Et cela, cette lucidité par rapport à cela, c'est vraiment un des points qui me rend triste, malheureuse et complètement perturbée.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Jagannath » Dim Jan 22, 2017 16:19 pm

Bella : "J'ai eu un cours d'anthropologie très intéressant qui rappelait que, jusqu'il y a peu, l'Eglise catholique considérait que les enfants et les femmes n'avaient pas la même âme "complète" que les hommes."

C'est faux. Pure propagande anti-catholique d'anthropologues peu scrupuleux. La vérité est à l'opposé : une polémique (qui impliquait sans doute évidemment aussi des hommes d'église stupides) a eu lieu sur le sujet, au concile de je sais plus quoi, l'église a mis fin à cette polémique en affirmant clairement que les femmes ont toujours eu une âme. Mais les "anti" ont transformé le message en disant "regardez : avant, l'église ne reconnaissait pas leur âme". C'est tout à fait absurde puisqu'il y a une flopée de saintes, tout autant que de saints, et ce depuis toujours dans l'église catholique.

On peut bien entendu regretter (et je le regrette) que l'église catholique n'ait pas fait **plus** pour la condition des femmes / ne soit pas allée assez loin et ait elle-même abrité de la misogynie. Mais malgré tout elle a fait beaucoup pour la condition des femmes si on considère l'ensemble de leur action depuis le départ.

Bella : "Donc, au moins on y adhère, et au plus on se reconnecte à ses émotions d'enfant. C'est un cercle vertueux - mais complètement excluant."

Au début, mais ça mène aussi à connaître le "vrai" contact avec les autres. Sur le long terme c'est donc payant.

Bella : "si l'on ne veut pas complètement s'exclure, on est obligés de "jouer le jeu" de la société un minimum"

Pas obligés. Moi je suis parti en mettant fin à toutes ces parodies. Plus tard les personnes que j'avais arrêté d'écouter et de voir sont elles-mêmes venues me demander ce que j'avais appris en faisant ça et ont reconnu la valeur de la démarche (pas toutes bien entendu).
Au début elles critiquent dans notre dos, mais plus tard celles qui ont une sensibilité un peu plus développées réalisent qu'on a pris une bonne décision.
Après c'est à vous qu'elles demandent de l'aide et vous considèrent comme ayant autorité sur les sujets qui les dépassent.

Je n'irai pas jusqu'à dire qu'elles sont remplies de gratitude et de considération. Mais on ne fait pas cela pour ça.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4236
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Totem » Dim Jan 22, 2017 18:03 pm

Jagannath a écrit :Il n'y a pas de "proche de l'illumination" Totem. Il y a ignorance ou pas ignorance. La fusion avec le grand tout n'existe pas parce que la séparation avec le grand tout n'existe pas (sinon il ne serait pas le grand tout puisque les individus n'en feraient pas partie) il y a ceux chez qui cette croyance de la séparation a disparue et avec elles toute objectivation, et ceux chez qui elle n'a pas disparue et dans le cas des NDE elle n'a pas disparu - il y a donc ignorance. Par exemple ils décrivent la lumière comme extérieure. En sahaja samadhi il n'y a plus de monde extérieur, le monde est le Soi.


Je me suis peut être mal exprimée en parlant de fusion avec le tout parce qu'il n'y a pas de mots pour exprimer ça, mais pour avoir vécu les deux expériences, celle qui ressemble en tout point à la description qui est faite de la NDE et l'autre expérience où il n'y a pas de séparation,
je suis en mesure d''expliquer/exprimer la première mais pas la deuxième, d'ailleurs essayer de le faire est de toutes les façons voué à être mal compris et mal interprété.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Odin » Dim Jan 22, 2017 18:21 pm

Marie-Madelainheuuuu
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
belladone
Messages : 543
Enregistré le : Dim Avr 19, 2009 21:03 pm
Magie pratiquée : Belgique

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar belladone » Dim Jan 22, 2017 19:03 pm

Quand je disais il y a peu, je parlais du Moyen-Age ;-)

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Jagannath » Dim Jan 22, 2017 19:54 pm

Oui mais cela reste un mensonge! Jamais l'Eglise n'a proclamé que la femme n'a pas d'âme ou une âme inférieure. Ce sont des racontars. Anthropologue n'y change rien. L'église a au contraire mis fin au débat en signalant que c'est bien évidemment faux et que la femme a une âme tout comme l'homme. Il n'y avait qu'une bande d'imbéciles pour contester ça - ça n'a aucun sens.

Les gens racontent n'importe quoi sur l'Eglise. Ils croient par exemple qu'elle prétendait que la terre était plate alors qu'elle a toujours enseigné que la terre est une sphère, même dans les périodes les plus sombres du moyen-âge. Etc. C'est incroyable à quel point les gens mettent sur le dos de l'Eglise tout et n'importe quoi (ce qui n'empêche pas des erreurs humaines à l'occasion comme le procès de Galilée qui est certes une honte). Je ne nie pas des méfaits de l'église, mais je m'étonne de de la naïveté des méfaits totalement non vérifiés qu'on lui met sur le dos par réflexe.

Totem, tant qu'il y a le sentiment "j'ai eu une expérience" il est bien normal que tu ne puisses pas l'exprimer! Ce n'est pas ton expérience ici et maintenant c'est un souvenir. Un souvenir n'est rien et le "je" qui l'a est une chimère. Quand c'est ton expérience ici et maintenant tu n'as aucun problème d'expression... Fais-en ton expérience ici et maintenant et sois en paix avec l'idée de décrire l'expérience qui est une chimère de l'ego.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4236
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Totem » Dim Jan 22, 2017 20:10 pm

Jagannath a écrit :
Totem, tant qu'il y a le sentiment "j'ai eu une expérience" il est bien normal que tu ne puisses pas l'exprimer! Ce n'est pas ton expérience ici et maintenant c'est un souvenir. Un souvenir n'est rien et le "je" qui l'a est une chimère. Quand c'est ton expérience ici et maintenant tu n'as aucun problème d'expression... Fais-en ton expérience ici et maintenant et sois en paix avec l'idée de décrire l'expérience qui est une chimère de l'ego.


Evidemment que ce n'est qu'un souvenir en ce qui me concerne et qui n'a pas grande importance, je voulais juste essayer de dire pourquoi la NDE qui est le sujet du topic n'est pas comparable. Bien sûr j'aurais peut être du utiliser le savoir livresque pour discuter de ce sujet, c'est plus confortable.;-).

Avatar de l’utilisateur
Camilla
Messages : 192
Enregistré le : Ven Oct 14, 2016 16:55 pm

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Camilla » Dim Jan 22, 2017 20:51 pm

Peut-être quelque peu hors sujet, et je vous prie de m'en excuser.
Qu'en est-il, dans ce cadre théologique, des êtres atteints de maladies neurodégénératives, et en particulier des personnes souffrant d'un Alzheimer ou d'un Parkinson au dernier stade ? Jusqu'ici, je n'ai rien lu, nulle part, sur ce point précis.

Cette question est en connexion avec une autre : chaque entité de cet univers (au sens large) est une partie indissociable du Tout. Pour des raisons qui m'échappent, le Tout "plonge" des "sondes" dans la matérialité, chaque "sonde" étant un être, et pour chaque être, il semble y avoir sentiment de séparation. Ce sentiment de séparation, cette "ignorance", n'est-elle pas nécessaire, sachant qu'elle n'est que temporaire ? Quel est ce jeu d'amour ? Quelle est cette lila ?

C'est une vraie question, et non une tentative d'amorce d'une polémique sans intérêt. D'avance merci.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Odin » Dim Jan 22, 2017 21:49 pm

J'ai lu une réponse à ça hier dans le livre l'Enseignement de Ramana Maharshi. Pour ne pas transformer ce qu'il dit, je ne vais pas le citer. Je te conseille de le lire.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Camilla
Messages : 192
Enregistré le : Ven Oct 14, 2016 16:55 pm

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Camilla » Dim Jan 22, 2017 22:22 pm

Je vais chercher, j'ai le livre. Merci, Odin.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Odin » Dim Jan 22, 2017 22:40 pm

De rien. :) Je suis sûr que tu tomberas sur un passage qui correspondra. ;)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: La mort, les NDE et les enfants (bric-à-brac)

Messagepar Jagannath » Dim Jan 22, 2017 23:50 pm

Camilla : "Qu'en est-il, dans ce cadre théologique, des êtres atteints de maladies neurodégénératives, et en particulier des personnes souffrant d'un Alzheimer ou d'un Parkinson au dernier stade ? Jusqu'ici, je n'ai rien lu, nulle part, sur ce point précis."

Que veux-tu savoir à leur sujet? Quelle est la question?

Camilla : "Cette question est en connexion avec une autre : chaque entité de cet univers (au sens large) est une partie indissociable du Tout."

Le Tout ne reconnait pas de parties. Il est SEUL ET SANS SECOND. Où qu'il porte son regard il ne voit que lui-même. Pas des parties.

Camilla : "Pour des raisons qui m'échappent, le Tout "plonge" des "sondes" dans la matérialité"

Non ta phrase suppose quelque chose d'extérieur au TOUT. Il faut mettre fin à ces enfantillages ou arrêter de parler du TOUT en ces termes qui ne font qu'introduire de la confusion dans ce qui est simple. La matérialité ne peut être rien d'autre que le TOUT lui-même ou alors il n'est pas le TOUT.

Toutes ces questions se posent seulement dans le cadre de l'idée que le TOUT n'est pas le TOUT. Elles indiquent qu'on ne croit pas au TOUT. Elles disparaissent soit en développant la foi réelle (accepter que le TOUT est le TOUT met totalement fin aux questions) ou bien en cherchant s'il existe quelque chose de séparé du tout, jusqu'à la recherche "qui suis-je?" parce que les autres objets ne sont perçus comme séparés du TOUT que dans la mesure où le "je" est supposé tel.

C'est pour cela que Totem n'a pas compris ma réponse de tout à l'heure : l'idée que l'on n'arrive pas à exprimer le TOUT ou l'expérience du TOUT ne peut surgir qu'hors de cette expérience. La seule solution à ces inquiétudes et de rester dans l'expérience du TOUT (seul et sans second).

Camilla : "chaque "sonde" étant un être, et pour chaque être, il semble y avoir sentiment de séparation. Ce sentiment de séparation, cette "ignorance", n'est-elle pas nécessaire, sachant qu'elle n'est que temporaire ? Quel est ce jeu d'amour ? Quelle est cette lila ?"

L'ignorance est acausale. Après on peut lui donner un but mais ce but appartient lui-même à l'ignorance. L'ignorance est sans fin on ne trouve pas dans l'ignorance l'explication de l'ignorance. On n'y trouve que l'ignorance. Aucune connaissance ne peut être acquise dans cette direction à part imaginaire.


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité