Guérir de la dépression

On aborde les sujets personnels autour de la magie. C'est ici qu'on parle de ses expériences personnelles, qu'on demande des conseils.

Modérateur : Totem

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Guérir de la dépression

Messagepar Odin » Mer Juil 22, 2015 16:23 pm

Guérir de la dépression :

Soins holistiques pour une reconnexion au bonheur naturel





Quand la dépression vous frappe, vous avez besoin d'une aide extérieure pour remonter la pente. Toute volonté vous a quitté, tout semble lourd et difficile.



Les causes de la dépression :

-Le laisser-aller.
-L'auto-dévalorisation.
-Un goût pour la mélancolie (on aime ressasser, on pense au passé, on écoute de la musique triste).
-L'absence de prise de conscience que l'on s'enfonce dans la dépression (on a déjà des attitudes liées à la dépression mais on l'ignore). Cette accumulation créée une charge dans l'inconscient, qui finit par passer dans le conscient : c'est la dépression. C'est le même principe qu'un envoûtement, d'où le fait que les gens se croient envoûtés.
-On se sent impuissant face à la misère du monde (dans ce cas le service à autrui prime, voir plus bas) et on baisse les bras.

-Le point crucial : l'incapacité à dire non.
On se laisse marcher dessus par les autres car on ne sait pas dire non (donc peu à peu, on s'efface). On pense, à tord, que dire non à une chose, c'est dire non à une personne. On subit ainsi l'influence de personnes qui deviennent néfastes (elles ne le sont qu'à cause de notre propre faiblesse). Cela peut conduire à créer une colère latente en nous. Cette colère finira par exploser : contre la personne (du coup elle ne comprend pas notre réaction car on n'a jamais été franc et au lieu de le reconnaître on s'énerve contre elle), ou nous-même. Dans le dernier cas, la dépression apparaît.
Quand on se laisse marcher dessus, ça ne dure pas juste quelques minutes. Ca nous conduit à subir des situations très inconfortables, par exemple on nous invite à une soirée où on ne veut pas aller, et on subit un soir entier, ou plusieurs jours. Tous ces événements mis bout à bout nous vident totalement, on finit par exister pour les autres.
On pense souvent à tord que l'affirmation de soi est une mauvaise chose, alors que les autres n'attendant que ça de nous, que nous ayons un caractère et une personnalité (sauf le cas particulier des vampires psychiques, souvent inconscients, qui aiment profiter des gens faibles). Donc ne pas dire non, ça ne rend service à personne, ce n'est pas une bonne action. Il faut réapprendre à formuler les choses, les expliquer, dire ce qu'on ressent, et savoir le faire au moment opportun.

-L'empathie/médiumnité incontrôlée : on a un déséquilibre énergétique qui fait de nous une passoire. On se sent envahie par l'énergie des autres (quand une personne s'approche trop, on se sent étouffé). On devine à l'avance ce qu'elle va dire. Ses schémas de répétition nous énerve car elle-même n'en a pas conscience. Le remède est le suivant : ne pas y accorder de l'importance, donner de l'amour à cette personne en lui laissant l'espace d'expression dont elle a besoin. L'empathie va ainsi se résorber d'elle-même en une forme plus douce. Porter une pierre d'encrage aidera aussi à se préserver. En fait, il faut les deux si on veut vraiment y arriver.




Les conséquences possibles des premiers signes de la dépression sur la santé :

-goût pour critiquer les autres.
-alcoolisme.
-timidité excessive.
-impuissance sexuelle.
-maladies psychosomatiques comme l'eczéma.
-insomnie.
-surcroît d'importance donné au jugement des autres.
-angoisses et peurs diverses.
-etc.

Tout dépend de la stratégie mise en place par chacun pour faire face. Cette stratégie (réaction de défense) est un bon indice pour comprendre l'origine du mal. C'est primordial pour savoir comment guérir, découvrir les nœuds qui se sont mis en place, et les défaire.


Se reprendre en main est nécessaire, personne ne peut nous guérir, c'est à nous de le faire, donc inutile de jouer la sangsue pour attirer l'attention des autres (vous allez perdre tout le monde).
Comment faire ?
Se tourner vers des méthodes de guérison holistiques (globales). Je parle bien de guérison, car il ne s'agit pas de se médicamenter pendant 3 semaines et de reprendre les mauvaises habitudes. L'objectif est de guérir totalement, en retrouvant nos qualités innées qui donnent un sens à notre incarnation présente.
Car oui, chacun est né avec un rôle à jouer sur cette Terre. Chacun est né pour vivre, sans culpabilité. Chacun est né pour exprimer un potentiel créatif, chacun a une place et des qualités à apporter au grande Arbre de la vie Humaine.


Les traditions :

Toutes les méthodes existantes demandent de se tourner vers une tradition solide (car des personnes expérimentées ont déjà explorées toutes ces chemins et nous les donnent pour le bénéfice de l'Humanité) :


-L'alimentation ayurvédique (méthode basé sur un régime alimentaire à suivre à la lettre et ce toute sa vie, afin de rééquilibrer les 5 éléments en soi grâce aux qualités des aliments). Cette voie demande de recourir à un médecin compétent, malheureusement la plupart se trouvent à l'étranger, mais si c'est votre voie de guérison nulle doute que la destinée le mettra sur votre route. Une chose simple que tout le monde peut faire : diminuer sel et sucre (ils inhibent une partie de notre subtilité de caractère, à cause de leur effet « uniformisant » sur le goût), éviter les fromages bien faits qui augmentent l'inertie.

-Une méthode de soin énergétique, comme les peuples asiatiques en ont le secret.
-La phytothérapie, pour accompagner la guérison du psychisme (exemple : millepertuis, gouttes de teinture mère de basilic indien...).
-La lithothérapie : elle mène par une étude des chakras (7 centres d'énergie principaux de l'être) et des couleurs associées, à travailler avec l'esprit des cristaux qui vont nous faire partager leur énergie de guérison en partant à la découverte de notre inconscient.
-La reconnexion à la nature par une implication active et régulière. Ca peut passer par le chamanisme, mais rares sont ceux qui ont cette chance. Ou par la prise de contact avec le petit peuple, qui est élément apportant beauté et simplicité à cette démarche. Mais tout simplement, et là c'est inévitable, par du jardinage, avec l'implication dans un jardin partgaer ou une association solidaire par exemple.) Vivre en conscience avec les grands cycles de la nature est d'une importance cruciale (cycles solaires et lunaires, équinoxes, solstices, manger en accord avec les saisons...). Cela nous équilibre car nous ne faisons qu'un avec la nature. C'est comme ça. Les balades en pleine nature aident énormément.
-La méditation (il faut aller l'apprendre auprès d'une personne compétente).
-La rituélie comme aide. On apprend le lâcher-prise nécessaire avant chaque rituel pour être en phase. Puis on effectue quelques rituels adaptés, comme guides vers la paix intérieure. Le rituel ne fait pas tout, la démarche consciente est toute aussi importante.




Les solutions simples du quotidien pour bien démarrer :

-Se forcer à cuisiner des bons petits plats et les partager quand on en a l'occasion. Cuisiner quotidiennement le plus possible, éviter les plats préparés. Il faut se concentrer sur la préparation en évitant les pensées négatives.
-Remercier avec gratitude avant de manger, pour consacrer la nourriture.

La cuisine :

Des plats délicieux et bien travaillés aident au maintien d'une bonne santé. Ils ont du goût et donc redonnent le goût à la vie, ils ont plus d'énergie vitale que les plats tout faits. Les préparer nous engage dans un processus de mouvement, qui nous sort de notre inertie. L'influence sur le mental est subtile. La variété des aliments aide à développer une variété de qualités (inhérentes à l'alchimie de la préparation).


Activité sociale et sport :

Avoir une activité sociale (artistique ou autre) et une activité sportive (même solitaire, le but est de se dépenser pour évacuer l'élément feu, produire l'hormone du bien-être, évacuer un peu de toxines).


Initier un travail de lumière :

De part le monde, la lumière est un symbole de conscience et de pureté. C'est l'image d'un mental vierge de toute négativité. Comment faire ce travail de lumière ?



-La prière, pour soi, pour le monde (de préférence devant une bougie).

-Le service désintéressé (s'engager vraiment dans une démarche d'aide à autrui sans rien attendre en retour, ça permet de relativiser, mais c'est bien plus profond que ça : c'est une vraie méthode de guérison, il n'y a pas besoin de l'expliquer car il faut la vivre pleinement).

-Ne pas laisser passer ne serait-ce qu'UN IOTA de négativité dans notre mental. Dès qu'elle se présente à la porte, il faut la balayer d'un revers de main IMMEDIATEMENT, de façon IMPLACABLE. Ne voir que le côté positif de tout ce qui nous arrive, même dans le pire.

-Éviter les fausses spiritualités surfaites (Paul Cohelo, s'abreuver inutilement de citations hors-contextes du Dalaï Lama et autres dérivés, se croire guerrier de lumière etc) qui en plus ne sont jamais mises en action dans les faits.

-Lire de vraies ouvrages sur la spiritualité (notamment sur la vie des saints) où l'on trouvera de précieux conseils et des exemples vivants de solutions à tous les problèmes, et progresser dans la connaissance de soi par des ateliers pratiques.

Sans même s'en rendre compte, on laissera le passé au placard, les incertitudes du futur aussi. C'est le présent qui nous construit, non un passé imaginaire et révolu. La peur du futur nous paralyse. On se sent incompris, car on a traversé beaucoup de choses difficiles. C'est pourquoi la spiritualité nous aide : on nous apprend que l'autre n'est pas différent de soi. De plus, on l'ignore mais Dieu (ou notre ange, peu importe) nous accompagne depuis toujours, il nous aime et nous comprend mieux que nous-même. Il n'attend qu'un peu d'ouverture et de confiance de notre part.

Il faut comprendre que le bonheur est une décision : peu importe ce qui nous arrive, le bonheur est en soi, pas dans une chose extérieure. Il y a des gens qui n'ont rien et qui sont heureux, c'est donc possible d'y arriver, c'est une vérité qu'il faut admettre, puis la vivre. C'est pas juste une idée : il faut vraiment le faire. Si nous nous laissons ballotter par les événements nous ne seront jamais heureux. Ne pas y arriver aujourd'hui ne veut pas dire qu'on n'y arrivera pas demain : alors il faut essayer de tout son cœur, ici et maintenant, sans relâche, avec une grande patience.

La dépression vient avant tout d'une suractivité du mental. Toutes ces méthodes permettent d'y mettre fin. Il ne faut pas chercher à savoir comment elles fonctionnent : elles sont efficaces et c'est tout. Peu à peu cela aidera à dépasser l'emprise du mental qui croit pouvoir venir à bout de tout, alors que c'est lui l'ennemi, la source du problème.


Si tout est mené à bien, on en arrive à une redécouverte de soi.
L'énergie gaspillée est préservée. On n'a plus peur des échecs, et il n'y a plus de problèmes mais que des solutions.
On sait de nouveau qui on est et pourquoi, on a envie de donner de soi en apportant aux autres notre singularité, et c'est ce qu'ils attendent de nous. On se replace ainsi dans le courant de la vie.
D'ailleurs un petit relooking et du shopping ça aide aussi (ne riez pas, ça marche! Pourvu qu'on ne mise pas tout là-dessus car le regard des autres on doit s'en détacher).
Modifié en dernier par Odin le Sam Juil 25, 2015 15:27 pm, modifié 1 fois.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Jeu Juil 23, 2015 22:43 pm

Oui Odin, la dépression n'est pas une fatalité, mais un avertissement.
On peut en sortir et retrouver l'harmonie.

Ton article bien structuré devrait pouvoir permettre aux lecteurs concernés d'avoir des pistes, et à tous de s'exprimer. Personne n'est à l'abri d'une dépression.
Il faut savoir qu'une dépression passagère peut être bénéfique pour rebondir et trouver le chemin.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Ven Juil 24, 2015 23:24 pm

Croisons les doigts pour cet article soit efficace. :)
J'espère que ceux le voudront viendront mettre le témoignage de leur guérison ici, ça peut aussi donner des pistes par l'exemple concret et ça viendrait alimenter l'article avec des choses auxquelles je n'ai pas pensé.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Juil 25, 2015 8:49 am

Oui mais la notion de guérison est parfois contreproductive : celui qui pense "je suis guéri" pose en réalité les germes d'un nouveau cycle. Je préfère l'idée de détachement par rapport aux fausses identifications, chose dont on ne peut pas témoigner, en tout cas pas sous la forme de "j'ai guéri" ou "je me suis détaché" (qui n'est qu'une reconduction essentielle de l'attachement). On peut en témoigner simplement par sa façon d'être naturelle. Les conseils que tu as donnés sont bons et tu n'as pas besoin, dans ce domaine très subtil, d'attendre une "efficacité" au sens ordinaire du terme.

Avatar de l’utilisateur
belladone
Messages : 542
Enregistré le : Dim Avr 19, 2009 21:03 pm
Magie pratiquée : Belgique

Messagepar belladone » Sam Juil 25, 2015 10:32 am

Donc, la vie est cyclique tant que l'on n'est pas détaché?

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Juil 25, 2015 11:34 am

Même si on est détaché! Mais si on est attaché on est balloté par les cycles et quand on est en bas on croit en être responsable. Il n'y a pas de sortie des cycles, il n'y a même pas de détachement. Simplement l'attachement est un jeu de mot, une blague sans substance. Il faut le réaliser et laisser les cycles manifester le pouvoir divin sans s'en soucier.

La drogue est une chose très fascinante. Une personne ayant pris une dose de LSD par exemple, peut, en contemplant la machine à laver qui tourne, s'imaginer qu'elle est le pull vert balloté dans tous les sens. Cette expérience est affreusement effrayante, il ne doute plus un seul instant qu'il est le pull vert et qu'on lui fait subir le pire traitement du monde.

Comment est-ce possible? Le LSD permet de modifier/décaler provisoirement les attachements fondamentaux. On ne doute jamais de notre identité. Pas un instant notre pauvre ami sous trip n'arrive à imaginer qu'il n'est pas le pull vert et sur la base de cet axiome, toute son expérience est abominable. Lorsque l'effet du trip se terminera, il repensera à cette situation avec un grand fou-rire, fasciné par la nature complètement irréelle de son enfermement dans la machine, et de sa libération tout aussi irréelle.

Nous sommes exactement comme notre ami sous trip. Nous n'arrivons pas même un seul instant à réaliser que nous ne sommes pas l'individu que nous croyons être. Alors tout ce qui arrive nous semble grave et si sérieux! Lorsque cette obnubilation prendra fin (par la mort ou par nos pratiques spirituelles) nous reprendrons nos esprits dans un grand fou-rire en voyant que tous ces cycles ne nous concernaient pas.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Sam Juil 25, 2015 15:32 pm

Ça me rappelle le rêve de Gaïa, malgré tout ce qu'on lui fait subir, elle était parfaitement détachée, avec un très léger sourire tellement emprunt d'une douce sérénité. Une force tranquille. Hmmm quel bonheur. :)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
belladone
Messages : 542
Enregistré le : Dim Avr 19, 2009 21:03 pm
Magie pratiquée : Belgique

Messagepar belladone » Sam Juil 25, 2015 22:44 pm

Est-ce que prendre conscience qu'il y a des cycles et qu'on peut les observer, tout en comprenant qu'ils n'ont rien à voir avec nous, qu'ils ne nous concernent pas, est un premier "bon pas" pour commencer à comprendre que l'on n'est pas ce que l'on croit?

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Juil 26, 2015 9:37 am

Absolument, contempler la nature consciemment est recommandé.

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 982
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Messagepar Huli » Dim Juil 26, 2015 12:09 pm

Il y a différents types de dépressions.

On peut distinguer la dépression tristesse, qui est une atteinte du poumon et la dépression de faiblesse de l'envie de vivre, qui vient d'une atteinte du feu du coeur.

La seconde est plus grave que la première qu'il est plus simple à rééquilibrer.

On voit facilement chez les sujets dits maniaco-dépressifs qu'on a affaire à un problème d'intensité du feu du coeur.
lei zou sha gui jiang jing

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Dim Juil 26, 2015 14:22 pm

C'est très intéressant, merci Huli, est-ce que tu en sais plus sur l'atteinte du feu du coeur ?
Fais de l'Amour ta magie

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Guérir de la dépression

Messagepar max75011 » Jeu Fév 02, 2017 22:40 pm

Up, moi j'ai fais une vilaine grosse dépression après avoir fais croire à mon ex que j'étais amoureux d'elle à des fins cavalières :3. En fait ce soi disant mensonge cachait autre chose en profondeur, mais bon c'est vrai que rajouter à ça (attention ce commentaire n'est pas destiné à provoquer le sourire chez ses lecteurs :3) y'avait 1 parent en moins, et un refus d'études prolongées sur plusieurs années par l'extérieur, allié à des problèmes physiologico-corporels, doublé d'une légère fuite vers la canne de Bice (technique de méditation secrète), parsemé de refus de sports de combat encore formulé par l'extérieur, puis d'une fuite vers le plaisir le plus grand de l'homme > monsieur Sexo, puis suivi de débordements en soirée car tout cela devenait trop dur à vivre, suivit d'une image projeté à l'extérieur qui ne reflète pas qui est celui qui la crée... Moui :3 on est responsable de nos conneries mais pas de celles dans lesquelles l'environnement peut nous mettre contre notre gré, par contre après entrer en colère ou en révolte contre la situation présente, qui est une réaction naturelle, n'est pas la plus intelligente des actions à accomplir et l'observation de ce que produit la révolte ou la colère, autant en dehors, qu'en soi, non pas sur l'instant T, mais à la longue, nous montre bien qu'il n'y a aucune utilité à céder à la colère

Pour réellement s'en libérer (de la dépression mentale et non désirée, qui dans le cas ci-dessus est née de plusieurs évènements douloureux ayant l'effet d'un "mur" sur lequel on se pense et croit être bloqué par la suite), déjà il faut relativiser et se rendre compte que ce que l'on vit n'est rien d'un point de vue de l'univers, chose qui je le conçois, n'est sûrement d'ailleurs d'aucune utilité pour la plupart de ceux qui sont en proies à de grande souffrances, qu'elles soient physiques ou psychologiques, il faut donc établir une liste de tout ce que vous aimez réellement faire et ce à quoi vous aspirez et le faire directement, même si le mental ne donne pas son accord, et Dieu sait qu'il le donne rarement :p. La pensée a cette aspect limitant qui entrave l'action spontanée et ramène sans cesse notre attention en des espace-temps qui ne sont plus désormais. La méditation est aussi un excellent moyen pour comprendre que la tristesse n'est entretenue que par le mental (ce qui ne veut pas dire que nous soyons sans émotions), le sport pratiqué de manière intense, et j'insiste sur le, « intense », peut permettre de créer un "basculement", réveiller énormément le feu intérieur déjà présent et l'énergie physique de la personne, le chant, le sport la danse et l'étude de choses qui nous font vibrer marchent aussi extrêmement bien, le contact avec la nature, l'alimentation saine (plus de café, plus d'alcool, plus de k-k-indus, seulement un peu de thé et de l'eau, 1/2 verre de vin rouge par mois grand max et aucun tabac ou aucune drogue), des massages, des rendez-vous chez le médecin et une bonne dose de concerts, avec un peu de magnétisme si vous n'aviez rien contre ;p

Ensuite, la non-identification d'avec la souffrance, la douleur, la dépression, le deuil, l'échec, la réussite, tout ça, c'est ça la vraie solution, mais comme la majorité du temps c'est plus en face à face que ça peut être enseigné, et pas trop sur un forum, enfin je dis ça, je parle uniquement pour moi, je préfère ne pas m'aventurer sur ce dont les autres sont capables, en tout cas une chose à dire :

Vous avez un paquet d'énergie énorme qui sommeille en vous même si l'état présent à l'instant t durant lequel vous lisez ce message vous fait penser l'inverse, alors utilisez cette énergie à bon escient en cultivant ce que vous aimez vraiment faire et en donnant aux autres le maximum de ce que vous pouvez et vous verrez que la dépression finira par ne devenir qu'un rêve, rigolo, triste, malsain, déplaisant, enchantant, ou... sans importance.

Amicalement,

Désolé si j'ai fait un hors-sujet ou si mon texte n'est pas utile pour la plupart, ou même pour tout le monde, mais je pense intimement qu'il l'est, et moi ça m'a fait du bien de le rédiger alors :3 BONNE SOIREE :-D !

Ps : l'action, le verbe, la pensée > l'action crée + rapidement que le reste, n'écoutez pas les limites, sauf si vous êtes sur l'autoroute ;-) <3
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Odin » Ven Fév 03, 2017 0:26 am

Merci pour ton témoignage avec lequel je suis complètement en phase.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: Guérir de la dépression

Messagepar bastet » Ven Fév 03, 2017 2:00 am

J'apprécie beaucoup le témoignage de Lify.

Cependant ce n'est pas peut-être pas indispensable d'avoir "un paquet d'énergie énorme qui sommeille en vous même" (je te cite) car il peut y avoir le phénomène de l'explosion, alors qu'une petite lumière intérieure peut suffire pour diffuser l'énergie naturelle, simplement.

Merci Lify pour ta participation et ton partage.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2144
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Alex » Ven Fév 03, 2017 4:30 am

J'apprécie aussi. :)

Perso, le médecin, très peu pour moi. Mais, j'avoue que parfois, c'est très utile en cas de force majeur.

Ce que je veux dire, c'est que je ne suis pas du genre à passer des examens préventifs sur une base perpétuelle. ;) Je me dis que si j'ai un cancer par exemple... Et bien Dieu l'aura bien voulu.

Pour se détacher de la souffrance, on peut l'écouter dans le Silence, la comprendre et finalement l'accepter. Comprendre que sa Source prend racine dans l'Amour confronté à son opposé (ce qui lui fait obstacle).
Alors, on pourra peut-être s'identifier à cet Amour (la petite lumière intérieure) et délesté tout le reste. :)

Si on observe bien, la souffrance est bien une qualité de l'Amour... Plus on fait obstacle à cette Lumière, plus nous souffrons. La Souffrance et la Lumière ne font qu'Un. Tout tend vers cette Lumière. La souffrance est la manifestation de Dieu. Comprenons cet appel et fesons tous ce qui est en notre pouvoir pour rétablir l'ordre des choses. Il suffit de s'écouter, d'écouter notre Coeur (pas nos désirs) et d'abandonner tout le reste.

Cependant ce n'est pas peut-être pas indispensable d'avoir "un paquet d'énergie énorme qui sommeille en vous même" (je te cite) car il peut y avoir le phénomène de l'explosion, alors qu'une petite lumière intérieure peut suffire pour diffuser l'énergie naturelle, simplement.


Je plussoie. :)

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Odin » Ven Fév 03, 2017 12:54 pm

"Ce que je veux dire, c'est que je ne suis pas du genre à passer des examens préventifs sur une base perpétuelle. ;) Je me dis que si j'ai un cancer par exemple... Et bien Dieu l'aura bien voulu."

J'avoue que ça me sidère d'entendre ça. On pourrait objecter en disant que c'est Dieu qui a mis en place le système de prévention, et toi tu déciderais de l'ignorer.
Vraiment il faut arrêter de justifier tout et n'importe quoi avec ces histoires de prédestination et de Dieu.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Jagannath » Ven Fév 03, 2017 13:11 pm

Surtout que personne ne te demande de te justifier si tu ne passes pas ton temps dans la peur. Il n'y a pas besoin de mettre Dieu dans l'affaire quand il s'agit de bon sens ;)

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Totem » Ven Fév 03, 2017 13:16 pm

Odin a écrit :On pourrait objecter en disant que c'est Dieu qui a mis en place le système de prévention, et toi tu déciderais de l'ignorer.


Oui mais le système de prévention que l'on connaît est surtout basé sur les profits qu'il va générer et là ce n'est pas Dieu qui l'a mis en place, d'où la méfiance que l'on devrait avoir avant de sauter à pieds joints dans le système. Pour celui qui connaît un peu le monde médical, ce n'est pas un scoop, des articles et des livres ont été écrits sur le sujet, certains médecin l'ont dénoncé sur leur blog...etc...

http://unmetiercasappend.hautetfort.com ... aison.html

http://www.jaddo.fr/

Mis à par cela, sans doute que la maladie peut être là pour nous faire avancer.
Perso j'ai élevé 3 enfants et j'ai remarqué quand ils étaient petits qu'après chaque maladie ils avaient changé, ils étaient plus mûrs, plus conscients....Il y a peut être un peu de Dieu dans la maladie....qui sait?;-)

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Odin » Ven Fév 03, 2017 13:33 pm

Après je comprends aussi le fond du message d'Alex, je comprends bien ce qu'il a voulu dire. Mais quand même, prêtons une attention toute particulière à ce qu'on dit, certes le détachement et l'acceptation c'est la clef, mais quand on est au fond du trou ça n'aide pas d'entendre ça on a juste besoin de comprendre qu'on doit s'aimer et qu'on est aimé, juste ça, ça suffit amplement.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2144
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Alex » Ven Fév 03, 2017 17:56 pm

Je suis d'accord avec toi Odin. Mais, je crois que de savoir les deux sont essentiels. Certes, l'amour est notre plus grande bouée de sauvetage. Mais, pour ne pas re-sombrer dans le fond du trou, il faut se connaître. Il ne faut pas toujours s'attacher à une aide extérieure (souvent imparfaite) et comprendre qui nous sommes. Ainsi, faire preuve de Foi pour voir la Lumière même au plus profond du trou.

Avatar de l’utilisateur
Jayanti
Messages : 49
Enregistré le : Ven Jan 06, 2017 3:28 am
Voie spirituelle : Bhakti

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Jayanti » Ven Fév 03, 2017 21:16 pm

Aux dernières nouvelles "Dieu" accorde le libre arbitre à chacun (pourvu de sa flamme divine originelle envoyé dans la densité pour s'oublier ou se "rappeler") pourvu qu'il en assume les conséquences, en toute connaissance ou en toute ignorance et pas seulement sur l'existence en cours.
Donc ce n'est pas "Dieu" qui veut qu'on soit malade ou en bonne santé, c'est plus en rapport avec le karma ancien, réactualisé, les habitudes de pensées, de croyances, de comportement. C'est très complexe un cancer. C'est aussi souvent l'expression d'une transition, auquel la guérison sera naturelle.
Et puis c'est une maladie dans l'air du temps, un signe d'une société dégénerescente: chemtrails, névroses, pollutions multisources etc
Ce n'est en tout cas pas une fatalité.
Après la manière dont on choisit de se soigner idem, c'est la responsabilité personnelle.

Après qu'on ressorte grandi ou pas d'une maladie, là encore c'est très individuel. On peut ressortir grandi de n'importe quelle expérience si la conscience saisit la balle au bond.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Totem » Ven Fév 03, 2017 23:51 pm

Jayanti a écrit : On peut ressortir grandi de n'importe quelle expérience si la conscience saisit la balle au bond.


Bien sûr mais la maladie est l'expérience qui peut être vécue par le plus grand nombre qu'elle soit bénigne ou grave, l'être se sent diminué et vulnérable pendant le temps de la maladie et c'est pendant ce laps de temps qu'il prend conscience de son état, il voit son corps sous un autre aspect à savoir l'aspect défaillant, il arrive à voir que sans ce corps il ne sait pas ce qu'il deviendra et qu'il y a d'un côté, lui et de l'autre le corps alors que lorsqu'il va bien il l'oublie le plus souvent parce qu'il pense être le corps,il s'identifie à lui.

Avatar de l’utilisateur
belladone
Messages : 542
Enregistré le : Dim Avr 19, 2009 21:03 pm
Magie pratiquée : Belgique

Re: Guérir de la dépression

Messagepar belladone » Sam Fév 04, 2017 0:09 am

La dépression, c'est peut être aussi un choix, une forme d'expression de son caractère. Non?

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Totem » Sam Fév 04, 2017 0:36 am

belladone a écrit :La dépression, c'est peut être aussi un choix, une forme d'expression de son caractère. Non?


Bah non, pas vraiment....n'importe qui peut faire une dépression un jour qu'il ne faut pas confondre avec la déprime, d'ailleurs à ce sujet beaucoup font cette erreur. On ne choisit pas la dépression, elle vous tombe dessus au moment où on ne s'y attend pas et c'est la force de caractère qui fait que l'on s'en sort ou pas.

http://www.psycho-bien-etre.be/psycho/d ... et-deprime.

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Guérir de la dépression

Messagepar max75011 » Sam Fév 04, 2017 0:42 am

Bah non, pas vraiment....n'importe qui peut faire une dépression un jour qu'il ne faut pas confondre avec la déprime, d'ailleurs à ce sujet beaucoup font cette erreur. On ne choisit pas la dépression, elle vous tombe dessus au moment où on ne s'y attend pas et c'est la force de caractère qui fait que l'on s'en sort ou pas.


En effet, le travail sur soi réel, qui implique un lâcher-prise total et une subjectivité pure et sans crainte permet de retrouver la joie d'antant :-) la majorité du temps la dépression apparait lorsque le coeur sait que le mur trop présent ne peut être évité, sous peine de quoi l'être (intérieur, s'il existe ;)) se met à chercher autre chose que ce qui est, première cause de souffrance (eh oui jammye) car c'est la seule réelle souffrance, ça est l'ignorance, et le domac, et ... les coins de tables GRRRR

@+ ;-)!!
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Totem » Sam Fév 04, 2017 0:46 am

Lify a écrit :la majorité du temps la dépression apparait lorsque le coeur sait que le mur trop présent ne peut être évité, sous peine de quoi l'être (intérieur, s'il existe ;)) se met à chercher autre chose que ce qui est, première cause de souffrance (eh oui jammye) car c'est la seule réelle souffrance, ça est l'ignorance, et le domac, et ... les coins de tables GRRRR

@+ ;-)!!


Pourquoi écris tu "l'être intérieur s'il existe"? en douterais tu?;-)

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Guérir de la dépression

Messagepar max75011 » Sam Fév 04, 2017 0:48 am

... peut-être, je me demande plutôt s'il n'y a pas qu'un être au final, et pas une tonne d'être divisée superposé en plusieurs couches extérieures intérieures dehors devant.. je n'sais pas, je dis peut-être n'importe quoi ..
Lify / Max75011

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Guérir de la dépression

Messagepar max75011 » Sam Fév 04, 2017 0:56 am

j'ai enlevé le mot unilatéral qui relevait plus du sarcasme que de l'intelligence u.u" Désolé
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Odin » Sam Fév 04, 2017 1:07 am

Image
Légende : livre "aux sources de la joie" (Mâ Ananda Moyî)
Modifié en dernier par Odin le Dim Fév 05, 2017 0:13 am, modifié 1 fois.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2144
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Alex » Sam Fév 04, 2017 2:41 am

Ah! Un autre livre à lire. Merci Odin. :)

Lify: En effet, le travail sur soi réel, qui implique un lâcher-prise total et une subjectivité pure et sans crainte permet de retrouver la joie d'antant :-)


Justement, je réfléchissais aujourd'hui à la subjectivité et à l'objectivité. Mon mental à été éduqué pour rentrer en relation avec le monde de façon objective. Donc, la subjectivité est pour moi extrêmement bouleversant et je pèse mes mots. Et peut-on concilier objectivité et subjectivité qui semble être deux mondes tout à fait contraire ? Je n'ai pas vraiment de réponse. Par contre, c'est certain que mon choix immédiat est de rester dans le monde objectif. Comment pourrais-je faire autrement ? Mais, je vois bien que la vision objective divise et que la subjectivité rassemble. Mais, comment passer d'un monde à un autre sans se casser la gueule ? Je ne vois pas trop comment. Ça serait comme de retourner à l'état de bébé. Non? L'ego peut-il accepter de tout balancer d'un coup comme ça ? En plus, je suis un être très anxieux quand je sors de ma zone de confort (moins aujourd'hui). Ça n'aide pas. Bon, je dérape un peu du sujet initial, il faudra peut-être scinder.

Je sais que dans l'Alchimie on parle de cette démarche... Les autres voies emprunte-t-elles aussi ce chemin?

Une autre question, ça serait de savoir si il faille s'imposer ou se laisser porter par la subjectivité? Ou les deux réponses? La réponse qui me vient est qu'il faut un lâcher prise dans le Coeur. Ainsi, Il saura s'il faut s'imposer, se laisser porter ou autre chose...

Avatar de l’utilisateur
Fugius
Messages : 342
Enregistré le : Lun Aoû 17, 2015 0:32 am

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Fugius » Sam Fév 04, 2017 3:52 am

Peut-être que je n'ai pas compris ce dont tu parlait Alex, mais être objectif c'est effectuer un jugement en essayant de le rendre le moins personnel, le plus "universel", la subjectivité, c'est effectuer un jugement personnel, qui pourra donc varier d'une personne à l'autre. Donc être 100% objectif c'est pas super possible. Quand tu effectue un jugement il est toujours un minimum subjectif, la subjectivité n'est pas forcée, c'est naturel. Etre objectif c'est moins naturel normalement.

"peut-on concilier objectivité et subjectivité"
Donc oui tu peu concilier objectivité et subjectivité : vu que tu commence toujours par être subjectif, tu essaye de porter un regard objectif (= neutre / impartial) ensuite.

"Mais, comment passer d'un monde à un autre sans se casser la gueule ?"
Il n'y à pas deux monde, si tu essayes tu peux porter un regard neutre ou plus personnel, il suffit de le vouloir.

"Mais, je vois bien que la vision objective divise et que la subjectivité rassemble"
Soit tu utilise les mots objectivité et subjectivité à mauvais escient, soit je délire, ce que tu dis est faux, et dans une moindre mesure c'est l'inverse qui pourrait arriver si tout le monde porte un regard objectif moins de chance de rentrer en conflit que si tout le monde porte un regard subjectif.

"En plus, je suis un être très anxieux quand je sors de ma zone de confort (moins aujourd'hui)."
C'est vrai pour tout le monde, certaines personnes le cachent juste mieux que d'autres. Il faut être courageux pour sortir de sa zone de confort, mais si tu le fait une, deux, trois fois ... il n'y a plus ni zone de confort ni zone d'inconfort :).

"Une autre question, ça serait de savoir si il faille s'imposer ou se laisser porter par la subjectivité?"
Je ne suis pas sur de bien comprendre, dans tous les cas n'essaye pas d'être trop objectif, ce n'est pas possible. Il y à des choses qui ne sont quasi que subjectives (pour ne citer que cela : la beauté). Pour le reste j'ai tendance à penser qu'il faut savoir être naturel et suivre son intuition quand il le faut.

Voilà, j'espere que j'ai pas répondu à côté à cause d'une incompréhension, ça serait bête ... :)

Sinon je n'ai jamais demandé mais la couleur de mes citation est lisible sur les thèmes que vous utilises ou pas ?

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2144
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Alex » Sam Fév 04, 2017 6:52 am

Merci de ta réponse Fugius, ça donne à réfléchir, mais j'utilisais le mot objectivité et subjectivité dans un sens plus immersif et profond...

Dans l'Alchimie, on dit que l'observateur a une incidence directe sur l'objet, la matière. C'est dans ce sens que je parle d'une relation subjective sujet-objet. En fait, en y repensant bien, c'est une vérité de chaque instant. Et j'en fais l'expérience (plus ou moins forte suivant le moment). Sauf que dans le monde (en tout cas, de mon point de vue) le monde est plus objectif ou rationnel. Par contre, je dirais que les relations au monde (si on peut toujours appeler cela comme ça dans ce cas) sont plutôt subjective en réalité. Donc, si je suis objectif dans ma relation sujet-objet, alors cela crée une distance entre l'observateur et l'objet, une coupure. Il y a donc une perception du monde différent d'un individu à l'autre (s'ils existent réellement) suivant sa position (objective ou subjective) envers ce monde. En ce sens, un monde complètement subjectif n'aurait plus d'individus ou du moins, il n'aurait que des ombres d'individus. Si on va encore plus loin, si la fusion ultime entre sujet et objet s'opère et bien, il n'y aura donc plus personne pour parler de cette chose que j'essaie d'expliquer. Donc, plus de sujets ni d'objet. Alors, je me dis que si le fondement même de notre dites "réalité" est subjective et ne fait qu'Un comme la spiritualité nous l'indique. Je me dis qu'il faut probablement suivre ce retour à l'union par la subjectivité au monde. Non? En tout cas, ça doit être un chemin qui existe. Mais, facile, pas sûr !

Mais, c'est dur de concevoir que les individus n'existent pas. Vous êtes bien en face de moi et avez une conscience prise dans un espace-temps comme moi. Non? Si une personne devient subjective dans sa vision du monde, est-ce que la personne devant elle doit obligatoirement suivre cet état de façon consciente? Si c'est le cas, comment ce fait-il que je n'ai pas expérimenté le contraire à mon égard ?

Je ne sais pas si c'est plus clair... Désolé de ne pas avoir bien expliqué dans mon dernier message.

Sinon je n'ai jamais demandé, mais la couleur de mes citations est lisible sur les thèmes que vous utilises ou pas ?

C'est très lisible pour moi.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

La réalité des individus

Messagepar Jagannath » Sam Fév 04, 2017 16:12 pm

Alex : "Mais, c'est dur de concevoir que les individus n'existent pas."

Ils existent mais pas en tant que séparés de toi, comme la notion même d'individu sous-entend implicitement la séparation, on peut dire qu'ils n'existent pas en tant qu'individus. Tu peux dire qu'ils existent mais qu'ils ne sont pas réels en tant qu'individus.
Mais ils existent aussi surement que toi, en vérité ils sont toi.

Alex : "Mais, c'est dur de concevoir que les individus n'existent pas."

Qui t'a mis dans la tête qu'il fallait concevoir que les individus n'existent pas? Le lièvre à corne n'existe pas, as-tu besoin pour autant de penser "il n'existe pas" ???
Pour les individus il suffit de se débarrasser du sentiment qu'ils sont différents de toi (ce sentiment est l'ego). Il n'y a rien besoin de concevoir.

Alex : "Vous êtes bien en face de moi et avez une conscience prise dans un espace-temps comme moi."

La conscience n'est pas prise dans l'espace-temps, la conscience est impossible à attraper enfermer modifier, abîmer, elle est éternelle parfaite, pure, inébranlable, elle englobe tout et ne connait pas le changement. L'espace temps apparaît DANS la conscience et non l'inverse. La pensée que la conscience est individuelle est erronée.

Alex : "Non? Si une personne devient subjective dans sa vision du monde, est-ce que la personne devant elle doit obligatoirement suivre cet état de façon consciente? Si c'est le cas, comment ce fait-il que je n'ai pas expérimenté le contraire à mon égard ?"

De quoi tu parles? O_o

Fugius : "la couleur de mes citation est lisible sur les thèmes que vous utilises ou pas ?"

Les thèmes ont tous un fond clair, les couleurs de texte sont compatibles.

Avatar de l’utilisateur
Abi
Animateur
Messages : 834
Enregistré le : Sam Mai 19, 2012 8:27 am

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Abi » Sam Fév 04, 2017 19:43 pm

Sujet sur la dépression intéressant, merci.

Quelqu'un a fait un épisode dépressif récemment dans mon entourage comme celle qui nous confiait avoir vécu cela l'autre jour (dépression réactionnelle, si on suis le jargon médical donné en lien par Totem), ce sujet m'a permis de mieux appréhender la situation, étrange de voir quelqu'un qui ne nous a pas habitué à cela se mettre à pleurer de façon incontrôlable.

Si je peux me permettre, l'article aurait été plus attractif avec des images, et j'ajoute une chose, qui est que la dépression n'est pas une "maladie", au sens que la mentalité régnante donne généralement à ce terme, à savoir : "truc extérieur qui nous tomberait dessus sans qu'on soit responsable".

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Jagannath » Sam Fév 04, 2017 19:57 pm

Dans ce cas aucune maladie n'est une maladie Abi. Que la "mentalité régnante" ne sache pas définir une maladie correctement est une chose, mais on n'est pas obligés de les prendre pour modèle.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Totem » Sam Fév 04, 2017 20:10 pm

Abi a écrit :
j'ajoute une chose, qui est que la dépression n'est pas une "maladie", au sens que la mentalité régnante donne généralement à ce terme, à savoir : "truc extérieur qui nous tomberait dessus sans qu'on soit responsable".


Perso je suis passée par la case dépression et je peux dire que l'on ne se rend pas compte quand la chose advient, je dirais même qu'il y a une phase de déni et une incompréhension sur ce qui nous arrive, le ressenti est tout à fait spécial, rien à voir avec une déprime réactionnelle, il y a comme un vide intérieur, on se demande "Qui on est". A ce sujet on parle de dépression réactionnelle, mais le fond du problème est tout autre, ce qui fait plonger en dépression n'est pas vraiment le responsable, c'est juste une goutte d'eau qui a fait déborder le vase. D'ailleurs à ce sujet le fait de pouvoir parler met en lumière les souffrances qui dormaient et qui ont été réactivées, parfois ce sont des choses lointaines. Un ami psy. avait dit que la plupart des êtres humains mettaient une chape de ciment sur ce qui était refoulé mais que le chape pouvait se fissurer à la longue et imploser, alors que font les médecins, eh bien ils colmatent, un peu comme à Tchernobyl et ça peut durer longtemps et de mon point de vue ce n'est pas la bonne solution, car je tape des dossiers à longueur de journée de dépressifs qui ne s'en sortent jamais parce qu'ils sont transformés en zombies et donc ne peuvent plus réfléchir à ce qui leur arrive et se battre pour remonter la pente.
Il y a un article qui m'avait aidé à l'époque et qui m'a permis de faire le lien entre la dépression et la spiritualité et dont voici le lien :

http://www.cles.com/enquetes/article/la ... lle-du-soi

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2144
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Alex » Sam Fév 04, 2017 21:04 pm

Je plussoie Totem. (Même si je n'ai pas encore lu l'article)

J'en ai vécu quelques dépressions dans le passé et au moins une ou deux très profondes. Je pensais continuellement au suicide pour ne plus subir la souffrance qui n'a juste pas de mots pour le décrire. La vie n'a juste plus de sens puisque l'attachement à nos désirs (assouvie ou non assouvie), nos appréhensions et tout ce que tu voudras qui donnaient un sens à la vie n'a juste rien à voir avec ce que nous sommes réellement. Alors, sans croyance ou connaissance spirituelle, je ne pouvais juste plus envisager la vie. C'était vraiment terrible. Par contre, je n'ai jamais passé à l'acte parce que mon âme criait de ne pas le faire et que j'avais une certaine peur "de me manquer" et de souffrir encore plus. En cherchant comme un fou comment mourir d'une façon rapide et sans souffrir, j'avais trouvé des indications sur internet comme quel hauteur se pendre, quelle corde utiliser, la sorte de noeud tout et tout, et j'avais même trouvé la recette pour faire mon propre cyanure à la maison. C'est dire à quel point j'étais rendu loin dans ma démarche. Je me suis fait prescrire une fois des médicaments contre la dépression, mais quand je voyais que je devenais zombie et que mon problème n'était pas plus réglé, j'ai tout arrêté et je n'ai jamais retouché à ça de ma vie.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2144
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Alex » Sam Fév 04, 2017 21:53 pm

Jagannath: La conscience n'est pas prise dans l'espace-temps, la conscience est impossible à attraper enfermer modifier, abîmer, elle est éternelle parfaite, pure, inébranlable, elle englobe tout et ne connait pas le changement. L'espace temps apparaît DANS la conscience et non l'inverse. La pensée que la conscience est individuelle est erronée.


Oui, je sais tout ça. J'ai fait exprès de poser la question tout en sachant que ceci est une illusion. Je ne sais plus trop pourquoi j'ai posé cette question. Peut-être que l'ego cherche un raccourci à ne plus être ego par la force.

Alex : "Non? Si une personne devient subjective dans sa vision du monde, est-ce que la personne devant elle doit obligatoirement suivre cet état de façon consciente? Si c'est le cas, comment ce fait-il que je n'ai pas expérimenté le contraire à mon égard ?"

De quoi tu parles? O_o


Je parle que parfois, j'expérimente le monde comme un rêve lucide dont je suis le seul acteur (ou presque). C'est vraiment troublant, parce que l'attitude d'une personne en face de moi ou même à travers un média comme la télé ou la radio peut être très affecté quand je me sens acteur ou plutôt impliqué dans son comportement. Alors, j'essaie presque à tous coups de me retirer mentalement par la force de "cette imprégnation" avec le monde qui m'entoure ou avec les personnes concernées. Aujourd'hui, j'apprends à être plus détaché, donc non impliqué. Mais, si par malheur, je me sens impliqué soit j'entends ou je vois avec détachement ou sinon (par crainte) j'essaie de me retirer mentalement par la force (ce qui arrive le plus souvent, mais de moins en moins). Mais, cette dernière façon de faire est complètement absurde. C'est l'ego. Donc, je ne sais pas trop comment naviguer dans ces eaux troubles et inconnues. Et surtout de comment remettre en question ce monde.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Totem » Sam Fév 04, 2017 22:22 pm

Alex a écrit :C'est dire à quel point j'étais rendu loin dans ma démarche. Je me suis fait prescrire une fois des médicaments contre la dépression, mais quand je voyais que je devenais zombie et que mon problème n'était pas plus réglé, j'ai tout arrêté et je n'ai jamais retouché à ça de ma vie.


Je te comprends fort bien Alex car moi aussi j'avais envie d'en finir pour ne plus souffrir, mais je ne cherchais pas comment le faire par contre un jour en allant faire la sauvegarde informatique au travail dans le local informatique qui se trouvait sur le toit du bâtiment, une force inconnue m'a poussée à sauter du toit et j'ai bien ressenti que cette force n'était pas moi et de ce jour je suis plus remontée sur le toit par peur, j'envoyais une collègue qui s'occupait aussi des sauvegarde le faire.

J'ai trouvé longtemps après un article d'un psy. d'origine africaine qui était descendant d'une lignée de sorcier qui expliquait que dans les hôpitaux psychiatriques qu'il avait visité une bonne partie des malades l'étaient à cause d'une entité qui les squattaient mais qu'il ne pouvait donner cela comme diagnostique et un jour il a demandé à emmener dans son village d'origine un jeune homme gravement atteint et interné dans un hôpital psy depuis plusieurs années et l'a soigné selon une méthode ancestrale de sorciers et le jeune homme a été guéri au bout de plusieurs mois et a pu reprendre des études dans la psychiatrie après. Il semblerait que ce qu'a dit cet homme soit une réalité méconnue de beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Guérir de la dépression

Messagepar Odin » Dim Fév 05, 2017 0:08 am

Voilà j'ai eu ma première séance d'hypnothérapie aujourd'hui (oui j'ai encore besoin d'être guidé pour abandonner certaines schémas) (2h). C'était très bien. La thérapeute est juste celle qui me fallait. Je passerai sur les différents signes habituels/clins d'oeils qui ont jalonnés tout le truc. :)
Juste un point important : pouvoir parler sans honte permet de dédramatiser immédiatement le vécu. Le thérapeute fait des liens avec des choses auxquelles on ne penserait pas par nous-même. Avec l'hypnose, il parle aussi directement à l'inconscient et ça c'est un vrai plus.
Je conseille une personne axée sur la spiritualité comme celle que j'ai vu.
Moralité : faites vous aider c'est essentiel.
Lutter pour ne pas retomber dans les travers du passé est une bataille de tous les jours, et ça me semble déjà plus facile avec une aide extérieure.


Totem ton récit sur les attaques psychiques est édifiant. Certaines cultures les voient comme des entités extérieures, d'autres comme des émanations du malade. Quand la protection naturelle du corps éthérique est brisée, tout peut arriver. Je suis persuadé que certains encens, couplés à des pratiques spirituelles, aident à compenser ce manque et restaurent les énergies.
Les fêtes spirituelles (comme Imbolc récemment) contribuent à se maintenir dans un bon équilibre en nous remettant en contact avec la nature et avec notre étincelle divine. Ou même simplement se recueillir régulièrement dans un lieu sacré, seul ou en groupe.
Modifié en dernier par Odin le Dim Fév 05, 2017 0:32 am, modifié 5 fois.
Fais de l'Amour ta magie


Retourner vers « Discussions générales sur la magie et la spiritualité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités