Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Shou » Lun Juil 24, 2017 19:12 pm

Bonjour. Y'a t'il ici des personnes ayant pratiqué le rosaire ou le pratiquant et pouvant m'éclairer sur ce sujet ? Bien à vous.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire

Messagepar Jagannath » Lun Juil 24, 2017 20:46 pm

Seulement des récitations qui sont en bien des points très similaires en tant que techniques, mais je n'ai jamais fait le rosaire ou ce type d'oraisons.
Si tes questions sont d'ordre général sur les récitations, je peux peut-être aider un peu, mais si elles sont spécifiques sur les ave, pater etc ou sur les mystères joyeux, glorieux etc, là je n'ai aucune compétence.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Rosaire

Messagepar Shou » Lun Juil 24, 2017 21:45 pm

Aïe c'est justement là que ça coince. Je ne saisis pas vraiment le truc des mystères joyeux etc. Mon accompagnateur ne le pratique pas et le prêtre m'a seulement parlé des récitations.
Après ce que tu sais peut déjà m'aiguiller.
Je fais ainsi :
Signe de croix et baiser sur mon crucifix
Credo
Première perle : Notre Père
3 perles suivantes : Ave Maria
Perle seule : Notre Père
Puis les dizaines : Ave Maria
Perles seules : Notre Père.
Apparemment d'autres intercales la prière de Fatima...
C'est un outil parfait le rosaire.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire

Messagepar Jagannath » Mar Juil 25, 2017 0:27 am

Ecoute je pensais moi que c'était l'inverse à savoir que l'Ave était sur les petites perles avec Pater sur les grosses et le reste... je ne sais pas!
Je pourrais faire une recherche et copier le premier site mais ce serait moyennement honnête puisque je ne serais pas sûr de l'info et que tu peux le faire toi-même ;)

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Rosaire

Messagepar Shou » Mer Juil 26, 2017 21:22 pm

Trouvé ! Il existe tout simplement une application très bien faite sur Google play.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire

Messagepar Jagannath » Mer Juil 26, 2017 22:12 pm

Pour optimiser la pratique du rosaire : conseils d'un pratiquant des mantras sacrés (valables pour toutes les récitations sacrée de diverses traditions).

Je peux quand même pas décemment te laisser repartir sans donner au moins un conseil :
Essaye de pratiquer dès que c'est possible, et chaque fois que cela peut t'aider à éviter de laisser ton esprit se disperser. Le mental se distrait de tout et n'importe quoi, c'est tout ce qu'il sait faire (c'est sa seule capacité lorsqu'il fonctionne). Ce comportement est l'ennemi principal de la paix intérieure. Chaque fois que tu vois ton mental sauter d'une chose à l'autre, ou se gratter le nombril avec de fausse questions et de fausses réponses dont il fait grand cas (comme de tout ce qui vient de lui-même), vois s'il n'est pas plus constructif de prier. C'est spécialement vrai quand les sens sont stimulés. En voiture par exemple, les yeux amènent de nombreuses images qui nourrissent des pensées encore plus nombreuses. Un autre exemple : des personnes bavardent. Elles perdent leur temps en discussion superficielles ou pire à critiquer autrui, et cela se répercute dans notre mental comme dans un flipper. Cette pratique de récitation régulière est une aide immense en mettant fin à la nuisance majeure que constitue les bavardages des autres ou la distraction par nos sens ou nos pensées. C'est incroyablement précieux d'avoir nos pensées concentrées sur Dieu et sur Dieu seul. Chaque seconde passée à penser à Lui est une éternité de gagnée, et chaque seconde perdue à préférer une distraction à la paix divine est une sorte de suicide. Chaque petite victoire sur notre agitation vaut plus que n'importe quel accomplissement mondain. Bien entendu il est permis de continuer à réciter les prières (avec ou sans le rythme par dizaine etc) même quand on ne peut pas tenir le chapelet. Ultimement, on veut parvenir à réciter naturellement les prières. Cela demande des efforts au début, mais le pèlerin qui peu à peu parvient à gagner ainsi du terrain sur l'agitation, peut finalement trouver une paix divine solide et parvenir au stade où les efforts pour maintenir l'état de prière deviennent naturels. Quand la prière continue naturellement dans cet effort sans effort, alors on considère que le pèlerin est sur l'autoroute (au sens où désormais il va progresser à grande vitesse) vers la réalisation.
Ce qui va aussi beaucoup aider, c'est de régulièrement observer les bienfaits de la prière. Par exemple après avoir terminé les oraisons dans l'ordre et avant de recommencer (!) il est bon d'observer le mental et de constater ce qui se passe. si on oublie d'observer, on aura du mal à réaliser l'immensité du bénéfice (même en observant on ne voit pas au début le bénéfice, mais peu à peu, à force d'observer, on réalise de mieux en mieux le service considérable que cette pratique nous offre). Du coup cette observation va nous motiver : plus nous imprimons les bénéfices, plus on sera enclin à faire la pratique. Ca veut dire que les gros efforts qu'on doit consentir au début vont s'alléger beaucoup, et laisser place à plus d'enthousiasme. Il faut aussi faire ce même travail d'observation après quelques jours de pratique régulière, après quelques semaines de pratique régulière, quelques mois, quelques années. On pourra se rendre compte de la chose suivante : alors que nos discussions et réflexions purement intellectuelles ne nous ont jamais réellement aidé à calmer le mental et à expérimenter un peu de paix et de sérénité, bien qu'on ait énormément accordé d'importance à toutes ces réflexions mentales, en revanche, cette pratique régulière, bien qu'elle soit très humble et discrète, nous a vraiment transformé. Si on est attentif on comprendra de mieux en mieux que cette transformation est incroyablement précieuse et que bien qu'elle ne soit pas spectaculaire en apparence, elle surpasse toutes les choses spectaculaires. Ces constatations disions-nous vont aider à trouver l'enthousiasme, jusqu'à ce que peu à peu la prière devienne naturelle et là les bénéfices deviendront considérables et les progrès du pèlerin extrêmement rapides.

Dernière chose : il est préférable de garder le mental concentré sur la prière (le son si on prononce, ou les principes qu'elle désigne, comme visualiser Marie la Mère divine etc., il y a mille façons et sans doute que divers saints ont donné des indices sur la façon de procéder que tu peux suivre avec grand bénéfice). Néanmoins cela ne veut pas dire que la prière est inactive lorsqu'elle est faite mécaniquement. Cela signifie que si tu fais autre chose, par exemple un travail qui demande ton attention, tu peux quand même beaucoup bénéficier du fait de réciter tes prières mécaniquement en même temps et sans diminuer ton attention pour la tâche en cours. Le plus le mental gardera une partie de son attention sur la prière, le mieux c'est.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: Rosaire

Messagepar bastet » Mer Juil 26, 2017 22:41 pm

Si il faut trouver une explication sur Google play, c'est vraiment tristounet.
Shou, si tu veux avoir un modus operandi extérieur dans ta pratique, c'est que tu n'as pas compris que la prière vient d'abord du coeur dans son silence intérieur et sa compassion totale.
"Aime et fais ce que tu veux", ainsi disait un grand sage qui s'appelait Augustin.
Ceci dit, les pratiques comprises sont bénéfiques. C'est un étape quotidienne.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire

Messagepar Jagannath » Jeu Juil 27, 2017 0:01 am

Pas d'accord du tout avec Bastet O_o

A propos des méthodes et techniques traditionnelles dans la pratique spirituelle ou dans la prière

Il y a bien des personnes plus expérimentées que nous qui peuvent nous indiquer un modus operandi très adapté pour nous et sélectionné par lui grâce à sa connaissance avancée de la pratique. Il est même possible que le modus operandi ait été accompagné lorsqu'il a été mis au point par un maître compétent, d'une graine essentielle qui relie les pratiquants qui la reçoivent à une influence bénéfique programmée par ses soins. D'autre part le simple fait de se discipliner à suivre un modus operandi est en soi un élément clé des bénéfices de la pratique.

Peut-être qu'en ayant lu rapidement tu as pensé qu'il s'agit seulement d'une prière (même dans ce cas suivre les méthodes données par les maîtres peut être d'un immense bénéfice) mais là de surcroît, il s'agit d'une pratique spirituelle particulière ayant fait ses preuves dans la tradition à laquelle se relie Shou.

La seule explication/justification que je trouve à ta remarque Bastet serait de signaler que le fait de prier ne nécessite pas de méthode et que même si des méthodes peuvent être bénéfiques, il serait NEFASTE (et j'approuve totalement si c'est ce que tu voulais signifier) de croire qu'on ne peut pas prier efficacement sans méthode.

Ajoutons : il est vrai que la spontanéité dans le domaine de la prière est une clé. Or s'il est vrai qu'un attachement excessif aux méthodes peut-être un obstacle à la spontanéité, en particulier dans le cadre de la croyance qu'on ne peut pas s'dresser au divin de façon directe et sans "technique", mais aussi simplement par la lourdeur d'une approche saturée de trop de "méthodes" insuffisamment intégrées, il ne serait pas pour autant correct d'affirmer qu'une méthode nuit forcément à la spontanéité. En effet, une méthode bien conçue et maîtrisée par un entraînement suffisant devient au contraire une aide majeure pour que la spontanéité prenne une tournure fluide et s'exprime sans obstacle.

On peut comparer ça par exemple à la danse. Une ballerine qui s'exerce aux pointes, ce n'est pas spécialement harmonieux et c'est loin de faire un spectacle aussi ravissant que n'importe quel enfant qui se mettrait à danser de façon spontanée sans aucune technique, mais avec une joie sincère. En revanche quand une ballerine qui a naturellement du talent pour l'improvisation innocente, maîtrise de surcroît et sur le bout des doigts (de pieds?) de très bonnes techniques, alors ses improvisations n'en seront que beaucoup plus ravissantes car elle pourra par sa technique donner une fluidité parfaite à une chorégraphie sortie de son inspiration spontanée.
De la même façon, il est entendu que n'importe qui peut entrer en contemplation devant un paysage naturel magnifique. Néanmoins un pèlerin qui connait parfaitement de nombreuses techniques de méditation ne sera pas pour autant handicapé pour entrer en communion avec la beauté de la nature ; en pratique il sera au contraire capable de s'émerveiller plus facilement et d'être moins dérangé par les touristes qui s'amassent devant lui pour prendre des photos et les ajouter sur leur mur facebook.
Et caetera.

Ah et encore autre chose.

De l'incompatibilité perçue entre traditions et technologie

Quand on parle de spiritualité, on pense souvent aux traditions et aux vieilles choses. Se relier à des pratiques qui ont fait leurs preuves depuis des millénaires et en utilisant les mêmes outils qu'à l'époque peut apporter concrètement quelque chose de très positif. Néanmoins, vouloir exclure de la spiritualité la modernité n'a pas de sens lorsque la modernité peut rendre des services. Par exemple utiliser un enregistrement pour apprendre certaines pratiques (comme les étapes successives d'une méditation qui sont étudiées pour libérer dans le bon ordre les vents spirituels subtils de notre corps astral en se concentrant successivement sur des points énergétiques du corps -juste un exemple concret-) peut constituer une aide pour apprendre plus rapidement la technique.
Il faut éviter de développer un répulsion pour certaines pratiques sous prétexte qu'elles utilisent des objets que nous n'aimons pas associer à la spiritualité (like/dislike = attachements plutôt néfastes). Même s'il est très important de ne pas prendre la technologie pour ce qu'elle ne sera jamais (un substitut à notre travail, je pense par exemple à des escrocs qui vendent des enregistrements supposés nous permettre de devenir de grands sages sans effort etc) il n'est pas pertinent de refuser l'aide qu'elle peut nous apporter pour faire nous même le travail.
Je confesse avoir eu longtemps par exemple une répulsion pour un objet tout simple, le compteur électronique (petit objet en plastique tout bête qui compte le nombre de fois qu'on appuie sur le bouton et affiche le compte). A cette époque qui était celle de mes débuts dans la pratique des mantras, je m'étais même surpris à mépriser quelques personnes que je voyais avec cet appareil, me croyant plus malin avec mon mala (chapelet) traditionnel en graines sacrées : voilà qui est plus joli et plus respectueux de l'atmosphère sacrée qu'on doit essayer de développer quand on fait ses pratiques, pensai-je avec quelque fierté. Ceci dit la fierté et à fortiori le mépris d'un autre pratiquant ne constituant jamais des signes de supériorité ou de maturité dans le domaine spirituel, j'ai décidé de me forcer à essayer cet appareil pour corriger mon orgueil mal placé. J'ai acheté pour quelque euros un petit compteur électronique vert que j'ai attaché autour de mon majeure et j'ai commencé à l'utiliser à la place du mala. Figurez-vous que je considère à posteriori que de toute ma vie, jamais je n'ai fait un achat aussi utile et pertinent que celui-là. Quand l'objet le plus utile que vous ayez jamais possédé a coûté seulement 3 euros et n'avait rien de sacré antique et solennel, et avait même paradoxalement été sujet de mépris auparavant, c'est une leçon dont on se souvient.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar bastet » Jeu Juil 27, 2017 4:09 am

Mais nous sommes d'accord sur le fond et je répète la petite phrase finale de ma brève intervention : Ceci dit, les pratiques comprises sont bénéfiques. C'est un étape quotidienne.

Et je maintiens que ce n'est pas en répétant x fois un ave maria avec les grains du chapelet ou en se tapant x fois la tête au sol que la pratique est efficace si elle ne vient pas d'une véritable recherche intérieure et volontaire. Ceci vaut pour toutes les pratiques religieuses et/ou rituelles. J'ai trop vu de simagrées de pratiques et je sais faire la différence entre la pratique sincère et la pratique stupide.

D'ailleurs, je me demande pourquoi je réponds, car dans ta réponse, mon cher Jagannath, tu expliques de façon pertinente ce que je voulais signifier.
Et toc... O_o

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Shou » Jeu Juil 27, 2017 10:38 am

Je remarque seulement que les seuls moments où ma tête n'est pas à l'envers c'est quand je suis à l'église ou en train de prier le rosaire.
Je suis sans aucun doute beaucoup moins versé dans les choses spirituelles que d'autres, je suis sans aucun doute totalement paumé mais répéter mon rosaire même si c'est fait "bêtement" me permet de penser à autre chose qu'à moi même et de rendre hommage à mes bienfaiteurs. Je salue la Vierge et je rend grâce à Dieu.
Et effectivement Jag, penser à eux même dans les actes les plus insignifiants je le fait instinctivement car cela me sembe bon. Pourquoi, je ne sais pas. Mais bon... Il est temps d'arrêter de se poser des questions.
Je souhaite juste pouvoir en découvrir chaque jour un peu plus sur moi, sur le monde, sur Dieu.
Ça viendra en temps voulu. Et déjà au fil de mon avancée dans mon catéchuménat.
Et ce n'est pas en palabrant sans arrêt sur les forums que je me sentirai mieux.
Alors certes Google play n'est pas très catholique mais je t'invite à y jeter un oeil bastet. L'application s'appelle rosario.
C'est un outil tout simple.
Tout est dit. Je vous souhaite une bonne journée, une bonne route à tous. A un de ces jours !

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Jagannath » Jeu Juil 27, 2017 11:24 am

Bastet : "J'ai trop vu de simagrées de pratiques et je sais faire la différence entre la pratique sincère et la pratique stupide."

Alors j'en profite pour mieux définir la différence.

De la pratique "stupide" ©Bastet à la pratique sincère et éclairée

La pratique stupide c'est lorsqu'on pense (parce que quelqu'un nous l'a dit) que la pratique va nous apporter une révélation tombée du ciel. C'est lorsqu'on pratique de façon intéressée comme un enfant fait ses devoirs pour avoir une bonne note. La pratique stupide c'est croire que la spiritualité c'est comme à l'école : les élèves obéissants auront de meilleures notes et seront récompensés ultérieurement par l'instituteur et par leurs parents. Et on peut pousser jusqu'à la pratique stupidissime, à savoir pratiquer pour une récompense qu'on s'octroie soi-même : celle de prétendre à une supériorité sur ceux qui ne pratiquent pas. Et il ne faut pas croire que c'est marginal et peu répandu. C'est très souvent une partie non négligeable de la motivation et c'est parfois même la seule motivation.
Le pratiquant qui parvient à purifier son mental et qui reçoit finalement la grâce de la Connaissance Directe se rend compte seulement après cette réalisation de ce qu'étaient ses motivations réelles. A ce stade il n'a plus de raison de se mentir. Et il est très surpris de constater à quel point ses motivations étaient creuses. Celui qui pensait être plus malin que les autres avec ses pratiques soigneuses qu'il imaginait avoir mieux compris que les autres pratiquants, se rend compte qu'il n'a été qu'un imposteur tout le long de son travail spirituel. Et il réalise à quel point seule la grâce pouvait le sortir de ce mauvais pas et à quel point il était TOTALEMENT IMPUISSANT pour obtenir par ses efforts intéressés la Connaissance Directe.
Cela peut sembler inoffensif à défaut d'être utile, mais attention parce que la pratique stupide a de funestes conséquences. Ceux qui malgré les avertissements continuent de faire les pratiques dans l'espoir d'une récompense et ne parviennent pas à la pratique désintéressée, finissent par réaliser tôt ou tard que les pratiques ne fonctionnent pas, ils les abandonnent alors et deviennent aigris, contestent la valeur de la voie spirituelle, la réalité du divin, la vertu de la sagesse, l'intelligence de la doctrine sacrée, bref la pratique stupide mène à remettre tout en doute un jour ou l'autre. S'il est effectivement souhaitable de mettre ainsi fin à la "pratique stupide", il est quand même regrettable que ça mène à rejeter la foi et c'est très difficile ensuite de réparer les dégâts profonds causés par cette "pratique stupide".

La pratique sincère et éclairée en revanche n'est qu'un idéal, on n'y parvient pas, du moins pas avant la réalisation (après on peut en débattre mais cela n'a aucune espèce d'importance). Ceux qui croient y être parvenus se leurrent totalement et dramatiquement. Qu'on s'efforce de purifier nos motivations, cessons peu à peu de réclamer et d'attendre une récompense, cessons peu à peu de prétendre à une quelconque supériorité. Ne cherchons pas un mieux-être, cherchons simplement à fixer notre mental fermement sur Dieu et comprenons qu'il n'y a rien d'autre à attendre, que la récompense de la pratique n'est rien d'autre que la pratique elle-même et que c'est la meilleure chose qui puisse nous arriver. Au début nous le croyons difficilement mais l'observation de notre propre mental avant, pendant et après, nous aide à voir à quel point nos ambitions sont vaines, et à apprécier que tout est là, dans l'instant présent avec un mental en paix fixé sur sa source. Il n'y a rien à espérer de plus en retour : le pèlerin ne reçoit jamais des récompenses de sa pratique spirituelle et pour cause : la pratique n'a pour but que de dissiper le mirage que nous avons besoin de quoi que ce soit. Ce n'est pas une récompense, c'est le renoncement à attendre des récompenses.
Nous imaginons être des individus limités et nous espérons quelque miracle tombé du ciel qui mette fin à notre limitation. La pratique spirituelle est totalement impuissante pour nous apporter cela, c'est comparable à un fou qui se prend pour Napoléon et qui par peur d'être déporté à Sainte Hélène et d'y mourir, supplie Dieu de ne plus être Napoléon mais d'être transformé en une personne ordinaire. On ne peut pas exaucer un tel malade tout simplement parce qu'il n'est déjà pas Napoléon, pas plus qu'on ne peut réveiller quelqu'un qui fait semblant de dormir. De la même façon, celui qui se prend pour un individu limité et veut transcender ses limitations ne peut pas non plus être exaucé, puisqu'il n'est en réalité pas l'individu limité qu'il prétend. Qu'il cesse de nourrir cette croyance (les pratiques spirituelles sincères bloquent le processus qui nourrit cette croyance) et qu'il s'en remette totalement à Dieu pour le reste en renonçant à sa prétention.

On devrait maintenant comprendre pourquoi si une pratique spirituelle nourrit le sentiment d'individu limité par l'espoir d'une récompense, elle ne sert à rien, il vaut mieux faire la vaisselle (au moins il y a un résultat positif). En pratique nous aurons toujours ce genre d'espoir vain (au moins jusqu'à la réalisation), mais ne désespérons pas : quand nous sommes saisis par ce genre d'espoir vain, reprenons simplement la pratique de façon désintéressée.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Jagannath » Jeu Juil 27, 2017 11:57 am

Shou : "Et effectivement Jag, penser à eux même dans les actes les plus insignifiants je le fait instinctivement car cela me semble bon. Pourquoi, je ne sais pas. Mais bon... Il est temps d'arrêter de se poser des questions."

Oui il faut penser à Dieu à la place de se poser des questions (et non le faire seulement aux moments ou on ne s'en pose pas sans quoi l'utilité sera faible). On peut d'ailleurs Lui offrir ces activités ordinaires et insignifiantes en plus de simplement penser à Lui, dans ce cas elles ne seront plus insignifiantes, elles seront des offrandes à Dieu. J'ai raconté dans un autre fil de discussion comment le dévot qui a renoncé à s'attacher aux formes devient capable de percevoir le Bien-Aimé partout et de faire de n'importe quel moment de sa vie un instant de complicité profond avec Dieu. Dans la même veine, lorsque chaque action est offerte à Dieu, lorsque toutes les actions ordinaires du quotidien deviennent des actions au service du Bien-Aimé, avec pour seul but de le servir, alors le dévot ne connaît plus jamais le sentiment d'ordinaire. Il n'y a plus jamais rien dans sa vie qui soit banal ou ordinaire et pas un seul moment qui ne soit à la fois profond et sacré. On se rend compte alors à quel point l"idée même d'ordinaire est insupportable, à quel point on a toujours aspiré, à chaque instant, a ce que toute chose soit merveilleuse et profonde. Il n'y a pas un instant où l'homme n'aspire pas à ce que ce qu'il fait soit exalté. On peut en réalité parvenir à mettre fin à ce sentiment écrasant de faire des choses ordinaires. On peut parvenir à cette complicité avec le Bien-Aimé où chaque instant de notre vie est une page de la grande épopée divine. C'est vrai aussi pour les individus : à ce stade, le dévot ne perçoit plus personne comme ordinaire, pour lui, chacun est en réalité le Bien-Aimé Lui-même. C'est pourquoi un des signes de la vraie dévotion, c'est de traiter tout objet mais aussi quiconque comme des manifestations divines.

Au début il faut certes un effort et il n'existe pas de raccourci ou de dispense. Il y a besoin de se forcer à fixer notre regard sur Lui et à Lui dédier chaque geste. Mais avec de l'abnégation et l'observation soigneuse, l'effort devient de plus en plus naturel et à un certain stade, il devient parfaitement naturel et léger. L'effort sans effort. Après le chemin devient très simple et les progrès deviennent rapides. Pour y parvenir, il faut maintenir un effort. C'est comparable à mettre une fusée sur orbite. Une grosse force doit être appliquée à la fusée pour sortir de la gravité terrestre. Mais à de hautes altitudes, il y a besoin d'une poussée moins forte et finalement, elle parvient en apesanteur et il n'est alors plus nécessaire de lutter contre la gravité. De la même façon un effort permanent doit être maintenu jusqu'à ce qu'on s'oublie dans l'effort, jusqu'à ce que cette abnégation devienne naturelle et ne cause plus de douleur, de sueur et d'effort. Comme pour la fusée en orbite, le pèlerin avancé continue naturellement son chemin sans avoir besoin de "forcer" pour ça. Alors que dans la première partie de la vie spirituelle, il lui faut sans cesse lutter contre le risque de régresser, c'est ensuite l'inverse. Il aurait besoin de faire un effort s'il voulait replonger dans l'ignorance et le sentiment d' "ordinarité". Il y a encore à ce stade d'importantes impasses pour le pèlerin mais il rechute de moins ne moins souvent dans la vie "ordinaire" et ses angoisses imaginaires.

Shou : "Je souhaite juste pouvoir en découvrir chaque jour un peu plus sur moi, sur le monde, sur Dieu."

Abandonne ce genre d'idée qu'il te manque quelque chose. Si ces sentiments d'être misérable s'emparent de toi c'est le moment de faire les pratiques à la place. Il n'y a aucune raison de laisser le mental tourner à vide sur ces idées creuses. Ce ne sont que des idées, rien de réel.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar bastet » Ven Juil 28, 2017 13:03 pm

Jagannath, il est bénéfique d'avoir fait le point sur les pratiques, leurs vertus et leurs dangers.
Shou, tu es sur le bon chemin, notre affection t'accompagne.

Avatar de l’utilisateur
tribises
Messages : 87
Enregistré le : Dim Fév 26, 2017 22:01 pm
Voie spirituelle : initiatique et spirituelle
Magie pratiquée : En recherche

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar tribises » Ven Juil 28, 2017 19:02 pm

J'ai trop vu de simagrées de pratiques et je sais faire la différence entre la pratique sincère et la pratique.

Bien dit!

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Shou » Mer Aoû 02, 2017 10:20 am

C'est sans doute le chapelet de la Divine Miséricorde dont tu me parlais Jagannath.
Étonnamment celui-ci "me parle" beaucoup plus.
Il peut aussi être chanté.

« Par ce chapelet tu obtiendras tout, si ce que tu demandes est conforme à ma volonté »

(Petit Journal, 1731)

Le 13 septembre 1935 à Vilnius, le Seigneur inspire à Sainte Faustine le Chapelet à la Miséricorde Divine. À maintes reprises, le Seigneur insiste pour qu’elle encourage les gens à le réciter (Petit Journal, 1541 ; 848).
Pourquoi ? Parce que cette prière a une importance capitale. Elle émeut la Miséricorde du Seigneur dans ses profondeurs et nous obtient des grâces inestimables, en particulier pour notre salut et celui des autres (Petit Journal, 811 ; 848 ; 1541).

Comment réciter le chapelet à la Miséricorde Divine ?

Le Seigneur explique à sainte Faustine comment prier le chapelet à la Miséricorde Divine :

« Tu la réciteras (cette prière) (…) sur un chapelet ordinaire de la manière suivante :

– tu diras d’abord un «Notre Père», puis un «Je vous salue, Marie » et le « Je crois en Dieu ».

– Ensuite, sur les grains du « Notre Père », tu diras les paroles suivantes :

« Père Éternel, je T’offre le Corps et le Sang, l’Âme et la Divinité de ton Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier».

– Sur les grains du « Je vous salue Marie », tu diras les paroles suivantes :

« Par sa douloureuse Passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier ».

– À la fin, tu diras trois fois ces paroles :

« Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel prends pitié de nous et du monde entier » (Petit Journal, 476)

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Jagannath » Mer Aoû 02, 2017 12:47 pm

Sainte Faustine est très inspirante. C'est une grande mystique et suivre son inspiration ou ses instructions est vraiment une excellente chose.
En orient on l'aurait reconnue comme un avatar mais peu importe les noms qu'on leur donne, ceux qui suivent ce genre de guides bénéficient du pouvoir de leur compassion. La seule raison pour laquelle je me réfère à un éclairage oriental sur cette question, c'est que les grands mystiques comme Sainte Faustine ne sont pas forcément considérés à la hauteur de leur mérite (en Orient on a un peu plus conscience de la grâce qui s'en dégage, du pouvoir qu'ils ont de conférer la réalisation). Trop peu de chrétiens savent l'immensité de leur grâce et de leurs bienfaits et eux-mêmes ne le disent pas ouvertement car ce serait contre-productif en paraissant à tort pour une forme d'orgueil. Néanmoins si par nos lectures et nos pratiques (en particulier en suivant leurs instructions) on se rapproche de ces guides-là, à sentir la perfection de leur vocation et l'immensité sans fin de leur compassion, alors le bénéfice pour nous est inexprimable. Prendre une telle mystique comme compagnon de route spirituel est véritablement une aide immense.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Shou » Sam Aoû 05, 2017 13:00 pm

Que la pratique du rosaire de la Divine Misericorde me fasse ne serait-ce qu'entre apercevoir la sagesse de cette sainte alors.
Merci pour les conseils.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Shou » Sam Aoû 05, 2017 15:23 pm

...
Quand j'ai décidé de me tourner vers la foi catholique c'était après avoir formulé une demande bien particulière auprès de Jésus et de la Vierge. J'étais désespéré et prêt à renier tout pour que mes proches guérissent. Je me rappelle très bien du tableau représentant Jésus. Il était vêtu de blanc, soulevant un pan de sa tunique révélant ainsi son coeur d'où jaillissaient des rayons lumineux.
Je lis à l'instant où j'écris que cette représentation est tirée d'une vision de sainte Faustine.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar bastet » Sam Aoû 05, 2017 18:29 pm

Shou, ce qui importe est que tu suives ton intuition et ton coeur.
Tu n'as besoin d'aucun conseil, tu es sur la voie, ta voie.
Notre soutien amical est avec toi.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Jagannath » Sam Aoû 05, 2017 19:46 pm

Shou : "Je lis à l'instant où j'écris que cette représentation est tirée d'une vision de sainte Faustine."

Les grands mystiques capables d'exemplifier pour nous le processus divin de la dévotion ne sont pas légion, c'est un petit monde comparé aux hordes de croyants ordinaires et d'hommes d'église piégés dans la croyance stérile. Donc ce petit monde étant petit, il est normal de tomber rapidement toujours un peu sur les mêmes sources.

Dans l'ensemble les institutions (religieuses comprises) ne font que tolérer l'existence de la sagesse au sein de leur tradition et se moquent totalement qu'elle soit leur raison d'être même. Ils s'en passeraient s'ils le pouvaient, et ils n'hésitent pas à en tirer profit sans se soucier d'en comprendre le vrai sens. Par exemple les visions de l'enfer de Soeur Marie Faustine arrange leurs affaires : voilà la preuve qu'ils disent la vérité et qu'il faut leur obéir pour éviter l'enfer. D'imaginer qu'en agissant ainsi ils sont peut-être eux-mêmes en train de paver leur chemin vers ce lieu ne les effleure même pas.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Shou » Sam Aoû 05, 2017 20:19 pm

Le truc c'est que la symbolique chrétienne est très vaste et... bien souvent les explications vont en deçà de leur sens véritable. C'est ainsi que l'on prie des saints sans mesurer la portée profonde de notre prière...

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Jagannath » Dim Aoû 06, 2017 11:54 am

Il y a le monde des symboles et de tous les pouvoirs occultes qui sont tressés dans le système catholique avec beaucoup d'adresse. Mais ce dont je parle dépasse ce monde des symboles et des pouvoirs. Les grands mystiques permettent de transcender tout cela et d'aller à l'essentiel de la façon la plus directe. Pourquoi ne pas essayer de renforcer ce lien avec Soeur Marie Faustine? C'est assurément une bénédiction sans pareil.

Quand on a ce genre de contact, se perdre dans des chemins intellectuels ou ésotériques à la recherche de la Vérité revient à entamer au marteau-piqueur le mur d'une maison pour y entrer alors que la porte est grande ouverte. Pourquoi ne pas s'imprégner de son enseignement, de sa dévotion? C'est la voie directe.

Le monde a changé depuis, nous ne sommes pas éduqués comme une jeune fille de l'époque. La morale a aussi changé et la façon de servir ou de se comporter ont changé. Mais la dévotion, elle, n'a pas changé, c'est là où Sainte Marie Faustine peut vraiment nous ouvrir l'esprit.

Tu sais Shou, je vais pas y aller par quatre chemins, les prélats de l'église ne sont pas des saints et même les canonisés ne sont pas légion à avoir réalisé l'Union avec Dieu. Je ne dis pas que suivre le rite est inutile pour tous ces gens, ou qu'on ne peut pas espérer une amélioration. Mais franchement, si ce qu'on cherche c'est vraiment la Connaissance, la Vérité pure et non des certitudes rassurantes... Alors il faut prendre une voie authentique et s'y accrocher jusqu'à obtenir satisfaction.

Si on frappe avec humilité en ayant conscience de notre ignorance et en aspirant de tout son être à la Connaissance, on nous ouvrira. Si on veut simplement se rassurer en faisant ses preuves dans une institution ou accumuler des pratiques, très bien, mais si on passe sa vie à ça sans jamais frapper à la porte alors elle ne s'ouvrira pas.

Les voies fonctionnelles sont :
- La voie de la connaissance directe (essentiellement la voie de l'investigation du Soi).
- La voie de la dévotion (la voie mystique de Sainte Marie Faustine).
- La voie énergétique (tantrisme, occultisme, yoga etc).
- La voie du service désintéressé.

Alors que cherches-tu réellement? Quelle voie te parle? Il n'est pas interdit de cumuler plusieurs pratiques, car elles se renforcent l'une l'autre. Par exemple sur la voie de la dévotion, il est automatique de pratiquer le service désintéressé. Par exemple un peu de yoga peut aider à améliorer la concentration dévotionnelle etc. Mais il y en a une qu'il faudra pousser au bout si on désire la Connaissance sacrée.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Shou » Dim Aoû 06, 2017 12:04 pm

Je m'y efforce de ce fait. Mais mon accompagnateur et le prêtre de ma paroisse ne sont pas très "chauds" pour ces choses là.
J'ai l'impression d'être en "période d'essai" avec bapteme à la clé...
Cependant le rosaire est d'une grande aide. Plus de stabilité dans une certaine mesure mais aussi... Plus de lucidité sur certains aspects de la vie. C'est angoissant.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Jagannath » Dim Aoû 06, 2017 12:26 pm

Shou, je n'avais pas terminé le message, je te laisse y revenir si tu veux lire la version finale (quand je me relis moi-même le message double de volume à chaque fois).

Shou : "Mais mon accompagnateur et le prêtre de ma paroisse ne sont pas très "chauds" pour ces choses là."

Qu'on soit clairs Shou, si les prêtres étaient des saints ça se saurait. Ils ne savent pas, ils n'ont pas la connaissance sacrée, ils ont seulement et uniquement la connaissance intellectuelle de la voie recommandée par une institution qui n'est PAS la vérité. Leur aide n'est pas mauvaise, mais clairement, ne demande pas la Connaissance Ultime à ceux qui eux-mêmes ne l'ont tout simplement pas. Leur rôle est de te donner accès au puissant rite. Mais lorsqu'ils te conseillent sur le chemin mystique, ils outrepassent leur rôle gravement, parce que tout simplement, ils n'ont aucune autorité sur ce sujet.

Rien ne te force à ne faire que ce que le prêtre te recommande. Et rien ne te force à lui dire tout ce que tu fais si tu n'es pas assez "fort" dans ta conviction pour lui dire que tu es décidé à suivre l'exemple ou l'enseignement de ceux qui ont réussi à s'unir à Dieu et offrent un témoignage direct -- et non pas l'enseignement de gens qui répètent ce qu'on leur a dit mais n'ont rien réalisé du tout.
La plupart des représentants de l'institution supportent mal l'idée que des êtres puissent avoir la Connaissance ou puissent la poursuivre de façon directe. Ils préfèrent imposer une morale et des pratiques rassurantes. Il n'est pas utile de les perturber en leur confiant nos aspirations qu'ils méprisent.
Garde-toi de confier à des ignorants ton édification. Tu le sais bien qu'il ne suffit pas d'enfiler un costume de prêtre pour réaliser l'union avec Dieu non? Penses-tu sérieusement qu'il suffit de porter un costume noir pour être un saint? Alors aies le courage de tirer les conclusions de ce que tu sais et de chercher la vérité par toi-même. Prend leur aide si tu veux parce qu'ils connaissent le rite et que le rite est puissant. Le rite va t'aider. Mais ne demande pas à ceux qui ignorent la Vérité de t'indiquer comment la trouver. Ce n'est pas le domaine de leur compétence, et tout le monde est capable de le comprendre.

Tout le monde rit de la blague de l'ivrogne qui a perdu ses clés du côté obscur de la rue mais les cherche du côté du lampadaire parce que là où il les a perdues il n'y voit rien. Mais beaucoup se comportent comme lui, à se bercer de l'espoir qu'ils vont trouver quelque chose à un endroit où ils savent eux-mêmes très bien que cette chose ne se trouve pas. C'est pas notre bonne volonté qui sera récompensée! C'est l'équilibre entre notre intelligence et notre coeur. Il n'existe pas de bon-dieu façon Père Noël sur son nuage qui vient récompenser les ivrognes qui ont soigneusement cherché leurs clés là où ils savent qu'elles ne sont pas. L'aide de Dieu est réelle, elle soutient véritablement la recherche de ceux qui l'entreprennent avec amour et avec rigueur.

Shou : "Plus de lucidité sur certains aspects de la vie. C'est angoissant."

Oui mais non, continue la récitation car l'angoisse n'est jamais encore qu'un manque de lucidité.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Shou » Dim Aoû 06, 2017 13:40 pm

Mais lorsqu'ils te conseillent sur le chemin mystique, ils outrepassent leur rôle gravement, parce que tout simplement, ils n'ont aucune autorité sur ce sujet.

Le truc c'est qu'à les entendre eux seuls détiennent cette connaissance. Alors que la "chose" en moi me dit absolument le contraire. Obéir ou sourire ?

Rien ne te force à ne faire que ce que le prêtre te recommande. Et rien ne te force à lui dire tout ce que tu fais si tu n'es pas assez "fort" dans ta conviction pour lui dire que tu es décidé à suivre l'exemple ou l'enseignement de ceux qui ont réussi à s'unir à Dieu et offrent un témoignage direct -- et non pas l'enseignement de gens qui répètent ce qu'on leur a dit mais n'ont rien réalisé du tout.

Ca je pense que tu commence à connaitre un peu Shou avec le temps mdr. Même s'il savait la chose "bonne" pour son avancée sur la Voie il y aurait toujours son ...X+-*!!! d'ego pour lui souffler que ce n'est qu'un ramassis de conneries et de ne faire confiance à personne ! XD
Effectivement il y'a des choses que je tais de ce fait. Mais... quand on a expérimenté certaines pratiques et vu les fruits il est parfois difficile de ce fait d'acquiescer quand on vous dit le contraire. Notamment sur le sujet de la Magie. Parler de cela au prêtre ne me viendrai même pas à l'esprit car je vois déjà sa tête et surtout les textes sont relativements éloquents sur le sujet pour l'Eglise catholique. En cela je ne pourrai jamais être en accord. J'ai vu plus de rituels maléfiques que bénéfiques, plus de sorciers qui avaient le talent mais aucune éthique mais de là à dire que la Magie est l'oeuvre du Malin... Et honnêtement quand les gens ne comprennent pas les avertissements un petit coup de matraque ne fait pas de mal parfois. Lol... Le Malin vs Dieu = à mon sens juste une preuve de la mauvaise foi humaine. Plus facile d'accuser une pseudo entité autonome plutôt que se dire qu'on a juste une part de nous même encline à faire le "Mal".

Garde-toi de confier à des ignorants ton édification.

Déjà il faudrait se sentir édifié XD c'est pas demain la veille !

Mais ne demande pas à ceux qui ignorent la Vérité de t'indiquer comment la trouver.

Programmation de l'enfance ça en fait non ? Je SAIS pertinemment que l'Autre ne pourra jamais répondre à cette question. C'est à moi de la trouver. Mais la mémoire en moi a besoin de se nourrir de cette dépendance pour une figure faisant office de guide/parent de substitution. Compulser cette névrose abandonniste.
Donc : Shou a Dieu comme parents de substitution. Tout l'amour que j'aurai aimé leur donner je lui offre. Tout l'amour que j'aurai aimé avoir je l'ai eu et je le reçois toujours. Le prêtre avait raison : je n'ai jamais été seul. Je transforme cette névrose en force. C'est troublant parfois car le mental s'agite mais avec la prière et le rosaire...

Oui mais non, continue la récitation car l'angoisse n'est jamais encore qu'un manque de lucidité.

L'angoisse est aussi lumineuse que le reste au final. Elle révèle beaucoup de chose sur le Soi. Travail, famille, couple : on se fait une image de nous et quand l'image est brisée par la vie on s'effondre. On cherche à se raccrocher à ces choses alors que de base on n'a jamais rien maîtrisé. Dure façon d'apprendre la leçon tout de même. Le miroir a volé en éclat mais... qui se reflète et qui est le reflet ?

Les voies fonctionnelles sont :
- La voie de la connaissance directe (essentiellement la voie de l'investigation du Soi) :
impossible pour moi dans l'état actuel des choses. Je suis trop enclin à tomber dans une spirale autocentrée.
- La voie de la dévotion (la voie mystique de Sainte Marie Faustine) : je n'ai jamais autant prié de ma vie ! Moins pour moi que pour les autres et je remercie Dieu de m'avoir fait connaitre le chapelet de la Divine Misericorde et le cantique "Humblement dans le silence de mon coeur". C'est drôle mais je trouve naturellement inconvenant de prier pour soi-même au final... Et les prières parlent toutes de "nous" et pas de "je" ^^ ça aide
- La voie du service désintéressé : la meilleure façon de ne plus penser à soi au final.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Jagannath » Dim Aoû 06, 2017 15:56 pm

La voie de la dévotion est sans doute la plus adéquate de nos jours. Elle donne de doux fruits dès le début. D'autre part dans la dévotion, on se met naturellement au service des hommes.

Shou : "Je SAIS pertinemment que l'Autre ne pourra jamais répondre à cette question."

Non mais une personne qui a elle-même obtenu la connaissance est apte à donner des conseils judicieux. Elle peut réellement peu à peu t'amener au seuil de la Connaissance (que toi seul peut franchir). Ce n'est pas un processus intellectuel, mais comprend que celui qui a obtenu la Connaissance comprend exactement tes obstacles et peut t'accompagner si tu lui fais confiance de façon très efficace.

En revanche ceux qui eux-mêmes n'ont jamais mené cette recherche, préférant se complaire dans une autorité qui est seulement institutionnelle, avec un costume et un dogme, eux sont incapable de prodiguer le MOINDRE conseil pertinent quant à la découverte de la vérité.

Il faut que tu fasses bien cette différence et que tu ne confies jamais aux gens qui n'ont aucune idée de l'Union avec Dieu le soin de te guider pour trouver cette Union. L'aide d'un prêtre s'il n'est pas parvenu à la sainteté, est seulement du domaine du rite et de la tradition. Pour cela il est compétent : par le rituel, il peut te mettre en communion. Mais il ne peut pas te conseiller efficacement sur la voie de l'Union avec Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Rosaire, oraison, mala, mantra : pratique et technologie!

Messagepar Odin » Lun Aoû 07, 2017 1:07 am

Shou, je pense que de part ton histoire personnelle (qui m'est proche), tu es comme je l'ai été, en recherche d'une autorité rassurante (un cadre). En tissant un lien personnel avec Dieu, tu recevras toutes les réponses sans effort, vraiment, ça va venir tout seul et tu sauras où aller et quoi faire.
Je me trompe peut-être, mais c'est ce qui me vient là maintenant.
Fais de l'Amour ta magie


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 0 invité