Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

On aborde les sujets personnels autour de la magie. C'est ici qu'on parle de ses expériences personnelles, qu'on demande des conseils.

Modérateur : Totem

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Lun Avr 24, 2017 14:05 pm

Lify : "mon égo ayant presque disparu je n'ai pas su trouver ce pour quoi j'étais fait on peut dire."

L'ego (sans accent) serait selon toi utile pour "trouver ce pour quoi on est fait"???
Il est au contraire l'obstacle. Tu accuses l'absence d'ego d'un mal dont la cause est au contraire la présence massive inégalée d'ego durant cette période là. L'ouverture du chakra supérieur lui permet de s'étendre par-delà les limites individuelles classiques.
L'ego a de nombreuses formes. Lorsqu'il est exalté et embrasse de nombreux domaines plus subtils, les pratiquants débutants pensent qu'il a disparu alors qu'il est seulement plus fort que jamais. C'est ainsi qu'on voit tous ces témoignages "d'éveil" qui pullulent sur internet et qu'on lit tous ces bouquins écrits par des prétendus éveillés qui se prennent pour le Bouddha.

Cet ego exalté n'est pas nécessairement l'ennemi, c'est dans cet état qu'il faut mener la quête spirituelle, mais s'il est pris pour le but au lieu d'être utilisé pour le purifier par les pratiques spirituelles, il développe les qualités démoniaques et nous fait évoluer vers le stade d'asura (démon) ou au mieux de demi-dieu (s'il est utilisé pour de nobles objectifs)... jusqu'à la chute salvatrice.

De nombreuses personnes sont sur terre dans cet état exalté, certaines l'utilisent pour le pouvoir individuel et s'orientent vers une nature démoniaque (ils rejoindront les enfers à leur mort), d'autres s'en servent pour de nobles objectifs et s'orientent vers une nature de demi-dieux (ils rejoindront les plans des demi-dieux à leur mort), d'autres s'en servent pour se purifier de leurs limitations par le sacrifice et s'orientent vers le stade de dieux (ils rejoindront les plans divins à leur mort, mais là aussi jusqu'à leur chute) [note : ces pratiques étaient courantes et connues dans les civilisations antiques mais sont rarissimes de nos jours] et d'autres finalement continuent la quête spirituelle pour détruire l'ignorance sans prêter attention à cette exaltation et ils renoncent peu à peu à l'ignorance jusqu'à ce qu'elle disparaisse tout à fait.
Pour ceux qui ne connaissent pas cette exaltation et conservent le chakra supérieur fermé, ils s'orientent vers la réincarnation, soit humaine s'ils mènent une quête spirituelle sérieuse ou une vie vertueuse, soit animale s'ils succombent à leurs instincts.

Dans le cas d'absence d'ego il est simplement impossible de ne pas "faire ce pour quoi on est fait" comme tu dis.

Lify : "En fait je me rends compte que, objectivement, les interdictions que l'on m'a fait ont empêché l'expansion de mon être et m'ont ramené à du paraitre et je n'ai pas pu jouir de ce que je souhaitais faire réellement."

Nos tendances (vasana) se construisent de cette façon. Nous les avons développées dans les vies antérieures et dans cette vie là, elle se reforment par l'intermédiaire de notre éducation etc. Leur racine est l'ego (le sentiment de séparation).

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar max75011 » Lun Avr 24, 2017 19:07 pm

Je n'crois pas aux enfers mais, ne l'ayant jamais expérimenté de mon vécu, et étant vraiment ignorant de beaucoup de choses, je n'peux savoir ce qui est vrai ou pas, à ce sujet-là en tout cas.

Je vais être franc ça ne m'intéresse pas tout cela, je n'ai pas envie d'avoir une vie complexe à contrôler les choses, les gens ou les évènements ou encore à vivre dans la peur d'un enfer ou dans l'attente d'un paradis, je préfère vivre au mieux là où je suis, ce qui n'est pas tout l'temps aussi simple qu'il n'y parait ma foi :3

Merci pour tout cela Jagganath mais je vais me passer de tes services, je t'ai pris un peu d'temps en plus déjà mais c'est pas ça le problème, c'est tout ce monde de peurs et tout ces sois-disants super pouvoirs, de toute façon c'est tout l'temps la même logique peu importe le domaine, il y'a ceux qui veulent détruire et il y'a ceux qui veulent construire, ceux qui veulent aimer et ce qui aime déjà, ce qui se serve de l'objet (parce que en musique c'est aussi de la magie en un sens mais y'a aussi des musiciens qui utilisent la musique pour obtenir des richesses et non pour la musique en elle-même et qui font l'apologie de bêtises, enfin bref peu importe le domaine c'est tout l'temps le même problème ><", même si les caractéristiques changent la structure est quasiment la même)

Alors pour l'astro-analyse en tout cas ça peut atteindre vraiment si t'as d'autres choses à faire et si faut attendre 2 ou 3 ans je m'en fiche j'attendrais, j'ai ma guidance intérieur avec moi et ça me suffira !

J'aimerais juste stipuler un léger point qui est que lorsque l'on brime le courant naturel de la vie c'est là que les problèmes arrivent, parce que tout est en mouvement et d'après ce que je vois sur moi-même et surtout sur les autres c'est que lorsque ce courant est coupé pour X raisons que les problèmes arrivent, qu'ils soient relationnels, liés à l'ignorance, liées à des maladies chroniques, ou des maladies corporels, etc cetera

L'ésotérisme existe et j'en ai la conviction maintenant, je sais que pour toi qui y baigne depuis longtemps déjà je dois paraitre sacrément ridicule à dire: Oui je conforme existe ^^" mais, voilà, c'est important pour moi d'y aller lentement parce que c'est vrai que ça chamboule pas mal de trucs dans ma vie de connaitre tout ça dès maintenant à présent.

Je vois bien pendant que j'écris que l'égo est ce qui me sépare de mon ordinateur, des mots qui défilent, de l'Aréka à coté de moi mais, en faite je n'comprends pas, je me suis déjà posé cette question mais je n'comprends vraiment pas, peut-être que tu sauras me répondre;

D'où vient l'égo ? Pourquoi en avons-nous un ? Est-il utile et bénéfique et à quoi sert-il s'il faut s'en extirper ensuite ><" j'arrive pas à comprendre la logique x) pourquoi avoir un truc en soi de base qui soit néfaste pour la longue, j'ai l'impression d'être dans Alien :p Et c'est face à ces questions que je me dis que l'égo nait que de la peur et d'un sentiment de séparation vis à vis des autres mais aussi d'idées que l'on peut avoir récoltée à propos de soi-même, d'idées construites par des images liées à des expériences du passé, ou à des désirs du futurs, etc. Mais paradoxalement, nous avons une part d'individualité qui est propre (corps/mental/goûts/couleur, etc) alors, je m'apprêtais à demander comment s'extirper de cette part de l'égo sans le renier mais je me rends compte que la technique est aussi un piège et que j'ai déjà tout ce qu'il me faut en moi pour répondre à tout cela. Néanmoins je reste ouvert à la discussion si ce sujet en intéresse d'autres.

Bon eh bien, merci pour tout et, à moi d'me débrouiller mtn !! Merci Jagg pour ton Soutien :D et merci Totem pour ta Franchise :p En + t'es pas la première à me dire que j'ai l'air d'un soldat qui a fait la guerre de 40 XD c'est vrai que j'avais jamais eu l'droit à cette image encore :p enfin bon, bref, merci à vous tous

BOnne Journée/Soirée :) !!!

& pour le thème ça me tente énormément mais j'insiste sur le fait que ça n'presse plus vraiment, c'est pas grave si ça traine quoi ^^

@+ :)!!
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar Jagannath » Mar Avr 25, 2017 4:24 am

Lify : "Je n'crois pas aux enfers mais, ne l'ayant jamais expérimenté de mon vécu"

On peut les expérimenter effectivement, et les visiter, mais c'est bien plus horrible que le pire de notre imagination peut anticiper. Les souffrances à cet endroit sont incomparables. Pour les NDE infernales par exemple, c'est un choc majeur. D'autre part les enfers sont décrits dans toutes les grandes religions. De nombreux saints en ont fait diverses descriptions et ont enjoint/imploré tous ceux qui voulaient bien les écouter de ne pas s'y diriger.

Lify : "Je vais être franc ça ne m'intéresse pas tout cela, je n'ai pas envie d'avoir une vie complexe à contrôler les choses, les gens ou les événements ou encore à vivre dans la peur d'un enfer ou dans l'attente d'un paradis, je préfère vivre au mieux là où je suis, ce qui n'est pas tout l'temps aussi simple qu'il n'y parait ma foi"

Oui Lify je ne te contredirais pas, c'est justement pour t'éviter de vivre dans la complication que j'ai prix la peine de préciser avec le maximum d'éloquence possible qu'un ego exalté ce n'est pas une absence d'ego. Cette confusion est de nature à apporter beaucoup de complications inutiles. L'essentiel dans ma réponse c'est que quand l'ego est absent il n'est pas possible de ne pas suivre "ce pourquoi on est là" et ce sans aucun besoin de savoir ésotérique. La personne dont l'ego est absent est comme un fleuve qui déverse sans effort "ce pourquoi il est là" et sans qu'aucun doute ne s'élève jamais. Ensuite mes précisions sur les orientations que peut prendre l'ego exalté étaient vraiment nécessaires pour qu'on comprenne que ce n'est pas l'exaltation qui pose problème mais ce qu'on en fait, à savoir que c'est précisément dans cet état qu'on peut développer des qualités divines ou mener la quête centrale de la spiritualité. Le fait qu'utiliser l'énergie ainsi conférée dans un but de pouvoir et de domination sur autrui soit une chose néfaste ne me semble pas un scoop, et qu'on nomme les problèmes dramatiques qui s'en suivent "enfer" ou autrement n'est qu'un détail de terminologie car tout le monde est d'accord pour dire que c'est la pire chose possible.

Lify : "c'est important pour moi d'y aller lentement parce que c'est vrai que ça chamboule pas mal de trucs dans ma vie de connaitre tout ça dès maintenant à présent"

Personne ne peut t'imposer un rythme ;) Je propose, tu disposes, il n'y a aucune exigence de résultat ni même de concordance avec ce que je raconte. Je dis toujours si ce que vous trouvez ici vous est utile, prenez-le, sinon jetez-le. Je n'ai aucune vérité à vous annoncer, seulement des outils à prêter qui peuvent être utiles à tel ou tel moment, afin que vous en fassiez ce que VOUS voulez en faire.

Lify : "D'où vient l'ego ?"

L'ego (sans accent STP c'est un mot latin) n'existe pas. C'est une croyance. C'est la croyance que nous sommes séparés. Si on croit que les lièvres à corne existent, cela ne les fait pas exister pour autant. Et si on croit qu'on est séparé, cela ne nous sépare pas pour autant.
On ne peut donc pas dire d'où vient la séparation puisqu'elle n'est qu'une croyance non fondée, quand à savoir d'où vient cette croyance, il semble qu'elle soit acausale, mais ce qui est intéressant de constater, c'est que tant qu'on revendiquera les mérites de nos actes, on revendiquera notre individualité et notre séparation. Or comme nous sommes tous à chercher à être reconnus pour ce qu'on fait de bien, on ne devrait pas s'étonner de l'ego et encore moins s'en plaindre puisque manifestement, nous le souhaitons et l'entretenons.

Lify : "Pourquoi en avons-nous un ?"

C'est acausal. Mais ce n'est qu'une croyance, n'oublie pas. Si on continue d'y croire c'est sans doute simplement qu'on a envie d'y croire. Comme les gens qui croient les promesses des candidats à la présidentielle.

Lify : "Est-il utile et bénéfique et à quoi sert-il"

C'est nous qui sommes asservis à la notion d'utilité. L'univers n'a pas besoin qu'une chose soit utile pour qu'elle soit. Où mène cette question? L'univers est-il censé être à notre service?

Lify : "l'ego naît d'un sentiment de séparation"

Le sentiment de séparation, c'est cela précisément qu'on appelle ego.

Lify : "pour le thème c'est pas grave si ça traîne quoi"

C'est parce que je sais que ça risque d'être long que j'ai donné cette petite analyse de ShanMughan. Même si c'est bien plus concis que ce que je fais d'habitude, ShanMughan est bien plus expérimenté que moi et généralement il met le doigt sur les choses importantes à aborder en premier au moment où on le consulte. Donc même si c'est court ça peut largement valoir mes analyses.

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar max75011 » Mar Avr 25, 2017 16:41 pm

On peut les expérimenter effectivement, et les visiter, mais c'est bien plus horrible que le pire de notre imagination peut anticiper. Les souffrances à cet endroit sont incomparables. Pour les NDE infernales par exemple, c'est un choc majeur. D'autre part les enfers sont décrits dans toutes les grandes religions. De nombreux saints en ont fait diverses descriptions et ont enjoint/imploré tous c eux qui voulaient bien les écouter de ne pas s'y diriger.


J'ai toujours pris l'enfer pour une manière de faire peur aux gens pour les détourner d'une éventuelle tentative de prise de pouvoir ou pour les dissuader de faire du mal, mais je prenais ça seulement pour une manière de faire peur aux gens (pour de l'imaginaire quoi). L'enfer d'après ce qui est dit ici serait donc un " espace-temps " où l'expérimentateur/ " celui " qui y va subirait l'apothéose de la souffrance. Mais comment-être sûr, si tu sais, que l'enfer serait / est bien l'enfer et non pas une construction égotique ou imaginaire ? Sauf si l'enfer est relatif à celui qui le vit. Pour moi dans le langage commun l'enfer sur terre c'est vivre à l'encontre total de ce à quoi on aspire. Mais si il y'a un autre " enfer ", tel qu'il est décrit dans les religions, je suis obligé de savoir de quoi il s'agit précisément car ce n'est pas rien ^^ Est-ce qu'il y'a un livre ou une vidéo ou une description ou un témoignage qui pourrait permettre de mieux connaitre et de mieux comprendre cette " dimension " (j'utilise le mot dimension sans savoir s'il est correctement adapté).

J'ai déjà eu quelques expériences de déplacements de conscience mais c'était peut-être trop imaginatif, je n'peux pas savoir, pour celles liées aux enfers, si cela n'était pas du à de la peur, de l'imagination, ou si j'ai réellement vu quelque chose qui existait vraiment. J'étais dans une autre dimension, dans le corps d'une petite-fille, et les gens naissaient sur ce lieu simplement pour subir des souffrances. Je descend exprès d'un grand niveau en disant qu'il s'agissait seulement de subir des souffrances car il s'agissait d'un lieu où les gens se faisaient torturaient, mais je sentais que cela se produisaient sur une autre planète. Comme si cet univers était dédié à ça. Et je me suis dis si la vie fais les choses à l'infini c'est possible que ça existe
J'avoue bien aimé joué à des jeux comme GTA 2/3 fois par mois mais de là à tomber sur ça. Je suis aussi forcé de constater même si ça va un peu loin de dire ça, que la majorité des hommes ont une cruauté en eux liés à leurs aspects animal (à notre époque du moins) et je l'ai aussi surement en moi (instinct de survie) et peut-être que ce sont des peurs liées à cet instinct qui m'ont fait avoir une expérience de ce genre, et non une réelle connexion avec un monde qui serait potentiellement lié à l'enfer, ou qui serait l'enfer même, tout ça dans l'hypothèse où l'enfer existerait bel et bien et existerait en une autre dimension.

Je recherche ce qui est vrai je n'dis pas si c'est faux ou vrai je tiens à préciser cela car je n'crois en rien, mais je n'suis pas pessimiste pour autant. ;)

Le fait qu'utiliser l'énergie ainsi conférée dans un but de pouvoir et de domination sur autrui soit une chose néfaste ne me semble pas un scoop, et qu'on nomme les problèmes dramatiques qui s'en suivent "enfer" ou autrement n'est qu'un détail de terminologie car tout le monde est d'accord pour dire que c'est la pire chose possible.


Oui clairement, c'est pourrit de profiter des autres, encore petit une ou deux fois pour tester mais des heures des jours ou des années, ça détruit. Mais d'ailleurs sans rentrer dans un autre sujet ça me fait penser à la violence, moi personnellement les fois où je me suis senti le plus mal c'est quand j'ai donné un coup d'poing à un de mes meilleurs amis, j'avais l'impression de me taper moi-même en fait, je pense du coup que faire du mal aux autres est vraiment une des pires choses qui soit. (Pas très positif tout ça je sais :p ^^)

& Pour le courant, je vois très bien de quoi tu parles justement j'ai pas arrivé à le suivre tout l'temps à cause de ma peur mais c'est vrai que j'ai eu quelques complications qui sont nait d'interdiction de suivre " ce courant ", mais revenir dessus n'y changera rien du tout je dis ça parce que ça me prouve encore une fois que la vie est très bien faite de base si on met pas son nez dedans, dans le sens où on n'tente pas de changer les choses mais qu'on les laisse être tout simplement

L'ego (sans accent STP c'est un mot latin) n'existe pas


oui pardon ^^"

On ne peut donc pas dire d'où vient la séparation puisqu'elle n'est qu'une croyance non fondée, quand à savoir d'où vient cette croyance, il semble qu'elle soit acausale, mais ce qui est intéressant de constater, c'est que tant qu'on revendiquera les mérites de nos actes, on revendiquera notre individualité et notre séparation. Or comme nous sommes tous à chercher à être reconnus pour ce qu'on fait de bien, on ne devrait pas s'étonner de l'ego et encore moins s'en plaindre puisque manifestement, nous le souhaitons et l'entretenons.


Oui mais justement, la seule façon de s'en extraire, de cette f****** croyance, c'est de " suivre le courant ", car si tu (tu en général) es Un avec les choses alors il n'y a même plus de comparaison qui se fait ni même d'évaluation, dans les rapports humains en tout cas, ça n'veut pas dire qu'on ne mesure plus la taille des murs lorsque l'on construit un étage d'immeuble ou peu importe l'objet, mais... c'est vrai que j'ai pour habitude de rejeter les compliments que l'on me fait car je sens souvent que il y'a une partie en moi qui se dit: " Ah tiens Chouette je vais pouvoir aller me reposer un peu dans cela " un peu comme si cela procurait une satisfaction imaginaire, reposante mais très temporaire, et qui amène donc un léger brin de souffrance par la suite car nous sommes obligé ensuite de nous re-écarté, de cette association d'idées à laquelle on s'est associée. Je dis ça pour la guitare ou quand j'ai perdu pas mal de poids, on arrêtait pas de me complimenter mais c'était l'horreur car je devenais alors le centre de l'attention, et je n'sais pas comment le dire, ça crée un effet étrange qui est pas agréable, c'est comme si sur l'instant on se sentait mieux que les autres, c'est un peu dégoutant comme truc à vivre, après ça veut pas dire que les compliments sont à rejeter ou à agripper (pour ceux qui seraient tenter :p) mais, je sais pas, je fais en fonction des situations ensuite il n'y a pas de mal à être complimenter pour avoir peint un beau tableau ou jouer un superbe solo de violon mais enfaite le problème c'est vraiment de se dire ensuite: Je suis ça, j'ai fais ça, etc etc... Donc au final j'en reviens aussi à ce que tu dis : " tant qu'on revendiquera les mérites de nos actes, on revendiquera notre individualité et notre séparation "

C'est acausal. Mais ce n'est qu'une croyance, n'oublie pas. Si on continue d'y croire c'est sans doute simplement qu'on a envie d'y croire. Comme les gens qui croient les promesses des candidats à la présidentielle.

MDRRR, tu m'as fais rire :p Oui bah ça hein... liberté liberté hélas ou heureusement, heureusement en un sens mais les gens n'sont pas libres pour la plupart, ils le croient mais, enfin c'est encore un autre sujet, pas la peine d'en parler ici .

Oui, maintenant qu'tu me dis que c'est une croyance j'ai eu l'image de gens que je connaissais qui ont pris pour habitude de parler d'eux-mêmes et le font souvent, très souvent même, sans s'en rendre compte d'ailleurs, c'est vrai que c'est important d'être clair avec les autres sur soi-même et je trouve ça bien d'avoir de l'amour propre et de s'aimer réellement pour le corps et le mental qu'on a mais le problème arrive lorsque cela entraine une individualité qui devient écrasante voir pernicieuse pour les autres

Je pense plutôt pareille que toi, sur le fait que si on continue d'y croire c'est sans doute simplement qu'on en a envie, mais en même temps, si je prends l'exemple d'un enfant, souvent on leur dit " Tiens Regarde Joseph tu es comme ça, ou oh tiens regarde ce que tu as fais, c'est toi qui l'a fait " et donc le lendemain on ira lui re-répéter la même chose, et tout ça créer donc une sorte d'égrégore autour de l'enfant et l'enfant finit par se créer une personnalité à partir de cet égrégore et, au départ il se contente de répèter il puis vis sa vie en fonction de ce que l'on a dit de lui, de comment il était, de ce qu'il avait fait, etc. Mais je n'sais pas dans c'cas là si c'est par envie ou si c'est par ignorance de tout ce mouvement que la personne continue à le faire. Et même si la personne en prends conscience il lui faut ensuite retourner à l'état méditatif pour être conscient de ses pensées pour se rendre compte de leurs réelles valeurs et pour ensuite si le " feu " est là qu'il remonte à la source de chacune d'entre elles pour voir si ces pensées qu'il a propos de lui-même ou des autres sont réellement constructives, réelles, et authentiques. Enfin tout ça pour dire que c'est simple, mais pas si facile que ça.

C'est nous qui sommes asservis à la notion d'utilité. L'univers n'a pas besoin qu'une chose soit utile pour qu'elle soit. Où mène cette question? L'univers est-il censé être à notre service?


Non en faite je demandais ça parce que en observant la nature et les animaux et aussi les êtres humains (j'ai pas fais d'études hein mais juste dans ma vie de tout les jours quoi ^^) j'ai vu que chaque chose développait toujours une intelligence en fonction de son environnement et que elle trouvait toujours des moyens de " faire avec " ce qui est, du coup je me suis dis si l'égo existe vraiment peut-être a t'il une utilité qui lui est propre et ce serait donc notre intelligence qui est passé à coté de cela pour X raisons liées à l'environnement ou que sais-je, mais en fait ça n'a pas de sens car si l'égo est une croyance... x'), d'ailleurs en l'écrivant je vois bien que c'est vrai Haha ^^ enfin bref, merci pour toutes tes réponses en tout cas !!

C'est parce que je sais que ça risque d'être long que j'ai donné cette petite analyse de ShanMughan. Même si c'est bien plus concis que ce que je fais d'habitude, ShanMughan est bien plus expérimenté que moi et généralement il met le doigt sur les choses importantes à aborder en premier au moment où on le consulte. Donc même si c'est court ça peut largement valoir mes analyses.


Nan mais c'était Super merci à toi, et à ShanMughan du coup mais par contre je sais pas qui c'est ^^" ?? et pour tes analyses j'ai lu la majorité des thèmes que t'a fais car j'aime bien l'astrologie aussi, & l'analyse et ça me passionne de voir comment tu t'y prends je trouve ça trop extraordinaire :O!! en plus je m'étais dis, si tout a une conscience, donc si chaque mot produit un effet, si chaque couleur a un effet, si chaque odeur, chaque plantes, etc... Alors un truc qui fait la taille d'une Planète a forcément beaucoup plus d'effet que tout le reste, y suffit même de voir l'effet qu'a le soleil sur notre corps et notre psyché, ou la (vraie) nature ou la mer, même les coquillages, pour voir que c'est plus que logique que les astres ont un effet sur notre corps et notre psychisme/psychologie. Mais d'ailleurs je rajoute juste que c'est probablement et sûrement à cause des horoscopes vendus communément que l'astrologie n'occupe pas sa place qui lui est dû. En d'autres termes elle est sacrément dévalorisée.

Merci à toi (encore)

Slt ^^ & Bonne fin d'journée :)!!
Lify / Max75011

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar Mielikki » Mar Avr 25, 2017 17:53 pm

Lify a écrit : Mais si il y'a un autre " enfer ", tel qu'il est décrit dans les religions, je suis obligé de savoir de quoi il s'agit précisément car ce n'est pas rien


Quel est l'intérêt ?

Il n'y a que de la souffrance dans les plans démoniaques/infernaux.
Si tu y étais déjà allé, tu le saurais.

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar max75011 » Mar Avr 25, 2017 20:41 pm

Quel est l'intérêt ?


De savoir si ça existe, ou si ce n'est que supposition, théorie, ou une construction qui naîtrait de l'imaginaire égotique des individus issue de leurs peurs les plus profondes.

Il y'a une nette différence entre l'imaginaire et la réalité et c'est pour cela que je souhaite savoir si un tel univers existe potentiellement ou s'il n'est issue que de sources imaginaires. En gros j'aimerais bien lire les témoignages ^^
Lify / Max75011

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar max75011 » Mar Avr 25, 2017 21:19 pm

On peut tous potentiellement imaginé et vivre des expériences issues de nos imaginaires et/ou de nos peurs, comme si l'on nous racontait un cauchemard étant petit et que, pris par la peur, nous nous mettions à imaginer toute une histoire par la suite, delaquelle nous allons ensuite rêvé pendant la nuit, et avoir peur pendant le jour, et il même possible d'avoir des expériences liées à ce " chauchemard " durant la journée, et etc.

C'est pour cela que je suis intéressé par la recherche de témoignages à ce sujet, d'une lecture ou d'une vidéo, peu importe ^^ C'est pour savoir si une réalité parallèle (un autre espace-temps) existe bel et bien, ou si elle n'est que le fruit de l'imaginaire des gens (une projection intérieure sur l'extérieur en gros) Je reprécise que je n'dis pas cela est vrai ou cela est faux mais que je cherche à connaitre la vérité s'il y'en a une à ce sujet.
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar Jagannath » Mar Avr 25, 2017 21:45 pm

Miel : "Quel est l'intérêt ?"
Lify : "De savoir si ça existe"

Ca existe. Nous en témoignons régulièrement. La terreur là-bas est au-delà de tout ce qu'on peut connaître ici. La peur la plus panique ici est celle de la mort ou du déshonneur, mais on n'est jamais vulnérable jusqu'à nos tréfonds. Celui qui nous tue n'a pas accès à nos secrets. La-bas, l'ennemi entre en nous librement et plus rien ne lui échappe, nous ne sommes plus que son jouet. L'habitude que nous avions prise ici de pouvoir cacher ce qui nous dérange n'a plus cours, quand à la mort, elle n'est plus accordée pour pouvoir fuir notre situation et s'en sortir à bon compte.

Lify : "ou si ce n'est que supposition, théorie"

L'expérience est réelle, ce ne sont pas des racontars, mais des documents abondants dans toutes les traditions, transmis par les personnes les plus éclairées de leurs temps ou par monsieur tout le monde, mais qui sont tous des témoins de bonne foi, ayant eu des visions ou ayant subi les souffrances. Leurs témoignages sont cohérents même dans des cultures très éloignées. Je parle des témoignages de première main, pas des fictions mises au point par des clergés ou des auteurs de littérature fantastiques.

Lify : "ou une construction qui naîtrait de l'imaginaire égotique des individus issue de leurs peurs les plus profondes"

Je ne vois pas en quoi ce serait une contradiction. Si l'enfer n'est qu'une construction de ton mental qui te mène à endurer les pires souffrances pendant des éternités, en quoi son irréalité serait rassurante? Le fait est : nous n'avons pas le contrôle de ton mental et de nos peurs (à moins d'apprendre). Comme toutes ces personnes, nous vivons dans les constructions de notre mental sans possibilité d'en échapper. L'enfer n'est effectivement qu'une construction mentale qui devient notre expérience parce que nous n'en avons pas le contrôle. Exactement comme le monde "matériel". Notre monde est -comme l'enfer - une simple construction de notre mental. Que notre expérience soit le monde matériel, l'enfer, le paradis ou autre, ce n'est en réalité qu'un miroir de notre propre coeur par l'intermédiaire du mental (le mental est un miroir). L'enfer est donc ni plus ni moins aussi "réel" que notre monde dit "réel". Si on considère nos douleurs ici comme "réelles", celles de l'enfer sont tout aussi "réelles".

Lify : "Il y'a une nette différence entre l'imaginaire et la réalité et c'est pour cela que je souhaite savoir si un tel univers existe potentiellement ou s'il n'est issue que de sources imaginaires. En gros j'aimerais bien lire les témoignages"

Tu en trouveras chez les saints ou les sages de toutes les grandes religions, ainsi que chez de nombreuses personnes qui n'avaient aucune croyance religieuse mais qui ont témoigné isolément. Le sujet a déjà été abordé sur Pandore d'autre part à diverses reprises et quantité de liens ou d'extraits et citations ont été donnés sur le sujet.

Mais je m'étonne : deux messages plus haut tu m'accusais d'aller trop vite avec toi, maintenant tu sembles pris d'une boulimie d'histoires infernales alors que je n'avais mentionné ceci que pour indiquer les grandes évolutions possibles pour un ego en état d'exaltation. Ne conviens-tu pas déjà que développer le pouvoir pour dominer et soumettre autrui est la pire chose? Dans ce cas contente-toi de t'abstenir dans cette voie. D'autre part tu n'auras jamais de certitude sur la base de témoignages. La peur n'aide pas à s'y retrouver. La seule façon de connaître réellement les mondes, leurs sens et leurs natures, c'est de se connaître soi-même ("...et tu connaîtras l'Univers et les Dieux.")

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar Jagannath » Mar Avr 25, 2017 22:10 pm

Lify : "Oui mais justement, la seule façon de s'en extraire, de cette f****** croyance, c'est de suivre le courant"

Cette phrase même entretien la notion de séparation. Comment mettre fin à la séparation en basant son raisonnement même sur la séparation?
Le policier qui promet d'attraper le voleur ici n'est autre que le voleur lui-même déguisé en policier!

Lify : "si je prends l'exemple d'un enfant, souvent on leur dit " Tiens Regarde Joseph tu es comme ça, ou oh tiens regarde ce que tu as fais, c'est toi qui l'a fait " et donc le lendemain on ira lui re-répéter la même chose, et tout ça créer donc une sorte d'égrégore autour de l'enfant et l'enfant finit par se créer une personnalité à partir de cet égrégore"

Rien à voir avec les égrégores. Si on maintiens l'enfant dans l'ignorance pour qu'il ne développe pas d'ego, il restera un animal, pas un saint ni un éveillé ni un bouddha. L'ego restera ainsi en germe mais ne germera pas, tout en continuant d'obscurcir le potentiel divin comme chez un animal. En faisant germer cet ego pour qu'il devienne stable on donne à l'enfant une chance de comprendre dans quel piège il est fourré et de s'en extraire volontairement par le renoncement. Plus on donnera à l'ego de rigueur et d'intelligence pour appréhender sa propre nature et sa propre situation, plus il aura cette capacité. La beauté de la chose c'est lorsque l'ego renonce à lui-même.

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar Mielikki » Mar Avr 25, 2017 22:56 pm

Lify a écrit :De savoir si ça existe, ou si ce n'est que supposition, théorie, ou une construction qui naîtrait de l'imaginaire égotique des individus issue de leurs peurs les plus profondes.


Et ça t'apporterait quoi de le savoir ? Une satisfaction intellectuelle ?

Je te le demande sincèrement parce qu'à vouloir expérimenter ce genre de choses, ça va éventuellement te tomber dessus et tu ne pourras t'en prendre qu'à toi-même.

Et je te parlerais bien d'expérience perso, mais dans la mesure où ça a l'air de te "faire kiffer", ça serait contre-productif.
Il y a des sujets bien plus intéressants et bien plus productifs. À moins que tu sois maso.

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar max75011 » Mar Avr 25, 2017 23:20 pm

Je ne vois pas en quoi ce serait une contradiction. Si l'enfer n'est qu'une construction de ton mental qui te mène à endurer les pires souffrances pendant des éternités, en quoi son irréalité serait rassurante?

Car ce serait moi qui le créerais par l'intermédiaire de mon imagination, contrairement au Soleil par exemple ^^ Si le soleil me brule je n'peux que me mettre à l'ombre, si je souffre d'un enfer que je crées par l'intermédiaire de mon mental je peux y mettre un terme à partir du moment où j'en prends conscience.

Le fait est : nous n'avons pas le contrôle de ton mental et de nos peurs (à moins d'apprendre). Comme toutes ces personnes, nous vivons dans les constructions de notre mental sans possibilité d'en échapper.


Qu'est-ce que tu appelles construction ? Les conditionnements ?

Tu en trouveras chez les saints ou les sages de toutes les grandes religions, ainsi que chez de nombreuses personnes qui n'avaient aucune croyance religieuse mais qui ont témoigné isolément. Le sujet a déjà été abordé sur Pandore d'autre part à diverses reprises et quantité de liens ou d'extraits et citations ont été donnés sur le sujet.

Merci j'irais voir alors :) !!

Mais je m'étonne : deux messages plus haut tu m'accusais d'aller trop vite avec toi, maintenant tu sembles pris d'une boulimie d'histoires infernales alors que je n'avais mentionné ceci que pour indiquer les grandes évolutions possibles pour un ego en état d'exaltation.

non non non je me suis mal exprimé désolé >< c'est pas toi qui va trop vite c'est moi qui suit aller trop vite à un moment donné, mais maintenant que j'ai mis un pied dans le monde ésotérique, l'astral, le magnétisme, la magie, je n'peux faire comme si de rien n'était ^^ C'est l'existence de monde parallèle qui m'attirait ici, à savoir si il existe réellement des univers parallèles ou d'autres univers où la vie telle que nous la connaissons sur Terre est présente, ce n'est pas l'enfer en lui-même qui m'attire même si en un sens je suis très attiré par le fait de savoir si ça existe ou pas et la souffrance n'est pas agréable mais c'est une expérience à vivre quand même je trouve, bon bien-sûr j'écris ça en étant installé confortablement dans mon lit donc je n'peux pas imaginer la souffrance que certains vivent et dirent qu'elle est nécessaire.

Ne conviens-tu pas déjà que développer le pouvoir pour dominer et soumettre autrui est la pire chose?

Je n'sais pas si c'est la pire mais oui je comprends.

Dans ce cas contente-toi de t'abstenir dans cette voie.

Elle ne m'a jamais intéressé, et je dois remercier ceux qui l'ont emprunté dans le passé pour me permette de voir ce qu'elle apportait.

D'autre part tu n'auras jamais de certitude sur la base de témoignages. La peur n'aide pas à s'y retrouver.

Je n'ai pas peur. Je regrette de m'être mal comportée avec une fille que j'ai aimé, mais rien de plus. En ce qui concerne ma survie, la mort, ces sujets-ci, je n'ai pas peur de grand-chose, ça n'signifit pas que je traverse au feu rouge mais, encore une fois c'est simple de parler de ça en étant installé confortablement chez soi.

" La seule façon de connaître réellement les mondes, leurs sens et leurs natures, c'est de se connaître soi-même ("...et tu connaîtras l'Univers et les Dieux.") "

^^ ui

Par contre j'avoue avoir un peu de mal avec la notion de saint mais c'est sûrement parce que je n'associe pas les mêmes choses au mot que toi.
Lify / Max75011

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar max75011 » Mar Avr 25, 2017 23:23 pm

Et ça t'apporterait quoi de le savoir ? Une satisfaction intellectuelle ?

Je te le demande sincèrement parce qu'à vouloir expérimenter ce genre de choses, ça va éventuellement te tomber dessus et tu ne pourras t'en prendre qu'à toi-même.

Et je te parlerais bien d'expérience perso, mais dans la mesure où ça a l'air de te "faire kiffer", ça serait contre-productif.
Il y a des sujets bien plus intéressants et bien plus productifs. À moins que tu sois maso.


Haha j'aime bien la boxe mais sinon non sans + la violence non-merci ^^ mais euh nan c'était surtout parce que je m'intéresse à savoir si il y'a d'autres réalités qui existent, et même si c'est affreux que ce soit de la souffrance qui soit vécue si c'est ce qui est et bien c'est ce qui est je n'peux rien y changer, donc ma question et mon interrogation concernait juste le fait de savoir si un tel univers existait bel et bien, c'est pas rien comme information et si ça existe je trouve ça important, pour moi en tout cas, d'être au courant, mais je n'recherche pas la souffrance si c'est ta question et je n'cherche pas à l'expérimenter, me cogner le doigt de pied contre les tables me suffit déjà assez comme ça ^^"""
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar Jagannath » Mar Avr 25, 2017 23:34 pm

Lify : "si je souffre d'un enfer que je crées par l'intermédiaire de mon mental je peux y mettre un terme à partir du moment où j'en prends conscience."

Toute souffrance est due à notre mental et en avoir conscience n'est pas du tout suffisant pour y mettre fin, sauf pour ceux qui ont retrouvé le contrôle de leur mental pour qui effectivement les souffrances sont "fictives", comme dans un rêve.

Lify : "Qu'est-ce que tu appelles construction ?"

Avec une seule pièce et trois miroirs bien placés, tu fais un palais sans fin. La "construction" du monde par le mental est du même genre.

Lify : "Par contre j'avoue avoir un peu de mal avec la notion de saint mais c'est sûrement parce que je n'associe pas les mêmes choses au mot que toi."

Celui qui n'oeuvre de sa vie que pour les autres, ayant perdu tout soucis de lui-même, est appelé un saint, c'est tout.

Lify : "mon interrogation concernait juste le fait de savoir si un tel univers existait bel et bien"

Ils existent de la même façon que notre univers existe. Ils sont simplement des projections du mental. La Source du mental inclue une variété sans fin d'univers, de dimensions et de tout ce que tu veux. Dès lors ce n'est pas à ces univers qu'il est intéressant de s'intéresser... Mais à la source qui les contient tous en germe.

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar max75011 » Mer Avr 26, 2017 0:26 am

Toute souffrance est due à notre mental et en avoir conscience n'est pas du tout suffisant pour y mettre fin, sauf pour ceux qui ont retrouvé le contrôle de leur mental pour qui effectivement les souffrances sont "fictives", comme dans un rêve.

Oui mise à part les souffrances physiques, et même dans ce domaine il semblerait qu'il y'ait des choses à 'mettre en lumière' disons.

Celui qui n'oeuvre de sa vie que pour les autres, ayant perdu tout soucis de lui-même, est appelé un saint, c'est tout.

D'accord, merci

Ils existent de la même façon que notre univers existe. Ils sont simplement des projections du mental. La Source du mental inclue une variété sans fin d'univers, de dimensions et de tout ce que tu veux. Dès lors ce n'est pas à ces univers qu'il est intéressant de s'intéresser... Mais à la source qui les contient tous en germe.

Donc (je dois reprendre pour être sûr), si Ces mondes là existent de par les projections de notre mental, sont-ils réellement existants ? Ce que je veux dire c'est que le monde dans lequel je suis actuellement continue d'exister sans moi, à ma mort il sera toujours là. Mais, est-ce que ces mondes " d'enfers " par exemple, existent car ils sont issues du mental et de l'imagination, ou est-ce qu'ils existent comme le système solaire dans lequel nous sommes qui continuera d'exister sans mon mental et sans moi-même en somme ?

Car, si ces univers existent de la même façon que notre univers existe, alors ils ne sont pas une création de mon mental, mais c'est grâce à mon mental que je les perçois. Je n'sais pas si vous voyez la différence que j'essaye d'expliquer, ou si c'est moi qui n'est pas compris la logique, ou quelque chose d'autre

* édit; Il y'avait une dernière question que j'avais (désolé si je demande trop de choses à la fois mais y'a beaucoup de choses qui m'intéressent) mais, est-ce que le fait d'être saint par exemple, ce qui nous enmènerait dans un chemin extrêmement " positif ", pas pour le Moi, mais pour les fruits que cela pourraient apporter autour de celui qui revèterait ce mot, est-il possible de créer du négatif lorsque l'on crée quelque chose de positif, ce que je veux dire c'est que, tout à l'heure tu t'es servis de l'exemple du policier qui chercherait à attraper un voleur, les 2 sont liés, et alors est-ce que au même titre le Saint est-il lié à l'inverse du Saint ? C'est une question qui me tarode l'esprit parce que desfois j'ai peur de trop aider les gens et de créer des dégâts à cause de ça, ce qui serait assez bête masfois ^^ étant donné qu'on créerait des problèmes sans s'en rendre compte au même moment que nous nous "occupons" de ce qu'il y'a autour de nous-mêmes. En gros est-ce que être dans du très positif ne nous ramène pas dans du très négatif ensuite et vice-versa ? Comme si l'univers s'équilibrait. Je demande ça sans savoir du tout hein je connais pas la réponse à la question d'où ma demande ^^ Et maintenant que j'écris cela ça me fait penser aussi au fait que je magnétise de temps à autre des gens de ma famille ou des connaissances et je souhaiteraiss donc savoir si d'après toi ou vous il y'a une possibilité d'être " trop positif ", sans s'en rendre compte bien-sûr, de manière naturelle, qui nous amènerait par la suite à être " trop négatif " je sais que ça semble tiré par les cheveux mais ce questionnement est en moi depuis plusieurs années maintenant

Bonne Soirée/Nuit :)
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Demande de théme. Lify

Messagepar Jagannath » Mer Avr 26, 2017 8:07 am

Jagannath : "sauf pour ceux qui ont retrouvé le contrôle de leur mental pour qui effectivement les souffrances sont "fictives", comme dans un rêve"
Lify : "Oui mise à part les souffrances physiques"

Les souffrances physiques sont vécues comme un rêve par ceux qui ont rétabli le contrôle du mental. Je n'établis aucune différence. Le problème n'est pas la douleur mais la relation que nous avons avec.

Lify : "Donc (je dois reprendre pour être sûr), si Ces mondes là existent de par les projections de notre mental, sont-ils réellement existants ?"

Non. Ils n'ont aucune existence séparée de notre mental. Comme quand on rêve. Quand tu rêves tu crois que c'est réel, quand tu te réveilles tu réalises que ce n'était pas "réel". Donc l'enfer et les autres mondes existent au même titre que le monde. Si tu considères le monde comme réel alors ils le sont aussi, si tu considères le monde comme irréel, alors ils le sont aussi.

Lify : "Ce que je veux dire c'est que le monde dans lequel je suis actuellement continue d'exister sans moi"

Pas plus que le monde des rêves ou d'autres mondes fictifs. Quand tu rêves tu penses aussi que le monde est réel et qu'il existe sans toi, pourtant il existe par toi seulement. C'est seulement quand tu te réveilles que tu réalises que ce qui s'est produit dans le rêve n'est pas réel. De même pour celui qui parvient à la connaissance de lui-même, il réalise que le monde n'est pas plus réel qu'un rêve. Ceux qui parviennent à une NDE le disent aussi, la NDE est à la vie du rêve comparable à ce que le réveil est à la vie du rêve. A ce moment on réalise que l'on prenait pour réel une simple projection. Cependant si on se rendort dès qu'on rêve à nouveau on recommence à prendre le rêve pour réel, c'est ce qui arrive aussi aux expérienceurs de NDE, c'est pourquoi ils ne sont pas automatiquement des saints ou des éveillés.

Lify : "Mais, est-ce que ces mondes " d'enfers " par exemple, existent car ils sont issues du mental et de l'imagination, ou est-ce qu'ils existent comme le système solaire dans lequel nous sommes qui continuera d'exister sans mon mental et sans moi-même en somme ?"

Il n'y a pas de différence.

Lify : "Car, si ces univers existent de la même façon que notre univers existe, alors ils ne sont pas une création de mon mental"

Si : l'univers est une projection du mental et ces mondes aussi, c'est exactement pareil.

Lify : "Je n'sais pas si vous voyez la différence que j'essaye d'expliquer"

Je pense avoir répondu clairement. Tout monde perçu est appelé réel mais n'est qu'une projection qui apparaît dans le miroir du mental.

Lify : "est-ce que le fait d'être saint par exemple"

Il ne sert à rien de vouloir s'approprier intellectuellement l'expérience du saint. Le saint est au-delà de l'intellect, il l'a transcendé. L'intellect est incapable de se représenter ce dont il s'agit. Dans son arrogance l'intellect se place au-dessus, il croit pouvoir juger de l'expérience du saint. Celui qui parvient à la sainteté il comprend tous les autres saints. Il n'y a pas d'autre façon de les comprendre.

Lify : "pas pour le Moi, mais pour les fruits que cela pourraient apporter autour de celui qui revêtirait ce mot"

C'est quoi ce charabia? Il y aurait un moi, et à l'intérieur un autre moi qui revêtirait le premier moi? Et pourquoi pas un troisième moi qui porterait les deux autres? Etc? Pardon mais c'est n'importe quoi.

Lify : "est-il possible de créer du négatif lorsque l'on crée quelque chose de positif, ce que je veux dire c'est que, tout à l'heure tu t'es servis de l'exemple du policier qui chercherait à attraper un voleur, les 2 sont liés, et alors est-ce que au même titre le Saint est-il lié à l'inverse du Saint ?"

Lorsqu'on dit "je chasse mon ego" on est comme le fou qui hurle "je suis silencieux". On dit une chose et ce faisant on fait l'inverse (paralipse). Le Saint ne dit rien de tel, ses paroles, ses pensées et ses actes ne sont qu'un, il ne connait pas les contradictions qui existent chez les êtres ignorants qui pensent une chose, disent une autre chose et font encore autre chose. Le saint est entier et indivisible.

Lify : "C'est une question qui me tarode l'esprit parce que desfois j'ai peur de trop aider les gens et de créer des dégâts à cause de ça, ce qui serait assez bête ma fois ^^ étant donné qu'on créerait des problèmes sans s'en rendre compte au même moment que nous nous "occupons" de ce qu'il y'a autour de nous-mêmes"

Quant tu as des difficultés tu apprécies d'être aidé. Est-il besoin d'aller chercher plus loin?

Lify : "En gros est-ce que être dans du très positif ne nous ramène pas dans du très négatif ensuite et vice-versa ?"

Dans ce cas remercie ceux qui sont cruels avec toi, te blessent et te font souffrir. Dans la théorie tu dois sans aucun doute y arriver, mais attend d'être dans la pratique, face à celui qui te fais gravement souffrir, et tu verras que tu n'es pas capable d'avoir l'équanimité qui était facile en théorie.

La morale est toujours un couple bien/mal, l'un n'existe pas sans l'autre. C'est pourquoi je ne recommande pas d'être un champion de la morale mais de transcender la morale. Cela implique de se débarrasser du sentiment d'être l'auteur de ses actions. C'est aussi la réponse à ta questions sur le magnétisme. On crée des problèmes fictifs sur la base de notre propre arrogance à revendiquer la paternité de nos actions, puis on utilise ces problèmes inventés de toutes pièces pour justifier de ne pas faire le nécessaire pour corriger notre arrogance. Voilà un système où la mauvaise foi atteint des summums de perfection pour s'auto-entretenir dans un magnifique tour de passe-passe. Bon mais on a aussi du bon sens en théorie... On a aussi un coeur et de la compassion! Le problème est que nous avons développé l'intellect au dépend du coeur or l'intellect sans le coeur est une coquille vide et stérile. L'intellect n'a de sens que s'il est au service du coeur, autrement il se met au service de ses propres mirages et n'apporte que des désastres.

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar max75011 » Mer Avr 26, 2017 11:49 am

Les souffrances physiques sont vécues comme un rêve par ceux qui ont rétabli le contrôle du mental. Je n'établis aucune différence. Le problème n'est pas la douleur mais la relation que nous avons avec.

Je m'étais déjà rendu compte que en mettant son attention ailleurs que sur l'endroit où la douleur apparait, et ce idem pour la température extérieure, (s'il fait trop froid ou trop chaud), on peut nettement diminuer son effet. Il faut la comprendre en tant qu'information qui circule du point où elle apparait, jusqu'au cerveau car la douleur est souvent présente uniquement pour comprendre qu'un danger est potentiellement imminent. Il y'avait un homme qui disait également qu'en laissant s'expandre la douleur à travers tout le corps on amoindrissait son effet. Avis aux planteurs de roses

" Lify : "Donc (je dois reprendre pour être sûr), si Ces mondes là existent de par les projections de notre mental, sont-ils réellement existants ?"
Jagganath: Non. Ils n'ont aucune existence séparée de notre mental. Comme quand on rêve. Quand tu rêves tu crois que c'est réel, quand tu te réveilles tu réalises que ce n'était pas "réel". Donc l'enfer et les autres mondes existent au même titre que le monde. Si tu considères le monde comme réel alors ils le sont aussi, si tu considères le monde comme irréel, alors ils le sont aussi.


Mais ce que tu veux dire c'est que j'ai une influence sur la chose ? Parce que c'est pas moi qui ai crée les arbres, la nature ou les montagnes. C'est vrai que c'est mon mental qui modélise l'information en face pour faire de la montagne ce qu'elle semble être et même les scientifiques ont prouvé que l'image était inversée par une alchimie dans notre rétine (je n'sais plus exactement comment ça marche) mais, même si j'influence directement le monde, par mon état intérieur et par mon ignorance, mon expérience, mes " rêves ", mes désirs, etc, ce n'est pas moi qui le créer, par exemple je n'créer pas le corps des autres, ni ce qu'ils aiment vraiment, ou ni leurs envies ou ni leurs désirs.

Je peux agir dessus et leur faire découvrir des choses qu'ils ne connaissent pas, mais je n'peux pas vivre à leur place, du coup je n'comprends pas en quoi ce qu'il y'a à l'extérieur de moi n'aurait aucune existence séparée de mon mental étant donné que la chose continuera de vivre si je mourrais.

Comme ce site Internet par exemple à ma mort il sera toujours sûrement je l'espère en fonctionnement/en marche, et même si ma présence le modifie légèrement ce n'est pas mon mental qui la créer, n'est-ce pas ?

Pas plus que le monde des rêves ou d'autres mondes fictifs. Quand tu rêves tu penses aussi que le monde est réel et qu'il existe sans toi, pourtant il existe par toi seulement. C'est seulement quand tu te réveilles que tu réalises que ce qui s'est produit dans le rêve n'est pas réel. De même pour celui qui parvient à la connaissance de lui-même, il réalise que le monde n'est pas plus réel qu'un rêve. Ceux qui parviennent à une NDE le disent aussi, la NDE est à la vie du rêve comparable à ce que le réveil est à la vie du rêve. A ce moment on réalise que l'on prenait pour réel une simple projection. Cependant si on se rendort dès qu'on rêve à nouveau on recommence à prendre le rêve pour réel, c'est ce qui arrive aussi aux expérienceurs de NDE, c'est pourquoi ils ne sont pas automatiquement des saints ou des éveillés.


Je vois bien que de par mes actions et de par ce que je dis ou fait tout change absolument tout l'temps, et c'est vrai qu'on pourrait comparée ça à un rêve mais pourtant la réalité est même lorsque l'on cesse de rêver à son propos, ensuite libre aux gens de continuer à la rêver et à vouloir la modifier mais, je n'dois sûrement pas être dans le bon état d'être intérieur pour comprendre cela, ou soit je l'ai compris mais c'est juste un problème de mots et de sens, je ne sais pas.

Lify : "Mais, est-ce que ces mondes " d'enfers " par exemple, existent car ils sont issues du mental et de l'imagination, ou est-ce qu'ils existent comme le système solaire dans lequel nous sommes qui continuera d'exister sans mon mental et sans moi-même en somme ?"

Jagganath: Il n'y a pas de différence.


Pour moi il y'en a une énorme (je dis pas ça pour te contredire), mais lorsque je suis né les ordinateurs existaient déjà je n'ai pas eu à les imaginer, de même que le soleil était déjà présent sans que je ne l'imagine. Je n'comprends pas donc pourquoi ces mondes d'enfers existeraient s'ils sont seulement issue de l'imagination des hommes.

Le seigneur des anneaux par exemple c'est de la fiction, de l'imagination, on n'peut pas dire que c'est un monde réel, c'est seulement de l'imaginaire. En quoi ces enfers, s'ils sont seulement issue de l'imaginaire des hommes, seraient différents ?

Si : l'univers est une projection du mental et ces mondes aussi, c'est exactement pareil.


Oui mais même si nous modélisons les informations avec notre mental pour pouvoir vivre à l'intérieur de ce dernier n'est-ce pas plutôt le monde qui est et ensuite nous le modélisons via notre mental plutôt que nous modélisons le monde avec notre mental et ensuite le monde devient ?

Je pense avoir répondu clairement. Tout monde perçu est appelé réel mais n'est qu'une projection qui apparaît dans le miroir du mental.

ça je comprends mais il faut quand même distinguer l'imagination de ce qui est vrai factuellement, non pas en idées mais dans les faits, je suis désolé mais je ne crées pas le soleil, je perçois un gros tas d'information qui ensuite est modélisé par mon cerveau, mon mental, mes yeux, mon corps, etc cetera mais ce n'est pas moi qui l'ai créer tel qu'il est, je n'ai aucun contrôle dessus.

Il ne sert à rien de vouloir s'approprier intellectuellement l'expérience du saint. Le saint est au-delà de l'intellect, il l'a transcendé. L'intellect est incapable de se représenter ce dont il s'agit. Dans son arrogance l'intellect se place au-dessus, il croit pouvoir juger de l'expérience du saint. Celui qui parvient à la sainteté il comprend tous les autres saints. Il n'y a pas d'autre façon de les comprendre.


J'appelais ça être authentique avant de te lire.

Lify : "pas pour le Moi, mais pour les fruits que cela pourraient apporter autour de celui qui revêtirait ce mot"

Jagganath: C'est quoi ce charabia? Il y aurait un moi, et à l'intérieur un autre moi qui revêtirait le premier moi? Et pourquoi pas un troisième moi qui porterait les deux autres? Etc? Pardon mais c'est n'importe quoi.


Non ce que je voulais dire c'est justement que " être saint " dans le sens où c'est dit ici; " être un saint ", ferait énormément de bien autour de soi quitte à délaisser sa part de profit ou de bonheur ou de plaisir personnel, donc quand je disais pour le moi c'était que la personne renonce par exemple à se faire plaisir pour pouvoir faire à la place quelque chose qui fasse du bien aux autres

Quant tu as des difficultés tu apprécies d'être aidé. Est-il besoin d'aller chercher plus loin?


Et bien oui je me demandais justement si une aide apporté à un moment précis ne créait pas l'inverse à un autre endroit mais ça n'sert à rien d'en parler ça va juste dissuader les gens de s'aider x).

Dans ce cas remercie ceux qui sont cruels avec toi, te blessent et te font souffrir. Dans la théorie tu dois sans aucun doute y arriver, mais attend d'être dans la pratique, face à celui qui te fais gravement souffrir, et tu verras que tu n'es pas capable d'avoir l'équanimité qui était facile en théorie.


Je ne parlais pas aux hasard et je n'parlais pas théoriquement. Théoriquement c'est beaucoup plus simple qu'en vrai oui. Mais je dois quand même avouer qu'il devient simple de pardonner à l'autre si par contre il arrête de se comporter de la manière qui a fait que nous sommes rentrés en conflits

La morale est toujours un couple bien/mal, l'un n'existe pas sans l'autre. C'est pourquoi je ne recommande pas d'être un champion de la morale mais de transcender la morale. Cela implique de se débarrasser du sentiment d'être l'auteur de ses actions. C'est aussi la réponse à ta questions sur le magnétisme. On crée des problèmes fictifs sur la base de notre propre arrogance à revendiquer la paternité de nos actions, puis on utilise ces problèmes inventés de toutes pièces pour justifier de ne pas faire le nécessaire pour corriger notre arrogance. Voilà un système où la mauvaise foi atteint des summums de perfection pour s'auto-entretenir dans un magnifique tour de passe-passe. Bon mais on a aussi du bon sens en théorie... On a aussi un coeur et de la compassion! Le problème est que nous avons développé l'intellect au dépend du coeur or l'intellect sans le coeur est une coquille vide et stérile. L'intellect n'a de sens que s'il est au service du coeur, autrement il se met au service de ses propres mirages et n'apporte que des désastres.


Merci

Je rajoute juste que c'est ce que je vois lorsque je magnétise les gens, la différence qu'il y'a entre ma volonté personnelle et entre ce que j'appellerais un appel intérieur qui me pousse à le faire réellement, de manière beaucoup plus passionné et attentive d'ailleurs mais sans que cela soit préméditée, à l'inverse de quand j'utilise une technique bien précise pour une demande bien précise.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Mer Avr 26, 2017 18:33 pm

Lify : "Je m'étais déjà rendu compte que en mettant son attention ailleurs que sur l'endroit où la douleur apparait, et ce idem pour la température extérieure, (s'il fait trop froid ou trop chaud), on peut nettement diminuer son effet."

Bon mais ici le sujet n'est pas de diminuer l'effet. Le sage éveillé ne cherche pas à diminuer l'effet, ça c'est un désir des occultistes d'avoir moins mal, mais le sage lui ne cherche pas à avoir moins mal, la douleur pour lui n'ayant pas de réalité propre. Donc ne détournons pas la conversation sur ce qui est sans rapport et comprenons que l'accomplissement spirituel n'est pas un "tour de passe-passe" à base de développement personnel ou de techniques pour avoir l'air plus malin que les autres mais que c'est la suppression ni plus ni moins du problème de l'ignorance. Le sage n'est pas un gars qui accumule les techniques, c'est un gars qui n'a plus besoin de techniques parce qu'il n'a plus d'objectif ordinaire comme "souffrir moins" etc.

Lify : "Mais ce que tu veux dire c'est que j'ai une influence sur la chose ?"

Non.

Lify : "Parce que c'est pas moi qui ai crée les arbres, la nature ou les montagnes."

Comme tu penses être le corps, je suis obligé de te dire dans ce contexte, en effet, non le corps de Lify ne crée pas les arbres etc. Mais tu n'es pas le corps, le monde n'est pas à l'extérieur de toi, tu n'es pas un individu à l'intérieur du monde, c'est l'inverse, le monde est une pure création qui apparaît en toi. Cela ne peut pas être réalisé par la réflexion intellectuelle, c'est seulement en mettant fin à la croyance erronée "je suis le corps" bref le sentiment d'individualité et de séparation (ego), que cela peut être compris. C'est pourquoi il y a toutes ces pratiques spirituelles visant à éradiquer l'ignorance.

Lify : "ce n'est pas moi qui le créer, par exemple je n'créer pas le corps des autres, ni ce qu'ils aiment vraiment, ou ni leurs envies ou ni leurs désirs"

En rêve tu penses que le monde est réel et que tu ne le crée pas. Pourtant si tu parviens à la lucidité (rêve lucide) tu réalises que le rêve est ta création et tu peux le modifier à loisir. Le monde de la veille n'est pas différent, c'est simplement plus rare de parvenir à la lucidité.

Lify : "Je peux agir dessus et leur faire découvrir des choses qu'ils ne connaissent pas, mais je n'peux pas vivre à leur place, du coup je n'comprends pas en quoi ce qu'il y'a à l'extérieur de moi n'aurait aucune existence séparée de mon mental étant donné que la chose continuera de vivre si je mourrais."

L'enfer n'est pas différent, si tu y parviens par des méfaits, de la domination violente etc, tu auras exactement la même conviction qu'il continue d'exister sans toi et ce sera basé sur le même raisonnement erroné.

Lify : "Comme ce site Internet par exemple à ma mort il sera toujours sûrement je l'espère en fonctionnement/en marche, et même si ma présence le modifie légèrement ce n'est pas mon mental qui la créer, n'est-ce pas ?"

Il n'existe rien de réel à l'extérieur de toi. Le monde que tu vois n'est que toi-même, c'est tout.

Lify : "mais pourtant la réalité est même lorsque l'on cesse de rêver à son propos"

Pendant que tu rêves tu crois aussi cela du monde du rêve... Jusqu'à ce que tu te réveilles. C'est exactement pareil pour le monde dit de veille. Les expérienceurs de NDE en témoignent, les sages en témoignent.

Lify : "Pour moi il y'en a une énorme (je dis pas ça pour te contredire), mais lorsque je suis né les ordinateurs existaient déjà je n'ai pas eu à les imaginer, de même que le soleil était déjà présent sans que je ne l'imagine. Je n'comprends pas donc pourquoi ces mondes d'enfers existeraient s'ils sont seulement issue de l'imagination des hommes."

Mais je n'ai pas dit qu'ils sont issus de l'imagination des hommes! L'imagination ne m'intéresse pas, c'est une chimère, tout ce qui apparait dans le mental est préexistant et les hommes avec arrogance revendiquent d'avoir "imaginé".
J'ai dit que ces mondes n'existent pas à l'extérieur d'eux, exactement comme le monde que tu appelles l'univers et dont tu dis qu'il est "réel", je dis que ces mondes existent à l'intérieur de nous et n'apparaissent comme extérieurs et "'existant" que par projection seulement. Maintenant je ne suis pas là pour t'imposer l'idée que le monde est irréel, je vois bien que tu ne peux pas l'accepter et ce n'est d'aucune utilité dans l'état actuel des choses que tu me crois sur parole. Ce serait même néfaste, parce que cela mène au nihilisme et à croire que le monde est inexistant. Or il existe bel et bien, mais il n'est pas un monde extérieur, il n'est que le Soi que nous voyons avec forme par le jeu de la Maya (illusion). C'est une merveille si merveilleuse! Il est inutile d'ennuyer les gens avec l'irréalité du monde, je réponds aux questions parce que tu me les poses, mais je sais bien que cela ne mène à rien, que c'est seulement par l'expérience directe du substrat que cette affaire peut être appréhendée, et non pas par le discours intellectuel.

Je te dis donc juste simplement que l'enfer est EXACTEMENT AUSSI REEL que le monde que tu appelles l'univers. Toutes les preuves qui existent selon toi et indiquent que l'univers est réel, sont absolument toutes valables aussi pour l'enfer sans exception et ce pour toutes les personnes qui en font l'expérience. Donc si tu appelles l'univers "réel" avec pour preuve une persistance et tous les autres arguments de la réalité, sache que dans l'expérience de l'enfer tout cela sera valide aussi sans aucune contestation possible dans le cas d'une expérience infernale. Je peux t'assurer qu'en cas d'expérience infernale, tout cela est affreusement réel et qu'il n'y a aucune fuite possible par un tour de passe passe du genre "se dire que ça existe pas" etc. Bref l'enfer est absolument réel au même titre que l'univers. Tout en sachant que pour le sage ni l'un ni l'autre ne sont réels.

Lify : "Le seigneur des anneaux par exemple c'est de la fiction, de l'imagination, on n'peut pas dire que c'est un monde réel, c'est seulement de l'imaginaire. En quoi ces enfers, s'ils sont seulement issue de l'imaginaire des hommes, seraient différents ?"

Un monde ne nous apparaît comme réel que si nous en faisons l'expérience. Quand tu es en train de rêver si tu vois une personne qui dans le monde réel a les cheveux longs avec une nouvelle coiffure cheveux courts, tu diras que ce qui est réel ce sont les cheveux courts, puis au réveil tu diras que ce sont les cheveux longs. Donc on appelle réel quelque chose parce qu'on en fait l'expérience. Mais au fil de nos vies, ce qu'on appelle ainsi réel change dans une alternance sans fin : rêves, veilles, mondes des morts, enfers, mondes divins, renaissance, nouvelle vie, nouveaux rêves, sommeil profond, veille, mort etc. nous faisons tout à tour l'expérience de tout cela et nous appelons toujours "réel" ce dont nous faisons l'expérience au présent. Si tu faisais l'expérience du monde de Tolkien tu l'appellerais "réel".

Lify : "ça je comprends mais il faut quand même distinguer l'imagination de ce qui est vrai factuellement"

Rien n'est vrai "factuellement". C'est une imposture.

Lify : "Non ce que je voulais dire c'est justement que " être saint " dans le sens où c'est dit ici; " être un saint ", ferait énormément de bien autour de soi quitte à délaisser sa part de profit ou de bonheur ou de plaisir personnel"

Le saint ne renonce à rien, il a simplement découvert que l'individu étant irréel il n'y a pas de plaisir personnel à obtenir nulle part. Le plaisir est son état naturel, il n'a plus besoin de le chercher nulle part.

Lify : "donc quand je disais pour le moi c'était que la personne renonce par exemple à se faire plaisir pour pouvoir faire à la place quelque chose qui fasse du bien aux autres"

Oui mais celui-là n'est pas un saint, c'est une personne vertueuse qui peut-être grâce à ses efforts parviendra à l'accomplissement spirituel, mais n'y est pas encore parvenu. Le saint, lui, ne renonce à rien. Ayant renoncé une bonne fois pour toutes à l'illusion individuelle, il n'y a plus rien à quoi renoncer ensuite car ayant renoncé à la racine de tous les attachements, cela inclue le renoncement à tout le reste.

Lify : "Et bien oui je me demandais justement si une aide apporté à un moment précis ne créait pas l'inverse à un autre endroit mais ça n'sert à rien d'en parler ça va juste dissuader les gens de s'aider"

La spiritualité n'est pas une théorie faite pour manipuler les gens et les obliger à s'aider. Il faut vraiment que du sortes de cette idée qu'on a inventé la spiritualité mais qu'elle n'est pas "réelle". C'est l'inverse, la spiritualité consiste à révéler ce qui est "plus réel" que les apparences auxquelles les gens croient. D'autre part, tes inquiétudes n'ont aucun sens : si tu aides une personne avec amour, cela ne fait pas de mal à une autre personne ailleurs. Et tu le sais très bien. En fait au contraire, car nous sommes tous reliés par un substrat invisible et si tu fais du bien à une personne, cela cause des bénéfices tout au long de la chaîne invisible, et cela fait du bien à la nature, aux autres individus, etc. En revanche quand nous nous mettons en colère, nous faisons du mal très au-delà de notre environnement immédiat et de nos actes irrationnels "visibles" : nous pénalisons tout le monde, la nature, les gens qu'on aime et même les étrangers à l'autre bout du monde. Tous subissent une dégradation causée par notre colère.

Lify : "Je ne parlais pas aux hasard et je n'parlais pas théoriquement. Théoriquement c'est beaucoup plus simple qu'en vrai oui. Mais je dois quand même avouer qu'il devient simple de pardonner à l'autre si par contre il arrête de se comporter de la manière qui a fait que nous sommes rentrés en conflits"

Les cas où c'est simple ne sont pas intéressants. La question est de savoir si on est capable de pardonner à celui qui nous cause une grande douleur, de façon gratuite et refuse de se remettre en question ou de changer de comportement. On trouve toujours des prétextes pour se persuader qu'on est très spirituels et qu'on a le contrôle de nos pensées et émotions. En réalité dans la pratique on ne l'a pas du tout mais là on trouve toujours des "excuses". Il serait plus sain d'admettre qu'on ne contrôle pas notre mental et de réfléchir à comment y parvenir au lieu de toujours rêver à notre perfection supposée et trouver des excuses à l'infini pour notre imperfection qui n'est "jamais notre faute" bien évidemment.

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar max75011 » Mer Avr 26, 2017 22:30 pm

Bon mais ici le sujet n'est pas de diminuer l'effet. Le sage éveillé ne cherche pas à diminuer l'effet, ça c'est un désir des occultistes d'avoir moins mal, mais le sage lui ne cherche pas à avoir moins mal, la douleur pour lui n'ayant pas de réalité propre. Donc ne détournons pas la conversation sur ce qui est sans rapport et comprenons que l'accomplissement spirituel n'est pas un "tour de passe-passe" à base de développement personnel ou de techniques pour avoir l'air plus malin que les autres mais que c'est la suppression ni plus ni moins du problème de l'ignorance. Le sage n'est pas un gars qui accumule les techniques, c'est un gars qui n'a plus besoin de techniques parce qu'il n'a plus d'objectif ordinaire comme "souffrir moins" etc.

Mais je prétendais pas être sage je partageais juste une technique que j'avais découvert

Comme tu penses être le corps, je suis obligé de te dire dans ce contexte, en effet, non le corps de Lify ne crée pas les arbres etc. Mais tu n'es pas le corps, le monde n'est pas à l'extérieur de toi, tu n'es pas un individu à l'intérieur du monde, c'est l'inverse, le monde est une pure création qui apparaît en toi. Cela ne peut pas être réalisé par la réflexion intellectuelle, c'est seulement en mettant fin à la croyance erronée "je suis le corps" bref le sentiment d'individualité et de séparation (ego), que cela peut être compris. C'est pourquoi il y a toutes ces pratiques spirituelles visant à éradiquer l'ignorance.


Je n'pense pas être le corps juste mais je précisais cela car j'avais compris que tu disais que c'était mon corps et mon mental qui avait une influence, bref j'ai compris que c'était pas sa et j'ai compris ce que tu disais. Et juste un dernier truc c'est pas parce que je passe par les expériences que je vis pour partager des choses que je me pense meilleur qu'un autre ou plus conscient ou quoi que ce soit. C'était juste pour partager.

Il n'existe rien de réel à l'extérieur de toi. Le monde que tu vois n'est que toi-même, c'est tout.


Je commence à comprendre. merci

J'ai dit que ces mondes n'existent pas à l'extérieur d'eux, exactement comme le monde que tu appelles l'univers et dont tu dis qu'il est "réel", je dis que ces mondes existent à l'intérieur de nous et n'apparaissent comme extérieurs et "'existant" que par projection seulement.


D'accord je commence vraiment à comprendre merci pour la présicion ça change tout

Je peux t'assurer qu'en cas d'expérience infernale, tout cela est affreusement réel et qu'il n'y a aucune fuite possible par un tour de passe passe du genre "se dire que ça existe pas"


^^D'accord merci merci bien

Oui mais celui-là n'est pas un saint, c'est une personne vertueuse qui peut-être grâce à ses efforts parviendra à l'accomplissement spirituel, mais n'y est pas encore parvenu. Le saint, lui, ne renonce à rien. Ayant renoncé une bonne fois pour toutes à l'illusion individuelle, il n'y a plus rien à quoi renoncer ensuite car ayant renoncé à la racine de tous les attachements, cela inclue le renoncement à tout le reste.


C'est magnifique quand tu en parles ça me donne une grande joie haha merci

La spiritualité n'est pas une théorie faite pour manipuler les gens et les obliger à s'aider. Il faut vraiment que du sortes de cette idée qu'on a inventé la spiritualité mais qu'elle n'est pas "réelle".


Non je n'disais pas ça je dois vraiment mal m'exprimer désolé, je cherchais juste à savoir si trop aider les autres ne créaient pas l'inverse à un autre endroit au même instant mais je ne pense vraiment pas que la spiritualité est faite pour manipuler les gens

C'est l'inverse, la spiritualité consiste à révéler ce qui est "plus réel" que les apparences auxquelles les gens croient. D'autre part, tes inquiétudes n'ont aucun sens : si tu aides une personne avec amour, cela ne fait pas de mal à une autre personne ailleurs. Et tu le sais très bien.


Maintenant que tu le dis oui mais j'avais un doute réel donc je demandais sincèrement je n'demandais vraiment pas ça pour passer le temps. La vérité c'est que après avoir rendu certains services on m'a déjà comparé à ceux qui n'en rendaient pas et du coup on me valorisait alors qu'on dévalorisait l'autre et cela me peinait et me faisait donc prendre conscience que par moment ma " positivité " engendrait de la négativité en l'autre. Comme lorsque les parents disaient à leurs enfants: Et bien tu vois lui il y arrive contrairement à toi, etc cetera. Ce qui est particulièrement triste car l'on ressent alors la douleur que l'enfant vis sur le moment. Mais je ne prétends pas être mieux ou quoi que ce soit !!!!

En fait au contraire, car nous sommes tous reliés par un substrat invisible et si tu fais du bien à une personne, cela cause des bénéfices tout au long de la chaîne invisible, et cela fait du bien à la nature, aux autres individus, etc. En revanche quand nous nous mettons en colère, nous faisons du mal très au-delà de notre environnement immédiat et de nos actes irrationnels "visibles" : nous pénalisons tout le monde, la nature, les gens qu'on aime et même les étrangers à l'autre bout du monde. Tous subissent une dégradation causée par notre colère.


Les cas où c'est simple ne sont pas intéressants. La question est de savoir si on est capable de pardonner à celui quoi nous cause une grande douleur, de façon gratuite et refuse de se remettre en question ou de changer de comportement. On trouve toujours des prétextes pour se persuader qu'on est très spirituels et qu'on a le contrôle de nos pensées et émotions. En réalité dans la pratique on ne l'a pas du tout mais là on trouve toujours des "excuses". Il serait plus sain d'admettre qu'on ne contrôle pas notre mental et de réfléchir à comment y parvenir au lieu de toujours rêver à notre perfection supposée et trouver des excuses à l'infini pour notre imperfection qui n'est "jamais notre faute" bien évidemment.


Mais oui mais désolé je dois vraiment mal m'exprimé parce que je suis pas du tout en train de dire que la spiritualité sert à rien ou que je contrôle le pardon ou autre d'ailleurs j'étais en train d'y penser tout à l'heure et je voyais bien que pardonner réellement était pas en mon pouvoir mais que je n'pouvais que refuser de nourrir le conflit encore plus qu'il ne l'est déjà. Mais je ne dis pas que je suis Meilleur parce que je le fais !! SVP je n'me crois vraiment pas au dessus des gens, d'un chat à la rigueur pourquoi pas et encore le fait de se croire au dessus et encore une notion fausse issue de la comparaison, bref, merci pour tes réponses et merci de me faire prendre conscience qu'il faut vraiment que je fasse attention aux mots parce que bonjour les conflits que ça génère si l'on n'y prends pas garde. Et pour mes problèmes personnels que j'ai eu dans le passé je n'ai jamais dis que ce n'était pas de me faute, j'ai dis que je n'étais pas responsable de tout et que bons nombres d'effets auraient pu être évités si l'on m'avait fais confiance, mais c'est sûrement moi qui n'ai pas été assez fort ou attentionné.

Bref merci pour tes réponses et navré pour les quiproquos. Bonne fin de soirée
Lify / Max75011

Ketheriel
Messages : 67
Enregistré le : Dim Oct 23, 2016 20:46 pm
Voie spirituelle : Gnose primitive.

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Ketheriel » Mer Aoû 09, 2017 12:49 pm

Bonjour,

J'ai été aspiré dans la fournaise en corps en âme et en esprit trois fois d'affilée l'une chaque fois un peu plus longue que la précédente et ce fut terrible, a tel point que je n'ai qu'une hantise: y retourner. Dois je le prendre comme un avertissement?K Comme une épreuve initiatique? Comme le début d'un processus d'élévation? ces questions me taraudent et m'empêchent de m'épanouir spirituellement et de pratiquer sereinement ma Voie. L'Eglise ne m'a pas cru, je n'ai jamais senti une telle solitude et une telle douleur (physique et spirituelle) car c'est tout seul que l'on descend dans la fournaise. Que dois-je faire? Heeeeeeeelp les amis!!!!

"L'intelligence me poursuit heureusement, je suis plus rapide"

Ketheriel

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Odin » Mer Aoû 09, 2017 13:13 pm

Fais de bonnes actions sans t'en soucier.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Jeu Aoû 10, 2017 23:56 pm

Keth : "J'ai été aspiré dans la fournaise en corps en âme et en esprit trois fois d'affilée l'une chaque fois un peu plus longue que la précédente et ce fut terrible, a tel point que je n'ai qu'une hantise: y retourner."

Je pense que c'est du à ta conjonction Saturne-Mars.

Keth : "Dois je le prendre comme un avertissement?"

Tu veux dire pour te signifier que tu iras après la mort? Non. Mais beaucoup de gens après la mort ont des expériences infernales je veux dire je ne peux pas exclure que tu y ailles comme tout un tas de gens si pour toi la vie se résume à tirer vers toi la couverture en accumulant des biens inutiles au dépend des autres etc. et le tout sans un travail spirituel authentique.
Mais pour moi cela ne signifie pas du tout que tu devras y aller ou y rester. L'expérience infernale reste une expérience et ce qui définit notre expérience lors de la mort c'est notre attitude vis à vis des expériences de la vie. Trop d'attachement peut mener à l'expérience infernale.
Donc ne t'attache pas à ces expériences, n'en fais pas une affaire, respire et vis ton instant présent.

Keth : "Comme une épreuve initiatique? Comme le début d'un processus d'élévation?"

Ces choses peuvent se produire effectivement dans ce cadre, mais généralement ça n'arrive pas comme ça de nulle part. Les gens qui ont des expériences dans leur processus initiatique sont soit ceux qui ont volontairement déclenché ces expériences pour se confronter à la souffrance et en tirer un enseignement, soit ceux qui ont eu des expériences de méditation avancées. Au moment où certains vents se dénouent, il sort du vieux karma bien dégueu en pagaille et ça évacue par des expériences de ce genre. Dans ce cas c'est effectivement à voir comme un nettoyage. Mais bon ça se produit quand on approche la claire lumière de la mort, je veux dire il ne suffit pas pour que nos méditations déclenchent ce genre d'expérience d'une simple claire lumière de méditation ou même d'une claire lumière du sommeil. Donc si tu en étais là dans ton processus spirituel je pense que tu le saurais, que tu aurais par toi-même deviné que c'est la méditation qui a déclenché l'expérience infernale, et que tu n'aurais pas d'inquiétude vis à vis de l'après vie.

Keth : "ces questions me taraudent et m'empêchent de m'épanouir spirituellement et de pratiquer sereinement ma Voie. L'Eglise ne m'a pas cru"

Ils ne croient pas eux-mêmes en l'enfer et tout ça. Ils ne croient en rien ces gens pour la plupart. C'est guère leur faute, comment pourraient-ils savoir? On a privé l'église de tout son enseignement ésotérique profond et de ses origines.

Keth : "je n'ai jamais senti une telle solitude et une telle douleur (physique et spirituelle) car c'est tout seul que l'on descend dans la fournaise."

C'est impossible à exprimer je veux dire même quand on se souvient de l'expérience plus tard on est incapable de se représenter toute la douleur qu'on avait là-bas, il y a juste les premières secondes après le "réveil" où on sent encore dans notre corps énergétique cette violente douleur innommable. C'est au-delà de tout ce qu'un homme peut imaginer, ça dépasse l'entendement. Il n'y a aucun mot qui puisse même suggérer de loin ce que peut être l'enfer. Chaque instant de souffrance là est pire qu'absolument toutes les souffrances qu'on puisse imaginer sur terre, même toutes réunies en même temps.
Et encore ton expérience c'est seulement le premier cercle - après il y a plus vicieux.

Keth : "Que dois-je faire? Heeeeeeeelp les amis!!!!"

Pour moi c'est juste dans la droite ligne de tes problèmes occultes dus à la conjonction Mars-Saturne qui reste une vraie plaie même si chez toi c'est apaisé par une Saturne pas trop mal lunée.
A savoir que quand ces deux planètes se rencontrent (et je me rends compte que chez toi la conjonction est TRES forte avec presque un seul degré d'écart) alors la notion même d'entrave (Saturne) s'insinue au sein de l'énergie vitale (Mars) et donne des expériences occultes obscures.
Comme en faisant ton thème il m'avait échappé que ta conjonction était si forte et qu'elle se produit avec l'énergie de la 6 en depositorship (j'avais fait le thème de façon très superficielle en attendant la confirmation de l'heure), je m'étais rassuré en disant que Saturne est plutôt sympa chez toi et que donc ce serait moins grave que d'habitude. Et c'est vrai d'ailleurs : ta santé n'est pas ruinée etc comme ça le fait souvent avec cette conjonction violente. Mais cette conjonction est quand même plus lourde à porter que ce que j'avais d'abord cru, donc va sur ton thème et de là pose tes questions, fais un rappel de ces expériences infernales, mais aussi des autres problèmes occultes que tu as eus dans ta vie on parlera d'éventuels remèdes astrologiques etc. Rassures-toi si cela venait à empirer il y a des rituels efficaces pour apaiser cette énergie.

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar max75011 » Ven Aoû 11, 2017 2:48 am

i i bonsoir, désolé pour toutes ces interrogations, c'était "hard" à l'époque, ça va assez mieux maintenant, me reste encore quelques trucs à vivre et ce sera good i hope.

Bref, juste pour dire que, c'est pas pour être provocant, ni insultant, ni blessant, ni méchant, mais pour moi, l'enfer n'existe pas, c'est une construction imaginaire de l'esprit dans laquelle est mélangée toutes les peurs conscientes et inconscientes de l'être humain, qu'ils projettent ensuite consciemment ou inconsciemment à travers des expériences dîtes spirituelles, des rêves et/ou des cauchemards. Je pense que ce qu'il y'a après la mort nous effraie tellement que nous préférons croire qu'on existera toujours quitte à vivre dans un four darty comme nos amis les nuggets.

Mais bon, après tout j'ai aucune preuve de ce que je dis là.

Bonne soirée en tout cas, et comme le dit un livre que je n'citerais pas parce que j'ai pas envie de faire de la promo ou d'influencer la vie ou le parcours des gens; " Est-ce de peur que tu as besoin pour être, faire et avoir ce qui est intrinsèquement bon? Faut-il que tu sois menacé afin d'«être sage»? "(conversation avec dieu tome 1 page 28)

Juste par rapport à ce message " Il n'existe rien de réel à l'extérieur de toi. Le monde que tu vois n'est que toi-même, c'est tout. " je n'suis pas la tv qui clignote en face de moi, ou l'ordinateur macbook posé sur mes cuisses à l'instant où j'écris ce message, ces objets ne sont pas séparés psychologiquement de moi, mais ils ne sont pas "moi".

Bonne soirée
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Odin » Ven Aoû 11, 2017 9:47 am

Les mondes infernaux existent, même sur Terre il y a des asuras (esprits démoniaques).
Fais de l'Amour ta magie

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar max75011 » Ven Aoû 11, 2017 11:10 am

Pourquoi pas après tout, je n'ai ni la preuve que ça existe ni que ça n'existe pas, donc je n'peux pas affirmer l'un ou l'autre. Si j'en vois un je te le ferais savoir. Pour l'instant, j'avoue que les histoires des guerres anciennes et actuelles me suffisent amplement.
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 569
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Shou » Ven Aoû 11, 2017 11:24 am

Lify a écrit :
Juste par rapport à ce message " Il n'existe rien de réel à l'extérieur de toi. Le monde que tu vois n'est que toi-même, c'est tout. " je n'suis pas la tv qui clignote en face de moi, ou l'ordinateur macbook posé sur mes cuisses à l'instant où j'écris ce message, ces objets ne sont pas séparés psychologiquement de moi, mais ils ne sont pas "moi".

Bonne soirée


Cela va au-delà du psychologique... :)
Avant de réfuter catégoriquement une idée essaie déjà de méditer sur sa possible véracité.
Ne regarde pas l'objet ni la lumière qui l'éclaire mais cherche plutôt la lampe.

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar max75011 » Ven Aoû 11, 2017 11:48 am

j'ai pas compris shou désolé

par contre quand tu dis " Avant de réfuter catégoriquement une idée essaie déjà de méditer sur sa possible véracité. " je suis entièrement d'accord qu'il ne faut pas dire qu'une chose est vraie ou fausse simplement comme ça pour le simple plaisir de parler, ou simplement parce que sa vérité nous effraie. Je dis ça simplement que je pense que l'enfer, et je n'ai aucune preuve de ce que j'avance ici, mais comme j'ai sans le vouloir ouvert ce topic, je tiens à le préciser, que l'enfer donc, pour moi n'existe pas en soi, et qu'il n'est qu'une construction de l'esprit dans lequel est assemblée bcp de choses.
Lify / Max75011

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Mielikki » Ven Aoû 11, 2017 12:06 pm

Une construction de l'esprit qui est relatée dans tous les anciens textes et qui déborde de témoignages en tout genre.
D'où crois-tu que viennent les entités invoquées par les sorciers en magie noire ? Les démons ?

La peur pousse à occulter et réfuter, pas l'inverse.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Odin » Ven Aoû 11, 2017 12:12 pm

Lify tu n'as ni tord ni raison, tout dépend de la méthode employée pour aller vers la lumière de la Co-nnaissance (la dévotion ou l'investigation du soi). De ce point de vue, on va accepter cette réalité ou bien la remettre dans son aspect subtil (graine) pour les considérer pour ce qu'elles sont : des tendances latentes en nous qui s'expriment et peuvent être pacifiées (les fameux sept péchés capitaux etc). Néanmoins cette graine germe à la mort et ça peut donner un monde infernal bien réel.

La seule chose c'est qu'à la mort on n'a plus le choix, on y plonge tout comme on plonge dans un cauchemar sans avoir aucun contrôle sur ce qui se passe. Mais entretenir la peur ne sert à rien, au contraire. Donc dans un sens, si on est engagé dans une voie de façon sérieuse, mieux vaut ne pas s'en préoccuper et faire de son mieux avec ce qu'on nous propose. Il faut développer sa relation personnelle avec le divin puisqu'il est notre propre Soi sans se soucier du reste. C'est le lien qui nous protège et nous amène vers la paix.
Mais tout de même, les gens ont le droit de savoir que ça existe et qu'il y a un moyen pour l'éviter : servir son prochain, ne pas être égocentrique, faire de son mieux. En fait c'est pas si compliqué, suffit de faire de son mieux. Le combat spirituel étant en soi. Il y a bien des mondes où la confrontation directe existe (sans aucun déguisement) mais ça ne nous concerne pas, ça concerne les dieux (devas). Notre rôle à nous c'est d'amener de l'amour (à nous-même et aux autres).
Fais de l'Amour ta magie

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar max75011 » Ven Aoû 11, 2017 12:28 pm

Je n'suis pas d'accord désolé je n'ai pas de croyances à propos de ce sujet.
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Ven Aoû 11, 2017 13:48 pm

Lify : "Bref, juste pour dire que, c'est pas pour être provocant, ni insultant, ni blessant, ni méchant, mais pour moi, l'enfer n'existe pas"

Bravo c'est très malin de dire ça à une personne qui en revient après les interventions de Keth.
Lify, l'enfer existe avec exactement le même degré d'existence que le monde prétendument réel que tu vois autour de toi.
Dans l'absolu, Lify, c'est toi qui a raison, l'enfer n'est qu'une projection. EXACTEMENT comme le monde actuel. Ni plus, ni moins.
Alors je vais être bien clair : savoir que c'est une projection ne protège pas contre le fait d'y passer 1000 ans de tortures.

C'est bien de faire le sage en répétant des vérités spirituelles mais il faut faire attention : si tu ne sais pas sortir de ce monde de projection que tu vis ici et maintenant à volonté, alors tu ne sauras certainement pas sortir de l'enfer. C'est beaucoup plus dur. Ici on peut réfléchir et méditer par exemple. Combien savent effectivement sortir du monde et atteindre le samadhi? Un sur mille? Un sur cent mille? Une fois en enfer, tu* n'as plus une seconde, plus une fraction de seconde pour réfléchir. Là l'idée que ce n'est qu'une projection mentale ne te sera d'aucun secours. Tu n'auras même pas le temps d'y penser. Tes vérités intellectuelles sont impuissantes ni à te sauver ni à sauver les autres. Alors fais attention de ne pas les brandir pour éloigner quelqu'un de réflexions et d'aides dont il a besoin en lui faisant croire que tes grandes vérités lui seront utiles. Ces certitudes intellectuelles ne l'aideront pas plus qu'elles ne t'aident toi. Elles sont impuissantes. S'il suffisait de ne pas croire à l'enfer pour ne pas en faire l'expérience, j'applaudirais tes propos. Mais dans les faits, c'est sans rapport. Nombreux sont ceux qui n'y croient pas mais en font l'expérience.
Donc pour bien mettre les points sur les i Lify, quand on est en face de quelqu'un qui vit une souffrance réelle, ce que tu crois, on s'en fout. La seule chose qui compte c'est ce que tu peux lui apporter de concret pour le soulager. Et nier ses souffrances n'est pas une grande preuve de compassion il faut quand même être assez culotté.

* Je dis "tu" non pas pour te convaincre que tu vas y aller ou pour t'y envoyer mais pour que tu prennes la peine de te mettre à la place des autres un peu avant de donner des leçons spirituelles.

Lify : "Si le soleil me brule je n'peux que me mettre à l'ombre, si je souffre d'un enfer que je crées par l'intermédiaire de mon mental je peux y mettre un terme à partir du moment où j'en prends conscience."

C'est là où on voit à quel point tu comprends mal la notion de projection. Les brûlures de l'enfer sont aussi réelles que celles du soleil pour celui qui les vit. Une fois que tu seras mort les brûlures du soleil ne seront plus rien pour toi. Et pour le saint soufi en méditation dans le désert qui regarde le soleil en face en samadhi, la brûlure du soleil est tout aussi irréelle - l'irréalité de notre monde est acquise par les pratiquants avancés. Ils peuvent quand ils le désirent s'extraire de l'illusion de cette projection. Mais toi comme tu le constates bien, tu ne peux pas, tu es obligé d'aller te mettre à l'ombre. Le fait de savoir que le monde n'est qu'une projection ne t'est d'aucun secours. Le savoir intellectuel n'est rien - ce ne sont que des idées totalement impuissantes. Une fois qu'on se retrouve en enfer on est dans la même situation. Le fait de savoir que c'est une projection ne peut en aucun cas mettre fin à l'expérience si on se contente d'un savoir intellectuel. Ici dans le monde où tu admets que pour toi la brûlure du soleil est réelle, tu as pourtant l'occasion de discuter de spiritualité. Tu peux si tu veux apprendre les techniques de méditation pour essayer de parvenir à l'expérience directe de ce qui est réel et de ce qui est projection. Mais bon tu parles beaucoup et ne fais pas grand chose. Et pour toi la brûlure du soleil reste imparablement réelle faute d'effort pour transcender les projections alors même que tu as le loisir si tu le souhaites d'y travailler. Mais en enfer le loisir en question n'existe pas. La souffrance est permanente, elle est infiniment pire que tout ce que tu es capable d'imaginer comme souffrance, et elle ne te laisse pas un seul instant le répit nécessaire pour penser ou réfléchir. Autant dire une fois en enfer il est trop tard pour faire les exercices de méditation.

Ketheriel
Messages : 67
Enregistré le : Dim Oct 23, 2016 20:46 pm
Voie spirituelle : Gnose primitive.

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Ketheriel » Ven Aoû 11, 2017 16:13 pm

Merci Jagganath, tu me procures un réel soulagement. Effectivement je pensais que j'étais damné et que j'étais condamné à y passer mon après-vie (imagine l'angoisse!). Je continuerai à te parler de mes expériences occultes via l'astro védique. MERCI et Alleluïah! :)

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar max75011 » Ven Aoû 11, 2017 18:00 pm

Si vous voulez bien ouvrir un autre topic sur le sujet, dans lequel je n'interviens pas, ça évitera les malentendus et les phrases déplacés.
Modifié en dernier par max75011 le Ven Aoû 11, 2017 18:26 pm, modifié 1 fois.
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar bastet » Ven Aoû 11, 2017 18:26 pm

Il est vrai que ces échanges sont un peu brouillon, et c'est difficile à lire et à suivre.

max75011
Messages : 262
Enregistré le : Lun Fév 15, 2016 18:57 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar max75011 » Ven Aoû 11, 2017 18:27 pm

Oui c'est de ma faute je manque de clarté d'esprit et cela se retranscrit dans mes propos. Sorry pour le dérangement. Bonne soirée au passage ^^
Lify / Max75011

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Témoignage : mes expériences infernales

Messagepar Jagannath » Ven Aoû 11, 2017 19:07 pm

Peux-tu décrire ces expériences plus en détail Ketheriel? Comment surviennent-elles? Le plus souvent c'est dans le sommeil et d'ailleurs pas mal de gens -peut-être même tout le monde- en a durant le sommeil mais ils ne s'en souviennent surtout pas. S'en souvenir dans ce cadre est assez bon signe d'ailleurs. Mais d'autres personnes peuvent les avoir en pleine journée et tout à fait éveillées. En plus c'est en plein dans le sujet, donc ce serait intéressant d'avoir un témoignage de première main.

Les miennes ont eu lieu seulement en dormant. Bien que je n'aime franchement pas les raconter, je vais le faire puisque je te demande de raconter les tiennes, c'est la moindre des choses (à ce propos tu n'as aucune obligation).
Elles se sont multipliées suite à une méditation plus avancée qu'à l'accoutumée, suite à laquelle j'ai pu rester vaguement conscient durant les expériences et là je les ai reconnues comme des expériences que je connaissais déjà. Donc je sais qu'elles ne sont pas déclenchées par la méditation, c'est plutôt que la méditation m'a ouvert la porte pour les affronter consciemment. Il y a deux expériences :

(1) Dans la première j'étais forcé -c'est un peu comme une possession mais c'est bien pire parce qu'on est conscient et qu'on ne peut pas prétendre que c'est une chose extérieure, il serait vain que je tente de décrire ce sentiment atroce- à suivre un cours d'événements qui mènerait à un meurtre. Le meurtre aurait lieu, c'était sûr et certain, non seulement ça se sentait dans l'air avec cette certitude empoisonnée propre à l'enfer -que tu connais mais qu'il serait vain de vouloir décrire à quiconque ne l'a jamais sentie- et il l'était d'autant plus que je me souvenais avoir déjà vécu cette scène. Et le meurtre était injuste mais rien de tout ce qu'il était possible de faire pour le prévenir ne m'était permis. Une seule chose m'étais permise : celle de tuer moi-même le futur meurtrier avant qu'il ne passe à l'action. Et en quel cas devenir le meurtrier moi-même. Cela n'empêchait pas le meurtre, mais changeait seulement la victime et le meurtrier (dans tous les cas le sang devait couler et rien ni personne ne pouvait l'empêcher). C'est ce que j'ai fait, et c'était une chose si abominablement affreuse de tuer... Aucune forme de culpabilité qu'on connait sur terre ne peut s'approcher même de loin de ce que j'ai ressenti. Sans compter cette impuissance, cette sensation d'être complètement imprégné du mal à l'état pur. Ce poids absolu du destin était insupportable mais il n'y avait d'autre choix que de s'y soumettre sans discussion. Au réveil on sent encore la trace de ce mal absolue qui nous "possédait" (même si ce mot est en-dessous de l'horreur que la chose vécue inspire) et c'est une absolue terreur qu'il revienne ou de retomber dans le rêve. Le mal à ce moment est une chose de concrète, pas une chose relative, c'est le Mal. Après cette expérience seul l'oubli permet de retrouver la paix.

(2) La seconde ressemblait à un épreuve technique comme celles des simulateurs dans le film Divergente. Je savais que j'étais (que nous étions) dans une "épreuve". Je ne me souviens plus du nombre (de l'ordre d'une dizaine) que nous étions. Il faut comprendre que malgré l'intensité incroyable de l'expérience, le cerveau n'a qu'une hâte c'est doublier ces choses le plus vite possible - c'est pourquoi alors que la majorité des NDE sont des expériences de type infernale, pratiquement personne ne s'en souvient au réveil (je parle des personnes ranimées après une expérience de mort clinique). La règle du jeu était la suivante : nous sommes dans une projection, un piège mortel, mais il y a une petite chance qu'un seul des membres de notre groupe puisse survivre. C'est un combat de chaque instant pour chercher la faille dans ce monde où nous sommes en danger en permanence, le danger n'étant pas seulement un monde dangereux mais aussi les autres participants. A cause de la règle vicieuse suivante : si un participant parvient à trouver la solution de l'énigme qu'est ce monde alors il peut en trouver la sortie et s'il en sort, il survit mais les autres participants sont tués sur le champ. Par conséquent selon leur caractère les autres concurrents étaient susceptibles de vouloir s'entre-tuer pour éviter qu'un autre ne trouve la "sortie" avant eux (cette idée constituait une angoisse abominable, c'était la mort immédiate). L'action permanente (on était à chaque seconde en danger à cause de tueurs, ou pris dans des poursuites / intrigues effrayantes) ne donnait jamais un instant pour philosopher ou pour s'apaiser. Le but était de sortir, je me souviens que certains de ces participants n'auraient pas hésité à me tuer (et même ont du essayer même si mon cerveau s'est empressé d'oublier les détails) et je n'aurais pas eu de remords à sortir du piège avant eux. Mais certains participants étaient innocents, il y avait en particulier une fille dont je savais que jamais elle n'aurait accepté de tuer quelqu'un de ses mains pour se sortir du piège infernal (mais la terreur de ce piège faisait qu'elle essayerait quand même de sortir même si cela tuait les autres ce en quoi je ne pouvais pas la blâmer). Pour ma part je ne pouvais pas concevoir -même si je trouvais la sortie- de tuer celle là et certains autres dont je ne me souviens pas clairement. Malgré la peur au ventre, c'était mon devoir de prendre soin de ces innocents. D'un autre côté si je traînais un seul instant cela pouvait être les concurrents vraiment malveillants qui trouveraient la sortie et nous tueraient tous. J'essayais de chercher une option, je ne pouvais me résoudre à sortir tant que cela entraînerait la mort d'innocents, mais il était impossible de prendre une seule seconde pour réfléchir donc je courrais à la recherche désespérée d'une lueur d'espoir. Je me suis réveillé dans un état de terreur absolue. Le mal imbibait tellement toute chose dans ce monde qu'au moment du réveil on le ressent tout autour de nous avec la peur au ventre. Est-ce qu'en réussissant à me réveiller j'ai résolu le problème et sauvé les innocents? C'est une façon si on en a envie de voir les choses que je laisse ouverte mais au réveil j'ai surtout ressenti une violente terreur.

Une fois prise la distance avec l'expérience, on perçoit le lien avec la méditation et l'approche de la claire lumière de la mort (d'autant qu'il y a nombre de témoignages de ce genre après ce type de méditation) et on voit bien que c'est vraiment une bonne chose d'avoir réussi à rester conscient pour affronter cette horreur. Les deux rêves en question (dont je me souvenais qu'ils avaient déjà eu lieu seulement quand j'étais dedans), ne se sont plus reproduits après.
La seconde expérience infernale (je n'appellerai jamais ça des rêves ni même des cauchemars, c'est sans aucun rapport) me laisse penser que divers éléments du cinéma sont issus d'expériences infernales similaires aux miennes. J'ai mentionné les simulateurs de Divergente, mais on pourrait citer un tas d'autres films où le scénario entier a une structure typique des expériences infernales.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 569
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Shou » Ven Aoû 11, 2017 19:15 pm

Mmmhhh c'est assez étrange comme expérience...
Comment faire la distinction entre un simple rêve/cauchemard récurrent et les expériences que vous décrivez ?

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Ven Aoû 11, 2017 19:18 pm

Shou : "Comment faire la distinction entre un simple rêve/cauchemard récurrent et les expériences que vous décrivez ?"

C'est l'inverse : comment les confondre? C'est IMPOSSIBLE de considérer ces expériences comme un rêve. Cela n'a rien à voir.
Si vous le racontez, les gens vous diront "c'est un rêve". Une fois que vous vous êtes dépêché d'oublier cette horreur et ce MAL qui suinte et imbibe tout d'un bout à l'autre de l'expérience, et croyez moi si vous avez pas le coeur bien accroché, vous oubliez très vite, alors peut-être finirez-vous par arriver à croire que c'est un rêve. Mais au réveil après cette expérience, s'il y a bien une chose qui est claire et archi claire, plus claire que tout, c'est que ce n'est PAS un rêve. Comme je l'ai mentionné, au moment du réveil, tu sens encore le mal absolu baigner tes cellules.
C'était la même chose lors de mes expériences divines durant le sommeil. Il était impossible de les confondre avec des rêves. Je sentais aussi la bénédiction merveilleuse après le réveil.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 569
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Shou » Ven Aoû 11, 2017 19:23 pm

Ah ouais. Ok. Et c'est fréquent ce genre de phénomènes ? Lié à des pratiques ou un contexte particulier ?

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Odin » Ven Aoû 11, 2017 19:53 pm

Il y a la série American Horror Story qui est basée sur les cercles infernaux. Chaque saison de la série porte sur un cercle en particulier. Je ne sais pas si c'est basé sur une expérience réelle ou si ça se base sur de simples lectures. A chaque saison les personnages changent mais les acteurs sont quasiment tous les mêmes et se retrouvent toujours liés à un lieu qui est à la fois leur prison et leur refuge. Hum je pense que tu aimerais beaucoup le personnage "Liz Taylor" dans la saison HOTEL. ;)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 569
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Shou » Ven Aoû 11, 2017 20:04 pm

Ah ouais... Je vois.
J'ai vu le début de cette saison Hôtel. Un vrai traumatisme honnêtement. Je n'ai pas regardé la suite.
La saison Coven... j'aime bien. Ça me rappelle mon adolescence XD


Retourner vers « Discussions générales sur la magie et la spiritualité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités