De la dévotion à la compassion et à l'Unité

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Ven Fév 01, 2013 2:43 am

L'intuition est l'intuition. Inutile de se poser des questions sur sa provenance, mais profitons de ses bienfaits, avec un cœur d'enfant.
Sinon, elle mourra... ou pire, elle sera pervertie.

Douce nuit cher Alex.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2144
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Ven Fév 01, 2013 5:45 am

Pour moi l'intuition, le coeur, s'apparente à l'incarnation du Divin, la Source ou du moins un rayon.

Cependant, je constate qu'il y a plusieurs formes d'intuition...

Mais, je crois comprendre ce que tu dis. C'est délicat et très subtil comme ressenti. Il est facile de s'y méprendre...

Douce nuit chère Bastet.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2144
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Dim Fév 03, 2013 21:27 pm

Pour corriger ce que j'ai dit sur l'intuition. Je pense que c'est un ressenti subtil, certes, mais fort et puissant.

Peut-être que je suis une vielle âme et qu'il est peut-être bon que je ne le sache pas.

Bastet, je vais suivre ton conseil.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re:

Messagepar Shou » Jeu Aoû 10, 2017 7:35 am

Jagannath a écrit :Arrête d'imaginer Odin, d'abord c'est une simple distraction creuse du mental, ensuite, il suffit d'ouvrir les yeux pour les voir ces horreurs. Comme tu le sais je suis en Inde en ce moment. J'y suis en tant que privilégié, pourtant il nous arrive de passer des jours sans une goutte d'eau ne serais-ce que propre pour pouvoir se laver et l'eau potable nous devons l'emmener avec nous. Pour les habitants de ces grands villes comma Calcutta où la pauvreté est immense, nous voyons d'adorables enfants qui n'ont jamais bu une goutte d'eau potable de toute leur vie en n'en boiront probablement jamais, qui savent à peine ce que veut dire "se laver". Mais ce n'est encore rien, il me suffit de passer une journée dans cette ville pour ressentir la pollution et avoir mal aux bronches. Aucun occidental ne vient ici ou alors avec un masque! Nous faisons partie des rares, tellement rares que les gens dans la rue croient qu'on est surgit d'un conte de fée et que les enfants nous regardent comme de êtres surnaturels, des anges ou je ne sais quoi! Bref là où une journée suffit à me rendre malade, la plupart des habitants ont toujours vécu là et évidemment ils sont très malades, ils meurent tous prématurément, d'horribles cancers des poumons et autre... Tout ça à cause des industries. En profitent-ils de ces industries? Apparemment pas : tout est exporté vers chez nous. Que leur donnons nous en échange? Il semble que ce soit simplement : RIEN. Il n'y a qu'à regarder, ici tout n'est qu'un vaste champ de ruine où chacun survit. Est-ce une manière de laisser crever ceux qui travaillent pour notre confort le plus superflus?
Je dis ce que j'ai sous les yeux Odin, mais il n'y a pas besoin de voyager aussi loin, descend dans la rue devant chez toi et tu verras des gens qui malgré des possessions matérielles crèvent de n'avoir jamais été aimés de façon réelle (désintéressée) une seule fois de toute leur chienne de vie et croient que la vie se résume à enfoncer son voisin sous l'eau pour avoir l'air soi-même un peu moins nul ; ils n'ont jamais connu réellement que dans la peur et la crainte du jugement. Ils deviennent fous, dépressifs, et personne ne leur tend une main, on préfère les assommer de neuroleptiques : on a les moyens, s'acheter une tranquillité c'est devenu notre spécialité!
Comment peut-on s'inquiéter de demain quand l'horreur inacceptable est déjà sous nos yeux aujourd'hui? Cela n'a pas de sens du tout à part celui-ci : nous avons peur, nous, les 20% de privilégiés qui avons toujours profité... nous avons peur que bientôt ce soit notre tour de payer. On devrait plutôt s'inquiéter du bien qu'il est notre devoir de faire dès maintenant, que du mal qui risque de nous arriver à cause du mal que nous avons fait jusqu'ici. Dans le premier cas on allège notre fardeau, dans le second on l'alourdit. Donc refusons cette peur et tâchons de saisir toutes les opportunités possible de bien agir, de développer l'amour et SURTOUT de le mettre en pratique car la théorie seule ne vaut rien.


Je suis tombé sur le sujet par hasard.
Et je plussoie... La souffrance prend de multiples formes.
C'est un truc qui me bouffe les tripes... Tous ces gens qui courent après le bonheur à coup d'anxiolytiques.
Je ne peux parler que des occidentaux ne connaissant que cette réalité bien sûr.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re:

Messagepar Jagannath » Lun Aoû 14, 2017 23:02 pm

Puisque tu réveilles ce vieux sujet j'en profite pour répondre à la remarque de Proxy : "Bah oui Bertrand, Cless a raison : quelqu'un qui fait semblant de dormir et a qui on plante une aiguille dans les fesses ne pourra pas faire semblant bien longtemps tant la douleur sera insupportable !"

La question n'est toujours pas comprise. Si je pique une personne qui fait semblant de dormir cela ne réveille pas la personne. Pas plus que la trompette ou le seau d'eau. Mais ça n'empêche pas que la remarque de Proxy est très pertinente...

Shou : "Tous ces gens qui courent après le bonheur à coup d'anxiolytiques."

Pas seulement d'anxiolytiques, la Vérité est notre véritable amie, mais comme on en a peur d'Elle, on préfère se distraire (les médicaments sont une option évidemment mais il y en a beaucoup d'autres) et au lieu de saisir l'opportunité de la grâce suprême qu'est cette vie humaine pour chercher à se connaître et à faire connaissance avec la paix intérieure, on passe sa vie à la fuir dans les médicaments, les vidéos youtube, les distractions etc.
Comme tu l'as signalé la douleur est le problème. On n'apprend pas à y faire face, seulement à la camoufler. Toute la douleur cachée est considérable.
Modifié en dernier par Schae le Mer Aoû 16, 2017 8:52 am, modifié 1 fois.
Raison : ORtho

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: De la dévotion à la compassion et à l'Unité

Messagepar Shou » Ven Aoû 18, 2017 13:16 pm

Le problème pour les hommes reste surtout leur ignorance quant à leur condition, quant à la souffrance.
C'est très troublant de réaliser à quel point nous sommes aveugles.
Comment ne pas tomber nous même dans le jugement quand nous voyons nos amis se laisser distraire ainsi ?
Je veux dire par là que nous constatons tous autour de nous les déboires et travers de nos proches. Cependant est-il de notre devoir de les éclairer sur ces points ? Ou n'est-ce encore qu'une illusion de nos ego ? Je met un point d'honneur à essayer d'aider mes proches mais comment se rendre compte si l'on est pas tout simplement entré dans un processus de jugement de ceux-ci ? Qui serait donc lui même un frein à l'union divine et la réalisation du Soi.
Voir certains proches affligés devant certaines situation nous fait parfois beaucoup de mal. Mais qui sommes-nous pour juger leurs comportements et actes. De ce fait à quel moment intervenir et est-il judicieux de le faire ?

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: De la dévotion à la compassion et à l'Unité

Messagepar Jagannath » Ven Aoû 18, 2017 13:37 pm

Shou : "Comment ne pas tomber nous même dans le jugement quand nous voyons nos amis se laisser distraire ainsi ?"

Quand on aura réalisé la source de la distraction, ce sera automatique, il seront pardonnés avant même d'avoir été jugés ;)

Shou : "Cependant est-il de notre devoir de les éclairer sur ces points ?"

Oui bien entendu, si tu vois une personne qui porte sa main vers une casserole brûlante, c'est ton devoir de la prévenir pour ne pas qu'elle se brûle.

Shou : "Ou n'est-ce encore qu'une illusion de nos ego ?"

Shou, quoi que tu fasses, aider quelqu'un ou rester chez toi à glander, l'ego s'en mêle. C'est l'ego qu'il faut désactiver, pas les choses dont il se mêle.

Shou : "Je met un point d'honneur à essayer d'aider mes proches mais comment se rendre compte si l'on est pas tout simplement entré dans un processus de jugement de ceux-ci ?"

Tant que l'ego n'a pas été immergé dans sa source, alors automatiquement il baigne tout et est présent partout. La question n'est pas de savoir si tu as ou pas commencé un processus de jugement : ce processus est toujours actif. La question est simplement de faire ton possible pour ne pas les juger. Et pour les aider sans ingérence, sans vouloir te substituer à leur libre-arbitre.

Shou : "Voir certains proches affligés devant certaines situation nous fait parfois beaucoup de mal. Mais qui sommes-nous pour juger leurs comportements et actes. De ce fait à quel moment intervenir et est-il judicieux de le faire ?"

La question n'est pas de savoir quand il faut intervenir. Il faut intervenir à chaque fois que notre intime conviction c'est que nous pouvons les aider.
La question c'est comment. Si c'est en leur disant : "tu as des vices tu dois t'en débarrasser" alors on va droit dans le mur et on ne va pas les aider du tout. Que l'aide ne devienne pas un prétexte pour simplement faire du mal ou satisfaire notre colère!
Il doit y avoir une ouverture d'esprit et une humilité qui nous pousse à croire : "oui je pense pouvoir l'aider donc je dois le faire, mais je dois aussi à chaque instant comprendre que si ça se trouve c'est lui qui a raison".

Ca c'est pour la théorie, mais la théorie n'aide pas énormément. Pour la pratique je te conseille d'apprendre la CNV (communication non violente) ça permet de révolutionner vraiment les relations et de clarifier énormément notre relation aux autres et d'éviter de faire beaucoup de mal inutile (aux autres et à soi-même). La CNV devrait être apprise à l'école, ça pourrait sauver 80% des conflits.


Note : à part pour la CNV, est-ce que tu ne savais pas répondre à à peu près toutes ces questions par toi-même Shou?
Non pas que ça me dérange d'expliquer - réexpliquer. Juste que je crois que tu gagnerais à gagner confiance en toi-même. (Mais ça n'interdit pas de poster toutes les questions qu'on veut, bien au contraire, poser les questions est le premier signe de la confiance en soi).

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: De la dévotion à la compassion et à l'Unité

Messagepar Odin » Ven Aoû 18, 2017 13:44 pm

Shou je sais pas si ça répondra à ta question mais dans mon parcours à moi ce qui m'a aidé et aidé mon entourage c'est d'être moi-même et de rien cacher (sans imposer) de mes aspirations spirituelles que je laisse s'écouler au quotidien (prière avant le repas, méditation etc). Sans jamais chercher à forcer qui que ce soit. Juste en accomplissant ce qui est bon pour moi. C'est une habituation qui se fait peu à peu, et ça permet même de faire de belles rencontres parfois et ces rencontres agissent en triangulation sur mes proches sans que moi-même je n'ai besoin de faire d'effort supplémentaire.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: De la dévotion à la compassion et à l'Unité

Messagepar Shou » Ven Aoû 18, 2017 17:51 pm

Mmmhhh je ne sais pas s'il est réellement possible d'être toujours soi-meme surtout en famille.
Sans doute suis-je dans l'erreur. Mais parfois vivre les choses en secret n'est pas mal non plus.
Certaines personnes ne comprendront jamais nos aspirations, notre vision et dans ce cas mieux vaut s'en protéger.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: De la dévotion à la compassion et à l'Unité

Messagepar Totem » Ven Aoû 18, 2017 22:27 pm

Je suis d'accord avec toi sur ce que tu dis Shou, mais on peut rester quand même soi-même en gardant certaine choses dans un jardin secret et dont on sait qu'elles ne pourront être comprises par tout le monde. Par exemple une partie de ma famille ne croit pas en la magie et n'est pas spirituelle du tout et rejette le peu qu'on peut en dire, donc je ne dis plus rien, mais je ne me cache pas pour autant, je laisse trainer des livres à la vue histoire d'attiser la curiosité et apparemment ça commence à porter ses fruits pour certains, mais je n'interviens pas, j'attends qu'ils en parlent d'eux-mêmes.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: De la dévotion à la compassion et à l'Unité

Messagepar Odin » Ven Aoû 18, 2017 23:45 pm

Shou a écrit :Mmmhhh je ne sais pas s'il est réellement possible d'être toujours soi-meme surtout en famille.


Pourtant eux, ils agissent comme bon leur plaît, non ? Ça les dérangera peut être mais il faudra bien qu'ils composent avec, tout comme tu composes avec leur mode de vie. :) C'est important d'être soi. Ils seront bien obligé d'ajuster leur comportement et finalement ça va résoudre le problème, chacun ayant fait sa part, mais il faut que ce soit nous qui fassions d'abord le premier pas.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 567
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: De la dévotion à la compassion et à l'Unité

Messagepar Shou » Sam Aoû 19, 2017 7:37 am

Y'a de très beaux jardins secrets aussi ! Entourés de miradors... Et de fils barbelés...;) XD

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: De la dévotion à la compassion et à l'Unité

Messagepar Jagannath » Dim Aoû 20, 2017 9:25 am

Être soi-même ne veut pas dire s'imposer Shou. Tu n'as pas besoin de tout dire pour être toi-même. Mais tu n'as pas besoin de construire une personnalité différente. Si "comme tu es" avec ta famille ça ne passe pas et bien les liens se déliteront et ce sera tant mieux. La vie est déjà assez compliquée pour suivre notre route, pour qu'il faille se la compliquer encore davantage en suivant en plus des routes qui ne sont pas les nôtres, et qui mènent au mensonge et à l'illusion. Les faux liens doivent se déliter. Ainsi on verra les vrais apparaître et on sera surpris*. Donc je suis du côté d'Odin : il faut être soi-même en famille. Ne pas choquer, mais ne jamais trahir nos convictions et répondre honnêtement. Ce qui nous fait peur est de nous retrouver dans une polémique. Le secret pour ne pas s'y retrouver c'est de ne pas nous attacher à notre image et aux jugements, et de ne pas se justifier, jamais.

Le plus gros problème que pose le fait de construire une façade, c'est qu'on rate les VRAIS liens qu'on a avec certaines personnes. Les deux montrent une façade et se ratent alors qu'ils se seraient aimés.
Ma meilleure illustration de ça je vais la raconter, mais avant précisons que je parle d'expérience, étudiant j'ai créé un site web il y a plus de 15 ans, et ma famille n'a plus pu se voiler la face : la spiritualité et la magie étaient au centre de ma vie. Mépris poli de la plupart au début, pendant des années, je ne suis jamais entré en conflit ou en polémique, on me parlait moins, j'avais plus de temps à consacrer aux choses importantes. Puis les mêmes personnes sont revenues vers moi avec des questions spirituelles, ont finalement trouvé une oreille pour les interrogations qu'elles cachaient pour entretenir elles aussi leur façade etc. Conclusion : ça prend du temps, mais quelques années plus tard tous ces gens se sont rendus compte que j'avais fait quelque chose de concret pour aider mon prochain pendant que beaucoup ne font que parler et juger. Mes relations avec eux tous sont devenues plus profondes. Maintenant mon illustration des méfaits des "façades", le genre de philosophie que tu défends Shou de maintenir une façade en famille (ou ailleurs) est une duperie du démon. Seul le démon nous fait croire qu'on sera plus fort avec le mensonge qu'avec la vérité. Voilà le genre d'abominations qui résultent de cette philosophie de la peur que tu défends :
Mes parents se sont séparés quand j'avais une vingtaine d'année. Je les ai donc connus après ce jour de façon plus individuelle. Voilà en substance une des premières discussions "sérieuse" que j'ai eu avec eux chacun de leur côté :
Mon père : "en tout cas la relation avec ta mère ça doit être plus difficile qu'avec moi parce que sur la spiritualité elle est bloquée, tu dois te sentir mal compris".
Ma mère : "par contre avec ton père ça doit être plus difficile qu'avec moi parce que lui rejette la spiritualité".
Je crois que ça résume tout : deux êtres passent leur vie ensemble en maintenant une façade, et croyant à la façade de l'autre chacun pense que la situation est bloquée et que c'est l'autre qui n'est pas spirituel. Alors qu'en réalité ils étaient spirituels tous les deux. Ne croyez pas que mes parents sont des imbéciles, ils sont tous les deux éduqués, vraiment intelligents, et comme tout le monde ils ont cru bien faire avec la façade "pour la famille". Et c'est seulement une fois séparés qu'ils sont tombés des nues quand je leur ai dit que non, que l'autre était très spirituel aussi...
Quand vous défendez cette idée de façade, voilà ce que vous faites : vous faites crever le monde sous un mensonge collectif qui depuis deux siècles étouffe le partage spirituel : chacun fait semblant de ne pas avoir besoin de spiritualité et d'amour dans sa vie, chacun croit qu'il doit cacher son coeur, alors que tout le monde a besoin plus que jamais d'ouvrir son coeur. La "façade" est en train de ruiner le monde et il est encore des gens de bonne volonté pour croire bien faire avec ce crime contre la vérité.

En revanche n'oubliez pas le secret, la clé indispensable pour que la paix règne, la règle d'or de sagesse pour rester vous-mêmes où que vous soyez:
Image Ne vous justifiez JAMAIS.
Votre conviction intérieure est sacrée, ce n'est PAS un sujet de polémique. C'est un sanctuaire silencieux en vous mêmes, n'y faites jamais entrer le bruit et l'agitation des polémiques stériles. Si on vous attaque, changez de sujet, excusez-vous, taisez-vous, mais ne répondez pas. Ceux qui ont le sens du sacré le font naturellement, mais si vous n'êtes pas encore solides sur ce point, soyez bien vigilants, dites que la recherche spirituelle est pour vous la chose la plus importante de la vie -- son sens même, mais ne dites pas ce que vous avez trouvé, n'offrez jamais à personne l'occasion de profaner le sanctuaire intérieur. La vérité spirituelle ne se défend pas avec les mots mais avec le silence. Le pouvoir du silence est supérieur à celui des mots pour les choses essentielles.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4230
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: De la dévotion à la compassion et à l'Unité

Messagepar Totem » Dim Aoû 20, 2017 10:14 am

Jagannath a écrit :
En revanche n'oubliez pas le secret, la clé indispensable pour que la paix règne, la règle d'or de sagesse pour rester vous-mêmes où que vous soyez:
cle-d-or.jpg
Ne vous justifiez JAMAIS.
Votre conviction intérieure est sacrée, ce n'est PAS un sujet de polémique. C'est un sanctuaire silencieux en vous mêmes, n'y faites jamais entrer le bruit et l'agitation des polémiques stériles. Si on vous attaque, changez de sujet, excusez-vous, taisez-vous, mais ne répondez pas. Ceux qui ont le sens du sacré le font naturellement, mais si vous n'êtes pas encore solides sur ce point, soyez bien vigilants, dites que la recherche spirituelle est pour vous la chose la plus importante de la vie -- son sens même, mais ne dites pas ce que vous avez trouvé, n'offrez jamais à personne l'occasion de profaner le sanctuaire intérieur. La vérité spirituelle ne se défend pas avec les mots mais avec le silence. Le pouvoir du silence est supérieur à celui des mots pour les choses essentielles.


Ca me fait penser à cette phrase :

Jésus dit : ne donnez pas les choses saintes aux chiens et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux de peur qu'ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité