Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

On aborde les sujets personnels autour de la magie. C'est ici qu'on parle de ses expériences personnelles, qu'on demande des conseils.

Modérateur : Totem

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 571
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Shou » Ven Aoû 11, 2017 20:05 pm

Liz Taylor ? A qui est destiné le message Odin ?

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Mielikki » Ven Aoû 11, 2017 20:11 pm

Dans ceux que j'ai faits en dormant, c'étaient des mondes en flamme généralement et peuplés de bêtes. C'était infernal parce que le feu ne provoquait pas de brûlures au sens propre, mais la chaleur était insupportable, on se sentait sec même de l'intérieur sans vraiment pouvoir respirer.
Et les entités qui le peuplaient étaient tout sauf bisounours. Je me réveillais souvent avec des marques.

En période de veille, j'ai déjà vu des mondes infernaux aussi. Ça m'est arrivé une fois en marchant et on étant complètement déconnecté. Je ne sais pas comment j'y suis allé. Ça a duré une demi seconde et une entité a essayé de me suivre.
Ça m'est arrivé plusieurs autres fois parce que je suis sujet à des espèces de transpositions du corps entre deux mondes quand je suis exposé à des lumières clignotantes rapides (style en boîte et qui peuvent causer des crises d'épillepsie). Je me retrouve un peu incapable de bouger et deux mondes se superposent. Mais je n'en souffre pas parce que je suis uniquement spectateur dans ces cas-là. Le seul problème c'est que je suis visible pour eux aussi. Cela dit ça ne m'est plus arrivé depuis des années.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Ven Aoû 11, 2017 20:14 pm

Shou : "Ah ouais. Ok. Et c'est fréquent ce genre de phénomènes ? Lié à des pratiques ou un contexte particulier ?"

Oui assez fréquent, les petits mystiques font souvent allusion à ce genre d'expériences mais je ne pense pas que beaucoup les racontent, cela n'aide guère de raconter ça, ici je l'ai fait pour rassurer d'éventuels lecteurs qui comme Ketheriel voudraient en parler et ne pas être pris pour des dingues, mais je n'aurais aucune raison de raconter ça autrement. Ensuite de plus grands mystiques peuvent avoir la grâce de voir ces cercles infernaux en restant réellement parfaitement détachés, si tu regardes mon cas la compassion est présente dans les deux rêves ce qui est évidemment bon signe et c'est évidemment déjà une expression de détachement, mais comme je le constate dans ma vie, l'expérience spirituelle directe ne m'a pas encore permis de mettre fin aux comportements-habitudes de l'ignorance, c'est un long travail fort subtile. Dans une telle terreur, la compassion ne vient pas si elle n'est pas une pratique permanente, et justement notre expérience terrestre a ça de fabuleux qu'elle nous laisse libre si on le souhaite de développer des habitudes qu'on ne peut pas développer dans les autres mondes - en cela la vie terrestre est une opportunité unique. Bref chez moi des mécanismes d'identification sont encore à l'oeuvre, et là il est intéressant de voir ce qui se passe quand Sainte Faustine visite l'enfer : elle, elle ne ressent PLUS QUE la compassion. C'est là où tu vois quand même la sainteté de la fille. Elle n'est pas happée, elle se retrouve là pour une visite paisible en compagnie d'un ange... C'est gravissime ce que ça implique en terme de détachement et d'amour infini.

Odin : "Il y a la série American Horror Story qui est basée sur les cercles infernaux."

C'est pas de ce genre de choses que je parle. Les séries ou films qui prétendent parler de l'enfer n'en parlent que très mal. Je parle de scénarios qui dans leurs structure sont comparables à des épreuves infernales. Ceux ou quoi qu'on fasse on est soit victime soit bourreau dans un scénario implacable. Il y a un truc typique, un schémas de base typique aux expériences infernales de chaque cercle. Dans de nombreux films on voit que c'est clairement inspiré mais ce ne sera pas mentionné.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 571
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Shou » Ven Aoû 11, 2017 20:36 pm

Oui je faisais le lien avec Faustine... Justement ce matin je lisais un passage où elle racontait comment sa propre pratique avait sauvé des âmes du purgatoire.
Quelle horreur...

Cless
Modérateur
Messages : 649
Enregistré le : Mar Jan 04, 2011 22:31 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Cless » Ven Aoû 11, 2017 22:31 pm

La seconde expérience de Jagannath, on dirait vraiment le manga Battle Royale, avec Jag qui a les mêmes réflexes que le héros.
Qu'est-ce qui se serait passé si tu étais mort lors d'une de ces expériences ?

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Ven Aoû 11, 2017 23:10 pm

Cless : "Qu'est-ce qui se serait passé si tu étais mort lors d'une de ces expériences ?"

Aucune idée Cless, sans doute rien à part un paroxysme dans la terreur (mais ça ne veut pas dire grand chose : la terreur est paroxysmique tout le long de l'expérience de toutes façons).
En enfer il est dit qu'on y meurt souvent, mais que mourir continue de faire aussi peur. Pas vraiment le temps de réaliser.
Le corps physique était installé sur le lit confortablement dans mon cas.
Mais l'horreur que c'était de me retrouver meurtrier... C'était aussi horrible que de mourir. Il semble que dans ce monde on ressente de façon directe le karma, dans la vie "terrestre" on peut ressentir une culpabilité morale de tuer, mais à cause de tamas, l'ignorance, on ne sent pas réellement ce qu'on fait ; là, tuer était une chose abominable. Et c'est pas par sensiblerie de ma part ou d'une peur morale : c'est une expérience directe du mal qu'il y a là. Je dirais que si j'avais eu le moindre doute, cette expérience d'avoir ainsi ressenti le meurtre dans toute son horreur, est assez convaincante pour ne plus avoir envie de tuer, jamais. Le paradoxe de cette torture c'est que je sauvais un innocent, mais comme l'innocent n'avait pas été tué, celui que j'ai tué pour sauver l'innocent n'était pas un meurtrier lui-même (pas encore)... Je me souviens du geste, je l'ai tué en lui injectant un poison. Il y avait une lourdeur infernale dans le geste de le tuer avec la seringue. Comme si les bras de 10000 démons accompagnaient mon geste en se délectant infiniment. C'était d'autant plus affreux de faire ce geste que le Mal (à l'état pur) se nourrissait et se délectait de mon acte et que je le sentais jouir et jubiler. Je crois que ressentir cela directement était l'élément le plus terrifiant de toute l'expérience.

Cless : "La seconde expérience de Jagannath, on dirait vraiment le manga Battle Royale, avec Jag qui a les mêmes réflexes que le héros."

Du coup on peut imager que le manga Battle Royale soit inspiré aussi de ce genre d'expériences (je ne le connais pas mais à ce que tu en dis).

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 571
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Shou » Sam Aoû 12, 2017 8:07 am

Petit journal de Sainte Faustine livre 3-74

La confession d’une de nos élèves

Un jour, je fus poussée à faire des démarches pour obtenir la Fête de la Miséricorde et je ne pouvais goûter de repos avant que ne fût peinte l’image de Jésus Miséricordieux. Ce sentiment me pénétra entièrement, mais une certaine peur me prit : Est-ce que je n’étais pas dans l’illusion ? A vrai dire, ces incertitudes venaient toujours du dehors, car au fond de moi, je sentais que mon âme était toute pénétrée du Seigneur. Le confesseur, auquel je me confessais alors me dit que parfois on peut s’illusionner et je sentais que ce prêtre semblait avoir peur de me confesser. C’était pour moi un supplice. Voyant que je ne pouvais attendre beaucoup d’aide de la part des hommes, je recourus d’autant plus à Jésus, ce Maître incomparable. Une fois, dans l’incertitude où j’étais de savoir si la voix qui me parlait était ou non celle du Seigneur, je me suis adressée à Jésus intérieurement sans prononcer de paroles. Tout de suite une force me pénétra et je dis : « Si Vous êtes vraiment mon Dieu, si c’est Vous qui m’êtes présent et qui me parlez, je Vous en prie, Seigneur, que cette élève aille aujourd’hui encore se confesser. Ce signe me rassurera. » Au même moment, cette enfant demanda à se confesser. La Maîtresse de classe s’étonna de cette décision soudaine mais elle tâcha, tout de suite de trouver un prêtre et l’enfant se confessa avec grande contrition. Alors, j’entendis en mon âme cette voix : « Est-ce que tu Me crois maintenant ». Et de nouveau, une force étonnante me pénétra et m’affermit de telle sorte, que j’étais stupéfaite moi-même d’avoir pu me laisser envahir par le doute. Ces doutes viennent toujours de l’extérieur, ce qui me dispose à m’enfermer en moi-même.

A la lumière de ce que nous évoquions plus tôt se peut-il que la sainte nous livre ici un une mise en garde sur les démons ? Parle t-elle de notre ignorance de la séparation ou attribue t'elle nos doutes et peines à des entités exterieures malveillantes ? Ce passage me trouble dans une certaine mesure.
Pour la réalité de l'enfer... Ça me fiche froid dans le dos vos histoires de rêves et effectivement Jag en parler des heures n'en vaut pas la peine. L'expérience mystique est comme le reste au final, moins on s'y attache et mieux c'est.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Odin » Sam Aoû 12, 2017 9:57 am

Si c'était le cas je pense qu'elle l'aurait écrit d'une façon qui ne laisse aucune place au doute. Ce qu'elle dit est similaire à ce qu'on entend dans les autres "écoles" c'est à dire que les pensées ne nous appartiennent pas : elle parle de l'identification aux pensées, qui ne sont pas nous.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Lun Aoû 14, 2017 23:45 pm

Je mets une copie de mon messages ( post116553.html#p116553 ) ici parce qu'il est à cheval sur les deux sujets et parce que si mon attention sur ces sujets ne date pas des deux expériences infernales que j'ai décrites, il me semble évident que les deux expériences en question ont augmenté ma vigilance et alimenté une reconnaissance intuitive accrue des mécanismes typiques du système infernal.

Ankh : "dans un monde sans cesse en évolution que des choses pareilles arrivent encore"
Jagan : "Un monde en évolution... Cela fait-il référence au fait que tu crois que l'on a commencé à rentrer dans la nouvelle dimension et tout ça? Ca fait 200 ans que les new-age nous annoncent que les enfants qui naissent sont de futurs grands sages, que bientôt toute l'humanité verra la cinquième dimension et deviendra sage etc."

En fait l'évolution principale actuellement, c'est l'installation des modèles infernaux dans le fonctionnement de notre société.
J'ai mentionné plus haut tout un cinéma inspiré* par le modèle de fonctionnement infernal, mais dans les faits cela ne fait qu'accompagner une "infernalisation" générale du modèle culturel et sociétal.

Ce qui constitue le modèle en enfer c'est de coincer les êtres entre leurs émotions (leurs réactions émotionnelles) et un espoir d'amélioration (personnel ou évidemment global).
-> C'est à cause de ça que j'insiste énormément sur l'abandon de l'espoir d'une amélioration politique du monde et que j'insiste sur l'importance de développer soi-même les vertus divines, dans un équilibre entre rigueur et compassion.
-> C'est aussi pour ça que j'insiste sans cesse sur l'abandon des systèmes de victimisation. L'enfer est l'endroit par excellence où on est sans cesse victime. La victimisation est une invocation de l'enfer!
-> C'est enfin pour ça que j'appelle systématiquement au détachement des théories du complot qui décrivent un monde dans lequel nous sommes les victimes absolues et où le seul espoir est une sorte de révolution. L'espoir d'une révolution est une clé du dispositif.

* Essentiellement c'est un cinéma typiquement moderne et à grand succès qui nous donne l'habitude d'un gouvernement malfaisant et corrompu (conforme en tout point à ce que décrivent les théories du complot) et des héroïnes fonctionnant sur un modèle purement émotionnel (la compassion est présente mais en l'absence de rigueur elle se contente de grands discours magnifiques sur l'importance de la compassion quand c'est la petite soeur qui est en danger, mais la même héroïne oublie complètement ces discours quand 1 minute plus tard elle ne s'aperçoit même pas que cinquante personnes se font massacrer pour elle, Laureline est la championne toutes catégories du discours larmoyant sur la beauté de la compassion et dans les faits une indifférence totale quand ce n'est pas SON transmuteur à elle ou SON ami Mül -archétype de la victime- qui souffre ; elle peut regarder 1000 personnes qu'elle ne connait pas mourir pour elle sans même un sentiment de gratitude ni un geste pour les aider). On citera en priorité tous ces films à grand succès, tous basés sur la même intrigue, celle de Matrix : Hunger Games, Divergeante, Inception etc... L'idéologie derrière est toujours la même : l'émotion est reine, les bons sentiments donnent tous les droits, la rigueur est totalement absente et un idéal naïf de justice permet à tout le monde d'espérer qu'en tuant le dictateur en place les lendemains se mettent à chanter. Il n'y a évidemment aucune réflexion sur la souffrance, l'héroïne ou le héros est le seul à beaucoup souffrir ce qui légitimise ses crises d'hystérie cycliques, son absence totale de réflexion, ses contradictions grotesques et les massacres absurdes qu'il perpétue aveuglément.

EDIT : Un autre signe infernal c'est l'absence de temps. Si nos esprits sont sans cesse occupés ils n'ont pas l'occasion d'imaginer autre chose que le jeu sans fin de l'action et de la réaction, ils ne peuvent que rester en permanence en mode réaction. C'est une caractéristique de l'enfer. Avant le téléphone portable il y avait encore des blancs. Des moments d'attente. Ils sont vitaux pour s'ancrer dans la vie terrestre, dans l'instant présent et ne pas sombrer dans l'émotionnel. Ils sont peu à peu supprimés et l'homme est même content de pouvoir maintenir la distraction chaque instant et supporte de moins en moins les instants d'introspection. Moins il se connait plus il a peur de lui-même et fait tout pour cacher l'expérience de l'être pur pour la remplacer par je suis ceci, cela, le monde des apparences. Au final c'est beaucoup une question de fréquence de vibration : le fait de ne jamais suspendre l'activité du corps émotionnel, de ne jamais le reposer, ne jamais le ré-immerger dans sa source, nous synchronise sur les fréquences infernales.

Ketheriel
Messages : 67
Enregistré le : Dim Oct 23, 2016 20:46 pm
Voie spirituelle : Gnose primitive.

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Ketheriel » Mar Aoû 15, 2017 9:55 am

Bonjour à tous,

Ma première expérience infernale s'est déroulée au crépuscule le 21 juin 2013, un mois après mon baptême. Cela faisait un certain temps que j'étais dans un état méditatif intense renforcé par l'étude de la gnose et des incantations magiques. Le matin du 21 je souhaitais me rendre en Picardie chez un ami qui était supposé oraganiser une petite fête pour la saint Jean d'été (fête de la musique). Je suis arrivé chez lui en fin d'après midi, il habitait un corps de ferme ancien dans un hameau près de Beauvais. Nous avons commencé à préparer le dîner et toute l'atmosphère était saturée d'étrangeté (nous avons même aperçu ce que j'appelle une "fée", une sorte de petite luciole violette avec des ailes). Au milieu du repas mon ami m'a envoyé dans sa chambre pour y chercher du vin. Quand j'ouvris la porte de sa chambre elle ne s'ouvrit pas sur cette dernière mais sur un passage obscur dans un autre plan de réalité (pour autant j'étais toujours conscient et j'étais bien dans cet endroit éveillé et en chair et en os). J'étais effrayé mais une force irresistible me poussait à faire "ce que je devais faire". J'avançai dans le passage obscur qui me conduisit à une seconde porte. Cet endroit émettait un bruit de brasier et une odeur particulière que je ne 'ai ressentie qu'une seule fois plus tard dans les catacombes de Paris. J'ouvris la seconde porte et fut aspiré dans un "trou", ou plutôt battu comme plâtre dans un gouffre de ténèbres. La douleur était atroce, j'eus le sentiment que mon âme et mon corps étaient écartelés et déchirés, puis je "revins" vers le corridor obscur. L'expérience recommença deux autres fois le m^me soir chaque fois un peu plus intensément que la précédente. C'est indescriptible, je ne souhaite celà à personne (en tout cas comme châtiment éternel) sauf s'il s'est agit d'une épreuve initiatique ce que je crois maintenant. Cette épreuve m'a invité à l'humilité devant les puissances cosmiques et fut en même temps un "baptême par le feu" et comme tu le suggérait Jagganath une purification karmique. Ce que je sais c'est que j'ai ouvert une porte en utilisant l'arbre des sephiroth comme une sorte de carte géographique mais cette fois c'est dans la dernière des qlippoth que je me suis retrouvé. Je pense que mon dieu m'a envoyé là à la fois pour m'avertir et pour en témoigner devant mes frères en humanité. La meilleure appellation que j'ai trouvée pour désigner cet endroit figure dans l'évangile: la fournaise ardente. (A noter que j'écris ce texte le 15 aout, jour de l'assomption de la Vierge-Isis.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Mar Aoû 15, 2017 9:58 am

Ketheriel, tu as donné ton expérience pendant que j'écrivais donc je me retrouve un peu hors sujet, je vais remonter mon intervention à la fin de la précédente. Je te remercie pour ton témoignage et je n'ai pas grand chose à y rajouter si ce n'est que c'est théoriquement à ça que ressemble le premier cercle.

Ketheriel
Messages : 67
Enregistré le : Dim Oct 23, 2016 20:46 pm
Voie spirituelle : Gnose primitive.

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Ketheriel » Mar Aoû 15, 2017 10:15 am

De rien Jag,

Je pense que nous avons la capacité de nous "brancher" sur la "région des archétypes", en nous dirigeant géographiquement à la fois horizontalement et verticalement. Mais ce n'est pas en suivant les panneaux de signalisation que nous arrivons dans cette "dimension" ou "plan". Personnellement c'est par la médiation, la prière et une pratique intense des inacantations que j'y suis parvenu. "Vous reconna^trez l'arbre à ses fruits" dit l'Evangile" et j'applique cette parabole à mes expériences "mystique/gnostiques". A noter aussi que je n'ai pas vécu que des expériences infernales mais aussi des apparitions angéliques ce qui est nettement plus rassurant. Je vous parlerai un peu plus tard du second gouffre des enfer qui est le domaine de l'Archange Abbadon, ou domaine de la perdition. Cet Ange est l'Ange de la densité, des abymes, du feu et de la terreur.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2294
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Alex » Sam Aoû 19, 2017 2:15 am

Je vais vous raconter mes expérience "infernales". Mais, je ne suis pas sûr si ça correspond aux enfers que vous décrivez.

Pour commencer je vais parler d'expériences issues des rêves. J'ai déjà eu ce sentiment de terreur à mon réveil au moins une ou deux fois. Mais, je ne sais plus si je me souviens de ces rêves ou bien qu'ils soient en lien avec ceux que je vais vous raconter.

1er/ Je me rappelle seulement que j'étais en état de fuite constante pour ne pas me faire tuer. J'avais peur comme un animal. Dans la scène finale. Je voyais la scène du crime de notre assaillant. Des tas de corps étendus par terre tous enlignés par le psychopathe. Je crois qu'il y avait une ou deux personnes qui le servaient. Les tripes et les organes internes étaient tous à nu. Les plus anciens corps éraient morts. Mais beaucoup étaient encore en vie. Le but de ce psychopathe était de les faire souffrir le plus possible et le plus longtemps possible en trifouillant dans leurs organes qui gisaient par le ventre. Je crois même qu'il y en a un qui m'a demandé de l'aider en le tuant. Je ne sais pas si c'est par le regard ou la parole. Par peur de me faire débusquer, je suis resté caché. Je sentais que je devais les aider, mais j'étais vraiment pris par la peur. Mais, j'ai senti aussi que le fait de regarder la réalité en face était un bond en avant. De ne pas prendre la fuite.

2ème\ Le labyrinthe infernal dont tu parles Jagannath me dit quelque chose. Mais, je n'ai plus de souvenirs.

3ème\ Je me suis déjà fait encercler par des démons pour me faire violer. Encore des bas instincts animaux. Je ne sais plus si j'ai aimé ou senti une honte et une horreur infernale ou tous ces sentiments.

J'ai aussi traversé la tête vers des mondes parallèles en état de veille. Je ne souviens pas de tout. Surtout lorsque je me suis retrouvé sur un lit d'hôpital en état de crise sans savoir pourquoi j'étais là et pourquoi j'ai repris conscience en état de crise. À ma reprise de conscience, j'ai perçu le monde réel, mais avec un voile infernal. Je sentais le Mal présent autour de moi. C'était horrible, mais ce n'était pas les tréfonds de l'enfer. Des fois, ça me poursuit un peu encore, mais je suis beaucoup plus détaché. Il suffit d'aimer, de pardonner et de transcender. Un autre aspect de cette expérience c'est que "ces démons" ou "ces demi-dieux intransigeants" captent la moindre de vos pensées et réagissent sur le vif. Plus rien n'est occulté. Mais, un esprit agité reste un esprit agité. Ce n'est pas en claquant des doigts que l'ego ou la souffrance vont disparaitre. Surtout pas par l'intellect.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2294
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'uego

Messagepar Alex » Sam Aoû 19, 2017 3:05 am

Je suis bien d'accord avec toi Jagannath que le système mis en place commence sérieusement à prendre une forme infernale. Faire de son mieux pour faire place à la lumière en nous est tout ce que nous pouvons faire. Amour. Amour. Amour.

Pour les films, j'ai remarqué la même chose....

Il y a un film de super-héros qui m'a agréablement surpris par exemple. C'est Wonder Woman. Elle est prise d'une très grande compassion envers tous le humains. Ça transparaît dans le film. :) Justement, ce film parle de la déchéance de l'humain et aussi de sa Lumière. C'est quand même un box office, mais quand même bien ficeler.

Se repentir (forme de pardon) est salvateur également. Au lieu de se débattre (ou combattre) et occulter. Lâcher-prise en quelque sorte. Tout donner à Dieu. Des belles paroles pour l'intellect. C'est pourquoi nous avons besoin de la Grâce. Les pratiques spirituelles doivent être menées.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2294
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Alex » Sam Aoû 19, 2017 14:36 pm

[Mod : merci d'éditer plutôt que poster 3 fois de suite.]

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4349
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Totem » Sam Aoû 19, 2017 16:25 pm

Dans les histoires d'expériences infernales on y parle souvent de feu intense, mais peut on dire que toutes les expériences où il y a du feux soient infernales?

Je pose cette question parce qu'il y 4 ou 5 ans (je ne sais plus trop) avant Noël, j'ai fait deux sorties astrales avec la présence du feu au même endroit.
Dans la première, je montais dans un conduit obscur et arrivée presque en haut quelque chose en moi m'a intimé l'ordre de rebrousser chemin rapidement, chose que j'ai fait mais pas assez rapidement car le haut du conduit s'est ouvert et une boule de feu qui descendait a eu le temps de me toucher, j'ai senti une brûlure cuisante et quand je me suis réveillée tout mon corps me brûlait comme si j'avais pris un coup de soleil général et cela pendant plus de 15 jours ensuite.
Le lendemain toujours en sortie astrale je me retrouve au même endroit mais à la sortie du conduit et là il y a avait des gigantesques cascades de feu, mais n'ai senti aucune brûlures, il faisait seulement très très chaud dans cet endroit.
Je n'ai pas vu cela comme l'enfer à l'époque mais comme un plan avec du feu à profusion. Il y a t-il dans la littérature des histoires de ce genre? (perso je n'ai rien trouvé).

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4349
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Totem » Sam Aoû 19, 2017 16:41 pm

Alex a écrit :
1er/ Je me rappelle seulement que j'étais en état de fuite constante pour ne pas me faire tuer. J'avais peur comme un animal. Dans la scène finale. Je voyais la scène du crime de notre assaillant. Des tas de corps étendus par terre tous enlignés par le psychopathe. Je crois qu'il y avait une ou deux personnes qui le servaient. Les tripes et les organes internes étaient tous à nu. Les plus anciens corps éraient morts. Mais beaucoup étaient encore en vie. Le but de ce psychopathe était de les faire souffrir le plus possible et le plus longtemps possible en trifouillant dans leurs organes qui gisaient par le ventre. Je crois même qu'il y en a un qui m'a demandé de l'aider en le tuant. Je ne sais pas si c'est par le regard ou la parole. Par peur de me faire débusquer, je suis resté caché. Je sentais que je devais les aider, mais j'étais vraiment pris par la peur. Mais, j'ai senti aussi que le fait de regarder la réalité en face était un bond en avant. De ne pas prendre la fuite.


Le passage que j'ai surligné ressemble de beaucoup à un passage d'un livre de fiction que j'ai lu dernièrement.
En fait l'histoire se passe en enfer. Une scientifique lors d'une expérience scientifique de grande envergure se retrouve transporté en enfer et à sa place c'est un grand criminel qui prend sa place sur terre. Son petit ami employé par l'armée qui travaillait avec elle demande à ce que l'on renouvelle l'expérience pour la rejoindre et à nouveau il est remplacé par un jeune homme qui a tué par bêtise avec son frère lui même en enfer.
Dans ce lieu tous sont des personnes qui ont tué pour de multiples raisons surtout par égoïsme. La jeune femme se retrouve prisonnière et à un moment son geolier lui fait visiter un endroit appelé "salle de décomposition" où toutes les personnes qui se font tuer, étriper, décapiter ou autres sont amenées pour y séjourner définitivement toujours vivantes et en souffrances terribles.
Bon l'histoire est un peu glauque mais il y a des passages cocasses quand même.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Odin » Sam Aoû 19, 2017 17:04 pm

Totem a écrit :quand je me suis réveillée tout mon corps me brûlait comme si j'avais pris un coup de soleil général et cela pendant plus de 15 jours ensuite.


Ça ressemble à la rencontre que font certains alchimistes avec une salamandre... s'ils touchent le feu ils souffrent de la même façon pendant une très longue période (sensation de brûlure interne pendant une année). J'en déduis que tu étais en contact avec des esprits du feu. :p La prochaine fois emmène ta baguette ça peut être utile ahaha ! :D
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2294
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Alex » Dim Aoû 20, 2017 6:18 am

Alex a écrit :Un autre aspect de cette expérience c'est que "ces démons" ou "ces demi-dieux intransigeants" captent la moindre de vos pensées et réagissent sur le vif. Plus rien n'est occulté.


Comme décrit par Jagannath. Ce n'est pas qu'apparent. Sinon, on pourrait se foutre des "mauvaises blagues" de nos agresseurs et l'envoyer chier comme on le fait dans ce monde. Mais, ce n'est pas du tout la même chose. Plus on s'agite plus on souffre (probablement le souffre de l'alchimiste). Est-ce cela le feu ardent spirituel ou celui du dragon? Parce que dans ce cas-ci se foutre de ces pensées, c'est succomber à ces pensées. Donc, devenir ces pensées. Car, l'intellect crois avoir un pouvoir sur elles. De plus, l'expérience extérieure change avec nos pensés intérieures. Comme si étant exclu du monde des Dieux parce que trop vil par nos pensées en résonance. Cette résonance deviendra notre enfer. Imaginer la culpabilité et le désarroi. Seulement parce qu'on s'approprie des pensées incontrôlables qui ne sont pas les nôtre. Le détachement et l'amour face à tout ça désengage le processus. Et l'intellect n'a que très peu de pouvoir face à ça, voir pas du tout. D'où l'importance du Silence (intérieur) que Schae nous parle tant.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Dim Aoû 20, 2017 15:39 pm

1) Je vais scinder le fil de discussion.
Je ne suis pas là pour valider les expérience de l'un ou de l'autre, on a tous connu la terreur en rêve. J'ai déjà fait des rêves horribles avec des maladies, des lieux désolés parcourus par des êtres ayant perdu toute humanité, dévastés par la maladie, où l'on subit la prédation de monstres divers et variés. Ce n'est PAS l'enfer. Et c'est très loin d'en donner une image même lointaine. C'est une partie des mondes des rêves, c'est relativement proches de certains mondes des morts de sorte qu'on peut facilement visiter certains mondes des morts en rêve. La terreur dans ces rêves peut être réelle, mais réellement, cela n'a aucun rapport avec celle de l'enfer, dont je vous prie de croire que notre seule envie s'est de l'oublier -notre cerveau fera tout son possible pour l'oublier et de toutes façon cela sort trop fortement de la gamme de nos sentiments normaux pour qu'on soit réellement structurellement capable de s'en souvenir. Notre souvenir fonctionne par comparaison et références internes. Après je ne vais pas me mêler de ce que vous racontez et prétendre dire ce qu'il en est, mais le fil de discussion est en train de partir en quenouille et ne sera plus d'aucune aide aux lecteurs si chacun y va de ses cauchemars.

2) C'est tout de même très intéressant ce que raconte Alex.
Ca mériterait qu'on en fasse un fil de discussion. Mais à part. Très sincèrement ce que m'ont appris mes deux expériences c'est qu'il faut arrêter de se faire une vision de l'enfer du genre "l'enfer de l'a drogue", "l'enfer de la guerre" et autres visions basées sur nos expériences difficiles sur terre voire au mieux sur nos cauchemars. Ca n'a rien à voir. Les pires des expériences sur terres je vous assure sont une balade de santé en comparaison. J'ai beaucoup connu la douleur physique. Aucune expérience de ce type n'approche même de loin la douleur spirituelle de l'expérience infernale. Les seuls témoignages de l'enfer auxquels je donne maintenant du crédit sont ceux qui témoignent simplement du fait qu'on ne peut pas exprimer l'horreur de ces douleurs et de cette terreur. Ressentir de la compassion pour les autres personnes prises au piège avec moi a été la seule forme de soulagement. Même si je n'avais aucune solution pour les aider et que ce fait ajoutait à ma souffrance dans un sens, le fait de chercher comment les épargner ont été les seules et uniques pensées qui ne soient pas de la pure terreur et qui me permettaient de trouver un sens durant ces expériences.

3) Quand j'ai parlé de schémas infernaux, je n'entends pas que notre expérience sur terre est en quoi que ce soit en train de devenir semblable à l'enfer. Vraiment je n'ai pas les mots pour dire à quel point chaque expérience même de souffrance sur terre est du pain béni, les moments les plus durs pour vous, même les pires de toutes votre vie, je vous assure qu'une personne coincée en enfer en feraient une immense fête de bonheur et de paix. On ne se rend pas du tout compte à quel point notre vie terrestre est une bénédiction où chaque instant on peut sentir la joie ontologique d'être ou simplement tendre l'oreille au silence, jouir de quelques moments de repos et de soulagement, même un soldat à la guerre a des moments de relaxation et de repos qui lui donnent le plaisir de souffler un peu et de se relâcher, ils peuvent dormir ou ouvrir leur portefeuille pour regarder la photographie de leur amoureuse restée au pays. Tous ces loisirs dont on est totalement privé en enfer, on n'a pas une seule seconde pour apprécier quoi que ce soit. Croyez moi chaque instant ici est vraiment une chance et une bénédiction, si on ne s'en rend pas compte c'est seulement par ignorance. Et très sérieusement, si une personne comprenait les risques réels que cela implique, absolument personne ne tenterait de se suicider. C'est vraiment totalement absurde de renoncer aux joies terrestres... (et n'importe qui en a des joies...) juste par insatisfaction, et ce pour risquer un séjour en enfer.
Même ceux qui font eux-mêmes (selon l'expression consacrée mais dévoyée et que je refuse désormais) "de leur vie un enfer" en développant la colère, la jalousie, les regrets et autres sentiments négatifs, n'ont même pas une vague idée de ce que peut être l'expérience infernale. Nul doute que cela risque de leur remettre les idées en places car une fois dans l'expérience infernale, les divers bobos qui ont pu conduire au suicide apparaîtront vraiment comme une balade de santé (mais il n'y aura pas le temps d'y penser et de regretter, le regret n'est pas une douleur assez forte pour l'enfer, on n'a pas un seul instant pour y penser).

4) Non le feu n'est pas synonyme d'enfer! Vraiment il y a plein de plans où le feu prend beaucoup de place. Ce qui qualifie l'enfer c'est la douleur et la terreur absolues, avec un sentiment d'impuissance porté à son extrémité la plus... extrême. En enfer on est le jouet d'une torture et rien qu'on puisse faire ou penser n'a aucun pouvoir. Et on sent le mal à l'état pur - ce n'est plus un concept mais une expérience réelle dont on sait : c'est LE MAL sans avoir aucun doute sur le sujet. Clairement, même si on ne connait pas le mot, on sait très bien où on est, on sait que c'est LE MAL. Si la question peut se poser, c'est que c'est pas l'enfer, tout bonnement.

5) Les mondes des rêves peuvent être vraiment cauchemardesques. Ce sont les mondes de la conscience animale. Le mental de l'animal n'est jamais en paix, il ne peut pas se fixer, c'est à cause de ça que ses performances intellectuelles sont plus faibles à part sur les sujets pour lesquels il se sent capable. Voyez une araignée tisser sa toile, on sent son soin et son bonheur de "savoir faire". Mais les animaux ne parviennent pas à éviter la distraction permanente, dès que leur mental est décollé d'un sujet, il est pris d'assaut par un autre. Un désir surgit, ou une angoisse etc. En observant les hommes il est évident que certains humains en sont à peine sortis. Il n'est pas possible de parler avec eux sans que leur mental soit aussitôt assailli par une nouvelle pensée dès qu'une pensée s'en va. Rassurez la personne sur une de ses angoisses, dès qu'elle aura disparu, ce sera pour laisser la place à une autre. L'animal se sent en permanence dépassé, ce qui a du bon : il vit dans un état d'acceptation et non de contrôle. Mais il ne connait pas la contemplation paisible. Leur mental saute sans s'arrêter. C'est particulièrement spectaculaire sur les grands animaux comme les éléphants. Voir des bêtes si fortes et puissantes physiquement mais incapables de surmonter l'agitation mentale. Ceci dit par l'abandon ils connaissent la félicité: voyez un chat qui se roule de plaisir et fusionne avec l'univers rempli de gratitude... Je crois bien que le hamster dans sa roue fait aussi une expérience transcendante dans la parfaite répétition de sa course folle sans aucune perturbation d'inconnu. Le cas est très différent aussi d'un animal à l'autre, et plus encore que ce qu'on voit de nos yeux chez les animaux domestiqués (plus ou moins mais la marque est toujours énorme) c'est dans la vie sauvage qu'il y a certainement un merveilleux lien charnel qui unit chaque animal, par sa simple activité de survie, à toute la création - c'est cette intelligence cosmique qui dispense à l'animal ses moyens de survie et il vit en communion avec elle quand c'est d'elle qu'il tire sa survie quotidienne dans l'inconnu imprévisible de la nature. Bref on voit bien que dans les mondes des rêves et cauchemars il n'y a pas de place pour la paix, mais il reste la place pour la communion et la félicité. En enfer ce n'est pas le cas. Je me trompe peut-être car mon expérience est limitée (et je n'ai pas pour ambition d'en vouloir plus, clairement s'il faut refaire cette expérience, soit, je ne fuirai pas, mais je l'éviterai autant que possible et ne la chercherai sous aucun prétexte) mais la seule chose qui m'a semblé être possible et ne pas être de la pure douleur (même si c'est aussi accompagné de beaucoup de douleur) c'est la compassion. Je n'ai rien vu d'autre durant ces expériences (je ne me souviens que de deux scénarios mais il y a eu de multiples expériences de ces deux scénarios) qui ne soit pas pure peur et douleur.

6) Certaines interventions semblent indiquer que vous penser l'enfer comme la punition pour les crimes gravissimes, péchés mortels etc.
Cette version est sans doute intéressante pour l'institution en charge (l'église). Nul doute qu'elle l'a trouvée à son goût et fait connaître.
Ce n'est malheureusement pas du tout ce que décrivent les mystiques qui ont vu les proportions. On a notamment Sainte-Faustine, mais pas seulement : c'est mentionné aussi dans des textes sacrés et par bien d'autres mystiques, pas que chrétiens. Il y a aussi les travaux sur les NDE qui le confirment. En réalité ce sont beaucoup d'âmes qui sont concernées. Pas seulement les grands criminels. Et d'autre part un grand criminel repentant et rempli de compassion et d'amour peut tout à fait faire directement l'expérience du Paradis, (pour plus de précision on va dire des *mondes divins*). Il n'y a aucun doute là-dessus.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar bastet » Dim Aoû 20, 2017 16:09 pm

Je me sens très démunie pour participer efficacement, car je n'ai aucune notion dogmatique d'enfer ou de paradis et de plus je n'y crois pas, car aucune de mes expériences (physiques, matérielles, spirituelles) de ma déjà longue vie ne m'a amené à faire une séparation entre le bien et le mal, entre la joie et la douleur. De tout mal naît un bien comme de tout bien naît un mal.
La tristesse je connais, l'espoir je connais. La révolte je connais, le silence je connais. Ils sont indissociables.
Je dois être l'idiote de service, ou j'ai réussi à passer à travers les gouttes par la grâce de mon Ange gardien.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4349
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Totem » Dim Aoû 20, 2017 17:00 pm

Jagannath a écrit :Je ne suis pas là pour valider les expérience de l'un ou de l'autre, on a tous connu la terreur en rêve. J'ai déjà fait des rêves horribles avec des maladies, des lieux désolés parcourus par des êtres ayant perdu toute humanité, dévastés par la maladie, où l'on subit la prédation de monstres divers et variés. Ce n'est PAS l'enfer.


Il ne s'agit pas de valider les expériences de l'un ou de l'autre de toutes façons.
Tu parles de terreur en rêves, mais il est des terreurs et des douleurs horribles qui peuvent être vécues en pleine conscience dans certaines expérience aboutissant à une sorte de mort et qui pourraient être interprêtées comme un enfer. On ne peut y apposer le terme "d'enfer" dessus car faut déjà avoir eu une idée de ce qu'on appelle enfer. Autant quand j'ai rêvé de choses horribles je peux me dire que c'était juste un rêve, autant qu'en état de veille donc en pleine conscience c'est une autre affaire. Mais bon c'est vrai que ça n'a rien à voir dans ce sujet, mais peut être aussi que ce qu'on appelle "enfer" ait une autre explication que celle que chacun peut y donner d'après son vécu personnel. Ce peut être une épreuve initiatique.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar bastet » Dim Aoû 20, 2017 21:22 pm

Accepter et faire silence.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Lun Aoû 21, 2017 0:05 am

Totem : "Ce peut être une épreuve initiatique."

Ca peut mais dès qu'on parle de cette façon, tous les bénéfices de l'initiation sont perdus. Regardes l'enthousiasme exprimé par Ketheriel qui depuis que je lui ai dit que ses expériences ne sont pas un avertissement qui indique qu'il DOIVE faire cette expérience après la mort, et qu'il veut y voir une épreuve initiatique, c'est très inquiétant. Ce n'est pas initiatique de troquer un attachement néfaste contre un autre attachement néfaste, une identité illusoire contre une autre identité illusoire. C'est la raison même pour laquelle généralement ce sujet n'est pas abordé. Mais pour ma part j'ai une approche d'ouverture sur les sujets délicats comme celui-là. Ma méthode d'approche est plus vénusienne -démocratique- que jupitérienne -élitiste-. C'est définitivement un risque de dérive (pour Moi les deux interventions de Ketheriel du 15 aout sont tout à fait néfastes et je ne sais pas du tout comment lui dire sans le vexer mais c'est la dérive typique qui met fin voire annule les progrès et l'initiation. Les deux "Guru" (guides qui apportent la lumière de la Connaissance) concurrents du système solaire (Jupiter et Vénus) sont en totale divergence, Jupiter préfère retenir les informations qui ne sont distillées qu'aux plus méritants, Vénus donne sans discriminer en responsabilisant ceux qui reçoivent, mais sans se mêler de refuser l'information. Elle est comme d'habitude plus proche de Saturne (démocratie). En général vous ne trouverez pratiquement pas d'information spirituelle sur les expériences infernales. Après pour le forum Tantrisme j'ai demandé qu'au moins on prenne acte et qu'on s'engage à s'efforcer de faire bon usage. Pour moi il n'est pas légitime de cacher par principe de précaution, mais ça ne veut pas dire que je ne vois pas les dérives. Simplement je trouve anti-initiatique d'infantiliser les gens. Je ne veux pas apporter ma pierre à cette pseudo-bienveillance qui laisse entendre qu'ils ne sont pas assez sages - la sagesse n'est pas une possession. Cette conception introduit une erreur fondamentale et un obstacle spirituel substantiel.
Toutefois je veux quand même faire attention et garder ici seulement des informations un peu rigoureuses, dès que j'ai un moment j'essayerai donc de faire le tri de façon avisée dans ce fil de discussion.

Totem : "Tu parles de terreur en rêves, mais il est des terreurs et des douleurs horribles qui peuvent être vécues en pleine conscience dans certaines expérience aboutissant à une sorte de mort et qui pourraient être interprêtées comme un enfer."

C'est assez différent mais j'admets un fond commun. Pour le processus dont tu parles il faut abandonner tout espoir. C'est aussi ce que fait l'enfer. Même si la terreur dont tu parles est aussi du niveau maximal -par sa nature même- il y a certes le sentiment d'un danger absolu (pour l'ego c'est très sérieux en effet, tu compares cela à une mort) en revanche il n'y a pas comme avec l'enfer le sentiment poignant et prégnant du mal absolu. Même si c'est un peu jouer sur les mots, c'est je pense une différence essentielle. Essentiellement dans le cas infernal, il y a la ferme décision de refuser cette destruction, et comme un changement de position n'est plus soumis à évolution possible, puisque l'expérience infernale n'est pas une expérience où le libre arbitre se manifeste (le libre arbitre apparaît dans deux cas et deux cas seulement :
- Dans le cas particulier de la précieuse incarnation humaine, et uniquement durant la veille (ou pour les personnes prédisposées/entraînées dans les "mélanges" comme le rêve lucide).
- Chez l'Eveillé.
Dans les autres états le libre arbitre n'est pas disponible. Même dans l'expérience des mondes divins on n'a pas cette précieuse étincelle de l'incarnation humaine. Il est impossible de dire à quel point cette incarnation humaine est précieuse, elle est aussi rare et encore infiniment plus rares sont ceux qui ont conscience de la grâce que cela constitue. Et c'est bien entendu d'autant plus déplorable qu'en cette période de Kali-Yuga (l'âge sombre spirituel) une massive majorité des hommes qui bénéficient de cette suprême grâce de l'incarnation humaine n'en profitent pas pour mettre en pratique cette capacité divine et pour développer la vertu, mais se contentent de sombrer dans la distraction, à vivre comme des animaux et à utiliser leur potentiel divin pour détruire la planète à la recherche de bénéfices éphémères dérisoires. Mais c'est un autre sujet.
Je termine juste mon raisonnement en signalant que dans l'expérience que tu mentionnes à l'état de veille, ce libre arbitre est présent alors que ce n'est PAS le cas en enfer et que pour cette raison certains dogmes disent que l'expérience infernale est explicitement éternelle. C'est assez logique je pense pour certains observateurs puisque sans le libre arbitre qui permettrait de s'en extraire, la situation semble totalement perdue - je pense que c'est réellement suite à leurs observations qu'ils ont conclu que l'enfer est éternel. Il reste toutefois une étincelle de conscience inaliénable et indestructible. Je me répète en disant que la seule forme que je lui connais mais qui "sauvait" un tout petit peu l'ensemble dans mes expériences, c'est le sentiment de compassion. Je peux me tromper mais je doute qu'il puisse y avoir d'autres façons de garder cette connexion, ce fil d'Ariane. Je suis convaincu que la compassion peut nous sauver mais il sera trop tard pour la développer une fois qu'on sera dans l'expérience infernale. Je me répète encore en signalant que la raison pour laquelle le libre arbitre ne peut pas se développer c'est que jamais on a une seconde pour s'extraire de la peur et de la douleur (comme dans les rêves où on ne sait pas prendre le temps de s'arrêter, comme nos amis les animaux etc, on a déjà fait le tour du sujet). Bref ça reste dans tous les cas bien moins enviable que la situation que tu décris à l'état de veille où effectivement le libre arbitre va pouvoir *accepter*. Ca semble un peu technique, mais en fait très simple et très précis si on y pense avec bon sens.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4349
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Totem » Lun Aoû 21, 2017 0:19 am

Je comprends ce que tu veux dire Jag.;-) Comme dirait Bastet : SILENCE.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Lun Aoû 21, 2017 0:45 am

Autre chose : dans mon précédent message de remise au point sur ce que peut être ou ne pas être l'expérience infernale, j'ai totalement oublié de revenir sur un point important qui me semblait fort mal compris (je vais éditer et rajouter l'élément en question) :
Certaines interventions semblent indiquer que vous penser l'enfer comme la punition pour les crimes gravissimes, péchés mortels etc.
Cette version est sans doute intéressante pour l'institution en charge (l'église). Nul doute qu'elle l'a trouvée à son goût et fait connaître.
Ce n'est malheureusement pas du tout ce que décrivent les mystiques qui ont vu les proportions. On a notamment Sainte-Faustine, mais pas c'est mentionné aussi dans des textes sacrés etc. Il y a aussi les travaux sur les NDE qui le confirment. En réalité ce sont beaucoup d'âmes qui sont concernées. Pas seulement les grands criminels. Et d'autre part un grand criminel repentant peut tout à fait faire directement l'expérience du Paradis, (pour plus de précision on va dire des *mondes divins*). Il n'y a aucun doute là-dessus.

Totem : "Comme dirait Bastet : SILENCE."

Oui mais le silence à la fin ne sauvera pas ceux qui ne savent pas l'entendre. J'en ai parlé avec elle au téléphone, pour moi on doit faire l'effort de révéler un peu quelques secrets. Oui il y a des dérives, mais on n'a plus le droit quand le Kali-Yuga avance de refuser l'information à des chercheurs sincères qui ne savent pas où chercher. Je veux faire le pari de l'intelligence. Et j'aurais aimé qu'elle nous en dise un peu plus. En l'état le fil a trop dérivé, donc je comprends ses réticences. Mais je n'abandonne pas.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4349
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Totem » Lun Aoû 21, 2017 1:12 am

Jagannath a écrit :pour moi on doit faire l'effort de révéler un peu quelques secrets.


Faire l'effort n'est pas ce qui pose problème mais comment certains secrets peuvent être révélés quand les mots manquent et s'ils peuvent être compris en sachant que chacun à un chemin qui lui est propre.
Il fut un temps d'ailleurs où tu n'encourageais pas trop justement ce genre de choses.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Lun Aoû 21, 2017 1:35 am

Oui Totem il ne faut pas "répéter bêtement" ni livrer les perles aux cochons, c'est un fait.
Je réfléchis beaucoup à la formulation, mais je ne veux tenir personne "en dehors". Et je suis d'accord qu'il faut faire très attention, notamment à la formulation.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Lun Aoû 21, 2017 12:09 pm

Aussi notre différence d'approche (Bastet et moi) est -bien que positivement complémentaire- totalement inconciliable. Les planètes l'expliquent d'ailleurs entièrement.
Bastet est Saturnienne, la planète la plus lente du système védique. Bastet pense toujours long terme, elle connait la stratégie Divine au long terme et ne vit jamais dans la précipitation. Jagan lui est Vénusien, une des planètes les plus rapides. Je ne conteste pas le point de vue de Bastet, mais je ne fonctionne pas ainsi. La position de Vénus est celle de la compassion. "Oh vous avez un plan pour eux dans 10 ou 100 vies parce que rien ne presse, et en attendant? On laisse les gens souffrir? Bravo les Dieux..."

Notre planète principale est vraiment un aspect de nous essentiel et fondamental. On ne peut pas fonctionner différemment. Par chance on peut se comprendre (je peux pas m'empêcher de répondre à Bastet "oui tu as raison" mais je me précipite pour faire le contraire sous son oeil bienveillant) -- se comprendre oui mais on ne peut pas se convertir et même si j'essaye de l'attendrir (j'ai essayé) pour ma cause je sais de façon presque sûre qu'elle ne va pas poster ses propres connaissances sur le sujet parce qu'à la fin Saturne va l'emporter. Saturne est si dominante dans le thème de Bastet qu'elle en est presque l'incarnation! L'avantage est que les deux planètes Saturne et Vénus se comprennent très bien et se tolèrent parfaitement, je l'ai déjà dit de façon théorique dans un fil de discussion dédié à leur couple, mais je le vis exactement comme je l'ai raconté dans la relation avec Bastet : Vénus sait qu'il n'y a pas à remettre en cause sa compassion et le besoin d'aider de façon immédiate, c'est pourquoi elle refuse de cacher le savoir comme font les planètes lentes (Jupiter, Saturne) en revanche elle a besoin de la présence de Saturne, qui est sécurisante justement parce que c'est un repère fixe et loyal et qu'elles ont le même but : apporter la prospérité à tous.

Ketheriel
Messages : 67
Enregistré le : Dim Oct 23, 2016 20:46 pm
Voie spirituelle : Gnose primitive.

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Ketheriel » Lun Aoû 21, 2017 12:59 pm

Bonjour,

Si ça peut te rassurer Jagganath, je ne me sens vexé d'aucune manière, je comprends ce que tu veux dire. Quant à dire que mes interventions sont nefastes, là je me pose des questions.... Néfastes pour vous? Néfastes pour moi? L'enthousiasme que tu évoque est celui de l'explorateur et par là de la découverte. Je ne m'attache ni ne m'identifie à aucune de ces expériences, elles sont arrivées point. Je pense qu'elle sont arrivées dans un contexte astro défavorable comme tu me l'as expliqué dans astro védique. Néanmoins pour répondre à Totem, oui pour moi elle sont liées à mes pratiques spirituelles (Kabbale chrétienne, angéologie). Ce que je cherche ce n'est pas un "avancement" qui ferait gonfler l'ego ni de les repousser ce qui provoquerait l'effet inverse (croire que je suis fou). dans les deux cas, je tâche de me détacher car ce sont les deux excès égotiques classiques. J'essaye de pratiquer ce que j'appelle la voie du milieu ce qui n'empêche pas de faire des expériences macabres. Anyway, ce que je cherche c'est le sens mais pour le trouver je pense que la méditation est la discipline qui m'apportera les réponses. Voilà, bien à vous.

PS: effectivement il est très soulageant de pouvoir évoquer ces expériences sans être catalogué dingo, donc merci! :)

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4349
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Totem » Mar Aoû 22, 2017 0:54 am

Jagannath a écrit :Oui Totem il ne faut pas "répéter bêtement" ni livrer les perles aux cochons, c'est un fait.
Je réfléchis beaucoup à la formulation, mais je ne veux tenir personne "en dehors". Et je suis d'accord qu'il faut faire très attention, notamment à la formulation.


Quelque soit la formulation je me dis que ce qui a été perdu par l'humanité ne peut être retrouvé que progressivement en fonction de l'évolution de celle-ci. Certaines choses ne peuvent être dites sans que cette humanité soit préparée à les entendre. A ce sujet j'avais lu quelque part que Bouddha avait dévoilé à son disciple le plus proche des choses qu'il n'a pas dévoilé au reste de l'humanité.
Il y a une sorte d'impuissance à dire ce qui est même si on aimerait.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Mar Aoû 22, 2017 3:40 am

Keth : "Je ne m'attache ni ne m'identifie à aucune de ces expériences, elles sont arrivées point."

C'est ce qu'on appelle l'attachement. Pour le moment tu te contentes de jouer sur des registres différents du même attachement.
Si j'ai indiqué plus haut que je ne sais comment te le dire c'est que je sais bien que tu ne veux pas l'entendre ;)

Keth : "Je pense qu'elle sont arrivées dans un contexte astro défavorable"

Pourquoi défavorable? Tu vois tu alternes entre attirance et répulsion (deux aspects du même attachement). Je ne te demande pas d'être détaché, c'est toi qui décides de donner au mot une connotation négative. La difficulté c'est que le fait que je le signale est pris comme un reproche. Ce n'est pas le cas mais quoi que je dise je ne peux qu'aggraver la problème.

Keth : "Ce que je cherche ce n'est pas un "avancement" qui ferait gonfler l'ego ni de les repousser ce qui provoquerait l'effet inverse (croire que je suis fou)."

Peut-être l'es-tu? Y as-tu pensé?

Keth : "J'essaye de pratiquer ce que j'appelle la voie du milieu"

Voilà tu comprends. Avec le mot j'essaye, déjà on est sur un registre plus lucide.

Keth : "Anyway, ce que je cherche c'est le sens"

Voilà, c'est cela le registre plus subtil de l'attachement. Crois moi c'est pas sorcier, les étapes sont toujours les mêmes. On en voit tous les mois depuis 15 ans sur le forum qui passent par ces étapes avec expériences spirituelles. Donc je sais bien à quel point c'est délicat.

Keth : "ce que je cherche c'est le sens"

Ce sens est une chimère. Tu ne peux pas te connaître toi-même à travers tes expériences, tu ne peux te connaître toi-même seulement par l'expérience directe de qui tu es.

Keth : "mais pour le trouver je pense que la méditation est la discipline qui m'apportera les réponses"

Tu vois tu anticipes - tu as bien compris par toi-même que seule l'expérience directe peut permettre de se connaître soi-même et non pas des reflets dans le palais des miroirs des expériences du mental. Dans le palais des glaces on ne va que de reflets de reflets en reflets de reflets de reflets. Et la source reste la grande inconnue.

Keth : "effectivement il est très soulageant de pouvoir évoquer ces expériences sans être catalogué dingo, donc merci!"

Oh tu as l'air solide (je ne veux pas dire par là que tu ne mérites pas de soutien et de compassion), j'ai posé la question sur la folie pour entraîner le discernement et aussi parce que la subtile différence entre folie et vision inspirée est un sujet intéressant. Et aussi parce que ce serait bien au final d'accepter l'hypothèse de façon dépassionnée. A un autre niveau de perspective c'est une des clés.
Solide parce qu'à te lire tu as confiance dans ton interprétation gnostique des faits. Ce n'est qu'une béquille l'interprétation (mettre des mots en attendant d'en découdre vraiment avec le processus même) mais ce qui n'est pas un détail en revanche c'est la confiance. Cette confiance prend pour le moment la forme de la confiance dans une manière d'exprimer ce qui se passe et de le formaliser (avec une terminologie neognostique). Mais au-delà de la forme, cette confiance est vraiment une grâce. Quand je vois les difficultés de certains visiteurs avec des expériences totalement banales (qui partent sur des délires de savoir s'ils sont l'élu etc et deviennent totalement instables) et quand je vois que tu es quand même capable de formuler avec rigueur tes conceptions (ce n'est pas par manque d'intelligence que d'autres en sont incapables c'est par peur, donc par manque de confiance qui s'exprime par un excès de confiance) je me dis que tu as quand même des ressources intérieures tangibles ;)
Ca rend le partage avec toi franchement enrichissant, ta grâce, tu la partages, et tu laisses déjà sur Pandore une bonne matière première de réflexion.

Totem : " je me dis que ce qui a été perdu par l'humanité ne peut être retrouvé que progressivement"

Oh mais ce n'est pas vraiment le sujet. Je ne prétends pas résoudre les problèmes de l'univers et dévoiler l'enseignement suprême. Il est au demeurant fort simple et il ne peut pas être "retrouvé" (parce qu'il ne peut pas être perdu, j'ai déjà raconté plusieurs fois l'histoire du collier!)
Non je n'ai pas de grands secrets, mais j'ai juste tendance à vouloir donner une chance à tout le monde de réfléchir sur les clés les plus intéressantes aussi vite que possible. Je ne nie pas que les systèmes initiatiques secrets où il faut passer 3 ans de silence, et attendre des initiations etc, ne sont pas pertinents : ils le sont. Mais je ne supporte pas de faire attendre une personne qui cherche. Donc je ne peux pas fonctionner comme ça. C'est sur ce point que Vénus et Jupiter, les deux Gurus célestes, divergent fortement. Je ne prétends pas ici être un guru (toi tu le sais mais par précaution je suis forcé de le rappeler) - je dis juste que ma sensibilité est totalement vénusienne dans la gestion des "secrets" spirituels, pas par impatience, mais par joie de partager.

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1416
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Opale » Mer Aoû 23, 2017 14:04 pm

Je n'ai pas tout lu et je m'en tiendrais donc au titre.

L'enfer commence par celui que nous nous créons, j'ai appris il n'y a pas longtemps à quel point il est facile d'y plonger et je remercie Shae de m'avoir secouée.

L'enfer que la religion décrit est loin de ce que cela est, il n'y pas de description possible, le "mal" existe et l'enfer est un nom que nous avons donné pour essayer de mettre en garde.

L'enfer de l'ego, on veut en sortir mais tout en essayant nous nous y enchaînons. C'est une pieuvre sournoise, si on la laisse faire et trop s'en préoccuper ne fait que l'alimenter.....complexe l'enfer là....ou si simple que nous cherchons trop loin? Amour!

Je rajouterais une chose sur rêve ou réel, tu le sais quand cela est réel mais l'admettre et l'accepter est parfois difficile, quand cela est "horrible"il est bien plus facile de se dire que ce n'est qu'un "cauchemar" et l'oublier, même quand cela est merveilleux on l'admet pas toujours on se disant "trop beau pour être vrai" et on l'oublie de la même façon :)

Accepter et d'admettre qu'on aura pas la réponse du pourquoi-comment? et le prendre comme une chose naturelle, si réponse il y a, elle se révélera....

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Mer Aoû 23, 2017 15:39 pm

Un peu hors sujet. On parlait de l'enfer au sens lieu d'expérience, pas au sens métaphorique qui justement tend à induire en erreur. Même si c'est vrai que les deux sont liés, l'enfer comme métaphore de nos souffrances terrestres dues aux mirages que nous entretenons (désirs et identifications), c'est très en-dessous de la réalité de l'enfer tel qu'expérimenté à la mort par beaucoup, ou lors d'expériences spéciales. C'est pas très grave de toutes façons je devais justement faire le tri et scinder en deux ce sujet ;)

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1416
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Opale » Mer Aoû 23, 2017 16:10 pm

Que veux tu je change pas, toujours présente pour le hors sujet :)

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4349
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Totem » Lun Aoû 28, 2017 17:31 pm

Jagannath a écrit :Non je n'ai pas de grands secrets, mais j'ai juste tendance à vouloir donner une chance à tout le monde de réfléchir sur les clés les plus intéressantes aussi vite que possible.


Je suis d'accord sur ce que tu dis là, mais les clés intéressantes ne peuvent être données que par rapport aux questions posées et l'avancement du pèlerin.

Je ne nie pas que les systèmes initiatiques secrets où il faut passer 3 ans de silence, et attendre des initiations etc, ne sont pas pertinents : ils le sont.
Mais je ne supporte pas de faire attendre une personne qui cherche.


Ben ça coule de source de mon point de vue.;-)

Donc je ne peux pas fonctionner comme ça.
je dis juste que ma sensibilité est totalement vénusienne dans la gestion des "secrets" spirituels, pas par impatience, mais par joie de partager.


J'ai aussi la joie de partager quand je sens que c'est possible de le faire, mais ça peut devenir un exercice difficile car tout dépend du partage en question et comment il sera reçu et compris.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Jagannath » Ven Sep 08, 2017 0:01 am

Totem : "Je suis d'accord sur ce que tu dis là, mais les clés intéressantes ne peuvent être données que par rapport aux questions posées et l'avancement du pèlerin."

Tout le monde sait "je suis". Cela suffit pour pouvoir effectuer un travail initiatique.

Jagan : "je ne supporte pas de faire attendre une personne qui cherche."
Totem : "Ben ça coule de source de mon point de vue."

Le Divin est toujours à l'écoute et chaque instant pendant lequel on se tourne vers Lui pour demander la vérité compte. Aussi nous n'avons pas le droit de laisser une personne penser que nous n'accordons pas la plus haute importance à sa recherche. A un certain niveau de maturité, le pèlerin sera capable de comprendre que le délais est une partie même de la réponse qu'il réclame. Mais d'ici là on doit manifester que répondre à sa recherche est notre devoir de chaque instant.

Barbatos

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Barbatos » Sam Sep 09, 2017 11:16 am

Plus on bavarde, plus on s'écarte de la vérité...
La vérité est ailleurs que dans ces sempiternelles discussions à n'en plus finir..
Y-a-t-il un forum Français qui traite de pratique plutôt que de théories ?

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Odin » Sam Sep 09, 2017 13:10 pm

Jagannath a bien évoqué sa propre expérience et non une vague théorie.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4349
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Réalité de l'enfer, des mondes et de l'ego

Messagepar Totem » Sam Sep 09, 2017 14:44 pm

Barbatos a écrit :Plus on bavarde, plus on s'écarte de la vérité...
La vérité est ailleurs que dans ces sempiternelles discussions à n'en plus finir..


Cela sous entendrait-il que tu as accès à la vérité, si oui il serait bon de nous en dire un peu plus sur cette vérité que tu détiens et comment tu en es arrivé à cette découverte.
Si non, bah comme dirai Scully et Mulder....la vérité est ailleurs et que effectivement tu n'en sais pas plus que ce tu sembles te vanter de savoir.;-)

De plus ce n'est pas parce que l'on discute qu'on n'ait aucune expérience personnelle, simplement on ne s'étale pas trop surtout devant des personnes qui arrivent comme un cheveux sur la soupe pour apporter une critique non constructive.


Retourner vers « Discussions générales sur la magie et la spiritualité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 16 invités