Thème Védique Mielikki

Thèmes astrologiques védiques pour les membres et considérations sur les astres.
Vous pouvez demander votre thème en suivant les instructions indiquées en annonce sur le forum.

Modérateur : Jagannath

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Jagannath » Dim Juil 09, 2017 11:13 am

Note j'ai pas dit "pas utile". Ca n'implique pas qu'il ne faut pas le faire.

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Mar Juil 25, 2017 21:24 pm

Rien dans le thème qui indique une régulation du climat ?
Chaque fois que je vais quelque part où il fait extrêmement chaud et où il n'a pas plus depuis x mois/années, un/deux jours plus tard, il pleut (intensément).
Je devrais aller en Afrique.

Je viens d'arriver en Italie il y a quelques jours et ça fait deux jours qu'il y a des orages énormes qui n'étaient pas prévus, au grand bonheur des locaux surtout qu'il y a eu des feus il y a quelques semaines.

Même si au fond je suis content, j'ai besoin de faire le plein d'énergie au soleil, en ce moment, et malgré l'intervention d'Odin qui a fonctionné quelques jours, je suis vraiment pas dedans.

En plus de ça je dors mal, sans trop savoir pourquoi, et c'est le point mort dans à peu près tous les domaines, ce qui n'améliore pas le moral.

J'espère que ça va vite passer parce que ça me fatigue et je me fatigue d'être dans cet état.

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Lun Sep 25, 2017 11:50 am

Bertrand a écrit :tu dois afficher ta fierté, justement pour t'habituer à encaisser des échecs et a réaliser "wow, en fait, échouer est juste... rien! Je n'ai pas pas à avoir peur, je peux mettre mon orgueil en jeu autant que je veux et accepter les humiliations et non seulement ça me rend pas malheureux mais même ça me libère et m'améliore!"


Effectivement, échouer, voir même subir de petites humiliations quand on s'expose et qu'on est recalé, ça n'est rien.
Je veux dire, le fait d'échouer ne provoque littéralement aucune réaction chez moi, je ne ressens rien du tout.

Ce qui m'affecte réellement, par contre, c'est le manque de perspectives qui résulte de certains échecs.
J'ai l'impression que peu importe à quel point je travaille pour certains trucs, peu importe à quel point je le veux, et peu importe ô combien les circonstances sont favorables, je me fais recaler. Autant d'habitude, ça me permet de rebondir et de trouver des pistes d'amélioration, autant là, je ne sais littéralement plus quoi faire. Évidemment que je ne suis pas parfait et que j'ai encore beaucoup à apprendre et à perfectionner, mais si on ne me donne jamais la chance d'être dans des situations pour me permettre d'exploiter cette nécessité d'amélioration, comment est-ce que je suis censé pouvoir donner mon maximum ?

Je n'ai pas énormément d'options, surtout en Belgique.
Les concours, qu'ils soient gros ou petits, n'aboutissent jamais. Je rencontre même des problèmes systématiquement par rapport aux organisateurs.
Trouver un groupe convenable, c'est mission impossible, là aussi j'ai toujours des problèmes, que ce soit par rapport aux attentes, à l'implication, au sérieux etc.
Multiplier les scènes, c'est bien, j'adore ça, mais ça ne me permettra jamais de dévoiler mon plein potentiel puisque je ne peux pas composer des morceaux personnels sans musiciens.

J'ai l'impression d'être dans un cercle vicieux et je ne trouve aucune solution pour en sortir, malgré que je donne absolument tout ce que j'ai.
C'est même plus une question de déception, c'est limite du désespoir. Je me retrouve bloqué de nouveau dans mes études (qui me font saturer à un point que je n'imaginais pas possible) sans échappatoire possible.

Je suis censé faire quoi (de plus) ?
Je déteste la passivité et toutes mes initiatives échouent.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Odin » Lun Sep 25, 2017 14:45 pm

Participer à The Voice et autres concours, c'est jouer à la loterie. Je suis sûr que tu peux trouver un autre moyen que de passer par ces émissions. Essai de voir si tu trouves du chant harmonique près de chez toi, je suis convaincu que c'est en faisant un travail spirituel sur ta voix que tu vas te faire remarquer.
Fais de l'Amour ta magie

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Lun Sep 25, 2017 15:38 pm

Oui j'ai déjà regardé, les 3/4 c'est beaucoup trop cher (100euros la leçon) ou je les sens vraiment pas.
J'en ai peut-être trouvé une mais il faut que je demande des infos parce qu'il n'y a quasi rien sur le site (le prix n'y est pas notamment).

Ma prof de chant m'a aussi dit que je devrais sérieusement me mettre à apprendre à utiliser mes dons (la guérison en particulier) pour m'en servir en chantant aussi. Le problème, c'est de nouveau le prix des formations. Je comprends pas cette vanité et vénalité des enseignants, ils vendent leur savoir à un prix inimaginable alors qu'ils sont censés le partager pour aider à soigner le monde, et s'ils rencontrent quelqu'un avec de plus grandes capacités qu'eux, ils le freinent pour pas qu'il/elle vole leur clientèle.

Je veux bien qu'il faille un min pour vivre mais là c'est carrément de l'escroquerie.

Avatar de l’utilisateur
Padawan
Modérateur orthographique
Messages : 629
Enregistré le : Ven Aoû 28, 2015 18:10 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Padawan » Lun Sep 25, 2017 19:58 pm

Dans son premier livre, Bardon donne une méthode d'initiation à la magie dans laquelle les clés sont données pour développer ses capacités de guérison, entre autre chose... ça coûte 50 euros, et c'est un excellent bouquin pour toute la vie...

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar bastet » Lun Sep 25, 2017 21:05 pm

Je ne suis pas fan de Bardon du tout.
Mais pour autant je ne vais pas critiquer, sauf à devenir désagréable.
Les clefs ne sont pas dans les livres mais en nous. Quand nous avons compris nos clefs personnelles, les livres ne sont que des supports de réflexion avec la capacité de filtrer.

Avatar de l’utilisateur
Padawan
Modérateur orthographique
Messages : 629
Enregistré le : Ven Aoû 28, 2015 18:10 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Padawan » Lun Sep 25, 2017 21:39 pm

bastet a écrit :Les clefs ne sont pas dans les livres mais en nous. Quand nous avons compris nos clefs personnelles, les livres ne sont que des supports de réflexion avec la capacité de filtrer.


Les livres de Bardon ne sont absolument pas des supports de réflexion. Celui qui part de ce principe ne peut qu'être déçu.

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Lun Sep 25, 2017 21:55 pm

Merci pour ces pistes, mais je n'ai pas besoin de développer mes capacités, ni de plus de théorie dessus de toute manière.
Ce dont j'ai besoin c'est de trouver quelqu'un qui puisse me montrer comment diriger les flux et les laisser s'écouler sans attache.
Il me faut de la pratique directe, et guidée. Tout seul, je risque de faire plus de mal que de bien, autant aux autres qu'à moi-même.
Je ne me fais pas vraiment de soucis de toute manière, je tombe toujours sur la personne qui me convient le mieux quand j'en ai le plus besoin

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Odin » Mar Sep 26, 2017 14:33 pm

Bardon en effet, j'ai testé (on a fait des ateliers sur le forums) mais je rejoins Bastet, en fait avec le recule je trouve qu'il représente l'antithèse de la magie. Aucune place à l'émerveillement, tout est technicité et concepts vaguement assimilés.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Jagannath » Mar Sep 26, 2017 19:47 pm

Mielikki : "Le problème, c'est de nouveau le prix des formations. Je comprends pas cette vanité et vénalité des enseignants"

Ne m'en parle pas. Franchement ça ressemble à rien comment des gens peuvent prétendre t'enseigner la guérison et s'enfonçant eux-mêmes dans la maladie? Il y a peu de chances que ces gens aient quoi que ce soit de vraiment bon à t'enseigner Valentin. Malgré tout il existe aussi des personnes qui transmettent selon les vraies systèmes initiatiques qui sont nécessairement bénévoles. Je ne sais pas trop quoi te dire tant le fait de les rencontrer n'est en rien imputable à une recette à effectuer ou à des prérequis "rationnels", et plus à un investissement global, mais quand même, ils sont là. Quelque part du moins. Probablement pas dans les pages jaunes mais surement là où d'autres personnes comme elles enseignent gratuitement.

As-tu toi-même enseigné gratuitement ce que tu sais Valentin? Je veux dire de façon durable, pas seulement occasionnellement un atelier sur les arbres quoi. Je te demande ça parce qu'en général, quand on attend un cadeau de la part de l'univers, et qu'il ne vient pas, le blocage vient du fait qu'on se demande comment obtenir quelque chose de Lui au lieu de se demander en quoi on peut participer soi-même à l'enrichir. Les premiers ne rencontrent jamais les enseignants puisqu'ils ne croisent pas leurs routes, les autres les rencontrent massivement puisqu'ils sont sur la même route qu'eux. Ce qui somme toute est assez logique.

Ceux qui pensent qu'il faut d'abord recevoir pour ensuite donner, en général, sont les mêmes que ceux qui ensuite demandent de l'argent en échange de leur enseignement. Celui qui est vraiment sur le chemin, c'est celui qui n'a rien mais qui donne quand même et ne pense qu'à donner. Celui-là n'a besoin de rien demander pour recevoir en abondance. Il n'a même pas le temps de finir sa pensée "j'aimerais ceci" que le "ceci" lui tombe dans les mains.

Mielikki : "ils vendent leur savoir à un prix inimaginable alors qu'ils sont censés le partager pour aider à soigner le monde, et s'ils rencontrent quelqu'un avec de plus grandes capacités qu'eux, ils le freinent pour pas qu'il/elle vole leur clientèle"

Je crois qu'il faut juste accepter que ces gens sont juste contre-initiatiques et ne peuvent enseigner que ce qu'eux-mêmes ont appris, à savoir... rien. Vraiment rien. Même si à l'occasion ils peuvent faire démonstration d'une guérison ou deux, cela reste du simple prodige sans aucune teneur spirituelle. Bref, il faut s'en détourner sans aucun regret. N'imagine pas que tu as loupé quoi que ce soit.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Jagannath » Jeu Sep 28, 2017 6:19 am

J'ai mis à la poubelle directement les derniers échanges, merci de respecter le thème du fil de discussion, surtout si vous êtes modérateurs c'est la moindre des choses de montrer l'exemple.

Quitte à recentrer j'aimerais juste signaler que le monde dans lequel nos efforts donnent des résultats garantis, c'est celui de notre foyer d'enfant. Où les parents nous encouragent en récompensant nos efforts. Dans une moindre mesure le monde de l'école où à force de bachotage on peut toujours avoir de bonnes notes même si on est nuls.

Par contre la vraie vie n'est pas comme ça. Si on agit de façon désintéressée, on n'est jamais perturbé par l'absence de résultats pour nos efforts. On est heureux d'avoir fait ce qu'on pensait bon et les résultats n'importent pas. Donc la réflexion actuelle est en plein dans le thème récurrent de Pandore à propos de l'attachement VS l'action inconditionnelle. C'est certainement normal que cet apprentissage soit difficile. Ce qu'il ne faut pas c'est camper sur la position que puisqu'on a fait un effort, c'est un DU de recevoir un résultat. Cette position rend malheureux et "fait pêter un câble".

J'ai bien entendu que tu ne veux pas de conseils intellectuels. Que ce que tu veux c'est un résultat ici et maintenant à tes efforts. Je ne te donnerai pas de conseil mais je te dirai simplement qu'on est tous (du moins les adultes ici) dans cette situation et que la cause de la douleur est l'attachement aux résultats. Je veux dire ce que tu racontes là on connait bien, vraiment. On a tous un mal fou à se détacher des résultats, mais il n'empêche pas que c'est réellement le secret de la paix intérieure. Ca ne veut pas dire qu'il y a quoi que ce soit d'immoral à rester attaché, ou qu'il y a le moindre reproche à faire à la personne attachée et qui souffre. Non. Mais il faut quand même lui dire la cause de la souffrance non? Autrement elle n'a aucune chance d'y mettre fin. S'il te semble que cette analyse est de trop dis-le moi je veux bien la supprimer.

Dans mon cas quand j'ai voulu "apprendre à prix raisonnable", j'ai bien vu qu'ici je ne trouverais pas. Je suis parti en Inde. Là il existe quand même une vaste conscience de la nature non payante de l'initiation. Le modèle est montré par des maîtres qui donnent sans cesse l'initiation de façon gratuite et qui acceptent même de vivre dans un inconfort permanent pour transmettre aux autres alors qu'ils pourraient très bien vivre dans la richesse et le confort. Ce genre d'exemple chez nous n'existe pratiquement pas, d'où la grande difficulté. Raison de plus pour essayer de le donner nous-mêmes. C'est quand même ce que j'essaye de faire l'air de rien quotidiennement ici et pas qu'ici. Tu sembles découvrir que c'est rare alors que ça devrait être naturel. Je te réponds donc qu'il faut nous-mêmes montrer l'exemple. C'est loin d'être un acquis pour l'occident. Vois ce que tu peux faire. Devant la frustration qu'implique la constatation que la transmission désintéressée est très rare, je crois, moi, qu'on peut trouver la satisfaction en faisant nous-mêmes ce qu'on réclame aux autres et que c'est même la seule solution pour mettre fin à cette frustration. Cesser de penser à ce qu'on veut acquérir et penser à ce qu'on peut donner, voilà ce que je recommande chaque jour. Parfois c'est difficile de faire ce pas, mais c'est justement quand c'est difficile que c'est le plus important de le faire.

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Jeu Sep 28, 2017 10:39 am

Valentin a écrit :Je ne me fais pas vraiment de soucis de toute manière, je tombe toujours sur la personne qui me convient le mieux quand j'en ai le plus besoin


Où ai-je laissé paraître une nécessité absolue de trouver quelqu'un ?
Quand j'exprime précisément le fait de ne pas m'en soucier parce que je sais que ça arrivera quand ça arrivera et comme ça doit arriver, pourquoi est-ce qu'on me prête des intentions que je n'ai pas ?

Je comprends bien que je ne suis pas tout seul sur pandore et que certaines clarifications sont utiles à tous, mais quand je fais une demande simple sur un topic qui m'est dédié, c'est demander la lune de la respecter ?
Tu m'excuseras si je ne me sens absolument pas concerné par tes interventions.

Je ne vais pas faire une liste des dons de soi que je passe mon temps à faire, je n'ai pas à me justifier, et même si parfois je le fais à contre-coeur, parce que j'aimerais aussi avoir du temps pour moi, je le fais quand même parce que les personnes qui me demandent de l'aide en ont besoin et ne savent pas faire autrement. Autrement dit, je n'attends rien d'elles en retour puisqu'elles n'ont rien à donner hormis de la gratitude, et je n'en veux de toute façon pas, ça me met mal à l'aise. Même les profiteurs, je leur donne de mon temps, alors que je sais pertinemment qu'ils ne me donneront jamais rien, simplement parce qu'eux aussi, à leur manière, ne savent pas faire autrement.

Je suis censé faire quoi en fait, me laisser bouffer jusqu'à la moelle avant d'oser penser deux minutes à moi ? Je crois pas non.
Je ne suis ni un saint, ni un avatar et je ne compte pas m'oublier complètement pour les autres.

Valentin a écrit :Je veux dire, le fait d'échouer ne provoque littéralement aucune réaction chez moi, je ne ressens rien du tout. [...] Ce qui m'affecte réellement, par contre, c'est le manque de perspectives qui résulte de certains échecs. [...] Je me retrouve bloqué de nouveau dans mes études (qui me font saturer à un point que je n'imaginais pas possible) sans échappatoire possible.


Encore une fois, je me demande si je parle français.
J'ai fait des auditions excellentes, je ne suis pas déçu, je n'aurais pas pu faire mieux.
Ce n'est pas parce que je ne suis pas pris que je n'ai pas de résultats, ils sont là et visibles/audibles par rapport à avant.

Je sature parce que je n'en peux plus de l'unif et de leur système de merde, des profs qui sont encore pires et je ne parle pas du reste.
Tout le monde croit que je ne fous rien alors que je dois donner toute mon énergie, surtout à certaines périodes, pour être performant tellement je fais ça à contre-coeur. Je suis en dernière année, mais plus j'avance plus ce système me donne envie de gerber.
J'ai l'impression de sacrifier ma sanité mentale pour des profs de merde, un système de merde, pour avoir un diplôme qui ne me servira de toute façon à rien puisque je ne ferai rien là-dedans. Malgré ma bonne volonté (forcée), le sort s'acharne tout le temps, je vais à l'unif en bus, ils sont en retard, j'y vais en voiture, je tourne 45mins en rond pour trouver une place de parking et au final, je ne sais pas aller au cours parce qu'il est trop tard. Ma mère est bien contente que je sois pas pris à ce genre de concours comme ça je peux "me concentrer sur mes études", comme si j'étais arrivé en 5ème par chance, et même quand je me dis "allez c'est la dernière, tiens-bon", y'a tous les éléments extérieurs qui se mettent contre moi.
Même si, de toute évidence, ça traduit simplement mes sentiments véritables, c'est pas ce que je veux.

À côté de ça, je n'arrête pas d'avoir des petites blessures physiques qui m'empêchent de faire mes sports, autrement dit, mes moments de détente, et plein d'autres trucs qui semblent se former juste pour construire le point culminant du pire agacement possible pour moi.

Bref, je ne considère pas que ce soit de l'attachement que d'oser demander quelque chose à sa divinité. Je n'ai pas dit "j'ai fait tout ça pour les autres alors accordez-moi ça", j'ai juste demandé "est-ce que je pourrais ... ?". Que ça ne me soit pas accordé, soit, c'est que c'est que ça devait pas se faire comme ça, j'ai assez confiance en elle que pour savoir qu'elle sait mieux que moi ce que je dois faire. Tout ce que je demandais, c'est si vous aviez des pistes pour savoir concrètement quoi, mais apparemment on ne parle pas la même langue.

Heureusement, j'ai assez de force que pour ne compter que sur moi-même même quand j'aimerais avoir un appui.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4347
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Totem » Jeu Sep 28, 2017 11:19 am

La divinité peut répondre aux désirs de l'être humains tout comme elle peut le mettre à l'épreuve pour une bonne raison à savoir l'aider à sortir de l'amnésie ou l'endormissement dans lequel il se trouve. On en revient à la question "Qui suis je".

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 986
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Huli » Jeu Sep 28, 2017 15:00 pm

Il y a des moments où rien n'est possible. C'est injuste, frustrant mais c'est comme ça. Tout est bloqué. Cela ne circule pas entre le Ciel et la Terre, comme dans l'hexagramme 12 (Pi) du yijing. Tout ce que l'on peut faire c'est patienter et attendre une réouverture. Il convient de rester fidèle à ses valeurs et de ne pas céder à la tentation des raccourcis malhonnêtes (mais ce n'est pas le style de la maison chez toi) ni à la facilité.

S'il t'est impossible de rester dans l'attente, profite de cet instant de blocage (l'autômne est redoutable pour cela) pour te recentrer, panser tes blessures, faire le vide de façon à être en mesure de percevoir les signes d'ouverture lorsqu'ils se produiront.

C'est dur mais il est en général aussi profitable de développer une forme d'humour vis à vis de ce type de moments oú la frustration peut faire très mal aux organes.
lei zou sha gui jiang jing

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Jagannath » Ven Sep 29, 2017 4:25 am

Val : "Où ai-je laissé paraître une nécessité absolue de trouver quelqu'un ?"

Dans la formulation claire de tes messages. "Ce dont j'ai besoin" c'est quand même une expression de nécessité forte :)

Val : "[...] pourquoi est-ce qu'on me prête des intentions que je n'ai pas ?"

Je te retourne le compliment : ou ai-je prétendu qu'il y a quoi que ce soit que tu fais mal ou que tu devrais faire?

Val : "Je ne vais pas faire une liste des dons de soi que je passe mon temps à faire"

Ce n'est pas demandé et ce n'est pas le sujet, le sujet c'est le détachement vis à vis des résultats qui est le secret pour éviter la frustration. Je pense que tu es conscient que la frustration -par sa présence même- est le témoignage même du fait qu'il y a attachement au résultat.
Est-ce que ce n'est pas clair?

Val : "Je suis censé faire quoi en fait, me laisser bouffer jusqu'à la moelle avant d'oser penser deux minutes à moi ? Je crois pas non."

Surtout pas. Et je ne te dis pas que tu DOIS rencontrer des gens pour t'apprendre ou qu'il y a la moindre nécessité, mais si tu VEUX les rencontrer quand même, il y a plus de chance des les rencontrer là où de nombreuses personnes travaillent ensemble de façon désintéressée (plutôt justement que s'épuiser seul et isolé dans son coin).
D'ailleurs je ne suis pas un adepte de toujours donner aux parasites. Je crois qu'il faut un peu de compassion, mais que chez une personne qui manque surtout de rigueur, il faut essayer de lui apporter de l'équilibre. Et parfois un "non" rend plus/mieux service. Mais je ne généralise pas, je ne doute pas que tu dois savoir et sentir dans le contexte puisqu'ici sur Pandore en général je vois bien que tu sais évaluer ces choses naturellement.

Val : "Je ne suis ni un saint, ni un avatar et je ne compte pas m'oublier complètement pour les autres."

Ecoute je suis dans les conseils pratiques,pas dans le bourrage de crâne spirituel. Les thèmes que tu as abordés sont la frustration et l'apprentissage. J'ai beau te dire que pour moi il n'y a aucune obligation morale ni à agir de façon désintéressée, ni aucune obligation morale à s'engager dans des structures de service désintéressé, tu interprètes mes observations comme des jugements moraux. Pour moi ça bloque pas mal la discussion vu que je ne ressens rien de tel qu'une envie de te pousser à faire quoi que ce soit.

Mais j'essaye de répondre à tes questions, et je maintiens soit tu as la conviction que tu n'as pas besoin de faire un pas vers eux parce que les enseignants arriveront à toi automatiquement (en quel cas je ne saisis pas ta plainte devant les difficultés) ou bien tu veux faire un pas dans leur direction et j'ai indiqué des clés essentielles, non pas avec la prétention de t'apprendre quoi que ce soit, mais avec la seule et unique intention de répondre aux questions que TU poses... Je vois mal comment je peux être moins intrusif que ça et pourtant quoi que je dises, c'est vécu comme une monumentale intrusion ou une moralisation systématique...

Valentin : "Je sature parce que je n'en peux plus de l'unif et de leur système de merde, des profs qui sont encore pires et je ne parle pas du reste.
Tout le monde croit que je ne fous rien alors que je dois donner toute mon énergie, surtout à certaines périodes, pour être performant tellement je fais ça à contre-coeur. Je suis en dernière année, mais plus j'avance plus ce système me donne envie de gerber.
J'ai l'impression de sacrifier ma sanité mentale pour des profs de merde, un système de merde, pour avoir un diplôme qui ne me servira de toute façon à rien puisque je ne ferai rien là-dedans. Malgré ma bonne volonté (forcée), le sort s'acharne tout le temps, je vais à l'unif en bus, ils sont en retard, j'y vais en voiture, je tourne 45mins en rond pour trouver une place de parking et au final, je ne sais pas aller au cours parce qu'il est trop tard. Ma mère est bien contente que je sois pas pris à ce genre de concours comme ça je peux "me concentrer sur mes études", comme si j'étais arrivé en 5ème par chance, et même quand je me dis "allez c'est la dernière, tiens-bon", y'a tous les éléments extérieurs qui se mettent contre moi.
Même si, de toute évidence, ça traduit simplement mes sentiments véritables, c'est pas ce que je veux."


Bon mais dans la vie c'est juste normal de ne pas avoir ce qu'on veut, c'est la norme. La récompense à tout c'est la vie d'enfant dans un foyer parfait, puis celle de l'élève modèle. Mais adulte ceux qui ne savent pas faire le deuil de ce monde dans lequel on a toujours ce qu'on veut, sont condamnés à être malheureux.
Je dis pas que tu dois faire quoi que ce soit Val, il existe des liens entre la paix intérieure, le bonheur et nos attentes. Je les décris. Tu en fais ce que TU veux je ne viendrai jamais te reprocher d'avoir préféré développer les attachements si cela te chante. Mais si tu nous racontes toutes ces frustrations, c'est bien que tu attends un commentaire de notre part non? Que peut-on faire d'autre que de souligner ce qui est la source des frustrations que tu exprimes?

Après j'attends rien de toi, tu peux continuer à grommeler ici jour après jour ça me va...

Val : "À côté de ça, je n'arrête pas d'avoir des petites blessures physiques qui m'empêchent de faire mes sports, autrement dit, mes moments de détente, et plein d'autres trucs qui semblent se former juste pour construire le point culminant du pire agacement possible pour moi."

Bon mais l'existence même d'un agacement n'est-elle pas le révélateur de quelque chose? Je veux dire tu as une vie idéale Valentin, la plupart des gens qui vivent dans la misère, la vraie, se plaignent moins que toi depuis quelques jours.
C'est pas une critique! Je t'en veux pas! Mais quand même est-ce que c'est pas clair que cette frustration n'est pas due à la réalité de ta vie insupportable (ta vie est un rêve pour 70% de la population de la terre) mais à une tendance à trouver de la frustration dans ta situation.

Je dis pas ça pour t'enfoncer ou t'humilier, c'est la même chose pour moi Valentin! Quand je suis frustré je me fais juste la même réflexion!
Qu'est-ce qui n'est pas clair là? Peux-tu objectivement nier que la frustration à une cause interne et qu'elle n'est pas la conséquence de la réalité de notre situation, mais du rapport que l'on entretient avec elle? Je crois pas dire une grosse bêtise quand même! Je crois même que tu as assez d'accord avec moi... Non?

Val : "Bref, je ne considère pas que ce soit de l'attachement que d'oser demander quelque chose à sa divinité. Je n'ai pas dit "j'ai fait tout ça pour les autres alors accordez-moi ça", j'ai juste demandé "est-ce que je pourrais ... ?". Que ça ne me soit pas accordé, soit, c'est que c'est que ça devait pas se faire comme ça, j'ai assez confiance en elle que pour savoir qu'elle sait mieux que moi ce que je dois faire. Tout ce que je demandais, c'est si vous aviez des pistes pour savoir concrètement"

Pour savoir concrètement quoi?
- Si cela allait t'être accordé? Non aucune piste, je ne sais pas l'avenir, je t'ai déjà fait part de diverses choses sur ce que les étoiles en disent apparemment (au moins en surface).
Je sais juste que des choses ne nous sont pas accordées, j'ai déjà fait de longs exposés sur les raisons pour lesquelles c'est ainsi avec les 3 types de karma etc. Je pensais avoir déjà fait le tour de la question plusieurs fois mais si tu as des questions précises, tâche de les formuler précisément.
- Comment l'obtenir? J'ai donné celles que j'ai, même si elle ne te plaisent pas ces pistes méritent peut-être quand même d'y jeter un oeil.

Val : "Heureusement, j'ai assez de force que pour ne compter que sur moi-même même quand j'aimerais avoir un appui."

Je ne sais pas si là tu cherches un appui ou quelqu'un sur qui passer tes nerfs sous n'importe quel prétexte, mais si tu cherches un appui, dis-nous comment on peut t'aider STP. Je suis pas devin. Et aussi parce que un coup tu as "besoin c'est de trouver quelqu'un", l'autre coup tu n'as absolument besoin de personne et tu n'as jamais demandé ça, etc. Genre j'ai quand même relu pour essayer de comprendre ce que tu attends de nous et à vrai dire c'est assez fuyant avec pour point commun que de toutes façons, à la fin, tu passes tes nerfs sur nous. Même si j'admets que certaines réponses que tu as reçues de la part de certains intervenants m'ont semblé assez maladroites sinon méprisantes -- j'ai supprimé les pires mais il en reste quand même qui me semblent très inadaptées, je veux dire, je peux comprendre aussi ton énervement, sauf que maintenant que ces interventions ont eu lieu, soit on essaye d'en tirer un enseignement (de l'énervement lui-même, pas des interventions méprisantes), soit on s'accroche à la frustration et on essaye de punir les intervenants pour leurs interventions... mais est-ce que ça va apaiser la frustration? Pas tellement sûr...

Dans tous les cas la légitimité de ta colère n'est pas remise en cause. C'est d'ailleurs le drame de la colère en général qu'elle a toujours de bonnes raisons. Je vais toujours proposer des options qui me *semblent* plus constructives, mais si tu décides de rester sur la colère, je ne vais pas te le reprocher, y'a pas de soucis, le fait que je parles des alternatives ne veut pas dire que je désapprouve ce que tu fais Val.

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Ven Sep 29, 2017 11:39 am

Betrand a écrit :Mais j'essaye de répondre à tes questions, et je maintiens que soit tu as la conviction que tu n'as pas besoin de faire un pas vers eux parce que les enseignants arriveront à toi automatiquement (en quel cas je ne saisis pas ta plainte devant les difficultés) ou bien tu veux faire un pas dans leur direction et j'ai indiqué des clés essentielles, non pas avec la prétention de t'apprendre quoi que ce soit, mais avec la seule et unique intention de répondre aux questions que tu poses... Je vois mal comment je peux être moins intrusif que ça et pourtant quoi que je dises, c'est vécu comme une monumentale intrusion ou une moralisation systématique...


Parce que je pense, peut-être à tort, que tu sais assez de choses sur moi et ce que je fais (et tu ne sais pas tout), pour savoir que je ne t'ai pas attendu pour déjà mettre tout ça en pratique. À partir de ce moment-là, j'ai effectivement l'impression qu'on vient me rabattre les oreilles en me disant que vu que je n'ai pas de résultats, c'est que je le fais mal, alors que je sais bien que non. S'il faut des preuves, j'ai déjà rencontrés plus d'une personne dont j'avais besoin, et rien qu'avec pandore, je crois que c'était déjà assez clair.
Je ne ressens pas une envie extrême de développer mes dons dans quelques domaines que ce soit, j'ai toujours certaines appréhensions, et c'est ça qui bloque la rencontre (en fait je pense que j'ai déjà trouvé quelqu'un, mais je ne sais pas si je suis près, ni si elle est prête non plus).

Bertrand a écrit :Je dis pas ça pour t'enfoncer ou t'humilier, c'est pas non plus une leçon de morale, en fait, c'est simplement la même chose pour moi Valentin! Quand je suis frustré je me fais juste la même réflexion! Je constate que si il y a frustration c'est qu'il y a attachement, c'est tout. Et je cherche à observer et comprendre au lieu d'accuser le système.
Qu'est-ce qui n'est pas clair là?


Le but de ta réflexion ?
Parce que j'ai une vie matérielle aisée, je n'aurais pas le droit de me plaindre ou d'avoir des moments de faiblesse ?
Je ne vois pas l'utilité de me comparer à d'autres, chacun rencontre les difficultés qui sont propres à son incarnation. C'est pas une compétition.

Bertrand a écrit :Il me semble aussi que tu sais très bien que parmi 1000 jeunes qui rêvent de devenir chanteurs il y en a peut-être 2 qui le deviendront et 2 autres qui vivront de leur voix de façon plus ou moins indirecte. Et les autres pas. Je suis assez épaté que *parce que c'est toi* tu sembles considérer que si ça ne t'est pas accordé, c'est forcément une injustice.


Et ailleurs tu disais que certains qui chantaient comme des balais ou qui avaient autant de présence scénique qu'un poteau électrique avaient la chance d'être connus alors que d'autres avec un vrai talent ne l'avaient pas alors qu'ils le mériteraient.
Il m'a fallu du temps pour apprécier ma voix et oser m'exposer, et j'ai assez confiance en moi maintenant pour savoir ma valeur, qui a, au passage, été confirmée par des professionnels de la voix.
Je n'aurais de toute façon pas eu besoin de ça pour ne pas m'arrêter à ce genre de réflexion, en fait, je ferai un beau pied de nez à tous ceux qui l'auront pensé une fois que j'aurai réussi.

Ce qui me frustre le plus en fait, c'est que j'essaye de communiquer clairement mais que plus ou moins personne n'a l'air de comprendre.

J'ai décidé, même avant de faire les auditions, de faire confiance à ma divinité d'élection peu importe les résultats, c'est pour ça que j'étais totalement serein en y allant et que tout c'est bien passé. Quand j'ai appris que je n'étais pas pris, évidemment j'ai été déçu, mais je suis vite passé à autre chose puisque je me suis dit que c'est que ça devait pas se passer comme ça et que ça arriverait autrement.
C'est que deux semaines plus tard, c'est-à-dire, après avoir recommencé les cours, et malgré ma bonne volonté ne rencontrer QUE des difficultés ne serait-ce que pour y assister que j'ai commencé à saturer. Je ne comprends pas, si c'est vers ça que ma divinité me porte, pourquoi dès le départ, tout se met contre moi pour que je sois bien dedans (ou même à défaut d'être bien que je sois dedans tout court), alors que quand c'était pour le chant, c'est venu naturellement si vite. Vu que j'ai pas 36 solutions et que je manque de perspectives pour réitérer ça dans le chant, je suis venu demander ici ce que je pouvais faire concrètement, à savoir, je sais pas, trouver un groupe, contacter des maisons de disque directement, commencer à apprendre à jouer d'un instrument pour pouvoir composer moi-même, bref, je n'en sais rien, c'est pour ça que je viens demander.
Et à part Odin qui m'a parlé de chant harmonique, on ne fait que me parler de trucs rien à voir, et me rabattre les oreilles avec de l'attachement aux résultats alors que je viens d'expliquer, il me semble clairement, que non, ce n'est pas ça la source de ma frustration.

Huli a écrit :S'il t'est impossible de rester dans l'attente, profite de cet instant de blocage (l'autômne est redoutable pour cela) pour te recentrer, panser tes blessures, faire le vide de façon à être en mesure de percevoir les signes d'ouverture lorsqu'ils se produiront.


Oui, je le ressens chaque année, particulièrement celle-ci parce que d'habitude je recharge mes batteries en été et je pars à l'étranger jusque mi-septembre (où il fait beau) pour éviter un peu la transition. Comme on a eu un été pourri et que j'ai pas vraiment eu de vacances, je suis fatigué et plus sensible à ça que d'habitude, et le fait d'avoir l'impression de ne pas avoir eu le temps de me poser ne facilite pas les choses non plus.
Bref..

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Jagannath » Ven Sep 29, 2017 16:51 pm

Valentin : "Parce que j'ai une vie matérielle aisée, je n'aurais pas le droit de me plaindre ou d'avoir des moments de faiblesse ?"

Tu as le droit de te plaindre autant que tu veux encore une fois ça ne m'ennuie pas. L'argument n'a pas pour but de te dévaloriser mais de te faire remarquer que la cause de la frustration est interne et non externe. A part cela il n'y a aucune utilité à se comparer. Ce qui est important c'est comprendre le mécanisme de la frustration, pas faire une performance. Qui te demande une performance? Pas moi Val :)

Valentin : "Et ailleurs tu disais que certains qui chantaient comme des balais ou qui avaient autant de présence scénique qu'un poteau électrique avaient la chance d'être connus alors que d'autres avec un vrai talent ne l'avaient pas alors qu'ils le mériteraient."

Et je pense que tu le mérites, mais la question n'est pas celle du mérite, malheureusement sur 100 qui méritent (mettons parmi les 1000) seuls deux auront la chance d'être détectés. Pas forcément parce qu'ils méritent plus. Encore une fois je ne veux pas te comparer, pour moi c'est toi que je choisirais Valentin ;)
Je veux juste montrer que le mécanisme de la frustration est interne et qu'il n'est pas lié à la notion de mérite.

Valentin : "pour savoir ma valeur, qui a, au passage, été confirmée par des professionnels de la voix"

Merci je suis content d'être parmi eux 8D

Valentin : "Quand j'ai appris que je n'étais pas pris, évidemment j'ai été déçu"

Je l'aurais été aussi :) y'a pas de mal, j'aurais l'air de quoi si je dénigrais l'attachement, le jour où je serai moi-même pris en flagrant-délit? Ridicule non? Ce n'est pas une insulte que je parle des attachements, tu admets toi-même ne pas être un saint, je te rassure, moi non plus j'en suis pas un!

Résumons la situation, je te dis en gros que tu n'es pas un saint, que des attachements existent encore et que la preuve c'est qu'il y a une frustration. Cet argument est valable pour moi aussi, ce n'est PAS une dévalorisation, réellement pas. D'ailleurs tu le dis toi-même aussi d'une autre façon. Mettons que la situation soit inversée, que c'est toi qui me dis "Jagan t'es pas un saint", je serai vexé aussi parce que c'est toujours vexant et j'admettrais quand même (comme toi) que c'est une information exacte. Donc ce qui me vexe c'est que ce soit toi qui me le dise. Je n'ai plus qu'à remettre la situation à l'endroit pour bien voir que ta frustration n'a rien d'une faiblesse du moins rien d'une faiblesse que moi je n'aurais pas et que je serais en position de railler. Je ne peux pas t'en tenir rigueur ou le critiquer. Donc pourquoi je l'ai fait si c'est pas pour te critiquer? Il doit bien y avoir une raison. Je pourrais remarquer simplement à ce stade que j'essaye de faire aux autres ce dont je considère que ça m'a aidé moi. Dans une certaine mesure, avec des erreurs de jugement, mais globalement avec sincérité.

Ce qui est sûr c'est que ta réaction ne me choque pas et que je n'ai absolument pas raison ou tort ou une quelconque supériorité à revendiquer.
Dans les faits cet apprentissage là je ne peux pas le faire sur Pandore parce que la situation est biaisée : je suis le webmaster. Mais il y a bien des endroits où je ne suis qu'un débutant de la dernière pluie. C'est tout à fait certain que le système Pandore est biaisé, j'ai toujours dit que le système même me met dans la position la plus facile -trop facile- mais ce biais a une vertu quand même, et à vrai dire j'apprends d'autres choses par Pandore. La vérité c'est que je ne tiens pas la spiritualité comme supérieure à d'autres domaines comme par exemple le chant où tu me surpasses considérablement. Surtout quand la spiritualité n'est que théorique comme ici. N'importe qui pourrait faire la même chose. Mais si quelqu'un d'autre le fait (mettons Odin ou Totem) je vais quand même chipoter et me mettre de ton côté contre lui ou elle. On voit bien que ce n'est qu'un jeu de rôles. Pourquoi des gens comme Odin, Totem ou Valentin acceptent-ils cette injustice flagrante? A vrai dire il y a une vertu dans tout ça. Mais ça ne me donne pas pour autant de légitimité. Le système est ainsi, c'est tout. Je suis moi-même très surpris de vous voir supporter ça et pour te dire le fond de ma pensée, je vous trouve dans la situation que cela crée d'une certaine façon très supérieurs à moi, puisque vous acceptez un rôle plus difficile sans broncher ou juste un peu (comme toi Valentin en ce moment mais très franchement je te donne assez raison de t'insurger, sans pour autant dévaloriser mon rôle non plus qui est un rôle ni plus ni moins).

Valentin : "C'est que deux semaines plus tard, c'est-à-dire, après avoir recommencé les cours, et malgré ma bonne volonté ne rencontrer QUE des difficultés ne serait-ce que pour y assister que j'ai commencé à saturer. Je ne comprends pas, si c'est vers ça que ma divinité me porte, pourquoi dès le départ, tout se met contre moi pour que je sois bien dedans (ou même à défaut d'être bien que je sois dedans tout court), alors que quand c'était pour le chant, c'est venu naturellement si vite."

Et bien sans doute parce que nous ne recevons pas toutes les grâces automatiquement mais seulement certaines. C'est justement pourquoi il faut apprendre à accepter la frustration. On a juste pas le choix. Il y a sans doute quelqu'un qui a été pris et qui ne comprend pas pourquoi à lui cela demande tellement d'efforts de chanter bien tandis que pour d'autres comme toi c'est si facile. Je veux dire que la frustration est écrite d'avance.

Crois moi j'aimerais vraiment que tu sois pris :)

Valentin : "Vu que j'ai pas 36 solutions et que je manque de perspectives pour réitérer ça dans le chant, je suis venu demander ici ce que je pouvais faire concrètement, à savoir, je sais pas, trouver un groupe, contacter des maisons de disque directement, commencer à apprendre à jouer d'un instrument pour pouvoir composer moi-même, bref, je n'en sais rien, c'est pour ça que je viens demander."

Je te remercie pour ce décodage. C'est un immense avantage de savoir comment ça marche vraiment. (Avantage que je n'ai pas) Les personnes du milieu sauraient te répondre. Moi pas trop. Et ce n'est pas par manque d'envie, j'aimerais vraiment te donner le "truc" pour percer : il y a sans doute diverses choses à faire maintenant pour pousser tes chances au maximum. J'en connais d'autres qui se posent les mêmes questions, un à la guitare, un autre à la basse etc. Et à qui je n'ai pas su répondre. Je devrais peut-être vous présenter mais je suis pas sûr : à vrai dire tu as plus de courage qu'eux. Eux ont fait des groupes, qui ont fonctionné un temps. Ils ont joué en concert dans des salles modestes mais pleines à craquer et avec une belle ambiance. Sur la base de l'expérience de ces amis j'aurais envie de te dire de monter un groupe parce que c'est quand même le moyen d'écrire tes propres chansons ou de chanter les leurs et de vraiment t'amuser. Là je suis tout à fait sûr que ton talent serait apprécié (pas forcément exploité à fond en revanche). Est-ce que dans un premier temps cela te suffirait? Si oui c'est vraiment une option.

Mais mon idée principale puisque moi je ne sais pas ce qui est la meilleure chose à faire, c'est de te dire de demander à ceux qui savent. Réclamer jusqu'à avoir les bons conseils. Avoir l'audace et l'humilité de demander, demander encore. Il y a des sortes de maîtres dans ce domaine auquel toi et moi nous ne connaissons à vrai dire pas grand chose et parfois il faut les solliciter encore et encore jusqu'à ce qu'ils se décident à nous aider. Une des clés je pense c'est l'insistance. La capacité à ne pas abandonner après un refus. C'est quand même une des clés dans tous les domaines. Je ne sais pas si tu la comprends, en s'observant soi-même on peut saisir le problème. Par exemple si une personne insiste beaucoup pour que je me presse de faire son thème et si elle sait le faire en respectant quand même ma situation (qui est que j'aimerais faire toute cette liste d'attente mais que je ne peux pas) je finirai par craquer. L'enthousiasme nous touche toujours beaucoup. Personne devant un enthousiasme vraiment fort n'a envie de dire "non". C'est une chose étrange parce que cela signifie à un moment donné qu'on doit faire quelque chose qu'on considère comme injuste : s'imposer. Et bien malgré l'injustice je crois qu'il faut savoir le faire. C'est en lien avec la vertu dont j'ai parlé plus haut qu'il y a à jouer le rôle malgré son injustice. Si tu y réfléchis bien c'est ridicule que je m'impose comme Webmaster ici. C'est injuste. Parfois il faut transcender cette notion de justice pour quelque chose de supérieur. C'est un des travaux importants dans l'arbre de la Kabbale (juste pour dire à gros traits : l'art est en Tiphereth qui est au-dessus de la justice), même si tu ne me crois peut-être pas, c'est réellement le genre de travail que je propose avec les "injustices" de Pandore. Je sais que débloquer ce "truc" est un point critique autant pour la spiritualité que pour des choses mondaines comme la réussite dans un domaine artistique. Mais c'est très subtil parce qu'il ne s'agit pas de dire "je suis plus important que vous" (c'est une impasse) mais de contempler un ordre supérieur en admettant qu'on a un rôle à y jouer. C'est pourquoi d'un côté je suis en quelque sorte "de ton côté" (même contre moi-même paradoxalement) quand tu t'insurges contre l'injustice, mais je continue quand même. C'est un noeud énergétique qui doit sauter. Pour qu'il saute convenablement il faut cependant beaucoup d'amour et d'action désintéressée. Et c'est un sujet sur lequel les maîtres nous font beaucoup travailler dès qu'on les fréquente et qu'on veut progresser. On voit très régulièrement les maîtres soumettre les étudiants sincères à l'injustice pour se faire, j'ai contemplé la chose régulièrement. Souvent il faut l'expérience dans le sens inverse d'abord (comme la mienne que je confie plus haut sur le sujet des thèmes par exemple) c'est aussi la raison pour laquelle j'encourage le service désintéressé. Il y a une bonne façon et un bon moment de s'imposer, une façon qui n'est pas égotique. Là il y a une grâce spéciale. Mais pour que le mécanisme se mette en place au moment où on aura une opportunité à saisir, il faut l'avoir entraîné auparavant. Sans me jeter des fleurs c'est quand même le genre de truc subtil sur lequel j'essaye de donner un entrainement.
Ca ne me rend pas meilleur ni ne me donne de légitimité à me montrer injuste (je le suis c'est tout) mais je sens quand même certaines énergies, même au travers d'un forum. Je ne peux pas faire autrement d'ailleurs, ces informations m'envahissent depuis toujours. Si j'ai fini Webmaster ici c'est aussi pour donner un sens à ça, pour ne plus le subir mais plutôt le mettre au service de quelque chose.

Et même si tu me trouve horriblement vaniteux, je crois, moi, que cette discussion n'est pas inutile. Même aux moments où elle t'a le plus agacé. Mais ça ne signifie pas que tu dois boire ce que je dis : tu es très bien dans le tien, de rôle. On voit même que cette frustration accouche d'une certaine énergie. Plutôt bonne en définitive. Et même s'il te faut te passer les nerfs sur moi pour réussir : fais-le. Je suis volontaire. Sois injuste avec moi autant que tu veux si c'est pour réussir dans la musique. Si je pouvais, je serais un de tes concurrents, juste pour que tu m'écrase sur la route de ton succès.

Bref mon conseil c'est de chercher les gens qui savent et leur tirer les vers du nez par tous les moyens. Chercher ceux qui ont le pouvoir te de faire percer et leur dire "c'est moi c'est moi c'est moi" encore et encore. Jusqu'à ce qu'ils n'aient plus le choix. C'est une chose qu'il ne faut jamais faire, c'est très injuste. Sauf quand il faut la faire. Ce n'est pas contradictoire avec l'idée de faire un groupe, mais ceux qui parviennent au succès, aussi injuste et vaniteux que ce soit, mettent leur succès avant tout le reste, groupe compris. Et c'est ce que je te conseille de faire si tu veux le succès. Ne te demande pas si tu le mérites : décide que tu le mérites et ne revient plus sur cette décision jusqu'à ce que tout le monde te dise que tu l'a eu parce que tu le le méritais. Et si cela ne fonctionne pas, n'aies aucun regret. Tu ne dois avoir des regrets que pour les opportunités que tu ne t'es pas appropriées, pas pour celles que tu t'es appropriées de façon injuste.

Mais quand même, je maintiens que s'il n'y a pas d'attachement au résultat, il ne peut mécaniquement et par définition pas y avoir de frustration. Na.

Avatar de l’utilisateur
Padawan
Modérateur orthographique
Messages : 629
Enregistré le : Ven Aoû 28, 2015 18:10 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Padawan » Sam Sep 30, 2017 11:33 am

D'après mon expérience personnelle, ces situations de blocage dans nos perspectives du moment ne doivent pas forcément être interprétées comme des mises à l'épreuve, mais aussi comme des invitations à nous décentrer et à nous ouvrir à de nouvelles perspectives.

Ce qui ne veut absolument pas dire que les perspectives du moment doivent être abandonnées, mais éventuellement mises un peu en attente pour mieux y revenir après avoir élargi ses perspectives sur d'autres aspects importants de notre vie, qui auraient été un peu négligés.

Il y a d'ailleurs là sans doute un lien avec les petites blessures physiques.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Odin » Sam Sep 30, 2017 13:18 pm

Je me suis inscrit aux ateliers de chant harmonique (en jouant un peu aux dés car j'ai aucune idée de mes disponibilités prochaines), ça dure jusqu'à Juin (un cours par mois) je pourrais te montrer ce que c'est quand je serai apte... ça me permettra aussi de développer ma relation avec l'enseignante, on essayera de s'organiser une rencontre quand on sentira que c'est le bon moment.
Fais de l'Amour ta magie

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Sam Sep 30, 2017 15:26 pm

Bertrand a écrit :Pourquoi des gens comme Odin, Totem ou Valentin acceptent-ils cette injustice flagrante?


Tu m'excuseras mais pour le coup, c'est plus un contre-exemple qu'autre chose. Peut-être pas Totem, quoi qu'elle ne se laisse pas marcher dessus non plus, mais Odin et moi ne nous serions pas faits bannir autant de fois qu'on a de doigts sur une main si c'était le cas.

Le fait qu'il y ait un rôle ne justifie pas tout, et ne cache certainement pas certaines tendances non plus.
De mon côté, je suis immédiatement censuré ou dégagé dès que je les mets en évidence (même si ok, je n'y mets généralement ni la forme, ni l'intention) donc ne joue pas au surpris quand on doit "supporter ça" parce qu'à part pour me passer de la pommade, et c'est carrément inutile, c'est un peu me prendre pour un con.
Sache bien que si je n'étais pas conscient du fait que tu fais tout ton possible pour aider le monde, même si pour ça tu dois passer par certaines manipulations subtiles, je t'aurais envoyé royalement chier depuis bien longtemps (et je le fais occasionnellement, de toute manière :)).
Mais ça n'est pas le sujet de toute manière.

Bertrand a écrit :Les personnes du milieu sauraient te répondre. Une des clés je pense c'est l'insistance.


Mon expérience m'a appris autre chose.
C'est peut-être juste moi, mais je suis quelqu'un d'insistant que je veux quelque chose, du coup j'ai peut-être pas le même rapport que d'autres d'un point de vue karmique ou que sais-je.
J'ai déjà contacté plusieurs personnes, plusieurs fois. À l'image des concours, où on ne peut pas dire que je n'insiste pas, je n'ai pas eu de réponses ou pas celle que j'espérais.

Ce que j'ai remarqué, par contre, c'est que c'est parce que j'ai agi chaque fois de manière calculée en quelque sorte. Du style "si je fais ça, alors ça".
Et chaque fois, j'ai fait ci et ça n'a pas donné ça.
Alors que quand je suis pris d'une impulsion, à défaut d'avoir ce que je veux, j'ai au moins droit à une réponse.

Après, je ne suis pas contre le travail au corps, j'ai quand même réussi à ce que ma mère cède pour avoir un chat, à côté de ça, le reste, c'est du pipi de chat. Mais j'ai l'impression que dans le domaine artistique, l'insistance ferme des portes, pour moi en tout cas.
Peut-être parce que je n'insiste pas de la bonne manière aussi.

Bertrand a écrit :je crois, moi, que cette discussion n'est pas inutile.


Si je la trouvais inutile, j'y aurais mis court.

La seule chose que j'écrase, ce sont les obstacles. Je ne me sens en concurrence avec personne, parce que je suis unique, comme n'importe qui.
Et je suis tout sauf quelqu'un d'injuste.

Bertrand a écrit :décide que tu le mérites et ne revient plus sur cette décision jusqu'à ce que tout le monde te dise que tu l'a eu parce que tu le le méritais.


Si je ne le pensais pas, je ne réagirais pas comme ça non plus.

Padawan a écrit :D'après mon expérience personnelle, ces situations de blocage dans nos perspectives du moment ne doivent pas forcément être interprétées comme des mises à l'épreuve, mais aussi comme des invitations à nous décentrer et à nous ouvrir à de nouvelles perspectives.


Oui, d'après mes expériences aussi, mais d'habitude je n'ai jamais de problèmes pour rebondir, là c'est un peu les sables mouvants.
Je travaille sur plusieurs blocages depuis un petit moment et c'est hyper frustrant parce que je les sens prêts à sauter mais ça ne vient pas encore, c'est ça qui provoque des tensions dans tout mon corps.
Le karaté et le sport m'aide à atténuer ça mais quand je suis blessé et que je ne peux pas y aller, c'est encore pire.
Je crois que je vais aller faire une séance de reiki pour m'aider un peu.

Merci Odin, j'espère que tu pourras y aller le plus possible parce que ça sera de toute façon extrêmement bénéfique :p

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 571
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Shou » Sam Sep 30, 2017 18:20 pm

Il y'a quelques années lors de mes études un formateur en psychiatrie nous racontait le cas d'un enfant souffrant de graves problèmes psychiques : retards psychomoteurs importants, signes d'autisme divers, absence totale de comportements sociaux etc. De plus cet enfant ne semblait pas du tout capable de discerner qu'il était un individu à part entière. Le test suivant avait été réalisé : il avait été plongé dans un bain. Puis les médecins introduisaient des objets dans la baignoire. L'enfant réagissait à la présence de ces objets comme s'ils appartenaient à son propre corps.
La grossesse serait passer normalement, accouchement eutocique, pas d'antécédents familiaux particuliers.
Le problème était donc comportemental. Et les médecins se sont tournés vers la mère. Et ce qu'ils ont découvert les a stupéfait.
Cette femme ne supportait pas les pleurs de bébé, et avait tout le temps peur que son enfant manque de quelque-chose. De ce fait elle passait la journée à le nourrir, le changer, le dorloter. Et ainsi pas une seule fois il n'éprouvait le sentiment de la frustration ou de l'inconfort.
Donc peu stimulé il a continué à végéter. Est resté au stade de nouveau-né.
Tout cela pour dire que la frustration nous élève. La souffrance nous pousse vers la lumière et nous fait grandir. Ce que l'on perçoit comme négatif a tout de même l'avantage de nous enseigner la patience, l'humilité, la force, l'adaptabilité etc.
Il s'agit parfois de changer de jugement sur les choses.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Jagannath » Mer Oct 04, 2017 8:36 am

Shou, je suis d'accord avec ton raisonnement et tes conclusions, mais plus que méfiant méfiant pour l'histoire de ce bébé. Ca fait des années que les psy se plantent magistralement en essayant d'expliquer l'autisme par le comportement de la mère, et malgré le fiasco, certains continuent d'insister dans cette voie culpabilisante et simplement totalement erronée. Malheureusement la maladie est plutôt semble-t-il le fruit d'un fragile déséquilibre dans la flore intestinal et l'action combinée des vaccinations etc. Les parents pourraient s'y prendre autrement avec l'enfant, le résultat serait le même. Après si l'enfant a guéri complètement après avoir rencontré l'inconfort, je veux bien, mais je ne crois pas que l'histoire le mentionne et pour cause. En outre, on est tous d'accord que les difficultés nous font grandir et que plus c'est difficile plus ça nous fait grandir.
Valentin le sait aussi. Je trouve un peu facile de répondre ça plutôt que d'essayer de répondre aux questions posées par l'interlocuteur. Bon dans la mesure ou Valentin a déjà exprimé son exaspération (assez clairement quand même) je me dis qu'il doit avoir un peu raison quand il ressent que vous faites exprès. Mais enfin je comprends aussi ton intervention, je vais y revenir.

Le fait est : c'est quand même important pour lui cette réussite dans le chant. Il y a effectivement je le pense puisque je l'ai dit et redit, un problème d'immaturité dans la manière d'accueillir l'échec qui ne serait pas un problème et que je n'aurais pas mentionné avec autant d'insistance si je ne pensais pas que c'est justement un des obstacles pour la réussite ce côté enfant gâté. Valentin affirme que non ce n'est pas vrai, le problème est que ce faisant il continue de donner cette impression, et vrai ou pas, c'est une énorme difficulté. Si ça l'arrange de dire que non il n'est pas un enfant gâté je veux bien, reste qu'il doit au moins admettre qu'il lui faut travailler sur l'impression qu'il donne et admettre que nos conseils dans ce sens sont nécessaires. La manière dont il a formulé les choses ici est clairement ressentie par tous : "comme c'est moi, la réussite est un du". C'est ce que nous ressentons dans ses lignes et il peut contester l'accusation, mais il ne peut pas contester le ressenti. Il dit que ce n'est pas le cas, le problème est que si c'est l'impression qu'il donne, les producteurs vont avoir envie de lui mettre des baffes, pas de l'aider! Valentin a une voix magnifique, c'est un don divin, mais ceux qui parviennent au succès en général ont un autre don divin : celui de surpasser les échecs immédiatement et de rester enthousiastes et positifs. Ce n'est peut-être pas le but final d'un chanteur mais c'est certainement le meilleur allié pour réussir. Valentin dit qu'il est désintéressé, nous on voit ressent bien que non et même en supposant que le ressenti est faux, ce ressenti va lui fermer toutes les portes de façon certaine. Donc je me doute que si tu as fait cette intervention Shou, de même que Totem ou Bastet même si j'ai supprimé, c'est par bienveillance et parce que toi aussi tu vois bien l'impasse dans laquelle Valentin se retrouve. Il faut effectivement travailler sur les deux tableaux. Et parfois enrober un peu quand on voit bien qu'il n'est pas prêt à entendre. Alors oui Valentin, j'ai enrobé, ça ressemble à de l'hypocrisie ou à de la flatterie, mais bon, la réalité c'est qu'il n'y a que ça que tu supportes qu'on te dise!

Valentin, quand tu dis que tu n'y mets pas la forme c'est en dessous de la réalité. Insister dans la joie et l'enthousiasme de montrer ce qu'on veut montrer, d'offrir ce qu'on veut offrir, oui, taper du pied, non. J'espère que tu fais preuve de plus de maturité devant les professionnels que ce que tu fais ici quand même! Jusqu'ici dans la discussion je le tenais pour acquis ayant quand même pas mal de considération pour toi, mais à la tournure des événements, j'en doute de plus en plus. Maintenant tu pourras me dire et me redire que non tu n'es pas immature (!!!) il reste clairement que tu ne peux pas contester que c'est l'image que tu projettes, et ce d'autant plus que tu clames le contraire, et que cette image, elle pose un gros soucis. Accuser ceux qui te la renvoient (et le font quand même avec bienveillance) de mal te comprendre ne résoudra rien : tant que cette image tiendra, et même si c'est la faute de la terre entière et pas la tienne, ça reste le problème qu'il faut résoudre. Parce que ce système de l'injustice que Bastet ou Totem ou Odin supportent (oui très bien) est quand même beaucoup à l'oeuvre aussi lorsque je supprime leurs interventions et quand je reprends Shou alors qu'au final, elles sont tout aussi bienveillantes que la mienne. Tu vois c'est un jeu de diplomatie, que je suis forcé de faire (ou alors de laisser courir et de ne pas te répondre), mais qui ne me réjouit pas.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Odin » Mer Oct 04, 2017 15:36 pm

Je pense qu'il ne faut pas hésiter à demander à Mère Meera. Elle a aidé à débloquer une première situation, elle aidera pour la suite. Il faut faire une demande à la fois et bien aller au fond des choses, bien intégrer ce qu'elle débloque. Elle répond très vite. Peut-être qu'Elle va dévoiler un chemin inattendu. Il faut être prêt à tout, juste accueillir, faire confiance. Là je sens que tu te sens désemparé. Mais quelque part c'est ce qu'il faut, c'est là qu'elle peut intervenir : quand on n'a plus le choix on la laisse plus facilement oeuvrer. Nos avis importent peu, on est impuissants pour t'aider vraiment, même quand on veut faire bien on s'y prend mal. Par contre avec Elle, c'est immédiat et chirurgical. Si tu lui gardes une part de moules-frites elle va venir encore plus vite.
Peut-être est-ce judicieux de demander pour les études aussi ? Pour ton chemin de vie. Ça va sûrement ensemble tout ça. Je lui ai demandé du boulot, le lendemain j'en avais.
Fais de l'Amour ta magie

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Mer Oct 04, 2017 20:16 pm

Ce n'est pas parce que je n'ai manqué de rien en étant enfant que j'étais un pourri gâté, déjà mon imagination me suffisait donc je n'avais pas envie de grand-chose, et ensuite, j'ai plus été élevé par mes grand-parents que par mes parents qui travaillaient tout le temps, et c'était une éducation à l'ancienne, à la ferme, et j'étais parfaitement heureux avec ça. D'ailleurs si je n'avais pas été élevé "à la dure", je n'aurais jamais pu développer autant de subterfuges pour obtenir ce que je voulais s'il m'arrivait de vouloir quelque chose. Je n'ai pas une famille qui aime bien les manières, et si je persistais on me tapait dans la cave ou on me menaçait avec des orties et le message était vite compris.

Donc l'histoire de Shou, dans mon cas, c'est plutôt dans le sens inverse. C'est en grandissant que je développe des désirs profonds par rapport à certaines choses jusqu'à parfois ne voir que ça plutôt que ce que j'ai déjà. C'est peut-être un tort, mais évidemment quand on essaye de construire quelque chose et qu'à cause d'un seul truc il y a une réaction en chaîne et que tout tombe, on peut avoir un moment où on est perdu et où on en a marre, surtout quand le sort s'acharne, avant de réaliser qu'on est toujours bien chez soi.

Venir me sortir 46 généralités sur ma façon de me projeter et compagnie sur base d'une réaction où je me laisse aller (ici) parce que c'est le seul endroit où je suis censé pouvoir le faire et ne pas être remballé (en théorie), ça me gave, parce que ça ne fait qu'attiser les sentiments de ma réaction alors que je ne venais absolument pas chercher ça ici.

On est sur un forum, au passage, donc non seulement vous n'avez aucune idée de comment je suis en réalité, mais en plus il manque ici cruellement de facteurs pour pouvoir faire ce genre de généralités, d'où le fait que parfois, je ne me sens absolument pas concerné, et tu peux insister si tu veux, l'étiquette que j'ai sur un forum c'est le cadet de mes soucis.

Dire que je ne fais pas d'effort sur la forme par contre, non. J'en fais beaucoup, même si c'est pas perçu, quand je n'en fais pas c'est parce qu'on m'a cherché/énervé etc. mais c'est parce que j'ai décidé que ça ne valait pas la peine que j'y perde mon temps.

Maintenant je ne nie pas que je peux être immature non plus, de toute façon il me semble que tu m'as dit que mes planètes n'étaient pas prêtes de l'être, mais quand je viens précisément dans l'optique d'exposer mes problèmes, il faut pas être Sherlok pour savoir que je ne viens pas mettre mes qualités en évidence. Je ne cherche pas à briller ici, je cherche à m'améliorer, chacun ses motivations.

J'ai fort conscience de l'image que je renvoie et je n'ai aucun mal à adopter les rôles nécessaires pour que ça convienne à la situation pour autant qu'il soit défini. Quand je chante, je ne joue pas de rôle. Les interviews et compagnie, je sais charmer en étant spontané. Je ne leur ai pas plu en étant naturel, et perso j'ai pas envie de devoir calculer quoi faire et construire un personnage pour la seule chose qui nécessite d'être authentique à 100% si on veut réellement livrer quelque chose. Je suis sûrement pas assez commercial pour eux, que sais-je.

Bref, tout ça pour dire que je crois quand même avoir le droit de me laisser aller et de souffler, si ça plaît pas et que ça rajoute de la colle à l'étiquette qu'on m'applique déjà, j'ai envie de dire que je m'en fous, à partir du moment où les gens ont décidé de m'en coller, je vais pas me battre et perdre mon temps à essayer de leur prouver le contraire alors que ça ne m'apportera rien (à l'évidence, c'est pire quand j'essaye de me justifier).

Odin, oui, mais au final, je n'arrive pas à mettre de mots à ma demande, et c'est peut-être ça qui amène autant de confusion et de frustration.
Je sens quelque chose dans ma gorge qui est bloqué et qui a envie de sortir, mais je ne sais pas dire quoi, je ne sais pas non plus quoi faire pour que ça se/me libère, et ça m'empêche même de chanter pour le moment.
Mes études, je vais les terminer, quitte à perdre 4-5 ans autant avoir un diplôme et pas avoir souffert pour rien, au moins ma mère sera contente et peut-être qu'elle me lâchera un peu, ça fera une pression en moins.

Je pense que mon problème c'est que j'ai un univers musical défini mais que je ne l'incarne pas à cause de tous les rôles que je dois jouer par nécessité (courtoisie, politesse, unif et compagnie) et que ça crée une dissonance autant dans mon apparence quand dans la sincérité de mon chant.
Faut que je trouve mon style, que j'assume et que j'en prenne les pleins pouvoirs et à partir de ce moment-là, je pense que plus rien ne m'arrêtera, mais je ne sais pas si je suis prêt pour tout (à tout) pour le moment. De toute manière, je suis bien conseillé, je dois juste, encore une fois, lâcher prise et accepter l'aide qu'on m'offre. Je vais essayer de trouver le fond de ma demande et j'essaierai de nouveau avec Mère Meera. C'est juste que je ne sais pas quoi demander en fait. (j'ai pas compris l'histoire des moules-frites par contre :D )

Je suis tout le temps fatigué en ce moment et je dois courir partout, malheureusement, ça ne fait que commencer donc difficile de se recentrer mais bon pas le choix.

Avatar de l’utilisateur
Shou
Messages : 571
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Shou » Jeu Oct 05, 2017 21:36 pm

C'est dur de devoir jouer un rôle, de devoir plaire, être complaisant, conciliant, conforme à une image, une éthique, une norme, rentrer dans les cases, remplir les "grands critères de réussite sociale".
On voudrait être libres on ne l'est pas. On pense se démarquer du commun des mortels alors que nous n'y arrivons pas.

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 986
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Huli » Jeu Oct 05, 2017 22:23 pm

On exagère la nécessité de présenter au Monde un ou plusieurs personnages et on sous-estime les effets néfastes que cela entraîne.

Chercher assidûment celui qu'on est vraiment.
Comprendre celui que l'on croit être.
Lâcher celui qu'on prétend être.

On peut être authentique pour autant qu'on reste un peu poli et qu'on n'accorde pas trop d'importance à nos opinions (et qu'on ne se sente pas obligé de les infliger à tord et à travers).
lei zou sha gui jiang jing

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Jeu Oct 05, 2017 23:25 pm

Faudrait éviter de tout dramatiser, Shou.

Huli, répondre à "Qui suis-je?", c'est le travail de toute une vie. Tout le monde joue un rôle en permanence. Dans l'idéal, évidemment que tout le monde aurait la possibilité de jouer celui qui est le plus proche de ce qu'ils pensent être leur "moi profond", mais il y a des contextes où on est forcé de "pousser le vice", si on peut dire.

Je ne crache pas sur les rôles qui me pèsent, ça reste une source d'apprentissage, et perso, je pense que ça peut mener à un réel questionnement quand on se rend compte qu'on en a marre de jouer tout court.
En attendant, les rôles forcés m'obligent à travailler sur des qualités que je n'ai pas, ou peu, et ça sera comme ça jusqu'à ce que le contexte change.

Je sens bien que ça m'affecte, mais d'une part, je n'ai pas le choix, et d'autre part, je n'oublie pas que c'est un rôle que je ne devrai subir que temporairement, donc même s'il me tarde d'en finir, faudra bien faire avec.

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 986
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Huli » Ven Oct 06, 2017 0:30 am

L'adoption de personnages et en général tout ce qui t'éloigne d'un certain alignement est particulièrement néfaste pour quelqu'un comme toi. Mais il semble que tu aies déjà bien identifié ça.

Ce que j'ai formulé est un truc très important dans la théorie de l'esprit de ma tradition. Cela peut avoir l'air trivial ou convenu mais ça ne l'est vraiment pas.
lei zou sha gui jiang jing

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Ven Oct 06, 2017 15:48 pm

Huli a écrit :pour quelqu'un comme toi


C'est-à-dire ?
Il y a d'autres personnes pour qui c'est moins/pas néfaste ?

Dans la mesure où on joue de toute manière tous un rôle, qu'y a-t-il de différent à étendre son rôle ?

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 986
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Huli » Ven Oct 06, 2017 18:45 pm

En fonction du tableau médical et du Ciel, on peut voir les déséquilibres qui sont les plus prononcés et donc aussi les phénomènes qui sont plus susceptibles d'affecter les gens.

En ce qui te concerne, la colère et la frustration sont des émotions dominantes, le foie est l'organe qui peine ( les tensions, les affections tendineuses, les maux de tête, le syndrome du noyau de prune dans la gorge, sont quelques unes des manifestations de problèmes liés au foie et dont certaines se sont peut-être déjà produites pour toi) et la partie de l'esprit qui est responsable de l'alignement entre nos actions et notre destin, la clarté sur qui l'on est, etc.

En outre, il y a des gens pour lequel l'accomplissement de leurs potentiels est fondamental et s'ils dérogent, s'ils ignorent volontairement leur destin, les conséquences peuvent être très dures. Pour d'autres, c'est moins grave, leur tolérance à l'éloignement est plus importante. Je crois deviner que tu es plus dans la première catégorie.

Les personnages sont fondamentalement des "désalignements". On vit littéralement à côté de qui l'on est. Hors du centre. Se débarrasser des personnages est vraiment la base. Dans l'idée, il vaut mieux aligner sa vie à qu'il l'on est de façon à ne pas avoir à jouer des rôles, que d'ajuster sa personnalité aux circonstances extérieures. Comme il n'y a pas de différence entre l'intérieur et l'extérieur, les changements du Monde sont favorables à ceux qui sont au plus près d'eux-même.
Encore une fois je crois que c'est quelque chose que tu sais déjà.

Notre personnalité, "celui que l'on croit être" est une ombre portée plus ou moins malade et déformée de la perfection de qui l'on est. On a beaucoup de ménage à faire pour vider la grosse poubelle qu'est celui qu'on croit être. Les personnages sont encore un cran plus loin.
On ne peut pas revenir au centre si l'on passe la moitié de son temps dans la banlieue la plus éloignée de son être...
lei zou sha gui jiang jing

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Ven Oct 06, 2017 23:21 pm

Les maux de tête étaient liés à la colère, je les ai expérimentés énormément pendant toute mon adolescence mais ça fait un bon moment que je n'en ai plus eu.
À l'inverse, les tensions et le noyau dans la gorge, c'est exactement ce que j'ai en ce moment et ça ne s'était jamais présenté avant il y a quelques mois.

Je pense que c'est l'accumulation, je n'ai pas eu de réelles vacances où j'ai pu me ressourcer depuis deux ans, chaque année c'était le moment clé où je refaisais le plein, là j'enchaîne de manière infernale deux années consécutives.
Du coup il y a plein de petits trucs anodins auxquels je ne prête pas attention tellement qu'ils ne payent pas de mine puis 1 + 1 + 1 + 1 + ... ça fait qu'à un moment donné ça déborde.

Je pense que j'entame une phase de reconstruction mais bon, le contexte n'aide pas vraiment.

Pour les personnages, je n'en abuse plus comme j'ai pu le faire. Le seul que je joue, c'est celui de l'étudiant à l'unif qui ne correspond en rien à ma personnalité, mais si je veux réussir, je n'ai pas vraiment le choix. Que ce soit par rapport aux profs, au système ou à l'apprentissage en lui-même, je ne saurais pas être moi-même dedans sans avoir des répercussions directes sur mes résultats.
Même pour l'étude, si je ne me persuade pas moi-même, c'est sûr que je vais rater.
J'ai du mal à ne pas être authentique, surtout quand je fais face à mes principes qui se voient piétiner par certains qui abusent de leur position et ça m'a déjà fait sortir de mon rôle et de toutes ces simagrées de forme. Chaque fois que c'est le cas, je me mets un prof à dos et j'handicape carrément mon année qui n'est déjà pas facile de base, donc bon.

Cette situation va encore devoir durer un an puisque toutes mes tentatives pour en sortir via la musique ont échoué, d'où ma frustration, puisque c'est un cercle vicieux.

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 986
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Huli » Sam Oct 07, 2017 8:12 am

Je comprends ta situation et je vois bien que tu fais au mieux.

Si je n'étais pas parent moi-même je te dirais de laisser tomber ces études qui se mettent sur ton chemin et de te lancer corps et âme dans le chant. Mais bien évidemment ce n'est pas aussi simple et tu fais preuve de sagesse en persévérant jusqu'à obtention du diplôme (si j'ai bien compris).

Tous les symptômes que tu décris sont ce que l'on appelle des montées de Yang du foie. Ils sont souvent liés à la colère et à la frustration. L'énergie bois, expansive, liée à l'ambition, l'envie de s'accomplir, de se découvrir, tolère mal d'être bloquée. Elle monte du foie de façon brusque et elle stagne là où elle reste coincée. En fonction de l'endroit où elle se bloque on peut avoir des migraines, des tendinites, des maux de gorge et si ça dure elle peut attaquer la rate/estomac et créer des remontées acides.
Les affections du foie sont violentes mais durent peu et sont assez faciles à traiter si ce n'est pas trop installé et trop "yinisé".

Si tu es intéressé, je peux te communiquer des exos simples et des conseils qui peuvent t'aider à prendre un peu soin de ton foie. Sinon, c'est le truc le plus facile à soigner par l'acu.

Dans l'idéal, il faudrait te remettre d'aplomb avant le printemps où l'énergie bois va repartir très fort et ça risque d'être un peu violent.

Bon courage camarade.
lei zou sha gui jiang jing

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Sam Oct 07, 2017 11:33 am

Avec plaisir pour les conseils !
Je crois que je vais aller faire une séance de reiki pour me débloquer parce qu’apparemment ça a été le déclencheur pour plusieurs personnes que je connais. Je préfère faire ça parce que quand je craque (os etc) les meubles et compagnie ont tendance à faire pareil et au moins au reiki je pourrai le dire à la personne.

Techniquement j’ai déjà un diplôme mais il ne vaut pas grand chose sans le suivant du master que j’aurai l’année prochaine si tout va bien (mais bon je ne vais pas me laisser le choix parce que je saurais pas faire une année supplémentaire).

Je ferai sûrement une année sabbatique l’année prochaine pour voyager ou me concentrer sur le chant (voire les deux :p ).

J’ai arrêté de méditer aussi, ça joue sûrement beaucoup mais je suis tellement hs que je m’endors directement. Ou tellement de trucs à faire que je n’arrive pas à faire le vide parce que je me rappelle de trucs importants à faire à chaque fois.

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 986
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Huli » Sam Oct 07, 2017 17:04 pm

Je peux te donner quelques conseils comme ça, mais le plus intéressant ce sont les exos pratiques. Je te les donnerai volontiers si tu as le temps et la motivation. On pourra faire ça en visio parce qu'il faut un peu de détails.

Pour les conseils :

Demande au praticien reïki de se concentrer sur ton foie. S'il ne sait pas faire, demande lui de poser les mains sur tes hypocondres, à cheval entre les côtes et l'abdomen.

Évite la caféine et l'alcool à tout prix.

Étire-toi doucement et longuement matin et soir en respirant profondément.

Pour les tendons, tu peux faire le mélange d'huiles essentielles suivant : eucalyptus citriodora (60%) + gaultheria fragantissima (20%)+ mentha piperita (20%) et l'appliquer (quelques goutes) 3 à 4 fois par jour sur les zones affectées. Teste d'abord si tu ne fais pas de réaction en mettant une goute au creux de ton coude et regarde si c'est irritant.

Pratique la respiration consciente autant que possible. Cela va te donner de l'énergie et stimuler l'élément métal qui va aider à contrôler le bois qui fait des siennes.

Lorsque tu prends une douche, prends un instant pour te détendre sous une eau un peu fraîche. A l'inspir tu poses ton attention sur les sensations désagréables, douleurs, émotions, à l'expir, sur l'eau qui s'écoule. N'essaie pas de visualiser et reste dans la sensation. Cela va aider grandement à dissiper.

Préserve ton sommeil en prenant garde aux choses suivantes :
- se détendre avant de se coucher
- conserver un délai minimum d'une heure trente entre le repas du soir et le coucher
- aller dormir tôt, les heures avant minuit étant celles qui nous aident à digérer nos émotions.

À ta dispo pour toute question.
lei zou sha gui jiang jing

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Sam Oct 07, 2017 21:06 pm

À part les huiles essentielles, je fais à peu près déjà tout (et dormir tôt parce qu’en ce moment j’ai des journées assez déphasées).

Tu peux me pm quand ça t’arrange pour le reste, je suis assez large niveau horaire normalement :)

Merci beaucoup !

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Odin » Dim Oct 08, 2017 13:07 pm

Mielikki a écrit :J’ai arrêté de méditer aussi, ça joue sûrement beaucoup mais je suis tellement hs que je m’endors directement. Ou tellement de trucs à faire que je n’arrive pas à faire le vide parce que je me rappelle de trucs importants à faire à chaque fois.


Tu peux chanter des bhajans/kirtans à la place (chants dévotionnels) ou des chants comme ceux que je poste (tonalités celtiques, wicca...), le mieux étant le chant de mantras et de syllabes sacrées. Dans l'ère du Kali Yuga, chanter les bahjans apporte une concentration plus facile et plus rapide que la méditation. Comme tu aimes chanter, c'est peut-être un bon moyen de faire ta pratique avec un plaisir sans cesse renouvelé ?

Sinon, je rebondis sur votre conservation à propos de faire ce qu'on aime et de l'énergie qu'on perd/gagne. Faire ce qu'on aime, en suivant son aspiration au quotidien (ça va de trucs simples du quotidien aux grands passions, à la profession ou aux relations...) ça permet de regagner toute notre énergie (rééquilibrage automatique du chakra de base, le Muladhara). Sinon on est en mode survie en permanence, nos besoins ne sont pas écoutés, pourtant c'est primordial pour être dans son axe, en bonne santé. Si on y arrive, tout s'harmonise ensuite, le plus dur étant de faire le premier pas dans l'inconnu.
Concilier nos aspirations avec les exigences de la vie moderne, ce n'est pas si facile (mais plus facile que de subir sur du long terme) mais si on essaie vraiment de toutes ses forces on peut y arriver et découvrir que la vie n'attendait que ça. Il faut juste réussir à passer l'orage de la confusion, ça peut durer un certain temps mais une fois qu'on a cette idée en tête et qu'on s'y tient, on y arrive car l'Univers est notre serviteur. On se remet dans le courant de la vie. Parfois, au départ, il faut faire un compromis. Faire avec un inconfort. Comme une passerelle le temps d'atteindre l'autre rive. Je ne peux que te dire de demander l'être* des sages dans cette quête, ça porte toujours ses fruits.

*Lol c'est drôle j'ai fait un lapsus je voulais écrire "l'aide des sages".

Que la paix soit avec toi mon ami...
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 986
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Huli » Dim Oct 08, 2017 15:50 pm

Odin a écrit :Faire ce qu'on aime, en suivant son aspiration au quotidien (ça va de trucs simples du quotidien aux grands passions, à la profession ou aux relations...) ça permet de regagner toute notre énergie (rééquilibrage automatique du chakra de base, le Muladhara).


C'est pas tout à fait faux, mais c'est un peu plus compliqué que ça :-)

Le sommeil, c'est vraiment une priorité. Sans un bon sommeil, on ne régénère pas bien son énergie et on ne remet pas son émotionnel à zéro, donc ça s'accumule de jours en jours. Il y a des pratiques pour forcer la dissolution des émotions mais le sommeil est un truc naturel qui est là et qui le fait tout seul sans autre effort que de bien dormir.
lei zou sha gui jiang jing

Mielikki
Messages : 685
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Mielikki » Dim Oct 08, 2017 17:08 pm

Je faisais un mantra à Ganesh puis je l'ai remplacé par un mantra planétaire là.
Si tu as une idée de chant qui me conviendrait encore plus, je suis toute ouïe :)

Pour le sommeil, d'habitude je n'ai pas besoin de dormir beaucoup pour être en forme (et d'ailleurs je n'arrive pas à faire de grasse matinée).
Mais là ça fait une semaine que je dors beaucoup, parce que j'ai effectivement besoin de récupérer, mais ça commence à aller mieux.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Thème Védique Mielikki

Messagepar Odin » Dim Oct 08, 2017 17:14 pm

Pour moi, le sommeil est important mais ça ne suffit pas à se réaligner avec nos aspirations profondes. Le besoin de sommeil (et d'autres besoins) diminue naturellement lorsque l'âme est nourrie.
Fais de l'Amour ta magie


Retourner vers « Astrologie Védique (Jyotish) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité