Djahane - discussion

On aborde les sujets personnels autour de la magie. C'est ici qu'on parle de ses expériences personnelles, qu'on demande des conseils.

Modérateur : Totem

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Djahane - discussion

Messagepar Odin » Mar Oct 17, 2017 9:23 am

Djahane a écrit :J’ai aussi beaucoup de mal avec la féminité, je la rejette complètement



Bonjour Djahane,

Est-ce que tes parents, quand ils t'ont eu, désiraient un garçon ?
Fais de l'Amour ta magie

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Mar Oct 17, 2017 10:30 am

Non, je n’ai pas eu ce ressenti, au contraire, j’étais leur petite princesse

Je pense que c’est surtout dû à mon vécu
C’est un peu dur d’en parler
J’ai subi des attouchements quand j’étais enfant C’est là où d’ailleurs j’ai commencée à avoir des problèmes avec mes cheveux
Puis j’ai été harcelée par des garçons au collège, ça ne m’a pas vraiment aidée

Il y a aussi beaucoup d’autres éléments mais c’est difficile d’en parler
J’ai eu un demi frère très humiliant qui me disait souvent enfant que j’allais devenir une mauvaise fille comme ma demi sœur
C’est là où j’ai commencée à me réfugier dans la prière
Puis il y a eu la mort de mon père et là je me suis retrouvée seule avec ma mère
J’ai dû être la fille forte, rejetter toute faiblesse en moi J’avais beaucoup de responsabilité sur le dos
Il faut dire que chez moi c’etait Une honte d’être une femme, de plaire

D’ailleurs, j’ai un profond dégoût de mon corps, je le maltraite, il m’arrive parfois de me priver de nourriture pendant des jours
À la recherche

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Odin » Mar Oct 17, 2017 11:07 am

Djahane a écrit :Non, je n’ai pas eu ce ressenti


Est-ce que tu pourras leur demander stp ? C'est important de ne pas rester sur un ressenti. C'est important car si c'est le cas tu pourras commencer à réintégrer ton féminin plus facilement. :) On pourra aborder la suite ensemble si tu le veux bien, mais essaie de voir si tu peux obtenir cette information de tes parents, et aussi voir comment s'est passé l'accouchement d'abord si tu étais désirée, si le père était présent, si l'accouchement a été difficile, bref le maximum d'infos mais sans te mettre la pression, ni à toi ni à eux, ou les culpabiliser de quoi que ce soit.
Le simple fait de parler de ça à tes parents, ça va engager un processus de guérison (je ne parle pas de ce que tu as subie après mais de la thématique désir d'enfant/grossesse/naissance.)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4237
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Totem » Mar Oct 17, 2017 16:01 pm

Djahane a écrit :Je pense que c’est surtout dû à mon vécu
C’est un peu dur d’en parler
J’ai subi des attouchements quand j’étais enfant C’est là où d’ailleurs j’ai commencée à avoir des problèmes avec mes cheveux
Puis j’ai été harcelée par des garçons au collège, ça ne m’a pas vraiment aidée

D’ailleurs, j’ai un profond dégoût de mon corps, je le maltraite, il m’arrive parfois de me priver de nourriture pendant des jours


De mon point de vue ce dégoût vient des souffrances vécues dont le corps a été l'objet et sur lequel un travail avec un psychologue serait nécessaire, ce qui pourrait te permettre de te retrouver.
Ce que tu as vécu est violent pour la psyché et le corps et apparemment le puni, ne pouvant le faire sur les responsables.

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Mar Oct 17, 2017 19:20 pm

Je me suis renseignée auprès de ma mère
Pour mon père, c’est impossible vu que comme je l’ai précisée, il n’est plus de ce monde

Ma mère a priori voulait une fille, c’est plutôt une préférence. Pour ce qui est de l’accouchement, elle n’a pas vraiment souffert, sauf que les médecins ont dû recourir au forceps
J’en ai gardée une petite cicatrice
Mon père n’étais pas présent pendant l’accouchement, ça ne se fais pas chez nous
Mais il m’a tout de suite prise dans ses bras à ma naissance

Pour mon père, je ne pense pas que le fait d’avoir une fille l’ait dérangée, bien au contraire
Il avait déjà trois fils
En plus, du côté paternel, ils ont toujours préfèrés les filles Il y a une relation privilégiée avec le père

J’ai toujours été perçue comme l’enfant préférée vu que j’étais la dernière
D’ailleurs, mes parents me l’avaient confirmés
Je pense donc que j’étais une enfant désirée pour mes parents mais pas pour mon entourage
Pendant sa grossesse, ma mère a beaucoup souffert
À la recherche

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Mer Oct 18, 2017 19:19 pm

Je pensai t’avoir répondu Totem
Désolée
J’ai déjà fais plusieurs thérapies, j’ai vu trois spécialistes dont une hypnotherapeute Ça n’a rien donnée, j’y laissée beaucoup de temps, d’argent et d’énergie

La seule chose qui revient c’est vous avez un passé très difficile mais il faut avancer
Vous êtes forte
Le dernier en date m’a dis que j’étais traumatisée
Sinon les deux précédentes ont mis l’accent sur ma mère Tout viendrai d’elle

C’est lassant, je ne recherche pas de responsable, je veux juste avancer
À la recherche

Avatar de l’utilisateur
Padawan
Modérateur orthographique
Messages : 601
Enregistré le : Ven Aoû 28, 2015 18:10 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Padawan » Mer Oct 18, 2017 21:15 pm

Djahane a écrit :Je n’arrive pas à canaliser mon énergie et à l’utiliser à bon escient
Je suis aussi souvent perchée, un peu dans ma bulle
Niveau santé c’est un peu chaotique

J’aime beaucoup l’élément feu, la passion, le désir J’ai l’impression de brûler de l’intérieur mais ce feu se retourne contre moi


Dans certaines voies ésotériques, le travail sur l'équilibrage interne des éléments est considéré comme une clé majeure de l'initiation. Se sentir brûler de l'intérieur par son Feu intérieur, c'est vraiment symptomatique d'un déséquilibre.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4237
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Totem » Jeu Oct 19, 2017 0:18 am

Djahane a écrit :C’est lassant, je ne recherche pas de responsable, je veux juste avancer


Il y a un site , celui d'Alice Miller qui n'a pas la même approche que les psy. traditionnels et m'a personnellement bien aidé et qui en a aidé plus d'un d'après ce que j'ai pu lire dans des témoignages divers sur des forums.
J'ai acheté quelques livres après ce cette Auteur ensuite.

Je te mets le lien si ça t'intéresse : https://www.alice-miller.com/

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Odin » Jeu Oct 19, 2017 10:33 am

Merci d'avoir fait la démarche. Je sais que ce n'est pas si facile que ça. Alors ce qui me vient à la lecture de la réponse :

Le poids du regard (jugement) des autres :

-"ça ne se fait pas chez nous" <= injonction venue de l'extérieur qui ne correspond pas à l'aspiration profonde de tes parents.

-"Je pense donc que j’étais une enfant désirée pour mes parents mais pas pour mon entourage"

Ce problème du regard extérieur, c'est une autorité que l'on confie aux autres, qui n'a pas lieu d'être. Cela renvoie en fond à l'autorité masculine, et plus en fond, à "Dieu le père". Le masculin n'est pas épanoui. Quand le masculin n'est pas épanoui, il peut engendrer une problématique de rejet du féminin. (ton frère qui dit que tu deviendras "une fille mauvaise"). Ensuite tu dis : "J’ai dû être la fille forte, rejeter toute faiblesse en moi ". Tu associes très nettement le féminin à la faiblesse, il faut identifier que ceci est une croyance. Le féminin n'est pas une faiblesse. Au contraire, il est là pour pouvoir régler les problèmes avec subtilité et douceur (pour soi et les autres).

Je le ressens aussi quand tu évoques ça :

"Je n’arrive pas à canaliser mon énergie et à l’utiliser à bon escient
Je suis aussi souvent perchée, un peu dans ma bulle "


L'ancrage, c'est le masculin. Comme il est déséquilibré, il se manifeste sous forme de désirs compulsifs et le besoin de vivre intensément mais en se brûlant les ailes. Pour compenser, il faut développer les qualités subtiles du masculin : le courage, la rigueur, la stabilité. La souffrance durant la grossesse peut aussi avoir développé une association fausse entre féminin et souffrance.


"En plus, du côté paternel, ils ont toujours préfèrés les filles Il y a une relation privilégiée avec le père"

Ça peut poser problème aussi. Tu as certainement idéalisé l'image du masculin à travers cette mémoire ancrée dans la lignée familiale paternelle. Tu as reçu beaucoup d'amour de la part du père et des hommes en général dans ta famille, amour que tu n'as pas pu retrouver auprès des hommes extérieurs à ta famille. ("Au niveau relationnel, j’idéalise les autres pour finir par être déçue") Le besoin de passion, c'est la fusion (retrouver la fusion avec le père). Cela renvoie au plus profond, à notre blessure d'abandon (avec le père, et avant ça, avec Dieu le père).

C'est important d'identifier la cause de nos souffrances. Elles ne sont pas nous. On a mis en place des stratégies pour les porter (on ne pouvait pas les gérer étant enfant) mais maintenant nous sommes différents et nous pouvons les gérer en prenant du recul.


Pour les garçons qui t'ont harcelé, ça provenait de leur propre problème avec leur masculin et leur féminin. Quand on fait miroir à quelqu'un, cette personne peut nous haïr mais en réalité elle se haït elle-même.
Fais de l'Amour ta magie

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Sam Oct 21, 2017 12:42 pm

Padawan a écrit :
Dans certaines voies ésotériques, le travail sur l'équilibrage interne des éléments est considéré comme une clé majeure de l'initiation. Se sentir brûler de l'intérieur par son Feu intérieur, c'est vraiment symptomatique d'un déséquilibre.


Oui c’est ce que je pense aussi, qu’il y a un grand déséquilibre mais je ne sais pas comment rééquilibrer tout ça

En fait, je n’arrive pas à me canaliser ou à extérioriser cette énergie.
Du coup, je me sens mal. J’ai soit trop d’énergie, soit aucune.
À la recherche

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Sam Oct 21, 2017 12:44 pm

Je te remercie Totem

Je connais un peu Alice Miller, j’ai lu certains ouvrages, ça m’a fais du bien

Le problème c’est que j’ai du mal avec sa notion de pardon, d’après ce que j’ai compris, c’est contre productif de pardonner à ses proches

Mais je trouve que le pardon est essentiel, pas pour les autres mais pour soi, si on veut avancer

Ce que je comprends pas aussi, c'est que quand je lis ce genre d'ouvrage, je ressens une immense haine et colère.
J'ai qu'une envie, c'est fuir très loin quitte même à couper les ponts avec tout le monde et être une autre personne
Modifié en dernier par Djahane le Sam Oct 21, 2017 13:11 pm, modifié 1 fois.
À la recherche

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Sam Oct 21, 2017 13:09 pm

Merci d'avoir fait la démarche. Je sais que ce n'est pas si facile que ça. Alors ce qui me vient à la lecture de la réponse :

C'est plutôt moi qui devrait te remercier

Le poids du regard (jugement) des autres :

-"ça ne se fait pas chez nous" <= injonction venue de l'extérieur qui ne correspond pas à l'aspiration profonde de tes parents.

-"Je pense donc que j’étais une enfant désirée pour mes parents mais pas pour mon entourage"

Ce problème du regard extérieur, c'est une autorité que l'on confie aux autres, qui n'a pas lieu d'être. Cela renvoie en fond à l'autorité masculine, et plus en fond, à "Dieu le père". Le masculin n'est pas épanoui. Quand le masculin n'est pas épanoui, il peut engendrer une problématique de rejet du féminin. (ton frère qui dit que tu deviendras "une fille mauvaise"). Ensuite tu dis : "J’ai dû être la fille forte, rejeter toute faiblesse en moi ". Tu associes très nettement le féminin à la faiblesse, il faut identifier que ceci est une croyance. Le féminin n'est pas une faiblesse. Au contraire, il est là pour pouvoir régler les problèmes avec subtilité et douceur (pour soi et les autres).

Oui, le regard des autres est très important dans ma famille, c'est communautaire. Les gens s'immiscent dans la vie privée des autres.
Quand je dis ne pas avoir été désirée par mon entourage, je parle de mes demis frères et soeurs qui n'ont cessés de m'humilier depuis mon enfance.
Ils ne voulaient pas que mon père ait d'autre enfants, ils ont même menacés ma mère.

Je suis très dans le regard d'autrui, la peur d'être juger, je contrôle le moindre de mes gestes. D'ailleurs, j'ai une phobie sociale (peur des autres), je fais aussi assez souvent de l'agoraphobie. Je me force pour sortir.

Oui, je vois la féminité comme une faiblesse, parce que j'ai grandi avec le modèle de la femme soumise, la bonne épouse. La femme ne pouvait pas exprimer ses opinions, ça m'a toujours rendu malade depuis petite. D'ailleurs, j'étais celle qui n'avait pas sa langue dans sa poche.
Pour s'affirmer, il faut être un homme, pour sortir aussi, être libre. D'ailleurs adolescente, j'avais fortement envie d'être un homme pour me sentir forte, libre

Je le ressens aussi quand tu évoques ça :

L'ancrage, c'est le masculin. Comme il est déséquilibré, il se manifeste sous forme de désirs compulsifs et le besoin de vivre intensément mais en se brûlant les ailes. Pour compenser, il faut développer les qualités subtiles du masculin : le courage, la rigueur, la stabilité. La souffrance durant la grossesse peut aussi avoir développé une association fausse entre féminin et souffrance.

C'est exactement ça, j'ai souvent des désirs compulsifs.
Le courage, je pense en avoir même si dans mon cas c'est plutôt le fait d'être endurante.
Je n'affronte pas mes peurs mais je suis de nature résistante face aux épreuves.
La rigueur, la stabilité, ce sont des concepts absents de mon quotidien. Je n'ai aucune discipline.

Ça peut poser problème aussi. Tu as certainement idéalisé l'image du masculin à travers cette mémoire ancrée dans la lignée familiale paternelle. Tu as reçu beaucoup d'amour de la part du père et des hommes en général dans ta famille, amour que tu n'as pas pu retrouver auprès des hommes extérieurs à ta famille. ("Au niveau relationnel, j’idéalise les autres pour finir par être déçue") Le besoin de passion, c'est la fusion (retrouver la fusion avec le père). Cela renvoie au plus profond, à notre blessure d'abandon (avec le père, et avant ça, avec Dieu le père).

Le problème, c'est que moi je l'ai idéalisée en cherchant un homme comme mon père mais personne n'est aussi bien que lui à mes yeux. Mais aussi, une autre partie de moi a beaucoup de mépris pour les hommes à cause de mon demi frère mais aussi de ma mère.
Ma mère a été mariée de force par deux reprises, elle n'a jamais aimée. Du coup, elle m'a transmise cette haine des hommes. Il faillait absolument que je sois mieux qu'eux, du coup je développe un rapport de force. Ce qui est paradoxale, c'est que moi j'ai toujours trop aimée les hommes mais tout ceux que j'ai aimée sont morts. Du coup, je l'ai ressenti comme un abandon comme tu le dis. Je me suis senti abandonnée par tous ses hommes puis maintenant par Dieu qui pour moi remplace un peu mon père. J'ai un gros souci avec ça.
Le problème, c'est que j'ai une relation fusionnelle avec mon père puis ma mère. Du coup, dans mes relations, c'est tout ou rien. J'ai besoin de passion, d'un lien très fort.



Pour les garçons qui t'ont harcelé, ça provenait de leur propre problème avec leur masculin et leur féminin. Quand on fait miroir à quelqu'un, cette personne peut nous haïr mais en réalité elle se haït elle-même.[/quote]

C'est surtout aussi le fait que j'ai eu des formes très précoce, j'étais vu comme un "objet" alors même que j'étais un enfant
À la recherche

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Odin » Sam Oct 21, 2017 13:29 pm

Il y a beaucoup de choses à réparer (je te rassure ce sont des problématiques communes à énormément de gens). La première chose à faire c'est de prendre en compte cette réalité : malgré tous les défauts, tes parents ont fait ce qu'ils ont pu. Même si leur amour est imparfait, il existe. Le choix de cette incarnation pour évoluer ensemble a été fait en conscience. Si ça peut t'aider, tu peux regarder une photo d'eux et prononcer ces mots autant de fois que nécessaire "Pardon. Je vous aime. Merci." Ensuite, tu déposes quelque chose de beau devant la photo (par exemple une belle fleur, qui pour toi représentera la féminité et l'épanouissement).

Pour les garçons qui t'ont harcelé, cela renvoie à leur manque d'équilibre. Dans notre société, la femme est perçue comme un objet dont on peut se servir sans lui demander son avis. Ça a dû être d'autant plus difficile pour toi car tu as développé "la peur d'être vue". C'est à dire d'être toi-même, telle que tu es, au risque d'être acceptée ou rejetée. Ce fonctionnement était utile pour ta survie, mais tu peux t'autoriser à l'abandonner tout doucement. Cela a développé une forme de dépendance vis à vis des partenaires que tu rencontres, la peur d'être abandonné te poussant à idéaliser l'autre et à t'y accrocher pour ne pas quitter le bonheur que tu ressens en sa présence (le bonheur d'être vue et acceptée).

Je pense que tu y gagnerais à développer de la douceur envers-toi. Sois plus indulgente, apprends à t'aimer et à souffler même dans les épreuves. Toutes ces épreuves ont un sens, elles renvoient à ce que tu es en train de vivre. Tu es en chemin. Ça va s'apaiser quand tu te reviendras dans l'acceptation de ce que tu es (une femme libre qui a droit à l'équilibre). Cela va aussi agir indirectement sur ta mère, sur ton père décédé et même sur certaines personnes de ton entourage, beaucoup de choses vont revenir dans la lumière.
Si ce n'est pas trop indiscret, est-ce que tu peux m'en dire plus sur la façon dont sont morts ces hommes que tu as connu ?
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Padawan
Modérateur orthographique
Messages : 601
Enregistré le : Ven Aoû 28, 2015 18:10 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Padawan » Sam Oct 21, 2017 17:37 pm

Djahane a écrit :
Padawan a écrit :
Dans certaines voies ésotériques, le travail sur l'équilibrage interne des éléments est considéré comme une clé majeure de l'initiation. Se sentir brûler de l'intérieur par son Feu intérieur, c'est vraiment symptomatique d'un déséquilibre.


Oui c’est ce que je pense aussi, qu’il y a un grand déséquilibre mais je ne sais pas comment rééquilibrer tout ça


A ce sujet, des éléments de réponse significatifs sont donnés dans le post de Mielikki. La méthode proposée peut, je pense, donner des résultats intéressants, même pour des débutants, même si elle ne donnera sa pleine mesure qu'après une pratique régulière.

C'est très déconnecté de l'Astrologie Védique, qui est le sujet de ce sous-forum, donc je ne développerai pas plus que ce qui a déjà été dit dans le fil de Mielikki. Mais les deux approches ne sont pas forcément incompatibles, elles peuvent être tout a fait complémentaires.

Djahane a écrit :En fait, je n’arrive pas à me canaliser ou à extérioriser cette énergie.
Du coup, je me sens mal. J’ai soit trop d’énergie, soit aucune.


C'est caractéristique d'un déséquilibre énergétique, mais il y a beaucoup de choses que l'on peut expliquer par un déséquilibre énergétique. En travaillant au rééquilibrage, tu n'agis pas sur les symptômes, mais tu agis en profondeur sur les causes des symptômes.

Dans les faits, nous sommes tous plus ou moins déséquilibrés, la recherche de cet équilibre est une des clés majeures de voies ésotériques ancestrales, tel que l'hermétisme.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Jagannath » Sam Oct 21, 2017 22:46 pm

Djahane : "Pour s'affirmer, il faut être un homme"

C'est ridicule, que toi tu ne saches pas t'affirmer en tant que femme est une chose, mais ne généralise pas. Il y a tout autant d'hommes qui pensent qu'ils seraient plus libres en femme que l'inverse. Le sentiment n'est pas lié à une réalité mais à une perception individuelle de cette réalité.

Je ne nie pas des injustices flagrantes entre hommes et femmes mais il ne faut quand même pas accuser le machisme de nos propres difficultés psychologiques.

Djahane : "Mais aussi, une autre partie de moi a beaucoup de mépris pour les hommes à cause de mon demi frère mais aussi de ma mère."

Il faut cesser de généraliser. Qu'un homme soit un con ne remet pas en cause les autres hommes. Point. Arrête de baser tes sentiments à l'égard d'un groupe en fonction de l'attitude d'un seul individu.

Djahane : "J'ai besoin de passion, d'un lien très fort."

Finalement tu ne parles que de tes besoin, moi j'ai besoin de ceci, de cela etc.
La source de toutes tes difficultés ce ne sont pas les événements, le passé, le présent, les hommes et les femmes de ta vie. Le problème est que tu ne pense qu'à toi et à ce que toi tu veux. Bref tu es le nombril de ton monde. Inverse la vapeur, demande-toi de quoi les autres ont besoin, et essaye de les aider. Arrête de penser à toi et ta vie ira mieux tout à coup, tu pourras enfin respirer.

Tu n'as pas besoin de passion, tout cela est imaginaire. C'est du nombrilisme ni plus ni moins. Tu as besoin d'un minimum de chaleur, de nourriture et d'eau. Pour le moment tu as tout cela. Et aussi d'amour. commence à en donner aux autres en te préoccupant d'eux au lieu de t'occuper de toi-même tout le temps, et l'amour s'installera dans ta vie naturellement. Il n'y a aucun autre moyen de développer l'amour vital dont nous avons tous besoin, qu'en se mettant sincèrement et de façon inconditionnelle au service des autres. Toutes les autres stratégies pour obtenir de l'amour reviennent à s'imaginer qu'on se nourrit en dévorant des morceaux de notre propre corps. La seule façon réelle de développer l'amour dans notre vie, c'est le service désintéressé.

Djahane : "C'est surtout aussi le fait que j'ai eu des formes très précoce, j'étais vu comme un "objet" alors même que j'étais un enfant"

Arrête de rendre le passé responsable de ta situation actuelle. Arrête de penser toujours à toi, et consacre-toi à un oeuvre utile pour l'humanité et non pas pour toi-même. Sinon tout ton talent va s'enliser sans fin dans l'égoïsme et les excuses d'échec. C'est ce que tu veux?
Aller, arrête de parler de toi, et vois ce que tu peux apporter au monde au lieu de chercher ce que tu peux lui prendre. Et tiens la barre fermement sur cette approche-là. Enfin tu trouveras ainsi la sortie de ce cauchemar où toutes les issues ramènent invariablement dans la gueule du monstre parce que nous cherchons la solution de façon inversée.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Odin » Dim Oct 22, 2017 9:55 am

Je ne suis pas tout à fait d'accord (sur la forme). C'est justement le problème du masculin déséquilibré qui a conduit à cet état d'esprit :"t'as qu'à faire ci, t'à qu'à faire ça". Hors on voit bien que ça ne fonctionne pas, ça conduit à s'enliser encore plus.
La douceur a sa place aussi. On n'est pas obligé de se culpabiliser en pensant que le problème vient de nous. Le problème ne vient pas de nous mais d'un fonctionnement qui s'est cristallisé pour survivre à un moment donné. Ce fonctionnement peut être quitté quand on en prend conscience, alors seulement on peut devenir acteur de sa vie et se tourner vers les autres en dédramatisant notre situation. La boule du passé doit d'abord être regardée en face avant de pouvoir être délestée librement. Le détachement survient quand on se désentifie peu à peu de nos fonctionnements archaïques (issues de l'enfance) ou plus récents. Il faut prendre les choses avec patience, décréter que ça n'a lieu d'être ne permettra pas de résoudre les problèmes. Je suis partisan d'une approche plus lente mais qui permet une transformation très réelle.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4237
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Totem » Dim Oct 22, 2017 14:48 pm

Odin a écrit :Le détachement survient quand on se désentifie peu à peu de nos fonctionnements archaïques (issues de l'enfance) ou plus récents. Il faut prendre les choses avec patience, décréter que ça n'a lieu d'être ne permettra pas de résoudre les problèmes. Je suis partisan d'une approche plus lente mais qui permet une transformation très réelle.


Lorsqu'on décrète que ça n'a plus lieu d'être, il faut mettre la volonté derrière pour résoudre le problème.
Voir ce qui ne va pas, le regarder et se plaindre n'avance à rien. Si l'on attend que les choses se passent d'elles-mêmes ou qu'on attend d'être prêt pour les régler, on risque d'y passer sa vie entière et bien plus.

Qu'appelles tu une approche lente?

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Odin » Dim Oct 22, 2017 18:38 pm

C'est le but d'une thérapie efficace : aller au fond des choses. Mais il faut laisser le temps au temps, ça ne peut pas se régler en un claquement de doigt par une affirmation. C'est le but viser, mais c'est illusoire de croire qu'on va forcer quelqu'un à être dans l'acceptation et à s'aimer.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4237
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Totem » Dim Oct 22, 2017 23:08 pm

Odin a écrit :C'est le but d'une thérapie efficace : aller au fond des choses. Mais il faut laisser le temps au temps, ça ne peut pas se régler en un claquement de doigt par une affirmation. C'est le but viser, mais c'est illusoire de croire qu'on va forcer quelqu'un à être dans l'acceptation et à s'aimer.


Effectivement on ne peut pas forcer quelqu'un à être dans l'acceptation de s'aimer, mais on peut essayer de lui faire prendre conscience de l'importance de la chose s'il souffre et que le travail à faire ne regarde que lui selon son degré de volonté de sortir de cette souffrance.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Jagannath » Lun Oct 23, 2017 3:28 am

Odin : "Je suis partisan d'une approche plus lente mais qui permet une transformation très réelle."

Moi aussi, il est totalement vain de croire qu'énoncer la problématique va automatiquement mettre fin au blocage. Mais quand on a affaire à une personne dotée d'un peu d'intelligence, il est bon d'annoncer l'objectif final dès le début. Il y a des gens qui veulent être ménagés et d'autres qui ne le souhaitent pas. Dans le second cas c'est bien notre devoir de ne pas enrober le message plus que nécessaire. Il y a divers indices que Djahane ne souhaite pas d'enrobage. La question n'est pas de savoir si quelqu'un est fautif, personne n'est fautif, la question est de savoir si on peut mettre fin à la souffrance et comment. D'autre part il y a aussi une tendance (vasana) qui s'est activée (justifier le présent par le passé comme un sombre destin inévitable) et qui est très puissante et très mortifère chez Djahane. Il ne faut pas la récompenser sauf si on y est obligé (si toutes les autres options sont intenables). Elle sera très longue à déraciner, pas besoin de commencer à la nourrir sous prétexte de diplomatie. Si Djahane n'est pas d'accord j'espère qu'elle le dira elle-même et argumentera je n'ai pas vocation à avoir le dernier mot, juste à renégocier (parfois au prix de quelques désagréments) divers karmas en marche qui annoncent déjà des souffrances très pénibles.

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Mar Oct 24, 2017 9:09 am

Il y a beaucoup de choses à réparer (je te rassure ce sont des problématiques communes à énormément de gens). La première chose à faire c'est de prendre en compte cette réalité : malgré tous les défauts, tes parents ont fait ce qu'ils ont pu. Même si leur amour est imparfait, il existe. Le choix de cette incarnation pour évoluer ensemble a été fait en conscience. Si ça peut t'aider, tu peux regarder une photo d'eux et prononcer ces mots autant de fois que nécessaire "Pardon. Je vous aime. Merci." Ensuite, tu déposes quelque chose de beau devant la photo (par exemple une belle fleur, qui pour toi représentera la féminité et l'épanouissement).

Je n'en veux pas à mes parents, même si parfois j'ai ressenti de la haine et de la colère envers eux. Je sais qu'ils ont fait ce qu'ils ont pu avec leurs moyens et leurs connaissances. D'ailleurs, ils n'ont reproduit que leur éducation.
J'ai déjà testée cette méthode avec des photos. J'ai même écrit des lettres de pardon.
Mais je n'ai jamais déposé quelque chose de beau devant ces photos. C'est une belle idée : )


Pour les garçons qui t'ont harcelé, cela renvoie à leur manque d'équilibre. Dans notre société, la femme est perçue comme un objet dont on peut se servir sans lui demander son avis. Ça a dû être d'autant plus difficile pour toi car tu as développé "la peur d'être vue". C'est à dire d'être toi-même, telle que tu es, au risque d'être acceptée ou rejetée. Ce fonctionnement était utile pour ta survie, mais tu peux t'autoriser à l'abandonner tout doucement. Cela a développé une forme de dépendance vis à vis des partenaires que tu rencontres, la peur d'être abandonné te poussant à idéaliser l'autre et à t'y accrocher pour ne pas quitter le bonheur que tu ressens en sa présence (le bonheur d'être vue et acceptée).

Oui, je n'aime pas être vue, je ne me mets jamais en valeur. Je me cache, après je suis une grande timide, j'éprouve beaucoup de honte vis à vis de moi même. Je ne me dévoile jamais ou à demi mots, c'est très dur pour moi de me livrer. Je suis très pudique.
La peur du rejet revient souvent chez moi, je suis persuadée d'être rejetée à chaque relation. Du coup, je ne suis jamais moi même.


Je pense que tu y gagnerais à développer de la douceur envers-toi. Sois plus indulgente, apprends à t'aimer et à souffler même dans les épreuves. Toutes ces épreuves ont un sens, elles renvoient à ce que tu es en train de vivre. Tu es en chemin. Ça va s'apaiser quand tu te reviendras dans l'acceptation de ce que tu es (une femme libre qui a droit à l'équilibre). Cela va aussi agir indirectement sur ta mère, sur ton père décédé et même sur certaines personnes de ton entourage, beaucoup de choses vont revenir dans la lumière.
Si ce n'est pas trop indiscret, est-ce que tu peux m'en dire plus sur la façon dont sont morts ces hommes que tu as connu ?

Sincèrement, je n'ai jamais su être douce avec moi même. J'essaie de développer l'amour de soi mais pour moi ça sonne creux. Je n'arrive pas à m'aimer, je préfère donner mon amour à d'autres personnes. Je ne sais pas si je suis sur le chemin mais tu dois mieux savoir que moi. J'ai plutôt l'impression de régresser, de revenir au début, ça va faire des années que je me sens complètement perdue. C'est un chemin ardu que celui de s'accepter comme on est.
Il ne faut pas croire, j'aime beaucoup mes parents, le fait de me dire que je vais perdre un jour ma mère, ça m'a toujours minée. Je n'arrive pas à vivre par moi même ni à me détacher de tout ça.


J'ai perdu mon oncle paternel, mon père puis mon grand-père entre mes 12 et 15 ans. J'étais très proche d'eux, c'étaient des figures paternelles. Mon oncle paternel me considérait un peu comme sa propre fille. Il est mort d'une maladie du foie. Mon père a fait un infarctus quelques mois. On pense qu'il est mort de chagrin. Il aimait beaucoup son frère, c'était un peu sa seule "famille". Mon grand père est mort de vieillesse.
Sinon j'ai perdu mon premier amour de jeunesse à 19 ans. Il est mort dans un accident de voiture.
À la recherche

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Mar Oct 24, 2017 9:13 am

A ce sujet, des éléments de réponse significatifs sont donnés dans le post de Mielikki. La méthode proposée peut, je pense, donner des résultats intéressants, même pour des débutants, même si elle ne donnera sa pleine mesure qu'après une pratique régulière.

C'est très déconnecté de l'Astrologie Védique, qui est le sujet de ce sous-forum, donc je ne développerai pas plus que ce qui a déjà été dit dans le fil de Mielikki. Mais les deux approches ne sont pas forcément incompatibles, elles peuvent être tout a fait complémentaires.

D'accord, je vais suivre le fil de Mielikki alors. Merci


C'est caractéristique d'un déséquilibre énergétique, mais il y a beaucoup de choses que l'on peut expliquer par un déséquilibre énergétique. En travaillant au rééquilibrage, tu n'agis pas sur les symptômes, mais tu agis en profondeur sur les causes des symptômes.

Dans les faits, nous sommes tous plus ou moins déséquilibrés, la recherche de cet équilibre est une des clés majeures de voies ésotériques ancestrales, tel que l'hermétisme.[/quote]

J'ignorai que c'était l'une des clés des voies ésotériques. Je pensais qu'on était tous plus ou moins équilibrés mais que la maladie ou d'autres évènements difficiles mettaient à mal cet équilibre.
À la recherche

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Odin » Mar Oct 24, 2017 9:22 am

La perte de ces hommes est tout à fait "ordinaire". Le soucis c'est que tu vois les choses avec ton regard biaisé par ta blessure d'abandon. Pour ton amour de jeunesse c'est un concours de circonstance terrible qui ne vient vraiment pas arranger les choses, mais il faut que tu te détaches de l'idée que la vie veux te rendre malheureuse ou te retirer ce qui te rend heureuse.
La vie ne veut que notre bien. On doit accepter tout ce qui vient si on veut pouvoir espérer intégrer cette vérité. La vie nous conduit vers ce qui nous rendra réellement heureux, indépendamment des circonstances.
Fais de l'Amour ta magie

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Mar Oct 24, 2017 9:48 am

C'est ridicule, que toi tu ne saches pas t'affirmer en tant que femme est une chose, mais ne généralise pas. Il y a tout autant d'hommes qui pensent qu'ils seraient plus libres en femme que l'inverse. Le sentiment n'est pas lié à une réalité mais à une perception individuelle de cette réalité.

Je sais bien que c'est une croyance acquise au fils des années. Je ne le pense pas, je voulais parler de mon problème à m'affirmer en tant que femme. J'ai acquis beaucoup de fausses croyances que j'aimerai déconstruire car ça influe sur mon comportement. Je ne sais pas dire non.

Je ne nie pas des injustices flagrantes entre hommes et femmes mais il ne faut quand même pas accuser le machisme de nos propres difficultés psychologiques.

Je ne remets rien sur le dos du machisme ou autre concept. Je suis consciente que ce sont mes propres difficultés qui posent problème. Je suis quelqu'un de lucide, je ne suis pas là pour rejeter la faute sur autrui. La seule personne que j'essaie de changer c'est moi.

Il faut cesser de généraliser. Qu'un homme soit un con ne remet pas en cause les autres hommes. Point. Arrête de baser tes sentiments à l'égard d'un groupe en fonction de l'attitude d'un seul individu.

" Je ne généralise pas. Ce mépris je pense que je l'ai surtout à l'égard de moi même. Je me méprise moi même parce que je pense aimer trop les hommes. La peur d'être rejetée contribue à ce sentiment.

Finalement tu ne parles que de tes besoin, moi j'ai besoin de ceci, de cela etc.
La source de toutes tes difficultés ce ne sont pas les événements, le passé, le présent, les hommes et les femmes de ta vie. Le problème est que tu ne pense qu'à toi et à ce que toi tu veux. Bref tu es le nombril de ton monde. Inverse la vapeur, demande-toi de quoi les autres ont besoin, et essaye de les aider. Arrête de penser à toi et ta vie ira mieux tout à coup, tu pourras enfin respirer.

Tu n'as pas besoin de passion, tout cela est imaginaire. C'est du nombrilisme ni plus ni moins. Tu as besoin d'un minimum de chaleur, de nourriture et d'eau. Pour le moment tu as tout cela. Et aussi d'amour. commence à en donner aux autres en te préoccupant d'eux au lieu de t'occuper de toi-même tout le temps, et l'amour s'installera dans ta vie naturellement. Il n'y a aucun autre moyen de développer l'amour vital dont nous avons tous besoin, qu'en se mettant sincèrement et de façon inconditionnelle au service des autres. Toutes les autres stratégies pour obtenir de l'amour reviennent à s'imaginer qu'on se nourrit en dévorant des morceaux de notre propre corps. La seule façon réelle de développer l'amour dans notre vie, c'est le service désintéressé.

Oui, je le reconnais, je suis peut être devenue un peu égoïste. Mais je n'ai fais que ça, aider autrui jusqu'à m'oublier. Je ne sais même plus qui je suis. J'ai beaucoup donné et ce de manière désintéressée. Maintenant, j'essaie d'aider un peu autour de moi mais je n'y arrive plus. Je ne suis plus fonctionnelle, je n'arrive même pas à m'aider moi même. Je me laisse mourir depuis des années, je dois gérer depuis des années avec des angoisses, des envies suicidaires, des insomnies... Je fais des malaises à répétition, je me sens en détresse. J'aimerai d'abord me sauver moi même.
J'avoue que ce message m'a fait fondre en larme parce que c'est renier tout ce que je suis. En vrai, je ne suis pas quelqu'un qui me plait, j'encaisse et j'avance mais là je n'arrive plus.
J'ai fait de mon mieux pour être une personne bienveillante et altruiste. Maintenant, je me reconnais plus, j'ai l'impression d'être juste une plaie béante. On ne m'a jamais tendue la main, j'ai dû et je dois régler mes problèmes seule. Je n'ai pas l'impression que la souffrance m'a élevée bien au contraire. Toute cette souffrance, je suis persuadée qu'elle est inutile.

On vit pour une courte durée puis on meurt, je sais bien qu'au fond, le plus important, c'est l'amour qu'on donne, le bien qu'on fait autour de soi.

Mais oui, je suis d'accord, la passion n'est qu'une chimère. L'amour, j'en reçois un peu des enfants, j'ai toujours été proche d'eux.
Alors oui, je dois sûrement trop parler de moi mais c'est parce que je suis complètement perdue. Je ne sais plus ou j'en suis.


Arrête de rendre le passé responsable de ta situation actuelle. Arrête de penser toujours à toi, et consacre-toi à un oeuvre utile pour l'humanité et non pas pour toi-même. Sinon tout ton talent va s'enliser sans fin dans l'égoïsme et les excuses d'échec. C'est ce que tu veux?
Aller, arrête de parler de toi, et vois ce que tu peux apporter au monde au lieu de chercher ce que tu peux lui prendre. Et tiens la barre fermement sur cette approche-là. Enfin tu trouveras ainsi la sortie de ce cauchemar où toutes les issues ramènent invariablement dans la gueule du monstre parce que nous cherchons la solution de façon inversée.[/quote]

Le passé n'est pas responsable. J'aimerai me consacrer à une cause, c'est d'ailleurs pour ça que ma vie n'a plus de sens. C'est juste que j'ai l'impression que je ne suis capable de rien.
J'ai toujours voulu enseigner dans les milieux défavorisés et à l'étranger. Mes parents n'ont pas eu accès aux études. Ils devaient aider leurs parents. Quand je partais dans le pays de mes parents, ça m'a marquée de voir ces enfants déscolarisés très jeunes.
Depuis gamine, j'ai toujours voulu aider les autres, faire de l'humanitaire mais bon j'en suis pas encore là.
À la recherche

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Mar Oct 24, 2017 9:50 am

Je reconnais que mon discours peut paraitre mortifière et victimaire.
Mais pour ce qui est de la volonté de changer, je n'en manque pas.

Je n'ai pas besoin qu'on prenne des pincettes avec moi. Je préfère la vérité brute.
À la recherche

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Mer Oct 25, 2017 10:40 am

Odin a écrit :La perte de ces hommes est tout à fait "ordinaire". Le soucis c'est que tu vois les choses avec ton regard biaisé par ta blessure d'abandon.

Je me suis documentée sur la blessure d’abandon. C’est vrai que ça me ressemble beaucoup. Mais il y a aussi une blessure de rejet, je pense. J’ai toujours eu l’impression d’être différente et j’ai dû m’adapter.

Pour ton amour de jeunesse c'est un concours de circonstance terrible qui ne vient vraiment pas arranger les choses, mais il faut que tu te détaches de l'idée que la vie veux te rendre malheureuse ou te retirer ce qui te rend heureuse.

Oui j’ai eu une vision assez négative de la vie J’ai grandi avec la maladie et la mort autour de moi
C’est restée ancrée en moi


La vie ne veut que notre bien. On doit accepter tout ce qui vient si on veut pouvoir espérer intégrer cette vérité. La vie nous conduit vers ce qui nous rendra réellement heureux, indépendamment des circonstances.


Oui elle veut sûrement notre bien même si je ne suis pas encore convaincue. On est là pour évoluer : )
Je me répète souvent cette phrase de Marc Aurèle
Je la cite aussi dans mes prières :

« Mon Dieu, donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, là sérénité d’accepter celles que je ne peux changer et la sagesse de distinguer entre les deux »

Malgré tout, je crois beaucoup en Dieu
Je sais qu’il est juste même si avec mon niveau de conscience, je n’arrive pas à le percevoir
.
À la recherche

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4237
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Totem » Mer Oct 25, 2017 13:10 pm

J'ai trouvé cela aujourd'hui et j'ai pensé à toi Dhahane.;-)

Ce matin là, je me suis parlée

Moi aussi, tu sais,
il m'est arrivé un beau matin
de devoir repenser ma vie.
J'en avais gaspillé plus de la moitié
dans l'oubli,
à ne penser qu'aux autres.

Tout comme toi peut-être,
je me souviens très bien du matin
où je suis entrée en conversation
avec moi-même.

Ce ne fut pas facile au début
de revoir ces images de ma vie
en lambeaux,
mais je voulais les regarder.
J'avais laissé tellement de gens
jouer avec mon coeur,
tellement de gens détruire mon âme
et me blesser !

J'avais du regret pour le mal
que je me suis laissé faire par eux et,
Ce matin là,
c'était comme dans un rêve.
Plus j'essayais de me parler,
plus je me sentais étrangère
à ma propre vie.

Là, j'ai beaucoup pleuré
et j'ai osé pour la première fois
me regarder et m'écouter.
J'ai vu alors
la femme que j'étais vraiment,
et je me suis pardonnée

Pardonnée de m'être oubliée.

Toute ma vie,
je me suis sentie fragile et démunie.
C'est pour ça d'ailleurs que j'écris.

Je suis une rêveuse, une solitaire,
une petite femme éphémère.
Avec un coeur grand comme l'océan,
qui a aimé jusqu'au bout de son sang.

Il y a toujours des larmes dans mes yeux.
Ça, c'est pour toutes les fois
où je n'ai pas voulu baisser les armes.
J'aurais pourtant dû comprendre
bien avant,
qu'entre deux pays
il y a un océan.

J'ai passé plus de la moitié de ma vie
dans le rêve ; maintenant
je n' ai plus besoin d'anesthésie.
Je veux vraiment parler
à la femme que je suis.

Ce matin là, j'ai effacé de ma vie
tous les souvenirs amers,
les mauvais rêves,
et tout ce qui m'avait fait souffrir.
Je n'ai gardé que le merveilleux,
et c'est là que les larmes
sont revenues dans mes yeux.

Là, j'ai souri et j'ai compris
que je ne serais plus jamais seule
pour pleurer.

Je venais à peine de me rencontrer.


Claire De La Chevrotière

Avatar de l’utilisateur
Padawan
Modérateur orthographique
Messages : 601
Enregistré le : Ven Aoû 28, 2015 18:10 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Padawan » Mer Oct 25, 2017 15:28 pm

Djahane a écrit : J'ignorai que c'était l'une des clés des voies ésotériques.


C'est une étape fondamentale dans certaines voies ésotériques.

Djahane a écrit :Je pensais qu'on était tous plus ou moins équilibrés mais que la maladie ou d'autres évènements difficiles mettaient à mal cet équilibre.


C'est exactement le contraire, la maladie résulte de déséquilibre énergétique qui peuvent venir du plan mental, du plan astral (plan des émotions) ou du plan physique. Les énergies de ces différents plans sont interconnectées et des déséquilibres mentaux peuvent induire des maux physiques et vis-et-versa.

Elle peut aussi être d'origine karmique, mais je suppose qu'une personne qui atteint la perfection de l'équilibre énergétique dans ces différents corps sera proche de pouvoir transcender sa destinée et de se libérer de son karma.

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Ven Oct 27, 2017 8:52 am

Je te remercie beaucoup Totem : )

Ce poème m’a beaucoup émue
Je l’ai relu plusieurs fois

C’est vrai qu’il me correspond assez
À la recherche

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Djahane » Ven Oct 27, 2017 8:56 am

Elle peut aussi être d'origine karmique, mais je suppose qu'une personne qui atteint la perfection de l'équilibre énergétique dans ces différents corps sera proche de pouvoir transcender sa destinée et de se libérer de son karma.[/quote]

Merci pour ces informations
Je vais essayer d'appliquer la méthode que tu préconises pour rééquilibrer les éléments dans l’autre thème

On peut se libérer de son karma ?
À la recherche

Avatar de l’utilisateur
Padawan
Modérateur orthographique
Messages : 601
Enregistré le : Ven Aoû 28, 2015 18:10 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Padawan » Sam Oct 28, 2017 1:50 am

Djahane a écrit :
Merci pour ces informations
Je vais essayer d'appliquer la méthode que tu préconises pour rééquilibrer les éléments dans l’autre thème

On peut se libérer de son karma ?


Oui, le karma s'allège sur le chemin initiatique... jusqu'à ce que l'on s'en libère...

Attention d'un autre côté, celui qui emprunte le chemin initiatique payera plus fortement et plus rapidement les écarts qu'ils commettraient après s'être engagé sur la Voie. Ils sont autant de barrières qui font obstruction à la Vérité.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Odin » Sam Oct 28, 2017 9:42 am

Le karma ne peut pas être compris par l'intellect. On ne peut pas dire qu'il y a des lois comme celles que tu décris où le pèlerin serait allégé de son karma ou qu'il payerait plus vite ses écarts etc. Le karma restera un profond mystère jusqu'au bout. La grâce se manifeste comme elle veut pour chacun. La seule chose que l'on peut vérifier par soi-même c'est l'effort personnel, c'est à dire faire de son mieux sans se flageller. Même les écarts, on ne peut pas les juger, pour certains pèlerins c'est en faisant de graves écarts qu'ils ont pu avoir une prise de conscience (sur le coup on se justifie mais une fois qu'on souffre on voit pourquoi on appelle ça un "écart").
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Padawan
Modérateur orthographique
Messages : 601
Enregistré le : Ven Aoû 28, 2015 18:10 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Padawan » Sam Oct 28, 2017 12:16 pm

Odin a écrit :Le karma ne peut pas être compris par l'intellect. On ne peut pas dire qu'il y a des lois comme celles que tu décris où le pèlerin serait allégé de son karma ou qu'il payerait plus vite ses écarts etc.


Je n'ai pas dit que le pèlerin serait allégé de son karma, j'ai dit le karma s'allège sur le chemin initiatique, il y a une nuance de taille. Quant au fait que les effets du karma s'accélèrent sur le chemin il n'y a aucun doute à avoir à ce sujet. Celui dont la conscience s'est élargie peut difficilement supporter les énergies négatives qu'il aura émises et qu'il ressentira fortement.

Seule la confession auprès de sa divinité pourra l'en libérer...

Odin a écrit :Le karma restera un profond mystère jusqu'au bout.


La compréhension des mystères est l'objet de la Voie Initiatique.

Odin a écrit :La grâce se manifeste comme elle veut pour chacun.


Hum, en es-tu si certain ? Ne crois tu pas qu'il y aurait des conditions "propices" à la manifestation de ce que tu appelles la Grâce ?

Odin a écrit :Même les écarts, on ne peut pas les juger, pour certains pèlerins c'est en faisant de graves écarts qu'ils ont pu avoir une prise de conscience (sur le coup on se justifie mais une fois qu'on souffre on voit pourquoi on appelle ça un "écart").


Qui juge les écarts ? pas moi en tout cas. J'ai simplement dit que celui qui s'engageait sur la Voie payerait le prix de ses écarts plus rapidement, il n'y a là aucune contradiction avec ce que tu dis, au contraire.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Odin » Sam Oct 28, 2017 17:21 pm

Tu te sens peut-être attaqué par ce que j'ai dit mais ce n'est pas ce que je recherche. Simplement, les sages sont unanimes pour dire que le karma ne peut être compris et ne sera jamais compris. La seule chose que l'on a c'est l'effort personnel et l'acceptation, la foi, l'espérance aussi. Admettre que l'on ne sait rien, c'est ça l'objet de la voie initiatique.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Padawan
Modérateur orthographique
Messages : 601
Enregistré le : Ven Aoû 28, 2015 18:10 pm

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Padawan » Sam Oct 28, 2017 18:28 pm

Je ne me sens pas attaqué, et je n'ai aucune envie de rentrer dans des débats théoriques sur le fait que l'on puisse réellement comprendre la loi du karma ou pas, ni sur ce qu'en pensent les sages qui, soit dit en passant, ne sont pas toujours tous d'accord entre eux.

On m'a posé la question, "On peut se libérer de son karma ?" j'ai répondu: "Oui, le karma s'allège sur le chemin initiatique... jusqu'à ce que l'on s'en libère..."

Puis, j'ai ajouté une indication dans le but de bien préciser qu'il ne s'agissait pas de croire que les initiés pouvaient se permettre n'importe quoi et qu'ils n'auraient aucun compte à rendre du fait de leur statut, puisque c'est précisément le contraire qui se passe.

Voilà ce que j'ai dit, et que je maintiens car c'est basé sur une concordance entre mon expérience personnelle et des sources que j'estime fiable.

Par contre pour reprendre tes propos définir l'objet de la voie initiatique comme admettre que l'on ne sait rien... et bien moi ça ne me dit rien du tout, et je suis tout a fait incapable d'avancer et de progresser en partant de ce point de vue... Travailler sur le rien ne m'intéresse pas. Mais si cette vision te convient et te permet d'avancer, ça ne me pose aucun problème, du moment que tu ne cherches pas à me l'imposer.

Par ailleurs, je fais une différence non négligeable entre ce que l'on appelle la voie initiatique et la voie mystique, entre l'initié et le pèlerin, à mon sens il ne s'agit pas exactement de la même chose, et la démarche suivie n'est pas la même.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Odin » Sam Oct 28, 2017 20:15 pm

Pour revenir à la question initiale, oui on peut se libérer du karma, en prenant le problème à l'envers, c'est à dire quand le sens du "mien" disparaît, quand le "on" disparaît. L'offrande réelle, c'est nous-même.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Abi
Animateur
Messages : 838
Enregistré le : Sam Mai 19, 2012 8:27 am

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Abi » Sam Oct 28, 2017 23:56 pm

Bhakti et Jnana finissent par se rejoindre si ils sont pratiqués sérieusement.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Demande de thème Djahane

Messagepar Jagannath » Dim Oct 29, 2017 10:49 am

Odin : "Pour revenir à la question initiale, oui on peut se libérer du karma, en prenant le problème à l'envers, c'est à dire quand le sens du "mien" disparaît, quand le "on" disparaît. L'offrande réelle, c'est nous-même."

On ne peut pas se libérer du karma, "on" peut seulement se libérer du "on" et alors le karma n'a plus d'importance faute de sujet.
D'ailleurs dans les faits et vu de notre regard ignorant, les êtres réalisés prennent souvent le karma des autres et le subissent pleinement.
Donc si on espère par la réalisation se débarrasser des problèmes on a tout faux. La réalisation c'est pas se débarrasser des problèmes, c'est les accueillir tous sans sourciller.

Djahane
Messages : 73
Enregistré le : Mer Sep 27, 2017 14:32 pm

Re: Djahane - discussion

Messagepar Djahane » Lun Nov 06, 2017 12:42 pm

La discussion sur le karma est intéressante

Cependant je ne suis pas trop partante pour que cette discussion soit rendue publique
C’est difficile de se livrer sur certains sujets et c’est une partie de moi
Que le reste de la conversation soit publique ne me dérange pas mais pas des éléments de ma vie privée
À la recherche

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Djahane - discussion

Messagepar Jagannath » Mar Nov 07, 2017 20:19 pm

Abi : "Bhakti et Jnana finissent par se rejoindre si ils sont pratiqués sérieusement."

Ils ne "finissent" pas par se rejoindre. Cette idée est répétée après avoir été entendue à mon avis.
Ils sont une seule et même chose. Ils n'ont jamais été différents. Voilà ce qui apparaît par l'expérience directe.
Ce ne sont pas deux chemins qui arrivent au même endroit, c'est un seul et même chemin qui est perçu depuis deux perspectives différentes.
D'autre part même cette image de chemin est trompeuse. Ils semblent être des chemins quand on s'y engage, mais à l'arrivée, c'est cela même qui indique qu'on est arrivé, il apparaît qu'on a pris le chemin pour l'arrivée elle-même. Et que ce qu'on pensait trouver grâce à la Bhakti, c'était simplement la Bhakti elle-même. Comme cet homme qui cherchait à devenir riche (pensant qu'il fallait se payer les choses luxueuses pour être heureux) et qui épouse une femme réputée milliardaire. Une fois marié il s'avère qu'elle n'a pas un rond, mais avec elle il trouve le bonheur (l'histoire ne dit pas comment mais à vous de voir, vous pouvez être coquins si vous voulez) de sorte qu'il n'a plus besoin de chercher la richesse et qu'il est satisfait.


Retourner vers « Discussions générales sur la magie et la spiritualité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités