Crises d'angoisse et rêves étranges après un décès

On aborde les sujets personnels autour de la magie. C'est ici qu'on parle de ses expériences personnelles, qu'on demande des conseils.

Modérateur : Totem

Avatar de l’utilisateur
shesca
Messages : 8
Enregistré le : Sam Juin 20, 2009 22:08 pm

Crises d'angoisse et rêves étranges après un décès

Messagepar shesca » Dim Juin 21, 2009 1:27 am

Bonsoir,

Je suis nouvelle sur ce forum. Je le parcours depuis peu mais la limpidité des posts et le sérieux des démarches m'ont interpellé. Je ne pratique pas la magie étant au commencement de mes recherches, en revanche je médite de plus en plus en m'attachant à certains détails que j'ai pu régulièrement retrouver dans vos rituels.
Cette méditation découle d'un besoin de pallier une profonde incompréhension, de la gérer et de vivre avec.
En effet, je suis relativement jeune mais ai connu un enchaînements d'événements douloureux à un rythme régulier pendant ces 3 dernières années ce qui m'a mené à quitter la ville de mon enfance il y a presque un an.
Alors oui, on peut toujours trouver plus malheureux que soit, ceci dit, je reste intimement convaincue qu'un problème reste un problème quoi qu'il vaille et je ne suis pas sur, du reste, qu'on puisse donner une échelle de malheurs !

Je parle de problème mais en réalité c'est un peu plus compliqué.

J'ai perdu une de mes amies subitement (elle avait 21 ans) le 17 janvier, paix à son âme, une amie qui appartenait à la vie que j'avais fuit et avec qui j'ai passé 2 années de fusions.
Peu de temps après, je me suis mise à faire des rêves très réels la concernant plus ou moins, à la limite du rêve éveillé (si je ne me trompe pas).
J'ouvrais les yeux, perdu comme si en pleine journée l'on vous réveillait en vous expliquant que vous n'étiez pas en train de cuisiner mais de rêver puis en ayant le sentiment que je commençais à ce moment ma phase de repos. Le monde dans lequel je vivais réellement n'était plus le physique, plus le monde habituel mais celui de la nuit. D'ailleurs, la journée j'étais vraiment fatiguée, un zombi.

Ce que je vivais en dormant était tellement plus fort, même ma vision des objets était décuplée. J'ai toujours cette toute première image en tête avec l'herbe grasse et les gouttes d'une averse fraîchement dissipée venant perler sur les feuilles, tout était amplifié, chaque pas dans cette végétation dense... Bref, paradoxe étrange en fait car je ne faisais que des cauchemars. Très vite, ces terreurs nocturnes se sont transformées en angoisses.

Une nuit, je me suis réveillée en sursaut, en hyper-ventilant, pleurant malgré moi, j'avais juste tellement peur. Je me revois me planquer dans un coins accroupie, en repensant à ce que je venais de vivre endormie et essayer de me calmer en étranglant mes sanglots. Sans pouvoir ôter de mon esprit cette terreur. J'étais comme fixée sur une longueur d'onde différente avec l'appui physique qu'offre notre monde. Le danger nous entourait je le ressentais au fond de moi sans pouvoir ni l'exprimer ni l'expliquer. C'était un rêve particulièrement étrange avec la communication, aujourd'hui j'en suis certaine, d'une personne extérieure, mais mon post est plus que long déjà.

Toujours est-il que depuis ce temps, j'ai vécu plusieurs types de crises d'angoisses dont certaines avec "hallucinations" (dixit thérapeutes), des gens (j'ai toujours était persuadé qu'ils étaient morts), mais aussi des formes en mouvements, des fois très proches... Ou encore je vivais tout simplement une inadéquation totale avec le monde qui nous entoure. Par exemple d'un coup, je reconnais l'endroit mais je ne comprend plus du tout pourquoi les hommes fonctionnent comme ils le font, tout me paraît incohérent et c'est cette incompréhension sans retour qui me fait vraiment peur, je m'attends dans ces moments-là à ce qu'il se passe quelque chose, je réagis plus à l'instinct primaire, un rien me fait vriller comme si la chose que je redoutais était finalement la plus cohérente qu'il puisse arriver mais la craignant tout autant... En fait c'est une véritable déconnexion qui s'opère, c'est pourquoi je suis là je crois.

C'est long j'en suis désolé mais j'ai presque terminé ^^

Bref, voilà, j'ai commencé par aller voir des thérapeutes car ces crises se sont multipliées (de 1 toute les 2 semaines à 3/semaine des fois pendant plusieurs jours d'affilé) mais j'ai préférée écrire et découvrir le monde qui nous entoure à travers mes yeux, même si la peur les voile pour l'instant un peu je préfère me tromper et tenter autre chose plutôt que de vivre dans leur monde. A chacun de s'intégrer le plus librement possible pour laisser l'être qui sommeil en nous exprimer le plus naturellement l'essence même de ce qui fait un homme, son "soi", son énergie, sa personnalité profonde.

Je ne sais pas quoi penser de ces crises, des fois j'ai le sentiment de toucher à une sensibilité nouvelle, une vision des choses émanant d'une partie de moi que je ne reconnais absolument pas.

Pour rester dans le système de fluides, d'énergie ou de forces et la magie est inévitablement liée à tout cela, j'ai essayé de magnétiser quelqu'un, tout au moins d'avoir un échange. Ca a plus que fonctionné ! Enfin pour moi j'entends je ne sais pas réellement ce que font les magnétiseurs, je n'avais personnellement aucun but thérapeutique donc bon.

J'ai eu plusieurs expériences de télépathie également ainsi que des visions (3 fois simplement) sans qu'aucune crise ne vienne les déclencher...

Et voilà en creusant un peu j'en suis arrivé là et je découvre un nouvel univers où les analyses sont souvent justes, en tout cas profondes, basée sur le ressenti aussi bien que les preuves matérielles. Alors, depuis 4 mois, c'est la première fois que j'ai l'impression de toucher à quelque chose qui me ressemble un peu, c'est sans prétention que je dis cela.

J'aimerais si il y a des gens qui me lisent jusqu'au bout :) des témoignages d'expériences similaires, au final tout reste un peu vague mais les sensations sont parfois très dures à décrire. Je ne cherche rien de spécial, juste une petite lumière dans cet océan de pénombre.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Dim Juin 21, 2009 3:29 am

Bonjour Shesca et bienvenue sur Pandore.

Tu vois, je te réponds à cette heure de la nuit, me "réveillant" moi-même d'un rêve lucide et prémonitoire. J'ai surtout réveillé mon corps, car j'avais une petite faim, et non pas par inquiétude.

Comme tu le dis, il n'y a pas "une échelle de malheurs", et la souffrance est la souffrance. Le degré de souffrance est donné par le spectateur extérieur et ne reflète en rien ce qu'on subit à l'intérieur.

Je ne peux que comprendre ce que tu exprimes, c'est-à-dire que le "rêve" semble parfois tellement plus réel dans les sensations, jusqu'aux couleurs, odeurs, perceptions, analyses ... que la "réalité" quotidienne. C'est un plan de conscience supérieur, mais que notre culture ne nous a pas appris à accepter comme tel.

Si je peux me permettre de te conseiller, ton premier travail, Shesca, est d'évacuer ta peur, car il n'y a aucune crainte à avoir dans ce plan d'existence.
Ce que tu rêves est tout aussi réel que les autres modes d'existence. Il faut que tu apprennes à l'intégrer dans ta façon "d'être" et de "vivre", comme une facette enrichissante et souvent bénéfique de ta vie (au sens large du terme).

Pour qui sait regarder en soi et accepter, le meilleur thérapeute est soi-même. Je pense que tu es sur le bon chemin.

Cette peur évacuée, tu peux entrer sereinement dans le domaine de la Magie, c'est-à-dire de l'éveil profond.
Il y aura encore des "peurs", mais elles seront de plus en plus anodines, car bien interprétées.

Contrairement à l'idée préconçue lambda, la démarche magique ne coupe pas du monde matériel, mais le fait mieux comprendre et accepter en sérénité. Voire l'améliorer par petites touches subtiles.

Avatar de l’utilisateur
aradia
Messages : 20
Enregistré le : Lun Juin 15, 2009 0:03 am

Messagepar aradia » Dim Juin 21, 2009 12:24 pm

J'ai lu tout ton article et je pense que la mort de ton amie a ouvert une "porte" que tu auras sans doute du mal à refermer même si tu le veux vraiment. Après ce fameux thérapeute, et bien, comme tous les thérapeutes, est très terre-à-terre donc ça ne sert à rien de se fier à son jugement...
Si tes visions te gènent au quotidien, je pense déjà qu'avec le temps tu vas réussir à les maitriser, sinon je connais un rituel qui permet de se recentrer, c'est-à-dire d'avoir les pieds sur terre tout en ayant la "tête dans les nuages". Mais la méditatio et la visualisation sont des méthodes qui fonctionnent très bien aussi.
La magie est un feu de joie qui éclaire mon âme

Avatar de l’utilisateur
shesca
Messages : 8
Enregistré le : Sam Juin 20, 2009 22:08 pm

Messagepar shesca » Dim Juin 21, 2009 13:07 pm

J'ai été agréablement surprise de cette réponse si rapide d'autant plus que le cadre collait parfaitement à l'histoire décrite ! génial ! ^^

"Je ne peux que comprendre ce que tu exprimes, c'est-à-dire que le "rêve" semble parfois tellement plus réel dans les sensations, jusqu'aux couleurs, odeurs, perceptions, analyses ... que la "réalité" quotidienne. C'est un plan de conscience supérieur, mais que notre culture ne nous a pas appris à accepter comme tel. "

Je considère en effet le rêve comme un principe actif interne très important, voir peut-être même le plus important. Je me suis interrogée longuement car plusieurs fois il m'est arrivée de me sentir absolument dans mon élément lors des vies que j'ai pu avoir en dormant mais en franchissant le cap, la barrière du rêve au semi-réveil, mon esprit passe souvent entre 2 aimants et tout en me réveillant je me rend compte que ces révélations, ou ces fils conducteurs que j'avais approché pendant la nuit s'effacent un à un, c'est très frustant. Un peu comme lorsqu'on a un accident à 30km/h sur du verglas...
J'ai plusieurs hypothèses à ce sujet, la plus pessimiste serait qu'il permettrait à tout individu d’assimiler une dose d’informations contradictoires, un certain nombre d’éléments infiniment subtils et incohérents apparaissant dans leur quotidien, de les analyser un par un, de les interpréter ou non, de les expliquer si possible et dans le cas contraire, de les ranger dans la case “détail à oublier pour permettre l’assimilation de la notion”. Ce mécanisme permettant de conforter l’homme dans un cocon logique, réducteur, facile.

Le seul problème est que justement si c'était le cas je ne serais pas en train d'écrire ce post...
Il faudrait pouvoir morceler la couche humaine qui emplit l'âme d’une léthargie profonde afin de laisser l’essence même de ce qui nous fait se déverser dans nos corps unissant sang et fluides pour ne former qu’un.

La dualité corps et esprit n’existerait plus.

Je me demande si un travail sur le "moi divin" (je ne suis pas sure du terme) pourrait aider à l'union de soi.

Il me semble en avoir déjà parler mais pour résumer, à mes yeux, tu ne rêves pas, tu vis libre comme l'air de la nuit et c’est quand tu vis que ton esprit relativise... Alors rêve !

Mais qu'en pensez-vous?

Pour finir, la peur pour moi n'est que l'interprétation instantanée du rêve et au réveil, le flou angoissant demeurant. En fait les crises éveillées que je fais me replonge consciemment dans le monde que je gère habituellement inconsciemment, d'où l'étrangeté de la chose, il s'agit un peu d'une renaissance mais que je ne pourrai gérer qu'avec mes outils humain, plutôt restrictifs.

Voilà, pensez-vous que le magnétisme est une bonne voie pour apprendre à ressentir et maîtriser certaines énergies ? Et pour ce qui concerne la magie élémentale, peut elle être un guide dans la recherche de soi ?
D'après mes recherches le feu rejoint le magnétisme par certains points, tout est toujours très flou, j'en suis désolé...

Avatar de l’utilisateur
Odin
SuperModérateur
Messages : 7337
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Dim Juin 21, 2009 14:35 pm

Tu vas avoir le droit à ma petite citation fétiche à propos du rêve lol :

"Le rêve du papillon :

Jadis, Tchouang Tseu (alias Tchang Tcheou) rêva qu'il était un papillon voltigeant et satisfait de son sort et ignorant qu'il était Tcheou lui-même.

Brusquement il s'éveilla et s'aperçut avec étonnement qu'il était Tcheou. Il ne sut plus si c'était Tcheou rêvant qu'il était un papillon, ou un papillon rêvant qu'il était Tcheou. C'est là ce qu'on appelle le changement des êtres. "


Je trouve que ça exprime bien les choses. :)



shesca a écrit :en me réveillant je me rend compte que ces révélations, ou ces fils conducteurs que j'avais approché pendant la nuit s'effacent un à un, c'est très frustant. Un peu comme lorsqu'on a un accident à 30km/h sur du verglas...


Je viens de terminer un livre de Feud sur le rêve, où il explique que les éléments du rêve que l'on oublie, mais qui peuvent nous revenir en mémoire après un difficile travail de mémoire, sont les plus révélateurs. Les fonctions d'oublie, ou de codage du rêve, seraient là dans le but de dissimuler les pensées refoulées, non acceptables pour nous.
Hors, si l'on creuse un peu plus, on peut se rendre compte que c'est applicable à un niveau plus spirituel. La croyance en l'ego qui disparaît (plus ou moins) pendant le rêve, est vite reformé au réveil. Ne pouvant accepter l'existence du Soi (le Soi divin sans limites), l'ego utilise la mémoire pour poser des barrières et créé cette frontière imaginaire entre rêve et éveil.
En fait, on pourrait dire que l'éveil n'est que le monde du rêve terni par la croyance en l'ego.

Comme tu l'as si bien dit, oui, un travail sur le soi peut aider à ne faire qu'Un (redécouvrir le Soi et l'accepter). C’est la quête du Graal, ou la recherche de la pierre philosophale. En fait c’est la pierre angulaire de toutes les religions. On l’appelle « Réalisation ».



Pour ce qui est du magnétisme et de l’élémentalisme, je ne peux que t’encourager dans ces voies là si elles t’Inspirent. Les pratiques magiques font partie de la voie active, qui mènent de l’Extérieur du cercle vers l’Intérieur, soit notre Cœur. Les formes sont le Moyen, elles se dissipent pour progressivement mener l’initié vers la source de la Magie.
Modifié en dernier par Odin le Sam Juil 11, 2009 20:10 pm, modifié 2 fois.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
shesca
Messages : 8
Enregistré le : Sam Juin 20, 2009 22:08 pm

Messagepar shesca » Dim Juin 21, 2009 15:20 pm

Oui effectivement cette citation est l'illustration parfaite de mon ressentis!
Et l'analyse il me semble un peu recorrigée que tu fais par rapport à celle de Freud est une façon de résumer également plus clairement ce que je ressens, la lutte contre l'ego demeure un combat de tous les jours. Une fois que l'on commence à l'analyser, on le perçoit résonnant plus ou moins dans les réponses instinctives. C'est très difficile je trouve de faire la part des choses dans le feu d'une conversation et même finalement lorsqu'on écrit posément et c'est lors de la relecture ou quand on s'écoute un instant parler, à l'image de la séparation du corps et de l'esprit qu'on peut le percevoir.

En ce qui concerne le magnétisme, il m'apporte une sorte de concrétisation facile des énergies invisibles c'est pourquoi j'en reparle à chaque fois mais je me demandais, étant chacun rattaché plus à un élément qu'à un autre, doit on orienter ses rituels en fonction de son élément ? Que peut on tirer de son élément père de différent par rapport aux autres ? C'est peut-être une question idiote ou à laquelle vous avez déjà certainement répondu...


Ah oui et juste une dernière question, pourquoi le mot "esprit" est-il en gras et d'une autre couleur??
arf...

Avatar de l’utilisateur
N-mantic
Messages : 1116
Enregistré le : Mer Mai 14, 2008 19:43 pm

Messagepar N-mantic » Lun Juin 22, 2009 1:38 am

A mon tour de te répondre. Et à vrai dire, après Odin et bastet, je n'aurais plus grand chose à ajouter ;) .
Quoiqu'il en soit, je te rejoins sur ton idée première, que la douleur est douleur, il n'y a pas de degré.
Je trouve que tu as une belle manière d'interpêter les choses ... tu ne rejettes pas le monde, malgré la souffrance que tu as enduré, mais tu cherches à le comprendre ... tu arrives à percevoir ses contrées cachées (le rêve), et à en ressentir l'essence ...

J'ai moi-même commencé à m'interesser à mes rêves de plus près. De ne plus les voir comme des fantaisies, mais comme des projections que j'engendre, et donc que je peux contrôler et analyser ... quelque chose à changer. Mais rêves deviennent plus "intense" (si je puis dire). J'arrive à ressentir quelque chose derrière eux ...
Enfin bref, là je parle de moi ;) .
Je voulais en venir au fait que l'étude des rêves, est passionnantes et pleine d'enseignements.

Tout cela pour dire que j'aime beaucoup tes recherches, tes interrogations, et tes aspirations, qui quelque part, me rappellent les miennes ...
Necromantic was here...

Avatar de l’utilisateur
Schae
Modérateur
Messages : 2657
Enregistré le : Dim Juin 21, 2009 19:37 pm
Voie spirituelle : Miroir des vérités
Magie pratiquée : Gardien du temple

Messagepar Schae » Lun Juin 22, 2009 18:37 pm

Je ne vais pas rajouter grand chose en plus, juste qu'il est tout à fait normal d'avoir peur lorsque l'on touche du doigt le "soi", "l'inconscience" ou le "divin" (peu importe la dénomination) car, ceci fait parti de l'inconnu et de l'inconnaissable. Après tout ce qui nous est invisible ne peut être vu, mais lorsque l'on les voit cela peut surprendre intensément.
Je crois que la plupart d'entre nous ont eu à peu près la même continuité des évènements dans la vie qui les ont amené à se poser les mêmes questions que toi.

Ce que je peut voir, c'est que malgré les apriori, tu es sur la bonne voie de recherche.

Avatar de l’utilisateur
shesca
Messages : 8
Enregistré le : Sam Juin 20, 2009 22:08 pm

Messagepar shesca » Lun Juin 22, 2009 22:53 pm

Heureuse de voir, N-mantic, que tu réussis à travailler sur tes rêves, ça donne espoir, qu'en tu les ressens plus intensément, est ce qu'il reste le matin ou plus tard même, un espèce de voile, ou quelque chose est-il différent dans ta vision du monde ? Comme si une porte était entrouverte te faisant apprécier par flux variables le monde différemment ? En étant toi, sans l'être vraiment tout en l'étant un peu plus (c'est étrange comme phrase mais j'ai un peu de mal à décrire tout ça) ? Tu n'es pas obligé de répondre, c'est juste un peu mon cas mais souvent ça dérive un peu trop loin .. Sinon, alors oui au plaisir :D

Pour répondre à zelda, je ne me rappelle pas avoir eu des prémonitions étant petite, les seules que j'ai pu avoir on était ces 3 dernières années. Elles sont quasi instantanées en fait c'est un flash visuel ou une idée qui ne vient pas de moi et qui traverse mon esprit juste avant que cela ne se produise ou lorsque je me pose une question (pas des questions en rapport avec un souvenir mais des questions très bêtes ne riez pas, c'est du genre "quel h est-il et j'ai la vision de la petite horloge ventousée sur le pare-brise avec l'heure exacte). Pas de sorties astrales non plus, j'ai toujours était en bonne santé et refuse les antidépresseurs.
Le premier deuil que j'ai fait a été celui de mon amie en janvier et quant au spiritisme, oui j'en ai fait une fois il y a moins d'un mois, donc bien après que mes crises aient commencé et le but était de trouver des réponses liées à ces débordements. En revanche j'ai toujours était somnambule, mes parents ont toujours eu beaucoup de mal à me réveiller et je fais souvent pas mal de choses la nuit, et qui sont rarement en rapport avec les rêves dont je me souviens.

Merci Schaemann pour tes encouragements, je partage ton point de vue je crois qu'après chacun s'approprie ces changements et les gère en fonction.

[...]

J'ai oublié de remercier Aradia pour son post ! Et pour le rituel c'est très gentil mais je ne pratique pas pour l'instant j'observe un peu avant, mais après tout il pourra peut-être servir à quelqu'un d'autre !
arf...

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Juin 23, 2009 17:34 pm

En effet, il est normal si tu ressens un problème, de te consacrer à sa résolution. Mais pourquoi te justifier ainsi? Tu sembles en fait sentir intuitivement le danger d'une impasse dans cette attitude, ou l'intuition qu'au fond ce problème n'existe pas. Deux choses justifiées : la résolution d'un problème est une quête annexe, qui ne doit pas occulter la quête principale, celle dont on entend l'immense appel dans notre coeur et que tu préssens. Et en effet, les sages nous enseignent que ces problèmes sont une apparence superficielle. Un écran sur lequel on projette un film violent plein de catastrophes reste tout à fait le même : si on arrête le film, on voit bien que l'ecran est blanc immaculé, il n'a pas été touché par les histoires qui s'y projètent. L'incendie dans le film n'a pas brûlé l'écran. Mais pendant que le film passe, on croit que tout brûle vraiment! Ainsi es-tu faite, et ultimement, il est vrai que ces problèmes ne valent pas qu'on s'en inquiète : la réalité qui les sous-tend reste immuable, inchangée, éternelle et pure félicité.

Certes, mais il n'en reste pas moins que nous faisons tous l'expérience de la souffrance. Ne cherche pas à savoir si tu fais bien ou pas de chercher une solution à tes ennuis : tant que la vérité intime de l'être n'est pas découverte, on souffre et on cherche à résoudre nos problèmes. Il n'y a pas à juger ou à justifier ce phénomène, juste à l'accepter.

Ensuite il y cette question que tu poses :
"Je me demande si un travail sur le "moi divin" (je ne suis pas sure du terme) pourrait aider à l'union de soi."
Voilà ce dont je parlais plus haut : cette quête centrale dont on ressent l'appel intense dans notre coeur.
Oui, cette recherche est notre raison d'être, il faut s'y consacrer!
Ce n'est pas une chimère la divinité, c'est cette chose qui t'appelle et qui est bien tangible puisque tu ressens intimement qu'elle est la chose la plus importante, la certitude qui sous-tend tout le reste.

Autres points de détail :

Le somnambulisme : il est normal de ne pas s'en souvenir comme d'un rêve car cela se produit en sommeil profond. Le sommeil profond est une expérience étrange dont on ne ramène qu'un sentiment de bien-être, mais aucun souvenir. Pourtant ce sommeil profond est rempli d'expérience.
Je n'en dis pas plus ici sur ce mystère car ce n'est pas l'endroit, et il a déjà été un peu abordé ailleurs.

Si ce n'est déjà fait, tu peux lire ceci...
- à propos de la quête principale :
http://pandore.net/agora/viewtopic.php?t=6829
- à propos du rêve (le sommeil profond est un peu abordé et le somnambulisme, pas encore) :
http://pandore.net/agora/viewtopic.php?t=6151

Avatar de l’utilisateur
N-mantic
Messages : 1116
Enregistré le : Mer Mai 14, 2008 19:43 pm

Messagepar N-mantic » Mar Juin 23, 2009 20:10 pm

Heureuse de voir, N-mantic, que tu réussis à travailler sur tes rêves, ça donne espoir, qu'en tu les ressens plus intensément, est ce qu'il reste le matin ou plus tard même, un espèce de voile, ou quelque chose est-il différent dans ta vision du monde ? Comme si une porte était entrouverte te faisant apprécier par flux variables le monde différemment ? En étant toi, sans l'être vraiment tout en l'étant un peu plus (c'est étrange comme phrase mais j'ai un peu de mal à décrire tout ça) ? Tu n'es pas obligé de répondre, c'est juste un peu mon cas mais souvent ça dérive un peu trop loin .. Sinon, alors oui au plaisir :D


Je ne suis pas sûr de comprendre ta question.
Ce que je peux dire, et j'espère que tu y trouveras une réponse, c'est que mes rêves prennent une toute autre forme de réalité. Ils ne m'apparaissent plus comme un film translucide fantaisique, rapidement oublié parce que je les crois "irréels".
Ils ont l'air plus "consistants", plus profond. Même lorsque je me réveille, je peux me souvenir parfaitement de l'ambiance, de ma mentalité durant le rêve (ce qui me pousse à croire que je "sais" que je rêve quelque part, lorsque je suis en songe, parce que je pense comme lorsque je suis éveillé), des décors, et buts ...
Les scenari sont aussi un peu plus cohérents. Comme pour me laisser le temps d'analyser la situation, pour en préparer le dénouement.

Je sais que je quitte mes rêves avec deceptions désormais. J'aurais voulu qu'ils continuent, parce que j'ai le sentiment que dans le rêve, je m'étais déjà dit que le temps serait limité par mon temps de sommeil ... et que comme la projection s'arrêtera à l'instant où je me réveillerai, je devais explorer ce monde onirique au maximum, avant de le quitter.

Je crois que je comprends ta question maintenant que je la relis. Oui, désormais, je ressens le monde différement. je n'ai plus l'impression que la veille et le rêve sont deux choses distinctes, mais qu'ils sont comme superposés, séparés par une porte qui reste ouverte, l'un se versant continuellement dans l'autre ...
Parfois, je me sens ici et ailleurs oui. Comme si mon corps était la, mais mon esprit est autre part, de l'autre coté de ce voile ?
J'ai du mal à vraiment expliquer ce que je ressens .. mais ma vision du rêve, comme celle de la "réalité" change.
Necromantic was here...

Avatar de l’utilisateur
Velvet
Messages : 113
Enregistré le : Sam Juin 06, 2009 13:31 pm
Magie pratiquée : Bordelaise de coeur...

Messagepar Velvet » Mar Juin 23, 2009 20:16 pm

Bonsoir Shesca,

Cette façon que tu as de décrire cette sensation me fait beaucoup penser au samâdhi dont m'a parlé Bertrand. Une sensation d'être Soi véritablement, d'en être conscient plus que jamais...

Voici le lien, dis-moi ce que tu en penses :

http://pandore.net/agora/viewtopic.php?t=7074

Avatar de l’utilisateur
wellan
Messages : 408
Enregistré le : Sam Nov 07, 2009 14:12 pm

Est-ce normal ??

Messagepar wellan » Sam Nov 07, 2009 14:51 pm

Est-ce normal que depuis le décès de mon grand-père ( 30/12/2007 ), j'entends régulièrement sa voix et au moins une fois par semaine je fais des cauchemars à son sujets ... La dernière fois que je l'ai entendue c' était hier pendant mon cours d'Anglais; il m'appelait et a répété mon nom à 3 reprises ?? Que dois-je en comprendre ?

Merci,
Wellan...
Errare est Humanum

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Nov 07, 2009 19:50 pm

Wellan,

Il est probable que des choses retiennent ton grand-père à revenir sur terre de temps en temps.
Lorsque cela se produit, tâche de te concentrer sur ta tranquilité intérieure et de lui faire partager qu'il n'a plus aucun soucis à se faire.

Il n'y a rien de particulier à en comprendre : chacun est libre de s'attacher à ce qu'il veut, avant ou après la mort. Mais il se sentira beaucoup mieux si il accepte de se détacher des choses qui le retiennent ainsi à revenir vers la matière.

Avatar de l’utilisateur
Schae
Modérateur
Messages : 2657
Enregistré le : Dim Juin 21, 2009 19:37 pm
Voie spirituelle : Miroir des vérités
Magie pratiquée : Gardien du temple

Messagepar Schae » Sam Nov 07, 2009 19:52 pm

Vous aviez probablement tout deux un lien très fort, et au-delà de la vie et de la mort, vous pouvez peut-être communiquer, je n'en suis cependant pas certain. Tes cauchemars à son sujet sont peut-être dû à ton appréhension face à la mort, tu ne dois pas les prendre entièrement en compte, mais pour que l'on puisse t'aider, il faut que tu nous en cite au moins un, que l'on sache à quoi s'en tenir.

Cependant, si cela fais deux ans maintenant qu'il est décédé et que tu continue à avoir ce genre d'expériences régulièrement, il faut que tu coupes les liens absolument, et que tu te détaches de lui et n'en faire qu'un souvenir dans ta mémoire. A long terme cela pourrait t'être de mauvaise augure pour ton équilibre psychique.

Il faut que tu nous en dises plus sur tes cauchemars, ta relation avec lui...si cela te gêne d'en parler en public, fais-nous le savoir et on verra cela en privé.

Schaemann.


Retourner vers « Discussions générales sur la magie et la spiritualité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités