Elixir du suédois

La Terre, les plantes, la guérison, l'alimentation, l'écologie et la nature en général.

Modérateurs : Odin, Huli


Image
"L’homme n’a pas tissé la toile de la vie. Nous n’en constituons qu’un fil. Tout ce que nous faisons à la toile, c’est à nous que nous le faisons." Chef Seattle.
Avatar de l’utilisateur
Schae
Modérateur
Messages : 2843
Enregistré le : Dim Juin 21, 2009 19:37 pm
Voie spirituelle : Miroir des vérités
Magie pratiquée : Gardien du temple

Elixir du suédois

Messagepar Schae » Mer Aoû 19, 2009 19:50 pm

La véritable histoire de l’Elixir du Suédois

L’histoire de l’Elixir du Suédois remonte aux anciennes civilisations de Babylone et de l’Egypte, où il existait un mystérieux « élixirum vitae » (élixir de longue vie), réservé aux rois et aux prêtres.

Le douzième siècle, « grâce » aux croisades notamment, permit un échange important entre les cultures. C’est probablement à cette période que la recette est venue chez nous et qu’elle a circulé sous différents noms chez les herboristes, les alchimistes et les chercheurs. Les plus connus d’entre eux furent Paracelse au seizième siècle, suivi par le Docteur Samst au dix-huitième, un médecin… suédois. Celui-ci rédigea définitivement la composition de ce que l’on appellera par la suite
« l’Elixir du Suédois ».

Une Autrichienne, Maria Treben, retrouva cette vieille recette et la fit connaître sous le nom de « petite et grande liqueur du suédois ». La liqueur contient les plantes suivantes : Thériaque, camphre naturel (obtenu par distillation du bois de camphrier en Chine ou d’autres plantes contenant du camphre naturel), racine d’angélique, racine de rhubarbe, feuille de séné, racine de zéodaire, aloès, carline (chardon), myrrhe, manne, racine de gentiane et stigmate de safran.

La différence entre les multiples Elixirs du Suédois disponibles, tous « vrais » ou « véritables », réside dans le nombre et la provenance des ingrédients utilisés dans le « thériacal Venecienne ». Le «thériacal » est un mélange de différentes plantes, préparé au moyen âge selon des règles très précises et variant de ville en ville. Venise, pendant de longues années, eut le monopole de la préparation de cette composition avec 59 ingrédients. Plus tard, cette formule fut « abrégée » dans d’autres villes : un peu moins d’ingrédients à Paris, Toulouse, Madrid et Naples, une vingtaine à Anvers, une dizaine dans la pharmacopée de Bavière ou de Hambourg, cinq ou six seulement à Londres ou Amsterdam.
Si certains fabricants prétendent être les seuls à élaborer le véritable « élixir du suédois », demandez leur les détails de leurs ingrédients et leurs provenances… Sachant que sous l’appellation « naturelle », on ne trouve pas le « bio ». Beaucoup de plantes utilisées sont importées de pays asiatiques, sans contrôle sérieux et à très bas prix. Quant à l’alcool, il est souvent industriel.
Après plusieurs années de collaboration avec des producteurs bio indiens, américains, allemands ou français, le laboratoire Biofloral a élaboré le premier élixir du suédois bio, certifié par ECOCERT.

L’Elixir d’Auvergne a des vertus similaires à l’élixir du suédois. Mais il utilise 32 plantes régionales poussant en altitude, en des lieux où la nature est préservée. Il ne contient pas de camphre. À conseiller en cas de fatigue, aux citadins notamment.

Composition

La composition que je vais vous donné est celle qui à donné son nom à cet élixir.
Avant il faut savoir que ce fut le célèbre médecin suédois, le Dr Samst, Recteur de l'Académie de Médecine qui a propagé cette liqueur au cours du 17e - 18e siècle. Pour dire, il a vécut jusqu'à 104 ans et mourut d'une malencontreuse chute de cheval. Selon les dires, ses parents et ses grands-parents avaient également atteint un âge canonique.

La liqueur contient de la poudre d'Aloès, Myrrhe, Safran, Feuilles de séné, Camphre, racine de Thubarbe, racine de Zédoaire, Manna, racine de Calinae, racine d'Angélique. Elle contient aussi la thériaque Vénicienne en poudre dont voici la composition:
Racine d'acore (antiseptique, tonique), Racine de gingembre (stimulant, stomachique), Racine d'iris (émétique), Racine de quintefeuille (astringent), Racine de rhapontic (purgatif), Racine de valériane (antispasmodique), Racine de meum (stimulant, diurétique), Racine de gentiane (stomachique, fébrifuge), Racine d'aristoloche clématite (antirhumatismal, contre la goutte), Racine de cabaret (purgatif, émétique), Bois d'aloès (purgatif, emménagogue), Schoenanthe (contre les ulcères), Ecorce de cannelle (excitant, stimulant, antispasmodique), Ecorce de citron (antiseptique, astringent), Scille sèche (tonicardique, diurétique), Sommités de scordium (amer, tonique), Sommitésde marrube (fébrifuge), Sommités de calament (stomachique, tonique), Sommités de chamoedrys (excitant amer et tonique), Sommités de chamoepitys (contre les piqûres de scorpion), Sommités de pouliot (excitant nervin), Dictame de Crète (excitant, emménagogue), Feuilles de laurier (fébrifuge), Centaurée (tonique, stomachique, fébrifuge), Hypéricum (vulnéraire hémoptysique, anti-asthmatique, anti-hystérique), Stoechas (stimulant), Roses rouges (astringent), Safran (excitant, stomachique, emménagogue), Semin. d'ammi (carminatif, diurétique), Semin. d'anis (carminatif), Semin. de fenouil (carminatif, diurétique), Semin. de Daucus de Crète (excitant, diurétique), Semin. de Séseli (excitant), Semin. de persil (carminatif, emménagogue), Cardamome minor (stomachique, stimulant), Poivre noir (aphrodisiaque, échauffant) 60gPoivre long (aphrodisiaque, échauffant), Sem. d'ers (résolutif), Semin. de navet sauvage (pectoral, résolutif), Agaric blanc (purgatif drastique, antisudoral), Castoreum(contenu d'une poche glandulaire du Castor Fiber (stimulant, anti-hystérique, antispasmodique), Opium de Smyrne (sédatif, narcotique, antidhiarréïque), Suc de réglisse (digestif, diurétique), Suc de cachou (emménagogue, hémostatique, astringent intestinal), Gomme
arabique (pectoral, adoucissant), Galbanum (stimulant, antispasmodique), Myrrhe (gomme résine: antispasmodique, emménagogue), Oliban (antirhumatismal), Benjoin en larmes (excitant, balsamique), Opoponax (antispasmodique, expectorant), Bitume de Judée (sédatif, stimulant du système nerveux), Terre sigillée (hémostatique, astringent), Sulfate de fer desséché (astringent),
Térébenthine de Chio (augmente les sécrétions), Miel blanc (laxatif, émollient, rafraîchissant)

Impressionant n'est-ce pas, bon quant vous aurez trouvé tous ces ingrédients, je vous révèlerais comment procédé à sa fabrication...
Non je plaisante....

En fait vous trouverez tous ces ingrédients chez n'importe quel Herboriste, ou Pharmacie-herboristerie, pour la modique somme de 13 euros, et vous en aurez pour 1,5l et donc il y en aura pour un sacré moment, car à consommer avec modération.
Surtout je vous déconseille fortement de l'acheter toute faite, en visitant un peu les sites à l'instant, j'ai vu que les prix varient de 15 euros pour 350ml à 30 euros pour 750 ml, bien loin des 1,5l fait maison.

Avatar de l’utilisateur
Schae
Modérateur
Messages : 2843
Enregistré le : Dim Juin 21, 2009 19:37 pm
Voie spirituelle : Miroir des vérités
Magie pratiquée : Gardien du temple

Messagepar Schae » Mer Aoû 19, 2009 19:51 pm

Fabrication

En prenant les ingrédients chez un herboriste.

Vous mettrez les composants dans un flacon de 2 litres en verre, du genre des conserves que faisait nos grands-mères, avec un couvercle dont le joint en caoutchouc qui laissera la macération hermétiquement fermée.
On y verse 1,5l d'alcool à 38-40° ou de bon alcool de fruits et laisser macérer pendant 4 à 6 semaines au soleil, ou près d'une source de chaleur comme un radiateur par exemple (environ 20°C). Il faudra agiter le flacon chaque jour et même après les 6 semaines. Après le temps de macération, l'on pourra commencer à prélever.
Pour ma part ce que je fais, je laisse les plantes dans la conserve indéfiniment au réfrigérateur, car plus veille est la macération, meilleure est la liqueur. Je verse dans une petite fiole de 50 cl, pour mon usage personnelle, en filtrant avec une simple passoire.

Voilà, voilà, c'est simple comme bonjour, alors pourquoi en acheter de la toute faite, alors qu'il n'y a pratiquement rien à faire que de la secouer chaque jour!
Croyez-moi vous en aurez pour votre argent et surtout pour votre santé.

Utilisation

Au lieu de vous énoncer tous les possibilités de cet élixir, je vous transmet simplement le "vieux manuscrit" du père Samst:

1) Qui en hume, s'en humecte les vertèbres cervicales, se pose un linge humide sur la tête, verra ses douleurs et ses vertiges disparaître et sa mémoire et son cerveau se fortifier.

2) Elles aident contre la vue trouble, suppriment rougeurs et douleurs de toutes sortes même lorsque les yeux sont enflammés et la vue trouble. Elles font également disparaître les tâches et la cataracte lorsque l'on humecte à temps les coins des yeux ou que l'on pose un linge humecté sur les yeux fermés.

3) Qui en humecte fréquemment et avec conscience les pustules et les exanthèmes ainsi que les croûtes dans le nez ou sur le corps sera bientôt guéri.

4) Qui souffre de maux de dents versera dans un peu d'eau une cuillerée remplie de ces gouttes, en fera un rinçage de bouche en conservant ce liquide dans la
bouche pendant un certain temps, ou en humectera la dent douloureuse avec un chiffon. La douleur disparaîtra et l'infection sera peu à peu guérie.

5) Humecter les aphtes sur la langues ou les autres troubles avec les gouttes, ce qui a pour effet une guérison rapide.

6) Qui souffre d'une gorge enflammée ou irritée, ne pouvant que difficilement avaler les aliments et les boissons, prendra le matin, le midi et le soir des gouttes, les avalant lentement, et l'inflammation disparaîtra et l'irritation guérira.

7) Qui souffre de crampes d'estomac en prendra une cuillerée à soupe pleine en cas de crise.

8 ) Qui souffre de coliques en absorbera lentement trois cuillerées à soupe l'une après l'autre, et il sentira bientôt un soulagement.

9) Elles apaisent les ballonnements et rafraîchissent le foie, font disparaître tous les maux d'estomac et des intestins et aident à combattre la constipation.

10) Elles sont également un excellent remède pour l'estomac qui digère mal et ne garde pas les aliments.

11) Elles aident également contre les douleurs de la vésicule biliaire. Si on en prend tous les jours une cuillerée à soupe le matin et le soir, et si l'on fait des compresses imbibées de ces gouttes pendant la nuit, toutes les douleurs disparaîtront bientôt.

12) En cas d'hydropisie, on prendra tous les jours pendant six semaines, le matin
et le soir, une cuillerée à soupe dans du vin blanc.

13) En cas de maux d'oreille et de bourdonnements d'oreille, on humectera un morceau d'ouate et on le place dans l'oreille. cela est d'une grande aide et l'ouïe perdue sera retrouvée.

14) Lorsqu'une femme est en travail, on lui donnera trois jours de suite une cuillerée à soupe dans du vin rouge, elle fera une promenade une demi-heure après avoir
bu ces gouttes, puis elle pourra prendre son petit déjeuner, mais sans boire de lait. Les gouttes ne devraient pas être prises en association avec du lait.

15) Dans les 14 derniers jours de la grossesse, la femme enceinte en prendra le matin et le soir une cuillerée à soupe, et son accouchement en sera facilité. Pour une expulsion plus facile du placenta, on donnera à la femme en couches toutes les deux heures une cuillerée à café jusqu'à ce que le placenta soit expulsé sans
contraction.

16) Si, après l'accouchement, des inflammations se produisent à la montée de lait, des compresses avec des linges humectés de gouttes en auront rapidement raison.

17) Elles accélèrent la guérison chez les enfants souffrant de petite vérole. On donnera aux enfants des gouttes, selon leur âge, diluées dans de l'eau. Lorsque les
pustules commencent à sécher, il faudra les humecter fréquemment avec les gouttes, et aucune trace de cicatrice ne restera visible.

18) Elles aideront les enfants et les adultes qui souffrent de vers, oui, même les vers solitaires pourront être expulsés, mais il faut veiller à doser les gouttes en fonction de l'âge de l'enfant. Nouer un linge humecté de gouttes sur le nombril et l'humecter en permanence si nécessaire.

19) Qui souffre de jaunisse se verra soulagé de tous ses troubles très rapidement s'il prend trois fois par jour une cuillerée à soupe de ces gouttes et se fait des compresses sur la région enflée du foie.

20) Elles ont raison de toutes les hémorroïdes, guérissent les reins, expulsent du corps les humeurs de l'hypochondre, rendant toute autre cure inutile, font disparaître la mélancolie et les dépressions et excitent l'appétit et la digestion.

21) Elles ont également raison des hémorroïdes lorsqu'on les humecte fréquemment au début ; si on boit les gouttes, surtout avant d'aller se coucher, les hémorroïdes seront ramollies par l'intérieur. A l'extérieur, on posera un petit morceau d'ouate humecté de gouttes. Cela aura pour effet de faire couler le sang superflu et de soulager la sensation de brûlure.

22) Si quelqu'un est évanoui, il faut lui ouvrir la bouche si nécessaire, y introduire une cuillerée à soupe de gouttes et le malade reviendra à lui.

23) Lorsqu'on le boit, ce remède est également efficace contre les douleurs dues à des crampes, qui disparaîtront avec le temps.

24) En cas de maladie des poumons, en prendre tous les jours le matin à jeun et continuer la cure pendant six semaines.

25) Si une femme n'a pas ses règles ou si ces dernières sont trop abondantes,
elle prend ces gouttes pendant trois jours et recommencera cette cure vingt fois. Cela réduira ce qui est en trop et compensera ce qui manque.

26) Ce remède est également efficace contre les pertes blanches.

27) Qui souffre d'épilepsie doit en boire sans tarder. Le malade doit ensuite prendre seulement ce remède, car il fortifie aussi bien les nerfs malades que le corps et qu'il empêche toutes les maladies.

28) Elles guérissent les paralysies et font disparaître vertiges et nausées.

29) Elles guérissent également la rougeole.

30) Si quelqu'un a de la fièvre et qu'il a froid ou chaud, qu'il est en état de grande faiblesse, on lui administrera une cuillerée à soupe et le malade, à moins que d'autres médicaments n'affaiblissent son corps, reviendra à lui en peu de temps, le pouls recommencera à battre et aussi haute que soit la fièvre, le malade ira bientôt mieux.

31) Les gouttes guérissent également les verrues anciennes, les mains crevassées. Si une plaie est ancienne et purulente et si des excroissances de chair y ont poussé, bien laver le tout avec du vin blanc, puis y poser un chiffon humecté des gouttes. Les tumeurs et les douleurs, ainsi que les excroissances disparaîtront et la plaie
commencera à se cicatriser.

32) Elles guérissent sans danger toutes les plaies, qu'elles soient dues à des coups ou des piqûres, lorsqu'on les humecte souvent de ces gouttes. On prend un linge, le
plonge dans les gouttes, en recouvre les plaies. En peu de temps, la douleur disparaîtra, sans que des inflammations ou des infections ne surviennent, et les gouttes guériront également d'anciennes plaies dues à des blessures par coup de feu. En cas de trous, on met les gouttes dans la plaie qui n'a pas absolument besoin d'être nettoyée auparavant. En posant à répétition un linge humecté de gouttes sur la plaie, la guérison se produit en peu de temps.

33) Elles font disparaître toutes les cicatrises, même si elles sont très anciennes, ainsi que les coupures, lorsqu'on les humecte jusqu'à 40 fois. Toutes les plaies
guéries grâce à ces gouttes ne laissent aucune cicatrice.

34) Elles guérissent également totalement toutes les fistules, même si elles semblent incurables, l'ancienneté de la lésion n'a aucune importance.

35) Elles guérissent toutes les brûlures, qu'elles proviennent du feu, de l'eau brûlante ou de la graisse, lorsqu'on humecte régulièrement les blessures avec des gouttes. Il ne se produit pas non plus de cloques, la chaleur est retirée, même des cloques purulentes guériront à la base.

36) Elles sont utiles contre les bosses et les taches dues à des chocs ou à des coups.

37) Qui ne mange pas avec appétit aura de nouveau faim.

38) Qui souffre d'une grande anémie retrouvera vite ses couleurs s'il prend les gouttes le matin, pendant un certain temps. Elles purifient le sang et activent sa formation et sa circulation.

39) On fait disparaître les douleurs rhumatismales dans les membres lorsqu'on boit
le matin et le soir et qu'on pose des linges humectés de gouttes sur les parties douloureuses.

40) Elles guérissent les mains et les pieds gelés, même accompagnés de plaies ouvertes. Faire des compresse avec des linges humectés de gouttes aussi souvent que possible, et surtout la nuit.

41) Poser des compresses humectées des gouttes sur les cors et veiller à ce que les parties douloureuses soient toujours humides. Au bout de trois jours, ils tombent d'eux-mêmes, ou il est possible de les peler sans difficulté.

42) Elles guérissent également les morsures de chiens et d'autres animaux enragés
lorsque l'on boit les gouttes, car elles guérissent et éliminent tous poisons. Recouvrir les plaies avec un linge humecté de gouttes.

43) En cas de peste et d'autres maladies contagieuses, il est bon d'en boire plusieurs fois par jour, car elles guérissent des bubons et les tumeurs due à la peste même lorsqu'elles se trouvent dans la gorge.

44) Qui dort mal la nuit prend de ces gouttes avant de se coucher. En cas d'insomnie nerveuse, poser sur la région du coeur un linge humecté de gouttes diluées.

45) Pour faire cesser l'ivresse d'un homme ivre, deux cuillerées à soupe de ces gouttes le remettront d'attaque sur le champ.

46) Qui prend tous les jours de ces gouttes, le matin et le soir, n'a pas besoin d'un autre médicament, car ceux-ci fortifient le corps, rafraîchissent les nerfs et le sang, empêchent les mains et les pieds de trembler. En bref, elles éliminent toutes les maladies. Le corps reste droit, le visage jeune et beau.
Modifié en dernier par Schae le Sam Sep 12, 2009 0:28 am, modifié 1 fois.

christian
Messages : 11
Enregistré le : Dim Juil 05, 2009 16:44 pm

Messagepar christian » Dim Aoû 23, 2009 16:40 pm

Ça fait des années que le fabrique moi-meme, pour divers maux et surtout des plaies, par contre pour le boire, là faut être costaud mdr.
C'est idéal pour les douleurs d'oreilles, en mettre sur un coton tige et frotter l'endroit douloureux plusieurs fois par jour. Pour les verrues, sur 2 jours c'est partis sur le talon du pied de mon fils, alors que le médecin voulait la brûler. Idéal pour maux de tète, en frictionner sur votre front, bref pour ceux qui ont le courage d'en boire (ça a un sale gout) vous n'aurez jamais la grippe et vivrez longtemps.

Avatar de l’utilisateur
Schae
Modérateur
Messages : 2843
Enregistré le : Dim Juin 21, 2009 19:37 pm
Voie spirituelle : Miroir des vérités
Magie pratiquée : Gardien du temple

Messagepar Schae » Lun Aoû 24, 2009 8:38 am

En cas d'ébriété aussi, il faut le boire pur, je sais que c'est costaud mais, on s'y habitue...C'est comme cela que j'ai découvert ce remède que je qualifie "d'universel" et les matins où je sens que je ne serais pas en forme, un petit calice après le petit-déjeuner clarifie l'esprit et redonne du tonus au corps.

En général pour le boire, il faut le diluer à moitié, mais je peux vous assurer que les petits problèmes gastriques et stomacauxs ne tiennent pas une demi-journée car, à cela...

Avatar de l’utilisateur
Destino
Messages : 476
Enregistré le : Sam Mai 09, 2009 18:22 pm

Messagepar Destino » Dim Aoû 30, 2009 12:13 pm

Je l'utilise depuis un moment et je dois dire que c'est GENIAL !
Je l'utilise aussi dilué pour l'acné.


Retourner vers « Temple de Gaïa »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités