Trucs pratiques pendant les rituels (+androgyne)

Ce forum est ouvert à ceux qui veulent apprendre et poser des questions de débutants.

Modérateurs : Totem, naturellement

Avatar de l’utilisateur
Nuno
Messages : 63
Enregistré le : Lun Avr 19, 2010 17:22 pm
Magie pratiquée : Rennes
Contact :

Trucs pratiques pendant les rituels (+androgyne)

Messagepar Nuno » Lun Avr 19, 2010 17:54 pm

[homosexualité, mythe de l'androgyne, ouroboros]


En parcourant certaines sources ( sites, livres ... et maintes supports imaginables ou inimaginables ), j'ai essayé de dresser une liste des "trucs" pratiques en sorcellerie qu'évidement on ne précise jamais dans un déroulement de rituel du genre : que devient un dagyde après utilisation ( le bruler, l'enterrer ou le mettre dans un cour d'eau ?), la disposition exacte des outils dans un cercle ( un casse-tête pour moi ), comment éteindre une bougie dans un rite ( apparemment il ne faut pas souffler dessus ) et pleins de petits trucs comme ça qu'on ne calcule pas et dont on ne se rend compte seulement en plein milieu d'un rituel ... Pitié, apporter moi vos lumières !!
"Le Vent t'invite, la Vie t'invente."

Avatar de l’utilisateur
Destino
Messages : 476
Enregistré le : Sam Mai 09, 2009 18:22 pm

Messagepar Destino » Lun Avr 19, 2010 18:01 pm

A partir du moment que ça te dérange et que tu ne le fait pas naturellement, où est l'intérêt de le faire ?

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Lun Avr 19, 2010 19:31 pm

Bonjour Nuno,

Très bonnes questions. Mais là c'est un peu tout en vrac et on ne sait pas vraiment ce qui te manque. Tu as essayé de dresser une liste, et bien figures-toi que cela intéressera tout le monde ici de savoir ce que tu as déjà mis dans ta liste, ce que tu voudrais y ajouter, et chacun pourra y mettre son grain de sel.

Bienvenue!

Destino : "A partir du moment où ça te dérange et où tu ne le fait pas naturellement, où est l'intérêt de le faire ?"
-> Ce qui n'est pas naturel aujourd'hui sera naturel demain si on s'en donne la peine :)
-> L'apprentissage passe par là, c'est tout à son honneur d'essayer de mettre de l'ordre dans tout ça.

Avatar de l’utilisateur
Zora*
Messages : 799
Enregistré le : Dim Nov 01, 2009 11:42 am
Contact :

Messagepar Zora* » Lun Avr 19, 2010 19:56 pm

Si tu commençais pas mettre tes yeux dans les bons livres, de penser, et d'analyser ce que tu cherches, OU prendre ton temps pour nous l'expliquer ce que tu veux savoir ! Ce que tu recherches !!
Allez, assied toi et dis nous ... ! Nous t'écoutons ^^

Avatar de l’utilisateur
Destino
Messages : 476
Enregistré le : Sam Mai 09, 2009 18:22 pm

Messagepar Destino » Lun Avr 19, 2010 21:02 pm

Oui, c'est vrai ^^

Mais je pensais dans les sens: si on pense que c'est mieux, plus symbolique, plus parlant et plus pratique de souffler les bougies, ça ne fera qu'empirer les choses de se forcer à les éteindre avec les doigts (Pour certain, "étouffé" la flamme peut être synonyme de l'enfermement et de l'étouffement du rituel, alors que la "souffler" l'envol des énergies et des prières.)

Je dis surtout parce que la Magie est pour moi surtout une affaire de ressentie, si je préfère mettre le chaudron au milieu sur l'autel, plutôt qu'au Nord, parce que c'est plus symbolique pour moi, je ne me force pas parce que un certain auteur, ou tout une communauté l'a dit.

Mais c'est vrai que tu as raison de poser la question pour "avoir une base" où construire ta pratique, mais ta Pratique est tout d'abord personnelle et n'est dictée par personne.

Les outils (Quand j'en utilise XD): Personnellement, sur l'autel, je les dispose vers leur direction élémentaire, baguette à ... l'est, pour l'élément air, calice à l'ouest vers l'élément eau etc ... Enfin, c'est selon ton ressenti.
Pour ce qui est des limites du Cercle, la même chose, feu au sud, eau à l'ouest, air à l'est et terre au Nord (en commençant toujours par l'est )

Mais, je dirais que ce n'est pas une obligation, comme je fais souvent mes rituels spontanément, je n'ai que de l'encens, des bougies et ma baguette, sens-dessus-dessous sur une nappe ^^"

Les dagydes, je suis sûr qu'on ne les brûle pas, ce serait rompre le sort mais ... Vu que si tu te débarrasses de ta dagyde, tu as sûrement fini d'opérer non ?
Moi j'utilise la méthode qui cause le moins de dégâts à la nature, donc l'enfouissement, les cours d'eaux sont déjà assez pollués.

Et pour le reste, tu ne vas être maudit toi et 5 générations sous toi si tu mets ton athamée pointé vers le Nord au lieu de toi XD

Bienvenue !

Destino

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Lun Avr 19, 2010 22:03 pm

Destino : "si on pense que c'est mieux, plus symbolique, plus parlant et plus pratique de souffler les bougies, ça ne fera qu'empirer les choses de se forcer à les éteindre avec les doigts (Pour certain, "étouffé" la flamme peut être synonyme de l'enfermement et de l'étouffement du rituel, alors que la "souffler" l'envol des énergies et des prières.)"

Cela dépend de ton niveau, Destino. A un niveau de tout débutant, tu as raison, il vaut encore bien mieux "faire comme on sent" que rien faire du tout et être paralysé par les détails et la peur de mal faire. Qu'on souffle les bougies si on veut alors, la magie, elle, récompensera la spontanéité.

Mais lorsqu'on veut progresser, on doit comprendre qu'il y a des règles utiles. Il ne faut pas les appliquer stupidement, c'est vrai, mais souffler, ne serais-ce que pour toi, c'est un échange d'énergie qui n'a rien à faire à la fin du rituel et qui peut tout perturber. Il faut étudier l'énergie et la magie du souffle pour comprendre ça, et en attendant, on ferait bien de tout de même écouter les conseils de ceux qui pratiquent depuis longtemps. Dans la plupart des rituels, on fera bien de respirer par le nez et d'économiser son souffle.

Destino : "Je dis surtout parce que la Magie est pour moi surtout une affaire de ressenti, si je préfère mettre le chaudron au milieu sur l'autel, plutôt qu'au Nord, parce que c'est plus symbolique pour moi, je ne me force pas parce que un certain auteur, ou tout une communauté l'a dit."

Jusqu'au moment où tu sauras pour quelle raison on fait comme ci et non comme ça, alors tu t'apercevras de tout ce que ton entêtement t'a fait rater :)
Là je te charie un peu, je ne veux pas dire que tu t'y prend mal, ta façon a aussi des vertus, car répéter sans comprendre n'est pas toujours très bon. Cependant, tu ne dois pas croire que la magie est juste une question de croyance c'est à dire "j'ai qu'à faire comme je crois que c'est bien pour moi". Non. Il y a des règles qui sont absolument utiles voire indispensables. Si tu ne sais pas pourquoi elles sont là et si tu n'y crois pas, il n'empêche qu'en ne les respectant pas, tu perds énormément du pouvoir des rituels. C'est comme un médicament : si tu donnes un médicament à un enfant qui ne sait pas quel est son effet, et qui à son âge ne croit pas en la science médicale (ou qui s'en fiche!) et bien le médicament sera tout de même efficace, et l'effet ne dépendra pas de la croyance de l'enfant. Si avant de donner une aspirine à un enfant on lui dit que ça lui permettra de se transformer en Hulk, le gamin ne deviendra pas tout vert pour autant, mais sa fièvre va bel et bien retomber.

Les règles des rituels sont efficaces en elle-mêmes, et non pas "parce qu'on y croit". Croire que c'est notre croyance qui fait tout est une erreur très commune chez les praticiens débutants, mais elle ne tient pas la route longtemps quand on veut pratiquer sérieusement.

A la fin de la voie mystique, certainement que cela fait sens et que pour celui qui redevenu le maître absolu de son propre mental, il suffit de penser pour que les choses se produisent. Mais pour celui qui veut apprendre cette maîtrise, il y a d'abord intérêt à reconnaître qu'elle n'est pas acquise du tout pour le moment, et à suivre les sentiers et les règles. Dire qu'on a pas besoin de ces règles pour faire de la magie revient à rester assis à boire des bières en prétendant qu'on a pas besoin de s'entrainer et qu'on peut escalader l'Annapurna quand on veut en sandales. C'est facile à dire, oui, mais pour ceux qui raisonnent ainsi, c'est surtout totalement faux.

Enfin certains ont besoin de papillonner ainsi un certain temps, pour approcher La Belle, sans remettre en question leurs aprioris. Il est bon de respecter cette étape aussi, car les gens déterminés la franchiront finalement tout seuls.

Destino : "Ta Pratique est tout d'abord personnelle et n'est dictée par personne."

Il ne s'agit pas de dicter quoi que ce soit. Chacun fera comme il veut. Mais ignorer le savoir de ceux qui ont derrière eux une longue (plurimillénaire) tradition de pratique, cela revient à partir escalader l'Annapurna en short et en sandales. On ne peut pas aller bien loin ainsi! La science développée par les mages est d'une subtilité telle... On ne peut pas se débrouiller seul, ou alors sauf justement lorsqu'on a atteint les plus hauts niveaux. Il est parfaitement stérile d'appliquer pour soi même, lorsqu'on est débutant, ce qui est vrai pour les pratiquants extrêmement accomplis. Cela rend impossible toute progression. La majorité des jeunes qui fréquentent les forums de magie et sorcellerie du net raisonnent de cette façon, parce que c'est confortable pour eux. Et effectivement, ils progressent en rhétorique pour se faire passer pour sérieux*, mais ils n'avancent pas d'un quart de poil en magie...

( * Seulement aux yeux de ceux qui sont dans le même état d'esprit, cela ne fait aucune illusion au-delà. )

NB1 : Un autel ordonné n'est vraiment pas un luxe. Après chacun fait ce qu'il peut, j'avoue que chez moi, c'est... "pas aussi ordonné qu'il faudrait" pour rester poli... :S -- Mais nul doute que si je savais quels bénéfices fabuleux je retirerais d'un autel bien ordonné, alors mon autel serait impeccable. Tiens, d'ailleurs, demain, je vais le ranger - qu'au moins je ne montre pas l'exemple inverse de ce que je dis ;)

NB2 : L'Annapurna est un sommet de l'Himalaya du Népal. Il est le dixième sommet le plus haut du monde.
L'Annapurna comprend plusieurs sommets secondaires :
Annapurna I : 8 091 mètres
Annapurna II : 7 937 mètres
Annapurna III : 7 555 mètres
Annapurna IV : 7 525 mètres
Gangapurna : 7 455 mètres
Annapurna sud : 7 219 mètres
L'Annapurna est le premier sommet de plus de 8 000 mètres à avoir été gravi, ceci par une expédition française en 1950. Cet exploit est rentré dans les annales de l'alpinisme car c'est le seul 8 000 himalayen à avoir été gravi dès la première tentative. Il reste à ce jour le 8 000 le plus dangereux de la chaine himalayenne avec un taux de mortalité très élevé : un mort pour deux ascensions réussies (un pour quatre au K2, un pour neuf à l'Everest)1. [Wiki]

Avatar de l’utilisateur
Nuno
Messages : 63
Enregistré le : Lun Avr 19, 2010 17:22 pm
Magie pratiquée : Rennes
Contact :

Messagepar Nuno » Mar Avr 20, 2010 9:27 am

Waw ! Je ne penserais pas que cela ferait aussi polémique o_O'
En fait, je n'ai pas vraiment de liste, mais c'est au fil de ma pratique que je me rends compte que certains détails ( pas forcément magique ) gènent.Je vais déjà donner mon avis sur le points que j'ai cité et si il y en a d'autre, je les rajouterais :

Dagydes : Après utilisation j'entends, quand on a fait le rituel pour la retransformer en simple poupée de tissu ou d'argile, je pense qu'on peut l'enterrer, une des meilleures façons ( même si cela rebute certains, le côté "enterrement" peut déranger ), la bruler si elle est en tissu et si elle est en argile, on peut la placer dans un ruisseau ( je trouve ça particulièrement poétique ^^ ). J'ai vu aussi que dans certains pays en Afrique, certains dagydes étaient faits en pâte de riz et qu'ils étaient ensuite mangés par les membres de la famille ( pas de gaspillage ).

Éteindre les bougies
: Certains pensent que souffler dessus n'est pas approprié ( et ils auraient pu préciser pourquoi >.< ), peut être parce que le souffle symbolise la vie, l'énergie et que pour éteindre une flamme, le contraste est fort. En en parlant avec une amie, elle m'a aussi fait remarquer que l'écraser grossièrement avec sa bave n'était pas non plus très adéquat. Après, d'autres pensent le contraire, comme Bertrand et que souffler sur la flamme symbolisait " l'envol des énergies et des prières" ( et tu m'as convaincu ^^ ).

Tracer le cercle :Je pense que chacun a ses petites habitudes pour représenter visuellement son cercle, voici mes essais : la craie ( difficile à nettoyer ), la farine ( je ne préfère pas en parler ), la simple visualisation ( disons que pendant un rituel, on n'a pas vraiment que le périmètre du cercle en tête ) et finalement j'ai trouvé ce qui me va le mieux : des bougies aux huit points cardinaux sur un grand paréo gigantesque. Certains on essayé avec du gros scotch, une corde ( et cela semble être un bon moyen ) mais j'aimerai que vous me disiez comment vous vous y prenez personnellement.

Dispotion des outils : Dans mon dernier rituel, tout était un peu en vrac ( mais un vrac ordonné ^^, où chaque chose semble être à sa place finalement ) mais c'est l'emplacement de la bougie du feu, du bol d'eau, de l'encensoir et du bol de sel qui me pose problème : dois-je les placer sur le contour du cercle près des bougies " cardinales" ou près de moi ?

Oui et non d'une plante
: Dans les livres, il est souvent juste écrit " pour récolter des feuilles, demandez à haute voix à la plante et donnez lui une offrande en remerciement"... Vous n'auriez pas l'impression qu'on a sauté une étape ? La plante n'est pas obligée de dire oui. Alors comment on fait ? On prie : Si dans les trois secondes Morgane la Fée ne m'apparait pas en me faisant un clin d'œil, je ne doit pas en récolter ? Je pense que c'est une question de ressenti. Personnellement, je demande à l'esprit de la plante et, m'entendant particulièrement bien avec le vent, j'attends qu'une petite brise vienne souffler entre les branche ( Miracle, pour moi ça marche et c'est assez excitant ! ), si il n'y a pas de vent, franchement on le sent si la plante est d'accord ou pas. Il faut toujours penser à la remercier avec une offrande et ne pas prendre trop de rameaux, il faut que la plante continue de vivre après votre passage. Et vous, votre langage plantureux, c'est quoi ?^^

Polarités : Ma bête noire !! Les Wiccan pensent qu'une énergie se crée naturellement entre deux polarités opposées et complémentaires : HOMME et FEMME ( et je suis tout à fait d'accord )! D'où la Grande Prêtresse et le Grand Prêtre, cela insinue donc des énergies hétérosexuelles. Je ne suis pas vraiment wiccan mais je m'inspire beaucoup de cette religion mais il y a un hic : je suis homosexuel ( Allez, champagne !! Coming out en exclusivité XD!!! ). C'est donc assez embêtant dans certains cas. Il y a des pionniers, comme Brandy Williams qui essayent d'explorer les possibilités de polarités entre partenaires du même sexe mais je ne sais pas ce que cela pourrait donner. Pour l'instant je pratique seul donc ça va mais ... quand même ! XP

J'aimerais que vous me donniez votre avis sur tout ceci, et comme je pense ( et j'èspère ) que je ne suis pas le seul à me poser des questions dans ce genre, que d'autre posent d'autres difficultés qu'ils ont rencontrés.

Merci de m'avoir répondu !
"Le Vent t'invite, la Vie t'invente."

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Avr 20, 2010 11:26 am

Nuno : "Dagydes : Après utilisation une des meilleures façons c'est l'enterrement."

Oui ou tout autre retour à la terre dans la nature. Mais je n'ai que des connaissance très superficielles à ce sujet.
Image

Nuno : "Après, d'autres pensent le contraire, comme Bertrand et que souffler sur la flamme symbolisait " l'envol des énergies et des prières""

Oulala non, c'est Destino qui a dit ça. De mon côté, j'ai affirmé qu'il y a des faits plus importants que les croyances, qui impliquent que souffler est une mauvaise idée, pendant toute la durée du rituel, et sur les bougies en particulier.
Peu importe ce que tu crois et le romantisme du souffle qui fait monter les prières, souffler sur les bougies est une perturbation, sans doute pas majeure, mais loin d'être négligeable pour qui veut progresser.
Pour faire monter nos prières, il y a déjà l'encens qui a ce rôle, alors ne mélangeons pas tout!

Pour éteindre une bougie, je trouve qu'un éteignoir fait bien l'affaire, vu que me baver sur les doigts ne m'enchante pas non plus ;)

Image

Nuno : "[Tracer le cercle] mais j'aimerai que vous me disiez comment vous vous y prenez personnellement."

Avec l'encens, donc on ne le voit plus ensuite. Si on ne le ressent plus précisément, c'est qu'on manque de régularité dans l'attention. Y'a pas de mal, je ne prétends pas faire mieux, mais disons que cela s'exerce. En tout cas ma façon n'est pas meilleure qu'une autre, il me semble qu'on doit d'abord se rapporter à la tradition dans laquelle on a commencé à encrer nos pratiques. Il y a toujours de la vertu à bien observer ce qui nous a été appris, et même si il existe d'autres façons, on gagne plutôt à pratiquer la fidélité à nos sources.

Nuno : "Disposition des outils : Dans mon dernier rituel, tout était un peu en vrac ( mais un vrac ordonné ^^, où chaque chose semble être à sa place finalement ) mais c'est l'emplacement de la bougie du feu, du bol d'eau, de l'encensoir et du bol de sel qui me pose problème : dois-je les placer sur le contour du cercle près des bougies " cardinales" ou près de moi?"

A mon avis, là où ça t'arrange, mais avec la bonne orientation relative les uns aux autres. Que ce soit harmonieux aussi.

Nuno : "Dans les livres, il est souvent juste écrit " pour récolter des feuilles, demandez à haute voix à la plante et donnez lui une offrande en remerciement"... Vous n'auriez pas l'impression qu'on a sauté une étape? La plante n'est pas obligée de dire oui. Alors comment on fait?"

On fait comme il est écrit, on demande, puis on se sert, puis on donne une offrande, point. Sinon tu t'en sortira pas. Aucune étape n'a été oubliée, et si on se met à imaginer qu'il manque des étapes partout, on reste paralysé.
Si vraiment ça te fait de la peine de prendre des fruits sur une plante, ou des feuilles, ou que tu ressens spécifiquement le fait qu'il ne faut pas en prendre aujourd'hui, alors tu les cueilles en visualisation, tu les gardes dans ta main en visualisation, tu les amènes à ton autel en continuant de les visualiser et tu les utilises de même. Tu peux tout faire en visualisation si tu veux. Mais c'est plus dur.

Nuno : "Personnellement, je demande à l'esprit de la plante et, m'entendant particulièrement bien avec le vent, j'attends qu'une petite brise vienne souffler entre les branche ( Miracle, pour moi ça marche et c'est assez excitant ! ), si il n'y a pas de vent, franchement on le sent si la plante est d'accord ou pas. Il faut toujours penser à la remercier avec une offrande et ne pas prendre trop de rameaux, il faut que la plante continue de vivre après votre passage. Et vous, votre langage plantureux, c'est quoi ?^^"

Ta manière de faire est très bien, sans aucun doute :)
Pour ma part, puisque c'est la question, je n'en fais pas tant, j'essaye juste d'être dans un esprit de communion. Mais je ne prétends pas ici non plus que ma façon est meilleure en quoi que ce soit.
Image

Nuno : "une énergie se crée naturellement entre deux polarités opposées et complémentaires : HOMME et FEMME [...] mais il y a un hic : je suis homosexuel"

Les polarités mâle/femelle sont valables aussi dans ce cas là. Tu as une part féminine qui peut aimer la part masculine de l'autre, ou tu peux reconnaître la part féminine de l'autre et l'apprécier mieux lorsque c'est un homme que lorsque c'est une femme. Les deux sentiments peuvent aussi alterner. Les hommes ont beaucoup de féminité. Un homme équilibré en masculinité et féminité sera attirant pour les hommes et pour les femmes. Un homme très tendre avec ses enfants a un instinct maternel, il sera rassurant et attirant pour tous les hommes.
L'équilibre ne s'atteint pas par l'alternance entre un rôle masculin et un rôle féminin, mais par la croissance simultanée et harmonieuse des deux (c'est toute la différence entre le le concept de l'hermaphrodite [voir tarot XV le diable] et de l'androgyne [voir tarot XXI le monde]).
J'ajoute que pour être équilibrés, les hommes doivent développer leur féminité et les femmes doivent développer leur masculinité. Pas en s'efféminant ou en se travestissant, mais en apprenant à exprimer les valeurs de l'autre sexe. Un homme doit par exemple développer la compassion naturelle aux femmes. Les femmes doivent développer la permanence de volonté naturelle aux hommes. Mais là on s'éloigne du sujet initial. Bref ça ne change rien que tu sois homo, les polarités sont les mêmes pour tous, développées dans des équilibres divers qui font notre complexité.

ImageImage

Nuno : "je pense que je ne suis pas le seul à me poser des questions dans ce genre, que d'autre posent d'autres difficultés qu'ils ont rencontrés."

Non tu n'es pas le seul, ce sont de bonnes questions, et en effet, il faut que chacun demande sans gène à propos de tout ce qui peut le préoccuper.

Avatar de l’utilisateur
Nuno
Messages : 63
Enregistré le : Lun Avr 19, 2010 17:22 pm
Magie pratiquée : Rennes
Contact :

Messagepar Nuno » Mar Avr 20, 2010 13:15 pm

Merci Bertrand pour toutes ces précisions !!!
Pour en revenir aux plantes, je ne crée pas des étapes en plus, je ne veux pas aller à l'encontre des plantes ( On va me prendre pour un hippie ^^ ). Disons que j'ai appris à communiquer directement avec le Petit Peuple bien avant de me lancer dans les rituels et j'ai gardé dès lors un grand respect pour ces chers Fées et lutins, j'ai donc aussi appris que les Esprits de la Nature sont tous différents et que certains ne sont toujours favorables aux humains qui viennent se mêler de leurs affaires ( souvenirs ... :S ) Après, chacun l'entend à sa manière.

Enfin voila, et désolé pour ce malentendu, bave ou pas ;)
"Le Vent t'invite, la Vie t'invente."

Avatar de l’utilisateur
Nuno
Messages : 63
Enregistré le : Lun Avr 19, 2010 17:22 pm
Magie pratiquée : Rennes
Contact :

Messagepar Nuno » Mer Avr 21, 2010 15:32 pm

A oui, une précision, pour les encens, vous préférez en poudre sur du charbon, en bâton ou en cône. Personnellement, je préfère les charbons pour les grands rituels, pour les choses un peut moins importants, je prends des bâtons. Quant aux cônes ... :X
"Le Vent t'invite, la Vie t'invente."

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Avr 21, 2010 15:34 pm

En parlant d'homosexualité, j'ai remarqué que beaucoup d'homosexuels se tournent vers la magie, et en général ils ont des dons.
Il paraîtrait que, étant en souffrance, en impossibilité de communiquer, notre esprit développerait d'autre moyens de communication, pour atteindre les autres... Cela pourrait-il provenir de là, ou de la sensibilité liée à cette part dite féminine ? Etant concerné pour ma part je me rends compte que j'ai toujours été en lien avec "la Déesse" et les monde supérieurs, je dessinais des visages androgynes (anges et autres) maintenant que j'y pense, avec de grands yeux en amande, des nez allongés mais fins, et de grandes bouches...
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Nuno
Messages : 63
Enregistré le : Lun Avr 19, 2010 17:22 pm
Magie pratiquée : Rennes
Contact :

Messagepar Nuno » Mer Avr 21, 2010 15:50 pm

Toi aussi t'es homo ?! COPAIN :)!!! Ben, avec le grande ouverture d'esprit du Christianisme, les homosexuels sont rejetés, et comme beaucoup recherchent tout de même une religion pour se recueillir, ils se tournent vers des religions qui les acceptent, comme la wicca ou des choses dans ce genre. Et puis y'a pas à dire, nous les gays, nous sommes marqués d'une grande sensibilité et d'un raffinement sans égal !!! XP
"Le Vent t'invite, la Vie t'invente."

Avatar de l’utilisateur
Destino
Messages : 476
Enregistré le : Sam Mai 09, 2009 18:22 pm

Messagepar Destino » Mer Avr 21, 2010 15:58 pm

Hum hum, pas d'accord, on peut être raffiné et hétéro, ou encore "brute",viril et homo.
De même chez les lesbiennes, il n'y a pas que des garçons manqués.

Avatar de l’utilisateur
Nuno
Messages : 63
Enregistré le : Lun Avr 19, 2010 17:22 pm
Magie pratiquée : Rennes
Contact :

Messagepar Nuno » Mer Avr 21, 2010 16:01 pm

D'un autre côté, j'ai remarqué que dans ce forum, vous faisiez toujours le rapprochement entre les homosexuels et des Androgynes. Je trouve ça un peu bête ( sans vouloir offenser personne ) puisque qu'un homo, ce n'est pas un être mi-homme mi-femme, c'est un homme ou une femme, avec certes un côté féminin ou masculin plus développé mais il a un sexe unique et est attiré par un corps similaire au sien. Bon, après je dis ça peut être parce que les mecs efféminés c'est pas mon truc ( je préfère la barbe de trois jours lol ) mais je ne pense pas du tout de homo et androgyne soient proches.

P.S. : J'ai l'impression de transformer ce forum de magie en forum de défense des Gay mdr XD
"Le Vent t'invite, la Vie t'invente."

Avatar de l’utilisateur
Nuno
Messages : 63
Enregistré le : Lun Avr 19, 2010 17:22 pm
Magie pratiquée : Rennes
Contact :

Messagepar Nuno » Mer Avr 21, 2010 16:02 pm

Mais oui Destino, je disais ça pour rire ^^
"Le Vent t'invite, la Vie t'invente."

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Messages : 491
Enregistré le : Sam Oct 31, 2009 23:21 pm

Messagepar Shadow » Mer Avr 21, 2010 19:10 pm

Nous ne disons pas que les homos et les androgynes sont proche il faut bien différencier les 2: un homosexuelle est une personne attirée par une personne du même sexe, androgyne est une personne dont on a du mal a définir le sexe, aucune histoire de sexualité la dedans, on peut etre androgyne et homo ou hétéro, ou zoo ( mais bon... après chacun son trip).

Et puis tu ne transforme ce forum en site de défense, tu expose ton opinion. ^^
Shadow's return

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Avr 21, 2010 19:14 pm

Nuno mdr ! xD T'inquiète j'ai déjà commencé à creuser le trou pour planter le drapeau !! xP

Pour ce qui est de l'Androgyne, c'est une figure mythique symbolisant l'harmonie des énergies (ying, yang). Un homosexuel en lui même n'est pas un androgyne mais il peut symboliser cet équilibre des énergies car il se tourne vers une personne du même sexe et donc est supposé avoir un aspect féminin plus développé. Mais concrètement oui il n'y a aucune différence. :)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Messages : 491
Enregistré le : Sam Oct 31, 2009 23:21 pm

Messagepar Shadow » Mer Avr 21, 2010 20:14 pm

Je ne vois pas l'utilité du fait que vous "manifestier" (un peu fort le terme mais j'en trouve pas d'autres) puisque nous sommes a priori tous ouvert d'esprit sur Pandore et que nous acceptons la différence, je dirais meme plus nous l'accueillons.

(^_^)
Shadow's return

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Avr 21, 2010 22:24 pm

Nuno : "Le rapprochement entre les homosexuels et des Androgynes [...] je trouve ça un peu bête, mais je ne pense pas du tout de homo et androgyne soient proches."

Ni spécialement proches ni spécialement éloignés. L'androgyne est l'incarnation des opposés qui se sont rejoints. C'est un des mythes qui décrivent la réalisation ultime dans une approche par polarité. Ce mythe est à rapprocher du grand débat actuel sur les différences hommes/femmes.
Lorsqu'il est fait l'expérience claire et définitive que les deux pôles ne sont qu'un, il n'existe plus aucune forme de conflit, et le monde entier n'est plus que Dieu. C'est la libération de toute forme de souffrance. Il existe une voie énergétique vers cette réalisation ultime, et dans cette voie énergétique, l'approche par les énergies sexuelles a un rôle (sur lequel on va pas s'étendre ici, et qui crée de vilains malentendus... Mais ça peut être un sujet pour plus tard. Il est probable, et le débat en question le prouve, qu'il y ait beaucoup de choses à ce propos qui ont besoin d'éclaircissements.)

Nino : "J'ai l'impression de transformer ce forum de magie en forum de défense des Gay"

Nous avons toujours prôné ici une approche pragmatique et compréhensive. Quel intérêt y aurait-il à lutter contre la réalité tangible des sentiments? Et quel bénéfice y aurait-il à vouloir les juger, les comparer?
L'expérience d'être en marge sur un sujet si intime que la sexualité et les attirances personnelles est certainement une expérience très enrichissante de beaucoup de points de vue. Remercions le ciel d'offrir de telles expériences, au lieu de prétendre qu'il les condamne.

Odin : "Un homosexuel [...] peut symboliser cet équilibre des énergies car il se tourne vers une personne du même sexe et donc est supposé avoir un aspect féminin plus développé."

L'équilibre des énergies n'est pas le sens du mythe de l'androgyne qu'il me faut rétablir. L'androgyne se caractérise par le fait qu'ayant réuni les opposés en lui-même, il ne souffre plus d'aucun manque, donc d'aucune attirance. A ce titre, l'homosexuel n'est pas plus proche que l'hétérosexuel de l'androgyne. Pour l'androgyne, il n'y a pas d'équilibre des énergies, puisqu'il n'y a plus qu'une seule énergie sans second.

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Messages : 491
Enregistré le : Sam Oct 31, 2009 23:21 pm

Messagepar Shadow » Mer Avr 21, 2010 23:56 pm

Ca me fais penser à l'ouroboros, le serpent qui se mord la queue
au final n'est-ce pas la même chose?
Shadow's return

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Avr 22, 2010 7:48 am

La réalisation de l'ourobouros mène à la réalisation de l'androgyne et réciproquement. La première s'obtient par l'investigation dialectique sur le monde, la seconde sur soi-même.


Retourner vers « Débutants »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité