Ouverture du troisième oeil

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Lavoine
Messages : 36
Enregistré le : Lun Aoû 23, 2010 0:53 am

Ouverture du troisième oeil

Messagepar Lavoine » Lun Juil 02, 2012 17:14 pm

Bonjour à tous et à toutes, je poste afin de demander conseil sur la bonne façon d'ouvrir son troisième oeil, jnana chakshu, l’œil de la connaissance. Bien sûr, cela se fait avec le temps et une initiation est nécessaire. Aussi certains disent que ça comporte des dangers. Il est dit aussi qu'une fois que cet oeil est ouvert, il est impossible de le refermer.
Toujours est il que ça fait longtemps que je pense a réaliser cet exploit et je me dit qu'il est temps pour moi de travailler à cet effet.
Je demande à tous et à toutes ceux et celles qui pourront apporter des conseils, des rituels, des références et des témoignages de bien vouloir écrire sur ce sujet afin que ceux et celles qui le souhaitent puissent travailler à l'ouverture de ce sens sacré dès maintenant.
Merci d'avance.
Que la paix soit avec vous!

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Lun Juil 02, 2012 17:43 pm

Coucou

D'autres te renseigneront mieux que moi, mais globalement, il existe des petits exercices pour le faire. Le mieux reste à mon sens de les accompagner d'un cheminement spirituel (qui ouvre naturellement le troisième oeil) : la spiritualité permet en effet de voir/comprendre le monde tel qu'il est ; mais ce n'est en rien obligatoire.
Est-ce que je peux te demander ce qui te pousse à vouloir l'ouvrir ? :)
Fais de l'Amour ta magie

Lavoine
Messages : 36
Enregistré le : Lun Aoû 23, 2010 0:53 am

Messagepar Lavoine » Mar Juil 03, 2012 5:06 am

Bien sûr! Bonjour Odin et merci de me poser la question..
je pense que pour bien me faire conseiller un peu d'explication sur qui je suis et pourquoi je souhaite le faire s'imposent par la sagesse :)
Je suis catholique non pratiquant car non réceptif au rituel catholique. En revanche je pratique l'islam, pourtant je ne suis pas musulman...Je situe ma croyance en un Dieu unique et le remercie pour sa création sacrée. Je remercie Dieu tout puissant pour ses prophètes, qu'ils soient bénis de Dieu, ses saints, qu'ils soient bénis et pour les divinités qu'il a créé pour faciliter l'accès à la grande magie dont il nous comble dans le monde matériel et dans le monde d'après le jour du jugement. Merci à eux et merci à Dieu pour son infinie bonté!
Je souhaite expérimenter le divin et bénéficier de ses bienfaits afin de mieux connaître le monde et afin de transmettre la bonne parole à mes frères et à mes soeurs. Je suis l'initiation de la voie sacrée en trouvant parfois l'aide de maîtres (quand j'en rencontre), parfois l'aide de saint Michel, de Saint Jacques, de Toutânkhamon aussi et également avec l'aide de Dieu. L'aide de Pandore est bien évidemment très appréciable ;)
Ouvrir le troisième oeil est pour moi une étape de l'initiation, un bienfait qui m'aidera à mener le bon chemin et qui me guidera vers le chemin de la lumière. Je pense "voir" certaines choses et ressentir certaines énergies ce qui me procure du plaisir et un bonheur irremplaçable, aussi j'espère progresser dans ce domaine et ressentir cet amour avec plus de force, d'assurance et d'efficacité. Je me le souhaite ainsi qu'à toute personne qui mène le combat juste.
Paix sur vous ainsi que la grâce divine :)

Lavoine
Messages : 36
Enregistré le : Lun Aoû 23, 2010 0:53 am

Messagepar Lavoine » Mar Juil 03, 2012 18:23 pm

Mais revenons à l'ouverture du troisième oeil si vous le voulez bien. Faut il un rituel spécial, en connaissez vous? comment s'assurer ( dans la mesure du possible) que l'on est sur la bonne voie? Connaissez vous des écrits qui pourront m'aider?
J'espère que votre aide m'apportera satisfaction.
Que votre quête soit juste

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Jeu Juil 05, 2012 9:34 am

Merci pour toutes ces précisions Lavoine ! :)
Il y a plusieurs méthodes pour ouvrir le troisième oeil, comme la pratique régulière du tarot ou autre jeu divinatoire, des méditations en se concentrant sur le troisième oeil, des exercices image cachée dans une enveloppe...).
Une question me vient à l'esprit : est-ce que tu ne voudrais pas l'ouvrir pour voir par toi-même, renforcer ta foi, par une preuve ?

Si c'est le cas je pense que ça peut être bien si ça t'apporte l'équilibre que tu recherches, mais je pense qu'il faudra ensuite axer ta pratique sur le développement de la foi sincère (même si tu poursuis les exercices d'ouverture du troisième oeil). Je connais bien le phénomène, le risque est de tomber dans une recherche de preuves constantes et de fragiliser la foi qu'on peut avoir, c'est pour ça que je pense qu'il faut bien garder ça à l'esprit pour ne pas se disperser.

Voilà, je laisse le soin à d'autres de te communiquer ce qu'il faut pour ouvrir le troisième oeil, en dehors des pratiques quotidiennes qui élargissent la conscience en purifiant notre mental de tout ce qui voile la perception du Coeur. :)
Fais de l'Amour ta magie

Lavoine
Messages : 36
Enregistré le : Lun Aoû 23, 2010 0:53 am

Messagepar Lavoine » Jeu Juil 05, 2012 11:47 am

Merci Odin pour ta réponse;

La méditation sera ma voix, car je la pratique quotidiennement et elle m'apporte énormément. Ce que je recherche ne se situe pas en un besoin de trouver des preuves. Mon expérience m'a appris depuis longtemps que cette quête est vaine. La foi étant la forme la plus pure d'énergie, la recherche des preuves mène au doute qui lui même mène à l’échec de toute pratique ésotérique.
L'érudition, l'évolution, sont des concepts qui me motivent bien plus!
Merci encore pour ton conseil...Si c'est tout ce que je peux apprendre ici, alors je pratiquerai cette voix et bien sûr je vous donnerai bientôt par écrit des comptes rendus de mes résultats probants!
Paix et sagesse

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Juil 05, 2012 17:24 pm

Cher Lavoine,

Il est exact que l'ouverture du troisième oeil est dangereuse tant qu'elle n'est pas soutenue par un corps énergétique équilibré et tirée par une aspiration subtile, spirituelle. De plus cette ouverture est naturelle au sein d'une démarche spirituelle, elle se produit spontanément à un certain stade. C'est pourquoi les rituels et pratiques qui visent spécifiquement à l'ouverture du troisième oeil ne sont généralement pas donnés en dehors d'une initiation par un maître à un étudiant ayant acquis suffisamment de maturité. On en trouve aussi dans les livres, mais (normalement) accompagnés de divers avertissements et pratiques préliminaires longues et astreignantes.

Certains s'en tiennent à leur voie spirituelle, certains désirent l'ouverture du troisième oeil ayant pour cela diverses motivations, en général un mélange entre des éléments intuitifs bien compris et une certaine dose d'ambition égocentrique. Quand on leur pose la question, bien entendu, ils ne font que la liste des motivations nobles, mais personne n'est dupe, du moins pas le maitre, qui laissera l'aspirant traverser un certain nombre d'épreuves avant de donner ce genre de rituels car il voit très bien qu'il s'agit d'un mélange qu'il faut d'abord purifier.

Je te suggère donc deux choses :
- Continuer comme tu le fais déjà par la méditation et les pratiques dévotionnelles à mener cette purification plus avant. Cela fonctionnera certainement.
- Plutôt que de chercher un rituel tombé du ciel, de canaliser le désir d'ouvrir le troisième oeil dans la direction du Maître. Le Maître, cela ne signifie pas d'entrer dans une secte (même si c'est une des possibilités et l'islam est doté de nombreuses sectes authentiquement initiatiques et solides, notamment dans le soufisme) - le maître apporte une initiation qui vient du très haut et qui est donnée à celui qui a la foi et le désir réel de Connaître, et qui demande avec patience et abnégation. Lorsqu'il est prêt, il rencontre le maître et le maître lui donne l'initiation.
Donc lorsque je parle de canaliser le désir dans la direction du maître, je ne veux pas dire qu'on doit nécessairement chercher un maître physique, cela veut dire qu'on doit demander intensément à Dieu de nous éclairer avec une constance et une intensité exemplaire. Il sera alors répondu, le Maître sera alors trouvé, Il se révèle automatiquement après que cette constante demande lancinante au Seigneur se traduise finalement par une très intense méditation.

A ce stade il faut comprendre qu'il s'agit d'un mystère du tout puissant : un tel chercheur, même s'il se trouvait au milieu du désert avec personne autour qui puisse répondre à ses questions, Dieu lui apparaitrait en personne pour lui enseigner, il y a d'ailleurs de nombreux témoignages qui l'attestent. Un tel chercheur est concentré sur l'enseignement et il voit seulement cela dans le maître, non pas simplement un homme. Néanmoins, le maître sous forme humaine est toutefois de toutes les visions divines la plus élevée car c'est Celle qui peut réunir la Terre et le Ciel, c'est pourquoi il se produit toujours sur le chemin spirituel cette rencontre du Maître qui peut prendre de nombreuses formes - rarement celle à laquelle on s'attendait.

Le maître donne un travail préparatoire au pèlerin et lorsqu'il est prêt, il lui donne les pratiques adéquates pour l'ouverture du troisième oeil et tout est en ordre. Il n'y a aucun mal à les lui réclamer, car il est naturel et sain qu'à un certain stade, le pèlerin développe cette aspiration. Le maître reconnait le moment opportun. Si cependant le pèlerin est trop pressé et veut tout faire tout seul, il risque de s'y brûler les ailes, mais même là, il est exclu que je donne une règle rigide car dans certains cas, le maître pourrait bien prendre pendant un certain temps (avant de se manifester sous la forme ultime, humaine) la forme d'un livre, d'un rituel trouvé ici ou là - cela ne peut pas être exclu puisqu'aucune limite ne saurait être mise au pouvoir divin, spécialement pas lorsqu'il s'agit de répondre au désir lancinant d'un de Ses enfants qui l'appelle avec foi, innocence et constante abnégation. Là, tous les miracles sont possibles, Il peut apparaître sous n'importe quelle forme qu'Il estimera adaptée et que personne réellement ne peut prévoir.

D'ici là, il n'y a pas de mal, au contraire, à pratiquer ce qui te semble naturellement propice, comme par exemple de méditer sur le troisième oeil (en focalisant l'attention sur le point entre les sourcils, par exemple une heure par jour dans une posture de méditation traditionnelle, ou en pratiquant des rituels occultes que l'on trouve en grand nombre dans la littérature spirituelle et magique). Néanmoins il faut comprendre que si cette aide est une préparation utile pour que l'ouverture se produise, ultimement, elle dépend du Tout Puissant et ne saurait pas être une conséquence de nos pratiques. Les pratiques visent à rendre possible l'opération, ou à en être digne, mais ceux qui s'imaginent avoir eux-mêmes le pouvoir d'opérer cette ouverture sont seulement des fous, et les livres qui le prétendent sciemment ne valent pas mieux). Ce pouvoir véritablement revient au Seigneur seul qui en dispose pleinement.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Ven Juil 06, 2012 22:59 pm

Compléments d'information :

L'ouverture du troisième oeil n'est pas un vague ensemble de sensations/intuitions. J'aimerais que les lecteurs comprennent qu'il s'agit d'un phénomène très tangible pour celui qui l'expérimente - il s'agit de percevoir très réellement les énergies subtiles.

Par conséquent le pèlerin qui désire l'ouverture du troisième oeil est dans une bien délicate posture : ne bénéficiant pas de cette ouverture, il est incapable de voir réellement ce qui lui manque pour l'obtenir. Je donne ces précisions pour ne pas que cette affaire de maître semble trop dogmatique : en abordant le sujet correctement, il s'agit de simple bon sens. Nous sommes ici dans la situation d'une personne complètement myope qui a perdu ses lunettes et n'a que sa vue pour les chercher : c'est peine perdue. Elle a besoin d'aide et elle le sait, c'est pourquoi elle demande à une personne qui voit clair : "aide-moi à trouver mes lunettes, elles doivent être posées quelque part mais je ne sais pas où".
Le gros avantage de la personne myope qui a perdu ses lunettes est qu'elle sait qu'elle a besoin d'aide parce qu'elle a quand même l'expérience d'avoir vu un jour. La myope sait parfaitement qu'une personne qui voit bien peut localiser ses lunettes facilement et c'est pour cela qu'elle demande de l'aide. Tandis que nous sommes en général incapables de faire ce pas, par manque de confiance, par orgueil, parce que tout simplement nous ignorons complètement (et ne désirons pas savoir) que certaines personnes voient parfaitement des choses qui à nous sont totalement invisibles. Pour ces raisons nous ne sommes pas à la recherche de quelqu'un qui peut réellement nous aider, nous imaginons que nous allons trouver la solution dans des lectures ou par un rituel, ou pire, nous croyons que cela se produira tout seul par quelque opération du père noël. Est-ce que le myope peut trouver ses lunettes en consultant un manuel d'optique? Bien entendu pas : il ne saurais même pas le lire correctement si la solution y était, mais en plus elle n'y est pas. Il ne les trouvera pas non plus en restant assis. Pour nous il en va de même avec l'ouverture du troisième oeil : non seulement nous cherchons la solution dans des livres alors que nous ne sommes pas aptes à vraiment saisir ce que disent les livres qui en parlent, mais en plus, la solution n'est pas dans ces livres (elle est évidemment dans le troisième oeil lui-même mais nous ne le connaissons pas). Le simple bon sens ici me semble suffisant pour le comprendre : la nature même de cette ouverture est invisible pour nous, et elle doit se faire de façon tangible alors que pour nous, il s'agit pour le moment seulement d'une conception, d'une abstraction. Le contact entre cette abstraction et la réalité du troisième oeil pour le moment n'existe pas, malgré notre imagination fertile, et le maître est le pont qui peut relier les deux choses afin qu'on parvienne à l'expérience réelle.

Ceci dit, nos efforts ne sont pas tout à fait inutiles. Ils nous mèneront finalement à comprendre qu'une initiation est nécessaire, ce qui est une étape assez dure à franchir, et il y a grand mérite pour un livre à révéler cela, même si ça semble peu, bien plus de mérite à cela qu'à accumuler des milliers de pages d'informations complexes mais vides de leur sens véritable pour le même lecteur.

Il en va de même pour toutes les initiations : il y a un élément subtil que le maître est capable de semer, le lien entre notre abstraction et la réalité, et qui rend possible que chaque pratique se mette à fonctionner de la façon exacte qui la rend opérationnelle. Le maître authentique peut apprendre une technique de méditation à une personne qu'il estime assez mature pour cela et s'assurer que la méthode fonctionnera correctement car il y dépose cette graine subtile. Même pour une simple méditation, pour des exercices de yoga, pour quoi que ce soit sur la voie spirituelle, la transmission de cette graine -invisible par le pèlerin mais très claire pour le maître-, est le point essentiel pour que la pratique donne effectivement vraiment les résultats escomptés. Sans cela, l'expérience de la pratique aura lieu, elle apportera quelque chose au pèlerin, mais elle ne se produira pas de la façon qui permet que ce travail aille jusqu'à la racine, quels que soient les efforts du pèlerin - elle restera un effet de surface.

Il me faut toutefois préciser que si la transmission orale d'un maître authentique humain est à la fois la plus haute et la plus sûre, (les autres ne sont pas sûres tout simplement parce qu'à ce stade, le disciple ne sait pas encore reconnaître l'énergie subtile dont il s'agit et doit donc s'en remettre à une personne qui sait) il me faut préciser qu'elle n'est pas la seule. Le maître peut, si nécessaire, occasionnellement, se manifester d'autres façons. On doit rechercher bien entendu la façon la plus sûre et idéale, mais on ne doit pas se fermer à d'autres choses, on veillera seulement à garder un esprit critique car on a bien des chances de s'abuser soi-même et de prendre notre imagination pour une initiation...

Avatar de l’utilisateur
Valentin
Messages : 1833
Enregistré le : Lun Jan 21, 2008 17:26 pm

Messagepar Valentin » Dim Juil 08, 2012 11:19 am

Nous sommes ici dans la situation d'une personne complètement myope qui a perdu ses lunettes et n'a que sa vue pour les chercher : c'est peine perdue.


Tu minimises sans doute le fait que certaines personnes n'ont pas dans l'intention de laisser un handicap physique leur empêcher de vivre normalement.

Je suis complètement myope, et je sais parfaitement vivre sans lunettes, parce que j'ai appris à faire sans.

J'ai moins trois aux deux yeux donc autant dire que de loin, je ne vois rien, et autant il peut être dangereux d'aller en ville avec toutes les voitures (encore que je suis pas aveugle et que je vois quand même les formes même si elles sont très floues) autant il peut peut être bénéfique de ne pas y voir grand chose, lors d'une balade en forêt par exemple.

On a tendance, à mon sens, à donner beaucoup trop d'importance à la vue, au grand dam des autres.

Je ne dis pas non plus que je préfère la situation où je ne vois pas à celle où je vois, mais il y a des moments où clairement je préfère ne rien porter sur mes yeux parce que je me dis que c'est l'état dans lequel je devrais être, et que quand je fais certaines choses, comme aller dans la nature, la vue est un sens dont je n'ai pas vraiment besoin, et qui dans un sens, me permet d'approcher des choses que je n'aurais justement pas vues en temps normal.

Est-ce que le myope peut trouver ses lunettes en consultant un manuel d'optique? Bien entendu pas : il ne saurais même pas le lire correctement si la solution y était, mais en plus elle n'y est pas.


Les myopes voient mieux de près que les gens normaux :)

Ils nous mèneront finalement à comprendre qu'une initiation est nécessaire, ce qui est une étape assez dure à franchir, et il y a grand mérite pour un livre à révéler cela, même si ça semble peu, bien plus de mérite à cela qu'à accumuler des milliers de pages d'informations complexes mais vides de leur sens véritable pour le même lecteur.


Je dénigre pas tout ton discours, mais j'en reviens à ce que je disais au-dessus pour proposer autre chose.

Je reprends l'exemple de la promenade en forêt, je n'y vois pas grand chose, mais assez pour distinguer les gros obstacles qui me gêneraient.
Je me mets à courir, en faisant confiance à mes autres sens et mon instinct pour ne pas me planter et me casser une cheville en marchant sur un truc que je n'aurais pas vu.
Je m'arrête quand je sens que je dois m'arrêter, je me repose auprès d'un arbre.
Et je découvre que je suis dans une partie de la forêt absolument magnifique que je n'aurais sans doute pas trouvée en la cherchant avec mes yeux.
Peut-être penses-tu que j'aurais du mal à apprécier sa beauté sans la voir pleinement, mais le fait est que dans ces moments, c'est cette beauté qui vient à toi, et pas l'inverse.
Il y a maintes choses qu'on peut voir dans ce genre d'endroits, et ce même avec une vue défaillante.

Tout ça pour dire que ça n'est clairement pas quelque chose qui puisse s'appliquer à tout le monde (et je pense que les maîtres doivent le faire bien mieux), mais il existe aussi des possibilités pour ouvrir son troisième oeil en se mettant en fait dans une situation où le sens qui nous cache le plus ces énergies subtiles (la vue) est minimisé de sorte qu'on soit en quelque sorte obligé de s'en remettre à son instinct pour compenser ce fait.

Le fait de ne pas voir n'est pas forcément mauvais, suivre dans une course folle un fil assez mince qu'on ne voit pas, et qui nous conduit dans un lieu emplis de magie est quelque chose qui procure un pur bonheur, et il n'est même plus question ici d'ouvrir son troisième oeil, mais de constater qu'il est ouvert, sauf qu'il a un cache devant.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Juil 08, 2012 13:11 pm

Valentin : "certaines personnes n'ont pas dans l'intention de laisser un handicap physique leur empêcher de vivre normalement."

Non mais tous désirent voir les énergies subtiles. D'autant que cela apporte d'immenses services dans la vie. On peut toujours dire : "si je ne fais pas ce travail c'est que je n'en ai pas besoin", mais sur ce point précis, personne n'est dupe. (L'exemple des lunettes en effet à des limites et je comprends très bien ton choix optique!).

Valentin : "Les myopes voient mieux de près que les gens normaux :)"

J'ai pensé à ce détail en postant mon message mais j'ai cru que personne n'aurait l'indélicatesse de se formaliser sur les détails de l'exemple, que chacun essayerait d'en comprendre l'esprit :(

Valentin : "Peut-être penses-tu que j'aurais du mal à apprécier sa beauté sans la voir pleinement, mais le fait est que dans ces moments, c'est cette beauté qui vient à toi, et pas l'inverse."

Non, je suis même parfaitement d'accord avec ton exposé, c'est exactement pourquoi le troisième oeil est dangereux à ouvrir avant d'être prêt. C'est seulement lorsque cette vue subtile ne risque plus de nous empêcher d'accéder à des lieux que la forêt nous réserve, qu'il est temps d'ouvrir le troisième oeil. Il y a bel et bien un stade, avant, où l'innocence n'est pas développée et où les merveilleuses connaissances que donne le troisième oeil serait mal utilisées et mèneraient à nous priver de certaines expériences utiles. Un certain détachement, une capacité à accepter les merveilles que nous apporte le destin, est indispensable, sans cela on se servirait du troisième oeil pour identifier et fuir les certaines expériences difficiles alors qu'elles nous sont extrêmement bénéfiques.
Mais il vient aussi un moment où la vue parfaite ne t'empêche plus de parvenir à l'endroit de la forêt qui te réserve ses merveilles, parce que les sens ne sont plus un obstacle, vue que le mental ne cherche plus seulement ce qu'il désire, mais accepte ce qui est. A un certain stade, le pèlerin n'éprouve plus du tout le désir d'esquiver les situations difficiles, les douleurs, les échecs, et ne risque plus du tout d'utiliser sa clairvoyance pour éviter les expériences dont il a besoin. A ce stade-là, il est temps d'ouvrir le troisième oeil pleinement. Mais même si beaucoup pensent l'avoir atteint, peu l'ont réellement atteint, c'est pourquoi le maître qui voit clairement cela est indispensable.

Valentin : "il existe aussi des possibilités pour ouvrir son troisième oeil en se mettant en fait dans une situation où le sens qui nous cache le plus ces énergies subtiles (la vue) est minimisé de sorte qu'on soit en quelque sorte obligé de s'en remettre à son instinct pour compenser ce fait."

Oui mais c'est passager. Le sujet ici est une ouverture naturelle du troisième oeil (naturelle veut dire sans effort ni condition).

Avatar de l’utilisateur
Valentin
Messages : 1833
Enregistré le : Lun Jan 21, 2008 17:26 pm

Messagepar Valentin » Dim Juil 08, 2012 14:25 pm

J'ai pensé à ce détail en postant mon message mais j'ai cru que personne n'aurait l'indélicatesse de se formaliser sur les détails de l'exemple, que chacun essayerait d'en comprendre l'esprit :(


Haha, c'est juste pour te taquiner, et pour pas qu'on vienne dire qu'on y voit rien de partout, sinon mon exemple n'a pas de sens non plus :)

Oui mais c'est passager. Le sujet ici est une ouverture naturelle du troisième oeil (naturelle veut dire sans effort ni condition).


Ca l'est, l'expérience ne dure pas longtemps, mais je pense que c'est non négligeable et qu'il n'y a jamais qu'une seule façon de faire les choses, si ça peut donner des pistes à certains, tant mieux :)

Je mets aussi ça ici parce que tout le monde n'a pas de maître, et que c'est peut-être pas plus mal de faire certaines jolies expériences en attendant qu'il pointe le bout de son nez :)

Non, je suis même parfaitement d'accord avec ton exposé, c'est exactement pourquoi le troisième oeil est dangereux à ouvrir avant d'être prêt.


Oui, je crois qu'on peut même faire la parallèle avec beaucoup de choses.
C'est comme quand je me suis dit que ça serait bien que tout le monde puisse guérir rapidement et que j'ai voulu partager ce don, et qu'au final je me suis retrouvé malade moi-même et que tu m'as expliqué que partager un don avec quelqu'un dont le corps (physique ou psychique) n'est pas prêt est très dangereux.


Un certain détachement, une capacité à accepter les merveilles que nous apporte le destin, est indispensable, sans cela on se servirait du troisième oeil pour identifier et fuir les certaines expériences difficiles alors qu'elles nous sont extrêmement bénéfiques.


Ca me fait penser à l'enseignement de certains stoïciens :)

Mais il vient aussi un moment où la vue parfaite ne t'empêche plus de parvenir à l'endroit de la forêt qui te réserve ses merveilles, parce que les sens ne sont plus un obstacle, vue que le mental ne cherche plus seulement ce qu'il désire, mais accepte ce qui est.


Oui, mais savoir ça n'aidera personne à expérimenter les sensations que provoque la course, et l'émerveillement de ce que nous réserve la forêt :)
Je ne sais pas non plus si mon message aidera, les expériences spontanées sont à doubles tranchants pour qui veut la reproduire, puisqu'il y aura toujours une part de soi qui se dira "Je veux le faire dans le but de", alors que le principe de l'expérience c'est pas vraiment d'en avoir, mais de faire "comme on le sent".

A un certain stade, le pèlerin n'éprouve plus du tout le désir d'esquiver les situations difficiles, les douleurs, les échecs, et ne risque plus du tout d'utiliser sa clairvoyance pour éviter les expériences dont il a besoin.


Je crois même que dans certaines situations, il provoque lui-même des situations difficiles pour pouvoir jouir encore plus de ce qu'elles peuvent leur offrir.
Il y a beaucoup d'attaches qui peuvent être vaincues de cette façon, et même si ça prend du temps, ça fait un bien fou.

A ce stade-là, il est temps d'ouvrir le troisième oeil pleinement. Mais même si beaucoup pensent l'avoir atteint, peu l'ont réellement atteint, c'est pourquoi le maître qui voit clairement cela est indispensable.


Je suis d'accord avec toi, parce que même en général, il est très difficile (en tout cas pour moi) de constater que je fasse des progrès, et sans avis extérieurs, je n'en aurais aucune idée (et je parle pas ici de progrès uniquement spirituel mais par exemple, dans les sports etc.)

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Juil 08, 2012 15:18 pm

Valentin : "Ca l'est, l'expérience ne dure pas longtemps, mais je pense que c'est non négligeable et qu'il n'y a jamais qu'une seule façon de faire les choses, si ça peut donner des pistes à certains, tant mieux :)"

En fait, le processus qui permet une ouverture partielle et provisoire n'est réellement pas du tout le même que celui qui mène à l'ouverture naturelle véritable. Cela peut te sembler étrange, mais c'est ainsi et j'aimerais l'illustrer :
Si tu donnes abondamment à boire à une fille, elle pourra se montrer très communicative et sensible à tes avances. Avec un peu de chance, elle ne se méfiera plus et acceptera d'entrer pour la soirée dans une relation intime. En revanche pour établir avec une fille la relation d'amour parfait qui dure réellement, tu te doutes que le processus n'a rien à voir. Selon certains points de vue, il est même carrément inverse : une affaire de confiance absolue et de très grande patience pour développer à terme les qualités requises. Il en va de même pour l'ouverture naturelle du troisième oeil. Les pratiques qui sont utilisées avec succès pour l'ouverture partielle ne peuvent réellement pas mener à l'ouverture naturelle et le bon sens le crie à un certain stade quand on utilise ce genre de pratiques. Parce que lorsqu'on fait l'expérience d'ouverture du troisième oeil, il devient après cela évident qu'on désire cette ouverture à tout prix. On cherche des méthodes, on parvient régulièrement peut-être à des résultats, mais on finit par s'apercevoir que quoi qu'on fasse, la façon même dont l'expérience se produit implique qu'elle prendra fin. Comme cela finalement devient inacceptable, on se met au bout du compte à la recherche de la voie qui mène à l'ouverture naturelle et l'on rencontre inévitablement le maître lorsque cette quête s'est amorcée.

Valentin : "Je mets aussi ça ici parce que tout le monde n'a pas de maître, et que c'est peut-être pas plus mal de faire certaines jolies expériences en attendant qu'il pointe le bout de son nez :)"

C'est vrai Valentin, plus il y aura d'expériences personnelles d'ouverture partielle, plus l'individu aspirera à une ouverture naturelle et véritable. Cela le mènera à finalement chercher de tout son coeur, et à rencontrer le maître et tout ceci débouchera finalement sur de bons résultats. Dans ce cadre, tes conseils et suggestions sont bienveillants et pertinents.
Ceci dit le maître ne pointera pas le bout de son nez avant qu'un désir extrêmement intense ne soit apparu. Je veux juste que ta formulation ne laisse pas entendre que c'est un processus lointain auquel on ne peut rien et qu'il suffit d'attendre que ça arrive.

Valentin : "Oui, je crois qu'on peut même faire la parallèle avec beaucoup de choses.
C'est comme quand je me suis dit que ça serait bien que tout le monde puisse guérir rapidement et que j'ai voulu partager ce don, et qu'au final je me suis retrouvé malade moi-même et que tu m'as expliqué que partager un don avec quelqu'un dont le corps (physique ou psychique) n'est pas prêt est très dangereux."


En fait il ne faut pas abandonner le rêve de ce partage car il est excellent. Mais peu à peu il faut chercher par où un tel partage peut fonctionner, quelles sont les préalables à effectuer etc. Si le désir de partage est profond, les obstacles peu à peu seront supprimés et ce partage ira bien au-delà.

Valentin : "Ca me fait penser à l'enseignement de certains stoïciens"

Oui l'enseignement des stoïciens, s'il est bien compris, n'est pas du tout différent de la sagesse des mystères.

Valentin : "Je ne sais pas non plus si mon message aidera, les expériences spontanées sont à doubles tranchants pour qui veut la reproduire, puisqu'il y aura toujours une part de soi qui se dira "Je veux le faire dans le but de", alors que le principe de l'expérience c'est pas vraiment d'en avoir, mais de faire "comme on le sent"."

L'attitude authentique sera comprise peu à peu à force d'entendre régulièrement ce genre d'histoires racontées dans un bon esprit. Mais elle ne peut pas être saisie du premier coup, c'est exact, et des contresens naîtront c'est écrit d'avance.

B : "A un certain stade, le pèlerin n'éprouve plus du tout le désir d'esquiver les situations difficiles, les douleurs, les échecs, et ne risque plus du tout d'utiliser sa clairvoyance pour éviter les expériences dont il a besoin."
Valentin : "Je crois même que dans certaines situations, il provoque lui-même des situations difficiles pour pouvoir jouir encore plus de ce qu'elles peuvent leur offrir."

Mais c'est encore une attitude inférieure.
- Au début le chercheur veut que la spiritualité l'aide à éviter les ennuis.
- Plus tard il comprend que les ennuis l'aident à éviter son malheur et il apprend peu à peu (c'est long) à accepter cette condition.
- C'est avant de l'avoir complètement acceptée qu'il peut/doit en passer par l'étape des austérités à laquelle tu fais référence.
- Finalement il l'accepte entièrement l'état de fait et espère de nombreuses difficultés, il a seulement pour souhait que tout son karma sorte pour en finir avec l'individualisme. Mais à ce stade il ne s'impose plus d'austérités car il admet que les difficultés vraiment majeures sont celles qu'il ne peut pas concevoir pour le moment ni s'imposer lui-même, donc il prie Dieu pour qu'elles arrivent.
- S'il continue de s'imposer des austérités à ce stade, c'est toujours pour le bénéfice d'autres personnes (mais il ne le dit pas donc difficile pour un spectateur de savoir).
- A un autre stade encore, lorsque les ennuis arrivent, il est en réellement heureux (je ne parle pas de simple pirouette mentale comme aux stades précédents, il ressent un immense bonheur direct - non différé, non soumis à interprétation), il n'y voit plus que l'extrême grâce divine qui vient dissiper les obstacles de son accomplissement, il ne souhaite plus ni ennuis ni avantages. A ce stade, sa félicité ne peut plus être interrompue par rien d'extérieur à cause de quoi il ne peut plus faire de progrès sans une certaine aide indescriptible et divine sur laquelle il n'a aucun pouvoir.
- Nul ne peut dire à quel moment cette providence divine va se manifester et mettre définitivement fin à tous les vestiges d'individualité chez le pèlerin. A cet instant, l'étrange brouillard de l'identification est définitivement dissipé.

Valentin : "Il y a beaucoup d'attaches qui peuvent être vaincues de cette façon, et même si ça prend du temps, ça fait un bien fou."

Oui, les expériences partielles participent à une purification préalable pour préparer le travail qui suit. Cependant l'attachement excessif à ces expériences constitue au contraire un obstacle sévère.

Valentin : "il est très difficile (en tout cas pour moi) de constater que je fasse des progrès, et sans avis extérieurs, je n'en aurais aucune idée"

A vrai dire nous ne cessons de prendre pour bons les mauvais signes et inversement.

Avatar de l’utilisateur
Hraefn
Modérateur
Messages : 1535
Enregistré le : Mer Aoû 11, 2010 12:24 pm
Contact :

Messagepar Hraefn » Dim Juil 08, 2012 22:31 pm

A mes yeux, il y a un mot important dans ce que dit Bertrand, c'est le détachement. Je pense que la première question à se poser est de se demander pourquoi l'on veut ouvrir ce troisième oeil ?
Tant que la réponse sera du genre : mieux tirer les cartes, savoir qui me ment, arriver à mes fins, parce que l'on m'a dit que c'était fun... alors peut-être n'est-ce pas le bon moment.
Vous pouvez rire mais jeter un oeil à ça... ça fait peur ! 17 700 000 résultats !! Vous verrez que pour la majorité des gens, troisième oeil = argent ou manipulation... Bon, ok, j'exagère, mais je pense qu'il est bon de se poser la question ;)

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2307
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Lun Juil 09, 2012 1:11 am

Voir les cornes énergétiques ou les ailes de certaines personnes fait-il partie des visions du troisième oeil?
Modifié en dernier par Alex le Lun Juil 09, 2012 20:37 pm, modifié 1 fois.

Lavoine
Messages : 36
Enregistré le : Lun Aoû 23, 2010 0:53 am

Messagepar Lavoine » Lun Juil 09, 2012 7:12 am

Merci à tous pour ces réponses et tout particulièrement à Bertrand et Valentin...

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Juil 10, 2012 18:25 pm

Alex1982 a écrit :Voir les cornes énergétiques ou les ailes de certaines personnes fait-il partie des visions du troisième oeil?


Oui mais l'ouverture du troisième oeil est un phénomène subtil et n'est pas limitée à une vue formelle de ce genre.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2307
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Mer Juil 11, 2012 1:28 am

Bertrand: "Oui mais l'ouverture du troisième oeil est un phénomène subtil et n'est pas limitée à une vue formelle de ce genre."

Il y a eu un phénomène subtil, mais bien troublé. Si c'était bien le troisième oeil qui s’est ouvert, je ne crois pas être prêt à la réouverture de celui-ci. Ça me fou la trouille (autre expression Française que j'aime bien :) ). Surement que mon cheminement spirituelle n'est pas assez développé pour ce genre d'ouverture, même que j'en suis convaincu. Ça dû être causé par les transes "précoces" que la marijuana m'a fait subir et le reste a suivi. Ego + troisième Oeil = pas bon du tout ! ...j'ai l'impression. J'en ai encore eu la preuve, il y a deux jours parce que je n'ai pas pris mes médicaments pendant deux jours seulement.

Dans cet état, peut-il y avoir beaucoup de projections sur les autres ou il y a des éléments réels?

Peut-on dire que c'est l'ouverture de la dimension astrale ou ça va au-delà?

Finalement, les hommes ont-ils plus qu'une seule conscience? Ce que je veux dire, c'est qu'a un certain niveau de conscience (ou à l'ouverture du troisième oeil), les hommes peuvent-ils communiquer entre eux indépendamment de la dimension et de la conscience physique? Ou ils en sont complètement conscients, et c'est moi qui en a aucunement conscience, mais je pencherais pour l'autre théorie. Sinon, je suis le centre de l'univers et tout est conscience Divine. Alors, le centre de l'Univers ira se fondre dans les bras Divin pour laisser place à Ce Qui Est.

Je sais! Tu vas me dire que ça tourne trop dans ma tête encore, mais j'avais besoin d'en parler.
Amicalement.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Juil 11, 2012 14:02 pm

Alex : "Dans cet état, peut-il y avoir beaucoup de projections sur les autres ou il y a des éléments réels?"

Comme dans cet état le sujet est incapable de faire la différence entre le réel et l'illusoire, à quoi bon répondre à cette question? M'enfin il est dit que le délire de la psychose contient aussi de nombreuses visions authentiques et j'ai pu le vérifier avec certains malades, sauf qu'ils ne peuvent pas en faire le bon usage alors quel intérêt? Il est préférable pour eux de renoncer à toutes ces visions et à l'ouverture du troisième oeil etc., et de se concentrer seulement sur le fait de trouver la paix intérieure.

Alex : "Peut-on dire que c'est l'ouverture de la dimension astrale ou ça va au-delà?"

Il ne s'agit pas de ce genre de chose. On prend le monde comme vaste et illimité et on pense être un individu petit et limité. Donc on imagine que l'ouverture du troisième oeil veut dire que ce petit individu voit un peu plus loin (dans l'astral ou je ne sais où) alors que l'ouverture du troisième oeil consiste justement à mettre fin à cette séparation illusoire. On imagine que le maître qui est parvenu à l'ouverture du troisième oeil est un individu comme les autres mais qui voit plus loin, alors qu'il voit en fait la même chose... mais il a cessé de se prendre pour un individu limité, donc il voit la même chose mais différemment, avec la vue juste.

Alex : "Les hommes peuvent-ils communiquer entre eux indépendamment de la dimension et de la conscience physique?"

Bien entendu, si la séparation a disparu, la communication est automatique.

Alex : "Je sais! Tu vas me dire que ça tourne trop dans ma tête"

Si tu savais réellement, cela cesserait automatiquement. Le vrai savoir (Connaissance) met fin au problème car il est réel donc automatiquement efficace. Le "je sais" qu'on utilise habituellement n'est pas un vrai savoir mais une anticipation ce que les autres vont dire, une répétition d'information, il n'a aucune valeur.

Si on utilise une porte réelle et qu'on la ferme réellement à double tour, personne ne peut passer au travers par vrai? Elle ne marche pas qu'une fois de temps en temps, mais au contraire toujours hein? Si tu as une assiette de riz réelle, chaque bouchée te nourrit réellement, ce n'est pas aléatoire comme une bouchée de temps en temps, mais chacune doit être mâchée, n'est-ce pas? Ce qui est réel est toujours réel. Ainsi en est-il du vrai savoir, il ne se contente pas d'hypothèses qui agissent en fonction du contexte mental, il agit réellement car il est réel, extrêmement tangible.

Ceci dit il n'est pas facile de savoir. Tu n'as pas à te blâmer pour ça, seulement une patiente répétition peut peu à peu aider.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2307
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Jeu Juil 12, 2012 21:56 pm

Une fois le troisième oeil ouvert... Quoi en faire de bon?

Bertrand:"Comme dans cet état le sujet est incapable de faire la différence entre le réel et l'illusoire, à quoi bon répondre à cette question?"

Ce n'est pas toi qui me disais que tout est illusion?

D'autre part, lorsque le troisième oeil s'ouvre, n'est-il pas normal qu'il y est une période où le sujet (la personne) n'arrive pas à comprendre ce qu'elle ressent et vois? Par exemple, je viens de savoir il n'y a pas longtemps dans une vidéo qu'en fait les cornes que je voyais dans mon champ périphérique était des cornes énergétiques appartenant à des êtres avec un fort Ego (plus ou moins fort dépendant de la personne) ou appartenant au mouvement luciférien, etc. Alors, pourquoi ne pas m'en avoir parlé? N’y a-t-il pas d’autres choses que je devrais savoir?

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Juil 14, 2012 12:04 pm

Alex : "Une fois le troisième oeil ouvert... Quoi en faire de bon?"

Pour qu'il soit ouvert il faut commencer par arrêter de penser seulement à ce qu'on fera quand il sera ouvert. Ce type même de pensée en est le verrou permanent. Qu'est-ce que ça peut bien faire ce qu'on fera quand on sera devenu sage? Devenons sages plutôt que de poser ces questions sans fin! La nécessité de devenir sage est évidente en elle-même, ou si l'esprit se torture tellement qu'il ne voit même plus cela, alors la nécessité de devenir sage redevient évidente dès qu'on souffre, ce qui se produit cycliquement.

Alex : "Ce n'est pas toi qui me disais que tout est illusion?"

Certainement pas non!

Alex : "D'autre part, lorsque le troisième oeil s'ouvre, n'est-il pas normal qu'il y est une période où le sujet (la personne) n'arrive pas à comprendre ce qu'elle ressent et vois?"

Une personne correctement préparée qui a acquis la paix intérieure comprend parfaitement ce qu'elle voit par l'oeil de la sagesse car dans cette vue tout est absolument évident de soi-même. Tu penses que l'intellect est l'outil pour comprendre les sens, mais c'est exactement le contraire pour celui qui a ouvert le troisième oeil. Les choses vues par le troisième oeil sont évidentes d'elles-mêmes et s'imposent dans leur sens clair sans que l'intellect n'ait besoin de la moindre activité pour l'analyser.

Mais tu n'arrives pas à croire cela parce que tu t'enfermes dans la certitude erronée que ton intellect va te donner le contrôle et tu ne parviens même pas à ne serais-ce que *chercher* une autre approche. Dans ce cas tu n'en sortiras jamais.

Alex : "Par exemple, je viens de savoir il n'y a pas longtemps dans une vidéo qu'en fait les cornes que je voyais dans mon champ périphérique était des cornes énergétiques appartenant à des êtres avec un fort Ego (plus ou moins fort dépendant de la personne) ou appartenant au mouvement luciférien, etc. Alors, pourquoi ne pas m'en avoir parlé? N’y a-t-il pas d’autres choses que je devrais savoir?"

Parce que dans le cas d'une personne qui a trouvé la paix intérieure en dehors du champ du mental, toutes ces visions apportent seulement joie et émerveillement alors que dans ton cas, plus tu en vois et plus tu en sais, plus tu te perds dans le mental et plus tu es agité. Par conséquent comme je l'ai déjà indiqué, le mieux à faire pour toi (et la seule chose à faire) est de ne pas t'occuper de ces visions du tout et te chercher la paix intérieure par les méthodes déjà indiquées. J'ai déjà expliqué dix fois que ces siddhis sont un obstacle et un piège terrible, mais tu ne sembles pas m'écouter... A quoi sert que je continue de répondre à tes questions si tu ne m'écoute pas? Si tu ne me crois pas, ben fais ta vie, développe ces pouvoirs et vois ce qui se passe ensuite, ce n'est plus de mon ressort.
Mais franchement tu passes ton temps devant youtube à imaginer que tu vas trouver là des explications qui vont t'apporter quelque chose de spirituel et tu bourres ton crâne d'âneries, alors que tu pourrais passer ce temps à lire la vie et les écrits des véritables saints ou les ouvrages sérieux et fiables du maître que tu souhaites rejoindre en Inde! Quel gâchis! Quelle misère de passer ces heures à regarder des tissus d'âneries étalés (comme la confiture) par ceux qui n'y connaissent rien alors que tu as établi un contact avec un maître pleinement réalisé! Ces vidéos te pourrissent le crâne Alex, les gens qui font ça n'y comprennent rien et sont carrément inconscients!!!

Avatar de l’utilisateur
Eäryndil
Messages : 64
Enregistré le : Dim Avr 22, 2012 22:07 pm

Messagepar Eäryndil » Sam Juil 14, 2012 19:05 pm

Tout ceci me fait penser à une conférence que j'ai lue l'autre jour, d'un théologien orthodoxe :
Théophile d'Antioche dit : «En lui-même, l'arbre de la connaissance était bon, et bon son fruit. Ce n'était pas l'arbre, comme certains le croient, qui portait la mort en lui, mais bien la désobéissance ; le fruit ne contenait rien d'autre que la connaissance, et la connaissance est bonne lorsqu'on en fait un usage adéquat». Les Pères nous enseignent que l'interdiction de goûter à l'arbre de la connaissance n'était que temporaire. Spirituellement, Adam était un enfant. Or toute nourriture n'est pas bonne pour un nourrisson, que peuvent même tuer certains aliments pourtant sains pour les adultes. Dieu avait planté l'arbre de la connaissance pour l'homme. Son fruit était bon et nourrissant, mais c'était un aliment solide alors qu'Adam ne pouvait encore digérer que le lait.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Sam Juil 14, 2012 20:12 pm

Image
Pour qui sait voir et comprendre.
C'est l’œil d'Horus, l’œil Oudjat.

Avatar de l’utilisateur
Zora*
Messages : 799
Enregistré le : Dim Nov 01, 2009 11:42 am
Contact :

Messagepar Zora* » Sam Juil 14, 2012 20:50 pm

D'où l'expression : Et mon Oeil ? ^^

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2307
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Sam Juil 14, 2012 23:14 pm

Alors, soyons Sage. :)

Je ne cherche pas ces pouvoirs. Ce sont ces pouvoirs qui viennent me chercher. Mais, je vais suivre ton conseil de ne pas m'en occuper. C'est ça que je faisais de toute façon. Mais, parfois le mental veut comprendre un peu ce qu'il se passe pour s'y retrouver. Par exemple, de savoir que les vois entendus ne sont pas toujours de très bon conseiller, au contraire, est une très bonne chose à savoir. Ils disparraissent lorsque je suis plus lumineux. Ce ne sont surtout pas Dieu et les êtres lumineux n'essaient pas d'imposer leur visions des choses, mais ils sont là lorsqu'on a besoin d'eux. Mais, ces choses, je les comprends avec le temps. Il y en a d'autre que je vais surement comprendre plus tard.

Une chose que j'ai compris également, c'est d'écouter le coeur, car c'est le seul qui détient la vérité. En ce moment, c'est l'intellect qui prend le dessus. Je pense que le vrai ordre des choses serait que le coeur (l'Esprit Divin je crois) prenne le dessus.

Bertrand: "Mais tu n'arrives pas à croire cela parce que tu t'enfermes dans la certitude erronée que ton intellect va te donner le contrôle et tu ne parviens même pas à ne serais-ce que *chercher* une autre approche."

Oui oui, je le crois. C'est même très bien intégré (la plupart du temps ;) ). La recherche de l'écoute du coeur est ma nouvelle approche. Je ne sais pas si c'est cyclique, mais c'est dernier temps, il me semble qu'il est plus voilé par l'intellect.

Bertrand: "J'ai déjà expliqué dix fois que ces siddhis sont un obstacle et un piège terrible, mais tu ne sembles pas m'écouter..."

Oui oui, je t'écoute. Comme je t'ai dit je ne cherche pas ces siddhis. J’essaye juste de les comprendre quand ils arrivent. Mais, il me semble ce n'est pas le ressort du mental si je t'écoute bien. Et lorsque je fais des exercices comme celui de la communication des arbres, j’essaie autant que possible de le pratiquer avec détachement. Je ne le fais pas du tout dans l’optique d’une quête aux pouvoirs. À vrai dire c’est la première fois que je m’implique dans ce genre d’exercices. Je me suis dit : « Pourquoi pas, on verra bien où cela me mènera. Peut-être que cela va me faire progresser dans ma spiritualité sans le savoir. » Pour l’instant, cela m’a seulement permis de concrétiser ce que je savais déjà… L’Unité de conscience Humaine ou Divine, voilée par le mental et l'individualité. C’est peut-être déjà beaucoup. Qu’est-ce t’en penses?

Bertrand: "alors que tu pourrais passer ce temps à lire la vie et les écrits des véritables saints ou les ouvrages sérieux et fiables du maître que tu souhaites rejoindre en Inde"

Je vais suivre ton conseil. J'en ai déjà lu un sur Amma. Je vais continuer.

Pour ce qui est de YouTube. Je prends ça pour ce que c'est et je ne cherche pas vraiment d'info spirituelle sur ce site. J'ai tombé sur les vidéos de Julie Morin par hasard en cherchant de la musique, mais à part ça je ne cherche pas continuellement ce genre de vidéos sur YouTube. Même pour les vidéos de Julie Morin, je vois très bien qu'elle est une chercheure au même titre que moi-même. Donc, très pris dans l'illusion encore. Je suis conscient des dangers. Par exemple, son discours sur la Multidimentionnalité de l'Être me semble être une bonne piste pour élever son Être dans de meilleurs taux vibratoires. Dans le fond, je prends tout ce que je savais déjà pour mieux m’en souvenir et l’appliquer et laisse de côté le reste.
Modifié en dernier par Alex le Dim Juil 15, 2012 0:26 am, modifié 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Sam Juil 14, 2012 23:24 pm

Désolée que mon message graphique ne soit pas compris, car ce n'était pas une plaisanterie.
Mais le message parviendra bien là où il doit aller.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2307
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Sam Juil 14, 2012 23:31 pm

Quels sont les symboles qui entourent l'oeil d'Horus Bastet? Est-ce un serpent à la droite?

Avatar de l’utilisateur
Zora*
Messages : 799
Enregistré le : Dim Nov 01, 2009 11:42 am
Contact :

Messagepar Zora* » Dim Juil 15, 2012 6:38 am

Ne te fâche pas ma Bastet ! J'ai très bien compris ton message !

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Juil 15, 2012 13:59 pm

Alex1982 : "Je ne cherche pas ces pouvoirs. Ce sont ces pouvoirs qui viennent me chercher."

Ignore-les absolument. Qu'ils prouvent leur utilité en t'apportant la paix intérieure profonde, ou qu'ils restent à la porte. Laisserais-tu entrer chez toi des intrus qui viennent pour faire la fête, vider ton frigo et laisser la maison sens dessus-dessous? Alors laisse ces parasites mentaux à la porte, ne leur permets pas d'entrer!

Alex : "C'est ça que je faisais de toute façon. Mais, parfois le mental veut comprendre un peu ce qu'il se passe pour s'y retrouver. Par exemple, de savoir que les vois entendus ne sont pas toujours de très bon conseiller"

Elles ne doivent même pas être écoutées. Il faut les ignorer jusqu'au point où elles ne sont plus entendues du tout et où on oublie même qu'il y en a jamais eu.

Alex : "Je pense que le vrai ordre des choses serait que le coeur (l'Esprit Divin je crois) prenne le dessus."

Le coeur seul en effet doit régner.

Alex : "Oui oui, je le crois. C'est même très bien intégré (la plupart du temps ;) )"

Comme déjà expliqué plus haut, ce qui est valable seulement "la plupart du temps" n'est en fait pas valable du tout. C'est une anticipation, c'est à dire un processus mental. Tu dis "je sais", mais c'est juste une information, pas une expérience. Lorsque l'expérience claire que l'intellect ne détient pas le contrôle des choses se fait jour, il n'est plus possible de se soumettre ainsi à l'intellect. Si tu as un arbre dans ton jardin, il est là le lundi, mais aussi le mardi et aussi les autres jours de la semaines. si l'arbre est réel, il n'est pas là seulement de temps en temps... En conviens-tu? Si ton savoir (à propos de l'impossibilité pour l'intellect de contrôler le cours des choses) était réel, il serait là toujours. Mais pour le moment c'est seulement une idée, pas une expérience réelle, donc ce n'est pas un savoir réel, cela reste un concept abstrait/imaginaire.
Il faut parvenir au savoir concret, celui qui ne disparait pas selon l'humeur, c'est pourquoi j'insiste et je répète. Tous ceux qui sont parvenus à quelque chose de concret sont passés par cette longue répétition, ils savent bien qu'il ne suffit pas de quelques mots mais d'un long travail, donc sois patient Alex, demande l'aide de ta divinité d'élection, prie-là intensément, et l'aide viendra c'est certain.

Alex : "La recherche de l'écoute du coeur est ma nouvelle approche. Je ne sais pas si c'est cyclique, mais ces derniers temps, il me semble qu'il est plus voilé par l'intellect."

Il ne faut jamais arrêter de chercher le Coeur. Voilà le secret.

Alex : "Oui oui, je t'écoute. Comme je t'ai dit je ne cherche pas ces siddhis. J’essaye juste de les comprendre quand ils arrivent."

Si tu ne les cherchais pas, tu ne t'apercevrais même pas qu'ils sont présents. Il y a un attachement à ces siddhi, il faut que tu l'admettes si tu veux en guérir. Tu es comme quelqu'un qui arrive en toussant avec de la fièvre chez le docteur et qui dit "non non je vais bien". Les signes sont très tangibles, alors pourquoi prétendre le contraire?
Or il faut que tu aies le désir de guérir, si tu l'avais, tu prierais ta divinité d'élection pour qu'Elle te guérisse et Elle t'aiderait énormément. Tu veux minimiser les choses mais cette maladie est extrêmement grave sur la voie spirituelle, elle doit être traitée en premier. Le premier progrès sera de ressentir du dégout pour cette situation. Pour faire apparaitre cela, je suis obligé, à contre-coeur, d'être un peu désagréable avec toi, j'en demande pardon. Jusqu'ici tu m'as toujours pardonné, c'est une grande qualité qui te permet d'écouter sans me claquer la porte au nez, je le reconnais.

Alex : "À vrai dire c’est la première fois que je m’implique dans ce genre d’exercices. Je me suis dit : « Pourquoi pas, on verra bien où cela me mènera. Peut-être que cela va me faire progresser dans ma spiritualité sans le savoir. »"

Oui je t'ai laissé faire parce que dans ce cas il y a un feedback concret qui te permet de t'apercevoir que l'imagination ne fait pas l'affaire mais qu'il faut un processus concret pour que les visions soient réelles. Dans mon expérience avec Lune, les deux fois où la couleur est passée, il y a eu un signe clair que le contact avait eu lieu. Lorsque ce signe clair n'a pas eu lieu, le jour de l'entonnoir rouge, la couleur n'était pas passée. Ce genre d'exercice peut t'aider à n'accorder aucune confiance à l'imaginaire, c'est donc positif.

Alex : "Pour l’instant, cela m’a seulement permis de concrétiser ce que je savais déjà… L’Unité de conscience Humaine ou Divine, voilée par le mental et l'individualité. C’est peut-être déjà beaucoup. Qu’est-ce t’en penses?"

J'attends des résultats concrets pour ton exercice de l'arbre, pour le moment je n'en ai pas vu. Si les deux participants pensent à plein de couleurs différentes et y ajoutent l'environnement etc, et comparent leurs résultats, il y en aura évidemment qui vont coïncider, mais si tu regardes nos essais avec Lune, il y a eu dans les deux sens une seule couleur émise et une seule reçue et il s'agit de la même, à une nuance de teinte près la seconde fois. C'est ce genre de résultat net qui indique un certain processus fiable. Sans cela on peut toujours philosopher sur l'unité de toute chose, mais philosopher ce n'est pas expérimenter.

Ceci dit, pour les exercices de l'arbre, j'ai laissé faire, pour que chacun fasse l'expérience de ses difficultés. Je n'ai pas voulu choisir mon/ma partenaire parce que je savais dès le départ que l'expérience de Lune de la magie est réelle et concrète, j'avais déjà pu expérimenter avant un contact avec elle avec les signes concrets. Donc je savais que notre expérience pouvait réussir mais je ne cherchais pas la facilité, je ne voulais pas démontrer de pouvoirs et seulement me plier comme les autres à l'exercice pour qu'il nous enrichisse dans la réussite comme dans l'échec. Il se trouve que le destin a fait qu'on m'a finalement mis avec Lune pour cet exercice donc j'étais à l'aise. Mais c'est assez dur, si je faisais cet exercice avec toi, il est probable que l'on n'y arriverait pas (ceci dit on pourra essayer si tu as envie). Et comme je sais sentir le processus réel d'un contact réel, je sais aussi lorsque des personnes ne savent pas le faire, cela se sent plutôt facilement. Lorsqu'ils partagent leur expérience, il y a doute, ils citent plusieurs couleurs comme pour se protéger d'un éventuel échec... Peut-on avoir peur de s'être trompé si on a senti réellement les choses? Donc j'ai voulu laisser faire ces exercices avec l'arbre pour des raisons didactiques, que ceux qui pensent que c'est facile voient que non. Vous devez, si vous voulez progresser en magie, identifier le processus réel qui donne des résultats tangibles. Pour partir à sa recherche il faut en premier prendre conscience que pour le moment, on ne l'a pas trouvé. Cette prise de conscience n'est pas agréable, mais elle est nécessaire si on ne veut pas rester toute sa vie à un stade imaginaire.
Ceci dit, au-delà de cette prise de conscience, je ne suis pas fan de mettre ce processus magique au service des pouvoirs occultes, si je devais reprendre cet atelier avec Lune, je préfèrerais qu'on communie ensemble avec l'esprit de l'arbre plutôt qu'on démontre quoi que ce soit avec des couleurs ou autre. Je ne souhaite pas faire de telles démonstrations, j'ai ici seulement voulu me plier aux règles de l'atelier et accepter ce qui en sortirait. Je sais très bien qu'il en va de même pour Bastet et Hraefn qui ont eu des résultats concrets eux aussi, mais n'ont pas fait cela dans le but de démontrer, ils se sont simplement pliés humblement aux règles en acceptant d'avance le résultat, positif ou négatif, sans se réjouir à la fin d'avoir fait mieux que les autres.
Modifié en dernier par Jagannath le Lun Juil 16, 2012 18:46 pm, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2307
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Dim Juil 15, 2012 18:00 pm

Je ne sais pas ce que tu as fait de mal. Mais, je te pardonne tout mon cher Bertrand. :)

Je vais suivre tes conseils.

Bertrand: "Mais c'est assez dur, si je faisais cet exercice avec toi, il est probable que l'on n'y arriverait pas (ceci dit on pourra essayer si tu as envie)."

C'est quand tu veux. :) Mon partenaire m'a lâché. :P Ceci dit, je ne lui en veux pas du tout!

Amicalement.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Juil 17, 2012 15:10 pm

Bertrand a écrit :En fait, le processus qui permet une ouverture partielle et provisoire n'est réellement pas du tout le même que celui qui mène à l'ouverture naturelle véritable. Cela peut te sembler étrange, mais c'est ainsi et j'aimerais l'illustrer :
Si tu donnes abondamment à boire à une fille, elle pourra se montrer très communicative et sensible à tes avances. Avec un peu de chance, elle ne se méfiera plus et acceptera d'entrer pour la soirée dans une relation intime. En revanche pour établir avec une fille la relation d'amour parfait qui dure réellement, tu te doutes que le processus n'a rien à voir. Selon certains points de vue, il est même carrément inverse : une affaire de confiance absolue et de très grande patience pour développer à terme les qualités requises. Il en va de même pour l'ouverture naturelle du troisième oeil. Les pratiques qui sont utilisées avec succès pour l'ouverture partielle ne peuvent réellement pas mener à l'ouverture naturelle et le bon sens le crie à un certain stade quand on utilise ce genre de pratiques. Parce que lorsqu'on fait l'expérience d'ouverture du troisième oeil, il devient après cela évident qu'on désire cette ouverture à tout prix. On cherche des méthodes, on parvient régulièrement peut-être à des résultats, mais on finit par s'apercevoir que quoi qu'on fasse, la façon même dont l'expérience se produit implique qu'elle prendra fin. Comme cela finalement devient inacceptable, on se met au bout du compte à la recherche de la voie qui mène à l'ouverture naturelle et l'on rencontre inévitablement le maître lorsque cette quête s'est amorcée.


J'ai oublié ici de préciser que la grande majorité des garçons (tous en fait) se font prendre au piège et croient réellement qu'ils vont réussir à trouver l'oiseau rare en utilisant les mêmes techniques de drague qui mènent à une relation éphémère. En réalité c'est absolument voué à l'échec, et ceux qui rêvent d'une relation parfaite ne peuvent jamais y parvenir car ils ne peuvent pas identifier que le processus est différent pour une telle relation parfaite*.
De même en spiritualité, c'est une grande impasse de croire qu'on peut parvenir à la félicité naturelle par les mêmes chemins qui mènent à la félicité limitée (éphémère) d'une méditation. Cependant les expériences éphémères sont utiles, ne serais-ce que pour développer le désir intense de la félicité naturelle, ce sont de bonnes pratiques, mais elles ne doivent pas être prises pour le processus qui mène au but - voilà ce qu'on doit garder en tête.

Je ne vais pas expliciter quel est le chemin vers une relation amoureuse parfaite, ce n'est pas la sujet ici, mais c'est un sujet de réflexion intéressant. Disons simplement que ce n'est pas une voie extérieure, mais une quête à l'intérieur de soi car les voiles à une telle relation sont intérieurs, et aucune "méthode d'approche" extérieure ne peut se substituer au cheminement intérieur. Les pistes à ce sujet sont à priori les mêmes qu'on a déjà données dans "Vivez vos rêves!"

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Juil 18, 2012 15:14 pm

J'ai reçu des questions en privé. NB : je ne réponds pas en privé aux questions générales, mais seulement personnelles.

Bertrand: "De même en spiritualité, c'est une grande impasse de croire qu'on peut parvenir à la félicité naturelle par les mêmes chemins qui mènent à la félicité limitée (éphémère) d'une méditation."
Question : "Mais, bon Dieu, tu parles de quel chemin? La persévérance, l’honnêteté, la patience,... toutes ces qualités dont les théologiens parlent sans cesse ne sont-elles pas les chemins qui doivent conduire à cette félicité?"

Non. Ces qualités sont indispensables pour rendre possible la félicité naturelle, mais aucune d'elle n'y conduit ni ne la produit. Nous développons ces qualités pour purifier notre mental et le nettoyer de ses habitudes et illusions acquises pendant des milliers de vies. Tous ces efforts servent à faire reculer l'ignorance, mais ils ne mènent pas à la vérité, ils ne sont pas le chemin vers la vérité. Ils sont pris par confusion pour le chemin vers la vérité parce qu'ils sont indispensables.

Question : "Tu penses vraiment qu'il est nécessaire d'emprunter un chemin tout autre de ceux déjà utilisés pour atteindre cette félicité continuelle alors qu'il nous suffit d'accepter qu'on est que des tunnels dont il faut allumer les torches (pour moi : vivre d'amour) pour atteindre la salle de réception/sortie?"

Tant qu'il existe un "je" qui allume les torches, ce "je" les verra s'éteindre. Ainsi va la loi du karma, de l'action et de la réaction, ce qui est gagné est ensuite perdu. Il faut continuer d'allumer ces torches mais la raison n'en est pas qu'on pourra les garder allumées éternellement. Quel que soit par exemple le niveau de paix intérieure que tu as pu atteindre dans ta vie précédente, et la quantité d'actes généreux que tu as pu accomplir, il a fallu commencer cette vie à zéro en naissant comme tous les enfants : égoïste, avec d'innombrables défauts. Il n'est donc pas possible de tenir quoi que ce soit pour acquis, et pire, tant que des choses sont tenues pour acquises, le "je" se maintient et se renforce et ferme la porte à la grâce divine.

C'est pourquoi bien que toutes ces qualités divines soient à développer, et j'y accorde la plus grande importance, il faut prendre conscience qu'elles ne sont pas le chemin vers l'illumination.

Question : "Ne devrait-on pas se réjouir, après de vivaces doutes, d'avoir encore cette force de chercher d'autres torches, de vaincre les ténèbres de notre vie spirituelle?"

Bien entendu réjouissons-nous. Comprenons simplement que tout ce qui est acquis sera perdu. Ainsi peu à peu nous parviendrons à suivre notre ovie spirituelle et nos pratiques sans nous attacher à aucun fruit. Tant qu'il y a attachement de quelque ordre que ce soit, comment peut-il y avoir liberté et illumination? Donc comprenons que le fruit de ces efforts ne peut pas être l'illumination et l'éternelle félicité. Les fruits des choses accomplies dans le monde éphémère sont éphémères.

Question : "Tu sais, quand on est d'une trop grande naïveté, ces explications sont souvent d'une grande nécessité..."

Oui mais ne me demandez pas pour autant d'anticiper toutes vos questions. Ce n'est pas que j'ignore qu'elles vont apparaître, je sais déjà quelles questions arrivent. J'en suis passé par les mêmes questions et elles sont absolument inévitables, ceux qui ne les posent pas simplement n'osent pas les poser. En revanche il ne sera répondu qu'à ceux qui osent les poser. Ceux qui ne les posent pas, je sais qu'ils se les posent, mais seuls ceux qui ont l'attitude de les poser peuvent en recevoir les réponses réellement.

Les gens croient que le dialogue se situe dans l'intellect, mais il se situe dans l'attitude. N'apprennent quoi que ce soit que ceux qui ont l'attitude juste. Donc un aspect du niveau de maturité spirituelle d'une personne se détermine à sa capacité à poser les questions sans s'intéresser à sa propre image, sa capacité en fait à se dévoiler sans crainte et à partager ses interrogations.

Avatar de l’utilisateur
Lune
Messages : 384
Enregistré le : Mer Jan 18, 2012 2:05 am

Messagepar Lune » Mer Juil 18, 2012 16:27 pm

Bertrand
J'ai reçu des questions en privé. NB : je ne réponds pas en privé aux questions générales, mais seulement personnelles.


C'est noté.


Bertrand
Les gens croient que le dialogue se situe dans l'intellect, mais il se situe dans l'attitude. N'apprennent quoi que ce soit que ceux qui ont l'attitude juste. Donc un aspect du niveau de maturité spirituelle d'une personne se détermine à sa capacité à poser les questions sans s'intéresser à sa propre image, sa capacité en fait à se dévoiler sans crainte et à partager ses interrogations.


Pardon de laisser traîner mes amertumes jusque dans mes interrogations. Si ''oublier les déceptions pour avancer'' est une grâce, il faut dire que je piétine encore et c'est dommage de le constater...

Merci pour les réponses.

Lune.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2307
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Jeu Juil 19, 2012 1:31 am

Bertrand: "Peut-on avoir peur de s'être trompé si on a senti réellement les choses?"

Ne sachant pas trop si cela venait de mon imagination, j'ai hésité. Parce qu'entouré de vert et de brun dans la nature j'hésitais réellement de la véracité de mes visions si cela en étaient. Je me disais que ça ne se pouvait pas qu'il irait prendre du vert ! :) Mais, je voyais constamment cette couleur.

Si Valentin est dans le coin. J'aimerais savoir comment tu voyais le vert dans l'arbre. Je le voyais tourbillonnant et étincelant sur l'écorce de l'arbre. Une vision assez enchantée. :) Mais, il se peut fort bien que mon imagination me joue des tours sur ce coup là.

Et c'est vrai que pour la communion avec l'arbre, je ne l'ai pas trop senti.

Si tout ceci était réel, cela tenait beaucoup plus de l'intuition ou de la voyance peut-être qu'un processus avec l'arbre. En plus, nous ne l'avons pas fait à la même heure.

Valentin a aussi eu de bons résultats. Peut-être les seules bons résultats, étant donné de mon doute.

Bertrand: "Dans mon expérience avec Lune, les deux fois où la couleur est passée, il y a eu un signe clair que le contact avait eu lieu. "

Quel était ce signe?

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Juil 19, 2012 7:27 am

Alex : "Ne sachant pas trop si cela venait de mon imagination, j'ai hésité."

Mais les signes réels ne laissent aucun doute. Le problème est que tu pense que la magie est de l'ordre de l'imaginaire ou peut être confondue avec. Mais elle est aussi tangible d'un caillou dans le creux de la main, là il n'y a aucun doute possible. L'imagination est trompeuse, la magie n'a pas grand chose à voir avec elle... Ou disons qu'elle en est une forme rendue réelle par une expérience directe et profonde. Ce qui est imaginaire doit donc être laissé à sa place et il ne faut pas se rassurer en se disant que la vision réelle était peut-être cachée au milieu des délires de l'imagination : cela ne mène à rien qu'à confondre magie et imagination.

Alex : "Si tout ceci était réel, cela tenait beaucoup plus de l'intuition ou de la voyance peut-être qu'un processus avec l'arbre. En plus, nous ne l'avons pas fait à la même heure."

Donc l'arbre peut transmettre une couleur mais il serait incapable de le faire avec un temps d'intervalle? Cela n'a aucun sens, le problème de l'heure ne change pas grand chose. On voit tout simplement ici tous les signes que rien de tangible n'a été ressenti, seulement de vagues intuitions et beaucoup d'imagination. Le vrai ressenti peut survenir seulement là où l'imagination s'est tout à fait arrêtée.

Bertrand: "Dans mon expérience avec Lune, les deux fois où la couleur est passée, il y a eu un signe clair que le contact avait eu lieu. "
Alex : "Quel était ce signe?"

Il est indiqué dans l'histoire de mon problème de math, mais le désigner par des mots ne te permettra pas de le trouver, l'imagination se saisirait simplement de mon explication pour inventer cette perception ici ou là. Lorsque le signe est clair, il est clair, c'est à dire qu'il est vu pour ce qu'il est par définition même. Tu n'as pas à démêler un signe clair au milieu d'un fatras imaginaire, mais tu as à éliminer ce fatras imaginaire. Plus je te donnerai des explications sur le signe, plus au contraire je vais enrichir cette imagination débordante qui est seulement l'agitation du mental en quête de réussite. Le mental doit abandonner cette quête vaine et se concentrer sur le travail qu'il a décidé d'entreprendre uniquement.

Ceci dit l'arbre peut aider, je suis sûr que dans notre cas avec Lune, c'est grâce à l'arbre que la couleur a été transmise.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2307
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Jeu Juil 19, 2012 14:12 pm

Alex: "En plus, nous ne l'avons pas fait à la même heure."
Bertrand:" Donc l'arbre peut transmettre une couleur mais il serait incapable de le faire avec un temps d'intervalle?"

Je ne sais pas pourquoi j'ai écrit cela. J'ai vraiment cru que l'arbre m'a transmis quelque chose. Le doute est venu par la suite.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Juil 19, 2012 16:48 pm

Oui je n'en doute pas :)
A quoi pensais-tu? Comment les visions sont arrivées?
Imagine maintenant que je t'ai envoyé par la poste une boite avec des objets à l'intérieur. Comment vois-tu cette boîte? Quels objets vois-tu dedans?

...

Pourtant je ne t'ai envoyé aucune boîte. Quelle est la différence en l'imaginaire et le réel?

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2307
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Ven Juil 20, 2012 2:48 am

Je comprends où tu veux en venir. Il me faut une preuve tangible ou un signe très clair pour différencier l'imaginaire du réel.

Mais, les signes peux nous tromper non? (Je n'ai pas lu ton "contrôle de Math" pour ne pas alimenter mon imaginaire durant l'expérience avec les arbres)

De plus, une chose que l’on n’a pas mentionnée. C'est la proximité très proche de l'imaginaire et du réel.

Ce peut-il qu'en projetant de toutes mes forces dans un état de transe ou peut-être lors de l'ouverture du troisième oeil, j'aille imaginé et co-créer un espace bien défini. Lorsqu'il m’avait enfermé et transféré d'hôpital en attente d'une réponse de la psy pour décider s'il m’envoyait dans une chambre pour volontaire ou non, j'ai projeté intensément le lieu où il y irait m'enfermer. Devine quoi, tout y était sauf le balcon bien entendu étant donné les circonstances. À la place du très grand balcon qui faisais le tour du beau salon il y avait des fenêtres tout le tour laissant entrer la lumière du jour. J'avais même imaginé un vélo stationnaire et il y était. Une patiente m'a dit qu'il l'avait installé la semaine d'avant. Est-ce vraiment de la projection, jamais je ne le saurai. Mais avec ce que j'ai vu, cela ne me surprendrais pas. Un autre détail, c'est que j'avais une très forte impression d'avoir déjà connu les patients qui s'y tenaient.

C'est comme pour les dés. Dans cette même période, je projetais très fort les 1 sur les dés que je lançais, ça n'arrêtais plus! Pratiquement toutes mes mains contenaient 50% et plus de 1. Une chose que je ne referais plus. Ça l'attire le mauvais oeil. C'était ma première projection volontaire et tout le reste à débouler à partir de ce moment.

Ça serait tentant d'aller au casino avec ce pouvoir. Mais, non, je ne veux plus rien savoir des jeux d'argent. Premièrement, parce que cela a encore moins d’intérêt que cela n’a jamais été. Et j'ai une forte intuition que cela me plongerais dans les ténèbres. C'est ce qui s’est passé avec cette soirée de dés. En tout cas, j'ai reçu un fort message du Diable et il n'y avait même pas d'argent en jeu.

Depuis ces temps troublé, je ne touche plus à la projection volontaire. Au contraire, j'essaie de m'en éloigné ou, du moins, de la laissée s'opérer toute seule avec des espoirs, des prières ou des pensées naturelles.

Le fait est que depuis ce temps et je ne pense pas que c'est encore très assimilé, ma vision de la vie à changer. Elle est beaucoup plus proche d'un rêve que de la réalité. Du coup, elle apparait comme un moyen de s'élever spirituellement jusqu'à la délivrance. L'ego petit à petit doit céder la place au Seigneur.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Ven Juil 20, 2012 8:01 am

Alex1982 : "Mais, les signes peux nous tromper non?"

Toute apparence peut tromper, c'est pour cela que je demande à tous d'aller au-delà. Tant que tu cherches un signe sous telle ou telle forme, tu seras trompé. Aussi je t'ai dit que je ne pouvais rien faire avec des mots pour t'aider. La seule chose c'est de mettre en pratique la paix mentale, mais tu veux tout faire sauf ça! Tu continues de chercher où il n'y a pas de réponse, comme cet homme qui a perdu ses clés au milieu d'un champ mais cherche à les retrouver sur le trottoir sous prétexte que dans un champ c'est trop difficile de chercher :)

Alex : "Devine quoi, tout y était"

Oui mais tu ne sais pas faire la différence entre une vision juste et une vision fausse. Tout le problème est là car même quand tu as une vision juste, au lieu d'en tirer une paix intérieure comme c'est le cas des personnes clairvoyantes, tu en tires de nouvelles questions, de nouveaux désirs, bref encore plus d'agitation mentale. Il est entendu qu'il peut y avoir des visions justes dans la crise psychotique, mais pour le clairvoyant la vision réelle est reconnue spontanément et il n'y a besoin d'aucun savoir pour la reconnaitre car c'est évident en soi, ce qui apporte paix intérieure, tandis que pour le psychotique, la vision réelle est perdue au milieu de visions fausses, faire la différence est impossible et s'il cherche un signe de ses sens pour savoir laquelle est juste il ne fait que s'agiter pour rien car rien ne vient, et à la fin les visions n'ont fait qu'apporter encore plus de confusion, autant les visions justes que les visions fausses.

Le fait est : seulement en développant la paix intérieure, la confusion commencera à se dissiper. L'idiot pense qu'il trouvera la paix intérieure en sachant reconnaître les vraies visions car il croit que la paix intérieure découle de la satisfaction de ses désirs. Mais il n'y a besoin d'aucune vision pour avoir la paix intérieure.
Pourquoi ne pas faire une heure de méditation par jour? Cela apportera des éclaircissements réels (expérience) alors que je ne peux rien faire de plus de mon côté qu'ajouter du grain à moudre au moulin de ton mental qui en a déjà bien assez comme ça.

Avatar de l’utilisateur
Hécate
Messages : 1460
Enregistré le : Jeu Nov 17, 2011 10:36 am

Messagepar Hécate » Jeu Oct 11, 2012 21:43 pm

Bonjour

Une petite question..

L'amour est le but dans nos vies, pour ce qui est de l'ego, je suis d'accord, vous dites que l'on se réjouit de nos épreuves à un certain niveau de spiritualité mais il y a certaines épreuves où même le plus sage des hommes ne se réjouirait pas, je parle de la part d'être cher car là aussi nous parlons d'amour.

Comment réagissent-il face à cela, le détachement car c'est celui ci le plus fort, alors que finalement c'est une des choses qui reste la plus saine dans ce monde non?

Là j'ai un peu de mal avec le fait de se réjouir, j'ai bien compris le sens pourtant l'être a besoin de n'avoir besoin de rien....;) sauf de l'amour car il est amour et se nourri d'amour, enfin il devrait...

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Ven Oct 12, 2012 11:17 am

Kasandra : "mais il y a certaines épreuves où même le plus sage des hommes ne s'en réjouirait pas, je parle de la perte d'être cher car là aussi nous parlons d'amour"

Le sage ne se réjouit pas et ne s'accable pas non plus. L'intellect ne peut pas comprendre ça, mais sous prétexte que ton intellect ne peut pas comprendre ça, n'affirme pas que c'est impossible. La sagesse est au-delà de l'intellect et ne peut pas être saisie.

Mais ta question concerne non pas le sage mais le chercheur. Nous disons au chercheur qu'il doit se réjouir des épreuves, il va essayer de son mieux et cela l'aidera à aller au-delà de l'intellect, vers la sagesse.

Kasandra : "Comment réagissent-il face à cela, le détachement car c'est celui ci le plus fort, alors que finalement c'est une des choses qui reste la plus saine dans ce monde non?"

Cela n'est pas contradictoire. Le sage aime réellement ses proches et cet amour est même beaucoup plus grand et intense que l'amour que peuvent avoir les êtres ordinaires (la preuve : l'amour des êtres ordinaires disparait parfois, ou même peut se transformer en haine en cas de trahison, ce qui n'est pas du tout le cas du sage dont l'amour est éternel). Pourtant la disparition physique de l'être aimé, sa mort ou une séparation quelle qu'en soit la raison ne peut pas troubler sa paix intérieure.

Kasandra : "Là j'ai un peu de mal avec le fait de se réjouir, j'ai bien compris le sens pourtant l'être a besoin de n'avoir besoin de rien....;) sauf de l'amour car il est amour et se nourri d'amour, enfin il devrait"

La difficulté est due au fait que nous confondons actuellement amour et attachement.

L'idée que le détachement est incompatible avec l'amour est un contresens (un contresens très courant, très peu de gens comprennent que c'est indépendant). Les gens pensent que s'ils ne sont pas attachés à un être ils ne l'aiment pas et ils prennent l'attachement pour de l'amour. Tout simplement parce que généralement ils ressentent les deux en même temps, avec des forces d'intensité qui sont corrélées, ils croient que c'est un seul et même sentiment, alors que c'est totalement faux.

Suivons ce raisonnement Kasandra : suppose que tu aimes énormément une personne. Tu es très attachée à cette personne. Comme tu le sais, les gens qui ont une telle passion peuvent si elles se sentent trahies passer très vite de l'amour à la haine, nombre d'amants trompés ont tué leur bien-aimé(e) quand ils ont appris l'infidélité. Comment peux-tu faire peser un tel risque sur la personne que tu aimes si fort aujourd'hui? Tu vois bien que l'attachement n'est pas de l'amour puisqu'il peut transformer l'amour en haine. L'attachement est donc un symptôme qui accompagne l'amour alors qu'il est de nature contraire, il met en danger l'amour, il ne peut donc absolument pas s'agir d'amour. Lorsque cela est vu, on désire rendre l'amour pur de tout attachement. Pour le sage, l'amour est toujours pur de tout attachement.

L'instruction de se réjouir des épreuves veut dire : réjouissez vous car cette épreuve va vous aider à rendre votre amour pur de tout attachement : continuez à aimer, mais débarrassez vous de l'attachement. Et réjouissez vous car si vous y parvenez avec l'aide de cette épreuve, alors vous développerez l'amour pur qui est indescriptiblement beau et vous connaitrez un grand bonheur. Mais cette instruction n'est pas pour le sage, le sage n'a pas besoin de se dire tout ça car il est déjà toujours dans la parfaite félicité et son amour est déjà totalement pur et indestructible. L'instruction est donc pour le chercheur.
Modifié en dernier par Jagannath le Ven Oct 12, 2012 11:48 am, modifié 3 fois.


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités