Questions/Réponses sur la Voie Mystique

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Aurélia
Messages : 73
Enregistré le : Dim Mai 02, 2010 17:32 pm
Magie pratiquée : savoie

trouver dieu dans la solitude et dans les autres

Messagepar Aurélia » Mar Nov 20, 2012 10:08 am

Bonjour tout le monde !

Je continue mon petit bout de chemin, calmement et paisiblement. Cependant, voilà plusieurs semaines que je bute sur un exercice qui me met "le ravioli à l'envers".

Je ne ais plus où est l'origine de cet exercice, mais le chemin m'intéresse toujours autant. Trouver dieu dans la solitude est une chose qui a été évidente et facile pour moi.

Par contre je n'arrive pas à trouver dieu dans les autres, je veux dire que je n'arrive pas à en faire l'expérience, c'est curieux car j'ai souvenir au début de ce chemin là d'avoir pensé tout le contraire : que la solitude serait plus difficile que d'être accompagnée, alors que je commence à entrevoir vraiment l'inverse dans mes expériences de vie.

Alors trouver dieu dans les autres ?

HEEEEEEEEELLLPPPP

:)

Avatar de l’utilisateur
Lune
Messages : 384
Enregistré le : Mer Jan 18, 2012 2:05 am

Messagepar Lune » Mar Nov 20, 2012 10:42 am

Salut Aurelia,
Cela fait quelques temps que je vis de solitude sentimentale et même que je considere cette situation comme un defi de tous les jours. Cependant, je reste attacher a Devi/ Dieu par la priere.

Pour toutes les bonnes choses qui m'arrive, je LUI dit "Merci" et dans mes difficultes, je me dit "puisse que derrière chaque mauvaise nouvelle se trouve une bonne nouvelle deguisee" "Merci d'avance" (le plus souvent avec amertume...)

Je ne peux t'inviter qu'a accentuer davantage avec la priere. Peut-etre que Dieu t'aidera a voir dans les evenements de ta vie, les manifestations de sa puissance et de son amour.

Lune.


Ps.: J'envisage serieusement de vivre en solitaire, je ne sais pas comment Devi va m'aider a faire le passage mais je reste confiante sachant déjà que c'est Lui qui fera tout et pour mon plus grand bien (sourire).

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mar Nov 20, 2012 11:31 am

Je ne sais pas si c'est en lien, mais voilà comment ça se passe pour moi.
Je fonctionne comme Lune. Ensuite, à travers le service désintéressée, je ne me vois plus donc je vois mieux les autres. Ils me ressemblent. Je leur donne ce que j'aurais voulu que l'on me donne.
Voilà. :)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: trouver dieu dans la solitude et dans les autres

Messagepar Jagannath » Mar Nov 20, 2012 12:21 pm

Aurélia : "c'est curieux car j'ai souvenir au début de ce chemin là d'avoir pensé tout le contraire : que la solitude serait plus difficile que d'être accompagnée, alors que je commence à entrevoir vraiment l'inverse dans mes expériences de vie."

On dit à au pèlerin de voir Dieu en chacun et on ne lui donne pas le mode d'emploi. Comme nous sommes orgueilleux nous croyons tout comprendre et nous pensons que ce sera facile pour nous. Le vrai progrès apparaît lorsqu'on doit abandonner ce genre de certitude et qu'on pose la question. Ta perplexité est donc bon signe.

Aurélia : "Par contre je n'arrive pas à trouver dieu dans les autres, je veux dire que je n'arrive pas à en faire l'expérience"

Et bien que peut-on te répondre? La chose n'est pas compliquée mais elle ne vient pas du jour au lendemain. Pour arriver à l'expérience il faut d'abord se forcer. Force-toi lorsque tu sers autrui de voir cela seulement comme le service de Dieu. Si les autres t'ennuient, pense que Dieu te donne l'occasion de solidifier ta patience et ton détachement vois cela comme Son bras et non pas des défauts de tel ou tel individu. Efforce-toi de considérer seulement Dieu et non pas un individu séparé. On ne te demande bien sûr par de te comporter naïvement en obéissant à tout et n'importe quoi : prends les bonnes décisions avec discernement, mais prends-les pour servir Dieu en chacun. Seulement peu à peu l'expérience émergera. Cette expérience est très profonde, elle s'exprimera de façon grossière d'abord, puis subtile, et de plus en plus subtile. Le brouillard qui empêche cette pure expérience est très épais, il ne se dissipe pas en un claquement de doigts mais par un long et patient travail. Au début on tâtonne et on doit avancer au projecteur (phare antibrouillard au maximum) par un effort permanent (se forcer à voir Dieu). Peu à peu le brouillard se dissipe mais lentement. A un moment donné il n'y a plus besoin de tant d'efforts car on commence à voir plus clair, et ce qu'on croyait être un phare allumé à grand effort de notre part s'avère être la lumière qui nous attendait au-delà du voile et non pas une chose issue de notre propre effort. (Nous devons faire de gros efforts sur la voie spirituelle pour finalement nous apercevoir que nous n'avons rien fait, voilà l'étrange paradoxe.) Et finalement, il apparaît qu'il n'a réellement jamais existé d'individu séparé.

Avatar de l’utilisateur
Lune
Messages : 384
Enregistré le : Mer Jan 18, 2012 2:05 am

Messagepar Lune » Mar Nov 20, 2012 16:25 pm

@Bertrand :

Certes la réponse est à Aurelia, mais je ne m’empêche de penser que, quand on a des problèmes pour communiquer, "se forcer" (qui parait si simple) relève de beaucoup.
Quand comme moi, on parvient à vivre une situation "sans blesser l'autre" ou encore a vivre une situation difficile qui nous pousse à diaboliser son entourage, l'orgueil y est présent. Présent qu'on y soit parvenu et présent pour se donner une allure quand on a échoué.
Pourquoi se forcer d'abord quand on ne parvient pas encore à comprendre les dangers de l'orgueil?

Bref, la réponse (à Aurelia) lui convient peut-être mais me laisse (à moi que la question intéresse) avec un sentiment d'incompréhension / insatisfaction...

Lune.


PS.: Je sais que le sujet ne me concerne pas mais j'avais besoin de dire ce que je pense de ta réponse.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Nov 20, 2012 17:06 pm

Je suis content que tu poses cette question, Lune.

Lune, si ces réflexions te viennent c'est que tu as déjà commencé à "te forcer" et que des ressentis en ont émergé. Ces ressentis ont leur place, il n'est pas question de les nier. La question à ce stade est : regrettes-tu d'avoir fait ces efforts?

Bien entendu que tout effort est source d'un déséquilibre. Le moment où l'effort personnel et la grâce deviennent indifférenciés et où l'effort personnel n'est plus source de souffrance apparait plus loin sur la voie. Les déséquilibres crées sur le chemin rentrent alors dans l'ordre et il ne subsiste aucun regret pour les efforts consentis et les quelques difficultés que cela a pu créer.

Mais d'ici là tes protestations sont légitimes et il faut que tu observes bien pour savoir si malgré tout le jeu n'en vaut pas la chandelle. L'observation est bien un point essentiel, et l'effort aussi, tout simplement parce que sans essayer de surpasser l'orgueil par l'effort, on ne peut pas comparer et s'apercevoir par soi-même des "dangers de l'orgueil" (pour reprendre ton expression) et apparemment tu as une bonne intuition : il faut que cela soit perçu pour que l'effort devienne naturel (tu sais que mettre ta main dans le feu fait mal, cela n'est pas un effort pour toi de garder ta main hors du feu, c'est naturel, de même lorsqu'il est identifié à quel point l'orgueil nous est néfaste, alors éviter ce sentiment devient naturel, mais quand tu dis : "Pourquoi se forcer d'abord quand on ne parvient pas encore à comprendre les dangers de l'orgueil?" la réponse est évidemment : parce que c'est l'effort nécessaire qu'on doit accomplir pour justement comprendre les dangers de l'orgueil. Sans cet effort préalable, l'idée que l'orgueil est dangereux n'est qu'une pensée qui ne nous protège pas de l'orgueil. Une fois l'effort accompli, en revanche, il vient peu à peu que les dangers sont compris et que l'effort devient "sans effort", c'est à dire naturel au quotidien.

On ne peut hélas guère faire l'économie de cette phase d'efforts personnels intenses.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mar Nov 20, 2012 20:05 pm

Bertrand a écrit :Bien entendu que tout effort est source d'un déséquilibre.


Pas l'effort. Le fait de sentir une difficulté nous fait nous forcer mais ce n'est pas de l'acte en lui-même que vient la notion d'effort, mais dans la croyance que l'état dans lequel on se sent est meilleur que celui que l'on veut atteindre.
Par exemple si quelqu'un m'énerve, ce n'est pas par ce qu'il fait, mais parce que je veux quelque chose : imposer mon point de vue, gueuler plus fort que lui, etc. Si j'abandonne ces désirs, il n'y a plus d'énervement, pourtant rien n'a changé chez l'autre.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Lune
Messages : 384
Enregistré le : Mer Jan 18, 2012 2:05 am

Messagepar Lune » Mer Nov 21, 2012 16:46 pm

Salut,
Je ne regrette pas ces moments d'avoir voulu être sympathique. C'est vrai qu'au début j'avais le sentiment d'agir en hypocrite mais maintenant cette pensée tend à disparaître... Je crois qu'il m'arrive même de vouloir être autrement.

Depuis quelque jours, je souhaite changer cet attitude à vouloir reprocher les gens par une autre forme d'approche. Et hier, je me suis rendu compte que cela était aussi "se forcer". C'est étrange tout cela...

Bref, j'ai pris la peine de bien réfléchir hier soir et je pense que vouloir surmonter ce problème de communication constitue une opportunité à saisir pour déraciner l'orgueil et améliorer ainsi mes relations avec les autres...


Lune.

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1416
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Réflexions

Messagepar Opale » Ven Mai 31, 2013 0:17 am

Comment sortir du faux-semblant?

Je suis un pèlerin qui chemine sur le chemin comme tous.

Je pourrais faire bien plus, mais non, je ne me plonge pas entièrement dans le sens où je ne pratique pas vraiment une spiritualisé comme je le vois chez vous. Pourquoi? Une question que je me suis posé bien souvent, suis-je honnête dans ma démarche? J'aime à le croire, mais ce n'est pas totalement vrai, bien que je dise les choses ou j'essaye comme je les ressens je ne le fait pas toujours de manière sereine.

Comme je l'ai dis dans un autre post je suis venu ici pleines de certitudes à mon sujet.

Chemin faisant, je me suis rendu compte que je me contentais de paraître, et c'est toujours vrai.

J'ai souvent du mal à décrire une chose que je ressens au fond de moi avec les mots car c'est vécu et je me rend compte que tout ne peut pas être dis, si j'essaye cela ne passe pas.

C'est bizarre de vouloir être ce que je suis pas, alors qu'il est évident que cela ne trompe que moi.
Alors pourquoi je continue à le faire?

J'ai découvert il y a quelque temps qu'être nombriliste à des formes bien sournoises, alors même que je pensais faire certaine chose pour l'autre cela n'étais pas désintéressés pourtant cela paraissais tellement l'être!

J'ai l'impression d'être dans un costume, jouer un rôle.....la plupart du temps.

Je n'ai qu'une certitude c'est l'AMOUR.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Réflexions

Messagepar Jagannath » Ven Mai 31, 2013 6:14 am

Opale : "Chemin faisant, je me suis rendu compte que je me contentais de paraître, et c'est toujours vrai."

Le souvenir est authentique mais il n'est pas l'expérience directe.

Opale : "J'ai souvent du mal à décrire une chose que je ressens au fond de moi avec les mots car c'est vécu et je me rend compte que tout ne peut pas être dis, si j'essaye cela ne passe pas."

Personne ne peut dire. Certains chantent, d'autres écrivent des livres, d'autres font un site internet ou dessinent... La réminiscence est là et aucun mot ne peut l'exprimer.

Opale : "C'est bizarre de vouloir être ce que je suis pas, alors qu'il est évident que cela ne trompe que moi."

L'image de soi est confondue avec soi. Comme on aime le Soi, on veut lui ressembler : pur amour. C'est idiot en effet : nous sommes déjà le Soi, il n'y a pas besoin d'imiter!

Opale : "Alors pourquoi je continue à le faire?"

C'est ce que j'ai nommé un trouble sémantique.
« Le mot "chien" ne mord pas. » — Alfred Korzybski
De même le mot "je" n'est pas toi. C'est seulement un mot.

Mais à quoi bon savoir pourquoi tu continues de le faire? N'est-il pas plus utile de s'assurer que cela s'arrête que de faire 10 ans d'analyse pour apprendre que tu le fais parce qu'on t'a appris à le faire durant ton enfance, suivis de 10 ans d'études d'occultisme pour comprendre que si on t'as appris à le faire quand tu étais petite c'est parce que tu le faisais dans ta vie précédente et de la nouvelle graine devait pousser un autre arbre? Ainsi tu ne seras pas avancée, l'origine sera toujours repoussée et jamais découverte.
Il vaut donc mieux mettre fin à l'erreur qu'en chercher la cause. Pour mettre fin à l'erreur la méthode a déjà été donnée : chaque fois que l'idée "je" se présente il faut seulement en chercher la source au lieu de se laisser emporter par elle. Ce processus de recherche du Soi met finalement fin à la confusion, au trouble sémantique. Mais seulement par la pratique permanente et durable, pas juste par une réflexion isolée.

Opale : "J'ai découvert il y a quelque temps qu'être nombriliste à des formes bien sournoises, alors même que je pensais faire certaine chose pour l'autre cela n'étais pas désintéressés pourtant cela paraissais tellement l'être!"

C'est une autre approche, accessible à ceux qui ne parviennent pas à faire de l'investigation du Soi la pratique sérieuse et centrale. A ceux là on dit d'aider les autres de façon désintéressée. Peu à peu ils découvrent de nouvelles formes plus subtiles d'intéressement et purifient leur approche. Cela mène finalement au même processus que l'investigation du Soi.

Opale : "Je n'ai qu'une certitude c'est l'AMOUR."

Cela doit être purifié jusqu'à ce que l'amour soir réellement inconditionnel, c'est à dire désintéressé. Sans cela c'est juste une idée rassurante.

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1416
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Messagepar Opale » Ven Mai 31, 2013 8:33 am

Le souvenir est authentique mais il n'est pas l'expérience directe.


Je ne comprend pas ce que tu veux dire la.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Ven Mai 31, 2013 11:57 am

Opale : "Je ne comprend pas ce que tu veux dire la."

Tu te souviens que tu cherches quelque chose et à quoi cela ressemble. Donc tu en parles facilement. Cela ne doit pas créer l'illusion "j'ai trouvé". A un moment il faut se réveiller et réaliser que ce souvenir n'est qu'un souvenir et qu'on doit arriver à faire l'expérience en direct, pas par une conception mentale. Avoir une conception mentale de ce qu'est la Vérité Pure n'est pas plus satisfaisant pour le pèlerin que de lécher une feuille de papier où il est écrit MIEL pour l'affamé.

Donc il faut se mettre à chercher, il faut comprendre que ce qu'on cherche existe vraiment et qu'on ne sera jamais satisfait avant d'avoir trouvé par soi-même. Cela ne doit pas être un poids (un devoir) cela doit être un espoir fou qui soudain illumine notre vie :
"Oh, mon dieu, La Magie existe vraiment, Sa Source Pure est là et brille au-delà du temps et de l'espace et je suis CELA! Comme cela doit être merveilleux lorsque je l'aurai réalisé! Comment vais-je m'y prendre?"
Ou bien pour le dévot :
"Quelle merveille Dieu existe donc vraiment et tout cela, y compris le "je" est une simple création, un jeu de projection dans le mental par le pouvoir merveilleux de Dieu! Tout cela est comme un simple film et la réalité est l'Absolu et tous les pouvoirs et les merveilles de ce monde sont seulement de simples reflets diminués de Lui, mon Bien-Aimé la source pure! Oh comme j'aimerais m'y baigner dans la source pure qui a créé tout cela! Vite! Par où dois-je commencer?"
Ou encore :
"Dieu qui a créé toute chose m'aime d'un amour infini! Combien de temps devrais-je encore attendre avant de sentir Son Amour, de réaliser à quel point il m'aime? Tous les grands mystiques font cette expérience indicible et elle est là, toute proche, il me suffit d'ouvrir mon coeur pour le sentir à mon tour! Comment vais-je m'y prendre pour enfin connaître cette merveille?"
Modifié en dernier par Jagannath le Ven Mai 31, 2013 12:09 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1416
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Messagepar Opale » Dim Juin 02, 2013 10:34 am

Je cherche à le vivre.

Aujourd'hui j'en ai assez de n'être qu'une image.

Fatigué d'en vouloir à ma mère adoptive, tout cela parce que j'estime que j'ai mérité mieux, oui j'ai fait des efforts, pliée, mais moi seule est fait ce choix, pour obtenir ce que je voulais incapable d'accepter!

Fatigué de vouloir que l'autre soit comme je le veux, tant d'effort pour un but purement égoïste, n'amenant que souffrance, désillusion!

Fatigué de vouloir être remarqué et quand je me prends la vérité souffrir, alors que moi seule suis responsable de ça mais ne voulant pas l'admettre!

Alors je ne veux plus de ça, je ne veux plus vivre en illusion, mais être ce que je suis tel que je suis.


Comment? Je ne sais pas vraiment pour le moment j'essaye d'accepter, de me remettre en question, cesser d'en vouloir à la vie de ce que je n'ai pas et regarder ce que j'ai!

Laisser cette "Lumière" qui est en moi prendre sa place.

Alors oui je sais que je vais chuter plus d'une fois, mais je me relèverais car je ne suis pas seule, je l'ai jamais étais pourtant il m'a paru facile de le croire comme cela je pouvais en vouloir aux autres!

La mort de mon père a fait un électrochoc, revivant le passé et me rendant compte combien je me suis planté!

Aujourd'hui j'ai mal, mais mal de cette souffrance que je me suis infligé moi même, mal de voir cette image que je suis.

Pardonne toi, Bertrand tu te souviens que cette phrase je l'ai entendu sans comprendre et pensant que cela avais un rapport avec sa mort.

Comment m'y prendre pour le vivre? Y-a-t-il une réponse à cela en dehors de moi-même?

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Dim Juin 02, 2013 12:54 pm

Je remarque que tu parles souvent de chute, mais sais-tu vraiment d'où tu chutes ? (simple question)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1416
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Messagepar Opale » Dim Juin 02, 2013 13:21 pm

Un événement te tombe dessus et tu es anéanti pensant ne jamais te relever, tu as une certitude et vlan elle se fracasse!

Ta vie si tranquille vole en éclat, point commun c'est que chaque fois tu te crois seule à le vivre et ton ego prend un mega coup de massue!

Je chute de mes certitudes, mon amour propre, mon ego, mes attentes non comblés.

Je me relève en essayant d'apprendre de ce qui c'est passé, de pas le prendre pour ma seule petite personne, pourtant je recommencerais car cela reviens mais plus de la même façon ou de la même si je n'est pas compris pourquoi je me plante ainsi.

Voila, c'est mon ressentie.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Dim Juin 02, 2013 14:44 pm

D'après moi la recherche de perfection est une impasse au bout d'un moment. Ça doit rester un cap mais pas la finalité. On risque de se mettre des bâtons dans les roues nous-même en étant trop sévère. Observer, être patient, être discipliné mais indulgent pour ne pas culpabiliser, lâcher prise pour mieux rester fidèle à son objectif en dédramatisant les choses sans leur donner pour autant une légitimité (ne pas les répéter consciemment) voilà peut-être un équilibre que nous devrions viser. Tous les petits pas sont importants.
Pour moi le mot chute a un aspect culpabilisant c'est pour ça que je le pointais du doigt car ça me gênerait que ça te rende malheureuse en ne voyant pas le fruit de tes efforts qui se dissimule derrière ce terme.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1416
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Messagepar Opale » Dim Juin 02, 2013 14:57 pm

Je te remercie Odin :)

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Juin 02, 2013 16:09 pm

Opale : "Je cherche à le vivre.
Aujourd'hui j'en ai assez de n'être qu'une image."


Cette image n'existe pas c'est une image-création similaire à un rêve. Il n'y a aucune image à chasser, il y a juste à cesser de croire que cette image est toi. La solution a déjà été donnée, il n'y a rien à trouver quelque part, aucun effort à faire pour être CE QUE TU ES. Les seuls efforts à faire sont ceux pour ne plus te prendre pour ce que tu n'es pas.

Il suffit, et c'est absolument suffisant, chaque fois que ces idées se présentent, de tourner le mental vers Dieu seul (= s'abandonner à Dieu). Finalement ces images après une pratique régulière s'estompent. Si tu peux faire cela tu n'as absolument besoin de rien d'autre, pas besoin de poser des questions sur Pandore (tout cela a déjà été dit de nombreuses fois).

Si cependant malgré tes efforts tu n'y parviens pas, demande toi d'abord : mais enfin est-ce que je ne veux pas absolument savoir? Je devrais quand même arriver à mettre mon mental sur Dieu ou à la recherche du Soi chaque fois que ces questions stériles arrivent, au lieu de me laisser emporter par ce délire mental!" et si malgré cela tu n'y arrives toujours pas, alors seulement tu dois entamer une des pratiques qui aident à y parvenir :

- au choix : yoga, méditation, prières, mantra, alimentation saine, tradition initiatique... Mais surtout, la régularité. Comme une horloge. Une partie de la journée doit être absolument réservée à ces pratiques, quelles que soient celles que tu as choisies.
- service désintéressé à la société.
Ces aides sont incroyables, avec elles, on finit par parvenir à fixer son mental sur le but alors que cela semblait impossible.

Mais comprends que de toutes façons, rien ne viendra jamais de l'extérieur pour régler le problème, simplement le mental se calmera si il est tourné vers Dieu ou le Soi *à la place* de tourné vers le labyrinthe de l'intellect et du monde et cela ne se produit que par le fait de le ramener sur Dieu (= s'abandonner à Dieu) ou à la recherche du Soi, *à la place* des activités qui le distraient. C'est extrêmement simple, c'est une question seulement de patience et de persévérance. Si tu comprends cela et le pratiques, tu n'as besoin de rien savoir d'autre et toutes les autres questions ne servent plus à rien.


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités