[Article] Vivez vos rêves ! (la voie magique mode d'emploi)

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Dim Aoû 04, 2013 15:44 pm

Écouter les jeunes enfants est un richesse inestimable : ils nous rappellent ce que nous avons parfois oublié.

Avatar de l’utilisateur
belladone
Messages : 542
Enregistré le : Dim Avr 19, 2009 21:03 pm
Magie pratiquée : Belgique

Messagepar belladone » Mar Sep 17, 2013 21:17 pm

Chers pandoriens,

Dans une phase de ma vie, celle avant d'avoir mes enfants, mais je ne pense pas que ça soit lié, j'écrivais beaucoup de nouvelles. J'ai même fini par publier un recueil dans une mini maison d'éditions, ce qui était une sorte de rêve.

Maintenant, je n'écris plus un mot depuis des années. Je me sens "asséchée", vide d"histoires. Que fait-on quand on a réalisé un de ses rêves?

La plupart de mes lecteurs (!hm! vingt personnes...?) disaient que si j'écrivais une histoire de garçon, on pensait que l'auteur était une garçon, etc. Je pense donc que je pouvais faire preuve d'empathie.

Mais on dirait que j'ai perdu ce "don" avec la concrétisation de ce rêve. Qu'en pensez-vous? (cela me tracasse car je ressens depuis plusieurs mois le sentiment de m'être perdue en route; c'est surtout là-dessus que j'aimerais avoir un avis).

mon blog: http://emmastuyts.skynetblogs.be/archiv ... ences.html


Bella
Et l'Alchimiste, un must :-)

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Sep 18, 2013 0:24 am

Bella, ces inquiétudes sont dues à la confusion (grand classique s'il en est en spiritualité) entre deux choses :

- La réalisation du rêve (écrire des nouvelles).
- La réalisation du désir (être publiée).

La réalisation du rêve ne met jamais fin au rêve, au contraire elle le développe sans cesse, mais la réalisation des désirs effectivement laisse parfois vidé (en apparence).
Le rêve n'a jamais pris fin, il change bien entendu car le Rêve intérieur est polymorphe, mais il ne s'arrête jamais. A certains moments de la vie il ne se voit plus, en général, quand on se sent important, qu'on préfère la sécurité de nos acquis au risque de continuer le grand jeu du Rêve intérieur, alors on ne voit plus le rêve intérieur. C'est pourquoi l'accomplissement des désirs égoïstes peut s'avérer très néfaste. Mais le rêve a sa source dans une graine indestructible, il en est l'émanation comme le parfum délectable est l'émanation d'une fleur. Cette fleur qui siège dans le coeur est indestructible et ne cesse jamais de libérer son parfum, quoi que le parfum est parfois retenu lorsque les pétales de la fleur se ferment. Les pétales se ferment par l'attachement, l'attachement aux choses accomplies comme des acquis est une des causes de cette fermeture. Mais la fleur est toujours là, absolument indestructible, pure et immaculée, quoi qu'il se passe autour d'elle, elle vit à jamais et libère sans cesse les douces effluves du Rêve intérieur.

Comme les exemples concrets parlent d'avantage :
Certains rêvent d'aider les autres. C'est une émanation du rêve intérieur. Une personne qui avait sauté sous un train au péril de sa vie pour en sauver une autre était devenu une célébrité dans une grande ville américaine. Il déclarait avec humilité qu'il a juste eu la chance de passer par là à ce moment là et que si c'était à refaire il recommencerait. Mais le désir de reconnaissance ne doit pas dominer, sinon ça peut donner un autre refrain : "Pendant la guerre j'ai sauvé tout mon bataillon en entrant seul dans les lignes ennemies, alors c'est pas toi petit con qui va venir me dire comment... (blablabla)"
Tu vois le tableau ;)

Une des clés pour éviter cette confusion qui mène à l'impasse a été bien détaillée dans l'article : l'action désintéressée, je te laisse lire et tu comprendras.

Ah oui je voulais te dire que c'est très bien écrit ce que j'ai lu sur le blog.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4233
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Messagepar Totem » Mer Sep 18, 2013 19:03 pm

belladone a écrit :Chers pandoriens,

Dans une phase de ma vie, celle avant d'avoir mes enfants, mais je ne pense pas que ça soit lié, j'écrivais beaucoup de nouvelles. J'ai même fini par publier un recueil dans une mini maison d'éditions, ce qui était une sorte de rêve.

Maintenant, je n'écris plus un mot depuis des années. Je me sens "asséchée", vide d"histoires. Que fait-on quand on a réalisé un de ses rêves?




Bonsoir Bella

Dans une phase de ma vie avant d'avoir mes enfants, je dessinais et jouais de la guitare, maintenant je ne fais plus rien de tout ça.
Il est clair que le fait d'avoir des enfants, si l'on ne pense qu'à eux, leur bien être aussi bien psychologique que physique, nous mettons toute notre temps et énergie là dedans en mettant de côté ce que nous aimions car nous aimons bien plus encore nos enfants. Il est clair qu'une fois qu'ils sont adultes nous repensons à ces activités que nous avons sacrifié à nos enfants et les rêves qui vont avec, mais si nous nous sentons asséchés à ce niveau c'est tout simplement que quelque chose d'autre de plus important a pris la place car en général ce qu'on a appris ne s'oublie pas, seul le désir de s'y remettre peut relancer la machine donc si on en reste sur un constat d'assèchement, c'est qu'il n'y a peut être plus de désir là derrière et je pense que le rêve non réalisé à ce moment détaché du désir n'est plus qu'un beau souvenir.
Pas de regret pour ma part, juste un beau un souvenir puisque le désir n'est plus là pour cela et beaucoup d'autres choses d'ailleurs.
Ne plus avoir de rêves n'est pas gênant si l'on vit l'instant présent. Du moins c'est mon sentiment personnel.

Bonne soirée à tous et toutes.:)

Avatar de l’utilisateur
belladone
Messages : 542
Enregistré le : Dim Avr 19, 2009 21:03 pm
Magie pratiquée : Belgique

Messagepar belladone » Mer Sep 18, 2013 20:27 pm

Bertrand a écrit :Bella, une des clés pour éviter cette confusion qui mène à l'impasse a été bien détaillée dans l'article : l'action désintéressée, je te laisse lire et tu comprendras.

Ah oui je voulais te dire que c'est très bien écrit ce que j'ai lu sur le blog.


Merci, Bertrand. J'ai lu l'article et je pense que je comprends ce que cela veut dire. Merci aussi de m'avoir lue.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Mer Sep 18, 2013 22:26 pm

Bella, je n'ai pas encore pu avoir le temps d'aller lire ton blog, mais je vais le faire dans les jours prochains.

Quand je vais lire, il me faut le temps nécessaire, pour me consacrer à une véritable lecture et non pas seulement surfer pour dire "j'aime" ou "super".
Mais j'y irai...

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Sep 18, 2013 22:43 pm

Pareil. On partage la même passion. :)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
belladone
Messages : 542
Enregistré le : Dim Avr 19, 2009 21:03 pm
Magie pratiquée : Belgique

Messagepar belladone » Jeu Sep 19, 2013 19:31 pm

Merci, Bastet et Odin. Je me réjouis de ce rendez-vous :-) (et je comprends tout à fait, personnellement, je suis incapable de lire une nouvelle à l'écran, encore pire ^^-)

bella

Corto
Messages : 11
Enregistré le : Mar Nov 15, 2011 15:23 pm

Messagepar Corto » Mer Jan 22, 2014 22:19 pm

Bonjour.
Je viens de relire l'article en entier. j'ai lu le message d'Anthony en fin de page 1, et la recherche de l'amour pur et également un de mes objectifs, j'ai donc bien lu la réponse de Jagannath :
Jagannath a écrit :Anthony : "Tout d'abord un point sur lequel je ne suis pas d'accord"

J'ai juste décrit le cas général, je trouve naturellement très auspicieux d'avoir toujours voulu préserver ton idéal, et assurément c'est un excellent choix, ... à une condition. Or nous devons en parler.

Anthony : "J'ignore si je suis un cas a part ou pas, mais je n'accepte pas de compromis"

Le choix de préserver l'idéal est un excellent choix mais qui seul mène à une impasse, ce choix est stérile si on ne fait pas le pas d'entamer un processus volontaire pour que la rencontre arrive effectivement (enfin je dis "rencontre", mais ce n'est pas nécessairement avec une femme, il y a bien entendu bien d'autres formes que l'amour pur peut prendre, il se peut aussi que tu ne saches pas encore quelle forme c'est sensé prendre, ce qui n'est pas important car cela prendra la bonne forme durant la phase de génération, mais dans tous les cas la démarche est similaire).

C'est pour ne pas que cet idéal meure qu'un travail est nécessaire, une phase de génération. L'article détaille bien je crois la nécessité de travailler jour après jour à imaginer cette relation parfaite de sorte qu'elle ne reste pas imaginaire. Imaginer avec une certaine rigueur, une certaine méthode, et tout ceci en relation/collaboration étroite avec la magie. Si ce travail est effectué, sois bien certain que le rêve prendra corps. En revanche je peux te dire la même chose qu'à Odin : puisque tu as un rêve de qualité et que tu as su faire des choix judicieux pour le préserver, il ne faut pas le laisser mourir, il faut le rêver puissamment -> phase de génération, et garder à l'esprit la mise en pratique sans trahir l'idéal d'aucune façon (donc il faut une très grande foi dans la magie) -> phase d'accomplissement.

Bien entendu si tu as envie on peut parler de la façon dont tu vas t'y prendre, le moment est bien choisi. Histoire de passer à la pratique. Non pas que je veuille être intrusif, car la seule chose que je peux faire c'est te motiver pour avancer, mais surtout ne pas orienter la forme de la phase de génération : il faut au contraire te laisser te libérer de tous les aprioris (y compris les miens!) pour que tu donnes ta propre forme à ce travail, la forme naturelle pour toi qui se fera spontanément (bien que rigoureusement).

L'article donne certes des pistes, mais j'aurais bien aimé savoir comment s'y prendre pour la phase de génération dans ce cas-là. Quel genre de pratiques effectuer ?

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Mer Jan 22, 2014 22:57 pm

Qu'appelles tu la phase de génération?
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Corto
Messages : 11
Enregistré le : Mar Nov 15, 2011 15:23 pm

Messagepar Corto » Mer Jan 22, 2014 23:01 pm

Eh bien apparemment c'est ainsi qu'est appelée la première phase de travail dans l'article.

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Mer Jan 22, 2014 23:15 pm

Je viens de relire!
Donc je pense que cette phase dépend des personnes, je l'ai pris comme ça perso! En fait je crois que c'est la phase où tu fais ce qui selon toi est mieux pour ta future vie de couple, ta façon à toi de faire que ça soit "parfait"! Soit se mettre en couple, même incertains pour avoir de l'expérience! Ou alors comme pour moi j'attends car je sais ce que j'attends et que je ferais tout pour que ça soit parfait! Donc en attendant j'aide les gens avec leurs problèmes de cœur, et par la même occasion j'écoute leurs histoires que ça soit ceux où tout se passe bien ou les autres!
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Corto
Messages : 11
Enregistré le : Mar Nov 15, 2011 15:23 pm

Messagepar Corto » Sam Jan 25, 2014 22:25 pm

Ok Anthony. Perso je fais un peu pareil deja, et je combine ca à la prière.

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Dim Jan 26, 2014 2:07 am

Très bien! Moi c'est plus en "rituel", j'utilise les propriétés de mes encens les jours qu'il faut! ^^
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Avatar de l’utilisateur
Abi
Animateur
Messages : 834
Enregistré le : Sam Mai 19, 2012 8:27 am

Messagepar Abi » Dim Jan 26, 2014 8:26 am

L'expression "phase de génération" (de même que celui de "phase d'accomplissement") est tirée directement du bouddhisme tibétain.

C'est un yoga créatif, c'est à dire une pratique qui se sert de l'imagination, par exemple certains imaginent Jésus faisant diverses choses, cela est de la phase de génération.

Corto
Messages : 11
Enregistré le : Mar Nov 15, 2011 15:23 pm

Messagepar Corto » Lun Jan 27, 2014 20:38 pm

Oui j'ai essayé de jeter un coup d'oeil à ce genre de livres mais ça semble très compliqué.

Avatar de l’utilisateur
Abby
Messages : 62
Enregistré le : Ven Aoû 01, 2014 19:43 pm

Messagepar Abby » Ven Aoû 29, 2014 0:57 am

Voilà un mois que je parcours ce forum de long en large. Très souvent j'ai l'impression de lire dans une langue étrangère dans laquelle je ne comprends qu'un mot sur 4. Je continue donc à penser que je comprends toujours rien. Que je ne sais toujours rien. Et du coup au risque de passer pour la débile de service je me pose une question qui apparemment ne vous effleure même pas vous tous et j'avoue que ça me laisse perplexe.

Vous semblez tous avoir de beaux rêves à non plus finir. Magnifique!

J'en ai aucun. Ils se sont tous perdus. Si au moins je les ai perdu mais que j'en gardais un souvenir, je pourrais me dire là maintenant tout de suite "(G)Abby agis". Mais il n'y a rien. Je ne vois rien. Et Dieu que j'ai cherché!

Je n'arrête pas d'essayer de me souvenir de moi enfant, des rêves que j'aurais pu avoir. Mais je ne m'en souviens pas.

La seule chose que je me rappelle c'est que je m'inventais des amis invisibles pour me sentir moins seule dans le monde des adultes.

Je me suis assise et j'ai prié. J'ai prié et je me suis demandé "Qui-suis je?"
Ce que j'ai entendu dans ma tête comme réponse a eu pour conséquence une bonne dose de larmes. Je voulais pas en parler, pas autant ouvertement. Et puis mince!
Quitte à être là autant le dire. J'ai décidé dernièrement que plus rien ni personne ne méritait ma peur.

Avatar de l’utilisateur
Schae
Modérateur
Messages : 2657
Enregistré le : Dim Juin 21, 2009 19:37 pm
Voie spirituelle : Miroir des vérités
Magie pratiquée : Gardien du temple

Messagepar Schae » Ven Aoû 29, 2014 5:25 am

Ne plus avoir de rêves signifie peut-être que le rêve est vécu constamment et sans que l'on s'en rende compte.

Avatar de l’utilisateur
Abby
Messages : 62
Enregistré le : Ven Aoû 01, 2014 19:43 pm

Messagepar Abby » Ven Aoû 29, 2014 7:51 am

Je pense que je le saurais. Après il est vrai que finalement si j'y réfléchis bien je pourrais facilement me dire qu'en somme je n'ai besoin de rien, que je ne veux rien, rien de terrestre en tout cas. Mais on m'a fait gentiment comprendre que "ce n'était" pas possible... heu non c'est pas la bonne phrase. Que ce n'était pas vivable normalement ?

En même temps je me dis mais depuis quand te soucie-tu de la normalité?

C'est vrai que je n'avais jamais vu les choses sous cet angle.

Merci Schae

Morgane1612
Messages : 141
Enregistré le : Mer Juil 30, 2014 10:50 am
Magie pratiquée : magnétisme et protection

Messagepar Morgane1612 » Ven Aoû 29, 2014 8:16 am

Bonjour,

juste je voudrais ne pas faire d'erreur et bien comprendre ta question:

parles-tu des rêves que l'on fait en dormant, ou des rêves que nous avons dans notre vie?

Si tu parles du sommeil, oui il est vital de rêver et si tu vis c'est que tu rêves (médicalement prouvé). Mais tu es peut-être comme d'autres, dont je fais partie : je ne me souviens jamais de mes rêves, ou très rarement. En revanche, les cauchemars eux... pas de problème, d'ailleurs vu qu'ils me réveillent forcément, je m'en souviens. Mon conjoint est pareil, s'il ne fait pas d'effort au réveil et même comme ça parfois, ses rêves s'évanouissent à peine est-il éveillé.

Si tu parles de la vie, il n'y a pas de normalité.... Pourquoi faudrait-il avoir des rêves... Enfant, on en a tous plus ou mois... devenir pompier ou astronaute ou chanteuse, infirmière... Bref on se projette. Mais adulte? Si tu fais un métier qui te plaît, que tu es heureuse dans ta vie, pourquoi devrions nous rêver? Je rejoins Schae, peut-être que ce que le vie t'offre te suffit et que tu n'as pas besoin d'autre chose ou de plus... Ce qui serait plutôt sain pour ton esprit, car tu ne serais pas attaché au matériel comme peuvent l'être certains adultes.

Et aucune question ne fait passer quelqu'un pour un débile, la spiritualité est quelque chose de difficile à aborder. Tu sais déjà beaucoup, car tu as su lire en toi, tu as demandé et ton esprit t'a répondu. Certes, l'expérience a conduit aux larmes, mais c'est ce qui arrive à bon nombre d'entre nous. Adulte on se construit des carapaces, faire ce que tu as fait, c'est une preuve de grande force, tu a abaissé les barrières et tu t'es vue telle que tu es. N'en aie pas peur.
Morgane1612

Celtattitude

Avatar de l’utilisateur
Abby
Messages : 62
Enregistré le : Ven Aoû 01, 2014 19:43 pm

Messagepar Abby » Ven Aoû 29, 2014 8:39 am

Non je ne parle pas des rêves que l'on fait la nuit.

Je ne sais pas pourquoi j'ai écrit "normalité" alors que ça fait depuis très longtemps que je sais que je ne rentre pas dans ce moule là. Peut-etre que je ne l'ai pas tant accepté que cela en fait.

Pour en revenir à ici et maintenant ce qui pourrait me manquer en fait c'est juste un peu plus de paix et de tranquillité. Mais je sais que c'est possible dans un avenir plus au moins proche.

Bref merci à vous deux. Il suffit d'une simple phrase pour découvrir le fond de l'océan.

Merci ♥♥♥

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Aoû 31, 2014 23:14 pm

Tu n'as pas besoin d'avoir des rêves, pas plus que tu n'as besoin d'avoir peur (comme tu l'as constaté). Et tu n'as pas besoin d'être normale, pas plus ici qu'ailleurs. En tout cas c'est pas moi qui vais te demander de l'être!
D'ailleurs tu parles de comprendre un mot sur 4 mais en fait tu n'as pas besoin non plus de comprendre.

Reste avec moi et tout ira bien.

Avatar de l’utilisateur
Tsukasa
Messages : 978
Enregistré le : Ven Aoû 14, 2009 21:36 pm
Contact :

Messagepar Tsukasa » Lun Nov 24, 2014 18:26 pm

Bonsoir !

J'ai lu tout l'article et j'ai tout rassemblé en un document PDF et ePUB, pour que ce soit plus lisible, et au cas où quelqu'un veuille le garder pour le relire ultérieurement.

Je mets les liens ici, mais si cela te gêne, n'hésite pas à supprimer mon post.
URLs à recopier manuellement

PDF : http://toutbox.fr/tsukasa.nishino/Vivez ... 406569.pdf

ePUB : http://toutbox.fr/tsukasa.nishino/Vivez ... 06564.epub
Modifié en dernier par Tsukasa le Sam Nov 29, 2014 16:53 pm, modifié 1 fois.

Cless
Modérateur
Messages : 636
Enregistré le : Mar Jan 04, 2011 22:31 pm

Messagepar Cless » Sam Nov 29, 2014 0:31 am

Bonne idée Tsukasa, mais j'ai l'impression que le "ê" ne passe pas et casse les liens...

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 984
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Messagepar Huli » Sam Nov 29, 2014 8:18 am

C'est vrai qu'il y a quelques chouettes textes sur le forum qui mériteraient d'être mis en page sous forme de documents. Merci Tsukasa. Il ne vaut mieux pas mettre d'accents dans les liens, ou alors il faut connaître la valeur du caractère accentué en code et ce n'est pas super intuitif pour un non geek :).
lei zou sha gui jiang jing

Avatar de l’utilisateur
Tsukasa
Messages : 978
Enregistré le : Ven Aoû 14, 2009 21:36 pm
Contact :

Messagepar Tsukasa » Sam Nov 29, 2014 16:51 pm

J'ai copié/collé le lien que l'hébergeur m'a donné, c'est tout.
D'ailleurs, c'est un astérisque (*), pas un "ê" qui figure dans le lien.

Cless
Modérateur
Messages : 636
Enregistré le : Mar Jan 04, 2011 22:31 pm

Messagepar Cless » Dim Nov 30, 2014 15:35 pm

Bon c'est pas grave, il suffit de le copier-coller dans la barre URL manuellement et ça marche.

Avatar de l’utilisateur
Tsukasa
Messages : 978
Enregistré le : Ven Aoû 14, 2009 21:36 pm
Contact :

Messagepar Tsukasa » Dim Nov 30, 2014 15:38 pm

En effet, oui. C'est déjà ça.

Louis
Messages : 202
Enregistré le : Mar Avr 29, 2014 9:44 am

Messagepar Louis » Sam Mai 09, 2015 14:14 pm

Que fait-on quand on sait ce qu'on ne veut pas plutôt que ce qu'on veut ?
Est-ce que la correction de défauts est équivalente à la recherche de perfection ? Si j'ai bien compris c'est surtout à ça que sert le rêve, peu importe la forme qu'il prend.

Vouloir trop de choses n'aident pas non plus à la réalisation, puisque ça entraîne la dispersion et quand on cherche le point commun à toutes ces choses et qu'on finit par tomber sur un presque quelque chose sans arriver à le nommer, ça n'aide pas non plus.

Moi chaque fois qu'on me demande ce que je veux ou que je me le demande, je ne veux jamais rien.
Il y a bien des choses futiles que je veux mais ça n'est pas le même sentiment, et contrairement à ce qui a été dit ici, ce n'est pas par manque de moyens que je "stagne" par rapport à mon objectif, c'est plutôt par manque d'objectif que je n'utilise pas mes moyens.

Mais au final ce sentiment de stagner n'est que ça, ça n'est pas comme si je ne faisais rien, peu être l'impression de pouvoir faire plus.

Du coup je me demande si réellement je ne veux RIEN, et si ça veut dire la même chose que de vouloir TOUT.

Être rien, ou être tout, ça serait pas mal.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Mai 10, 2015 0:12 am

Celui qui ne veut rien ne vient pas demander quoi faire, puisque quoi faire est subordonné à un but, il y a un but dans la question.

Donc il y a des buts chez toi, après il faut avoir l'honnêteté de les assumer, de dire aller, je vais les poursuivre. Quand on manque de confiance en soi on prétend que ces buts sont frivoles et que c'est pour ça qu'on ne les poursuit pas, en revanche les personnes conquérantes par caractère n'ont pas peur de se remettre en question et de l'échec, alors ils les poursuivent, leurs buts, librement et avec panache, sans se soucier trop de réussir.

Quand on voit la façon dont tu as argumenté pour l'affaire du végétarisme Louis, il est clair que tu as des buts (qu'ils soient ceux annoncés ou non peu importe). A un moment il faut avoir le cran de s'arrêter d'argumenter sur un forum et d'aller agir pour de vrai pour nos idéaux. Pratiquement c'est la peur de l'échec qui nous arrête, c'est à dire la peur du jugement et la peur de perdre notre self-estime. Mais c'est idiot, en réalité cette situation est elle-même la manifestation d'un manque de self-estime et c'est en agissant de façon concrète que cette self-estime se développerait.

Donc je veux pas entendre dire "j'ai pas de but", cette affirmation elle-même est une prétérition involontaire et très bancale. C'est comme crier "je suis silencieux". Ceux qui n'ont pas de but extérieur parce qu'ils ont déjà tout conquis (en conquérant leur propre mental) sont des bienheureux, ils ne disent pas "je n'ai pas de but".

Je ne prétends pas ici que la voie de l'action est la seule possible et qu'on restera un gros nul si on essaye de conquérir le mental par l'introspection sans grand rêve de conquête extérieure. Mais c'est un but en soi, alors dans ce cas qu'on ne déclare pas "je n'ai pas de but". Qu'on définisse le but clairement et qu'on cherche la façon d'y parvenir et qu'on se donne les moyens, tous les moyens, les vrais, pas le blabla, d'y parvenir.

La peur de l'action est le pire ennemi du pèlerin. Ceux qui n'ont pas de but devraient en trouver un, même voler est préférable à rester sans but, au moins on bénéficie de difficultés et de remises en question. Ceux qui disent qu'ils n'ont pas de but sont juste des pleutres qui par pusillanimité veulent éviter ce qui leur serait le plus bénéfique : les obstacles et les humiliations.

Heureusement ils n'arrivent pas à rester sans but comme ils prétendent, ils poursuivent des buts cachés, des buts mesquins sur des forums par exemple et finissent quand même par recevoir les humiliations nécessaires là où ils ne les attendaient pas. Qu'ils réalisent alors qu'ils devraient faire preuve de panache. Peu importe que le rôle qu'ils doivent jouer connaisse de cuisants échecs pour faire vivre leur idéal le plus beau. Ce qui compte c'est de bien le jouer ce rôle. Alors on est satisfait, indépendamment des résultats immédiats.

Louis
Messages : 202
Enregistré le : Mar Avr 29, 2014 9:44 am

Messagepar Louis » Dim Mai 10, 2015 10:34 am

Je ne sais pas comment ce message un peu provocant est censé me faire réagir puisque tu as répondu complètement à côté de la plaque de l'intention de mon message ?

Bertrand a écrit :Donc je veux pas entendre dire "j'ai pas de but", cette affirmation elle-même est une prétérition involontaire et très bancale.


Je n'ai pas dit "je n'ai pas de but", j'ai dit "je me demande si j'en ai un ou pas" et j'ai demandé, si oui, comment le définir.


Bertrand a écrit :Quand on manque de confiance en soi on prétend que ces buts sont frivoles et que c'est pour ça qu'on ne les poursuit pas


Ce sont des buts frivoles, et je travaille pour qu'ils se produisent, simplement ça n'a rien à voir avec un but au désir ardent et permanent, ce ne sont que des envies passagères qui une fois accomplies n'apportent pas la satisfaction que l'on pensait.
Si tu veux un bête exemple, j'ai commencé à faire écouter des morceaux à mes amis et j'ai voulu participer à un concours de chant, pas de bol, j'ai eu une extinction de voix à mon retour d'Equateur du à 5h30 de retard d'avion et l'air co en plein tronche, donc j'ai chanté comme un canard en rut à mon audition et (forcément) je n'ai pas été pris.
Ben cette année je vais faire un concours de chant au Royaume-Uni.
Maintenant je ne vais pas mentir, même si j'en ai envie, ça n'est pas mon rêve.

Bertrand a écrit :Quand on voit la façon dont tu as argumenté pour l'affaire du végétarisme Louis, il est clair que tu as des buts (qu'ils soient ceux annoncés ou non peu importe). A un moment il faut avoir le cran de s'arrêter d'argumenter sur un forum et d'aller agir pour de vrai pour nos idéaux. Pratiquement c'est la peur de l'échec qui nous arrête, c'est à dire la peur du jugement et la peur de perdre notre self-estime. Mais c'est idiot, en réalité cette situation est elle-même la manifestation d'un manque de self-estime et c'est en agissant de façon concrète que cette self-estime se développerait.


Il faut vraiment revenir là-dessus ?
Premièrement, combien de gens 20x plus qualifiés que moi pour parler du sujet y a-t-il ? Pleins. Je n'ai aucune connaissance des chiffres, des matières présentes là qu'il n'y aurait pas ailleurs ni rien.
Deuxièmement, non seulement il y être qualifié dans ce domaine, mais il y a aussi être qualifié dans la transmission, clairement, ce n'est pas mon fort.
Troisièmement, si tu as le temps de militer dans la rue (je ne sais pas ce que tu entends par prendre des actions, je ne vais pas aller attaquer les abattoirs à coups de lance-flamme), tant mieux pour toi, je ne viens sur pandore/facebook que parce que c'est accessible n'importe où et que je peux donc aller dessus entre deux choses que je fais (généralement pour l'unif).
Je signe les pétitions que je trouve, je prends par à des débats quand ils sont lancés, et je fais rien de plus parce que c'est tout ce que je peux faire.
Facile de dire "Je ne peux pas", mais c'est encore plus facile de dire "faut pas argumenter faut agir".
Si argumenter c'est pas agir, je sais pas ce que tu veux que je fasse, de toute façon que je le fasse sur un forum ou en vrai, c'est la même chose.
Et peur du jugement et de confiance en soi, please..

Bertrand a écrit :Qu'on définisse le but clairement et qu'on cherche la façon d'y parvenir et qu'on se donne les moyens, tous les moyens, les vrais, pas le blabla, d'y parvenir.


C'est ce que j'ai demandé: comment ?
Toutes mes réminiscences me font remonter des sensations, mais en même temps, même si elles sont extrêmement plaisantes, elles n'ont apparemment pas fait la différence.
Un but occulte ? Certainement, récupérer la sensation de certains dons de mes vies antérieures me plairait bien. Pas les dons en eux-mêmes, plutôt les frissons et la plénitude que leur utilisation me procurait, et me procure parfois quand ils remontent, ou simplement quand je me souviens. Maintenant à quoi est-ce que ça servirait ? Je sais que c'est faisable, récupérer tous ces dons, j'en ai déjà manifester plein, mais à chaque fois ça s'est mal terminé.
Un but spirituel ? Il y a beau avoir 25 000 discussions à ce sujet, ça ne veut rien dire pour moi.
Alors j'ai bien des idées, baigner dans un plaisir permanent, à travers divers moyens, me sentir coconné et entendu en permanence comme quand j'ai reçu mon mantra et plein d'autres trucs.
Mais quand j'y pense, sans une expérience directe, ça ne fait pas du tout tilt comme étant LA chose que je veux.

Quand je dis être rien, je parle bien de non-existence, parce qu'au moins à ce moment-là, je ne peux qu'être sûr d'être en paix, ou plutôt je n'aurai plus à m'en soucier puisque je n'existerai plus.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Mai 10, 2015 13:31 pm

Louis : "Je ne sais pas comment ce message un peu provocant est censé me faire réagir"

Peut-être exactement comme tu réagis :)

Louis : "Je n'ai pas dit "je n'ai pas de but", j'ai dit "je me demande si j'en ai un ou pas" et j'ai demandé, si oui, comment le définir."

Justement le travail actuel est nécessaire! La fin justifie les moyens Louis. Si on veut vraiment y arriver il ne faut pas reculer devant des petits interludes conflictuels. Ceux qui ont peur du conflit n'auront aucun succès spirituel. Au moins toi tu n'as pas ce vice de prendre le conflit pour un obstacle, c'est bien. [Il ne faut pas non plus chercher le conflit pour le conflit.]

Louis : "Ce sont des buts frivoles"

Parce que tu ne les comprends pas. Aucune entreprise n'est frivole, toutes sont en réalité l'adoration du divin. Mais cela n'est pas perçu, il faut des chocs, une initiation en somme - elle peut prendre mille formes - mais tu n'as pas tellement à te préoccuper de ça, celui qui fait des efforts sincères il la recevra, il faut seulement se concentrer sur des efforts sincères et une intransigeance (ce qui ne signifie pas de la cruauté) vis à vis de soi-même.

Louis : "et je travaille pour qu'ils se produisent"

C'est bien mais il faut le faire avec conscience de la nature réelle du but, sans cela on se perd dans l'action et on s'aperçoit qu'elle ne nous donne pas ce qu'on attend vraiment.

Louis : "simplement ça n'a rien à voir avec un but au désir ardent et permanent"

Bien entendu il n'est pas dit que la chance suprême d'avoir un but supérieur transcendant dans la vie est accordée à tous - c'est la récompense d'un travail accompli avec soin et persévérance. Si on a pas de but suprême on peut au moins prier pour recevoir cette bénédiction!

Louis : "ce ne sont que des envies passagères qui une fois accomplies n'apportent pas la satisfaction que l'on pensait. Si tu veux un bête exemple [...]"

Bon les désirs d'obtenir ceci ou cela sont un début, il est bien entendu toutefois qu'il faut développer des rêves désintéressés qui ne soient pas des réussites personnelles. Sans doute que cela viendra, encore faut-il la désirer un peu.

Louis : "Premièrement, combien de gens 20x plus qualifiés que moi pour parler du sujet y a-t-il ? Pleins."

Oui on a bien vu que tu avais de la peine à convaincre. Cela s'apprend, soit tu veux et tu apprends, tu ne te contente pas de piquer une colère, soit tu ne veux pas et tu ne piques pas de colère du tout. Mais dans tous les cas parler ne suffit pas. Tu me diras, déjà, toi-même tu ne manges plus de viande voilà qui est dit - c'est de l'action concrète. Fais confiance à l'exemple que tu donnes plus qu'au discours. Cela fonctionnera.

Louis : "Deuxièmement, non seulement il y être qualifié dans ce domaine, mais il y a aussi être qualifié dans la transmission, clairement, ce n'est pas mon fort."

Bon c'est bien que tu l'aies finalement observé, preuve que Bastet avait tort lorsqu'elle disait que tu serais incapable d'admettre les tiens (de torts) [Bastet n'a pas eu tort d'avoir tort, elle a fait exprès]. Manifestement tu es bien plus lucide qu'il ne semble au niveau des réactions superficielles. Ceci dit Louis, la transmission, cela s'apprend! Et manifestement tu avais vraiment le désir de savoir le faire. Il y a tout un tas de méthodes pour apprendre à communiquer et à promouvoir nos propres idées. Cela vient naturellement il est vrai avec la purification du mental car dans un mental paisible, les formulations adéquates apparaissent toutes seules et sans effort. Mais il y a aussi des aides puissantes avec des approches comme la CNV, l'analyse transactionnelle etc. Ces aides effectuent aussi l'air de rien un certain travail préliminaire à la spiritualité.

Louis : "je ne vais pas aller attaquer les abattoirs à coups de lance-flamme"

Pourquoi pas? Si tu as une colère impossible à gérer il faut parfois la canaliser par la lutte armée. Bon j'admets que ce n'est pas ma recommandation prioritaire, mais il ne faut pas éliminer cette idée sans l'avoir réellement étudiée. Bref tu y as sans doute déjà réfléchi - ne nous étendons pas.

Louis : "je fais rien de plus parce que c'est tout ce que je peux faire."

Oh oh. Tu n'es pas ce corps impuissant, tu es l'esprit libre et puissant qui l'anime et le fait vivre. Les limites que tu crois n'existent pas. Tout cet article "vivez vos rêves" a pour but de le réaliser. Si tu pars perdant l'article est inutile pour toi. Beaucoup d'oiseaux sont mieux dans une cage qu'en dehors, dans ce cas très bien, il ne faut pas les faire sortir par la force.

Louis : "Facile de dire "Je ne peux pas", mais c'est encore plus facile de dire "faut pas argumenter faut agir"."

Facile mais vrai.

Louis : "Si argumenter c'est pas agir, je sais pas ce que tu veux que je fasses"

Je veux que tu fasses ce que tu veux faire toi-même. Ce ne sont pas mes rêves qu'il faut vivre, mais les tiens.

Louis : "Et peur du jugement et de confiance en soi, please..."

:D
Bon ta réaction apaisée est toute à ton honneur.

Louis : "Un but occulte ? Certainement, récupérer la sensation de certains dons de mes vies antérieures me plairait bien. Pas les dons en eux-mêmes, plutôt les frissons et la plénitude que leur utilisation me procurait, et me procure parfois quand ils remontent, ou simplement quand je me souviens. Maintenant à quoi est-ce que ça servirait ? Je sais que c'est faisable, récupérer tous ces dons, j'en ai déjà manifester plein, mais à chaque fois ça s'est mal terminé."

Oui oui il n'est pas dit que vivre ses rêves est choses facile, il est dit dans l'article de s'accrocher justement parce que c'est pas facile. Nous nous sentons enfermés depuis si longtemps dans une individualité limitée. Cette habitude s'est formée depuis des millions de vies, elle ne disparait pas comme ça en un claquement de doigts. Il faut l'expérimenter. L'action désintéressée est la voie. Ce n'est pas une voie facile, rien n'est facile en spiritualité, mais malgré tout, il y a une force suprême d'une intelligence remarquable qui accompagne les pèlerins sérieux. Et à la fin cela s'avère quand même moins difficile que ce qu'une analyse intellectuelle rigoureuse aurait laissé pensé. L'intelligence est à la fois une aide et un obstacle pour la spiritualité. C'est un obstacle si on la laisse nous diriger, c'est une aide si on s'en sert seulement d'outil pour vivre notre rêve, sans la laisser nous influencer. Bref en tant que serviteur elle est excellente, mais en tant que maître elle est redoutablement néfaste. Tant qu'elle est notre maître nous sommes paralysés car l'analyse semble indiquer qu'on ne peut pas vivre notre rêve. Elle nous ôte toute innocence. Ceux qui sont à la foi intelligents et innocents sont extrêmement rares, ce sont les perles rares de la spiritualité. Ils sont capables de comprendre intellectuellement qu'une chose est impossible et malgré tout de la faire quand même. Oui c'est vrai, rares sont ceux qui sont bénis d'un tel don.

Bon c'est pas le sujet ici de dire comment retrouver les dons ou la plénitude de leur usage. On a déjà commencé à aborder le sujet ailleurs. Le travail sur le canal central est à refaire, un maître est nécessaire.

Louis : "Un but spirituel ? Il y a beau y avoir 25 000 discussions à ce sujet, ça ne veut rien dire pour moi."

C'est pourquoi l'action est définitivement la voie, et l'action au service d'un rêve transcendant.

Louis : "Alors j'ai bien des idées, baigner dans un plaisir permanent, à travers divers moyens, me sentir coconné et entendu en permanence comme quand j'ai reçu mon mantra et plein d'autres trucs."

Oh ce n'est pas ça la plénitude spirituelle, ces expériences en donnent il est vrai comme une prémonition, mais vraiment, ce n'est pas un individu qui se sent bien et en sécurité, c'est la fin de l'individu. Là aussi rares, très rares sont ceux qui ont vraiment ce but, il faut qu'ils aient acquis énormément d'expérience et de renoncement et qu'ils voient la gloire infinie de la pure conscience. Vraiment il s'agit d'une toute petite marge de la population. Même dans les monastères, ashrams, sur les haut-lieux de pèlerinage, ceux là sont très rares. Il est tout à fait normal de ne pas avoir de tel but, et à vrai dire c'est très auspicieux que tu l'aies observé en toute objectivité. Tu sais qu'on ne développe pas un tel esprit par l'argumentation intellectuelle. Mais sache que celui qui vit son rêve il recevra à un moment donné l'intuition de la gloire infinie de la conscience pure. D'ici là ils n'ont pas à s'en inquiéter, les outils à disposition - à part l'action désintéressée - sont impuissants à renseigner même le moins du monde sur le sujet.

En attendant comme de tradition lorsque ce sujet est abordé, je vais tout de même redonner le magnifique mantra Gayatri, dont il est dit qu'il a un pouvoir merveilleux.

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.


Valentin : "Être rien, ou être tout, ça serait pas mal. Quand je dis être rien, je parle bien de non-existence, parce qu'au moins à ce moment-là, je ne peux qu'être sûr d'être en paix, ou plutôt je n'aurai plus à m'en soucier puisque je n'existerai plus."

C'est bien cela l'affaire. Il y a cet aphorisme que même Amma répète souvent : "Being a zero is being a hero". Si vous voulez tout posséder, abandonnez tout. Si vous voulez être tout, alors ne soyez rien. Lorsque l'individu disparaît, alors l'univers entier est votre corps. Il faut être rien pour devenir tout, c'est cela la spiritualité.

Louis
Messages : 202
Enregistré le : Mar Avr 29, 2014 9:44 am

Messagepar Louis » Dim Mai 10, 2015 19:48 pm

Bertrand a écrit :C'est bien mais il faut le faire avec conscience de la nature réelle du but, sans cela on se perd dans l'action et on s'aperçoit qu'elle ne nous donne pas ce qu'on attend vraiment.


C'est quoi la nature réelle d'un but matériel, ou d'un but "pour se prouver que" ?

Bertrand a écrit : il est bien entendu toutefois qu'il faut développer des rêves désintéressés qui ne soient pas des réussites personnelles


Oh mais j'en ai plein, un monde où on abandonne pas les animaux, un monde où on les mange pas, un monde où ils ne se font pas écraser, un monde qui ne permette pas que des gens se retrouvent à la rue, et dans le cas présent, qu'ils aient au moins la bonté de leur payer à manger quand ils les voient, un monde sans massacre, sans guerre, etc.
Mais à part le rêver, et faire quelques petites actions quotidiennes à mon échelle, et prier inlassablement chaque soir, je ne vois pas quoi faire.

Bertrand a écrit :Bon c'est bien que tu l'aies finalement observé, preuve que Bastet avait tort lorsqu'elle disait que tu serais incapable d'admettre les tiens (de torts) [Bastet n'a pas eu tort d'avoir tort, elle a fait exprès]. Manifestement tu es bien plus lucide qu'il ne semble au niveau des réactions superficielles


Non mais je vous signale quand même que j'ai précisé même pas un mois avant que les débats ne commencent que je n'étais pas capable d'en parler sans m'énerver au bout d'un moment, ce à quoi tu m'as rétorqué que c'était facile de se cacher derrière cette excuse pour ne pas agir.
Donc premièrement, encore heureux que tu ne me l'aies pas reproché, et deuxièmement, je ne l'ai pas finalement observé, je vous ai même prévenu.

Betrand a écrit :Si tu as une colère impossible à gérer il faut parfois la canaliser par la lutte armée.


Les petits "débordements" sur le sujet du végétarisme n'ont rien à voir avec la gestion de la colère.
Ca n'est pas que je ne puisse pas m'en empêcher, c'est simplement que je ne veux pas. Et, entre parenthèse, je n'appelle pas ça piquer une colère, c'est tout au plus de l'implacabilité face à ce que je juge comme des arguments qui méritent pareille réponse.

Bertrand a écrit :Tu n'es pas ce corps impuissant, tu es l'esprit libre et puissant qui l'anime et le fait vivre.


Oui c'est bien beau tout ça, mais hormis pendant mon sommeil, l'action concrète se fait avec mon corps.
Je n'ai plus le talent de télékinésie, ni de voyages nocturnes "concrets" et volontaires.

Bertrand a écrit :Oui oui il n'est pas dit que vivre ses rêves est choses facile, il est dit dans l'article de s'accrocher justement parce que c'est pas facile.


Quand je dis ça s'est mal terminé, je ne parle pas du fait que j'aie essayé et que ça s'est mal terminé. Je dis simplement que mes vies antérieures, qui ont eu des dons assez extravagants, au final, n'ont pas obtenu ce qu'elles désiraient, et pire que ça, s'en sont brûlés les doigts, que ça soit volontaire ou provoqué.
Du coup, outre le fait de ne pas penser pouvoir y arriver, il y a surtout la question de savoir si c'est utile ou non, dans le sens où c'est certain que ça va m'apporter des choses, mais est-ce qu'elles seront positives, c'est autre chose.
Vu mes expériences, je ne sais pas si c'est une bonne idée de développer des dons qui puissent nuire à autrui.

Pour le reste, c'est bête et ça peut paraître un peu prétentieux, mais j'ai l'impression de déjà faire ce qu'il est demandé, mais comme tu l'as dit, je suis peut-être complètement à côté de la plaque puisque je le fais sans savoir réellement pourquoi et à quelle fin.

Donc je répète ma question, on fait comment pour savoir ce qu'on veut vraiment ?

Avatar de l’utilisateur
Tsukasa
Messages : 978
Enregistré le : Ven Aoû 14, 2009 21:36 pm
Contact :

Messagepar Tsukasa » Dim Mai 10, 2015 21:31 pm

Savoir ce qu'on veut vraiment. C'est déjà un but en soi, il me semble.
Ce que tu veux vraiment, en cet instant, n'est-ce pas savoir ce que tu veux réellement ? Dans ce cas, ne devrais-tu pas le rechercher ? Mais c'est là le but de ta question, il me semble : comment le rechercher, et comment le trouver. Je dirais que la réponse est en toi. C'est en faisait ton introspection, en vivant tes expériences, que tu pourras le trouver. Ne perds pas de vue tes anciennes vies, mais souviens-toi qu'elles sont passées. Vis le présent comme tu l'entends, comme tu as envie de le vivre. Et partage tes expériences. Si tu ne peux trouver ta voie seul, peut-être quelqu'un pourra-t-il t'aider, te mettre sur la voie, en te disant ce qu'il en pense.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Dim Mai 10, 2015 21:59 pm

Louis, ton rêve n'est-il pas d'être un sorcier ?
Fais de l'Amour ta magie

Louis
Messages : 202
Enregistré le : Mar Avr 29, 2014 9:44 am

Messagepar Louis » Dim Mai 10, 2015 22:43 pm

Franchement si je devais nommer un rêve (que j'ai déjà fait), ça serait de pouvoir me téléporter pour rendre visite à mes différentes familles et amis d'à travers le monde parce qu'ils me manquent beaucoup.

J'ai déjà été sorcier, et pour le coup je peux dire honnêtement que je ne suis pas prêt à suivre une voie qui exige autant de sacrifice.
La beauté de la voir sorcière est qu'elle est dangereuse et fascinante à la manière d'un orage ou d'une catastrophe naturelle, elle est aussi complètement destructrice, et c'est son but final.
De ce côté là mes réminiscences me suffisent car je n'en ai que des côtés positifs.

Et d'autre part, si une vie antérieure me donne envie, c'est plus ma vie d'elfe, mais même si je le souhaitais (le redevenir), je me trahirais moi-même, en ça je préfère ne pas y penser.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14364
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Lun Mai 11, 2015 0:03 am

Louis : "J'ai déjà été sorcier, et pour le coup je peux dire honnêtement que je ne suis pas prêt à suivre une voie qui exige autant de sacrifice."

C'est bien que tu t'en souviennes.

Louis : "C'est quoi la nature réelle d'un but matériel, ou d'un but "pour se prouver que" ?"

Pas besoin d'être radical, le glissement vers l'action désintéressée se fait progressivement.

Louis : "Oh mais j'en ai plein, un monde où on abandonne pas les animaux, un monde où on les mange pas, un monde où ils ne se font pas écraser, un monde qui ne permette pas que des gens se retrouvent à la rue, et dans le cas présent, qu'ils aient au moins la bonté de leur payer à manger quand ils les voient, un monde sans massacre, sans guerre, etc.
Mais à part le rêver, et faire quelques petites actions quotidiennes à mon échelle, et prier inlassablement chaque soir, je ne vois pas quoi faire."


Dis-moi, que faudrait-il faire à ton avis? Qu'est-ce qui fait obstacle à ce monde où le respect de la vie serait naturel?

Louis : "Non mais je vous signale quand même que j'ai précisé même pas un mois avant que les débats ne commencent que je n'étais pas capable d'en parler sans m'énerver au bout d'un moment, ce à quoi tu m'as rétorqué que c'était facile de se cacher derrière cette excuse pour ne pas agir."

C'est cela, le chemin juste est sur le fil du rasoir entre deux précipices. Et il faut faire attention aux deux pour ne tomber ni dans l'un ni dans l'autre, ou (mieux) faire attention au but avec une telle intensité que les pas sont assurés.

Louis : "Donc premièrement, encore heureux que tu ne me l'aies pas reproché"

Ne nous réjouissons pas trop vite j'en suis capable ;P

Louis : "Ca n'est pas que je ne puisse pas m'en empêcher, c'est simplement que je ne veux pas. Et, entre parenthèse, je n'appelle pas ça piquer une colère, c'est tout au plus de l'implacabilité face à ce que je juge comme des arguments qui méritent pareille réponse."

Les gens qui écrasent les moustiques ou empoisonnent les chats et chiens ont le même raisonnement : "ils n'ont qu'à pas faire ce qu'ils font".
Mais c'était une remarque d'ordre général pour la réflexion (puisque tu demandes aux autres qu'ils soient rigoureux sur leurs arguments), ce n'est pas une critique, je ne suis pas convaincu que tu as mal fait dans cette discussion par contre je sais qu'elle a débouché sur certaines frustrations et même si apparemment tu ne changerait rien si c'était à refaire, sans doute que tu te passerais bien des frustrations. Je veux dire entre prétendre que tu as mal fait ce qui n'est pas mon idée et prétendre que rien ne peut être amélioré, il y a un gouffre :)

Louis : "Oui c'est bien beau tout ça, mais hormis pendant mon sommeil, l'action concrète se fait avec mon corps."

C'est la partie émergée de l'iceberg, alors oui, mais en fait non, c'est à dire que chaque action impliquant le corps implique en réalité aussi tout le reste et agit par delà les apparences sur tous les niveaux et par delà le temps et l'espace. Et c'est concret même si cela ne se voit pas. Tout dans cet univers est lié par un lien profond et mystérieux.

Louis : "Quand je dis ça s'est mal terminé, je ne parle pas du fait que j'aie essayé et que ça s'est mal terminé. Je dis simplement que mes vies antérieures, qui ont eu des dons assez extravagants, au final, n'ont pas obtenu ce qu'elles désiraient, et pire que ça, s'en sont brûlés les doigts, que ça soit volontaire ou provoqué."

Sans doute, c'est ce qui est dit à propos du développement des pouvoirs occultes. Et les vies antérieures qui n'ont pas eu de pouvoirs extravagants, ont-elles eut ce qu'elles voulaient?
Tu as toi-même commencé à séparer le bon grain de l'ivraie en cherchant ce qui te plait là-dedans et ce ne sont pas les pouvoirs par eux-mêmes mais la communion apparemment qu'ils impliquent. Enfin c'est ce qu'il me semble sur la base de tes précédentes réponses.

Louis : "Pour le reste, c'est bête et ça peut paraître un peu prétentieux, mais j'ai l'impression de déjà faire ce qu'il est demandé"

Rien ne t'est demandé : vois plutôt si tu fais ce que tu veux réellement :)

Louis : "mais comme tu l'as dit, je suis peut-être complètement à côté de la plaque puisque je le fais sans savoir réellement pourquoi et à quelle fin."

Ah Ketu :) (private joke pour Odin)

Louis : "Donc je répète ma question, on fait comment pour savoir ce qu'on veut vraiment ?"

On en décide!

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Lun Mai 11, 2015 0:23 am

On fait comment pour savoir ce qu'on veut vraiment ?
On demande éventuellement aux autres des conseils qu'il ne faut surtout pas suivre mais qu'on pourra critiquer. Cela permet de perdre un peu plus de temps avant d'interroger la seule personne qui puisse répondre : soi-même.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Lun Mai 11, 2015 13:50 pm

Lol Jag ^^
Fais de l'Amour ta magie

Louis
Messages : 202
Enregistré le : Mar Avr 29, 2014 9:44 am

Messagepar Louis » Lun Mai 11, 2015 20:04 pm

Bertrand a écrit :Dis-moi, que faudrait-il faire à ton avis? Qu'est-ce qui fait obstacle à ce monde où le respect de la vie serait naturel?


Changer les mentalités: l'empathie avant l'égoïsme.

je ne suis pas convaincu que tu as mal fait dans cette discussion par contre je sais qu'elle a débouché sur certaines frustrations et même si apparemment tu ne changerait rien si c'était à refaire, sans doute que tu te passerais bien des frustrations


Oui mais est-ce qu'il est possible avec un sujet pareil de les éviter ?
J'ai eu beaucoup de frustration à l'époque où tu m'as lâché tous ces arguments, simplement parce que je ne vivais pas en adéquation avec ce que j'avais comme principes. Plus la réaction est virulente, plus ça montre qu'il y a un problème dans la situation qui ne vient pas du débat.
Je suis peut-être maladroit dans mes formulations mais le problème ne vient pas que de moi, et peu importe la manière d'argumenter, les faits sont tels que les gens se sentent forcément attaqués/jugés alors qu'il n'y a qu'une exposition de faits (qu'on choisit de donner crus ou bien préparés, soit).

Bertrand a écrit :Et les vies antérieures qui n'ont pas eu de pouvoirs extravagants, ont-elles eut ce qu'elles voulaient?


Je n'en sais rien, je n'ai pas de souvenir d'elles.
Mais que le but soit occulte ou matériel, si je suis là c'est qu'elles n'avaient pas le bon, ou qu'elles ne sont pas parvenues à le réaliser.

Bertrand a écrit :Tu as toi-même commencé à séparer le bon grain de l'ivraie en cherchant ce qui te plait là-dedans et ce ne sont pas les pouvoirs par eux-mêmes mais la communion apparemment qu'ils impliquent.


Les dons puissants et démonstratifs rompent l'individualité ou la renforce complètement.
Le fait est que même avec toute la bonne volonté du monde, certaine fois, l'individualité se présente à travers un autre individu qui va nous forcer à plonger en plein dedans pour x raison.

Ce genre de dons ne permettent pas le contrôle direct, ils obligent à lâcher prise pour permettre le contrôle, seulement, apparemment il est très difficile de conserver cette notion quand on est exposé à toutes les tentations qu'ils provoquent.
Plus que ça, les expériences acquises ne sont pas utilisées à bon escient et on essaye à travers le contrôle de retrouver une sensation qui n'est possible qu'à travers le lâcher prise.

Pour la voie sorcière, c'est différent, la possession de ces pouvoirs impliquent une destruction des désirs, qui détruisent l'ego, plus on avance sur la voie, plus on se détruit, mais c'est provoqué de manière violente, et le pouvoir peut consumer. C'est peut-être mon ego qui parle mais je ne veux pas me perdre dans un pouvoir que je pourrais utiliser à mal sans m'en rendre compte car j'ai perdu ces notions au service de quelque chose que je ne comprends pas.

Bertrand a écrit :Rien ne t'est demandé : vois plutôt si tu fais ce que tu veux réellement :)


Oui, mais on veut toujours plus.


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités