Origine de la Magie : questions

Répondre

Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont désactivés

Revue du sujet
   

Étendre la vue Revue du sujet : Origine de la Magie : questions

Message par Serval.T » Sam Mai 24, 2008 18:06 pm

Platon née en 427 av jc et est mort en 348 av jc à Athènes. De la dialectique, réminiscence ... Était avant tout un philosophe rassemblant l'homme à l'univers. Conciliant deux enseignement celui d'Héraclite (Sophiste)= l'homme est à la mesure de toutes choses et il n'y as pas de critères universelles = ceci est vrai ou ceci est faux.
Et Socrate = le bien est invisible qu'il faut voir!

La vraie intelligence n'as pas besoin de religion car il invente une communication entre lui et Dieu lui-même.
La sagesse vraie, la connaissance ultime isole l'homme de ses semblables plus surement que ne pourrait le faire n'importe quel crime, lèpre ou mort.
L'union avec Dieu est la vraie récompense du parfait.


Serval

Message par Jagannath » Sam Mai 24, 2008 10:58 am

Je ne suis pas persuadé que Platon en personne ait énormément influencé le christianisme. Mais je suis bien certain, et sans doute aucun, que les deux branches poussent sur un tronc commun, qui explique fort bien les ressemblances.

Donc +1 pour Yentl.

Message par YENTL » Sam Mai 24, 2008 10:43 am

Un jour j'avais dit, ici-même, enfin, sur l'ancien forum, que Platon avait ouvert la voie du christianisme...
Houlà... qu'est-ce que je n'avais pas dit ! Je me suis faite dire deux mots, je sais plus par qui d'ailleurs, là n'est pas la question.
Ceci dit, nous n'avons pas tous la même érudition de la transmission de la pensée humaine (mythologies, philosophies, religions, spiritualités etc.) et selon les chemins que chacun a empruntés pour arriver à sa propre conception de la chose il y a, c'est certain, des points qui divergent.
Et qui diverge s'attaque à un sacré morceau.
;)

Yentl.

ps : je maintiens, au sujet de la voie du christianisme... Platon n'y est pas pour rien. Mais bon, j'ai dû interprêter certains textes à ma façon, alors ?
Le christianisme n'est pas né d'un seul coup, avec la naissance de Jésus, c'est ce que je voulais dire.
Et Jésus, le pêcheur/poisson, comme son nom l'indique

Iesus
Christos
Theou
Utos
Soter

"Jésus Christ le Sauveur de Dieu" en grec.
Si vous remarquez, braves Pandoriens attentifs, l'acrostiche, "ICHTUS" cela signigie "poisson".
Voilà, ceci, non pas pour le noyer, le poisson, mais ajouter ma petite goutte d'eau au moulin pandorien.
Je voudrais signaler qu'il m'est toutefois de plus en plus difficile de lire avec attention les longs posts truffés de fautes de toutes sortes.
Je dois vieillir...
ça en devient pénible. Mais bon... tolérance est mère de toutes les vertus.

Tiens, ce post de ce matin m'a été directement inspiré par les évènements actuels au sujet des quotas de pêche et le cortège d'embroglios politico-économiques qui en découlent.
Comment allons-nous sortir de la nasse ?
Les athés, quant à eux, n'ont rien à expliquer.
Tout est en eux, et est "eux".
Wizzous...

pss : Signé Yentl, la Reine du post-scriptum...

Message par Jagannath » Ven Mai 23, 2008 17:39 pm

Je n'en pense que du bien moi aussi.
Mais attention, Jidty, la tolérance n'est pas une chose que l'on est censés deviner sous prétexte qu'on te connait bien, ce doit être noir sur blanc. J'espère qu'on évitera à l'avenir certains chemins facile d'anticléricalisme.

Il faudrait d'ailleurs explorer les causes de cet anticléricalisme qui est sous-jacent aujourd'hui à nombre d'oeuvres littéraires, cinématographiques, ou de sites internet, dès qu'ils s'intéressent au sujet mystique. Il semble qu'on doive toujours y interpréter ces déviations typiquement humaines comme de grands complots de l'église, c'est là qu'est à mon avis une erreur coupable, trop facile, qui évite d'explorer nos propres faiblesses en rendant l'autre responsable. Une influence semble-t-il majeure et occulte qui inspire cette tendance est le courant gnostique. Bien qu'il soit effectivement anticlérical (au sens anti clergé, non pas anti prêtres) j'en encourage l'étude. Mais le principe dénoncé par les gnostiques -du moins lorsque la chose est entendue correctement-, ce n'est pas une église complotiste. C'est le principe de l'asservissement des hommes par des formes-pensées qu'ils ont eux-mêmes crées (hum c'est un peu plus subtil que cela, mais ça ira pour une entrée en matière). Il s'agit d'identifier le principe en lui-même pour y échapper, pour ne pas laisser un serviteur penser à la place du maître.

Il m'apparaît donc que cette poussée anticléricale dans la littérature et le sixième art est fortement imprégnée de gnosticisme mal digéré, mal compris, ou présenté sous un jour polémique qui n'a pas lieu d'être. Pour autant elle a le mérite de poser des questions, et ce n'est pas si mal.
Mais ne trouveront les réponses à ces questions essentielles, que ceux qui auront le courage d'identifier le démon chez eux, plutôt que de désigner un bouc-émissaire. Les guerres de religions ne sont pas assez gaies pour que ça vaille la peine d'en ressusciter les démons. On a une responsabilité vis-à-vis de ça, ici même.
Dénoncer un passé ne sert strictement à rien si l'on se sert de cela pour construire précisément le même avenir! Or c'est ce phénomène que j'observe dans nos sociétés.


Cette analyse rejoint finalement des sujets qu'on a déjà abordés sur les thèses du complot en général. Ces thèses sont intéressantes; vitales mêmes en posant des questions essentielles, et j'en conseille la lecture. Cependant, même en dénonçant des choses généralement très justes, elles finissent toutes dans cette facilité, cette erreur simpliste qui consiste à imaginer les causes dans un complot ourdi par les grands méchants. Il faut dépasser cette vision naïve et réaliser que l'ennemi n'est pas chez les catholiques ou à la maison blanche : il est chez chacun de nous et se nomme entre autre : orgueil, convoitise, veulerie, bêtise, avidité, peur, et tendance à accuser les autres de ce dont on souffre par notre propre faute ( -> mensonge)...

Message par Serval.T » Ven Mai 23, 2008 16:07 pm

J'en pense que du bien! :)

Message par Jidty » Ven Mai 23, 2008 11:40 am

Avé

Je pense qu'il est important de parler des erreurs du passé puisqu'en à prenant conscience, nous évitons de les répéter. Du moins, c'est ce que j'aime bien croire.

Aussi, c'est justement ceux qui ont cherché le pouvoir qui ont modifié à leur profit la vérité. Je pense que nous pouvons être d'accord sur ce point.
En sachant cela, ça nous permet d'aller au delà de ce qui est écrit, se permettre de lire entre les lignes des textes et non pas prendre au mot à mot.

D'en venir à ce demander si certaines énoncés ne sont pas faussés. Comme le fait d'avoir interdit la pratique de l'occulte ou encore repenser l'interdiction qu'on les femmes de devenir prêtre.

Et y aller avec foi et amour dans nos réflexions.

[Personnellement, je pense que cela remonte à encore plus loin que le temps de Moïse...]

Je me dis donc, de ce que nous savons de notre passé, faisons le point dans notre présent et construisons notre avenir de ces acquis.

Hobbit-hoo!
Qu'en pensez-vous?
Bisous
Jidty

Message par Jagannath » Ven Mai 23, 2008 10:36 am

Les prêtres de l'église catholique ou d'autres religions n'ont pas spécialement plus tenté d'asservir leurs voisins que ce que nous faisons ici en argumentant.
Des chercheurs, des illuminés, souvent guidés par l'envie d'aider leur prochain. Mais aussi des orgueilleux comme nous le sommes, et pas plus dangereux que toi ou moi - mais ce n'est pas peu.

Les choses se gâtent lorsque la convoitise s'en mêle, qu'ils sont corrompus par le pouvoir et les réclamations de leurs fidèles qui en général ne veulent pas réellement voir la vérité mystique. Ca fait un cocktail détonnant qui mène facilement une église à justifier des crimes, à encourager la haine, à défendre les oppresseurs, à mentir à ses fidèles, à accumuler des fortunes colossales mais se à permettre toutefois de culpabiliser les pauvres qui prient chez elle en les persuadant qu'elle a besoin de quelques sous de plus pour porter la bonne parole! Toutes choses qui ressemblent beaucoup à ce qu'est devenue l'église catholique n'est-ce pas?

Mais à ses débuts, la religion de Moïse a dénoncé les mêmes pratiques des temples païens pour proposer une principe plus unificateur que ne l'étaient les divinités multiples : si il n'y a qu'un dieu alors il est le même pour tout le monde n'est-ce pas?
Comment est-elle devenue la religion d'un seul peuple élu et opposé aux autres, je l'ignore; mais à son tour le christianisme à dénoncé les marchands du temple et combattu les cultes corrompus par l'argent, avec les mêmes bonnes intentions que toi aujourd'hui. C'est une religion dans laquelle de nombreux hommes se sont démenés pour moderniser la société, faire régner la justice, la vertu...

Il ne sert à rien de dénoncer les exactions des autres lorsqu'on fait soi-même la même chose, ou alors on ne fait que répéter l'histoire!

Au lieu de dénoncer tout le temps les autres, attitude conflictuelle stérile, montrons leur l'exemple en étudiant leurs textes, en comprenant leurs histoires, en acceptant que les erreurs qu'ils ont faites sont déjà dans l'oeuf chez nous, donc sans les juger ni les accabler...

Alors qu'en penses-tu?

Message par Jidty » Jeu Mai 22, 2008 15:33 pm

Un discours d’intolérance.

Bertrand, je en viens pas dire qu’ils sont les méchants. Je viens démontrer ce que je vois être une erreur. Je parle des gestes qui a retardé notre progressions en t’en qu’être humain. Je ne fais que souligner des faits.

Est-ce que je dis qu’ils sont les méchants?

Tu sais ce que j’en pense? C’est que la personne dans son rôle de méchant qui nous blesse est l’ami qui nous permet de vivre l’expérience de la douleur. Si notre monde à vécue ces expériences, c’est qu’elle avait besoin de les vivres.

Je te demande sincèrement et amicalement d'ouvrir un peu plus ton coeur vers ceux que tu crois si différents de toi et si inférieurs! (Nié, inférieurs???? Oo?) Il y a peut-être plusieurs religions et plusieurs croyances, mais il n'y a qu'une seule foi : nous avons tous le même soleil!


Oui, je suis en accord avec toi. C’est tout des façons différentes pour prier le même soleil. Je ne dis pas le contraire.

(...)et souvent (tu es) bien mal informé sur l'histoire réelle de l'église.


Alors Bertrand éclaire-moi.

Message par Serval.T » Jeu Mai 22, 2008 12:04 pm

Nous venons tous du Tout et nous repartons tous au Tout, seulement c'est comme si Dieu avait donné à chacun une clef différente et pour ouvrir la porte il faut toutes les clefs.
Pour moi cela veux dire tout simplement: faites la paix avec vos frères si vous voulez évoluer :)

Message par markab » Jeu Mai 22, 2008 6:00 am

Vi, et pour ma part j'ai des amis avec qui partager qui sont de tant de religions ou convictions différentes.
Chrétiens, boudistes, musulmans, juifs, mais aussi animistes, paiens...Et je t'assure que l'on trouve toujours les points qui nous rejoignent pas ceux qui nous séparent.
Pour ma part, cela sera difficile de rentrer en opposition avec moi, vu que je ne nomme pas le principe créateur. Il peut donc avoir toutes les faces, sans problème.

Message par Jagannath » Jeu Mai 22, 2008 3:41 am

(Pourtant, un être spirituel acceptera la spiritualité peu-importe sa source.)

C'est ce que je te demande Jidty : un peu plus de tolérance pour des voies que tu identifies à tort comme différentes de la tienne.

Tu sais Jidty, dès que quelqu'un me présente les choses sous la forme "moi je suis le gentil et eux c'est les méchants", je suis toujours très méfiant. Même si cela vient d'une amie comme toi j'ai toujours une sensation désagréable, et une réaction toujours à peu près la même : dire "attention, pente dangereuse", car tu fais exactement la chose que tu reproches, parce que tu alimentes un cycle de haine... C'est sans doute très enthousiasmant de se bercer de certitudes comme quoi on est mieux que les autres, mais je t'en prie, ne réponds pas à ces sirènes-là!

Franchement Jidty, je connais des catholiques et des païens. Il est bien plus courant qu'un catholique soit ouvert sur le paganisme en admettant la valeur de notre foi, que le contraire; on entend coté païen toujours la même rhétorique haineuse. Et c'est vraiment déplorable de la part de personnes qui se prétendent "du bon côté, celui de la tolérance". Or, ça m'est douloureux de l'admettre puisque je me sens plus païen que catholique. Et lorsque c'est sur un forum sur lequel j'ai responsabilité de modérateur qu'on développe ce genre de discours intolérant, j'en ai honte pour les païens qui hélas décrédibilisent grandement leur propre cause en faisant preuve d'une grande incohérence, et d'une effarante iniquité.
Je suis désolé d'avoir à le dire Jidty, mais ton discours est totalement dans cette veine : incohérent, inique, et souvent bien mal informé sur l'histoire réelle de l'église.

Je te demande sincèrement et amicalement d'ouvrir un peu plus ton coeur vers ceux que tu crois si différents de toi et si inférieurs! Il y a peut-être plusieurs religions et plusieurs croyances, mais il n'y a qu'une seule foi : nous avons tous le même soleil!

Message par Serval.T » Mer Mai 21, 2008 22:14 pm

Tout à fait marcab je suis d'accord avec toi lol.
Ça fais du bien d'entendre une personne qui parle du travail long et précis qu'est la magie.
Parfois il me faut attendre un an avant que l'occasion se présente ou même plus, tout dépend du bon vouloir des astres!

Message par markab » Mer Mai 21, 2008 20:43 pm

Soit, il n'est pas besoin de savoir comment fonctionne une voiture pour la conduire. Mais c'est aléatoire, on peut rester sur le bord du chemin à la moindre panne.

Dire que la magie est innée, pourquoi pas, bien que je pense que la sensibilité à la magie est innée, et tout le reste est du travail.
Pour que les actions magiques ne sois pas le fruit du hasard et donc aléatoires, je pense qu'il faut travailler et dur.

Connaitre peut-être silencieux et instantané, seulement pour arriver à ce mode, il faut sacrément dégrossir la pierre. Passer de l'instinctif au mental pour acceder enfin au supramental.

Pour moi la magie est donc un long travail d'observation, de compréhension et de ressenti. C'est aussi un long travail sincère sur soi même.

Et personnellemnt j'aime à connaitre les choses qui se mobilisent autour de moi, je n'aime pas le une fois ça marche et une autre pas.

Message par Jidty » Mer Mai 21, 2008 18:30 pm

Ce n'est pas donné à tout le monde de faire de la magie , c'est une vocation inné ca coule dans nôtre sang .


Elle est beaucoup plus innée pour ceux qui ont déjà visité cette voix lors de leurs vies antérieures...

Il y eu beaucoup de Saint qui ont utilisé le pouvoir que Dieu à mis dans chaque homme. La religion n'empêche pas la sagesse. Loin de là. Il y en a beaucoup dans la religion. Cependant, une partie a été occultée. Ceux qui ont découvert le savoir dans l'ombre ont dû le transmettre en parabole afin de le conserver, et pour pouvoir le transmettre à ceux qui seront près à le retrouver…

Les Saints avaient une foi inébranlable, voilà leur secret. Et avec cette foi, ils ont su agir sur le monde, tout comme le fait le "magicien".

Il n'est pas nécessaire de connaître le mode d'emploi afin d'utiliser les pouvoirs qui sont en nous tous. Tout comme il n'est pas nécessaire de savoir comment fonctionne une voiture pour en conduire une. Voir, conduire sans permis, ça aussi c'est possible.

Le livre le secret en témoigne.

Alors, qu'en pensez-vous?
Bisous
Jidty

Message par Serval.T » Mer Mai 21, 2008 17:32 pm

Ce n'est pas donné à tout le monde de faire de la magie, c'est une vocation inné ça coule dans notre sang.
Tu parle d'une vie de difficulté, pour moi les embûches ont égrisée mon cœur pour que la flamme en sorte pure.
Je vois les chose différemment.
Tu vois il faut de tout pour faire un monde cher jidty.
En tout les cas je ne suis pas dans la même optique que toi malgré tout ne sommes nous pas tout deux des Mages ?


J'ai encore une chose à ajouter:
Saint Jean, Saint Michel... Et beaucoup d'autres était des chrétiens et pourtant ... tant de sagesse dans leurs écrits! Et bien plus pour ce qui savent lire entre les lignes :)
Bien à toi cher jidty avec toute mon affection.


Serval

Message par Jidty » Mer Mai 21, 2008 16:22 pm

Avé Bertrand.

Oui, les hommes ont toujours été des magiciens. Néanmoins, autre fois, avaient-tils besoin d'un nom pour le dire?

Le nom existe pour ceux qui redécouvre cette partie d'eux...

Oui, les prêtres encouragent la spiritualité de leur peuple, mais pour la plupart selon le modèle lancé de ceux qui voulaient garder le pouvoir. De ceux qui ont déformé la vérité. Et les hommes de l'Église se sont avant tout battus pour leur Église et non pas pour la spiritualité.

(Pourtant, un être spirituel acceptera la spiritualité peu-importe sa source.)

Je parle principalement du chritianisme (catholique).

Je n'oublis pas que ce sont des hommes, ces êtres de l'Église. L'homme peut commettre des erreurs et ce n'est pas tous de leurs fautes. Sans doute que nous devons tout cela qu'à une poingnée d'entre eux. Néanmoins, ce que je trouve naïf est de refuser qu'ils n'ont rien à voir avec la perte d'une partie de notre identité.

Hey, mon ami, tu désirs que je démars un poste sur le sujet?
Il me semble que ça pourrait bien s'avérer interressant.

Alors, qu'en penses-tu?
Gros bisous à toi.
Jidty

Message par Jagannath » Mer Mai 21, 2008 8:34 am

Aris, Jidty,

Les hommes ont toujours été magiciens; et dureté de la vie ou non, ceux qui n'ont pas développé leur spiritualité, simplement ne le désiraient pas. On peut développer sa spiritualité dans la difficulté, le nier est une contre-vérité!
La plupart des prêtres ayant existé et toutes religions confondues, ont essentiellement, à l'opposé de ce que prétend Jidty, encouragé les hommes à développer leur spiritualité, malgré des brebis galeuses et des tentatives de "récupération" par le pouvoir économique.

Notes :
- La bible est, à l'échelle des civilisations, une oeuvre récente et moderne qui ne constitue en rien un témoignage des premières spiritualités. De grandes sociétés de prêtres existaient déjà deux mille ans plus tôt en Égypte, en Perse, en Afrique, en Asie...
- Les hommes qui prennent le chemin de la spiritualité ne le prennent pas pour en échange bouffer gratos; ne prêtons pas à autrui nos propres vices...
- Quelques individus qui ont décidé de ne pas cacher la vérité aux hommes ont fini sur une croix; du coup prétendre que ceux qui la cachent le font pour asservir les hommes du peuple me semble une vision bien trop naïve. Le peuple est le premier à signer pour être asservi et à condamner ceux qui souhaitent le réveiller de sa torpeur; évitons encore une fois de désigner un bouc-émissaire facile qui serait dans nos fantasmes le responsable de nos propres veuleries!

Message par Jidty » Lun Mai 19, 2008 22:23 pm

Avé

À la base, nous sommes tous magiciens. ..
Il y a un temps bien ancien, la vie était bien rude. Les hommes travaillaient fort afin de subvenir à leurs besoins et avaient peu de temps afin de vivre et développer leur spiritualité.
Alors, certains qui n'aimaient pas ce rythme de vie bien rude, se proposèrent afin d'assurer la spiritualité des gens en échange de ce qu'il avait besoin pour vivre.
(La geunève [génèse?] si je ne me trompe pas dans la bible parle des échanges pour de ses services offerts)
La castre des prêtres étaient née.
Et certain prirent tellement le goût à cette vie, à ce pouvoir, qu'il cachèrent une partie du savoir afin de s'assurer leur poste. Et au fur et à mesure des années et des siècles, les prêtres perdirent une partie de la connaissance et du savoir. Alors ils ont interdit la pratique de l'occultisme pour s'assurer que les gens du peuple ne puissent accéder au savoir.
Comment pouvaient-ils expliquer qu'un prêtre ne puisse pratiquer la sortie astrale et qu'un habitant du peuple oui. Ils ne voulaient pas perdre la face et surtout, ils voulaient garder le pouvoir.

La pratique des forces de l'univers étaient quelque chose de courant à cette époque. Cependant, perdant cette habitude on donna un nom à ceux qui s'adonnèrent à cette art... Les magiciens.

Jidty,
qui vécut heureuse et eut beaucoup d'enfants.

Origine de la Magie : questions

Message par Aris Spider » Lun Mai 19, 2008 21:31 pm

[naissance de la magie, premiers magiciens]

Comment sont "nés" les magiciens et la magie quelle est l'origine de tout cela?

Haut