Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Répondre

Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont désactivés

Revue du sujet
   

Étendre la vue Revue du sujet : Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Fantomas » Lun Fév 25, 2019 23:32 pm

Apparemment ce livre est de la merde en barre.

Voir cet article transmis par un ami catho.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Shou » Sam Fév 23, 2019 22:46 pm

Je me suis dit la même chose... le mec fait homo hyper réac et on connaît la position de l'Eglise à ce sujet. Qu'attend t'il de leur part ? Du changement ? Je crois plutot que cela ne va servir qu'à attiser la haine, renforcer le juridisme et le pharisianisme...

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Odin » Sam Fév 23, 2019 21:33 pm

Je ne sais pas Shou, j'ai vu le mec en photo... je ne le sens pas. Pas honnête à mon avis. Ceci dit ce n'est qu'un ressenti, je n'ai jamais étudié la question de près.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Shou » Sam Fév 23, 2019 14:21 pm

Sortie du livre "Sodoma" de Frédéric Martel jeudi.
Une "enquête" de 4 ans au sein du Vatican sur l'existence possible d'un "lobby" homosexuel....
J'avoue que je suis très mitigé sur la question mais surtout sur les raisons derrière la publication d'un tel livre... quelqu'un l'a t'il lu ?

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Totem » Sam Fév 17, 2018 16:26 pm

Margotland a écrit :Mardi a 20h50 sur arte un dossier spécialement sur le thème des enfants, de la pédophilie etc... problématique comment rendre l'invisble visible?



Je n'ai pas vu cette diffusion sur Arte mais juste lu le thème en question où l'on parle de la pédophilie dans le milieu éclésiastique.
Si quelqu'un a visionné cette émission, qu'en est-il? qu'en a t-il retenu.? Une rediffusion doit avoir le lieu le 20 Février mais je ne pourrais la voir, mais j'ai bien peur qu'elle n'aille pas au fond du problème à savoir ce qui en est des gros réseaux pédophiles dans le monde entier avec comme plaque tournante la Belgique et dans lesquels ont lieu des horreurs au delà de ce que l'on peut imaginer. Les médias principaux étant à la solde des hauts dignitaires, je sens d'avance l'enfumage dans cette émission.... Le fait est que les scandales venant de l'église sont plus faciles à mettre en avant que ceux dont son responsables les hauts dignitaires des pays du monde entier en la matière et qui sont étouffés de bien belle manière......Donc on ne parlera que de la pointe de l'iceberg comme d'habitude malgré toutes les affaires qui ont défrayé la chronique et bien vite enterrées et l'invisible restera invisible aussi longtemps que peu de personnes ne sauront la vérité sur ces réseaux dont on parle depuis très longtemps déjà, mais comme les lanceurs d'alerte et les témoins sont discrédité voire muselé, ça reste donc en l'état parce que le plus grand nombre de gens penchent vers les mensonges de ceux qui discréditent vu qu'ils détiennent les pouvoirs. De toutes façons ce sujet (un arbre qui cache la forêt), tabou depuis des lustres, n'est pas prêt de sortir du bois.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Huli » Sam Fév 17, 2018 8:45 am

Il faut séparer les sujets.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Margotland » Jeu Fév 15, 2018 13:39 pm

Mardi a 20h50 sur arte un dossier spécialement sur le thème des enfants, de la pédophilie etc... problématique comment rendre l'invisble visible?

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Cless » Lun Fév 05, 2018 14:40 pm

Ce serait peut-être pas plus mal vu que cette rubrique n'est pas très active en plus.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Jagannath » Lun Fév 05, 2018 10:55 am

Oui après il faut voir si on poursuit cette discussion ici ou dans la rubrique Tantrisme. Ca aurait sa place là-bas parce que ce n'est pas utile de l'étaler publiquement (comme expliqué ci-dessus ça s'adresse seulement à ceux qui parallèlement travaillent leurs pratiques) et parce que c'est de toutes façons le coeur de la doctrine de l'occultisme, dont "Tantrisme" n'est que le nom oriental pour faire exotique.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Margotland » Lun Fév 05, 2018 10:46 am

Je suis très intérressé aussi, sans complotisme mais bien discerner, sans jeter la pierre à un autre que moi-même, j'ai confiance... La semaine dernière encore les écoles animaient le débat de la cantine sur la nécessité du bio... Bien que nous sommes au courant de l'étiquette BIO en tant que valeure commerciale il y a cette volonté de manger sainement et que nos enfants en école public puisse en bénéficier... Alors je ne prend pas le gouvernement comme un satan qui veut tous nous tuer.... Mais je soutien la volonté de l'humain à experimenter différentes solution vers le Bien-Etre.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Jagannath » Lun Fév 05, 2018 10:21 am

Oui Cless, comme tu as observé ces sites sont plus ou moins tous motivés par la peur ou l'idéologie. Et bien souvent ils ont quelque chose à vendre. Cela revient à tomber de Charybde en Scylla. Donc il faut comprendre quel est réellement le mécanisme qui nous fait plonger peu à peu dans un piège infernal.

La première chose qui saute aux yeux c'est qu'il semble exister une concertation entre tous les acteurs qui nous enlisent. Cela fait dire à certains qu'il existe un complot mondial forcément ourdi par les satanistes. C'est mal comprendre ce qu'est Satan. Mais leur raisonnement est logique, si on n'a pas les outils spirituels pour comprendre, la logique veut qu'il faut une explication rationnelle à autant de synchronisation des puissances. Quels sont ces outils spirituels? Malheureusement la réponse est contre-intuitive ce qui fait que peu parviennent à mettre le doigt dessus. C'est à l'intérieur que l'on trouve absolument toutes les explications. Car le fonctionnement du monde suit une mécanique très précise, absolument admirable d'ailleurs, comme une immense horlogerie fantastique. Cependant quand on cherche à comprendre cette mécanique en regardant à l'extérieur, elle semble de plus en plus complexe au fur et à mesure qu'on la perce (par exemple par l'hypothèse complotiste). On se perd finalement en conjectures sur le fonctionnement du monde extérieur alors que tous ses secrets sont au-dedans. C'est en effet en soi-même qu'est la clé, l'origine extrêmement simple de tout le fonctionnement du monde. Cette connaissance ne peut être acquise que par la connaissance de Soi-même, ce que personne d'extérieur ne peut faire pour nous. Seule notre recherche intérieure peut aboutir. Donc tout ce qui nous invite à nous perdre en conjectures extérieures, y compris les sources complotistes qui dénoncent avec raison des anormalités, est au final simplement une autre distraction pour nous empêcher de percevoir la réalité. Les occultistes comparent ce phénomène à un oignon infini, dans lequel on enlève des couches, sans jamais arriver au centre. Donc la boulimie de vidéos Youtube complotistes qui prend un nombre croissant de nos semblables, loin de révéler la Vérité n'est que le pendant inversé mais tout aussi efficace de la crédulité naïve qui consiste à croire en l'état et la démocratie. Les deux sont aussi efficaces pour maintenir l'esprit dans l'obscurité.

Il n'y a pas d'autre façon de savoir. Si on veut expliquer ça avec les mots du monde extérieur, on dénature nécessairement la connaissance pure. Malgré tout on peut donner des approximations. Aucune n'est juste, elles sont mêmes fondamentalement complètement fausses, elles sont seulement moins pires que d'autres. On va sans doute y revenir. Le mieux est de faire les deux approches, parler des approximations et avec elles s'entraîner à observer le monde avec distance et rationalité... Et en même temps mener la quête intérieure. L'approche purement intellectuelle, si elle n'est pas accompagnée de l'effort spirituel, est néfaste. Mais si les efforts sont consentis à appliquer les pratiques spirituelles proposées qui aident pour la quête suprême de la Connaissance de Soi, alors je veux bien aborder parallèlement les approximations, les prétendus secrets sur le fonctionnement du monde.

A suivre en fonction des participants.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Cless » Lun Fév 05, 2018 0:49 am

Je suis aussi de curieux de comprendre comment s'est faite cette mainmise sur nos états, dans quelle proportion elle a augmenté au cours de ces dernières décennies, pourquoi malgré tout des lois qui semblent bonnes ont été adoptées ou sont en discussion pour l'être. Si le pouvoir et l'argent sont les seuls buts recherchés.
J'aimerais pouvoir en discuter pour éviter de se perdre dans les tonnes d'informations, contradictoires, biaisées, qu'on trouve sur toutes sortes de sites. Non pas pour se gargariser d'être un expert en complot au-dessus des autres mais pour déceler par quels rouages tout cela a pu se mettre en place et en fin de compte comment éviter d'en être un idiot utile.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Odin » Dim Fév 04, 2018 22:47 pm

Je me trompe peut-être mais je ne pense pas que le changement viendra des français. Comme disait De Gaulle, les français sont des veaux. (je vais me faire incendier je sens) XD Néanmoins on pourrait créer la surprise si on savait s'unir car le génie français est quand même vachement surprenant quand il veut. Néanmoins demain il y a promo sur le nutella, alors on verra ça en 2098.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Jagannath » Dim Fév 04, 2018 21:37 pm

Interessant Cless car c'est justement l'autre problème plus effrayant qui se cache derrière ce qu'a soulevé Totem.
Je regrette juste que Totem ne veuille pas parler de la réalité (qui a bien des aspects inquiétants) et préfère minimiser le fait d'avoir fait passer une recommandation pour un programme scolaire pour excuser son argumentaire crasse.

Ce qu'elle ne comprend pas c'est que c'est grave, c'est justement en faisant ça qu'elle déroule le tapis rouge aux manipulateurs.

Bref j'aurais bien voulu qu'on creuse un peu mais Totem apparemment ne souhaite pas parler des vrais dangers, vu qu'on n'a pas abondé dans le sens de ses arguments mensongers. S'il reste des personnes qui veulent en discuter, on peut.

Mais si tu as besoin que je clarifie ma position, elle est simple : il y a vraiment des dangers graves dans l'évolution actuelle de notre société et il y a vraiment aussi des mécanismes difficiles à identifier mais très importants. Je veux qu'on puisse en discuter, qu'on réalise à quel point nous vivons dans une illusion avec nos états et nos démocraties. Néanmoins je ne VEUX PAS qu'on le fasse au prix d'un complotisme derrière lequel se développent des idéologies de haine, ni qu'on le fasse dans le giron des sectes fondamentalistes haineuses elles aussi. Je veux qu'on ait le courage de regarder en face mais sans se jeter dans les bras d'un faux protecteur qui n'est en réalité qu'un complice du mensonge.

C'est sans doute pour ça que ma position peut sembler contradictoire alors qu'elle reste la même. Ma position n'est pas un combat CONTRE le nouvel ordre mondial, c'est une compréhension des mécanismes en cours et de notre place à l'intérieur. Si on comprend ça, on saura quoi faire, sans avoir besoin de partir en guerre (et se casser les dents) contre des moulins, et on aura les clés pour construire le monde meilleur de demain. Ca urge! Si on ne le fait pas rapidement, cela passera par d'horribles événements, totalitarismes, crises économiques, guerres terribles.

Il y a vraiment des moyens d'éviter ça, mais ça nous demande beaucoup de courage et de discernement. On n'y arrivera pas en luttant contre le mensonge par le mensonge par exemple. Ni en développant la peur. Nous n'avons pas à avoir peur, nous sommes divins. Nous avons tout pouvoir si nous comprenons qui nous sommes. L'illusion n'a plus pouvoir sur nous quand nous avons la Connaissance car elle libère de manière radicale et définitive.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par max75011 » Dim Fév 04, 2018 20:09 pm

Perso je me suis senti femme à pleins d'reprises, maintenant j'ai 22 ans je m'en fous je le dis cash mais avant c'était embêtant, j'arrivais pas à mettre de mots dessus, puis la vie a fait que, et maintenant . Mais le mieux c'est quand même de pas mettre - POUR MOI - de mots dessus je trouve. Mais bon, chacun fait comme y peut à chaque instant ensuite.

Bonne soirée :)

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Cless » Dim Fév 04, 2018 16:24 pm

C'est ça le texte de l'OMS que tu as posté en page précédente ? : https://www.sante-sexuelle.ch/wp-conten ... OMS_fr.pdf
C'est marrant, il y a quelques temps quand j'avais objecté que ce n'était pas une loi votée en France et que je ne voyais pas le danger immédiat que représentait ce texte, je m'étais fait clashé et on m'avait dit que de toute façon la France n'avait plus son mot à dire depuis bien longtemps...

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Totem » Dim Fév 04, 2018 15:52 pm

Juste en passant, pour le reste je n'ai rien à en dire et ne le souhaite pas.

Jag :
Ce n'est pas un programme ministériel, mais une recommandation de l'OMS. Sous le coup de l'émotion tu n'arrives même plus à faire la différence? Quand même!!! Depuis le début de ce débat tu passes ton temps à ça, à amalgamer.


Oui je me suis trompée en écrivant mais j'ai travaillé 40 ans dans le médical et je sais ce qu'est l'O.M.S , d'ailleurs j'ai fourni le lien venant de cet organisme mais chaque pays n'est pas obligé de suivre ces recommandations donc si un pays accepte c'est que son gouvernement est d'accord. Donc oui une erreur d'appellation peut me faire passer pour une inculte qui amalgame tout..

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Jagannath » Dim Fév 04, 2018 12:57 pm

Bastet, pour mettre une vidéo YouTube, c'est bien plus simple que ce que tu as fait. Il suffit du numéro de la vidéo (truc du genre R7V9F6AQ9, situé derrière le "=") et du bouton Youtube (quand tu es dans l'éditeur de message) pour y ajouter les balises. Donc pas besoin d'aller chercher le code spécial au milieu de foutoir de youtube, ici on a tout simplifié (pour ton message j'ai corrigé).

Totem : "C'est bien alors que l'école apprenne ce qu'est la sexualité et banalise ce qui est banal surtout en commençant à l'école maternelle comme il est décidé que cela se fasse d'après les liens que j'ai mis sur les programmes ministériels"

Ce n'est pas un programme ministériel, mais une recommandation de l'OMS. Sous le coup de l'émotion tu n'arrives même plus à fair la différence? Quand même!!! Depuis le début de ce débat tu passes ton temps à ça, à amalgamer. Si un type fait mauvaise usage de la théorie des genres, alors c'est que la théorie des genres est forcément une oeuvre pédocriminelle (genre Einstein est-il forcément un adorateur des grands massacres sous prétexte que ses recherches ont été utiles dans la fabrication de la Bombe?), les recommandations de l'OMS sont prises pour des programmes officiels, et tout à l'avenant. Ta manière d'argumenter en balançant des liens que tu fais passer pour ce qu'ils ne sont pas, en mélangeant systématiquement les faits et les interprétations irrationnelles de ces faits, en déformant sans cesse la parole de ceux qui discutent avec toi, tu ridiculises ta propre cause. Pire : on se demande comment une personne intelligente comme toi, qui n'aime pas le mensonge, peut se trouver dès que ce sujet est abordé, prise en flagrant délit de mensonge systématique, d'amalgames successifs toujours pour essayer de faire passer tes idées (et tes peurs) par la force. On se demande évidemment si tu as regardé trop de vidéos (syndrome Alex?) ou si ton passé est trop douloureux.

Alors on comprend et on pardonne sans aucune difficulté parce que sur certains sujets il est difficile de contrôler ses émotions. Il n'y a pas de mal, jamais je ne te tiendrai rigueur pour ces abus d'arguties, je ne t'en veux pas de le faire, je te dis juste : prends du recul, observe que tu montres dès que ce débat commence une tendance au mensonge (l'amalgame EST un mensonge) et que cela est néfaste pour la cause même que tu défends tout en étant très irrespectueux des personnes avec qui tu débats. Je te connais assez pour comprendre que si tu te montres aussi méprisante et mensongère alors que tu aimes le respect et la vérité, c'est forcément que quelque chose chez toi fait très mal. Je ne viens pas t'enfoncer, juste te tendre la main pour te dire qu'il faut se ressaisir et apprendre à aborder le sujet de façon rationnelle, avec la distance que cela nécessite.

Je disais donc, une fois posé que ce n'est pas un programme ministériel, voyons si le contenu est aussi effrayant que tu le dis.

Or si on recadre le rôle historique de l'école, à savoir donner la chance d'une éducation dans tous les domaines utiles à la vie, à tous les enfants, indépendamment de leur religion, de la croyance des parents... Il semble bel et bien utile que l'école apporte dans ce domaine comme dans les autres, les connaissances de base qui permettront aux enfants de faire face à la réalité - parfois crue, cruelle et violente - qui les attend.
Là encore une fois il faut arrêter de prendre notre cas pour une généralité. Malheureusement il y a un tas d'enfants dès la maternelle qui ont déjà été exposés largement à la pornographie (parents naïfs et inconscients, grands frères stupides et adultes malveillants) et il n'est pas absurde que l'école se positionne dès la maternelle pour offrir un cadre de connaissance raisonnable.

Les parents qui veulent éduquer leurs enfants d'une manière spécifique, ont toujours résisté à cette idée d'une école laïque obligatoire. C'est une vaste question que tu soulèves Totem l'air de rien. La France a fait le pari d'une école pour tous de qualité, obligatoire. Ca a été le plus grand succès de notre pays, il en a résulté une domination intellectuelle pendant un millénaire. La triste réalité est que la grande majorité des parents ne sait pas et ne peut pas prendre en charge l'éducation de leurs enfants. Ceux qui savent, ont toujours la possibilité de choisir un enseignement privé spécial, ou à domicile. Pour tous ceux qui n'ont pas des parents capables, l'école est une CHANCE fantastique. Et ce même si c'est VRAI qu'elle done un enseignement partial qui ne laisse pas les enfants libres de penser. Le problème de l'éducation sexuelle est un cas particulier de cette problématique générale. Il est cependant vrai que peu à peu les directives sont de moins en moins en faveur du développement optimal de tous les enfants et de plus en plus enfoncées dans des débats idéologiques. A la maternelle, le vrai enjeu serait de donner aux enfants le vocabulaire dont ils ont besoin, c'est LE truc le plus important pour donner à un enfant des chances de se débrouiller dans la vie et de développer son intelligence. Je pense moi qu'il serait bien plus utile de chercher comment parvenir à faire sortir de maternelle des enfants avec 1500 mots au lieu de se mêler de leur éducation sexuelle. Attendu l'importance somme toute restreinte et les risques de dérapage de ces programmes d"éducation sexuelle à la maternelle, je suis clairement inquiet vis à vis ces directives. Inquiet mais pas automatiquement hostile. Parce que d'un autre côté, si c'est une occasion de développer chez les enfants un esprit de tolérance sur les comportements sexuels, j'avoue qu'il y a quand même l'espoir que ce ne soit pas inutile. Il y a tout un tas d'idées reçues et de jugements cruels qui ont été vaincus par une éducation correctement menée par l'éducation nationale. Par exemple on en a fini en quelques années avec la haine du BOSH après les deux guerres mondiales, en apprenant aux enfants à l'école qu'on peut essayer de réparer ses erreurs et se développer ensemble dans l'entraide et le respect. A peine deux générations ont suffit à faire passer le bosh du statut d'ennemi juré sanctifié par la haine viscérale à un allié avec qui on construit le monde de demain. On a détruit des tas d'idées reçues sur le Tiers-Monde et fait reculer le racisme avec le même genre de programmes éducatifs. Et déjà il y avait les mêmes intégristes et fondamentalistes religieux qui fulminaient et dénonçaient le danger pour nos petites têtes blondes de leur faire croire qu'ils sont de la même race que les noirs qui n'ont pas d'âme et sont comme des animaux. Heureusement, l'éducation nationale a travaillé pour supprimer ce genre d'idées préconçues qui DOMINAIENT vraiment dans l'esprit des masses populaires. Dans ce cadre là, je ne trouve pas anormal du tout que l'éducation nationale travaille à mettre fin aux discriminations sexuelles qui continuent de se développer dans l'esprit des enfants. Et pas qu'un peu Totem, je peux t'assurer quand on n'est pas homosexuel on peut trouver ça léger et sans cruauté de considérer "pédé" comme une injure. Mais quand l'est, pédé, quand on grandit au milieu d'enfants qui considèrent qu'être "pédé" c'est ne pas être un homme, un vrai, et ce genre de conneries, la douleur est bien aussi vive et injuste que celle des noirs victimes de racisme. Le racisme a beaucoup reculé, plus personne ne remet en question l'humanité d'une personne sous prétexte de sa couleur de peau. Mais du côté des homosexuels, on est loin du compte, la virilité des homo est toujours remise en question jour après jour dans les cours de récré où "pédé" reste l'insulte suprême, encore et toujours. N'est-il pas tant de faire quelque chose? D'expliquer aux enfants ce que "pédé" veut dire et que ce n'est pas une maladie d'aimer les garçons, mais un amour tout aussi légitime que l'amour hétérosexuel? Sérieusement, Totem, est-ce que tu n'es pas contente de voir que les progrès qu'on a accomplis au niveau du racisme, et qui sont encore à continuer, vont enfin pouvoir COMMENCER au niveau des homosexuels et autres intersexués, et transgenre? Ou alors croit-tu toi aussi que les noirs ont une âme mais que les pédés ne sont pas des hommes, à force de voir des vidéos de ces criminels?
Moi je choisis mon camp : je défend les homos, les transgenre, les lesbiennes, les intersexués, pour moi tout le monde a le droit d'aimer qui il veut et de se sentir tel qu'il veut. Et avant de dire de ces programmes qu'ils ouvrent la porte à la pédocriminalité, j'attends de voir. Je ne me contente pas de croire le premier haineux venu qui lutte depuis des siècles avec les siens pour opprimer les minorités, et stigmatiser les gens différents.

Qu'en penses-tu Totem? Ne voudrais-tu pas qu'enfin on lève cette chape de plomb qui pèse sur toutes les pratiques sexuelles non avalisées par le Vatican? Ne voudrais-tu pas qu'on laisse les hommes aimer des hommes en paix? Qu'on aide les enfants mutilés à la naisse à retrouver le sexe qu est le leur dans leur tête? Et ceux qui n'ont pas le corps qui correspond à leur ressenti aussi? Pourquoi e pas vouloir aider ces gens? Quel plaisir trouve-ton dans leur souffrance qui justifie qu'on refuse de tendre la main? Et que se passera-t-il si on rate le virage? Si au lieu de profiter de l'occasion pour résoudre cette injustice, on décide de s'accrocher à notre peur de l'inconnu, et à maintenir tout le mépris naturel envers eux, le refus pour eux d'avoir les mêmes droits et de jouir du même respect que n'importe qui? Va-t-on commencer une régression? Et pourquoi pas rétablir l'infériorité des noirs? Et retirer les droit de vote des femmes pendant qu'on y est?

Quand au problème de la maternelle : personnellement je ne pense pas que le sexe soit sale, ni que le fait d'en parler va automatiquement transformer un enfant innocent en pervers prêt à violer ses camarades. En fait je me souviens depuis la très petite enfance comment s'est développé chez moi l'attirance sexuelle, je me souviens de toutes les étapes. L'enfant à l'âge de la maternelle, est incroyablement libre. Il n'est pas DU TOUT comme les prédicateurs de l'angoisse prétendent, aussi manipulable que ça dans ses désirs. Les désirs et fantasmes à l'âge de la maternelle sont incroyablement forts, les expériences des sens des petits enfants sont très violentes et sublimes. Mais elles n'ont aucun besoin de stimulation d'organes sexuels. Essayer de vendre à un enfant la masturbation ou le fait de soulever les jupes des filles / toucher les fesses des garçons, c'est comme essayer de vendre une voiture à une personne qui a le don de téléportation. Le petit n'en a rien à fiche de tripoter le machin, pour lui, l'extase de l'union avec l'être aimé (maman ou papa d'abord je rappelle hein) est parfaitement naturelle et ses fantasmes sur la force de vie qui est en lui-même aussi se suffisent à eux-mêmes. Il peut être excité par la stimulation de son sexe, mais pour lui, ce n'est pas spécialement une révélation, ça n'apporte pas de plaisir supplémentaire. Et le cul des filles, très franchement, cela ne l'attire pas plus que ça. Avant que la polarisation du désir se mette en place, il faudra que les hormones se mettent au travail. Si on raconte à l'enfant de maternelle que papa a mis sa verge dans le vagin de maman, pour lui cela ne correspond pas à des fantasmes à cet page là. Et le fait de lui en parler n'y changera rien. Il conclura simplement que papa l'a fait pour créer le bébé, et ne verra pas du tout toutes les émotions que cela impliquait pour papa et maman.

Maintenant il y a cette inquiétude que tu soulignes du pouvoir de l'état qui surpasse celui des familles. On dirait que peu à peu l'état se substitue aux familles et veut ôter le père et la mère à l'enfant, pour en faire un enfant de l'état. On serait tous un peu comme des orphelins et nos parents biologiques seraient juste des rencontres, pas une vraie famille. Malheureusement, à ce sujet, ton inquiétude n'est pas irrationnelle. C'est vraiment ce qui se passe peu à peu, jour après jour. Et ça c'est un vrai débat, qui est assez vaste et mérite vraiment d'être abordé. Si tu le souhaites, si tout ceci était pour ouvrir un vrai débat et pas juste nous balancer des amalgames à la figure, je te suis, on y va.

Totem : "Dans un de mes commentaires j'ai donné mon avis de ce que pourrais amener une éducation précoce de la sexualité à un très jeune âge car l'enfant n'étant pas encore mature psychologiquement n'aura plus de repères s'il est abusé par un tiers, pour lui ce sera naturel, donc n'aura aucune raison d'en parler et l'abuseur pourra en profiter bien plus qu'actuellement."

Non c'est tout l'inverse Totem, si on a expliqué à l'enfant ce qu'est une pénétration, et la raison pour laquelle une personne pénètre une autre (la recherche du plaisir) il trouvera naturellement injuste (les enfants ont un sens de l'injustice très fort) qu'on profite de lui pour se donner du plaisir et il en parlera bien plus facilement. La raison pour laquelle les enfants ne parlent pas, c'est qu'ils n'ont pas les mots. Cela se voit très bien si tu prends la peine de voir les reportages sur les services de police qui prennent ne charge les enfants victimes de violences sexuelles. Le manque de langage adapté est la source d'une grande partie du silence des enfants. La peur du tabou, parce qu'ils ont perçu que ce sujet ne doit pas être abordé, est une autre raison. En ouvrant le sujet à la discussion, c'est au contraire une aide considérable qu'on apporte aux enfants lorsqu'ils devront parler des agressions dont ils sont victimes.

Totem : "Je vois aussi que personne n'a donné son avis sur les liens vers les textes ministériels, au moins il y aurait pu y avoir un débat sur ce qui était vu comme bien ou moins bien..."

Mais on a tout le temps de les explorer, simplement quand on se retrouve devant un magnifique amalgame, on veut faire le tri AVANT de rentrer dans les détails. A toi d'amener un débat rationnel si tu veux des réponses rationnelles - et tu verra qu'on est très capables de faire ce débat.
Donc je te laisse nous citer les points dont tu voudrais parler dans les recommandations de l'OMS.
Ou bien j'irai moi-même en piocher quelques uns. Mais si tu veux avoir ce débat de fond sur le contenu, je t'encourage à ne pas te perdre toi-même dans les débats superficiels.

Sinon j'ai regardé le site OnSEXprime dont tu donnais le lien, je l'ai trouvé bien fait. Tu avais des reproches à son encontre?


Nous voilà donc si j'ai bien compris d'accord pour explorer deux sujets de fond :
- L'évolution progressive d'une administration qui se substitue peu à peu à nos systèmes naturels tels que la famille. Quelles sont les causes de ce rouleau compresseur qui peu à peu grignote le terrain? Où cela mène-t-il? Est-ce néfaste? Est-ce le mal absolu?
- Point par point, quel est le contenu des standards de l'OMS?

Ca te tente?

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par bastet » Dim Fév 04, 2018 2:07 am

Et quoique que je ne suis pas fan des liens et des vidéos (j'ai le droit de transgresser quand je veux), mais que j'estime que la musique adoucit les mœurs et les mauvaises humeurs, sans polémiques autant stériles qu'inutiles, un petit bonheur que je partage volontiers.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par bastet » Dim Fév 04, 2018 1:48 am

Pour mettre tout le monde d'accord, cherchons le Lord qui est en nous.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par bastet » Dim Fév 04, 2018 1:48 am

Pour mettre tout le monde d'accord, cherchons le Lord qui est en nous.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Totem » Sam Fév 03, 2018 19:48 pm

Jag :
j'estime que c'est une bonne chose que l'établissement scolaire leur apprenne ce qu'est la sexualité et banalise ce qui EST banal, et ben oui les amis, c'est banal, on est tous nés d'un coït entre deux êtres humains bordel! est-ce si indécent de dire à un enfant d'où il sort? Est-ce sale?? Non mais sérieusement???


Jag :
Du coup je ne vois pas trop l'objet de ta colère? Si c'est d'avoir travesti ta pensée, alors il ne fallait pas commencer (à travestir celle des autres), et essayer d'éclaircir ta pensée au lieu d'entrer en guerre.


C'est bien alors que l'école apprenne ce qu'est la sexualité et banalise ce qui est banal surtout en commençant à l'école maternelle comme il est décidé que cela se fasse d'après les liens que j'ai mis sur les programmes ministériels sur ce sujet, ce qui est dommage d'ailleurs c'est que cette idée n'ai pas été instituée bien plus tôt, par exemple si un gosse est mis au courant de la banalité de l'expérience au moins il ne se sentirait peut être plus comme une victime plus tard comme ça l'est encore aujourd'hui.
Ce passage des standard. OMS vont dans ce sens, après tout ils n'ont peut être pas tort, tout traumatisme sera donc évité. :
L’éducation sexuelle doit s’inscrire dans l’éducation au sens large et influer sur le développement de la personnalité de l’enfant. Par son caractère anticipatif, elle contribue à prévenir les effets potentiellement négatifs de la sexualité et à améliorer la qualité de vie, la santé et le bien-être. C’est dire que l’éducation sexuelle holistique promeut la santé en général. .

Dans un de mes commentaires j'ai donné mon avis de ce que pourrais amener une éducation précoce de la sexualité à un très jeune âge car l'enfant n'étant pas encore mature psychologiquement n'aura plus de repères s'il est abusé par un tiers, pour lui ce sera naturel, donc n'aura aucune raison d'en parler et l'abuseur pourra en profiter bien plus qu'actuellement.
Autre chose un enfant a une certaine pudeur arrivé à un certain âge plus ou moins tôt selon certains et on n'en parle jamais et ça n'a rien à voir avec un problème religieux quelconque......
Je vois aussi que personne n'a donné son avis sur les liens vers les textes ministériels, au moins il y aurait pu y avoir un débat sur ce qui était vu comme bien ou moins bien....

Jag :
Tu as pas le monopole de la compassion Totem et c'est pas le fait de succomber à tes émotions de haine au point de vouloir ignorer le risque d'enfermer des innocents qui fait de toi une personne plus instruite que moi!


Je n'ai jamais prétendue être plus instruite ici, je n'ai juste émis que mon avis "personnel" sur le sujet et sans haine, d'ailleurs je n'ai jamais eu de haine pour qui que ce soit même pour mes pires ennemis et j'ai surtout ressenti une profonde tristesse en lisant ce passage.....
Ce commentaire sera donc le dernier de ma part sur ce topic....;-)

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Jagannath » Ven Fév 02, 2018 12:29 pm

Totem on est tous d'accord avec toi qu'il y a des victimes de viols et que c'est dramatique et que bien trop souvent leur témoignage est bafoué.
Mais donner du crédit à des sectes intégristes ne va pas améliorer le sort de ces pauvres garçons et filles victimes de viols.
Nous ne sommes pas contre toi, nous essayons de faire des choses concrètes pour empêcher ces actes. La plupart des gens ici ont donné -comme toi- pour payer ce transport aux petits enfants du village indien. Ce n'est pas grand chose mais c'est concret. L'écoute c'est bien aussi, je ne le dénigre pas, mais qu'est-ce qui te fait croire que tu es la seule? Les autres ici aussi on un coeur, s'ils rejettent avec moi le message intégriste cela ne veut pas dire qu'ils ne soutiennent pas les victimes!
Du coup je ne vois pas trop l'objet de ta colère? Si c'est d'avoir travesti ta pensée, alors il ne fallait pas commencer (à travestir celle des autres), et essayer d'éclaircir ta pensée au lieu d'entrer en guerre. On a prouvé à de nombreuses reprises qu'on est capables de tenir des discussions calmement même en cas de désaccord, alors ici ou on n'est même pas en désaccord... à toi de trouver les clés d'une discussion sereine!

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Cless » Jeu Fév 01, 2018 23:12 pm

Je vais dans le sens de Bastet. Chaque message de ce sujet est désormais un décorticage du message du contradicteur précédent, ou chaque phrase donne lieu à des paragraphes en cascade. Recentrez vos dialogues sur le sujet et pas sur vos querelles personnelles.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par bastet » Jeu Fév 01, 2018 21:29 pm

Parti comme c'est parti, il va être difficile d'avoir une réflexion de fond constructive, tant le côté épidermique de l'ego est présent chez nous.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Odin » Jeu Fév 01, 2018 21:04 pm

Totem a écrit :C'est un procès d'intention que tu me fais là?


Non.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Totem » Jeu Fév 01, 2018 19:21 pm

Odin a écrit :J'abonde dans ton sens Jagannath.

Totem tu dis avoir été bannie d'autres communautés, .


C'est un procès d'intention que tu me fais là?
Que viens faire ce que j'ai dit il y a longtemps sur ce forum? C'est toujours comme ça lorsqu'on veut incriminer quelqu'un on sort des veilles paroles pour appuyer sa démarche dans ce sens.
Pour ta gouverne je n'ai jamais dit le motif de ces bannissements (2 uniquement). L'un c'était un forum qui bannissait à tour de bras tous les membres qui n'allaient pas dans le sens de l'administrateur spirituellement parlant, même des membres qui étaient là depuis longtemps ont subi ce sort dès qu'ils sont sorti du rail. L'autre bannissement c'était sur un forum sceptiques/athée qui est du même tonneau que l'autre. Donc le motif n'était pas pour préserver l'ensemble du forum mais pour protéger un certain intégrisme dont on m'accuse ici d'ailleurs, comme quoi va falloir que je quitte peut être le forum pour le préserver.
A part cela j'ai fréquenté d'autres forums où je n'ai eu aucun problème de bannissement, ce sont des forums qui ont juste cessé d'exister tout simplement ...eh oui beaucoup de forums meurent sur la toile pour X raisons.
Donc tu ne peux incriminer quelqu'un sans qu'il puisse se justifier et c'est bien ce que tu fais.
Après cela tu estimes que mes argumentations sont superficielles , tu m'invites à faire passer la compassion et l'amour dans mes échanges et me fais un cours sur ce que je dois faire.....
Bref je cherche l'amour dans tout ce que tu viens de m'écrire.....et je ne le trouves pas.
Tu te contente d'abonder dans le sens de Jag.....rien de plus. Alors merci d'avoir participé à ce débat.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Odin » Jeu Fév 01, 2018 18:46 pm

J'abonde dans ton sens Jagannath.

Totem tu dis avoir été bannie d'autres communautés, sans doute pour préserver l'ensemble façon Vishnu power+. Je t'invite à observer l'importance de faire passer la compassion et l'amour en premier dans chaque échange, pandore étant un lieu propice pour aller regarder en soi et désamorcer les processus qui nous nuisent. Il ne fait pas de doute que tes intentions sont bonnes pour protéger les enfants, ça serait dommage que ça disparaisse derrière des envies d'argumentations superficielles.

Les clefs pour préserver les enfants sont : l'éducation, les initiatives citoyennes (tout ce qui encourage la démocratie locale), la spiritualité (pour ses bienfaits et ses valeurs), et rétablir le respect du féminin (automatiquement ça rééquilibre les tendances agressives masculines), et la prière pour soutenir l'action et purifier la terre des énergies basses et matérialistes.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Totem » Jeu Fév 01, 2018 16:11 pm

Mielikki a écrit :CQFD.


Tu pourrais exprimer ta pensée autrement.
Je t'avais posée une question sur ton commentaire précédent en réponse à l'un des miens et je n'ai pas eu de réponse, peut être ne l'as tu pas vue.?

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Totem » Jeu Fév 01, 2018 13:52 pm

Tu dit Jag :

Pourquoi m'identifies-tu à un persécuteur qui va forcément refuser le vrai débat? On dirait que pour toi si je rejette l'intégrisme religieux c'est forcément que je suis pour les pédophiles! C'est le genre de fonctionnement qui suit un lavage de cerveau en bonne et due forme, c'est typique des fondamentalistes religieux qui passent leur temps à diaboliser tout ce qui ne va pas dans leur sens à 100%.


Tu as pas le monopole de la compassion. Tu as pas le monopole de la compassion Totem et c'est pas le fait de succomber à tes émotions de haine au point de vouloir ignorer le risque d'enfermer des innocents qui fait de toi une personne plus instruite que moi!


Donc attention à ne pas faire d'amalgames. Encore une fois cela peut être attirant pour le mental, de s'imaginer qu'on a le monopole de la compassion, de l'indignation, et qu'on a le droit de vouloir jeter en prison tout suspect avant même de lui poser des questions, mais ça ne marche pas comme ça Dieu merci, les gens comme toi qui croient que la vengeance peut résoudre les problèmes ne sont pas juges. Ouf.


ce n'est pas ici sur Pandore que tu trouveras un relais pour la haine et les réactions irrationnelles consistant à vouloir enfermer tout le monde aveuglément.



Merci pour ce portrait que tu te fais de moi.. ...A aucun moment je n'ai parlé d'enfermement de qui que ce soit, mais que la paroles des victimes est le plus souvent bafouée. Je ne vois pas non plus où j'ai écrit ou sous entendu qu'on devait enfermer les suspects sans les entendre.....
Je n'en attendais pas tant, ce qui prouve que tu me connais très très mal et le fait que tu me rabâche que je répète les paroles d'intégristes religieux en est la preuve. Je vois même que tu as occulté le passage où je disais aider certaines personnes en connaissance de cause, tu n'as juste vu que le monopole de la compassion de ma part. Quand j'écoute certaines personnes, la compassion n'est que secondaire et ce n'est d'ailleurs pas suffisant dans ces cas, ça va bien plus loin....et j'aborde le versant spirituel quand c'est possible.
S'il y a quelqu'un qui est bien désolée de lire ces paroles c'est bien moi.....Donc le débat sur ce sujet peut s'arrêter là.....je continuerais donc ce que j'ai toujours fait dans l'ombre, à savoir écouter les personnes qui en éprouvaient le besoin histoire de ne pas faire enfermer tout le monde comme tu l'a écrit à mon sujet. Les sujets tabous fâchent toujours alors autant les laisser là où ils sont.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Jagannath » Jeu Fév 01, 2018 12:20 pm

Totem, avant de t'engager dans un débat, lis bien la question à la fin de ma réponse. L'enjeu est de savoir si tu es là pour faire changer les choses ou juste pour débattre. Dans le second cas je n'ai pas envie d'aller plus loin. Dans le premier il faut adopter une attitude constructive car je suis moi prêt à m'investir CONTRE des directives dangereuses issues d'organismes non démocratiques si elles le méritent. Mais pour cela il faut sortir de l'attitude de la persécution ou tout le monde est contre toi, et voir ce qu'on peut faire ensemble pour lutter concrètement. Si je constate que pour toi il est plus important de jouir de ton sentiment de persécution que de faire quelque chose de concret, je te laisserai à tes joies personnelles et on ne fera rien ensemble. Mais si tu veux dépenser ton énergie pour lutter efficacement, alors étudions ensemble. En attendant je vais quand même répondre à tes remarques pour cette fois.

Totem : "J'ai mis deux liens dans mon commentaire, je te laisse juge du contenu."

Totem, je suis content que le débat commence à ressembler à quelque chose de rationnel (suite à mes efforts quand même).
Cependant là où je m'interroge, c'est comment tu en arrives à développer le sentiment de persécution qui te fait automatiquement, sous prétexte que je n'ai pas adhéré à des thèses criminelles de fondamentalistes religieux, je vais forcément rejeter tout ce que tu vas me dire après?
N'ai-je pas précisé que je suis inquiet du sort réservé aux enfants par ceux qui les convoitent?

Pourquoi jouer la victime qui va forcément être rejetée et se sent d'avance rejetée alors que j'ai demandé un peut de rationalisme dans le débat, si tu acceptes enfin de l'introduire, pourquoi irais-je te rejeter? Pourquoi m'identifies-tu à un persécuteur qui va forcément refuser le vrai débat? On dirait que pour toi si je rejette l'intégrisme religieux c'est forcément que je suis pour les pédophiles! C'est le genre de fonctionnement qui suit un lavage de cerveau en bonne et due forme, c'est typique des fondamentalistes religieux qui passent leur temps à diaboliser tout ce qui ne va pas dans leur sens à 100%.

Bien laissons ça de côté maintenant et voyons le vrai débat, maintenant que tu introduis des informations authentiques et rationnelles, il est temps de les étudier!

On commence par les programmes actuels en France. Apparemment le "lanceur d'alerte" de ta vidéo n'a rien contre les programmes actuels qui obligent les enfants à recevoir une éducation sexuelle minimale leur permettant d'entrer dans l'adolescence en comprenant ce qui leur arrive. Est-ce que tu partages cette idée maintenant? Pour moi il n'y a pas de doute, c'est un immense progrès qui protège réellement les enfants en leur donnant les connaissances nécessaires dans un domaine où les familles sont parfois si incompétentes que sans l'intervention du ministère de l'éducation, on déboucherait sur une immense injustice avec seulement quelques enfants correctement instruits par leurs parents qui pourraient profiter des autres, naïfs, qui ne savent même pas ce qui peut se passer de grave (devenir sourd, tomber enceinte, attraper le sida) s'ils se masturbent. Ou au contraire ignorent complètement et dramatiquement qu'à deux on peut très vite créer un troisième.

Une fois ceci posé, reste la question des PROJETS de loi qui ne sont d'ailleurs pas encore des projets de lois mais des directives issues d'entités non démocratiques.

Et là figures-toi que je me dis : j'ai bien fait de demander. Parce que effectivement il n'y a rien de tel qu'une loi qui forcerait en France des enfants de maternelle à ingurgiter une éducation sexuelle. Et j'espère qu'il n'y en aura jamais, tout en admettant le risque que ça arrive. Mais si on veut lutter contre ça, ne mettons pas tout dans le même panier autrement on va faire une lutte contre-productive. En tout cas une nouvelle occasion de constater que si je ne mets pas de gardes fous, tu es prête à utiliser la méthode des amalgames pour imposer ton avis.

Bref je suis d'accord qu'il faut lutter contre l'influence de directives perverses quand il y en a, mais propager des vidéos de fondamentalistes religieux n'est pas du tout une manière constructive de procéder. Ca assure même une base de crédibilité aux organismes non-démocratiques qui proposent ces directives, d'avoir des ennemis aussi mal embouchés. Ca les place dans le cadre de la lumière et du rationnel face à l'obscurantisme.
La question du coup est : comment peut-on lutter? Personnellement je n'ai pas la réponse, mais au lieu de poster des messages sur des forums, j'ai pris le parti de faire ce que moi je peux faire. Des billets d'avion pour l'Inde, un effort financier pour payer aux enfants un transport qui les protège un peu.. avec le sentiment que j'aurais aimé faire tellement plus... Méfiez vous vraiment BEAUCOUP du sentiment qu'en dénonçant vous faites avancer les choses. Dénoncer sur les forums ne sert à rien. Essayez des choses plus concrètes pour la prévention. C'est pas facile vous verrez.

Totem : "De quels innocents parles tu? Des enfants ou des pédophiles? Qu'il y ait des cas de parents qui ont réellement conditionné des enfants je peux le concevoir mais sont-ils plus nombreux que les cas d'enfants réellement victimes d'abus sexuels ?"

C'est pas une question de nombre Totem, ça n'a RIEN A VOIR avec le nombre. Jeter en prison dans des conditions affreuses des innocents qui n'ont rien fait suite à des accusations d'enfants manipulés est simplement inadmissible, quel que soit le nombre d'enfants réellement victimes.
Encore une fois la façon de penser qui consiste à dire "pas grave de faire des victimes innocentes supplémentaires pourvu d'enfermer plus de pédocriminels" est absurde, dans ce cas autant mettre tout le monde en prison. C'est d'ailleurs peu à peu ce que fait notre société au cas où tu aurais pas remarqué, nous mettre tous en prison préventive. Mais cela n'est pas pertinent, en réalité la criminalité depuis le moyen-âge a énormément reculé alors que les libertés ont progressé. En fait c'est l'éducation qui a fait ce travail. Et là on recule, l'éducation recule, et les lois liberticides ne pourront rien y faire, quand l'éducation recule, la criminalité augmente, tout ça pour justifier plus de lois liberticides qui sont incapables d'endiguer la criminalité. C'est un immense retour en arrière. La solution contre ça, c'est l'éducation. C'est pour ça que c'est sur le chemin de l'école que j'ai voulu protéger les enfants en premier dans le village indien. La violence judiciaire ne pourra jamais rattraper ce que l'éducation a loupé. Le travail de la justice est seulement de mettre en prison ceux dont il est démontré qu'ils sont pédocriminels. Et personne d'autre. Sinon ce n'est plus une justice mais un tribunal d'inquisition, on en a déjà assez soupé.

Totem : "Sans compter le nombre de cas d'enfants qui ne disent rien ou de parents au fait des abus et qui ne disent rien non plus."

Oui Totem, il y a des tas de victimes qui ne disent rien et de violeurs non punis. Mettre en prison des innocents n'y changera rien, on dirait que tu as l'air de croire que si un viol n'a pas été vengé il suffit de mettre n'importe qui en prison pour que tout le monde se porte mieux? Mais ça va pas la tête?

Totem : "Il y a eu 2 cas récemment de viols sur enfants (11 ans) dont l'une s'est retrouvée enceinte et les violeurs n'ont pas été condamné, l'affaire a été traité comme "atteinte sexuelle" et non de viol et en plus, consentement des enfants qui ont nié celui-ci. Bref c'était leur parole contre celui des violeur et la justice à choisi la parole des violeurs."

A supposer qu'ils sont des violeurs. Il n'y a pas d'histoire de choisir la parole de l'un ou de l'autre, il y a l'idée qu'on ne peut pas mettre en prison une personne juste sur la foi d'une autre. C'est tout. Autrement on se retrouve dans un pays où il suffit d'accuser son voisin de pédophilie pour pouvoir racheter sa maison. Ca s'est déjà vu dans des dictatures communistes ce genre de petit jeu. Lorsque la justice se met à mettre en prison sur simple foi d'un prétendu témoin ou d'une prétendue victime, alors le pays entier sombre dans le marasme des fausses dénonciations. Je suis comme toi dégoûté de savoir que des tas de victimes de viols ne sont pas reconnues et que des tas de violeurs courent en liberté. Encore plus dégoûté de savoir que les rares qui sont vraiment attrapés la main dans le sac et vraiment identifiés se retrouvent avec des peines légères alors que le crime est le plus ignoble de tous. MAIS ce n'est pas pour autant que je veux qu'on enferme à la chaîne tous les violeurs présumés, parce que parmi les présumé, il y a des innocents, et pus on enfermera aveuglément, plus il y aura d'innocents.

Totem : "L'inceste est quelque chose de bien plus courant que tu ne crois"

Mais Totem enfin tu vas arrêter de prétendre lire dans mes pensées?!?!?! C'est VRAIMENT insupportable! Je t'assure que ça c'est un comportement qu'il va falloir abandonner parce que t'en sais rien. Si je lutte pour protéger des enfants à l'autre bout du monde c'est peut-être au contraire parce que j'ai des idées sur le sujet. Tu as pas le monopole de la compassion Totem et c'est pas le fait de succomber à tes émotions de haine au point de vouloir ignorer le risque d'enfermer des innocents qui fait de toi une personne plus instruite que moi!

Totem : "certaines femmes aussi son incestueuses"

Mais c'est pas un scoop Totem moi aussi j'en ai déjà parlé ici. Arrête de croire que les autres ne savent rien et arrête de croire que si on sait on va automatiquement devoir entrer en croisade en disant que c'est pas grave d'enfermer des innocents tant qu'ils sont moins nombreux que les victimes. Le fait que je veuille d'une justice en France et non d'un tribunal d'inquisition ne fait PAS de moi un protecteur des violeurs. Mets toi bien ça dans la tête. Enfermer des innocents ne mettra pas fin au viol, et ne rendra pas leur dignité aux victimes. Alors où veux-tu en venir?

Totem : "Les gamins de 10 -11 ans qui matent des pornos à mon avis sont souvent des garçons"

Là tu changes complètement de sujet, c'est pas la question de savoir si la majorité des violeurs et des pervers sont des garçons ou si c'est- bien de mater des pornos à 11 ans. J'ai pas raconté ça pour les défendre ou encourager à faire pareil, mais parce que c'est la situation réelle. Je veux que tu arrêtes d'imaginer que parler de sexe à un enfant va automatiquement faire de lui un pervers. Parmi ceux qui matent du porno à 11 ans, il y a hélas des tas de gamins qui vont devenir dépendant au porno, et qui auront un mal fou à se sortir de ça pour mener une vie équilibrée ensuite (ou à mener une vie équilibrée avec ça au milieu) et il y aura aussi parmi ceux-là des violeurs. Mais ce n'est pas le fait de mater du porno qui fait des violeurs puisque :
(1) Il y avait déjà des violeurs avant le porno (2) Il y a des amateurs de porno qui ne deviendront JAMAIS des violeurs.
Donc ton raisonnement qui consiste à dire que l'on va transformer forcément les gamins en pervers en leur parlant de sexe est juste complètement faux.
Pour ton information, il y a des chercheurs qui pensent même que le porno peut prévenir des crimes sexuels en offrant à des personnes qui sont incapables de se retenir de passer à l'acte devant un écran au lieu de le faire sur une victime. Je ne dis pas que c'est vrai, mais je sais quand même que au moyen-âge, où You Porn n'existait pas, le viol était bien plus courant que maintenant, beaucoup plus de victimes, beaucoup plus de violeurs, dans les rues, dans les familles... Donc attention à ne pas faire d'amalgames. Encore une fois cela peut être attirant pour le mental, de s'imaginer qu'on a le monopole de la compassion, de l'indignation, et qu'on a le droit de vouloir jeter en prison tout suspect avant même de lui poser des questions, mais ça ne marche pas comme ça Dieu merci, les gens comme toi qui croient que la vengeance peut résoudre les problèmes ne sont pas juges. Ouf.

Totem : "et ça peut les inciter à passer aux travaux pratiques sur les filles"

Ca peut. Ou pas. En fait tu n'en sais rien mais tu accuses.

Totem : "Un enfant est vulnérable et c'est l'adulte qui a envie, mais pas lui le plus souvent."

Le plus souvent. Pour moi un adulte doit comprendre qu'il a de grandes chances de rendre l'enfant malheureux s'il essaye d'avoir avec lui des relations sexuelles. Il doit s'il est mentalement sain d'esprit considérer l'innocence de l'enfant comme sacrée et se retenir. Point. Autrement il n'est pas un adulte mais un irresponsable.
C'est MON point de vue. Mais c'est pas moi qui fais les lois et ce n'est pas forcément à 100% transcriptible en loi de toutes façons.

Totem : "Quand à former des couples avec le prof, quand j'étais au collège une élève de ma classe a fini en couple avec un prof."

Le prof est un des rares adultes qui n'a vraiment pas le droit de faire quoi que ce soit avec ses élèves du à son statu d'autorité pour eux (délit de détournement de mineurs par personne ayant autorité) donc si le prof a fait des choses avec l'élève quand elle était son élève, c'est un délit grave. S'il a fait des choses APRES alors on ne peut pas dire grand chose. Il y a des profs réellement amoureux de leurs élèves adolescents et des cas de ce genre où les deux sont incapables de réfléchir dans l'intérêt de l'autre. C'est un manque d'éducation, pas une perversion. Il est difficile de les empêcher de consommer leur amour réciproque par des relations librement consenties quand c'est le cas.

Totem : "Un autre prof. encore pelotait les élèves filles quand il en avait l'occasion et sortait avec une élève bien que marié. Avant personne ne disait rien... mais ce n'est pas pour ça qu'on trouvait ça normal."

Mais il fallait dire quelque chose. On aune loi mais on ne s'en sert pas, et ensuite on crie que la loi n'est pas suffisante... Il faudrait être un peu cohérent.

Totem : "Les femmes pour beaucoup sont sans doute bien plus près de ces choses que les hommes pour de multiples raisons."

C'est n'importe quoi. Les femmes sont souvent les premières à dire à leurs filles victimes de se taire. Supposer que je serais incompétent parce que je suis un homme n'est vraiment pas malin Totem.

Maintenant Totem de quoi veux-tu parler? Si c'est du contenu de la vidéo, on pourrait l'analyser ensemble, car il y a du bon et du moins bon. Il y a aussi des amalgames fâcheux, mais déjà il y a un raisonnement rationnel et argumenté au moins en partie, donc une vraie matière à réflexion. Sachant que parler c'est bien mais si ça ne débouche pas sur des actions, c'est NUL. Si c'est parler pour parler pour pouvoir se masturber le cerveau en s'imaginant qu'on est les rois de la compassion, cela n'a AUCUNE utilité. Donc soit on étudie ensemble, Totem, le document pour réfléchir avec es autres pandoriens à ce qu'on peut faire de concret (ça présuppose que tu es prête à t'investir corps et biens pour un oeuvre concrète et ne me parle pas de signer des pétitions, c'est du vent) ou bien on continue de débattre sur les pédocriminels que je condamne quoi que tu en penses bien tout autant que toi, et on n'arrivera à rien parce que ce n'est pas ici sur Pandore que tu trouveras un relais pour la haine et les réactions irrationnelles consistant à vouloir enfermer tout le monde aveuglément.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Totem » Jeu Fév 01, 2018 0:36 am

Jagannath a écrit :Est-ce que c'est un fait ou un fantasme? Je veux dire si il existe une loi qui oblige pour les enfants en France un cours d'éducation sexuelle en maternelle, merci de donner les références. Autrement merci d'être plus rigoureuse et de ne pas tout mélanger. Voir aussi si c'est le cas de quoi on est sensé parler en maternelle.


J'ai mis deux liens dans mon commentaire, je te laisse juge du contenu.
En complément je mets cette vidéo (si tu comptes la visionner), et si tu estimes qu'elle ne vaut rien tu peux faire d'autres recherches, certains pays Européens ont déjà commencé le programme
https://www.youtube.com/watch?v=i_7GdXned0Q

Oui mais il faut admettre que c'est TRES COMPLIQUE. De fait il doit bien exister des tas de cas de parents et de psy qui ont réellement conditionné des enfants pour faire condamner des innocents. Que peut faire un juge dans ce genre de cas? Tu es gentille Totem de dire qu'on protège les pédophiles, mais on doit aussi protéger des innocents.


De quels innocents parles tu? Des enfants ou des pédophiles?
Qu'il y ait des cas de parents qui ont réellement conditionné des enfants je peux le concevoir mais sont-ils plus nombreux que les cas d'enfants réellement victimes d'abus sexuels ? Sans compter le nombre de cas d'enfants qui ne disent rien ou de parents au fait des abus et qui ne disent rien non plus. Il y a eu 2 cas récemment de viols sur enfants (11 ans) dont l'une s'est retrouvée enceinte et les violeurs n'ont pas été condamné, l'affaire a été traité comme "atteinte sexuelle" et non de viol et en plus, consentement des enfants qui ont nié celui-ci. Bref c'était leur parole contre celui des violeur et la justice à choisi la parole des violeurs. En tout cas le bébé de l'une d'elle ne s'est pas fait tout seul.
L'inceste est quelque chose de bien plus courant que tu ne crois et ce ne sont pas des paroles en l'air que je lance...Je suis assez bien renseignée sur le sujet en connaissance de cause. Encore aujourd'hui j'ai écouté pendant 2 heures une amie sur ce problème qui la ronge et l'a rendue malade au point où elle vient de se décider de faire une thérapie. Ca lui a fait du bien d'en parler. Un autre ami aussi dont ses problèmes psychologiques viennent de sa mère (certaines femmes aussi son incestueuses) se bat pour retrouver son intégrité. Un autre ami que j'ai soutenu pendant 3 ans pour le même genre de problème et qui a fait 10 années de dépressions et de crises d'angoisses, bien que traité à fini par mettre fin à ses jours après plusieurs tentatives pendant ces 10 années. Des autres histoire de ce genre j'en ai tout plein et je peux t'assurer que parfois on se sent démunie lorsqu'on écoute ces personnes.
Bref, on ne pourra jamais éradiquer le viol d'enfants et de femmes et je ne pense pas que ce que prévoit le ministère changera quoi que ce soit en la matière.

Un tas de gamins de 10 ou 11 ans en sait déjà long sur la sexualité ayant déjà maté bien plus de pornos que moi en toute une vie! (C'est pas très difficile...)et pour autant ces gamins ne courent pas après les adultes pour se faire initier! Les gamins n'ont pas du tout envie de faire ces choses avec des adultes, ils sont amoureux le plus souvent de jeunes du même âge qu'eux, et quand c'est pas le cas, ils sont tout de même assez malins pour comprendre qu'il ne peut pas sortir une relation saine d'un couple avec leur prof, leur vieil oncle, ou le collègue de papa... Vraiment j'ai l'impression que tu prends les enfants pour des êtres complètements formatables à merci... Alors que... Ben pas tant que ça figures-toi.


Les gamins de 10 -11 ans qui matent des pornos à mon avis sont souvent des garçons et ça peut les inciter à passer aux travaux pratiques sur les filles et ce n'est pas parce qu'ils en savent quelque chose intellectuellement qu'ils savent ce que c'est en pratiquant.
Un enfant est vulnérable et c'est l'adulte qui a envie, mais pas lui le plus souvent.
Quand à former des couples avec le prof, quand j'étais au collège une élève de ma classe a fini en couple avec un prof. Un autre prof. encore pelotait les élèves filles quand il en avait l'occasion et sortait avec une élève bien que marié. Avant personne ne disait rien...... mais ce n'est pas pour ça qu'on trouvait ça normal.

Totem ... :-O Un peu façon lavage de cerveau où tout est interprété comme une tentative de soumettre les enfants.


Aucun lavage de cerveau, et mon esprit est loin d'être confus, il y a longtemps que je connais le problème dont il est question et je n'ai pas besoin de médias pour ça qui ne font que confirmer cette connaissance. Les femmes pour beauoup sont sans doute bien plus près de ces choses que les hommes pour de multiples raisons.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Cless » Mer Jan 31, 2018 23:46 pm

Mettre une claque à un enfant parce qu'il a vu un bisou dans un dessin animé ? Je sais pas qui a fait ça Margot, si c'est un de tes proches tu m'excuseras, mais faut être sacrément ravagé...

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Margotland » Mer Jan 31, 2018 22:55 pm

J'aime bien le sujet qui se révèle aussi au sein de mon petit cercle.
Récemment j'ai été choqué parce-que un de mes enfants c'est pris une claque parce-que il avait regardé un bisous dans le film de la princesse et la grenouille...
(Pas un chrétien mais un crétin surement)
Puis je suis tombé sur une réaction de aston kucher( un truc comme cela je ne suis pas people) il racontait son combat contre la pédophilie et des scénarios fréquent de l'enfant qui prend le viol pour un jeu..

La question est où est la protection ? Dans le non dis ne regarde pas ou bien l'instruction ?

Intéressant, dans l'éducation faites par les parents le malaise du sexe et comment l' exprimé est une tare génétique.... répondre à l'enfant en fonction de son degré de maturité,mais le juste-équilibre demande beaucoup d'écoute.... de véritable oreilles....

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Jagannath » Mer Jan 31, 2018 20:52 pm

Totem : "Il ne s'agit pas de nier l'évidence de la force vitale/sexuelle à la naissance mais de voir ce que certaines décisions peuvent amener."

Je suis content que tu sois plus modérée que les dangereux idéologues des liens que tu as postés. Ca ne choque personne que tu ouvres la questions sous cet angle là je pense.

Totem : "Quand la sexualité légiférée décide que les cours d'éducation sexuelle aux enfants dès la maternelle est obligatoire"

Est-ce que c'est un fait ou un fantasme? Je veux dire si il existe une loi qui oblige pour les enfants en France un cours d'éducation sexuelle en maternelle, merci de donner les références. Autrement merci d'être plus rigoureuse et de ne pas tout mélanger. Voir aussi si c'est le cas de quoi on est sensé parler en maternelle. Dire aux enfants que faire les bébés est une fonction biologique de la mère et du père ça ne me choque pas. Leur montrer des films pornos ça me choque. Le problème c'est que les vidéos que tu as postées sont du genre à tout mélanger dans une immense soupe pour faire peur. Et moi je ne veux pas relayer cette méthode qui est plus dangereuse encore que le mal qu'elle prétend combattre.

Totem : "Que cela soit fait pour les adolescents j'en conviens mais c'est le côté obligatoire qui est gênant parce que ça sous entend que la nation a tous les droits sur les enfants."

Tu sais Totem l'école obligatoire pour tous a été une chose très dure à obtenir. Il y avait une énorme résistance. Et pourtant je crois fondamentalement que c'est une excellente décision. Parce que sinon ca sous entend que les parents ont tous les droits sur les enfants. Et entre nous soit-dit c'est BEAUCOUP PLUS GRAVE.
Le problème Totem est qu'entre deux maux il faut choisir le moindre. Quand tu vois certaines sectes ou on empêche les enfants d'être vaccinés, d'aller à l'école, et où on leur inculque des imbécillités pour en faire des handicapés sévère tellement leur formation intellectuelle est mauvaise, je crois qu'on est tous d'accord qu'li faut protéger les enfants contre ça.

Ca a été une décision difficile de décréter que les parents n'ont pas tous les droits sur les enfants et de décréter que TOUS LES ENFANTS ont le droit de bénéficier d'un enseignement de qualité. Et cette mesure a été VRAIMENT UNE EXCELLENTE MESURE. Maintenant des parents n'ont pas la permission de priver leurs enfants de la connaissance, de savoir lire ou écrire, d'avoir une idée au moins minimale de l'histoire de leurs pays etc etc etc.

Qu'on soit clair en ce qui me concerne je suis totalement d'accord que les enfants ont TOUS les droit de savoir comment les bébés sont faits et qu'ils doivent le savoir AVANT d'arriver à la maturité sexuelle. 13 ans, c'est souvent trop tard. Et non, je ne suis pas d'accord que des parents, sous des prétextes religieux ou idéologiques, n'ont pas le droit de faire de leurs enfants des arriérés en les privant de ce savoir.

En plus c'est toujours possible que les parents choisissent. Je veux dire que si tu mets ton gosse dans une école privée catholique, ne t'en fais pas qu'ils s'arrangeront avec le programme scolaire pour ne pas présenter les choses de la façon la plus crue. Les parents désireux de donner à leurs enfants une éducation religieuse pourront toujours le faire. Par contre l'école publique ou le collège public n'a jamais été "à la carte". Elle ils n'ont pas vocation à l'être ni aujourd'hui ni demain.

Totem : "Par ailleurs il est dit ce passage dans ces mêmes standards : <<Les exigences que la citoyenneté sexuelle pose à l’individu se reflètent au niveau sociétal dans les droits fondamentaux et les droits sexuels. Se prévaloir de ces droits implique le respect et la réalisation permanente du droit à l’égalité entre les sexes et à l’autonomie sexuelle de l’individu, sans contrainte ni exploitation. Cette revendication protège l’individu contre les intrusions de la famille et/ou de la société. Reconnaître les droits sexuels et les prendre en compte est essentiel si nous voulons revendiquer, promouvoir et protéger ces droits également pour d’autres.>> Eh bien j'y vois une porte ouverte à plus de dérives en matière de pédophilie qui finira par être revendiqué comme un droit aussi, c'est d'ailleurs comme cela qu'on pourra dire que l'enfant ayant aussi des droits sexuels et une connaissance en la matière était consentant."

Oui mais c'est discutable. Tu fais ici un procès d'intention en affirmant que si on veut donner un droit aux enfants c'est pour pouvoir mieux les exploiter. C'est possible, il existe des cas de ce genre. Mais dans l'ensemble les droits sont plutôt une protection. Tu ne peux pas sans argument décréter que c'est FORCEMENT pour nuire aux enfants et les exploiter sexuellement que ces textes ont été préparés. Il y a un débat à avoir. Je veux bien qu'on l'ait d'ailleurs, les accusations semblent assez importantes pour qu'on les étudie sérieusement.

Mais qu'est-ce qui te fait penser que forcément on va finir par revendiquer comme un droit la pédophilie? Moi j'ai entendu parle de projets de lois en Europe et qui sont en France aussi considérés, qui reconnaissent déjà ou visent à reconnaître que les enfants ne SONT PAS consentant par essence. avec une limite à 13 ou 15 ans. Personnellement ça me donne de l'espoir parce que si on révise les droits sexuels, qu'on donne des droits aux enfants,mais aussi qu'on les protège en donnant des devoirs aux adultes, y compris celui de ne pas abuser des enfants, ça me semble pas mal du tout. Pour mémoire, aujourd'hui, tu l'as toi-même dénoncé, il est très facile pour un juge de relaxer un adulte violeur d'enfants en prétendant que l'enfant était consentant. Apparemment des pays européens ont pris la mesure du problème et ont commencé à y répondre.

J'espère vraiment que la France choisira aussi de mettre un terme à cette diabolique situation où un adulte peut abuser de l'innocence d'un enfant, peut le manipuler librement comme il est si facile de le faire de la part d'un adulte, pour qu'il accepte des relations sexuelles avec lui. Je suis D'ACCORD avec toi Totem que donner aux enfants des droits trop étendus risque de compromettre cette protection de l'enfance dans la mesure où si les textes sont mal choisis ils permettront qu'un enfant manipulé puisse mettre hors de danger un adulte manipulateur parce que ce sera son droit de le faire. Mais c'est un sujet compliqué qui doit être traité selon l'age. Par exemple si une fille de 14 ans et un homme de 18 ans sont amoureux, je veux bien qu'ils aient des droits. Si un homme de 40 ans séduit et manipule une jeune fille de 13 ans, je veux qu'elle soit protégée. Tu critiques les projets de loi actuels Totem, mais qu'en est-il de notre situation réelle actuellement? Les enfants sont-ils bien protégés? Non. Actuellement la plupart des adultes qui abusent de jeunes adolescent(e)s s'en sortent totalement indemnes s'ils sont un peu malins. Pour les petits enfants en revanche, c'est plus délicat. La protection n'est pas suffisante, mais elle est quand même parfois efficace avec de lourdes condamnations, suivis une fois en prison d'un traitement de faveur bien mérité qui a vraiment de quoi dissuader. Ce n'est certes pas assez mais c'est déjà mieux que rien. Je suis D'ACCORD avec toi qu'il faut faire attention que des projets de lois imposées par je ne sais quel organisme international ne vienne pas foutre la merde en permettant à un juge de relaxer les violeurs d'enfants de 6 ou 7 ans, en prétextant que les enfants étaient consentants voire qu'ils avaient sexuellement provoqué l'adulte comme ça se produit actuellement pour des adolescents. Parce que oui un enfant innocemment peut très bien allumer un adulte et pour autant ça ne veut pas dire que l'adulte doit, lui, aller plus loin.
Je serais d'accord pour discuter de ce qui est faisable dans ce domaine, et qui ne passe pas par le soutien à des idéologues fondamentalistes religieux. Ca mérite réflexion. Ca mérite quand même qu'on étudie le sens des textes par nous-mêmes et non en appliquant des clés de lecture manipulées.

Totem : "Jusqu'ici on disait que l'enfant, qu'il ait des connaissances ou non en matière de sexualité était consentant quand il était abusé ou alors qu'il affabulait ou que ses parents étaient atteints du "syndrome d'aliénation parental ou SAP "c'est ce qui se faisait plus ou moins déjà, on en a eu un exemple tout récemment...sans compter que dans le cas de jeunes enfants, les parents voire les psy. étaient plus ou moins soupçonnés d'avoir conditionné l'enfant dans ses dires."

Oui mais il faut admettre que c'est TRES COMPLIQUE. De fait il doit bien exister des tas de cas de parents et de psy qui ont réellement conditionné des enfants pour faire condamner des innocents. Que peut faire un juge dans ce genre de cas? Tu es gentille Totem de dire qu'on protège les pédophiles, mais on doit aussi protéger des innocents. Je suis persuadé qu'il y e en prison plus d'un innocent qui subit la violence immonde que la prison réserve aux pédophiles alors qu'ils n'ont strictement rien fait à l'enfant que des adultes vicieux ont conditionné pour faire accuser faussement l'innocent. C'est extrêmement grave de faire subir ça à un innocent! Tu images ta vie ruinée, tous tes amis qui te prennent pour un pédophile, ta propre famille qui te renie, la prison qui te traite comme le pire criminel de tous les criminels avec viol quotidien dans les douches alors que tu as rien fait? Certains faits divers en France semblent bel et bien confirmer qu'une folie peut très bien s'emparer du public pour faire passer des innocents pour des monstres. Hélas Totem il existe des cas où la culpabilité ne peut pas être établie. Quand on trouve du sperme dans les organes sexuels de l'enfant, ça résout le problème en grande partie, mais quand on ne trouve rien, aucune preuve définitive, comme dans 90% des cas... Que doit-on faire?
Totem ce sont des questions très compliquées qui ne peuvent pas se résoudre simplement avec des lois plus dures. Les lois ne résolvent pas tous les problèmes et quand on commence à croire qu'elles vont le faire, en général, on se retrouve avec de pus en plus de lois qui causent de plus en plus de problème. C'est malheureux, mais parfois les criminels restent impunis parce qu'ils ont été assez malins pour ne pas laisser derrière eux de preuves de leurs méfaits. Donc que doit-on faire?

Totem : "A partir de maintenant on dira que l'enfant ayant des notions en matière de sexualité savait ce qu'il faisait en acceptant les propositions de l'adulte supprimant du coup toute accusation de sa part."

Tu dis à partir de maintenant, mais non. Ces lois ne sont pas encore en place et leur action sera-t-elle vraiment ce que tu insinues? Qui le dit? Des gens qui ont m"habitude de tout mélanger? Des juristes sérieux? Il me faut plus que le délire d'intégristes religieux pour parvenir à de telles conclusions. Ce qui ne veut pas dire que je ne m'inquiète pas. Je dis juste que je veux des sources sérieuses avant de remuer ciel et terre contre des lois qui... si ça se trouve... sont au contraire... bien pensées (?) j'avoue qu'à priori, elles me font peur, mais que je n'ai pas pris le temps de les explorer sérieusement.

Totem : "Le prédateur sexuel avant savait qu'il lui fallait gagner la confiance de l'enfant en lui disant que c'est normal et naturel qu'il lui apprenait quelque chose de bon pour lui, mais l'enfant pouvait se rendre compte après coup qu'il avait été abusé, seulement aujourd'hui il n'aura plus besoin de déployer des mensonges afin de gagner sa confiance, il l'aura d'emblée."

Euh là non, à priori, même, l'enfant devrait être informé des dangers par l'éducation, donc au contraire...? Ou bien j'ai rien compris?

Totem : "Avant donc il éduquait sexuellement l'enfant pour en faire son esclave, maintenant il n'aura plus besoin de se donner cette peine, du coup l'enfant ayant eu très tôt des connaissances en matière de sexualité et de droit de disposer de son corps, n'y verra pas un abus de la part de l'adulte mais un apprentissage niveau sexualité."

Euh ben non??? C'est pas parce qu'on explique à un enfant ce qu'est le sexe que forcément il va vouloir qu'un vieux lui bourre le cul? Sérieusement Totem ton raisonnement est complètement absurde! Un enfant au courant de ce qu'est la sexualité, ce n'est pas une nouveauté du monde de demain transformé parles lois folles de l'OMS Totem! Un tas de gamins de 10 ou 11 ans en sait déjà long sur la sexualité ayant déjà maté bien plus de pornos que moi en toute une vie! (C'est pas très difficile...) et pour autant ces gamins ne courent pas après les adultes pour se faire initier! Les gamins n'ont pas du tout envie de faire ces choses avec des adultes, ils sont amoureux le plus souvent de jeunes du même âge qu'eux, et quand c'est pas le cas, ils sont tout de même assez malins pour comprendre qu'il ne peut pas sortir une relation saine d'un couple avec leur prof, leur vieil oncle, ou le collègue de papa... Vraiment j'ai l'impression que tu prends les enfants pour des êtres complètements formatables à merci... Alors que... Ben pas tant que ça figures-toi.

Totem : "De ce fait la pédophilie sera normalisée discrètement."

Encore une conclusion obtenue par la force et sans argument valable.

Totem : "En ce qui concerne les ados majeurs sexuellement le problème sera qu'ils auront encore plus de mal à dénoncer un viol sur leur personne quand on sait déjà que pour une femme c'est déjà bien difficile."

Mais c'est déjà le cas aujourd'hui? En quoi les nouvelles lois vont empirer la chose? J'ai vraiment un sentiment de confusion totale dans ton esprit Totem ... :-O Un peu façon lavage de cerveau où tout est interprété comme une tentative de soumettre les enfants.

Totem : "Bon il existe bien des ados mentent qui pour se venger de quelqu'un mais ça n'est sûrement pas les cas les plus nombreux."

Et bien malheureusement c'est sans doute très courant. Et même si ce n'est pas "les cas les plus nombreux" et bien figures-toi que c'estpas une raison pour envoyer en prison ces innocents-là! Vraiment Totem hein, c'est pas juste une question de pesée du genre : un criminel de plus attrapé vaut bien un innocent de plus en prison"... Non, le devoir de la justice c'est de n'envoyer AUCUN innocent en prison! Juste AUCUN. Sinon ce n'est plus la justice mais une simple force de vengeance aveugle. Donc là aussi ton raisonnement me semble vraiment très... "court", assez typique des sectes chrétiennes fondamentalistes.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Totem » Mer Jan 31, 2018 14:03 pm

bastet a écrit :
Je n'ai peut-être pas tout suivi et tout compris, mais comment peut-on juger de la sexualité légiférée alors que le bébé naît avec cette force vitale, c'est pour cela que l'Adam Kadmon a accepté d'être séparé pour que la création soit.


Il ne s'agit pas de nier l'évidence de la force vitale/sexuelle à la naissance mais de voir ce que certaines décisions peuvent amener.
Quand la sexualité légiférée décide que les cours d'éducation sexuelle aux enfants dès la maternelle est obligatoire et que les parents n'ont pas leur mot à dire eh bien je trouve que c'est de l'abus de pouvoir. (standards de l'OMS en matière d'éducation sexuelle en Europe qu'il serait bon que tout un chacun le lise pour se faire sa propre idée)
Que cela soit fait pour les adolescents j'en conviens mais c'est le côté obligatoire qui est gênant parce que ça sous entend que la nation a tous les droits sur les enfants.

Par ailleurs il est dit ce passage dans ces mêmes standards : (https://www.sante-sexuelle.ch/wp-conten ... OMS_fr.pdf)
Les exigences que la citoyenneté sexuelle pose à l’individu se reflètent au niveau sociétal dans les droits fondamentaux et les droits sexuels. Se prévaloir de ces droits implique le respect et la réalisation permanente du droit à l’égalité entre les sexes et à l’autonomie sexuelle de l’individu, sans contrainte ni exploitation. Cette revendication protège l’individu contre les intrusions de la famille et/ou de la société. Reconnaître les droits sexuels et les prendre en compte est essentiel si nous voulons revendiquer, promouvoir et protéger ces droits également pour d’autres.


Eh bien j'y vois une porte ouverte à plus de dérives en matière de pédophilie qui finira par être revendiqué comme un droit aussi, c'est d'ailleurs comme cela qu'on pourra dire que l'enfant ayant aussi des droits sexuels et une connaissance en la matière était consentant.
Jusqu'ici on disait que l'enfant, qu'il ait des connaissances ou non en matière de sexualité était consentant quand il était abusé ou alors qu'il affabulait ou que ses parents étaient atteints du "syndrome d'aliénation parental ou SAP "c'est ce qui se faisait plus ou moins déjà, on en a eu un exemple tout récemment...sans compter que dans le cas de jeunes enfants, les parents voire les psy. étaient plus ou moins soupçonnés d'avoir conditionné l'enfant dans ses dires.
A partir de maintenant on dira que l'enfant ayant des notions en matière de sexualité savait ce qu'il faisait en acceptant les propositions de l'adulte supprimant du coup toute accusation de sa part.
Le prédateur sexuel avant savait qu'il lui fallait gagner la confiance de l'enfant en lui disant que c'est normal et naturel qu'il lui apprenait quelque chose de bon pour lui, mais l'enfant pouvait se rendre compte après coup qu'il avait été abusé, seulement aujourd'hui il n'aura plus besoin de déployer des mensonges afin de gagner sa confiance, il l'aura d'emblée. Avant donc il éduquait sexuellement l'enfant pour en faire son esclave, maintenant il n'aura plus besoin de se donner cette peine, du coup l'enfant ayant eu très tôt des connaissances en matière de sexualité et de droit de disposer de son corps, n'y verra pas un abus de la part de l'adulte mais un apprentissage niveau sexualité. De ce fait la pédophilie sera normalisée discrètement.
En ce qui concerne les ados majeurs sexuellement le problème sera qu'ils auront encore plus de mal à dénoncer un viol sur leur personne quand on sait déjà que pour une femme c'est déjà bien difficile. Bon il existe bien des ados mentent qui pour se venger de quelqu'un mais ça n'est sûrement pas les cas les plus nombreux.

Voilà quelques unes de mes opinions sur ce sujet. Maintenant chacun voit midi à sa porte.....;-)
Comme le ministère fait bien les choses, un petit complément a été prévu pour l'éducation sexuelle des enfants :
http://www.onsexprime.fr/Pages-satellit ... ommes-nous

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par bastet » Mar Jan 30, 2018 23:32 pm

Et une fois de plus on oublie l'essentiel pour polémiquer.
Même si je suis très silencieuse, je lis quand même parfois.
Personne n'a tout à fait raison, ni tout à fait tort. Mais ce que j'aime c'est l'authenticité et j'en ai marre des liens divers et variés pour structurer notre réflexion personnelle et notre parole.

Je n'ai peut-être pas tout suivi et tout compris, mais comment peut-on juger de la sexualité légiférée alors que le bébé naît avec cette force vitale, c'est pour cela que l'Adam Kadmon a accepté d'être séparé pour que la création soit.
Mon propos n'ôte rien à la condamnation sévère des adultes pervers, psychopathes et/ou mafieux (je serai toujours en première ligne), mais qu'on dise qu'un enfant n'a aucune pulsion sexuelle c'est ignorer le processus ou faire preuve d'oubli de sa propre enfance.

Bon, j'en profite pour vous embrasser toutes et tous, et que la paix règne dans votre coeur et dans votre esprit.

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Huli » Lun Jan 29, 2018 20:07 pm

J’avais envie de mettre ça pour ramener un peu de mesure dans le discours :
https://youtu.be/wu9FzXvn3Jo

Et en fait c’est bien pire que dans mon souvenir, alors je n’en fais rien. ^^

Re: Théorie des genres : entre amalgames à son propos et fondamentalisme religieux nauséabond

Message par Jagannath » Lun Jan 29, 2018 18:14 pm

Y'a pas de mal Val, moi aussi ça me hérisse les gens qui ont les mêmes défauts que moi, pas besoin de t'excuser :)

Haut