Un régime "spirituel" ?

On aborde les sujets personnels autour de la magie. C'est ici qu'on parle de ses expériences personnelles, qu'on demande des conseils.

Modérateur : Totem

Avatar de l’utilisateur
Lune
Messages : 384
Enregistré le : Mer Jan 18, 2012 2:05 am

Un régime "spirituel" ?

Messagepar Lune » Lun Aoû 13, 2012 18:14 pm

J'ai choisi depuis samedi, de ne plus me faire de souci pour le message le mettant sur le compte de la nervosité et ai même décidé de ne plus y penser (les mots entendus m'avaient fait prendre la décision de rester dans mon coin).

Par contre, je ne veux plus avoir à imaginer les choses et ai entamé depuis samedi un régime (pas de viande et d'alcool) pour me recentrer à nouveau...
Modifié en dernier par Lune le Ven Aoû 24, 2012 12:34 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Zora*
Messages : 799
Enregistré le : Dim Nov 01, 2009 11:42 am
Contact :

Messagepar Zora* » Lun Aoû 13, 2012 18:56 pm

Bon ! ok ! Et ton régime sans un vrai suivi par un nutritionniste, va te coller droit aux urgences ! Sauf si il a une durée de 2 jours !
Parles-en à un pro avant !

Avatar de l’utilisateur
Lune
Messages : 384
Enregistré le : Mer Jan 18, 2012 2:05 am

Messagepar Lune » Lun Aoû 13, 2012 19:37 pm

Zora* a écrit :Bon ! ok ! Et ton régime sans un vrai suivi par un nutritionniste, va te coller droit aux urgences ! Sauf si il a une durée de 2 jours !
Parles-en à un pro avant !


J'ai appelé une diététicienne ce matin. Et la mauvaise surprise c'est qu'elle me dit de contacter un psy, étant donné que ça a rapport au mental... Mais en attendant, je devrai prendre du jambon, du pain, de l'eau pour compenser puis si c'est nécessaire on entame le régime à proprement parler. (La connaissant, elle va trouver que je ne suis pas suffisamment sexy et me mettra au régime, je la connais donc je me vois déjà au régime et sans viande ni alcool vu qu'elle est flexible - Sourire)

Lune.
Modifié en dernier par Lune le Ven Aoû 24, 2012 12:33 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Lun Aoû 13, 2012 20:05 pm

Je ne vois pas en quoi arrêter la viande et l'alcool peut envoyer droit aux urgence, c'est n'importe quoi! A part bien entendu pour un alcoolique très accoutumé qui peut en effet mourir du sevrage... Mais Lune n'est pas alcoolique.
Le conseil en général est de ne pas arrêter un aliment brusquement, mais progressivement. Enfin dans le cas de la viande, je peine à croire que cela puisse faire du mal d'arrêter, sauf on se nourrissait que de ça ou qu'on est psychologiquement trop attaché (ne pas se faire violence outre mesure brusquement) enfin de toutes façons je recommande de suivre le conseil de n'arrêter que progressivement, par acquit de conscience.

En général quand on arrête la viande et l'alcool, la santé s'améliore.
Modifié en dernier par Jagannath le Lun Aoû 13, 2012 20:10 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Valentin
Messages : 1833
Enregistré le : Lun Jan 21, 2008 17:26 pm

Messagepar Valentin » Lun Aoû 13, 2012 20:08 pm

Je pense que ce que Zora voulait dire c'est qu'il ne faut pas entamer un régime sur un coup de tête sans savoir comment se nourrir.

Suffit pas de se dire d'arrêter de manger de la viande et de manger que des légumes, il faut les choisir pour ce qu'ils apportent et savoir les cuisiner pour qu'ils procurent tout ce dont on a besoin.

Ça peut être dangereux si on sait pas ce qu'on fait.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Lun Aoû 13, 2012 20:15 pm

Oui Valentin, vous avez raison, mais le besoin d'être coaché par un diététicien? La menace des urgences? C'est un peu extrême! Une personne qui arrête complètement viande et poissons doit faire attention à deux choses en priorité :
- Le fer
- Les protéines
Les protéines sont faciles à trouver dans l'association des légumineuses et des céréales (une assiette de mélange riz+lentilles par exemple apportera bien assez de protéines). Le fer est plus problématique car celui qui est contenu dans les végétaux est moins assimilable, il faut diversifier les sources.
Ceci dit ce sont des précautions à surveiller. Des millions de personnes sont végétariens strictes ou lacto-végétariens depuis leur enfance et n'ont jamais manqué ni de protéines ni de fer sans pour autant faire une fixation là-dessus (mais nous avons une autre histoire, une autre culture et nous devons faire attention).

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Lun Aoû 13, 2012 20:21 pm

Bertrand, tu connais les aliments, les plats, pour ne pas manquer de fer et de protéine ?
J'aimerais vraiment devenir végétarien, et là je me sens prêt.
Oui triste pour le sevrage, mais c'était son heure. Il était alcoolique depuis plus de 20 ans...
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Lun Aoû 13, 2012 20:59 pm

Pour le fer, l'ortie arrive en tête, bien devant les abats de viande qui sont pourtant très riches. Mais on en trouve pas dans les commerces.
Elle est suivie par certains oléagineux (que j'adore) comme les graines de sésame, les graines de tournesol, les pistaches. Les lentilles sont aussi très riches en fer.

Moi qui suis omnivore, je peux vous dire que plusieurs jours au régime végétarien ou végétalien ne provoquent aucune carence, si c'est équilibré et cuisiné gentiment. De plus ça élimine les toxines. Je continuerai à manger de la viande de temps à autre comme du poisson et des coquillages, mais je suis une gourmande.

Pour les amateurs, je peux leur donner des recettes maison. Par exemple, la fameuse soupe au pistou est un condensé de bonheur et d'équilibre. On peut ne pas mettre les trois fromages pour les purs végétaliens, mais cela reste quand même très bon.

Avatar de l’utilisateur
nanael
Messages : 141
Enregistré le : Sam Aoû 04, 2012 10:42 am
Magie pratiquée : Divination

Messagepar nanael » Lun Aoû 13, 2012 21:43 pm

..
Modifié en dernier par nanael le Sam Fév 23, 2013 13:31 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Lun Aoû 13, 2012 21:47 pm

Pourtant partout dans le monde des sociétés entières vivent sans viande et au contraire il me semble qu'ils ont une bonne santé. :)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Lun Aoû 13, 2012 21:47 pm

Fer : il peut y en avoir énormément dans les végétaux, mais il est difficilement assimilable, il est absorbé apparemment plus facilement si on consomme plus de vitamine C. Il semble que l'arme ultime pour être vraiment sûr, c'est la spiruline dissoute dans un verre de citron (vitamine C dans le citron). A vrai dire beaucoup de personnes n'auront pas de problème, et il est même possible que le risque de carence ne fer ne soit pas supérieur en fin de compte chez les végétariens (opinion défendue en tout cas par certains nutritionnistes qui affirment que parce qu'il y a plus de vitamine C dans ce régime, le fer est mieux assimilé par les végétariens en moyenne) en particulier chez les garçons la carence en fer est rare, y compris chez les végétariens stricts, mais à titre préventif, à cause des dangers de la carence en fer, je suppose qu'il est prudent de recommander cette précaution. En quel cas il faut acheter de la bonne spiruline (couteuse) sans ça c'est beuhrk à cause de la vase qui finit dedans.

Protéines : il y en a énormément dans les légumineuses (lentilles, poids secs etc.) et un peu moins mais beaucoup aussi dans les céréales (riz, blé, maïs...) en fait il y a bien plus de protéines dans une assiette de lentilles que dans le même volume de viande, mais à cause d'équilibres complexes entre les différentes sortes de protéines, il peut se trouver que certaines continuent de manquer, alors il faut mélanger les deux dans un même repas pour être sûr d'absorber une dose massive de protéines.
Par exemple :
- haricots rouges + pain.
- lentilles + riz (avec les lentilles roses on peut les cuire ensembles car le temps est le même, le riz doit être complet si possible)
- tortillas de maïs avec houmous de poids chiches
etc.
Une légumineuse est réputée avoir un très bon équilibre de protéines en bonne quantité y compris toute seule : le quinoa.
Bref en pensant à ces combinaisons gagnantes régulièrement (sans faire de fixation à moins d'être un sportif de haut niveau qui a besoin de protéines massives) on a largement assez, peut-être même plus que dans les régimes carnés.

Si vraiment on a supprimé viande, poisson, oeuf, lait, fromage, il commence à se multiplier des risques de carences (minéraux, vitamine D, vitamine B12...) et à ce moment là, il faut une surveillance accrue, un contrôle diététicien me semble à envisager à moins d'être soi-même très au fait des implications pour la santé. Il est à noter que très rares sont les cultures traditionnelles qui recommandent un régime strictement végétarien, en général, on boit au moins du lait, si on ne boit pas de lait, on mange des poissons (quant aux oeufs, au moins dans le cas d'un régime spirituel, ils me semblent au moins aussi contre-indiqués que la viande sinon plus).

Nanael, dans mon cas le régime végétarien n'a pas pour but la longévité, mais je me permets de remarquer que l'affirmation comme quoi les végétariens vivent moins longtemps est simplement imaginaire à mon avis, en tout cas une simple recherche sur google indique diverses recherches qui concordent à indiquer une espérance de vie plus longue (c'est peut-être du à un meilleur style de vie et à une alimentation plus soignée eu-delà du problème de la viande, il n'est pas démontré que le fait de supprimer la viande soit en soi favorable, mais au moins ce n'est pas négatif) et une diminution très notable de l'exposition aux deux plus grandes causes de mortalité : certains cancers et toutes les maladies cardio-vasculaires. De toutes façons il est évident que rien de vital ne se trouve dans la viande qui soit absent des végétaux puisque de très nombreuses personnes vivent en bonne santé avec un régime végétarien. Dans nos pays, nous ignorons combien ils sont nombreux en orient, il faut dire que dans nos pays, le lobby de la viande est extrêmement riche et puissant et n'a pas très envie qu'on sache qu'on peut manger moins cher et vivre plus longtemps avec les légumes tout en diminuant la pression alimentaire qui cause à l'échelle mondiale déforestation, pollution et famines à cause des cultures bien plus vastes nécessaires aux régimes carnés :-/

Avatar de l’utilisateur
Lune
Messages : 384
Enregistré le : Mer Jan 18, 2012 2:05 am

Messagepar Lune » Mar Aoû 14, 2012 3:03 am

J'ai pensé samedi dernier à un régime aux fruits de mer - maïs - blé - banane plantain et salade verte (j'adore). Éliminer radicalement pour un temps viande et alcool (vin - cidre - bière) était peut-être une décision exagérée... Ce matin j'ai contacté cette spécialiste pour me conforter dans ma décision... De plus, je ne sais pas pourquoi j'associe alimentation et santé spirituelle, mais c'est dans ma tête comme une vérité...

Mais en toute sincérité, je ne me rendrai pas chez le psy (j'en ai malheureusement une mauvaise perception...). Demain je passe pour une consultation chez le généraliste pour obtenir la recommandation d'un régime, mais ce dernier pense que je devrai acheter une liste de combinaison de repas journaliers sur une semaine et produits à utiliser étant donné que je ne suis apparemment pas malade...
Modifié en dernier par Lune le Ven Aoû 24, 2012 12:35 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2303
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Mar Aoû 14, 2012 3:16 am

Lune:"De plus je ne sais pas pourquoi j'associe alimentation et santé spirituelle, mais c'est dans ma tête comme une vérité... "

Pour moi, c'est un lien très fort. Après avoir arrêté l'alcool, le café, la viande, le poisson et les œufs. Je me sens d'attaque pour éviter le sucre. Je vais y aller graduellement. Bon, peut-être que je vais en garder un petit peu occasionnellement pour le plaisirs de ma papilles gustatives, mais pas plus. Ensuite ça sera le Bio, surtout pour les produits laitiers. Mais, c'est tellement cher!!

Avatar de l’utilisateur
Proxydore des Rivières
Animateur
Messages : 284
Enregistré le : Sam Juil 14, 2012 20:57 pm

Messagepar Proxydore des Rivières » Mer Aoû 15, 2012 9:22 am

Je suis végétalien (aucun produits provenant d'animaux, même pas le miel) depuis deux mois sans avoir consulté aucun diététicien. Je l'ai fait du jour au lendemain, comme ça. Je fais des randonnées, de la boxe, je me porte très bien !

Par contre je suis plus fatigué qu'avant. Mais un jour, je me suis senti fébrile et complètement lié à la nature, je sentais le vent en moi, c'était magique !

Témoignage du champion du monde de boxe Timothy Bradley, 29 victoires 0 défaites (dont la dernière contre Manny Pacquiao svp !) :

“The reason I love it so much is that I feel connected to the world,” Bradley tells the Wall Street Journal. “My thoughts are clearer, crisp. I am sharp. Everything is working perfectly—I feel clean. It’s a weird feeling, man. It’s just a weird feeling.”

"La raison pour laquelle j'adore tellement ça c'est parce que je me sens connecté au monde. Mes pensées sont claires, vives. Je suis affuté. Tout marche à la perfection - je me sens propre. C'est un sentiment bizarre, mec. Vraiment un sentiment bizarre."

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Aoû 15, 2012 11:19 am

Merci pour vos témoignages je vais me faire un petit classeur vert.
Pourquoi les oeufs sont-ils déconseillés pour certains régimes spirituels ?
Proxydore, au niveau de la fatigue, tu as peut-être une légère carence en quelque chose ? Je me demandais aussi : est-ce que tu as tenté le végétarisme et senti une différence avec le végétalisme ?

Bon je commence le régime végétarien, tout est bon à prendre pour s'entraîner à la vigilance.
Modifié en dernier par Odin le Jeu Aoû 16, 2012 18:04 pm, modifié 1 fois.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Aoû 15, 2012 17:10 pm

Odin : "est-ce que tu as tenté le végétarisme et senti une différence avec le végétalisme ?"

Il n'y a pas de différence de définition, strictement un végétarien ne mange que des aliments issus de végétaux ce qui exclue d'office poisson, œufs, laits et fromages... Apparemment il a fallu inventer un autre mot parce que le premier était utilisé abusivement (?) beaucoup de gens en effet disent qu'ils sont végétariens si ils mangent du poisson et des oeufs mais pas de viande, enfin, en bon français, c'est ne semble pas tenir la route l'étymologie étant assez claire il me semble (?).

Odin : "Pourquoi les oeufs sont-ils déconseillés pour certains régimes spirituels ?"

Comme les viandes ils nourrissent la qualité tamasique (identification à la matière, ignorance, densité) qui est la pire pour faire l'expérience de la paix.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Aoû 15, 2012 17:40 pm

Lol c'est vrai niveau définition c'est pas bête, mais je me vois pas ne plus boire de lait (quoi que je n'en bois jamais, mais bon ça peut arriver), et ne pas manger d'oeufs. C'est surtout par compassion pour les animaux que je fais ça. Pourquoi les oeufs nourrissent-ils la qualité tamasique ?
Modifié en dernier par Odin le Jeu Aoû 16, 2012 17:50 pm, modifié 1 fois.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Aoû 15, 2012 17:55 pm

Odin : "Pourquoi les oeufs nourrissent-ils la qualité tamasique ?"

Pourquoi l'alcool rend-il ivre? Je sais pas mais c'est une réalité constatée par les sages et confirmée par tous ceux qui ont la vision intérieure depuis la nuit des temps que s'abstenir de la viande et des oeufs strictement est un immense bienfait pour la recherche spirituelle. Certains ont trouvé des liens entre la médecine et ces affirmations, mais il est absurde de réduire les bienfaits de ces régimes à un aspect médical, les éléments subtils sont au-delà. Pour l'aspect purement médical apparemment, les viandes augmentent fortement l'acidité du corps ce qui offre un terrain favorable à toutes les maladies infectieuses qui prolifèrent sur un tel terrain (l'acidité contenue dans les légumes ne semble pas un problème car elle est rejetée, l'acidité des viandes étant constitués d'acides gras, elle est intégrée dans les cellules) sans compter les radicaux libres, la destruction des os... enfin c'est ce que j'en ai retenu à vue de nez, ce n'est pas vraiment ma préoccupation donc je n'en sais pas grand chose et ça n'a pas valeur de référence! Dans la voie que j'ai suivie, supprimer les oeufs et la viande était juste une évidence parce que c'est les pratiques de base en Orient, avant même de chercher plus loin, pratiquement tout l'orient spirituel s'entend à 100% sur ce thème et considère comme bien absurde de se priver des immenses mérites de cette alimentation. Or les oeufs font clairement partie des aliments à supprimer strictement. En plus au début c'était par compassion pour les animaux seulement, sauf que je me suis aperçu des bienfaits de ce régime et il m'a semblé évident que ce serait vraiment du gâchis de ne pas profiter de ses bienfaits dans leur intégralité, tu sais, avec le temps, on finit par reconnaître que les paroles des sages et leurs recommandations sont *réellement* extrêmement bénéfiques. Même le mot "bénéfique" est très en-dessous de la réalité : rien n'a autant de valeur que de suivre leurs instructions avec soin. L'inconfort causé est quantité négligeable comparé au bénéfice sublime. Mais bon à quoi bon dire ça? Personne ne le croit, vous passez juste pour un superstitieux même si vous avez vu de vos yeux des miracles invraisemblables :( Personne ne peut transmettre cette expérience en papotant, je peux juste dire que rien dans la vie ne vaut le suivi rigoureux des instructions des sages, que rien ne peut être comparé aux bienfaits de ce type d'engagement, que c'est bien au-delà de tout ce qu'on peut même concevoir.
Modifié en dernier par Jagannath le Mer Aoû 15, 2012 18:03 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
nanael
Messages : 141
Enregistré le : Sam Aoû 04, 2012 10:42 am
Magie pratiquée : Divination

Messagepar nanael » Mer Aoû 15, 2012 18:18 pm

..
Modifié en dernier par nanael le Sam Fév 23, 2013 13:29 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Aoû 15, 2012 19:02 pm

Nanael : "Désolé Bertrand de m'accrocher à l'idée que la viande apporte des éléments essentiels mais quand je regarde les résultats d'analyses de végétariens ( sans compléments en petites pilules ^^) et d'omnivores les valeurs ne mentent pas! les constantes vitales des omnivores sont meilleures."

Mais quel intérêt si ces constantes en questions ne permettent pas aux mangeurs de viande d'être en meilleure santé? Si ce que tu dis est exact, cela montre seulement que ces produits sont bien moins indispensables qu'on pense en tout cas pas dans les proportions où on le pense, à moins que ce ne soit pour compenser d'autres déséquilibres causés par le remède lui-même!
Je n'ai pas les compétences en médecine/biologie pour aller discuter de ton métier, mais il y a un exemple criant de l'impasse de notre approche unilatérale de la santé par les statistiques des analyses corporelles (je ne nie pas leur utilité, je dénonce l'impasse de les hisser au statu de référence unique et indiscutable) :
Des millions de gens souffrent d'ostéoporose, on a découvert que leurs os manquent de calcium et depuis on les encourage à manger des produits laitier en quantité, ce qui ne les guérit pas malgré des apports en calcium considérables. A l'opposé, il est des pays où personne ne mange de produit laitiers ni de viande. Les apports en calcium sont extrêmement faibles... Et l'ostéoporose n'existe pas dans ces pays là. Pourquoi? Le calcium des os est détruit par l'acidité du corps, acidité qui est causée par les viandes et surtout... les produits laitiers eux-mêmes! Bon le calcium est certainement indispensable, mais on voit bien ici que certaines alimentations ne nécessitent qu'une infime quantité... Quand d'autres auront beau en accumuler, ça ne suffira sans doute jamais (ça finira même sans doute par causer d'autres dysfonctionnements avant...)

Bref que les viandes contiennent plus de certaines substances c'est évident, que ces substances soient utiles, c'est très recevable, mais comment que tu t'y prennes, la conclusion "donc les végétariens vivent moins longtemps" est de fait fausse, les statistiques apparemment le prouvent. Je ne sais pas que te dire, mais dans ce cas l'attitude scientifique ne consiste pas à dire que le dogme a raison mais à ajuster le modèle non? Tu sais, ces histoires d'analyse permettent de trouver des maladies à des gens en bonne santé. Je veux dire, vous allez bien, un jour vous passez à la médecine du travail, le lendemain on vous diagnostique une excès de ceci ou cela qui nécessite un traitement.
J'admets que cela permet à certaines personnes d'éviter des maladies et que c'est un bienfait. D'un autre côté cela permet aussi de prescrire à des gens en bonne santé des médicaments coûteux qu'ils n'auraient jamais acheté sans cela. Dès qu'une chose rapporte gros à des personnes puissantes, il faut aussi s'attendre à ce qu'elles ne désirent pas de remise en question du système et qu'elles utilisent toute leur influence pour s'en assurer.

La question n'est pas ici de critiquer un système qui sauve certainement encore de nombreuses vies, c'est de faire preuve de bon sens : celui qui connait l'âme humaine et sa propension à la vénalité et à la recherche du pouvoir (financier ou autre) sait très bien que toutes les bonnes inventions finiront perverties entre les mains de ceux qui peuvent en tirer profit en utilisant la corruption pour obtenir gain de cause. Cela a toujours été le cas historiquement dans les sociétés depuis la nuit des temps, quels naïfs imaginent qu'aujourd'hui les riches avides ne font plus comme ils ont toujours fait? Hélas! Les rares à s'en soucier finissent par rejeter la médecine en bloc, ce qui revient à jeter le bébé avec l'eau du bain. Ici on a le choix entre être complice du détournement d'un avion par des criminels, ou d'être complice de son crash par rébellion irréfléchie :( Ne peut-on pas essayer d'éviter à la fois l'un et l'autre de ces deux pièges hideux? Respecter la médecine pour ses grands bienfaits et échapper à accepter en perdant tout esprit critique le dogme autoproclamé d'une feuille de statistiques et de nombreuses théories qui ne sont pas plus scientifiques que celles des détracteurs?

Mais bon je demande juste qu'on garde l'esprit critique devant un dogme rabâché, après quoi, pour le végétarisme, je n'en sais rien, j'ignorais même que les végétariens vivent apparemment plus vieux et en meilleure santé avant d'aller faire une recherche sur internet suite à ton intervention. Dans mon cas le choix n'est pas un choix de santé et je n'en sais pas plus pour ce qui concerne la santé!
Modifié en dernier par Jagannath le Mer Aoû 15, 2012 19:42 pm, modifié 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Mer Aoû 15, 2012 19:25 pm

Dans ce qui est dit par les uns et par les autres, j'y vois des choses de bon sens et aussi des a priori. Tout le monde a un peu tort et personne n'a totalement raison, comme d'habitude, normal.
Le piège à éviter est l'intolérance qui commence toujours par penser que son point de vue est le meilleur et que les autres se trompent.

Une réflexion sur l'alimentation ne peut pas se faire, à mon avis, sur un seul registre. D'abord il faut sortir de son schéma culturel et sociétal pour s'ouvrir aux très nombreux autre schémas de par le monde et à travers les âges. Dans notre façon de penser, je vois une sorte d'obscurantisme et aussi quelques réactions d'enfants gâtés par notre société de consommation où tout est offert à profusion (même si parfois c'est de la m....), ce qui supprime toute imagination et investigation nouvelle sur l'alimentation.

Ensuite, il faut avoir conscience que l'être humain est profondément adaptable (comme toutes les formes de vie) et que les richesses offertes par notre Mère Nature sont tellement nombreuses qu'elles sont pratiquement incalculables. De plus, l'usine qui est notre corps est un véritable laboratoire alchimique et l'Alchimiste est Grand.

Je crois sincèrement qu'aucune pratique alimentaire spirituelle soit préjudiciable, tout autant qu'elle est menée avec lucidité et connaissance des besoins fondamentaux, et non pas par fantaisie ou sottise. De toutes façons, si ce n'est pas le cas, le retour de boomerang ne tardera pas.

Avatar de l’utilisateur
nanael
Messages : 141
Enregistré le : Sam Aoû 04, 2012 10:42 am
Magie pratiquée : Divination

Messagepar nanael » Mer Aoû 15, 2012 19:41 pm

..
Modifié en dernier par nanael le Sam Fév 23, 2013 13:30 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Aoû 15, 2012 19:48 pm

Nanael : "A mon souvenir 90g est suffisant."

Suffisant pour? Pour que la papier dise que vous êtes en bonne santé alors que ceux qui n'en mangent pas du tout le sont aussi même si le papier dit le contraire? Dans ce cas c'est le papier qui doit aussi être relativisé (pas rejeté, mais mieux étudié).

Nanael : "Et encore la cuisson rentre en compte aussi... car ça ne sert à rien de manger de la viande si on brûle les éléments indispensable..."

C'est évident, il faut faire très attention avec les arguments statistiques. Par exemple on a eu longtemps des statistiques troublantes comme quoi les personnes qui boivent du bon vin vivent mieux et en meilleure santé, même si elles en boivent un peu plus que de raison. Sauf que... les gens riches vivent plus longtemps (ils se soignent mieux) et les gens qui boivent du bon vin sont généralement des gens riches. Finalement, on n'en sait rien, les corrélations sont bien trop nombreuses pour déduire des dogmes fiables, et hélas, les hommes adorent les dogmes sûrs et certains. C'est pourquoi je me refuse à défendre le dogme d'une meilleure santé par le végétarisme que certains défendent, je me contente de dire que ce n'est pas mon domaine - enfin je demande un peu de réciprocité :)


Je crois moi simplement que quand on embrasse une voie particulière et qu'un régime est proposé, c'est d'un immense bénéfice, très au-delà de ce que le pèlerin imagine, de s'y astreindre en suivant les instructions des maîtres. C'est de ce genre de façon que le coeur de l'initiation se transmet, et c'est urgent dans un contexte où tout le monde confond le bagage intellectuel avec l'initiation elle-même. Le bénéfice de chaque petit pas pour s'ouvrir à la vraie transmission est bien plus grand que ce que l'imagination peut se figurer et celui du régime est considéré à mon avis à juste titre comme crucial, et ce dans de très nombreuses voies initiatiques, mystiques ou traditionnelles de par le monde.
Modifié en dernier par Jagannath le Mer Aoû 15, 2012 20:15 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2303
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Jeu Aoû 16, 2012 0:52 am

Bertrand, tu dis que les produits laitiers ne sont pas Sattvique?

Pourtant lorsque je m'informe sur le sujet, c'est belle et bien Sattvique!
Par contre, je crois que ce serait peut-être le lait industriel qui ne serait pas Sattvique à cause de la souffrance des animaux à toujours fournir du lait et en plus des produits chimiques qui leurs administre.

En plus, je lu qu'Amma aurait dit qu'elle adorait le fromage. Mais, ce dernier est considéré comme Sattvique ou Rajasiques suivant les différents sites. Certains disent qu'il ne faut donc pas en abuser et d'autre disant qu'il est bon d'en manger.

D’autre part, dans la science, ils ont découvert que le fromage parmi d'autres aliments serait dépressif.

Pour conclure, oui je m'informe, mais j'écoute surtout mon Coeur et les signes de la Vie.

Je ne suis pas très sûr pour le fromage. Quel serait la référence dans le domaine de la nourriture Sattvique?

Fini le casse-tête!! Je vais me mettre à ne plus manger du tout comme plusieurs font!

Comme quoi, la Conscience est bien plus grande que la limitation matérielle de l’estomac.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Ven Aoû 17, 2012 6:42 am

Alex : "Bertrand, tu dis que les produits laitiers ne sont pas Sattvique?"

Bien sûr qu'ils sont sattviques. Est-ce que tu ne confonds pas avec les oeufs dont j'ai parlé plus haut? Les oeufs ne sont pas des produits laitiers :P

Alex : "En plus, je lu qu'Amma aurait dit qu'elle adorait le fromage."

Faut complètement arrêter d'extraire les paroles comme ça de leur contexte avec les "quelqu'un a dit que quelqu'un avait entendu". Bien sûr qu'Elle aime le fromage la mère divine. Peut-on être une Mère divine et ne pas aimer le produit de l'amour des vaches?

Alex : "Mais, ce dernier est considéré comme Sattvique ou Rajasiques suivant les différents sites. Certains disent qu'il ne faut donc pas en abuser et d'autre disant qu'il est bon d'en manger."

Le lait est sattvique, la fermentation est légèrement rajasique si les ferments sont frais actifs et vivants (sans aucune pourriture), et la pourriture est tamasique ainsi que le rance (l'oxydation) et les ferments en fin de vie qui peuplent les vieux fromages. Essentiellement le fromage est surtout sattvique s'il est frais et devient très tamasique s'il est trop fait ou rance. Celui qui suit un régime sattvique doit préférer les fromages assez frais, mais quoi qu'il en soit, les mérites conférés selon les traditions orientales aux végétariens ne sont pas remis en cause par la consommation de fromage même bien faits. Consommer du fromage trop fait est bel et bien tamasique, mais ce n'est pas une rupture du régime sans viande.

Alex : "D’autre part, dans la science, ils ont découvert que le fromage parmi d'autres aliments serait dépressif."

Les chercheurs découvrent des choses et leur contraire chaque jour. Une "découverte scientifique" est inséparable de son contexte, du protocole d'expérience etc. Le problème est que les chercheurs préfèrent dire "je sais" que de rester humbles. Ceci dit si les gens transforment n'importe quelle affirmation en dogme (on voit comment la science est devenue une sorte de religion obscurantiste pour le peuple à ce genre de réactions du grand public ou des journalistes) c'est pas non plus la faute des chercheurs eux-mêmes. en tous cas moi je connais des tas d'amateurs de fromages qui n'ont strictement aucun des symptômes de la dépression malgré une consommation soutenue.

Alex : "Fini le casse-tête!! Je vais me mettre à ne plus manger du tout comme plusieurs font!"

Alex, le témoignage des personnes qui cessent complètement de s'alimenter avec la nourriture physique est sans doute édifiant, mais il y en a de deux sortes :
- Les menteurs, toujours avides de réputation. J'ai beau te le répéter à chaque fois, il semble que tu prennes les vidéos youtube pour des références bien plus crédibles qu'elles ne le sont vraiment, et tu continues de baser ta réflexion sur ce genre de documents sans valeur alors que tu as à disposition une source pure... Que puis-je dire? Quoi que je dises, tu t'entêtes avec youtube et tu nourris ton mental et ta recherche de diverses sottises (avec au milieu des bonnes choses mais comment les reconnaître?) Je vais me répéter mais tu es seul responsable de comment tu nourris ton mental, tu ne pourras accuser personne d'autre si cette nourriture est mauvaise car personne ne voudra accepter cette responsabilité, ni les auteurs des video youtube, ni personne.
- Les authentiques, mais ceux-là ont appris à absorber la nourriture sous forme subtile directement de Dieu. Cet apprentissage nécessite une grande avancée spirituelle. Les maîtres n'enseignent jamais aux pèlerins de cesser de s'alimenter, en général ils l'interdisent même strictement, car il faut soigner sa santé pour mener à bien la quête spirituelle.

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2303
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Ven Aoû 17, 2012 20:00 pm

Bertrand: "Bien sûr qu'ils sont sattviques. Est-ce que tu ne confonds pas avec les oeufs dont j'ai parlé plus haut? Les oeufs ne sont pas des produits laitiers :P "

Non non, je ne confonds pas. J'ai surement mal lu. :)

Je me suis peut-être basé sur cette citation:

Le calcium des os est détruit par l'acidité du corps, acidité qui est causée par les viandes et surtout... les produits laitiers eux-mêmes!


Pour ce qui est du fromage, c'est quasiment une passion, je les adore! Surtout ceux qui puent! Des fois, je ressens un malaise pour certains d'entre eux lorsque je les mange. C'est pour cela que je me questionne à leur propos. Mais, c'est vrai que des fois j'abuse. :| Mais, je ne crois pas qu'un malheureux fromage à lui seul ferait basculer la balance spirituelle dans le mauvais sens. Je vais tout de même prendre en considération ce que tu viens de dire.

Valentin, pour revenir à ce que tu disais, oui je me casse un peu la tête, mais pas plus qu'il le faut. Même que je laisse aller la providence pour qu'elle m'inculque par elle-même ces choses et je sens le changement en moi et c'est un bonheur que de faire ce régime spirituel. Le cassage de tête est plutôt attribué à l'ego. Et là je trouve que c'est important de le déraciner et de le faire taire pour quelque chose qui me fait un grand bien spirituel. Par exemple, cela a pris quelques reprises pour arrêter le café que j'adorais, même si je ressentais un profond malaise spirituel. Même si le café me procurait une agitation mental, des pensés sombres et un renforcissent de l'ego, la tentation et le plaisir des sens dépassait ces effets obscurs. Avec le temps, j'ai eu un ras-le-bol de ces effets et j'ai réussis par tout arrêter. Il y avait aussi ce sentiment que j'avais "besoin" du café pour rester vigilent. Ce qui est totalement faux.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Ven Aoû 17, 2012 21:52 pm

Les limites, l'abus, le plaisir, c'est à nous de fixer les limites, sans tomber dans une espèce de morale mortifiante, sinon le voyage sera bien fade et les bénéfices nuls.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Ven Aoû 17, 2012 22:55 pm

Alex : "Non non, je ne confonds pas."

Ne te fâche pas Alex, je trouvais la plaisanterie trop tentante et je ne rate que rarement une occasion de plaisanter d'un cousin québecois. Ce qui est un juste retour des choses...

Alex : "Pour ce qui est du fromage, c'est quasiment une passion, je les adore! Surtout ceux qui puent! Des fois, je ressens un malaise pour certains d'entre eux lorsque je les mange. C'est pour cela que je me questionne à leur propos. Mais, c'est vrai que des fois j'abuse. :| Mais, je ne crois pas qu'un malheureux fromage à lui seul ferait basculer la balance spirituelle dans le mauvais sens. Je vais tout de même prendre en considération ce que tu viens de dire."

Il faut prendre extrêmement au sérieux le bénéfice que peut apporter le suivi d'un régime sattvique strict, je sais parfaitement ce qu'on pense au début de ce genre de choses, qu'on assimile plutôt à des superstitions. Mais ce sont les instructions quasi unanimes des sages de tout l'orient, vraiment ce n'est pas pour rien, vraiment, il n'y a aucun mot pour dire quel bénéfice immense il y a à suivre les instructions des sages avec soin et foi inconditionnelle. Ceux qui se croient trop intelligents ou trop avancés pour bénéficier de ce genre de régime sont ceux qui ont le besoin le plus urgent de les suivre.
Ceci dit, ce régime est issu d'une autre culture, il faut essayer de le suivre de son mieux sans faire preuve de fanatisme, ce n'est pas le plus facile, en gros nous devons accepter des modifications dues à nos modes de consommation. L'essentiel ici est d'essayer de tout coeur de suivre les instructions des maîtres dans leur pur esprit et sans laisser le mental être l'obstacle (avec ses arguments bidonnés pour justifier de courir sans cesse après les plaisirs des sens) mais sans faire preuve de rigidité ni de fanatisme. Ce n'est pas simple, le pèlerin occidental qui essaye de suivre un tel régime se retrouve face à de nombreuses difficultés et aussi des situations embarrassantes. Il doit ménager la détermination à ce que le mental soit contrôlé et en même temps une grande souplesse, une capacité d'adaptation très large. C'est aussi accessoirement l'occasion d'apprendre cette subtile alchimie qui fait cohabiter souplesse et détermination.

Odin : "sans tomber dans une espèce de morale mortifiante, sinon le voyage sera bien fade et les bénéfices nuls."

Je pense comprendre ce que tu veux dire, mais pour éviter toute confusion, quelques précautions sont à prendre :

La plupart des personnes qui disent que les austérités strictes rendent le voyage fade et que leurs bénéfices sont nuls sont celles qui n'ont jamais essayé les austérités (souvent par manque de courage). Si elles avaient essayé, elles ne diraient pas que le bénéfice est nul ni que le voyage est fade car elles découvriraient de grands mystères sur le fonctionnement du plaisir qui échappent aux gens du commun et s'apercevraient qu'elles n'ont en réalité rien perdu ni raté. Quoi qu'ils en disent, ceux qui n'ont pas pratiqué les austérités ne peuvent pratiquement pas comprendre cela.

Ce qui est réel (certainement ce que tu veux dire) c'est que ceux qui sont incapables de s'astreindre à une ferme austérité n'ont aucune raison de s'en sentir coupables (sans quoi ça devient effectivement, tu as raison, une "espèce de morale mortifiante"). De plus en effet, ces histoires d'austérités n'ont rien de moral comme nous allons essayer de le montrer.

Ce sujet est mal compris, les austérités s'adressent à des chercheurs plus avancés que ce que nous imaginons (nous supposons qu'il s'agit d'une pratique pour les débutants justement parce que nous sommes trop débutants pour ces pratiques) : ces pèlerins ont déjà transcendé nombre des impasses intellectuelles stériles qui nous sclérosent ici dans des discussions sans fin. Ils sont à un stade où ces austérités sont vécues comme un plaisir sublime de jouir d'un mental apaisé et contrôlé, plaisir que pour le moment nous ne parvenons même pas à concevoir (c'est pourquoi nous jugeons un peu trop vite ces ascètes et leurs pratiques).

Je suis d'accord Odin pour dire que nos religions occidentales (l'histoire se répète, l'incident a eu lieu en Orient quelques siècles auparavant) ont peu à peu dévié et transformé ces pratiques magnifiques en une moralité devenue stérile. Mais je suis effaré de voir à quelle vitesse supraluminique les occidentaux rejettent tout à l'avenant dans le même panier. La triste vérité est que simplement les intervenants qui réagissent ainsi n'ont pas encore la maturité nécessaire pour comprendre les ascètes et l'extrême merveille de leurs pratiques.

Ceux qui ne parviennent pas à concevoir le plaisir divin des austérités et les prennent pour des simples affaires de moralité n'ont pas besoin de développer de culpabilité, personne ne demande ici à quiconque de cesser de poursuivre les plaisirs. Ceux qui poursuivent les plaisirs intelligemment, avec un bon sens de l'observation et un sens critique aiguisé (qui est une des caractéristiques de la foi) finissent par trouver la voie car elle se révèle d'elle-même. Honnêtement, les grands chercheurs de plaisir qui sont vraiment capables de remise en question pour parvenir à trouver d'avantage de plaisir et jouir d'avantage de la vie finissent invariablement par être des yogis, et en plus cela se fait tout seul comme le prolongement naturel. Attention toutefois, car il y a ici beaucoup de conditions pas faciles à remplir : le sens de l'observation est trop souvent la première chose que nous perdons quand le désir devient intense... Du coup ce genre de raisonnement peut mener à sombrer dans une fuite en avant mortelle qui n'est pas plus souhaitable que l'espèce de "morale mortifiante" dont tu parles (c'est seulement la même erreur mais dans le sens opposé) et les chercheurs doivent se préserver à la fois de la culpabilité mortifère, et du laxisme autodestructeur. La voie du milieu n'est pas facile à trouver, ce n'est pas une simple moyenne, ni une addition, ni une synthèse...

Bref, gardons-nous de juger les ascètes, essayons de concevoir qu'un esprit plus subtil que le notre entrevoit des merveilles dans l'ascèse que nous ne voyons pas encore, l'expérience d'une paix merveilleuse qui va bien au-delà de notre expérience fragile et morcelée actuelle.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Ven Aoû 17, 2012 23:51 pm

Oui à mon sens le point de départ de telles décisions, c'est la recherche de la paix, et non un interdit qu'on suit sans vraiment comprendre, par peur d'un jugement. Ça doit être un choix, une progression dans la compréhension, un renoncement heureux et non subit. Enfin tu as très bien expliqué. :)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2303
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Sam Aoû 18, 2012 1:17 am

Tout est dit!

Je vais suivre ce que les Maîtres disent. De toute façon c'est mon but de tendre vers la nourriture Sattvique.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Aoû 21, 2012 15:55 pm

Opale : "Végétarien par rapport à la souffrance animal je le comprends bien, mais voilà je me demande, les plantes sont aussi des êtres vivants, nous les cultivons, nous les laissons poussé puis nous les cueillons pour nous en nourrir, certaines sont cueillies dans a nature, alors y a-t-il vraiment une différence?"

Lorsqu'on tue un animal, il a peur et nous regarde d'un air suplicateur. Devant la mort, chacun appelle Dieu et prie pour être épargné. Je parle d'un appel intérieur, on se réfugie dans la seule chose qui nous reste au moment où notre corps va être détruit. Il est de notre devoir d'avoir face à cette démarche tendre et touchante une compassion. C'est pourquoi nous devons épargner les animaux dans la mesure où il nous est possible de faire autrement. Ce n'est pas une question morale, c'est une question que cette compassion est nécessaire pour libérer notre mental de nos désirs. On ne peut pas parvenir à Dieu si on ne voit pas Dieu là où il s'exprime aussi fortement que dans les yeux d'un animal acculé devant la mort. Cependant, ce n'est pas un problème moral, je veux dire par là qu'il n'y a pas de crime de la part par exemple d'un professionnel qui vit de cela, à faire son travail, cependant, le commanditaire ici n'a pas le droit d'éluder la question s'il a la maturité spirituelle suffisante pour comprendre son implication. Je ne préjuge pas de la réponse que chacun apportera, je n'ai pas de réponse toute faite à donner mais la modération semble le strict minimum pour qui est de bonne foi, quand à ceux qui estiment qu'il faut s'arrêter, ils y parviendront s'ils le veulent, à un moment la question ne se posera plus. Ne développons pas de fanatisme dans ce domaine, chacun a sa relation à construire avec la nature, il nous faut passer d'une relation de gamin capricieux qui prend tout ce qu'il veut sans aucun égard pour ce qui le nourrit, à une relation divine. Je ne peux pas préjuger de la façon dont chacun parviendra à la relation divine, en revanche, je peux dire qu'éluder la question est une sorte suicide, cela revient à scier la branche sur laquelle on est assis et on va droit dans le mur si on entretient un tel type d'ignorance.

Opale : "Si ce n'est qu'elles ne s'expriment pas par la parole et donc personne ne sait ce qu'elles peuvent ressentir."

Quant aux plantes, à vrai dire, tu as raison, elles souffrent aussi et méritent aussi notre compassion. Bénis soient ceux qui ont le coeur assez ouvert pour la sentir et avoir ce lien particulier avec elles, car cela signifie qu'ils ont vaincu la partie la plus grossière des apparences et qu'ils ont une vision subtile. C'est une grâce indéfinissable... Alors? Commencer par se préoccuper des animaux n'est pas un dogme validé par une différence factuelle incontestable. Même les objets sur lesquels on est assis, qu'on coupe ou qu'on foule du pied, sont vivants. Ultimement, le sage ne voit véritablement que la plus haute et adorable essence divine en toute chose. Commencer par les animaux revient à parer au plus pressé, ou plutôt à commencer par le plus visible (on va dire prendre les choses dans l'ordre de priorité naturel) - cela aidera à aller plus loin dans une relation divine généralisée, c'est une aide très précieuse, nous devons développer cette compassion et pas seulement avoir une compassion intellectuelle de principe, mais une compassion traduite en acte quotidiens avec de la rigueur. Mais dans un sens, tu as raison, cela n'est en quelque sorte pas suffisant, cela revient à dénouer le début de la pelote, il faut bien commencer quelque part et il est bon de commencer par le plus évident. Cela peut nous mener bien plus loin, à des résultats merveilleux et inattendus.

Opale : "Cette question est peut-être aussi dû au fait que je n'ai pas compris tout ce que le fait d'être végétarien implique."

Remarque intéressante. Dans un sens oui, si la démarche est sincère, elle n'est que le début d'une introspection qui ira beaucoup plus loin, une réforme de notre relation avec le monde. Il est pratiquement impossible de faire cette réforme sans commencer par des actes concrets, en prenant le problème là où il se présente d'abord. Ensuite il ne sera pas si difficile de continuer avec rigueur et nous trouverons peu à peu des réponses de plus en plus subtiles pour mener à bien cette réforme.

Note : cette objection pertinente à propos des plantes avait déjà été donnée par Valentin l'an dernier, mais je n'ai pas retrouvé notre discussion d'alors.

Avatar de l’utilisateur
Proxydore des Rivières
Animateur
Messages : 284
Enregistré le : Sam Juil 14, 2012 20:57 pm

Messagepar Proxydore des Rivières » Mar Aoû 21, 2012 19:13 pm

Opale : "Végétarien par rapport à la souffrance animal je le comprends bien, mais voilà je me demande, les plantes sont aussi des êtres vivants, nous les cultivons, nous les laissons poussé puis nous les cueillons pour nous en nourrir, certaines sont cueillies dans a nature, alors y a-t-il vraiment une différence?"

La question est : "comment vivre en bonne santé en faisant le moins de mal possible à la nature ?" Alors on commence tout simplement une liste :

Puis-je me passer de viande et être en bonne santé ? => oui. De lait ? D'oeuf ? De poisson ? => si je fais attention, aucun problèmes. Mais puis-je me passer de lait, d'oeuf, de poisson, de viande, ET de fruits et de légumes tout en étant en bonne santé ? Cela est impossible.

Je m'astreint au régime qui à le meilleur rapport bonne santé pour moi / dégats moindre pour la nature :)

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1416
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Messagepar Opale » Mar Aoû 21, 2012 19:20 pm

Je comprends ta façon de voir les choses, même si ce n'est pas la mienne, je la respecte cars cela est ton choix.

Pour ma part je suis consciente des implications qu'il y a avec ma manière de me nourrir.
J'ai toujours été reconnaissante de ce que la nature me donne, je suis respectueuse de celle-ci et l'en remercie.

De ma vue simplement, le dégât fait à l'animal comme à la plante est le même.
A la fin mon corps nourrira cette terre et les animaux aussi, le cercle ....

Chacun dois suivre son intuition :)

Avatar de l’utilisateur
Alex
Technicien
Messages : 2303
Enregistré le : Mar Déc 29, 2009 7:09 am

Messagepar Alex » Mar Aoû 21, 2012 19:34 pm

À mon avis, les fruits et les légumes contenant des graines sont données par les plantes dans le respect de la nature. Ils sont faits pour être donnés et mangés car les graines sont faits pour résister au système digestif pour que lorsque expulsée la graine, la merde (engrais naturel), l'eau, la terre, la lumière et le vent produise une autre belle plante à un autre endroit. S’ils ne sont pas pris il tombe et/ou pourrissent sur place. Corrigé-moi si j’ai raison j’ai généralisé en ne connaissant pas toutes les plantes.

Proxydore: "Mais puis-je me passer de lait, d'oeuf, de poisson, de viande, ET de fruits et de légumes tout en étant en bonne santé ? Cela est impossible. "

Apparemment, c'est possible. Mais, cela demande un processus très strict.

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1416
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Messagepar Opale » Mar Aoû 21, 2012 19:37 pm

L'animal se reproduit, la encore cela n'est qu'une différence d'action. :)

Je pense que ce n'est au final qu'à chacun de faire comme il le sent pour trouver son harmonie avec la nature.
Cars nous avons tous des arguments pour défendre notre point de vue, alors que cela reste un partage de vision de la nature et non un combat pour convertir un autre.:)

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Aoû 22, 2012 14:18 pm

Opale : "Je pense que ce n'est au final qu'à chacun de faire comme il le sent"

Justement non. Parce que chacun fait comme il le sent déjà, tout le monde va droit dans le mur. Il faut se poser sérieusement ces questions, se demander si on est prêt à subir en retour la souffrance qu'on cause (car ce sera le cas) aux animaux privés de toute dignité et maltraités, changer avec intelligence et courage notre approche.

Je suis las des "chacun fait comme il sent" alors que la planète crève, c'est de l'angélisme de bazar, c'est justement ce avec quoi on doit rompre. Tout le monde est déjà persuadé d'avoir une relation harmonieuse avec la nature alors qu'ils ne font que l'ignorer en se persuadant d'être ses amis puisque tenir de beaux discours suffit! Au stade où on en est c'est criminel! Je suis pas là pour laisser les gens croire qu'ils sont de bons petits anges alors qu'ils foutent en l'air la terre qui les porte et les animaux qui sont leurs pareils et il faut qu'ils sachent qu'ils devront rendre compte de leurs actes un jour.

Pardon Opale, mais le "chacun fait comme il sent" me sort par les yeux, c'est le même incessant discours de l'angélisme new-âge où tout le monde se croit parfait et n'a rien à faire, cette perversion complète du message spirituel qui tue dans l'oeuf l'intelligence même chez les êtres les plus volontaires et transforme les génies en moutons stupides. La vérité est qu'il faudra racheter notre salut à la force de nos poignets et à le sueur de notre front, qu'il nous faudra apprendre à renoncer à ce qui ne nous est pas utile et aussi se sortir les doigts du cul.

Maintenant pour ceux qui ne comprennent pas l'approche subtile que j'ai eu pour justifier de commencer par protéger les animaux avant les plantes, j'en suis navré, ils ne voient que les chiffres, alors donnons-leur des chiffres : vous dites qu'il faut aussi protéger les plantes, et bien sachez que pour vous nourrir de la même manière avec un animal mort qu'avec des plantes, il a fallu donner 4 à 10 fois plus de plantes à cet animal pour le faire grandir, ce qui signifie autant de forêt en moins afin de cultiver les champs pour ces animaux qu'on élève seulement pour les tuer. Bref les beaux défenseurs des plantes doivent comprendre que pour protéger les plantes, manger des animaux est absolument le pire choix possible.
A un moment donné, il faut arrêter de toujours justifier l'injuste par des raisonnements biscornus, ca a un nom : mauvaise foi. Quand les conséquences sont aussi grave, la mauvaise foi est criminelle. Il faut prendre en main nos responsabilités et remettre en question notre mode de consommation, la survie de la planète en dépend, la survie des populations pauvres en dépend, et même celle des riches, car les pauvres ne se laisseront plus faire lorsqu'ils regarderons leur enfants mourir de faim par notre faute, juste parce qu'on veut pas renoncer à un peu de confort ridiculement inutile en prétextant que "tout va bien, chacun fait comme il sent".

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1416
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Messagepar Opale » Mer Aoû 22, 2012 16:23 pm

Je comprend ce que tu dis, mais la je parle dans le sens qu'on ne peut forcer personne d'y adhérer ou pas.

On ne peut faire une chose si on le fait justement comme un mouton, pire un phénomène de mode sans aucun sens réel et qui ne dureras pas.

Je le disais plus dans le sens, chacun le fait selon ses convictions, qui sait après tout je changerais peut-être la dessus aussi. Après tout sur la spiritualité je ne suis pas encore très avancé

Quand aux problèmes des plantes je ne peux que parler de mon ressenti aujourd'hui et à mon niveau, le chiffre non je ne le connaissais pas.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Mer Aoû 22, 2012 22:49 pm

Mon régime végétarien se passe bien. Je me passe bien des oeufs. :)
J'ai l'impression que la nature me le rend déjà bien, déjà qu'avant c'était le cas... généreuse cette grande folle ! :)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Proxydore des Rivières
Animateur
Messages : 284
Enregistré le : Sam Juil 14, 2012 20:57 pm

Messagepar Proxydore des Rivières » Jeu Aoû 23, 2012 11:00 am

Mais justement Bertrand, ou est la responsabilité individuelle dans l'histoire ? Comment blâmer le peuple de ne pas remettre en question son mode de vie ? La faute est-elle à celui qui est né dans le royaume du self-service et de l'emballage plastique sans JAMAIS avoir eu a transformer sa nourriture lui même, à chasser ou à récolter; ou bien à ceux qui font tout pour entretenir cet état parce que l'ignorance et la passivité du peuple est leur gagne pain ? Je parle bien-sur des industriels, de Monsanto, des 1% qui se gavent en tuant la nature.

Pour les premiers, la destruction de la nature est une chose triste devant laquelle ils se sentent (à tort, la je suis d'accord avec toi) impuissants. Pour les deuxième, c'est une variable à prendre en compte dans la conduite de la croissance et de leur profit. Moi tu sais ce qui m'énerve ? C'est qu'on m'ait fait croire depuis que je suis tout petit que la destruction de la couche d'ozone et la fonte des glaciers étaient due au fait que je laissais l'ampoule allumée et le robinet ouvert quand je me brossais les dents. Pendant ce temps, des milliards de litres d'eau potables sont gaspillés sur des terrains de golfs qui servent 2 semaines par an, les industriels déforêstent des milliards d'hectares pour planter des palmiers et accroitre leur profit.

Moi aussi ça m'énerve quand j'explique a quelqu'un pourquoi je suis végétalien et qu'il me répond "c'est pas pour une personne de plus ou de moins que ça va changer quelque chose". Mais pourtant il a parfaitement raison.
Modifié en dernier par Proxydore des Rivières le Jeu Aoû 23, 2012 11:01 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Jeu Aoû 23, 2012 12:01 pm

Moi je pense qu'au contraire il a parfaitement tord. :)
Fais de l'Amour ta magie


Retourner vers « Discussions générales sur la magie et la spiritualité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités