EGO quand tu nous tiens !

Ici les petites perles des divagations qu'il faut sauver de la disparition.

Modérateur : Mil

Avatar de l’utilisateur
Mil
Animateur
Messages : 675
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 22:30 pm

EGO quand tu nous tiens !

Messagepar Mil » Dim Juil 02, 2006 21:42 pm

L'Ego - "j'ai une de ces patate moi aujourd'hui!
L'Esprit: - Oui coco, reste cool, ça va aller, descends du lustre, on va causer un peu...
L'Ego - De quoi on cause, je suis bien où je suis moi. Mais apparemment, c'est pas ton cas. Je te gène peut-être?
L'Esprit - Mais non, c'est pas ça, tu sais bien que nous ne sommes qu'Un en fait...
L'Ego - Ah ouais... C'est pour ça qu'on a des noms différents alors ; c'est pour désigner deux aspects d'une même et unique chose?
L'Esprit - Ca y est, tu le prends mal, tu prends tout toujours mal...
L'Ego - T'es gonflé quand même. Tu me sépares d'abord de toi, comme tu le fais d'ailleurs avec le Corps que tu n'invites jamais à discuter ou bien à "descendre du lustre"... et puis tu me sors qu'en fait c'est symbolique, blabla, tout ça? C'est de toi l'idée de la vie en couple sous le régime de la séparation des biens? Môsieur joue les condescendants, Môsieur se la joue généreux, Grand Seigneur même!
L'Esprit - Tu mélanges tout délibérémment...
L'Ego - Oui, bien sûr... Et au fait, dis-moi, tu crois que l'idée de m'apprivoiser, de s'occuper de moi, elle t'est venue toute seule? Je suis ton faire-valoir, c'est trop beau. Tu m'avais inventé avant même que j'existe... T'es doué quand même! Quel Amour tu fais ; mais quel faux jeton!
L'Esprit - Ok, laisse tomber...
L'Ego - Tu casses, tu payes!
Le Corps - Je suis d'accord. Excusez-moi d'intervenir, mais ça me concerne un peu quand même.
L'Esprit et l'Ego - Toi, on t'inspire!
Le Corps - Moi, je vous exprime.
L'Ego - C'est bien de moi ce genre de réflexion...
L'Esprit - Ca c'est sûr...
L'Ego - Ca aussi c'est de moi...
L'esprit - ...
Le Corps - Là vous me donnez mal à la tête, alors tout le monde au lit.
L'Ego et l'Esprit - Ou l'autre eh!
Le Kâ - Moi, je m'en fiche, je ne dors jamais, mais c'est juste pour dire parce qu'au fond vous discutez pour rien tous les deux.
Le Ki - Pfff... c'est pas beau de donner des leçons l'air de rien...
Le Kâ - Ben pourquoi tu causes alors?
Le Ki - Je ne cause pas, j'explique. Et puis j'ai rien dit d'abord.
L'Esprit - Tu as tort, il faut communiquer.
L'Ego - AAAAAARRR!!! J'exulte!
Le karma - Ho! Fermez-là, on s'entend plus là!
L'Ego - Ouaaah! Trop classe le paradoxe!
Le Karma - Quand tu l'auras résolu, tu disparaîtras.
L'Ego - Merci ô Grand Maître, mais tu vois, JE suis LE paradoxe. Et puis disparaître, ça me tente moyen. Et puis je vous manquerais trop... gniark gniark gniark...
Le Kâ - Alors reste, mais tais-toi.
L'Esprit - Tu as tort Kâ, il faut...
L'Ego, le Corps, le Kâ, le Ki, le Karma - COMMUNIQUER! ON SAIT!
L'Esprit - Ben... c'est ce qu'on faisait non?
L'Ego, le Corps, le Kâ, le Ki, le Karma - C'est pas une raison!
L'Esprit - ???
Modifié en dernier par Mil le Jeu Aoû 23, 2007 11:42 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Sirona
Messages : 78
Enregistré le : Mar Juin 27, 2006 12:38 pm
Magie pratiquée : Haute-Normandie - France
Contact :

Messagepar Sirona » Lun Juil 03, 2006 7:10 am

Magnifique, Mil :-))))
J'applaudis à deux mains car c'est tout à fait ça :-D
Bien amicalement,

Sirona

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Lun Juil 03, 2006 10:14 am

Bonjour Patron, Toi dont la sagesse nous éclaire.
Toi qui laisse pantois d'admiration tous les Panthéons (romain, grec, celte, viking, égyptien, babylonien, aztèque, malgache, amérindien, hindouiste ... et c'est Terra et c'est Terra)

Petite apparté [petit aparté] pour les copains et les copines. Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, je fais un peu de cirage de pompes pour obtenir de Bertrand un prêt sans intérêt remboursable sur 3 siècles, mon ego m'ayant demandé de changer ma vieille voiture qui n'est pas reluisante.
Comme mon ego est plus intelligent que moi des fois, il m'a donné le truc pour avoir l'oseille : gonfler l'ego de Bertrand qui, ivre de bonheur d'une telle reconnaissance, va se dépêcher de vider son compte en banque à mon profit.


Bon, maintenant j'ai balancé ma vanne du jour, ça c'est fait. Les autres forums sont tranquilles jusqu'à demain.

Mil, le sketch que tu nous concocté est un petit bijou. Je me suis régalé. Au nom du copyleft, je te l'emprunte pour le faire circuler dans mon petit cercle.

Pour répondre à Kangiska sur :

Tu dis qu'on peut essayer de calmer son égo. J'aimerais comprendre comment tu t'y prends.


en ce qui me concerne, calmer mon ego est un processus de "dédoublement". Il s'en suit un face à face où, au lieu de combattre, nous nous regardons. C'est le miroir bien connu des cherchants (et des psychanalistes aussi). Mon ego entre en état d'hypnose, libérant ainsi mon esprit pour travailler tranquillement à la transmutation et à l'équilibrage.

J'ai répondu à ta question du mieux que j'ai pu, car il est très difficile de décrire tout ce qui touche au spirituel.

Au quotidien, je pense que l'ouverture du coeur continue le travail en permanence.

Pour répondre aussi à Suraya sur :

La reussite n'est pas chose inadmissible au contraire elle est excellente selon moi...


j'ajouterai que quand la réussite est légitime et le fruit d'efforts personnels, c'est une récompense qu'il faut savoir accepter sereinement.
Contrairement à d'autres (que je ne critique pas si c'est leur voie) la pratique de la pauvreté et du manque d'ambition ne me paraît pas nécessaire.

Le débat étant très riche, et la qualité des interventions aussi, je ne vais pas trop en rajouter des couches, et redire ce que vous avez déjà dit.

Une dernière petite réflexion sur le Yin-Yang. J'évite le "et" en préférant le trait d'union. Le "et" sépare et autonomise. Or le Yin n'est pas sans le Yang et vice versa. Ce n'est pas pour rien que la représentation symbolique est un cercle (unité) avec les deux principes imbriqués en courbes dynamiques, chaque principe incluant en son centre un petit cercle de l'autre, comme un coeur.
Et il y a trois cercles. Passage du dual au ternaire qui est l'équilibre.

Bonne journée à toutes et tous.

_________
Bastet

Avatar de l’utilisateur
la_sorciére
Messages : 38
Enregistré le : Lun Juil 10, 2006 22:29 pm

Messagepar la_sorciére » Dim Juil 16, 2006 17:50 pm

j'ai pas bien compris la question que kangisha [a posée] /:-D
amicalement la_sorciére

merlin
Messages : 29
Enregistré le : Mer Oct 04, 2006 8:55 am
Magie pratiquée : paris

Messagepar merlin » Mar Aoû 21, 2007 9:35 am

bonjour a tous,
L E G O : jeu de construction pour enfants ?
fo higolé avant le ciel nous tombe su la tete, fo higolé, fo higolé avant le ciel i soit tombé .

bonne journée a tous
et si tout ca n'etait qu'une illusion

Avatar de l’utilisateur
YENTL
Messages : 1557
Enregistré le : Mer Juil 05, 2006 12:58 pm

super top d'avoir "remonté" ce petit joyau de topi

Messagepar YENTL » Mar Aoû 21, 2007 11:50 am

bastet a écrit : Au cas où , je fais un peu de cirage de pompes pour obtenir de Bertrand [i][b]qui est plus intelligent que moi,(slurrrp-slurrrrp-slurrrrp !!!) un prêt sans intérêt remboursable sur 3 siècles, , il m'a donné le truc pour avoir l'oseille : gonfler l'ego de Bertrand qui, ivre de bonheur d'une telle reconnaissance, va se dépêcher de vider son compte en banque à mon profit.[/i]


Je me doutais bien qu'il était blindé celui-là !
$$$$$$$$$$$$$$$€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€£££££££££££££££€€€€€€€€€€€€€€.

Mil, le sketch que tu nous concocté est un petit bijou. Je me suis régalée.


Moi aussi, comme Félicie.


Le débat étant très riche, et Bertrand apparamment aussi, je ne vais pas trop en rajouter _________
Bastet revu et corrigé par Fantômette


Et tiens, puisque je venais justement ce matin voir un peu ce qui se passait je suis surprise autant que ravie de retrouver ces échanges de l'an dernier.
En fait j'étais en train de poster pour Bastet qui me l'avait demandé naguère (au temps où nous discourions au sujet des crustacés et des éponges) le "fameux" résumé qu'elle m'avait demandé.

Je sais, je sais, j'aurais pu le faire avant... mais bon on ne refait pas une Fée-gnace et puis le temps n'existant pas... c'est comme si c'était hier.



Extrait « Eupalinos ou l’Architecte » - Paul Valery -

PHÈDRE
... et il ajouta : J’ai cherché la justesse dans les pensées ; afin que, clairement engendrées par la considération des choses, elles se changent, comme d’elles-mêmes, dans les actes de mon art. J’ai distribué mes attentions ; j’ai refait l’ordre des problèmes ; je commence par où je finissais jadis, pour aller un peu plus loin... Je suis avare de rêveries, je conçois comme si j’exécutais. Jamais plus dans l’espace informe de mon âme, je ne contemple de ces édifices imaginaires, qui sont aux édifices réels ce que les chimères et les gorgones sont aux véritables animaux. Mais ce que je pense est faisable ; et ce que je fais se rapporte à l’intelligible... Et puis... Écoute, PHèDRE (me disait-il encore), ce petit temple que j’ai bâti pour Hermès, à quelques pas d’ici, si tu savais ce qu’il est pour moi ! — Où le passant ne voit qu’une élégante chapelle, — c’est peu de chose : quatre colonnes, un style très simple, — j’ai mis le souvenir d’un clair jour de ma vie. O douce métamorphose ! Ce temple délicat, nul ne le sait, est l’image mathématique d’une fille de Corinthe, que j’ai heureusement aimée. Il en reproduit fidèlement les proportions particulières. Il vit pour moi ! Il me rend ce que je lui ai donné...
— C’est donc pourquoi il est d’une grâce inexplicable, lui dis-je. On y sent bien la présence d’une personne, la première fleur d’une femme, l’harmonie d’un être charmant. Il éveille vaguement un souvenir qui ne peut pas arriver à son terme ; et ce commencement d’une image dont tu possèdes la perfection, ne laisse pas de poindre l’âme et de la confondre. Sais-tu bien que si je m’abandonne à ma pensée, je vais le comparer à quelque chant nuptial mêlé de flûtes, que je sens naître de moi-même. Eupalinos me regarda avec une amitié plus précise et plus tendre. — Oh ! dit-il, que tu es fait pour me comprendre ! Nul plus que toi ne s’est approché de mon démon. Je voudrais bien te confier tous mes secrets ; mais, des uns, je ne saurais moi-même te parler convenablement, tant ils se dérobent au langage ; les autres risqueraient fort de t’ennuyer, car ils se réfèrent aux procédés et aux connaissances les plus spéciales de mon art. Je puis te dire seulement quelles vérités, sinon quels mystères, tu viens maintenant d’effleurer, me parlant de concert, de chants et de flûtes, au sujet de mon jeune temple. Dis-moi (puisque tu es si sensible aux effets de l’architecture), n’as-tu pas observé, en te promenant dans cette ville, que d’entre les édifices dont elle est peuplée, les uns sont muets ; les autres parlent ; et d’autres enfin, qui sont les plus rares, chantent ? — Ce n’est pas leur destination, ni même leur figure générale, qui les animent à ce point, ou qui les réduisent au silence. Cela tient au talent de leur constructeur, ou bien à la faveur des Muses. — Maintenant que tu me le fais remarquer, je le remarque dans mon esprit.

Et je rajouterais :
"Le temps est un enfant qui joue au tric-trac* : royauté d'un enfant !"

Héraclite d'Ephèse (fragment)

* ou au lego...


Wizzous...

Yentl
זה מרוש

belialith
Messages : 117
Enregistré le : Lun Déc 25, 2006 23:41 pm
Magie pratiquée : Narmeven-Ocremain

Messagepar belialith » Mer Aoû 22, 2007 8:42 am

Les Lego sont loin d'etre égoistes
Ils sont joués par les enfants
Cédant devant leur énergie créatrive[créative]Ils s'assemblent les uns aux autres
Pour former un unique édifice
Qui est la gloire de leur nature
Ainsi que ce pour quoi ils sont faits

conclusion: l'ego, enfant dans un bac à sable, peut travailler dans ce meme sable et le sublimer.
en ajoutant l'humide il forme un ciment permettant de créer un petit temple bâti pour Hermès
c'est ainsi qu'un potier devient architechte....
et qu'il obtient un si beau mercure

citation: "n’as-tu pas observé, en te promenant dans cette ville, que d’entre les édifices dont elle est peuplée, les uns sont muets ; les autres parlent ; et d’autres enfin, qui sont les plus rares, chantent ? — Ce n’est pas leur destination, ni même leur figure générale, qui les animent à ce point, ou qui les réduisent au silence. Cela tient au talent de leur constructeur, ou bien à la faveur des Muses."

moralité: qu'elle soit blanche et muette ou rouge et chantante priez pour que votre oeuvre obtienne la faveur des muses....
sinon ça craint ;-)
L'eau rouge domine l'offrande

Avatar de l’utilisateur
YENTL
Messages : 1557
Enregistré le : Mer Juil 05, 2006 12:58 pm

l'oeuvre d'un Mil-pathe* ???

Messagepar YENTL » Jeu Aoû 23, 2007 1:58 am

Sirona a écrit :Magnifique, Mil :-))))
J'applaudis à deux mains car c'est tout à fait ça :-D


Difficile d'applaudir d'une seule main, sauf pour les manchots... et les Mil-pathes*...


Wizzous...
et zou !!!!!!!!

paaaaardooooonnnnn... peux pas m'en empêcher...
ego quand tu nous tiens... tu ne lâches donc jamais ?

Et pour Belialith :
Bizarre... et même pas un mot sur l'oeuvre au noir ?

* dans le monde ésotérique, le Mil-pathe est une espèce rare, voire unique. Le nombre incalculable de ses egos semble étayer la thèse du paradoxe.

Il est donc urgent de le préserver.
זה מרוש

merlin
Messages : 29
Enregistré le : Mer Oct 04, 2006 8:55 am
Magie pratiquée : paris

Messagepar merlin » Jeu Aoû 23, 2007 10:17 am

L'oeuvre au noir, le caput mortem, la tete de corbeau ; heureux qui comme ullysse a fait un beau voyage, alors fait comme l'oiseau, ça vit d'air pur et d'eau fraiche un oiseau .
bonne journée a tous
et si tout ca n'etait qu'une illusion

Avatar de l’utilisateur
YENTL
Messages : 1557
Enregistré le : Mer Juil 05, 2006 12:58 pm

question précise adressée à Merlin

Messagepar YENTL » Jeu Aoû 23, 2007 10:26 am

Salut Merlin...
Tu pourrais approfondir ta réflexion.
Pour une nunuche comme moi par exemple ? Hein ?

J'ai quelques idées mais, je crains de détourner le sens premier de ta réponse au profit de mon interprétation personnelle.
Je suis comme cela.
On ne se refait pas...

Merci et bonne journée.

Yentl
זה מרוש

Avatar de l’utilisateur
Sirona
Messages : 78
Enregistré le : Mar Juin 27, 2006 12:38 pm
Magie pratiquée : Haute-Normandie - France
Contact :

Re: l'oeuvre d'un Mil-pathe* ???

Messagepar Sirona » Jeu Aoû 23, 2007 17:51 pm

YENTL a écrit :
Sirona a écrit :Magnifique, Mil :-))))
J'applaudis à deux mains car c'est tout à fait ça :-D


Difficile d'applaudir d'une seule main, sauf pour les manchots... et les Mil-pathes*...

En effet, Yentl... sauf qu'il m'arrive d'applaudir avec les pieds et que j'ai donc préféré préciser dans le cas présent ^^

Bizzzzz
Bien amicalement,



Sirona

merlin
Messages : 29
Enregistré le : Mer Oct 04, 2006 8:55 am
Magie pratiquée : paris

Messagepar merlin » Jeu Aoû 23, 2007 22:27 pm

Bonsoir a tous
l'alchimie ; Quel voyage fantastique, ou l'energie-matiere , le temps et l'espace ne font plus qu'un, quel endroit merveilleux ou le travail de l'un purifie l'autre. Alors purifiez mes amis, calcinez, séparez puis rassemblez a nouveau et n'oubliez pas de chanter la rosée du matin dans la langue des oiseaux : cuit cuit cuuiiiiiit
bonne nuit les petits
pom pom podom pom pom pom pom pom
et si tout ca n'etait qu'une illusion

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Mai 25, 2008 18:59 pm

Solve et Coagule, joli prétexte pour remonter cette aimable discussion :)

Avatar de l’utilisateur
Serval.T
Messages : 825
Enregistré le : Lun Avr 21, 2008 12:55 pm
Contact :

Messagepar Serval.T » Dim Mai 25, 2008 22:12 pm

La oui !
Plus de 10 mn de fou rire ....hé héhé ...
Hé ...hé :) héhéhé
Merci oufff..fff
J'adoooor
Je discuterais plus souvent avec mil ca c'est sur .
Au cas ou ca lui reprends ...
Ce qui est en haut est comme
Ce qui est en bas...

Avatar de l’utilisateur
N-mantic
Messages : 1116
Enregistré le : Mer Mai 14, 2008 19:43 pm

Messagepar N-mantic » Lun Mai 26, 2008 1:18 am

lool excellent ce post, c'est bien symbolique de la réalité^^
vont-ils un jour réussir à tous s'entendre ?!
...
Necromantic was here...

Avatar de l’utilisateur
meje
Messages : 512
Enregistré le : Jeu Juil 05, 2007 18:23 pm
Magie pratiquée : humaniste

Messagepar meje » Sam Déc 13, 2008 7:59 am

Ce texte génial de Mil me rend jaloux ^^
Ego ! Chut !

en ce qui me concerne, calmer mon ego est un processus de "dédoublement". Il s'en suit un face à face où, au lieu de combattre, nous nous regardons. C'est le miroir bien connu des cherchants (et des psychanalistes aussi). Mon ego entre en état d'hypnose, libérant ainsi mon esprit pour travailler tranquillement à la transmutation et à l'équilibrage.


Je suis intéressé par tes propos Bastet. Étant parvenu à la phase dissociative, sans forcément parler de contrôle, j'aimerais comprendre.
Le but, n'étant pas de séparer mon égo de moi même, mais bien de l'unifier.

Tu fais entrer ton ego en état d'hypnose.
Pour l'instant, je pense faire l'inverse. Au moment du face à face, c'est toujours mon esprit qui devient spectateur. D'où les rêveries qui s'en suivent. Elles peuvent être supers, ou terriblement angoissantes. Vous les racontez, démystifie un peu cette part symbolique qui est souvent hors de ma portée.
Je souhaiterais faire l'exercice inverse.
Engourdir un peu mon égo, et laisser agir mon esprit en parallèle.

Pourrais tu développer un peu ta méthode, si cela est possible ?

Biz


Ps: L' Esprit pourrait faire tout ce qu'il veut, et l' Ego voudrait faire tout ce qu'il peut.
C'est ainsi que je le conçois pour l'instant.
Je veux bien que ça change,
ou pas. ^^

Avatar de l’utilisateur
YENTL
Messages : 1557
Enregistré le : Mer Juil 05, 2006 12:58 pm

Tuer ou poster, là est la question.

Messagepar YENTL » Sam Déc 13, 2008 13:24 pm

Bonjour tous !
Je reviens à l'instant de la Poste de Valbonne (petit village anciennement charmant, pas loin de là où j'habite)... En apparence toujours charmant, mais y vivre devient littéralement un enfer.
Outre le prix des pommes de terre qui avoisinne bientôt le prix du diamant, et tout le cortège inhérent à la société de consommation, mais bref, je ne suis pas venue pour parler de patates, mais de timbres-postes, il s'y passe de bien curieux rituels, à l'heure de poster son courrier.
Voilà plusieurs jours que j'ai ma lettre de déclaration d'accident (vous vous souvenez l'histoire du nez avec le chinois... bla bla bla) à poster pour mon assurance.
Depuis plusieurs jours donc, chaque fois que je suis venue à la poste, il y avait une file d'attente (communément appelée "la queue") jusqu'à loin en dehors du bureau de poste.
La machine à affranchir automatique n'étant visiblement plus opérationnelle je me suis enfuie pensant à chaque fois, "demain se sera réparé". "Demain sera un autre jour" disait Scarlett.
Donc, la semaine s'est écoulée. Et à chaque fois, je suis ressortie bredouille.
Je précise qu'il me fallait peser cette lettre en raison des multiples paperasses qu'elles contenait. A vu de nez (cassé, lol) elle dépassait les 20 grs.
Pensez-donc ! Pour un timbre à 55 centimes j'étais encore capable de m'en procurer un. (La manche dans la rue, le bureau de tabac etc...)

Mais, la longue file interminable, comme ce nom le précise, c'est vraiment "minable".
Une fée ne peut définitivement pas s'y résoudre.
Ayant oublié ma baguette magique pour "dématérialiser" les importuns je me décide donc d'y aller façon "humaine".
Deux heures trente chrono en main pour faire oblitérer un courrier avouez que c'est un peu excessif.
Seuls les "humains" peuvent accepter cela, non ?
Bref, où est-ce que je veux en venir ?
Aujjour'hui donc, je tente le tout pour le tout.
J'y vais à midi moins le quart (1/4 d'heure avant la fermeture en pensant que j'aurai une chance cette fois de poster ma lettre) et qu'il y aura moins de monde, vu que c'est samedi.
Mais voilà !
La même file (à croire que c'est les mêmes que les jours précédents), toujours aussi dense, sinueuse, et... insidieuse.
Comme de gros bourrins silencieux, dégageant tous une odeur (...) mais en plus des "ondes" d'aura parfois cra-cra. Ben vouais, depuis que je suis pandorienne et que j'ai pris des cours avec Basaltes, maintenant je sens et je vois l'aura.
Pas glop !
Alors je rentre en flèche dans la poste, pour me diriger directement vers la machine automatique jusqu'à hier défectueuse.
Une dame dit d'un air "mutin" : - Ah ! Une tricheuse !
Je lui réponds vivement (un peu trop même) que "c'est juste pour aller à la machine que je transperce la foule, pas pour passer devant"...
Elle me répond "mais je plaisantais".
Je lui dis :
- "moi aussi, je plaisantais. En fait je suis là pour un attentat à la bombe, elle est là, dans mon sac, et normalement elle ne devrait pas tarder à péter, (prémonition ?) alors vous êtres encore à temps de partir, et je jette un petit regard amusé à la ronde.
A ces dires, personne ne bronche. Pas un sourire de commissération.
Bref, l'humanité dans toute sa splendeur prête à agresser son voisin pour une place dans la file d'attente... (re-lol)

Arrivée à la putain de machine je fais une prière.
J'entends déjà sourdre le mécontentement de toutes ces "auras-cras-cras" pour la cas où mon incantation réussisse.
Ô Dieux ! Faites qu'elle me le donne, ce putain de timbre à je-ne-sais-pas-encore-combien-puisque-c'est-elle-qui-doit-me-le-dire-le-poids-et-donc-le-prix ! (là je parle de la machine à timbes)
Les Dieux sans aucun doute n'ont pas entendu ma supplique.
Je pose la missive sur la balance.
Une réponse catégorique s'affiche sur l'écran : "Service momentanément insisponible".
- Mais ça fait huit jours que c'est "momentanément indisponible" !!!! je me dis à moi-même sans que transparaisse le moindre affect dont pourraient se repaître, à mon encontre, les auras sus-nommées.
Moi : râle intérieur... râ^^aââaahhhhhhhhhh..............
La machine par contre veut bien me vendre des carnets de dix vignettes à 55 centimes, mais pas peser ma lettre.
Ah ! la délivrance de l'âme... connaître le poids de la lettre pour connaitre ainsi le prix de l'oblitération.
Au bord du désespoir, je me retourne.
Vois la horde des "patients" prêts à me bondir dessus si je bouge une oreille.
Mais, je me ressaisis et je tente l'approche directe vers la guichetière en lui disant que ça fait plusieurs jours que je viens et que je ne peux poster ma lettre.
Apparemment, (sans doute la proximité de la petite Chapelle Saint-Roch pas très loin de là mais dont tout le monde se fiche) des entités favorables à ma démarche ont entendu ma supplique.
La dame du guichet me prend ma lettre (ô sacrilège !) me dit ça fait tant... et basta. Je paye. Ni vu ni connu.
Emballé. Pesé. La lettre partie avant lundi. Un rêve de Magicien, quoi ! en ces temps difficiles !
Je respire un grand coup et au moment où j'allais remercier les cieux j'entends une voix de crécelle qui sort du milieu de la foule dont je ne saurai retranscrire ici avec précision les imparfaits accords.
Cette voix, fort désagréable, semble me reprocher, à moi, une fée, d'avoir enfreint la dure LOI de la QUEUE, enfin, la file d'attente. (cf. supra)
Bien sûr, (et cela n'étonnera personne) cette voix est féminine.
Elle a un joli sac tendance un peu rouge je crois avec même une griffe célèbre.
Et sa trogne ? me direz-vous ! A claques, sans même l'avoir encore regardée.
La voix m'interpelle donc avec véhémence et me fait maints reproches dont celui de n'avoir pas "fait la queue comme tout le monde".
Là je lui dis : "Si vous voulez on va dehors et on s'explique, je n'ai pas envie de me donner en spectable devant le personnel de la poste, en plus dehors il y a les caméras pour l'arbitrage"
Et en disant cela je me fais un grosLOLLLLLL à moi-même et ça doit se sentire dans l'assitance.
Silence de mort tout alentour. Sauf la morue qui la ramène encore.
La grognasse bcbg me répond : "Le spectacle s'est déjà fait" sans se rendre compte que c'est elle qui a pété un cable et pas moi, au commencement. Elle n'a donc pas supporté, que moi, petite fée aux longs cheveux blonds, avec mon bonnet médiéval, je traverse ainsi le bureau des anciennes P et T comme jadis les chevaliers traversaient l'Eglise sur leur destrier.
Je lui lance un regard de FEU et l'invite à me suivre à l'extérieur.
Là je crois qu'elle s'est déballonnée.
Du coup, je n'ai pas pu "expulser ma hargne" à l'encontre de cette morue.
(Pardon aux morues, j'adore la brandade en plus et puis un joli poisson n'a rien de commun avec cette... pfff... manque de mots. Si vous avez une idée. Mais surtout pas un nom d'animal. J'aime tous les animaux sans distinction. Alors que les grognasses-à-sac-griffé-dans-les-files-d'attente j'aime pas trop. Non, non.
Pas que je sois jalouse, moi aussi, j'ai un sac en cuir de belle facture.
Mais moins voyant. Moins "tendance". Plus "clâââsse"... tout dans le veau foulonné marron, façon "working-girl" à la campagne, mais bref... je digresse...

Vu que je n'ai pas pu taper dans la crécelle, il m'est venue une irrépressible pulsion de mort.
L'envie tout soudain de TUER l'un de mes congénères...
Si, si !
J'aurais pu le faire.
Alors, chers, très chers Pandoriens, je sais, mon histoire était un peu longuette, mais ne pouvait être retranchée du moindre détail, alors ?
Est-ce que c'est mon ESPRIT ou mon EGO qui a formulé ce désir de meurtre ?
Et si j'étais passée à l'acte ?
Les psys auraient dit quoi ?
Que c'était l'inconscient (collectif ???) ou MOI qui était la meurtrière ?
Beau débat que nous a ressorti Meje des Archives sur un Mil-rifique texte qui, à l'époque m'avait séduite.
Depuis, je suis une fan "inconditionnelle" de Mil.
Mais je ne suis pas jalouse, du tout, de son Grand Talent.
J'ai eu la grande chance, ces derniers mois de partager avec ce "génie" une étrange et étonnante correspondance.
Maintenant j'ai le message "504" qui s'affiche lorsque je veux lui envoyer un petit mot qui reste à demeure dans ma boîte d'envoi.
Je me demande ce que cela peut bien vouloir signifier.
Si l'un d'entre vous a une idée ?
Il a changé de serveur ? Il n'est plus connecté au net ?
Voilà.
D'avoir écrit tout ça, je sens déjà que ça va mieux.
J'ai déjà oublié le visage de cette voix dans la foule.
Ô monde ! Que nous fais-tu subir ?
Je ne me revendique pas d'une telle humanité.
Vais-je devoir définitivement sortir du monde réel pour trouver la paix intérieure ?
Ô peuple pandorien ! Eclaire-moi de tes vertus.
Donne-moi ne serait-ce que la plus infime opportunité de croire que la vie réelle n'est parfois qu'un mauvais rêve.
ILS peuvent bien tous crever, là, à l'instant-même devant cette putain de poste de merde.
Je n'en aurai même pas le plus imperceptible chagrin.
C'est grave docteur ?

Je vous fais une bise.
Et si l'un d'entre vous a des anecdotes de ce genre à rapporter, n'hésitez pas sur Divag' je vous attends.

La fée dans tous ses états. D'âme, d'esprit, d'ego etc.

Yentl.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Dim Déc 28, 2008 5:11 am

Je pense que ce topic est un perle entre les perles.

Bastet

Avatar de l’utilisateur
YENTL
Messages : 1557
Enregistré le : Mer Juil 05, 2006 12:58 pm

Messagepar YENTL » Dim Déc 28, 2008 12:01 pm

Ah bien ! Et c'est reparti mon Ki (ki ?)... (tiens, je m'applaudis moi-même, je la trouve pas mal celle-là !)

merlin a écrit : et n'oubliez pas de chanter la rosée du matin dans la langue des oiseaux : cuit cuit cuuiiiiiit
bonne nuit les petits
pom pom podom pom pom pom pom pom


Et aussi, le rosé du soir, cuit cuit cuit cui-hiiiips !!!
pom pom pom c'est pour ceux qui se jettent au calva au moment d'aller se coucher)

merlin a écrit :L'oeuvre au noir, le caput mortem, la tete de corbeau ; heureux qui comme ullysse[Ulysse] a fait un beau voyage, alors fait comme l'oiseau, ça vit d'air pur et d'eau fraiche un oiseau .
bonne journée a tous


Citation de la citation :ça vit d'air pur et d'eau fraiche un oiseau .

... mouais... mais pas que. Et de graines, et de vers, et de tas d'autres petits trucs qu'ils ne lâchereaient pour rien au monde, surtout au moment de nourrir leur petits.
Un peu comme les humains quoi !
Et faut voir comme ils se querellent pour un bout de gras, qui pend au bout d'une branche.
J'ai un poste d'observation idéal pour les voir évoluer en toute liberté.
Je honnis les gens qui mettent les oiseaux en cage.
Aucune cage ne devrait exister d'ailleurs. Ni être vendue
C'est une invention humaine.

Par contre, l'eau, l'air pur, le ver, leur est fourni à discrétion par la nature alors que pour nous... mais aussi, maintenant, on a pensé à eux. On trouve dans le commerce des boules des graines, dont le prix augmente d'année en année.
Comme quoi, on a compris qu'ils ne s'en tireraient pas simplement avec de l'eau et de l'air pur... (ou pas pur d'ailleurs)

Cette citation, bien sûr sortie de son contexte fait réfléchir, elle n'est d'ailleurs pas venue là par hasard.
Il faut donc s'en référer à l'auteur initial de la chanson "Fais comme l'oiseau" reprise par Pierre Delanoë (chantée par M. Fugain). L'auteur étant Antonio Carlos Jobim et un illustre inconnu du nom de "Jocafi" ou un truc de ce genre mais je crois plutôt que c'était un acronyme de Jobim Carlos - on ne peut pas tout savoir -

Désolée si c'est hors-sujet mais calé là, mon ego mon esprit mon kâ mon karma et tutti cuanti m'ont dit que c'était à point nommé qu'il fallait écrire ça. Si cela peut être une divagation pour certains eh bien qu'ils sachent que c'est "pour moi" un moment d'intense réflexion. Et je prends le mot "réflexion" au sens du miroir.
Comme si la pensée de Jobim rejoignait la mienne. Ou l'inverse peu importe.
L'autre a dit... nul n'entre ici... etc. ;)))
Retour à Eupalinos, enfin, ça se recoupe.

Paroles traduites de Você abusou :
"Tu as abusé
T'as tiré parti de moi
(Tu as) Abusé
T'as tiré parti de moi
Abusé
T'as tiré parti de moi
Abusé

Mais ce n'est pas grave
C'est tellement normal d'avoir du désamour (désillusion)
C'est tellement "une plouc souffrance"
Alors je ne sais déjà plus si c'est de la gaminerie ou plouquerie
Mon amour (1)

Si le carrage (2) de mes vers
Va à l'encontre des intellectuels
Qui n'utilisent pas le coeur
Comme expression

Qu'on me pardonne
Si j'insiste sur ce thème
Mais je ne sais pas faire un poême ou une chanson
Qui parle d'autre chose
Qui ne soit pas l'amour

Si le carrage de mes vers... ...

(1) o meu amor = mon amour, mais pas dans le sens : elle dit ça à son mec.
C'est que son amour est plouc gaminerie etc...
Si c'était pour désigner son mec, ce serait juste : meu amor !
Voilà !
(2) quadradismo = qqch de très très carré !

j'y reviendrai...
Je vais me faire un café, en méditant ce qu'ont bien voulu siginifer (pour moi*) Antonio Carlos et Jocafi.

* ce "pour moi" est la retranscription de la nuance que l'on retrouve dans le grec et qui donne au même mot différents sens.
Par exemple "la sagesse" a deux façons de s'écrire qu'il s'agisse de "Sagesse" au sens global ou de "Sagesse pour soi".
Il y a donc en brésilien la différence entre "ô meu amor" et "meu amor".
Un peu comme si le poète se parlait à lui-même ? Ou à son ego ?
En fait il y a un tiers à qui s'adresse cette supplique mais ce n'est pas une autre personne.
Y-a t'il un portugais qui lise ces lignes et puissent me venir en aide ?
Encore une fois, vais-je devoir me débrouiller toute seule.
Remarquez, mes erreurs, je ne pourrai les imputer qu'à moi-même, et non pas à d'autres qui auraient pu me mettre sur la mauvaise voie.
Je trouve ces paroles très fortes de sens (pour moi toujours) et voilà !

Alors, comme ça on a ressucité Mil ?
Juste après les Fêtes de la Nativité.
Mais viendra-t'il nous faire un petit commentaire sur le sujet qu'il avait initié ?
Lui qui est "liiiibre" !
Et pour qui le sens de "cage" a une intense signification ?

Yentl.

ps : Pandore serait-elle une sorte de cage ? Avec des barreaux invisibles ?
Mais alors, pour en sortir, il n'y a qu'à...
Ah oui, et aussi : il ne faut pas intellectualiser chacune de mes paroles.
Je crois que j'écris avec le coeur. Enfin je ne sais pas exactement.
Evidemment pour vous c'est de la divagation. Pour moi non plus.
Adésias...

Avatar de l’utilisateur
YENTL
Messages : 1557
Enregistré le : Mer Juil 05, 2006 12:58 pm

Messagepar YENTL » Dim Déc 28, 2008 12:15 pm

Petite note à part pour ne pas alourdir ma précédente "divagation perlière" :

Par Ki est-ce qu'il faut entendre le "pneuma" grec ?
Donc, le "spiritu" latin. Et donc, le Ki et l'Esprit seraient la même et unique chose ?
Donc, donc, dans le très beau texte de Mil il y aurait superposition de plusieurs notions pour exprimer la même chose. Je ne sais.
Je m'attends à un débat éclairé sur ce point.
Au fait, je ne suis plus retournée à la Poste.
Mon psy m'a dit d'aller dans une poste où il y a dégun.
J'en connaîs bien une, mais il me faudrais faire environ un détour de pas moins de trentre kilomètres., en direction de la montagne.
Pour poster une lettre ?
Je crois que je vais élever des pigeons voyageurs... mais non, qu'est-ce que je raconte.
Il me faudrait des cages... pouah !
;)))

Encore une chose. Mil dans son dialogue ne fait pas intervenir le "prâna".
Cet oubli est-il significatif ?

Bon en attendant les réponses (qui vont affluer j'en suis certaine) je m'en vais, avec mon café, me manger un petit pranaliné. Sluuurrrrp !!!!!!


Retourner vers « Les perles des divagations »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité