Travail d'ombre!

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Kangiska

Travail d'ombre!

Messagepar Kangiska » Dim Sep 03, 2006 12:54 pm

[ombre, lumière, secret]

Devant moi se trouve un livre avec le titre "Travail d'ombre du Tarot", mais bien sûr en anglais (Tarot Shadow Work), car cette oeuvre merveilleuse n'a pas encore été traduite.

Mais je ne veux pas simplement parler de ce livre, mais du travail d'ombre.

Bon nombre de sorcières et de magiciens tiennent ce qu'ils comprennent comme "livre d'ombre", écrivant des recettes ou des rituels dans ce cahier. Mais tout cela n'a malheureusement pas vraiment grand chose à voir avec notre vraie ombre.

Au fait, dans notre cas le mot 'ombre' a plutôt quelque chose à voir avec la psychologie, car c'est bien C.G. Jung qui a interprété et utilisé ce mot de façon à ce que notre ombre perde un peu de son flair mystique, de son caractère inquiétant et donc de sa négativité.

Notre ombre contient nous évolutions et nos sentiments, que nous avons essayés de bannir de notre vie au cours de notre développement. Ceci peuvent être des traits de charactère dont on nous disait qu'ils étaient néfastes ou trop enfantins pour notre âge. De même il peut s'agir d'aspect que nous considérons nous même comme étant 'mauvais' ou 'malsaints' et donc inadéquats pour nous et notre situation dans notre vie.

Mais dans le subconscient de notre âme, sans surveillance consciente, ces aspets n'arrêtent pas de grandir et d'évoluer tout seuls, jusqu'à ce qu'ils écrlatent carrément dans notre vie quotidienne et nous boycottent ou détruisent nos plans.

Tout de même il ne faut pas oublier que chacun de ces négativités apparantes portent en elle un aspect de lumière qu'il est important à reconnaître pour l'intégrer dans notre vie.

Pour vous donner un exemple, imaginez le scénario suivant. Un enfant est éduqué à toujours partager tout et à toujours penser tout d'abort aux autres. On lui dit de ne pas être tellement égoiste. Donc l'égoîsme est mis à l'écart, est banni dans notre ombre, lieu où celui-ci n'arrête pas son développement mais entame sa propre évolution inconsciemment et indépendant de l'enfant grandissant. Un jour cet aspect reviendra à nouveau en surface: comme étant égoïste sans faire attention aux autres, égocentrique et arrogant! Cette attitude choquera certainement les personnes se trouvant autour et même la personne avec ce comportement peut être effrayé par sa propre attitude. Il se jugera lui même et essayera une nouvelle fois de cacher cet égoisme malsaint, le bannir à jamais dans son ombre.

Mais, en faisant du travail d'ombre, cette personne pourra apprendre à connaître la cause de son égoisme, la comprendre sans juger l'égoisme en lui-même. Il pourra apprendre dans cet exemple qu'un égoisme 'saint' veut dire s'occuper de soi-même et ne pas s'oublier soi-même en ne pensant qu'aux autres. Cet aspect lumineux pourra donc être intégré dans sa vie et cette partie du travail d'ombre sera donc fini.

Il faudra quand même être conscient que le travail d'ombre ne finira jamais mais fait partie de notre vie...



... ou devrait en faire partie!


C'est à ce point où je vois l'aspect le plus important. On ne parle que rarement du travail d'ombre et si le sujet est évoqué, c'est assez souvent que pour nous faire comprendre d'accepter les aspects négatifs en nous-mêmes et de même les vivre de temps en temps et ceci d'une manière incompréhensive. Car vivre un aspect d'ombre incontrôlé peut le faire disparaître pour un certain temps, mais ne nous fera pas comprendre notre propre comportement qui ne sera donc jamais guéri et changé en aspect lumineux.

Personnellement je trouve que le travail d'ombre ne devrait pas seulement concerner les gens avec un intérêt spirituel. Mais des personnes travaillant avec la magie, et qui courent le risque de se surestimer ou se sousestimer dans leur idée jusqu'où elles peuvent contrôler les énergies ou non, devraient être beaucoup plus conscient de se connaître mieux soi-même et donc de mieux connaître les énergies qui nous entourent - car de toute manière, tout est lié l'un à l'autre.

Est-ce que vous travaillez avec votre ombre, et comment?
Quelles bases aimeriez vous donner aux débutants en ce qui concerne le travail avec eux-mêmes et leurs ombres avvant de se développer encore plus dans la magie?
Quels conseils pouvez vous donner?


Amicalement


Une Kangiska curieuse de voir des réponses

markab
Messages : 588
Enregistré le : Ven Juil 07, 2006 10:54 am
Magie pratiquée : Le pays de l'arbre et de l'eau

Messagepar markab » Dim Sep 03, 2006 21:02 pm

Pour ma part, mon travail sur mes ombres consiste un peu en un mixage de techniques qui m’ont plu.

D’abord j’ai beaucoup aimé le travail que fait faire un ami psychothérapeute aux personnes qui requièrent son aide : le travail sur les sub-personnalités qui oeuvrent dans l’ombre.
Elles sont nos parties inconscientes avec qui nous vivons chaque jour, et qui répondent souvent à la place de notre personnalité principale et originelle.
Elles sont notre éducation, nos blessures…elles sont aussi les parties de nous qui n’ont pas voulu grandir à un moment donné, entravant ainsi la progression de notre être, elles sont autant d’énergies diverses.
En bref, de discerner qui parle en nous, selon les situations.
Le travail sur les sub-personnalités est un travail d’amour et de réunion avec soi-même.
Si cela intéresse quelqu’un, j’irais demander quelques écrits sur son travail (de plus il y a d’autres méthodes qu’il ajoute à ceci, très passionnantes) à mon ami, car c’est dur à résumer.

J’ai aussi également apprécié une technique qui vient plutôt du monde sorcier d’Amérique du sud, qui consiste en la récapitulation progressive de sa vie (pratiquée aussi dans le nord des états unis, lors des « quêtes de visions », un jeûne de 4 jours, seul et isolé, dans un endroit sauvage, très intense).
C’est un travail très puissant, car il demande de se remémorer l’émotion qui accompagne le souvenir. Pour ma part, je le fais surtout ainsi : je prends un stylo et je note le nom de toutes les personnes dont je me souviens depuis le plus longtemps possible, je tâche de me remémorer les souvenirs s’y rattachant et les émotions qui accompagnaient. Les zones d’ombres se mettent à jour peu à peu, alors. Et puis je brûle le papier.

Aussi une autre façon, qui vient de vers l’Inde, qui consiste à traiter les problèmes ou incidents qui arrivent, au fur et à mesure, sans les chercher spécialement, en tachant d’étendre sa compréhension et en impliquant sa responsabilité dans la situation.
Pas en se culpabilisant davantage bien sur, mais en se posant les bonnes questions (ex : est-ce un évènement qui se répète, qu’est ce qui m’attire là, à quoi est ce que cela ressemble de nouveau, quand ai-je eu le sentiment d’avoir vécu une chose similaire etc.). Ce travail est plutôt une discipline de réflexion quotidienne et progressive.

Si je devais donner un conseil à quelqu’un désirant travailler sur ses ombres, je pense que la 2ième et la 3ième façon que j’ai décrite sont les plus simples à mettre en œuvre seul.
La 1ière est difficile et demande de bien comprendre le sujet et souvent aussi une personne en face qui sert de miroir.

Surtout je dirais aussi de ne pas se faire du mal dans ce travail, de ne fouiller que ce que l’on est sur de pouvoir assumer dans le moment présent, histoire de ne pas finir totalement pété.
Tranquille donc…chaque chose en son temps.

Plein de bonnes choses à tous.
Markab

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Lun Sep 04, 2006 3:12 am

Chères Kangiska et Markab, et chers lecteurs

Le travail sur le côté obscur, comme sur le côté lumineux, est bien connu par tous ceux engagés dans une voie d'évolution spirituelle. C'est l'harmonisation des deux composants de l'existence.

Pas de lumière sans ombre ni d'ombre sans lumière. Les deux sont indispensables. Même plus : consubstantiels. Angélisme comme Satanisme me font sourire. Nous avons bien deux lobes de cerveau, deux ventricules du coeur, un côté droit et un côté gauche, non ?

Le "tout lumière" peut être aussi terrifiant. Je chercherai toujours le trottoir à l'ombre pour me préserver de l'insolation.

Cela me rappelle la terreur de Peter Pan qui avait perdu son ombre. Et on ne parle pas de l'ombre qui avait perdu Peter Pan !

La personnalité principale et originelle est dans l'inconscient, pas dans le conscient, sans vouloir te contrarier Markab. Tout ce qui est éducation fait partie du conscient, du masque. Toute blessure psychique vient du conscient qui refoule vers l'inconscient, plus apte à gérer en attendant que le conscient se renforce suffisamment pour récupérer ce qu'il a enfoui dans l'inconscient.

Bon matin.

_________
Bastet

markab
Messages : 588
Enregistré le : Ven Juil 07, 2006 10:54 am
Magie pratiquée : Le pays de l'arbre et de l'eau

Messagepar markab » Lun Sep 04, 2006 22:33 pm

Ça ne me contrarie nullement, j’ai encore du mal m’exprimer voilà tout ou encore pris le sujet à l’envers comme à mon habitude.
Comme ça me titille vraiment, je continue.

De plus je suis d’accord avec toi sur le fait que la personnalité originelle, que j’ai envie d’appeler aussi l’être et dont je pense que c’est l’enfant qui en est le plus proche, est enfouie généralement dans la vie d’adulte.
Sauf parfois. Dans certaines situations protégées et privilégiées, lorsque je m’émerveille devant quelque chose de beau, lorsque que je vis l’ivresse d’un jeu qui me transporte, ou quand je me sens spontanée et confiante comme un enfant qui découvre, la j’ai l’impression de reconnecter avec cette nature première.
Arrête moi si je me trompe.

Je pense que ce qui empêche l’accès à ceci, c’est certainement ce qu’on a du développer pour protéger cet être au départ et puis ensuite tout ce qui a fait notre éducation.
Ainsi en premier j’ai du me blinder avec une personnalité qui m’a protégé et qui a régit mes actes, et si elle était utile à l’époque pour protéger mon être, elle a continué son boulot automatiquement même quand on le lui demande pas. Elle ne laisse plus l’accès car elle protège toujours l’enfant.

Avec l’éducation j’en ai créé de nouvelles, qui critique, qui juge, qui veut être parfaite, qui sabote, qui est gentille et sans doute d’autre encore, pour celles qui se laissent voir. Et toutes veulent monter sur le trône et être première, mais elles sont bien obligées de se partager le morceau et d’agir à tour de rôle.

Celles que j’ai envie d’appeler « ombre » sont celles que je pense qui n’existe pas en moi, celles que j’ai reniées car cela m’a été répété. Ex : si on te répète « si tu fait ceci ou cela, tu sera gentille, non ça c’est méchant », alors forcément le méchant se met dans l’ombre et gare quand il ressurgit.

Il me semble que pour pouvoir contacter son être originel, il faut bien apprendre à reconnaître leurs actions pour pouvoir faire en sorte que tout ceci soit utile sans toutefois mener la barque.
Ainsi le critique peut faire beaucoup de mal s’il agit librement mais peut-être précieux pour évaluer.
Une saine colère peut être purificatrice mais devient ravageuse du moment ou elle guide les actes.
L’instinct qui passe dans l’ombre souvent, parce qu’il s’accorde peu avec la vie actuelle, peut-être un allié précieux également.
Et ainsi de suite…

Bon j’ai fais de mon mieux sur ce sujet de réflexion, ça peut encore évoluer.

Markab

Kangiska

Messagepar Kangiska » Mar Sep 05, 2006 7:18 am

Bonjour à vous :)

En Allemagne on dit qu'on signe le texte de l'autre si on est d'accord avec celui-ci. J'ai envie de dire la même chose ici, il me reste un petit "mais".

Je ne crois pas que l'ombre soit aussi simple à expliquer que de dire, où il y a de la lumière il nous faut de l'ombre et vis-versa.
Le fait est, que de cette façon on fait toujours un tri où il n'y a pas de tri à faire.

C'est bien dans cet ombre où on trouve la lumière, des traits de charactères sublimes à rencontrer qui nous facilitent bien la vie si on apprend à les gérer.
C'étaient toujours des aspects bien lumineux au début, mais c'est nous qui les avons bannis dans l'ombre, dans l'inconnu. A nous donc de reconnaître que ce ne sont pas eux qui forment l'ombre, mais plutôt les étoiles dans la nuit.

Mais au fait, mes questions restent sans réponses de vous ;)


Amicalement


Kangiska

markab
Messages : 588
Enregistré le : Ven Juil 07, 2006 10:54 am
Magie pratiquée : Le pays de l'arbre et de l'eau

Messagepar markab » Mer Sep 06, 2006 9:25 am

Ah, bon, je croyais avoir un peu répondu ce que j’en pense, comme quoi…

« Est-ce que vous travaillez avec votre ombre, et comment? »


Oui, autant que faire se peut, avec les pratiques décrites ci-dessus. Plus un jeu que j’avais oublié.

« Quelles bases aimeriez vous donner aux débutants en ce qui concerne le travail avec eux-mêmes et leurs ombres avant de se développer encore plus dans la magie? »

Un petit jeu redoutable, en m’y amusant je me suis rendu compte il y a des années de son énorme pouvoir. C’est sans doute un jeu d’enfance, quel enfant n’a pas joué à faire à l’envers ?
S’amuser à penser, dire ou faire exactement le contraire de ce que l’on était en train de faire ou penser, et ce, pendant quelques minutes de temps en temps, ça peut se jouer à plusieurs, c’est incroyable, et il faut faire attention à ne pas mourir de rire ou ne pas se mettre en colère (ça c’est quand on joue à plusieurs).
Ex : répondre oui lorsqu’on voulait dire non, dire qu’un truc est beau quand on le trouvait moche, être joyeux lorsque on sent de la tristesse, se dire je suis vraiment quelqu’un de bien quand on se sent une m… et ainsi de suite selon l’imagination de chacun.
Fait a 2 ou 3 cela devient fou, fait en présence d’une personne pas au courant du jeu devient franchement insupportable, surtout pour celui qui ne sait pas.
On finit forcément par approcher ce qui est dans l’ombre puisque par essence, ce qui est dans l’ombre n’est pas visible, ce que l’on ne montre pas, donc pas dans ce qu’on aurait fait spontanément et consciemment.

« Quels conseils pouvez vous donner? »


Les conseilleurs n’étant pas les payeurs, c’est dur de donner un conseil.
Je pourrais juste dire, de ne pas se dire « j’ai des ombres » mais « ce qui est de moi dans l’ombre », ce n’est pas grand-chose mais pour moi ça change beaucoup la façon de voir.

Ex : celui qui se voit radin au conscient (donc en lumière) met sa générosité dans l’inconscient (donc dans l’ombre), il n’est pas juste qu’il pense être plus l’un ou l’autre mais que chacun est un morceau de lui, il porte les deux facettes.

De même que tout ce qui a fait que nous sommes ainsi aujourd’hui fait que l’être que nous étions avant tout cela est dans l’ombre.

On ne fait pas des sages avec des saints.
Enfin c’est mon avis, c’est peut-être différent pour d’autres.

Markab

Avatar de l’utilisateur
suraya
Messages : 204
Enregistré le : Ven Juin 30, 2006 11:43 am

Messagepar suraya » Jeu Sep 07, 2006 22:19 pm

Bonsoir kangiska,

*Est-ce que vous travaillez avec votre ombre, et comment?

En ce qui me concerne : Oui, mais en essayant de ne nuire à personne, plus facile à dire qu'à faire, je dirais que parfois la solitude a été un tres grand avantage dans ce cas!! Et surtout le secret, attention, j'ai pas dit le mensonge, j'ai dit le SECRET !! En fin de compte on est dans l'idée du chaud et du froid, ils ont à part egal de bons et de mauvais aspects l'un a des avnatages et des incovenients que l'autre n'a pas et vice versa...


*Quelles bases aimeriez vous donner aux débutants en ce qui concerne le travail avec eux-mêmes et leurs ombres avvant de se développer encore plus dans la magie?

Restez vous-même, inspirez-vous s'il le faut, mais n'imitez pas...Je n'ai pas changé specialement de look etc du fait que je m'interesse à la magie, j'aurais de toute façon l'impression de rentrer dans un starting bloc, quelle horreur. Nos ombres peuvent être nefastes en fonction du regard des autres, j'aime le proverbe : "nous sommes ce que nous pensons" et une amie m'a retorqué nous sommes aussi ce que les gens pensent de nous, donc notre "ombre" n'est-elle pas en fin de compte une lumiere qui represente une ombre pour les autres...Mes conseils : ben s'interesser à la magie etc vient assez souvent de gens qui se cherchent et se sentent perdus!! Je pense aussi quil faut s'inspirer des gens qui ne croient en rien, ils m'ont enormement surpris!! Ils comptent enormement sur eux-même c'est enorme...Pour l'egoïsme, il vient d'un manque de communication...J'adore le foot et mon amie deteste, c'est egoîste de sa part de me l'interdire et c'et egoïste de ma part de lui imposer, comment dans ce cas le faire "sainement", c'est simple, si je lui demande gentillement avant la programmation du match si elle m'autorise à regarder, je suis à peu pres sûr qu'elle dira oui....C'est le meilleur conseil que je peux donner CO-MMU-NI-QUER...Pourqui aussi ne pas prendre des cours de Taï-chi ou de Yoga? frequenter des milieux qui ne nous sont pas familliers est tres enrichissant, au debut lorsque j'ai pris mon nouveau job, j'etais un peu perdu car je perdais mes reperes, mais c'etait ça où je restais dans mon coin, je me suis donc adapté aux autres....Essayez d'être moins victimes de vos emotions negatives!! Si vous voulez disputer ben c'est simple, partez faire un tour, ne dites rien à la personne, passez votre rage sur un ballon de foot, que sais-je et discutez-en apres à tête reposée!! Mes 2 meilleurs conseils : Restez vous-même et apprenez à communiquer, je dois encore beaucoup apprendre mais je m'en rends compte c'est dejà un pas.

Su

Kangiska

Messagepar Kangiska » Ven Sep 08, 2006 7:21 am

Bonjour Suraya,

Une question me reste. Comment tu crois pouvoir nuire à quelqu'un si tu travailles sur toi même pour ton développement naturel?

Je n'ai encore vu personne faire un travail d'ombre honnête nuire à quelqu'un.
Où est ta peur?


Amicalement


Kangiska
Une Corneille curieuse

Avatar de l’utilisateur
suraya
Messages : 204
Enregistré le : Ven Juin 30, 2006 11:43 am

Messagepar suraya » Ven Sep 08, 2006 17:50 pm

Salut Kangiska,

Je viens de lire le proverbe de Sartre cité par Bertrand !! "L'enfer c'est les autres"....Et bien il est là le probleme, comment peut-on travailler sur soi quand c'est contre les idées des autres? Je parle des vampiristes qui ne supportent que leurs idées et pas les notres....Tu comprends mieux le probleme, parfois la solitude ne m'a pas du tout pesé ou plutôt devrais-je dire la liberté...

Su

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Sam Sep 09, 2006 0:06 am

Bonsoir le forum.

"L'enfer c'est les autres." n'est pas un proverbe, mais une phrase de la pièce de théatre "HUIS CLOS" écrite par le romancier-philosophe Jean-Paul Sartre, pas marrant tous les jours le bougre, mais incontournable.
Cette petite réplique, sortie de son contexte, peut-être sujette à n'importe quelle interprétration.

Maintenant, ma réflexion personnelle : l'enfer n'est pas les autres, mais l'idée de l'idée qu'on se fait l'autre, donc l'idée de l'idée qu'on se fait de soi par rapport à l'autre dont on s'est fait une idée et qui pourrait penser avoir une idée sur moi qui n'est pas l'idée qu'il devrait, par rapport à l'idée qu'on voudrait qu'il ait de moi.

Et si on respirait, non ? Je suis ce que je suis, et j'assume, j'essaie de comprendre, je rectifie si je peux. Je suis libre. Et l'autre tout autant que moi. Maintenant si il veut s'empoisonner l'existance à ce faire une idée sur moi, ça c'est son problème. Moi, je le prends comme il est, tant qu'il ne me casse pas les pieds outre mesure.

La perception de soi et de l'autre ne passe pas par l'intellect (ce qui ne veut pas dire être spécialement intelligent), mais par le coeur (l'intelligence suprême).

Vous avez suivi ? Non ? Moi non plus. Et ce n'est pas si important.

Don't worry, be happy !
(traduction triviale : t'en fais pas et sois heureux !)

Douce nuit,
______
Bastet

Kangiska

Messagepar Kangiska » Sam Sep 09, 2006 12:59 pm

Bonjour vous deux,

@ Suraya,

Je dois sourire en lisant tes lignes. N'ai je pas parlé de l'exemple avec l'égoisme. Un certain égoisme sain est nécessaire pour que tu puisse te développer. Si tu te gardes dans ton propre ombre, parce que tu penses toujours aux autres, tu ne feras aucun pas.

De temps en temps on marche sur les pieds des autres, la question n'est pas à cet instant si tu leur fais mal, mais si eux, ils veulent peut-être se faire blesser.

Trouve la balance entre les deux, te questionnes toi-même, mais n'oublie jamais les énergies des autres.


@ Bastet,

Quelque part, dans mon intérieur où il n'y a pas de mots, je comprends ce que tu veux dire. Donc je me tais... et comprends ;)


Amicalement


Kangiska


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités