[Bouddhisme] Dakini

Occultisme, kabbale, alchimie, hermétisme, arts divinatoires etc. On y aborde aussi les groupes initiatiques, occultes, et les sociétés secrètes, bref, les voies mystiques.

Modérateurs : Schae, bastet, Hraefn, Odin

Avatar de l’utilisateur
Serval.T
Messages : 825
Enregistré le : Lun Avr 21, 2008 12:55 pm
Contact :

[Bouddhisme] Dakini

Messagepar Serval.T » Jeu Avr 02, 2009 14:30 pm

Image

Dakini:Messagère céleste, cette émanation des Bouddhas, gardienne des enseignements secrets et grande inspiratrice du yogin, symbolise l'énergie féminine ... parfois destructrice , mais le plus souvent créatrice ... lié a la connaissance transcendantale, a la réceptivité, a l'ouverture totale, semblable a une danse dans l'espace illimité.

Les Dakinis(en tibétain Khandro)accompagné fréquemment des déités représentées dans l'iconographie du véhicule du Diamant.

Il s'agit d'ancienne fée ou de sorcières, d'origine chamanique, intégré ensuite par le Bouddhisme Tibétain ...

La langue des Dakinis désigne le sens intime des thermes utilisé dans les textes Tantrique.

Le yogin qui accomplit la cosmisation de son corps doit aussi vivre la destruction du langage, indispensable a son entrainement spirituel ... elle brise l'Univers profane et le remplace par un univers à niveau convertibles et intangibles.



Image
Ce qui est en haut est comme
Ce qui est en bas...

Avatar de l’utilisateur
choupette
Messages : 134
Enregistré le : Ven Jan 02, 2009 1:57 am

Messagepar choupette » Jeu Avr 02, 2009 14:38 pm

Messagère ? en quel sens ?
Comme beaucoup de divinité, elle a la création et la destruction, l'absolue...[/quote]

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Lun Mai 11, 2009 14:13 pm

Les Yoginî

La définition "classique" des Yoginî considère ces divinités féminines comme des assistantes de la Déesse Durgâ. Dans un langage plus hindou, on dira que ce sont des Shakti, des Energies de manifestation de la déesse chargées de l'aider dans ses luttes contre les démons (Asura). Certains auteurs considèrent les Yoginî comme équivalentes aux Dakinî mais nous préférons réserver ce dernier terme à des divinités féminines du Bouddhisme tibétain.

Les textes ne s'accordent pas sur leur nombre, parfois 8, parfois 13 et même 64, selon l'acception qui semble maintenant prévaloir. Des listes figurent dans diverses Purana, par exemple le Chandi Purana. Les noms des huit seraient : Mârjanî, Karpûra-Tilakâ, Malaya-Gândhîni-Kaumudikâ, Bherundâ, Mâtâlî, Nâyakî et Jayâ (ou Shubhâchârâ).

Le terme de Yoginî désigne également une femme adepte avancée de Yoga.

Les temples des Yoginî dont il reste trace de nos jours furent tous bâtis entre le 9ème et 13ème siècle. Des neuf connus, les principaux qui subsistent sont deux en Orissa, deux au Madhya Pradesh. Il est probable que ces temples furent édifiés sur des lieux de cultes plus anciens où l'on vénérait la Déesse Mère sous telle ou telle forme autochtone. L'expansion du tantrisme et du shaktisme dans les derniers siècles du premier millénaire a facilité l'évolution de ces temples vers des lieux de culte de déesses subalternes de Durgâ, sous les formes dites "de la main gauche" dans lesquelles on préconise les offrandes sanglantes (sacrifice d'animaux), les pratiques magiques, les actions sexuelles rituelles, etc.

source : http://ganapati.club.fr/dieux/shakti/yogini.html
Fais de l'Amour ta magie


Retourner vers « Ésotérisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité