Morceaux Choisis

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
1069 : Morceaux Choisis

Morceaux Choisis

Messagepar 1069 : Morceaux Choisis » Lun Sep 25, 2006 7:22 am

Archive 1069 : Morceaux Choisis
post111659.html#p1718

Note : Tous les modérateurs et animateurs peuvent mettre ici une copie d'un message qu'ils trouvent intéressant et souhaitent mettre en avant. Les outils sont dans le petit marteau en bas de page. (Dans l'ordre parce que sinon l'ancien titre ou les fautes peuvent apparaître en page d'accueil et parce que certains n'ont pas les droits pour modifier le message après le déplacement).
1) "Copier le fil de discussion" -> vers la poubelle (ne pas déplacer attention!)
2) Modifier le titre du message à mettre en morceaux choisis pour qu'il soit significatif du contenu, clair et concis.
3) Vérifier l'orthographe.
4) Insérer un lien vers le message d'origine comme dans les modèles préexistants.
5) "Déplacer les messages" -> sélectionner le message et choisir le numéro 1069 pour sujet cible -> Le message apparaîtra ici.
6) Notifier les admins sur le fil doublon qui reste dans la poubelle pour qu'ils le suppriment.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14527
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Connais-toi toi-même, gnothi seauton, atma vichara / Le coeur de la spiritualité!

Messagepar Jagannath » Mar Jan 08, 2008 7:30 am

Image

Cet enseignement est l'enseignement spirituel primordial, autant en Inde qu'en Grèce antique et c'est même le message de l'Eternel à abraham (ātma vichāra [आत्म विचार], gnōthi seautón [γνῶθι σεαυτόν], lékh lékha [לך לך]), cette pratique est la pratique la plus concentrée et primordiale, toutes les autres en sont des dérivés et finalement mènent vers elle.

[Pour lire la suite cliquer ICI]
Modifié en dernier par Jagannath le Mar Déc 20, 2011 11:59 am, modifié 16 fois.

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 933
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Possessivité, rituel affectif et envoûtement charnel

Messagepar Huli » Mar Jan 24, 2017 19:50 pm

L'amour est un absolu. Il existe, avec ou sans couple, en dépit de la distance physique, de la mort même. Il est à l'épreuve de la séparation, parce que tout est lié par lui, la séparation en fait n'existe pas. //

Tu ne souhaites pas l'amour, l'absolu, tu désires un couple qui dans ta vision est un genre d'accord d'appartenance mutuel. Je suis avec/à toi et tu es avec/à moi. L'appartenance mutuelle, c'est bien la possession de l'autre, non ? //

Donc pour revenir à ce que disait fort justement Jagannath, tu es indiscutablement animé par la possessivité (le désir de posséder l'autre et que l'autre te possède en échange). Si tu n'étais animé QUE par l'amour de ton ex-fiancée, tu l'aimerais peu importe la situation, sans te préoccuper du fait qu'elle soit ou non en couple avec toi. Tu l'aimes certainement, mais plus que cela encore, tu souhaites qu'elle soit avec/à toi. Donc possessivité. Ce qu'il est important que tu comprennes, c'est que ce désir, qui est la norme dans le monde (presque tout le monde aspire à une vie de couple exclusive et presque tout le monde est incapable de déceler que cela inclue de la possessivité), est probablement excessive. Tu reconnaîtras que tout le monde ne va pas jusqu'à utiliser l'occulte pour faire revenir son ex, non ? Cet excès d'attachement, est la cause cachée, occulte, si tu préfères de toutes nos pertes, de la souffrance que ces dernières provoquent, du manque qui fait qu'à nouveau on aura le désir de posséder. Tout nos problèmes en fait. Plus tu veux posséder quelque chose, plus cette chose va t'échapper. C'est comme le savon mouillé : plus tu le serres fort dans ta main, plus il glisse fort :) //

Tu es venu ici pour que l'on te donne un avis sur ta démarche. Le voilà : ta démarche, comme elle est liée à un désir de possession, n'a aucune chance de fonctionner vraiment. Même si cela semble fonctionner un temps et que l'ex-fiancée revient, cela ne durera pas et cela n'annonce qu'une nouvelle séparation encore plus dure et encore plus mal vécue. C'est comme cela que les choses fonctionnent sur un niveau supérieur. Tu peux refuser cela tant que tu voudras, cela ne changera rien à l'affaire. C'est le cas parce que vouloir posséder quelque chose, quelqu'un, c'est ramener à soi, vers soi. C'est en fait accroître la densité de l'ego. La spiritualité, l'amour, la vraie magie, c'est le mouvement complètement contraire, on cherche à dissoudre cet ego à le fondre dans l'univers. Quand on a cette intimité avec l'univers parce que l'on s'est fondu en lui, ce dernier nous apporte naturellement tout ce dont on a (vraiment) besoin. La vraie magie. //

Si j'avais rédigé un rituel pour toi, voilà ce que j'aurais demandé : que le meilleur soit pour XX et YY (ta fiancée) ! Cette manière de faire implique d'accepter que YY s'en aille, si vraiment c'est ce qu'il y a de mieux pour vous deux, ou qu'elle revienne vers toi si c'est plutôt ça qui est le mieux. J'ai plusieurs amis dont les couples on éclatés dernièrement. Tous étaient intimement persuadé qu'ils perdaient l'amour de leur vie, qu'il ne retrouveraient personne d'aussi génial, et bla et bla... sauf que pour beaucoup, ils ont trouvé quelqu'un d'autre avec lesquels ils sont mille fois plus heureux qu'ils ne l'étaient avant. C'est juste qu'ils ont fait la démarche d'accepter de lâcher prise. Ils ont pris conscience de leur attachement et il l'on lâché. Et ils ont retrouvé l'amour en couple. A l'inverse j'ai un autre ami, qui rumine toujours son ancien couple (bien qu'il fut une source de souffrance incroyable). Il est toujours célibataire. Il n'a pas lâché prise.

Donc pour résumer :
(1) arrête avec ta voyante-sorcière. Elle est sûrement sincère mais elle ne va rien résoudre car sa démarche est mauvaise d'un point de vue spirituel.
- pose toi, observe tes émotions, tes pensées, ton désir d'être avec ton ex-fiancée. Si tu le fais vraiment, avec application, tu sentiras un genre de noeud... détend ce noeud, lâche-le et vois ce qui se produit. Tu seras certainement surpris.
(2) change les intentions que tu as en direction de ton ex-fiancée : oblige-toi à souhaiter que le meilleur soit (en acceptant l'éventualité que cela veuille dire que possiblement votre couple ne se reforme jamais) et que vous soyez elle et toi heureux. On veux souvent forcer l'univers à nous donner des choses, alors qu'il a souvent bien mieux en réserve que ce que l'on aurait pu rêvé... L'amour est là, toujours, il fait partie de la permanence. Les couples, se font et se défont car ils sont comme toute chose dans le monde : impermanents.

[Pour lire toute la discussion, cliquer ici]
lei zou sha gui jiang jing

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14527
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

La souffrance comme clé de la spiritualité

Messagepar Jagannath » Mer Fév 01, 2017 6:29 am

Shou : "Faut-il souffrir pour s'accomplir ?"

Ta question revient à demander s'il faut être éloigné pour percevoir la distance.
Bien entendu puisque c'est la définition même de la distance.
Similairement, la souffrance n'est rien d'autre que le sentiment de ne pas être accompli.

Pourquoi entretenir un tel sentiment? Abandonne le sentiment de ne pas être accompli, et abandonne en même temps la souffrance.

[Pour lire le sujet, cliquer ICI]

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14527
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

La réalité des individus

Messagepar Jagannath » Sam Fév 04, 2017 16:36 pm

Alex : "Mais, c'est dur de concevoir que les individus n'existent pas." //

Ils existent mais pas en tant que séparés de toi, comme la notion même d'individu sous-entend implicitement la séparation, on peut dire qu'ils n'existent pas en tant qu'individus. Tu peux dire qu'ils existent mais qu'ils ne sont pas réels en tant qu'individus.
Mais ils existent aussi surement que toi, en vérité ils sont toi. //

Alex : "Mais, c'est dur de concevoir que les individus n'existent pas." //

Qui t'a mis dans la tête qu'il fallait concevoir que les individus n'existent pas? Le lièvre à corne n'existe pas, as-tu besoin pour autant de penser "il n'existe pas" ???
Pour les individus il suffit de se débarrasser du sentiment qu'ils sont différents de toi (ce sentiment est l'ego). Il n'y a rien besoin de concevoir. //

Alex : "Vous êtes bien en face de moi et avez une conscience prise dans un espace-temps comme moi." //

La conscience n'est pas prise dans l'espace-temps, la conscience est impossible à attraper enfermer modifier, abîmer, elle est éternelle parfaite, pure, inébranlable, elle englobe tout et ne connait pas le changement. L'espace temps apparaît DANS la conscience et non l'inverse. La pensée que la conscience est individuelle est erronée. //

[Pour lire le sujet, cliquer ICI]

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14527
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Il n'y a pas d'obstacle pour le chercheur déterminé

Messagepar Jagannath » Sam Avr 15, 2017 17:55 pm

L'histoire raconte qu'un jour un horrible assassin, un voleur malfaisant, est venu voir le Bouddha. Un des disciples du Bouddha l'accueille mais par ses pouvoirs occultes devine que cet homme est extrêmement mauvais. Il en conclue qu'il n'y a pas de chance de rédemption pour lui et lui conseille de faire demi-tour, mais l'homme insiste et le Bouddha arrive à ce moment et l'invite à le rejoindre pour apprendre. Au bout de quelques mois il repart et le Bouddha informe ses disciples que celui là est parvenu au but. Celui parmi les disciples qui a accueilli le truand s'insurge, il dit : "j'ai passé plus de 1000 vies dans l'ascétisme, sans commettre de péché, cet homme au contraire est un bandit et un tueur depuis des milliers de vies je l'ai vu clairement! Comment pourrait-il parvenir à la réalisation alors que moi malgré mon travail intense et si soutenu je n'y suis toujours pas parvenu après 1000 vies d'étude spirituelle?" Le Bouddha lui répond que c'est l'intensité du désir de réalisation qui compte. Celui-là avait un désir si intense qu'il ne voyait pas tous les obstacles comme le pécher, la douleur, le désespoir, la peur, le doute etc. mais seulement le but. Il avait une telle soif de vérité que rien ne pouvait détourner son regard du but. C'est pourquoi il avait pu accomplir en quelques mois à peine ce que d'autres mettent 100 000 vies à accomplir. //

Celui qui a une soif si intense ne s'arrête pas aux difficultés, il ne les voit même pas. Même des difficultés absolument insurmontables pour le commun des mortels deviennent complètement invisibles à celui dont la soif a atteint le paroxysme. Celui-là ne discute rien, dès qu'il a la moindre clé, il la met en pratique immédiatement et coûte que coûte. Il ne compte pas la souffrance ni le sacrifice. C'est pourquoi il parvient rapidement à se libérer de l'ignorance. //

Que chacun fasse à son rythme, il n'est pas question d'obliger qui que ce soit. Mais il faut comprendre qu'à la fin c'est un mental unipointé sur le but et lui seul, un mental que rien ne peut distraire ni décourager, qui met fin à l'ignorance. On doit donc travailler à cela, parvenir au stade où les difficultés ne sont plus perçues.//

Question d'origine de Dest : "Je ne suis vraiment pas un enfant de coeur, j'ai eu à faire des choses dont je ne suis vraiment pas fier. Je dispose d'une certaine puissance que j'ai toujours mal exploitée, pour mes intérêts personnels et pour faire mal, punir mes semblables. Il serait pénible pour moi de vous énumérer tout ce que j'ai pu faire pour brimer plus faible que moi. Je me suis maintenant résolu à un changement, à changer de style de vie et de pensée. Je sais au fond de moi que je peux y arriver mais je ne sais vraiment pas comment procéder ou comment tenir dans la durée." //

[Pour lire le sujet, cliquer ICI]

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14527
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

C'est seulement avec l'éducation que vient la liberté dans le domaine des passions

Messagepar Jagannath » Lun Avr 17, 2017 14:19 pm

La passion amoureuse est aussi une douleur et une subversion. Il n'y a pas de mal à en parler. Soit. L'amour en vérité est par-delà ces thématiques de la destruction, c'est simplement une des nombreuses manières dont on le perçoit "vu d'en bas", par manque de perspective. Avec le langage il faut prendre beaucoup de précautions pour les lecteurs, qu'on s'entende bien : parler de la douleur et de la destruction oui, jouer avec, dans la mesure de nos besoins et sans faire de mal aussi. Mais détruire l'autre ou lui faire du mal, de même qu'être malmené par l'autre non, cela ne doit jamais être toléré, jamais : cela exige un stop immédiat et indiscutable. Par conséquent, avec toutes les personnes qui ne savent pas gérer ces frontières clairement, ou qui les distinguent mal, il ne faut pas jouer. Avec les ignorants, il ne faut même pas parler de ces jeux. On ne peut faire cela qu'avec les personnes qui ont fait le travail d'éduquer leurs instincts et qui les tiennent sous contrôle, au service de l'idéal divin et lui seul. C'est seulement avec l'éducation que vient la liberté dans le domaine des passions. //

Question d'origine de Dgeymi : "Il m'a parlé de passion amoureuse qui détruit." //

[Pour lire le sujet, cliquer ICI]

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14527
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Renoncer à la folie des grandeurs

Messagepar Jagannath » Mer Avr 26, 2017 21:19 pm

Il est difficile de renoncer au rêve de grandeur et de faire un travail modeste ici et maintenant. Ils veulent tous avoir la tête plus haut que les nuages, dans les sommets de la magie, de l'occulte, de l'intellect et ils oublient leurs pieds. Ils pensent : "cela n'est pas digne de mon destin supérieur!". Sont-ils donc si aveugles qu'ils ne voient pas le très haut dans les choses d'en bas? Croient-il que le très haut n'est que dans les fastes des puissants, des grands philosophes, des webmasters et de ceux qui sont applaudis par les foules ou likés et subscribés? Comment cela pourrait-il tenir de propulser sa tête dans la stratosphère quand on ne sait même pas tenir sur ses pieds? Notre place divine n'est pas dans la stratosphère, elle est ici bas, ici et maintenant, là où nous sommes, comme nous sommes. Les gens prétendent adorer et chercher Dieu, mais ils l'ignorent et le foulent du pied, en fait de Dieu ils ne veulent qu'un pouvoir démesuré pour leur ego! Pour eux le divin est un énorme ego avec des pouvoirs divins! Ils disent chercher Dieu dans la stratosphère mais le foulent du pied dans l'indifférence : Dieu est juste là avec eux, à côté d'eux, en eux, ici et maintenant, mais ils l'ignorent et prétendent le chercher dans les étoiles! Quelle misère :( //

[Pour lire le fil de discussion, cliquer ICI]

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14527
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Saturne, Shani, Chronos : les secrets de la plus mystérieuse des planètes

Messagepar Jagannath » Ven Avr 28, 2017 21:28 pm

Par la compréhension issue d'une analyse rigoureuse des faits, il deviendra naturel d'aimer Saturne vraiment pour ce qu'Elle est et une relation nouvelle apparaîtra avec Elle : la pire ennemie deviendra la meilleure amie, supérieure même à la bienfaisante Jupiter. Saturne sera Celle qu'on reconnait à nos côtés depuis la nuit des temps. Cette révolution dans notre relation avec Saturne est aussi et sans doute le point le plus important pour recevoir la grâce spirituelle et mettre fin au sentiment de séparation. Une fois qu'on a redécouvert que Saturne est depuis toujours Celle qui nous aime par-dessus tout, et qu'on l'aime à notre tour, la notion d'obstacle commence à se dissiper (elle perd son sens pour nous) et alors seulement l'accomplissement spirituel (non-séparation) est possible. //

[Mots clés : Saturne, Shani, Chronos, Binah, Vierge Noire, discipline, renoncement, addiction, héroïnomanie, jeux vidéos, orgueil, succès, accomplissement spirituel, amour inconditionnel, astrologie védique, jyotish] //

[C'est un petit extrait, pour lire le fil de discussion dans son ensemble, cliquer ICI]

Avatar de l’utilisateur
Huli
SuperModérateur
Messages : 933
Enregistré le : Ven Aoû 02, 2013 9:30 am

Suis-je Médium ou Sorcier?

Messagepar Huli » Dim Juil 23, 2017 21:10 pm

Il est très tentant de vouloir se sentir spécial, avoir des aptitudes particulières voire même des pouvoirs.
Toutefois, cela va à rebours de la quête spirituelle. //

Lorsque l'on vient sur un forum et qu'on questionne autrui pour savoir si on est un médium, un sorcier (ne parlons pas de ceux qui demandent s'ils sont des vampires ou des loups-garous), c'est à la fois un bien et un mal.
C'est un bien, parce qu'au moins on cherche à savoir qui l'on est et c'est vraiment le début du chemin.
Cela peut être aussi une impasse car on se cherche une identité fictive, quelque chose qui va nous distinguer, un personnage, car on a, à tort, l'impression qu'en n'étant que soi, l'on n'est "pas assez"... //

Or on est bien assez. On est juste qui l'on doit être et on a exactement les bonnes cartes pour vivre la vie que l'on doit vivre. //

Lorsque l'on a compris cela, on pourrait bien être le Roi Sorcier en personne qu'on s'en ficherait comme d'une guigne car ce que l'on a véritablement à découvrir est au delà de l'individualité. //

Celui qu'on est vraiment est tellement plus que celui qu'on croit être, à plus forte raison, que qui l'on prétend être, mais aussi... tellement moins d'une certaine manière. //

Je te laisse méditer là dessus. //

[Pour lire toute la discussion, cliquer ici]
lei zou sha gui jiang jing

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14527
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Les trois clés de la régularité en spiritualité

Messagepar Jagannath » Jeu Déc 21, 2017 13:57 pm

Il y a trois clés pour réussir à rester concentrés sur notre voie sur la durée. Ce sont les trois clés essentielles, nécessaires et suffisantes.

Pour réussir en spiritualité il faut arrêter de promettre des lendemains parfaits, c'est immature, inefficace et penser à l'avenir est en soi l'obstacle. Il faut au contraire se consacrer au présent. Il faut se concentrer sur l'Absolu ici et maintenant et prier Sa grâce de TOUTES NOS FORCES. Parce que seule Sa grâce peut nous permettre de tenir sur la durée. Une décision (bonne résolution) c'est un phénomène totalement superficiel. Il faut à la place s'en remettre totalement à Lui, notre Seigneur Bien-Aimé en pleurant et en suppliant de toutes nos forces pour qu'Il (Elle) nous tienne par la main et nous maintienne sur la voie. Et se souvenir qu'une seule distraction Disney peut ruiner tout notre patient travail. La première clé est donc de se jeter dans Ses bras en pleurant ici et maintenant et non pas dans un futur imaginaire. Le futur n'existe pas. C'est l'instant présent la première clé, l'instant présent entièrement consacré à Dieu en Lui demandant de nous sauver de toutes nos forces, coûte que coûte. Dieu existe, est omnipotent, nous aime infiniment et peut réellement répondre à une telle prière sincère par des décrets qui marchent vraiment. Mais on doit vraiment tout donner ici et maintenant. Dieu se fiche de nos promesses, depuis des millions de vies nous avons fait des milliards de promesses. Mais si on se livre à lui de façon absolue, jusque dans les profondeurs de chaque petite cellule de notre corps, en pleurant toutes nos larmes pour le supplier de nous sauver et de ne jamais plus nous laisser nous égarer, alors on saura qu'Il nous écoute. Et si à n'importe quel moment on ne sait pas quoi faire, et bien c'est cela qu'il faut faire, encore et encore : supplier, pleurer, prendre conscience que notre volonté n'est que du fugazi impuissant, et que seule Sa volonté fait loi, et encore une fois, s'en remettre à Lui (Elle) seul(e) et exiger son aide : "Je n'ai que Toi Mon (Ma) Bien-Aimée, tous les autres on beau promettre, personne ne peut m'aider à part Toi, je suis perdu(e) sans autre espoir que Toi pour être sauvé(e) alors tu ne peux pas m'abandonner, il est dit que Tu es bon et miséricordieux alors même si je ne mérite pas Ton aide, perdu que je suis dans mon ignorance et mon manque de foi, Tu n'as tout de même pas le droit de me la refuser car il n'y en a aucune autre que la Tienne dans les quatre mondes. Seigneur, prend ma main et tiens la solidement, et ne me lâche plus jamais, ne me laisse plus oublier le but et m'égarer sur des chemins d'illusion du monde. Sauve moi!" ("Om", "amen", ce que vous voulez si votre tradition donne des mots sacrés à utiliser pour les prières, faites-en usage.) //

La seconde clé c'est l'observation. Une fois qu'on a décidé de s'engager sur la pratique spirituelle, il faut le faire immédiatement, c'est la première clé, l'instant présent. Ne plus JAMAIS remettre à plus tard sous aucun prétexte. Il n'existe aucune réalisation dans un avenir. Cela n'existe pas c'est juste un,piège du mental. La seule chose qui existe et qui vaille, c'est que l'instant présent, (ici et maintenant,) soit totalement consacré à Dieu et à Lui seul, voilà ce qu'on a défini comme la première clé, quelle est donc la seconde si on ne doit penser qu'à Dieu ici et maintenant? La seconde clé c'est d'observer les bienfaits de cette attitude. Il faut beaucoup d'attention pour parvenir à mettre le doigt sur cette transformation intérieure qui s'opère. Prenez vraiment le temps d'observer après toute pratique spirituelle l'état de votre mental, comparez par rapport à avant. Comparez après quelques semaines à pratiquer beaucoup et à ne jamais ruiner ces efforts par la distraction. Et là vous commencerez à voir l'indicible. Quand vous le verrez mieux, vous aurez envie de continuer. Nos bonnes résolutions ne tiennent pas longtemps si on ne met pas le doigt sur la merveille du résultat qui se produit de façon très discrète, dans la partie subtile du mental. Sans une attentive observation on ne s'en rendra jamais compte et on retournera à nos distractions. Mais quand on observe ça attentivement, alors on a envie de continuer, de réitérer nos prières "Seigneur, ma volonté n'est qu'une peau de chagrin et je me perds sans cesse dans les illusions de Ta création, Toi seul peut me sauver alors tiens fortement ma main et ne me laisse jamais plus m'éloigner de la Voie, ne me permets plus d'oublier ta divine présence et offre-moi la grâce d'une vie consacrée à la prière avec un mental concentré sur la seule réalité, la source de toute la création, Ta divine présence au coeur de mon existence et de toute la création" et on a envie aussi de continuer les pratiques et de maintenir l'abstinence du poison télévisuel qui nous tue spirituellement à petit feu. //

La troisième clé c'est l'action. Il faut mettre nos idéaux en action. Ne cherchons pas à briller comme nos héros du cinémas, c'est encore un piège ("l'orgueil, mon préféré") immonde qui ruine notre capacité spirituelle. Ne cherchons pas à briller dans les hautes sphères de la spiritualité. Mettons simplement nos mains et nos jambes en bonne santé (en étant plein de gratitude pour cette santé car c'est une chance inouïe) au service de ceux qui en ont besoin. De façon modeste et en toute humilité. Restons médiocres, ce n'est pas grave, mais agissons. L'orgueil à ce stade serait la mort de notre voie spirituelle. Nous devons accepter de faire peu, mais il faut le faire tous les jours. N'importe quel bénévolat est parfait. N'ajournons pas, inscrivons-nous tout de suite et mettons-nous au travail au plus vite. Essayons d'aider les miséreux et les personnes qui souffrent, les exclus, les malheureux etc. Faisons en sorte que ce ne soit pas un truc occasionnel, mais un engagement tout au long de l'année. //

Ces trois clés sont les seules choses qui nous donnent une chance de réussir notre engagement spirituel sur la durée. Sans elles, nos bonnes intentions à la Disney contrairement à ce qui se passe dans les films stupides où les bonnes intentions mènent à la réussite par un système absurde de chance qui sauve toujours le héros et le mène à la réussite alors qu'il s'y prend comme le dernier des manches, d'une façon telle que dans la réalité il échouerait de manière certaine, sans ces deux clés, nos bonnes intentions mènent à l'échec misérable. Et donc la perte d'estime de soi et d'amour propre et le pire : la perte de la vraie foi, qu'on comble en regardant toujours plus de films et en agissant toujours moins. //

[Pour lire toute la discussion, cliquer ici]


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité