L'Intersexualité.

On aborde les sujets personnels autour de la magie. C'est ici qu'on parle de ses expériences personnelles, qu'on demande des conseils.

Modérateur : Totem

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14365
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

L'Intersexualité.

Messagepar Jagannath » Lun Mar 26, 2007 10:41 am

L'Intersexualité *.
* [génotype masculin ou féminin ayant des caractéristiques -phénotype- de l'autre sexe, parfois dominantes, ou encore personnes ayant les deux génotypes (XXY) ou aucun des deux (XO), non exhaustivement.]

Ces caractères ne sont pas une calamité pathologique ni un phénomène rare comme on peut le lire parfois.
Ce sont les humains qui semblent ne pas les avoir supportées et avoir voulu les cacher, cherchant à tout prix à donner l'un des deux sexes à leur enfant, quitte à pratiquer la chirurgie et diverses atrocités psychologiques.

Mais le fait est que des enfants naissant intersexués* peuvent non seulement mener leur vie en assumant pleinement leurs spécificités (et c'est ce qu'on leur souhaite), mais même avoir beaucoup de charme et bousculer un peu -pour notre plus grand bien- certaines de nos idées reçues sur l'identité sexuelle. Ils apportent un peu de magie dans nos conceptions étriquées.

- L'intersexualité n'est pas du tout un phénomène rare même si il est trop souvent caché. Au moins 1 personne sur 2000 a des caractères "contradictoires" détectés à la naissance dans le monde, pas loin de 2% de la population est concernée en réalité. Cela fait des millions sur terre, mais certains ne s'en aperçoivent qu'à l'âge adulte, ou même jamais.

- Les intersexués ne sont pas laids: cherchez à voir des photos, vous serez surpris, si vous avez un à priori négatif, de découvrir des phénotypes très plaisants visuellement. Ils ont du charme, bien loin des phénomènes de foire...

- Pas mal de gens ignorent ce phénomène et son ampleur, cela montre bien que plane sur le sujet un tabou qui n'est vraiment pas en notre honneur, alors informez-vous!

Les enfants qui naissent avec des caractéristiques de ce genre méritent d'être considérés avec ouverture d'esprit et appréciés avec leurs spécificités, dans leur intérêt, dans le nôtre aussi. Il ont de surcroît besoin d'être protégés contre les préjugés qui font que de nombreux parents sont prêts à leur imposer un sexe sans leur donner la parole, sans même les en informer, pire encore, ce sont quelquefois les médecins qui proposent une intervention (acte barbare et irréversible) sans préciser correctement de quoi il s'agit aux parents, afin de "normaliser" des enfants... Tout simplement parce qu'ils ignorent qu'ils auraient pu devenir des adultes équilibrés et heureux de leurs caractères.

La nature nous rappelle chaque jour que la frontière est floue entre les sexes; et chaque jour il y a encore des imbéciles pour prétendre que tout ce qui n'est pas étiqueté est contre-nature, sur la foi de livres sacrés mal digérés, ou de simples préjugés peu glorieux.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Lun Mar 26, 2007 11:58 am

La Grande Mère Nature a un tel caractère universel et sait tellement bien faire une symphonie des différences et complémentarités, que je me demande pourquoi les pseudos différences sexuelles peuvent poser un quelconque problème de jugement et de regard.

Il faudrait peut-être que l'être humain, du bas de sa supposée supériorité, observe de plus près la nature dont il n'est qu'un composant minoritaire.
Les plantes, les arbres peuvent changer de "sexe" dans le modus operandi de la reproduction ou rester neutres. Les animaux ne sont pas en reste dans leurs diversités. Il suffit de se pencher sur le scarabé ou l'escargot.

Ce ne sont pas les chromosomes classifiés corrects par nos scientifiques qui font la beauté d'esprit et de coeur.

De plus, j'ajouterai que toute femme a en elle une part de masculin comme tout homme a en lui une part de féminin. Comme pour rappeler que l'état parfait est celui d'androgyne. Celui-celle qui s'intéresse un peu à l'alchimie connaît ce principe de fusion du vivant pour que l'Oeuvre s'accomplisse.

Même si le topic que tu lances peut paraître hors sujet sur ton site de Magie, il est pourtant totalement au coeur de la Magie qui implique, avant tout, une vision élargie, une compréhension du beau, du bien et du vrai, une tolérance et un pardon des erreurs, un grande dose d'amour.

Au fond du vase de Pandore, ne reste-t-il pas l'espérance ?

markab
Messages : 588
Enregistré le : Ven Juil 07, 2006 10:54 am
Magie pratiquée : Le pays de l'arbre et de l'eau

Messagepar markab » Lun Mar 26, 2007 12:01 pm

Oui il y ceux- celles dont le corps présentent les deux caractéristiques, ceux- celles ou le corps est femme ou homme et la personnalité inverse, ceux -celles qui se ressentent les deux en même temps en ayant un corps homme ou femme.

L’important pour moi est que c’est eux mêmes et seulement eux mêmes à qui il appartient de savoir qui ils sont.

Et il y a tout les autres, surs de qui ils sont, voir fiers de l’être mais prêt à être bousculés par ce qui leur semble être une anomalie génétique, voir un problème psy. J’en sais qui crachent sur les homosexuels, juste parce qu’ils n’assument pas en eux certains désirs, et que cela les mets en souffrance.

L’éducation fait du mal dans le domaine, c’est sur. Laisser leur liberté de sensibilité aux enfants n’est pas encore un acquis social.
Pourquoi essayer de leur faire renier leur nature toute naturelle, androgyne ?

Moi je pense notre nature à chacun, double.
Nous portons tous le féminin et le masculin en nous, juste chez certains c’est plus flagrant, c’est tout.

belialith
Messages : 117
Enregistré le : Lun Déc 25, 2006 23:41 pm
Magie pratiquée : Narmeven-Ocremain

Messagepar belialith » Lun Mar 26, 2007 12:42 pm

"Le noun final représente la forme d'un homme qui marche droit et qui combine mystiquement le male et la femelle" (citation du zohar)

Il me semble bien qu'une personne "élevée" spirituellement possède en elle les énergie masculine et feminine et les utilise de manière équivalente

Elle devient un tout.
Son équilibre je pense ne se fait plus donc avec l'intimité qu'elle pourrait avoir avec le sexe opposé mais plutot avec lintimité quelle entretient avec "lunivers".
Le couple ainsi créé nest plus homme-femme mais etre-"univers" et l'énergie de la kundalini nest plus dirigée vers le "bas" mais vers le "haut"
L'eau rouge domine l'offrande

Sindhorn
Messages : 54
Enregistré le : Mer Avr 30, 2008 17:47 pm

Messagepar Sindhorn » Mer Juin 10, 2009 19:55 pm

Je crois que l'essentiel est déjà dans ce topic à travers vos réponses.

J'ajouterai qu'à mon avis nous naissons tous androgyne et donc bisexuel, ce n'est que par les expériences que nous acceptons ou rejetons cette idée...

Comme la mentionnée Markab, il y a des personnes qui n'assument tout simplement pas certains de leurs désirs.
C'est évidemment triste pour ceux qu'ils insultent mais aussi pour eux même, il faut bien comprendre que ces idées bouleversent les fondements de leur vie...

Vous avez sans doute tous entendu ce genre d'argument auquel on ne sait pas toujours quoi répondre:

<<C'est contre nature, la reproduction c'est un homme une femme. C'est tout!>>

Quel beau sophisme , je me suis souvent fait avoir ^^'

L'amour, les désirs, les sentiments n'ont tout simplement rien à voir avec le cycle de reproduction. Reconnaissons le!

Ce sont habituellement ces personnes qui se disent différents des animaux parce qu'ils ressentent des émotions.(Loin de moi l'idée que nous soyons si différent des animaux)
Cela semble un peu contradictoire de mettre le cycle de reproduction à ce niveau, non?

Bref, je crois que certaines personnes ne sont tout simplement pas prêtes encore, mais un jour lointain viendra où tout ce qui comptera sera l'être humain plutôt que son sexe.

Il nous suffit d'œuvrer pour cette utopie avec empathie, compréhension et sincérité.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8208
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Mer Juin 10, 2009 22:31 pm

Sindhorn a écrit :Bref, je crois que certaines personnes ne sont tout simplement pas prêtes encore, mais un jour lointain viendra où tout ce qui comptera sera l'être humain plutôt que son sexe.

Il nous suffit d'œuvrer pour cette utopie avec empathie, compréhension et sincérité.


Le jour n'est peut-être pas si lointain, et l'utopie est le guide. Sans Utopie, rien n'avance.
Merci de ta contribution que j'apprécie vraiment.

Bastet

Avatar de l’utilisateur
N-mantic
Messages : 1116
Enregistré le : Mer Mai 14, 2008 19:43 pm

Messagepar N-mantic » Mer Juin 10, 2009 22:50 pm

Une utopie ? Plus ou moins ..
Une des conséquences de la reculé des moeurs catholiques dans les pays du Nord, est une fragilisation de ces moeurs concernant la sexualité. Ca en devient même à la mode (je parle des adolescents) de se proclamer homosexuel ou bisexuel. Biensur, c'est une manie qui est ridicule en forme, mais dans le fond, ça peut montrer quand même une certaine évolution dans la tolérance ...
Et de plus en plus de jeune gens se laissent aller à des "experiences" ...
Ce ne sont pas des actes d'une spiritualité à toute épreuve, mais c'est un pas vers cet effondrement des barrières je pense.
De plus, l'invasion nippone de l'Europe (plus que de l'Amerique) à coup de mangas (notamment shojo et yaoi "simple) et des groupes de visual kei à l'esthétique et l'univers toujours plus ou au androgyne, est un coup de pouce au "phénomène".
Encore une fois, sûrement superficiel .. mais c'est en commençant par la surface que les choses s'enfoncent en profondeur.

Pour le reste, je rejoins ce qui a été dit.
Les sentiments n'ont jamais eut de sexe, et n'ont rien à voir avec. En fait, ça marche dans les deux sens !
Autant pour ceux qui n'imaginent pas de sentiments entre deux personnes de même sexe, que ceux qui n'imaginent pas d'amitié purement, entre un homme et une femme.

Les choses évoluent je trouve. Bastet parlait des "parts" féminines et masculines des gens ...
On trouve bien desormais, et de plus en plus, des hommes qui s'épilent. Même chez certains dont on ne se douterait jamais (si je puis dire). Et de leur coté, le comportement des femmes s'est aussi étendu à des domaines "reservés" à l'Homme auparavant ..

Je pense que toutes ces choses forment un tout. Une route vers, j'espère, l'acceptation de toute forme de sexualité. Cat ce n'est pas elle qui dompte réellement .. c'est l'humain, l'individu.
Necromantic was here...

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Jeu Juin 11, 2009 0:55 am

Celà me rappel le témoignage d'une personne au physique et à la personnalité androgyne qui, lorsqu'on lui posait la question Vous sentez vous plutôt homme ou femme ? répondait : "Je suis moi".
La pauvre a du le répéter une bonne dizaine de fois.

Personnellement, je ne suis pas optimiste du tout quant à une évolution des mentalités. La meilleure des solutions pour faire avancer les lois c'est souvent de regrouper plusieurs minorités ayant des buts différents, afin de peser dans la balance et pouvoir imposer leurs idées/leurs droits.
Une pensée pour Harvey Milk.

Même si, globalement, les différences sont mieux acceptées aujourd'hui, il y a encore du boulot. Rien n'est jamais acquis. Et ça ne concerne qu'une partie minoritaire de l'humanité, quand on sait que tous les pays occidentaux n'acceptent pas encore que leurs citoyens puissent être gays, bisexuels, etc. ou alors partiellement : "oui oui mais non non". :D

L'intersexualité pourrait montrer que la sexualité ne devrait pas être déterminée par le corps, mais par l'esprit. Quand on ne sait plus si un individu est un homme ou une femme, on ne sait plus ce qu'il est, car on l'identifie à une notion de genre. Mais que sommes nous à la base ? Des êtres tout à fait semblables.
Modifié en dernier par Odin le Mar Juil 07, 2009 22:57 pm, modifié 1 fois.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
N-mantic
Messages : 1116
Enregistré le : Mer Mai 14, 2008 19:43 pm

Messagepar N-mantic » Jeu Juin 11, 2009 1:05 am

J'adhère aussi à ce que tu dis Odin, c'est sûr qu'il y a du boulot. Je ne suis pas "optimiste", mais je pense que les premiers pas sont là.
On a quand même autorisé dans (toute ?) l'UE, les mariages homosexuels, et l'adoption d'enfants pour les couples homosexuels .. ce sont déjà des avancées juridiques, pour que les personnes concernées vivent leur relation "normalement".

L'intersexualité pourrait montrer que la sexualité ne devrait pas être déterminée par le corps, mais par l'esprit. Quand on ne sait plus si un individu est un homme ou une femme, on ne sait plus ce qu'il est, car on l'identifie à une notion de genre. Mais que sommes nous à la base ? Des êtres tout à fait semblables.


Exact. =)
Necromantic was here...

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 7341
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Voie spirituelle : Magie
Magie pratiquée : Magie naturelle de l'ancienne religion

Messagepar Odin » Jeu Juin 11, 2009 12:03 pm

Non, les mariages homosexuels ne sont pas autorisés partout : pas en France en tout cas. Et le don du sang n'est pas autorisé non plus.
;)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Velvet
Messages : 113
Enregistré le : Sam Juin 06, 2009 13:31 pm
Magie pratiquée : Bordelaise de coeur...

Messagepar Velvet » Jeu Juin 11, 2009 14:09 pm

Je suis bien d'accord avec vous, et je me contenterai d'ajouter qu'il n'en a pas toujours été ainsi - du moins pas dans toutes les cultures.

Chez les amérindiens par exemple, les homosexuels (hommes ou femmes) n'avaient rien de choquant ou de contre-nature ; pour leur peuple, il s'agissait simplement de personnes nées dans le "mauvais" corps. Il n'y avait donc personne pour s'indigner de voir un homme se vêtir et se comporter en femme, ou une femme se vêtir et se comporter en homme. Même les unions homosexuelles étaient consenties, et il n'y avait là-encore personne pour s'en offusquer ou les interdire.

De même, de nos jours, il existe un peuple (je ne me souviens plus de leur nom, je sais juste que ces gens vivent sur une île de l'océan Indien, ou peut-être bien Pacifique) chez qui n'importe quel homme qui en exprime le désir peut vivre et s'habiller en femme. Ils comptent d'ailleurs un taux exceptionnellement élevé de travestis. C'est une chose pourtant parfaitement naturelle et bien vécue par ce peuple...

Tout ça pour dire que cette brillante idée selon laquelle seuls les couples hétérosexuels "valent" quelque chose et sont dignes de vivre au grand jour (et encore, avec l'Eglise Catholique, même cela n'a pas été toujours bien perçu) ne vient très certainement que de dizaines de siècles passés à vivre sous le joug de religions prêchant l'intolérance et la suprématie de la "normalité"... La peur et la haine ainsi générées ayant pour but le contrôle facilité de la population majoritairement illettrée.

Si ce n'est globalement plus le cas aujourd'hui (de par la diminution de l'analphabétisme et de l'influence décroissante de la religion), ces idées répétées et rabâchées des siècles durant ont malheureusement laissé leurs empreintes dans l'inconscient collectif, dans la littérature, dans nos coutumes, dans nos façons de pensée, etc...

Si les "hommes-femmes", les androgynes, les hermaphrodites et les homosexuels mettent tant de personnes mal à l'aise de nos jours, c'est parce que des siècles durant, ne l'oublions pas, le maître-mot de toutes ces grandes civilisations régies par une religion monothéiste (quelle qu'elle soit) était "Faites des bébés, multipliez-vous, que notre peuple s'accroisse et par conséquent, devienne plus puissant que celui du voisin".

Les populations amérindiennes n'ont (pour la plupart) jamais eu telle ambition. C'était des peuplades pacifiques, chez qui, certes le nombre d'individus dans la tribu était important, car plus on est de fous plus on (se nour)rit, mais chez qui l'expansion territoriale n'avait aucun sens : lorsqu'il n'y avait plus de gibier sur leurs terres, ou que la saison froide arrivait, ils déménageaient jusqu'à des lieux plus cléments, voilà tout.

Et lorsqu'ils entraient en conflit avec une autre tribu, ce qui arrivait nécessairement du fait de cette division territoriale, leur moyen de le régler était simple : ils envoyaient, de nuit, quelques-uns de leurs meilleurs guerriers, non pas pour massacrer la tribu rivale durant son sommeil, mais tout simplement pour lui piquer ses chevaux ! C'était une façon logique de régler leurs différends, et une façon économique (en terme d'hommes tués ou survivants).

Ces populations vivaient en accord avec la Nature ; ils vivaient avec le nombre d'enfants que la Nature leur envoyait et ne cherchaient pas à s'accroître malgré elle. Ils ne cherchaient pas à marier leurs jeunes malgré eux, sous prétexte qu'il leur fallait plus de futurs guerriers pour mener leurs futures guerres. Ils suivaient la voie/voix de la Nature et respectaient les choix de vie de chaque individu.

Évidemment ça n'a pas été le cas en Europe, et évidemment les gens ont gardé une certaine manière de penser, un certain système de valeur ; mais ce n'est pas parce qu'ils sont mauvais. C'est juste que c'est ce que leur civilisation leur a commandé de penser pendant des siècles. Et ça, qu'on le veuille ou non, ça laisse des traces...

Ce n'est donc pas après une vingtaine d'années passées à contredire ces siècles d'intolérance et à prêcher la libre sexualité qu'il faut s'attendre à ce que le message rentre dans la tête des gens, et qu'ils en prennent conscience...

Cela se finira certainement par se faire, mais je crois qu'il faudra encore de nombreuses générations avant que le mal fait par les Eglises ne soit éradiqué pour de bon et disparaisse de la mentalité judéo-chrétienne.


Retourner vers « Discussions générales sur la magie et la spiritualité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités