Compréhension d'un cauchemar

On aborde les sujets personnels autour de la magie. C'est ici qu'on parle de ses expériences personnelles, qu'on demande des conseils.

Modérateur : Totem

Avatar de l’utilisateur
Seyquiem67
Messages : 222
Enregistré le : Ven Fév 12, 2016 0:54 am

Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Seyquiem67 » Jeu Nov 16, 2017 1:09 am

Bonsoir à tous,

J'aimerais revenir sur un sujet que j'avais abordé à mon arrivée sur le forum, c'est à propos d'un cauchemar que je faisais tous les soirs pendant mon enfance dont je vous ai parlé à mon inscription sauf qu'à l'époque, je prenais ça pour un rêve prémonitoire, j'avoue en y repensant que c'était complètement stupide en plus, je racontais limite ma vie enfin bref, je voulais revenir dessus parce que j'ai des éléments que je n'avais pas précisé au moment où j'avais ouvert le topic qui pourrait quand même confirmer que ce n'était pas juste un simple rêve, et c'est grâce au fait que je m'intéresse d'avantage au rêve lucide et à la projection astrale que j'ai compris cela.

Avant d'en venir aux éléments, je voulais d'abord revenir sur ce fameux cauchemar, en fait, dans ce cauchemar, je tombais dans le vide, c'était le néant absolu, autour de moi, il y avait des montagnes enneigées, je ressentais le froid et en même temps la peur, j'avais réellement l'impression que cette scène avait lieu, j'ai déjà fait de nombreux cauchemars où j'étais très bien ancré à l'image de celui que j'ai écrit dans le post d'Astre83 où j'expliquais avoir tué quelqu'un par balle et d'autres cauchemars où je me faisais agresser, mais je n'ai jamais fait un cauchemar aussi réaliste, c'est comme si j'étais vraiment dans mon corps, j'avais l'impression que c'était la réalité, que la scène se déroulait comme en réel, même le temps me paraissait indéfini.

J'en viens maintenant aux éléments qui font penser que ce n'était pas juste un cauchemar. Depuis que je m'intéresse aux rêves lucides, j'ai appris beaucoup de choses, comme par exemple que le corps et la tête avaient un lien et qu'à l'endormissement, ils s'envoyaient un signal l'un à l'autre et ces jours-là, en me réveillant, je me retrouvais à rebondir dans mon lit et à avoir le cœur qui battait rapidement alors que normalement, mon corps ne devait pas bouger comme il était censé être paralysé du fait que j'étais endormi, j'ai vécu ce cauchemar pendant plusieurs semaines d'affilées, à chaque fois, je me sentais comme si je venais vraiment de tomber, le deuxième élément, c'est le temps, je lis souvent des journaux de personnes qui pratiquent le rêve lucide, et bien souvent, elles notent dedans le temps qu'elles pensaient avoir été dans le rêve, mais dans le rêve lui-même, elles ne prêtent pas attention au temps, par contre moi, quand je tombais dans le vide, j'y prêtais attention, j'avais l'impression que le temps passait très lentement, comme si c'était infini, et le troisième élément, c'est la peur, vous vous souvenez dans le topic sur les rêves lucides, quand je vous ai raconté mon 1er RL ? Je vous avais dit que quand j'avais regardé dans le vide au moment où je me trouvais dans l'avion que j'avais rendu invisible puis fait disparaître, que la peur était tellement forte que je m'étais réveillé, j'ai lu sur un blog que c'était la mort qui faisait qu'on se réveillait, pourtant moi, je pense plutôt que ce sont les émotions fortes qui font qu'un rêve s'effondre, le problème, c'est que là, la peur était tellement forte dans ce cauchemar que j'aurai obligatoirement dû me réveiller comme dans tous mes rêves où je ressens des émotions intenses.

J'aimerais savoir si quelqu'un peut m'éclairer ?

Bonne nuit à tous.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 3987
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Totem » Jeu Nov 16, 2017 2:12 am

Peut être que ce cauchemar n'était qu'un rêve semi lucide par le fait que tu avais peur, donc pas tout à fait conscient, mais assez pour bien t'en rappeler. D'ailleurs ce qui me fait dire que c'est un rêve lucide, c'est qu'il débute par une chute et c'est une pratique que l'on utilise pour en faire. J'ai déjà essayé de m'imaginer tombant du toit d'un immeuble et au moment de m'écraser au sol je me retrouvais de bout dans un paysage quelqconque. Une fois c'était un paysage enneigé, une autre fois c'était dans une rue pavée mouillé dans une ville, après on visite les lieux le temps que dure le rêve lucide.
Sinon j'ai déjà fait ce genre de rêve en montagne avec le froid et impossible de trouver une issue pour descendre et la peur derrière, comme je n'ai pas réussi à prendre le contrôle du rêve j'en ai conclu ensuite que je ne devais pas être assez consciente car dans ce cas j'aurais sauté dans le vide pour voler.
Quand au fait de retrouver à bondir dans ton lit, c'est du à un réveil trop brusque alors que tu étais dans un rêve et peut être même en sortie hors du corps puis que pendant le sommeil le corps astral se promène et il peut revenir tellement vite dans le corps (souvent quand on se réveille et qu'il n'est pas encore rentré) que le coeur s'emballe, mais rien de grave à cela, d'ailleurs le retour peut être accompagné de sensation de chute mortelle, mais il n'en est rien, donc ce que tu as lu dans le blog c'est du n'importe quoi.;-)

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6607
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Odin » Jeu Nov 16, 2017 12:38 pm

Seyquiem67 si je comprends bien tu essaies de comprendre le lien entre corps, rêve, émotions ?

Je reprends une phrase de ton message : "j'ai appris beaucoup de choses, comme par exemple que le corps et la tête avaient un lien et qu'à l'endormissement, ils s'envoyaient un signal l'un à l'autre"
A mon avis ce qui créé la confusion c'est que tu pars du principe que le corps a une quelconque importance, mais le corps n'est qu'une matière morte. C'est un véhicule. Il n'y a que la conscience qui joue un rôle dans le processus du rêve. Les émotions viennent se surimposer sur le miroir de la conscience et apparaissent en rêve.

Pour revenir au rêve/cauchemar, je pense que pour l'apprentissage du rêve lucide, ça n'est pas utile de décortiquer la différence entre un rêve "simple" d'un rêve "lucide". Je pense que la seule différence à mettre en lumière, pouvant réellement aider à faire des bons en avant, c'est de prêter attention au degré de lucidité. C'est à dire qu'on est toujours conscient durant le rêve, la conscience étant par nature totalement ininterrompue (le fait d'oublier un rêve ne signifiant pas qu'on n'était pas conscient). Ce qu'on appelle lucidité, c'est la capacité de devenir acteur du rêve, là on parle de rêve lucide car on est capable de se mouvoir comme c'est le cas dans le mode veille (avec les règles du corps onirique, qui peuvent s'étendre à l'infini si on fait grandir le degré de lucidité).
Prenons l'exemple de notre vie de tous les jours, en mode veille. On est conscient et lucide, mais certaines choses ne nous sont pas possibles à cause des limitations/croyances bien enracinées depuis des milliers de vies passées. Mais on peut apprendre à faire tomber ces barrières imaginaires en gagnant en lucidité par les pratiques spirituelles, découvrant notre potentiel infini. Pour le rêve lucide c'est pareil, plus on va être constant et enrichi de nos expériences précédentes, plus on va porter une attention consciente au rêve et à sa nature, plus on va gagner en lucidité.

Pour moi, le cauchemar que tu as fait était plus intense grâce à tes efforts actuels, et il t'a impressionné en conséquence. Tu n'as rien à craindre, au contraire c'est le signe que tu progresses dans l'affermissement de ta présence durant le rêve. C'était un rêve conscient (conscience claire que tu es en train de rêver) mais pas lucide (tu ne pouvais pas devenir acteur, juste observer).
Dans ton cauchemar, ce qui t'a réveillé c'est l'intensité de l'émotion. L'émotion nous fait perdre conscience, on n'est plus acteur lorsqu'elle nous submerge. C'est donc une perte inévitable de lucidité. L'objectif est de trouver un équilibre, de ne pas laisser l'émotion nous submerger. Il faut de la pratique pour que ça ait lieu (les pratiques spirituelles dans la vie "ordinaire" vont y aider).
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14254
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Jagannath » Ven Nov 17, 2017 23:28 pm

Oui Odin, les mots ne donnent pas l'expérience - décortiquer intellectuellement ne mène pas au but.

Avatar de l’utilisateur
Seyquiem67
Messages : 222
Enregistré le : Ven Fév 12, 2016 0:54 am

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Seyquiem67 » Mar Nov 21, 2017 23:56 pm

Totem a écrit :Peut être que ce cauchemar n'était qu'un rêve semi lucide par le fait que tu avais peur, donc pas tout à fait conscient, mais assez pour bien t'en rappeler. D'ailleurs ce qui me fait dire que c'est un rêve lucide, c'est qu'il débute par une chute et c'est une pratique que l'on utilise pour en faire. J'ai déjà essayé de m'imaginer tombant du toit d'un immeuble et au moment de m'écraser au sol je me retrouvais de bout dans un paysage quelconque. Une fois c'était un paysage enneigé, une autre fois c'était dans une rue pavée mouillé dans une ville, après on visite les lieux le temps que dure le rêve lucide.

J'étais quand même suffisamment conscient pour me rendre compte que je ne me trouvais pas réellement à cet endroit sans pour autant faire de lien avec le rêve, après même si j'étais dans un rêve lucide, je n'aurai pas forcément pensé à changer quelque chose, à cette époque-là, je ne connaissais pas le phénomène du rêve lucide, ni même celui de la projection astrale, je n'aurais pas non plus pu faire des recherches comme je n'avais pas internet en plus, je ne savais pas même pas que ça existait à cette période, quant à la pratique de la chute, c'est aussi utilisé pour travailler sur la transe, c'est d'ailleurs sur ça que je travaillais pour tenter mes projections, mais j'avais des problèmes de visualisation, et je n'avais pas non plus la patience d'attendre et de faire les exercices qu'il fallait faire pendant plusieurs semaines, même si je savais que c'était nécessaire pour réussir à se projeter.

Totem a écrit :Sinon j'ai déjà fait ce genre de rêve en montagne avec le froid et impossible de trouver une issue pour descendre et la peur derrière, comme je n'ai pas réussi à prendre le contrôle du rêve j'en ai conclu ensuite que je ne devais pas être assez consciente car dans ce cas j'aurais sauté dans le vide pour voler.

J'étais dans le même cas que toi dans mon cauchemar, je n'avais pas non plus d'issue, en plus je me suis retrouvé d'un seul coup au milieu en train de tomber dans le vide, je n'avais pas la possibilité de me rattraper, le temps me paraissait long, et même temps, je savais que je n'allais pas mourir même si comme je te le disais plus haut, je ne pensais pas que je rêvais, malgré que je savais que ce n'était pas réel tout ça, mais bon, ça ne m'empêchait pas d'avoir peur du vide.

Totem a écrit :Quand au fait de retrouver à bondir dans ton lit, c'est du à un réveil trop brusque alors que tu étais dans un rêve et peut être même en sortie hors du corps puisque pendant le sommeil le corps astral se promène et il peut revenir tellement vite dans le corps (souvent quand on se réveille et qu'il n'est pas encore rentré) que le cœur s'emballe, mais rien de grave à cela, d'ailleurs le retour peut être accompagné de sensation de chute mortelle, mais il n'en est rien, donc ce que tu as lu dans le blog c'est du n'importe quoi.;-)

Tu crois qu'il est possible de faire une sortie hors du corps tout en étant en train de rêver ? Parce que la sensation de chute mortelle, c'est ce que je ressentais dans mon rêve, mais je la ressentais encore quand je m'étais réveillé au moment où je rebondissais dans mon lit.

Odin a écrit :Seyquiem67 si je comprends bien tu essaies de comprendre le lien entre corps, rêve, émotions ?

Non, je connais déjà le lien entre eux, j'essaie juste de comprendre la nature de ce cauchemar, j'aimerais bien savoir si pendant ces semaines-là, je faisais des cauchemars simplement, si c'était des rêves semi-lucides, des rêves lucides, ou encore des projections astrales parce que la sensation de chute me semblait tellement réelle et en même temps, je savais ce que ce n'était pas réel, j'avoue que j'ai du mal à comprendre ce que c'était parce que pour moi ce n'était pas juste un cauchemar, j'en ai fait des cauchemars, par contre, jamais où je me réveillais en train de rebondir dans mon lit et de ressentir la sensation comme si je venais de tomber.

Odin a écrit :A mon avis ce qui créé la confusion c'est que tu pars du principe que le corps a une quelconque importance, mais le corps n'est qu'une matière morte. C'est un véhicule. Il n'y a que la conscience qui joue un rôle dans le processus du rêve. Les émotions viennent se surimposer sur le miroir de la conscience et apparaissent en rêve.

Le corps est effectivement qu'une matière et c'est vrai qu'il ne joue aucun rôle dans les rêves, cependant quand on s'endort, le corps n'est pas censé bouger, je n'étais pas censé me réveiller en train de rebondir comme quand on s'endort, le mental envoie un signal au corps pour qu'on ne puisse pas bouger pendant que l'on rêve.

Odin a écrit :Pour revenir au rêve/cauchemar, je pense que pour l'apprentissage du rêve lucide, ça n'est pas utile de décortiquer la différence entre un rêve "simple" d'un rêve "lucide". Je pense que la seule différence à mettre en lumière, pouvant réellement aider à faire des bons en avant, c'est de prêter attention au degré de lucidité. C'est à dire qu'on est toujours conscient durant le rêve, la conscience étant par nature totalement ininterrompue (le fait d'oublier un rêve ne signifiant pas qu'on n'était pas conscient). Ce qu'on appelle lucidité, c'est la capacité de devenir acteur du rêve, là on parle de rêve lucide car on est capable de se mouvoir comme c'est le cas dans le mode veille (avec les règles du corps onirique, qui peuvent s'étendre à l'infini si on fait grandir le degré de lucidité).
Prenons l'exemple de notre vie de tous les jours, en mode veille. On est conscient et lucide, mais certaines choses ne nous sont pas possibles à cause des limitations/croyances bien enracinées depuis des milliers de vies passées. Mais on peut apprendre à faire tomber ces barrières imaginaires en gagnant en lucidité par les pratiques spirituelles, découvrant notre potentiel infini. Pour le rêve lucide c'est pareil, plus on va être constant et enrichi de nos expériences précédentes, plus on va porter une attention consciente au rêve et à sa nature, plus on va gagner en lucidité.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, nous sommes tous lucides que ça soit dans les rêves ou dans la réalité, c'est juste que dans les rêves, c'est notre inconscient qui nous guide jusqu'au moment où le conscient prend le dessus, bon ça n'empêche quand même pas que le monde onirique fonctionne avec ses propres règles ainsi que ça propre logique.

Pour les mots, ils permettent surtout d'expliquer notre vécu dans les rêves, et c'est aussi par habitude qu'on les utilise même si c'est vrai que ce n'est pas ça qui nous fait progresser, comme tu le dis, il faut avant tout prêter attention au degré de lucidité comme moi, je l'ai fait quand j'ai rêvé des animaux géants et que je suis devenu lucide en pensant au forum.

Odin a écrit :Pour moi, le cauchemar que tu as fait était plus intense grâce à tes efforts actuels, et il t'a impressionné en conséquence. Tu n'as rien à craindre, au contraire c'est le signe que tu progresses dans l'affermissement de ta présence durant le rêve. C'était un rêve conscient (conscience claire que tu es en train de rêver) mais pas lucide (tu ne pouvais pas devenir acteur, juste observer).
Dans ton cauchemar, ce qui t'a réveillé c'est l'intensité de l'émotion. L'émotion nous fait perdre conscience, on n'est plus acteur lorsqu'elle nous submerge. C'est donc une perte inévitable de lucidité. L'objectif est de trouver un équilibre, de ne pas laisser l'émotion nous submerger. Il faut de la pratique pour que ça ait lieu (les pratiques spirituelles dans la vie "ordinaire" vont y aider).

Non seulement, il était intense, mais je remarque aussi que depuis quelque temps quand je fais des cauchemars qu'ils sont de plus en plus effrayants et que je suis de mieux en mieux ancré dedans, la dernière fois, j'ai rêvé que je tuais un homme, le lendemain que c'était moi qui me faisais agresser et cette nuit, je rêvais qu'un extraterrestre voulait me tuer, je n'ai jamais été aussi présent dedans, néanmoins pour mes rêves, c'est tout le contraire, je suis de moins en moins bien ancré, et je m'en souviens moins bien qu'avant. Je ne sais pas si le fait que je sois d'avantage présent dans mes cauchemars est lié à mon travail, c'est possible même si on ne peut pas dire que je m'investis sérieusement dedans.

Et, pour les cauchemars, je sais que si j'ai recommencé à faire, c'est parce que je suis moins concentré sur le sujet, et pour les pratiques spirituelles, à part faire les mantras, je ne fais rien d'autre.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14254
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Jagannath » Jeu Nov 23, 2017 23:16 pm

Sey : "J'étais quand même suffisamment conscient pour me rendre compte que je ne me trouvais pas réellement à cet endroit sans pour autant faire de lien avec le rêve"

Dans le rêve lucide on est CONSCIENT qu'on rêve. Donc la limite est claire et ne laisse pas d'ambiguité.

Sey : "à cette époque-là, je ne connaissais pas le phénomène du rêve lucide"

On peut faire un rêve lucide sans connaître le phénomène.

Sey : "Tu crois qu'il est possible de faire une sortie hors du corps tout en étant en train de rêver ?"

Ca ne veut rien dire, en rêve tu n'es pas dans ton corps de veille, le corps de veille est oublié! Le rêve est un des états de "sortie du corps" comme vous appelez ça mais il n'existe rien de tel qu'une sortie du corps. On parle ainsi tant qu'on croit être un esprit enfermé dans un corps. C'est l'ignorance de notre propre nature, ajñana. Tout ce vocable est abandonné une fois qu'on a réalisé qu'on n'est pas le corps - ni celui de veille ni celui de rêve ni le corps astral etc. Vous pensez "sortir du corps" mais vous n'avez jamais été dans le corps. Le corps est seulement une projection, une création de l'esprit.

Sey : "j'aimerais bien savoir si [...] c'était des rêves semi-lucides, des rêves lucides, ou encore des projections astrales"

Les rêves semi-lucide ça ne veut rien dire. Soit on est CONSCIENT qu'on est en train de rêver, que ce qu'on voit autour de nous est un pur songe, en quel cas on est lucide, soit on ne le sait pas et on ne l'est pas. Dans le cas du voyage astral, on voit son propre corps dans le lit et on a soi-même un corps astral à la place. Ce n'est que repousser le problème. L'expérience en elle-même peut initier une réflexion pertinente et qui aide sur le chemin spirituel, mais en elle-même, elle ne constitue pas une, réalisation ou un accomplissement. C'est seulement déplacer l'identification, ce n'est pas la transcender.

Odin : "on peut apprendre à faire tomber ces barrières imaginaires en gagnant en lucidité par les pratiques spirituelles, découvrant notre potentiel infini"

:)

Sey : "dans les rêves, c'est notre inconscient qui nous guide jusqu'au moment où le conscient prend le dessus"

Ca veut dire quoi? Il a déjà été démontré que même lorsque nous sommes conscients, l'inconscient est en fait omnipotent sur notre comportement. Même à l'état de veille.

Odin : "Pour moi, le cauchemar que tu as fait était plus intense grâce à tes efforts actuels, et il t'a impressionné en conséquence"

Mes propres recherches tendent à suggérer que peut-être les rêves sont souvent intenses et que c'est seulement parce qu'on manque d'entrainement pour le mémoriser qu'on tend ensuite à minimiser l'intensité qu'ils avaient. Tu as des expériences qui contredisent ça? Pour moi ce sont les réveils en plein rêve (réveil qui sonne etc) qui tendent à prouver que chaque fois que j'étais en train de rêver c'était une expérience très intense, bien plus que la veille.

Avatar de l’utilisateur
Seyquiem67
Messages : 222
Enregistré le : Ven Fév 12, 2016 0:54 am

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Seyquiem67 » Sam Nov 25, 2017 16:48 pm

Jagannath a écrit :Dans le rêve lucide on est CONSCIENT qu'on rêve. Donc la limite est claire et ne laisse pas d'ambiguité.

Il faut reconnaître que c'était quand même troublant cette sensation de chute dans mon rêve et au réveil, et le fait qu'en me réveillant, j'étais en train de rebondir, même si c'était un rêve lucide, ça aurait pu tout aussi bien être une projection astrale, je le précise juste. Maintenant, tu as raison, je ne dois pas laisser l’ambiguïté prendre le dessus et me faire douter de la nature de celui-ci.

Jagannath a écrit :On peut faire un rêve lucide sans connaître le phénomène.

Je n'ai pas dit le contraire, bien sûr que tout le monde peut faire un rêve lucide.

Jagannath a écrit :Ça ne veut rien dire, en rêve tu n'es pas dans ton corps de veille, le corps de veille est oublié! Le rêve est un des états de "sortie du corps" comme vous appelez ça mais il n'existe rien de tel qu'une sortie du corps. On parle ainsi tant qu'on croit être un esprit enfermé dans un corps. C'est l'ignorance de notre propre nature, ajñana. Tout ce vocable est abandonné une fois qu'on a réalisé qu'on n'est pas le corps - ni celui de veille ni celui de rêve ni le corps astral etc. Vous pensez "sortir du corps" mais vous n'avez jamais été dans le corps. Le corps est seulement une projection, une création de l'esprit.

Pour moi, nous ne sommes que des âmes, nous ne sommes pas notre corps comme tu le dis, et nous ne sommes pas non plus le corps astral. Tout ce que tu me dis là, j'en ai parfaitement conscience.

Jagannath a écrit :Les rêves semi-lucide ça ne veut rien dire. Soit on est CONSCIENT qu'on est en train de rêver, que ce qu'on voit autour de nous est un pur songe, en quel cas on est lucide, soit on ne le sait pas et on ne l'est pas. Dans le cas du voyage astral, on voit son propre corps dans le lit et on a soi-même un corps astral à la place. Ce n'est que repousser le problème. L'expérience en elle-même peut initier une réflexion pertinente et qui aide sur le chemin spirituel, mais en elle-même, elle ne constitue pas une, réalisation ou un accomplissement. C'est seulement déplacer l'identification, ce n'est pas la transcender.

C'est vrai que c'est une erreur de ma part d’employer ce mot-là, c'est devenu une mauvaise habitude, à force de fréquenter d'autre forum où il parle de niveau en parlant de rêve semi-lucide, j'ai fini par prendre cette habitude.

Jagannath a écrit :Ca veut dire quoi? Il a déjà été démontré que même lorsque nous sommes conscients, l'inconscient est en fait omnipotent sur notre comportement. Même à l'état de veille.

Cela veut dire que quand on rêve, c'est l'inconscient qui crée les décors, les personnages et qui met en place les scénarios, ce n'est pas toi qui décides de quoi tu vas rêver même si tu peux influencer ton rêve par la lecture par exemple, comme j'ai pu le constater en lisant des journaux d'internautes qui pratiquent le rêve lucide.

J'ai remarqué qu'en les lisant, je pouvais influencer le cours de mes rêves en créant des événements, des scénarios où en faisant apparaître des personnes que je connaissais en rapport avec ce que j'avais lu, mais tout les cas, tout ça reste aléatoire, je dis ça parce que dès que je pense à quelque chose, ça n'a pas lieu dans mes rêves par contre si maintenant, je lis des sujets sur des forums, j'en rêve comme par exemple en lisant ton post "la mort", le soir même mon cauchemar a été influencé par ça, j'avais aussi lu un autre topic, sur un autre forum, ce topic parlait des animaux et la nuit même, il s'est passé la même chose, j'ai rêvé de deux animaux, le premier, c'était un serpent, et le deuxième, c'était un chien.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14254
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Jagannath » Mar Nov 28, 2017 9:48 am

Sey : "même si c'était un rêve lucide, ça aurait pu tout aussi bien être une projection astrale"

C'est toi qui induis par projection des différences entre les deux. Il n'y en a pas. Si tu t'inquiètes de faire du voyage astral sache que tu passes par l'astral chaque fois que tu t'endors, avant de tomber en rêve, il n'y a pas de frontières entre les deux, c'est basiquement la même chose. L'astral est juste un rêve qui "reste coincé" proche du monde physique. Il n'a aucun avantage et je soupçonne que la plupart des gens qui courent après le voyage astral courent après ce qui leur semble des prodiges. C'est pourquoi je répète que ce n'est en rien prodigieux, c'est un état normal que nous traversons tous lors de l'endormissement, et qu'on peut identifier très clairement et facilement si on est attentif, si on s'endort consciemment. Ce n'est en rien un endroit mystérieux auquel seuls une élite d'initiés accède! Non! C'est un passage tout a fait naturel que tout le monde fréquente abondamment. C'est important de comprendre ça et d'abandonner cette ivresse des prodiges qui nous font courir après des ombres. Cherchons à comprendre ce qui nous attire là-dedans et cherchons à aller directement à la fontaine pour apaiser notre soif plutôt que de chercher de l'eau dans des mirages. Pour cela il faut vraiment parvenir à identifier ce qui nous attire tant dans le V.A.

Une fois cela dit il n'est pas faut que le VA peut être utilisé par certaines personnes habiles pour faire des choses positives. Dans une certaine mesure (très limitée en fait). Je ne veux pas dénigrer le voyage astral, je veux juste qu'on le comprenne pour ce qu'il est, afin de ne pas passer notre vie à courir après des chimères. C'est vraiment le risque avec l'occulte. Je me permets d'insister parce que je perçois bien combien on peut s'égarer des vies entières dans ce piège de mondes illusoires.

Sey : "Pour moi, nous ne sommes que des âmes, nous ne sommes pas notre corps comme tu le dis, et nous ne sommes pas non plus le corps astral. Tout ce que tu me dis là, j'en ai parfaitement conscience."

Oui mais tu n'en tires pas correctement toutes les conséquences. "Avoir conscience de quelque chose" c'est se conduire en tout points en tirant correctement les conséquences de cette chose. Tandis que "Savoir quelque chose" c'est simplement avoir l'information.

Prenons exemple du chrétien qui va a l'église, il sait pour l'entendre tous les dimanches qu'il faut aimer son frère. Pourtant dès qu'il est sorti de l'église il se comporte avec méchanceté envers ceux qu'il désapprouve. En revanche le saint qui offre toute la bonté possible y compris à ceux qui le critiquent ou lui font du mal, lui, non seulement il sait qu'il faut aimer son frère mais il a pleinement conscience de ce fait et de ce que cela implique.

La dialectique consiste a abandonner la satisfaction trompeuse de "savoir", le savoir seul étant un traître qui nous fait nous complaire dans l'orgueil de ce qu'on sait sans pour autant être capable de mettre en pratique les conséquences évidentes. Et de développer la conscience véritable. C'est le fondement d'une spiritualité saine et rigoureuse. Tant qu'on se base seulement sur le savoir informatif, on aura beau prétendre "oui j'ai conscience de tout ça", on restera dans une spiritualité faite de vent, de poudre aux yeux, de façades en carton sans rien derrière.

Donc Sey, mon travail est de pousser doucement mais avec zèle et application, de la simple connaissance ordinaire (information) vers la pleine conscience. Je sais distinguer les deux, et il faut parvenir à ne pas se complaire dans le savoir superficiel. Essayer d'intégrer plus profondément les enseignements spirituels. Autrement on sera comme Brice de Nice qui sait nager, mais... pas dans l'eau.

Réfléchissons bien. Un homme a vécu toute sa vie les yeux bandés, il n'a jamais fait l'expérience des couleurs, mais il a appris par une encyclopédie audio, absolument tout sur les couleurs, du bleu, couleur froide, du rouge, couleur chaude, et a toutes les informations sur la longueur d'onde de la lumière bleu indigo, sur celle du vert citron, et a une connaissance avancée du fonctionnement de l'oeil, des 3 sortes de capteurs (photorécepteurs) de la couleur (cônes) humains, des lois optiques de la diffraction, et même de l'effet Doppler. Un jour on enlève à cet homme son bandeau, et on le met devant le ciel. On lui demande : regarde en face de toi, de quelle couleur s'agit-il? Et notre homme reste là, incapable de répondre parce qu'il n'a aucune expérience réelle des couleurs, uniquement une connaissance livresque. On lui dit : ben tu ne vois pas? C'est le ciel et il est bleu! Et notre homme de répondre indigné comme si on le prenait pour un idiot : "mais je sais bien que le ciel est bleu!!!"

On est vraiment pareils à cet homme. Jusqu'au moment de la réalisation, nous parlons de spiritualité en croyant que nous comprenons ce que nous disons, mais nous nous contentons d'utiliser des concepts dont nous n'avons pas l'expérience directe. C'est seulement lorsque la grâce enlèvera le bandeau de l'ignorance que nous réaliserons vraiment ce nous nous avons parlé tout ce temps, on comprendra alors que nous n'avions jamais rien compris. Que ce qu'on appelait "comprendre" n'est en réalité qu'une épaisse ignorance.

Donc abandonnons cet attachement orgueilleux à notre savoir superficiel. Il n'est qu'une tortueuse illusion de l'esprit. Nous avons besoin d'aide pour éclaircir notre vision. L'aide de la grâce divine elle-même. Elle seule peut soulever le voile de notre ignorance et nous donner l'expérience directe de la spiritualité. C'est seulement cela qu'on peut appeler "Connaissance" de manière authentique. C'est cela qu'on appelle "Conscience".

Sey : "Pour moi, nous ne sommes que des âmes, nous ne sommes pas notre corps comme tu le dis, et nous ne sommes pas non plus le corps astral. Tout ce que tu me dis là, j'en ai parfaitement conscience."

Lorsque tu en auras parfaitement conscience comme tu dis, tu sauras que tu es immortel, tu ne connaîtras plus la peur et tu seras heureux car sans attachement aux choses éphémères du monde.

Sey : "C'est vrai que c'est une erreur de ma part d’employer ce mot-là, c'est devenu une mauvaise habitude, à force de fréquenter d'autre forum où il parle de niveau en parlant de rêve semi-lucide, j'ai fini par prendre cette habitude."

Il y a des rêves dans lesquels on a "failli" être lucide, je ne le conteste pas, tant que le but des discussions est de pratiquer le rêve lucide, ce vocable utilisé sur les forums peut être adéquat pour eux, ce n'est qu'un outil. Mais quand on veut apprendre à y voir clair entre les différents états du mental (veille/jagrat, sommeil-profond/shushupti et rêve/svapna) pour affiner notre compréhension spirituelle, il faut effectivement adopter une plus grande rigueur de langage. Je ne veux pas dénigrer ces forums, juste donner une habitude plus rigoureuse à ceux qui cherchent dans le rêve lucide une compréhension spirituelle plus avancée et non pas simplement un passe-temps amusant.

Les mots ne sont que des outils, il n'y aurait pas de problème si le trouble sémantique* ne sévissait pas partout, malheureusement comme les hommes confondent les mots et ce qu'ils désignent, les prennent pour une réalité à part entière, tout manque de rigueur dans l'usage des mots mène à une compréhension erronée des choses.
* Voir les différents articles sur la dialectique et le trouble sémantique : search.php?keywords=trouble+s%C3%A9mantique&terms=all&author=&fid%5B%5D=1&fid%5B%5D=2&fid%5B%5D=6&sc=1&sf=all&sr=topics&sk=t&sd=d&st=0&ch=300&t=0&submit=Rechercher


Sey : "Cela veut dire que quand on rêve, c'est l'inconscient qui crée les décors, les personnages et qui met en place les scénarios, ce n'est pas toi qui décides de quoi tu vas rêver"

Donc j'ai bien fait de corriger car dans le monde de veille aussi l'inconscient est omnipotent. Pas seulement en rêve. Donc cette différenciation est imaginaire. Tu sembles croire que durant la veille, ton inconscient est comme endormi et qu'il s'éveille durant le rêve, or il a été démontré largement par Freud et toute la science psychologique qu'au contraire l'inconscient est le roi absolu aussi pendant la veille, qu'en fait l'inconscient décide de toutes nos réactions avec une autorité absolue. Quant aux décors et scénarios, dans le rêve tu dis qu'ils sont issus de l'inconscient. Mais dans l'état de veille, d'où viennent-ils? De l'inconscient aussi. Nous n'acceptons pas cette idée parce que le monde de la veille semble plus cohérent que celui des rêves, mais ce n'est que relatif, en fait la différence est que le monde de l'état de veille est issu de l'inconscient UNIVERSEL tandis que le monde du rêve est issu de l'inconscient INDIVIDUEL. Mais même cette différence est in fine illusoire et trompeuse.

Sey : "même si tu peux influencer ton rêve par la lecture par exemple, comme j'ai pu le constater en lisant des journaux d'internautes qui pratiquent le rêve lucide"

Et tu peux aussi influencer le monde dit "réel" celui de la veille, par la lecture. Ou par les prières. Ou par la conscience. C'est ce qu'on appelle magie ou pouvoir occulte. C'est exactement la même chose que l'influence des rêves par des techniques diverses et variées. C'est un peu plus difficile parce que la modification de l'inconscient UNIVERSEL est moins aisée, mais cette différence n'est pas qualitative, c'est intrinsèquement la même chose. L'inconscient individuel et l'inconscient universel sont en fait une seule et même chose une fois que l'ego (sentiment artificiel de séparation) est dissout. C'est pourquoi pour le Mahatma, il est aussi facile de changer le cours de la réalité qu'il est facile de changer celui des rêves pour un rêveur lucide. C'est ce dont ont été témoins des milliers de gens avec les grands Eveillés de l'histoire, depuis Krishna, Jésus Christ, Le Bouddha, ou plus récemment avec Ramana Maharshi, Ma Annandamayi ou maintenant Amma qui accomplit quotidiennement ce genre de choses pour des pèlerins sincères qui viennent la rencontrer à la recherche de la Vérité.

Sey : "j'ai rêvé de deux animaux, le premier, c'était un serpent, et le deuxième, c'était un chien"

Ils indiquent une renaissance. Ou alors on opte pour la symbolique astrologique (Rahu/Ketu).

Avatar de l’utilisateur
Seyquiem67
Messages : 222
Enregistré le : Ven Fév 12, 2016 0:54 am

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Seyquiem67 » Jeu Déc 07, 2017 2:34 am

Jagannath a écrit :C'est toi qui induis par projection des différences entre les deux. Il n'y en a pas. Si tu t'inquiètes de faire du voyage astral sache que tu passes par l'astral chaque fois que tu t'endors, avant de tomber en rêve, il n'y a pas de frontières entre les deux, c'est basiquement la même chose. L'astral est juste un rêve qui "reste coincé" proche du monde physique. Il n'a aucun avantage et je soupçonne que la plupart des gens qui courent après le voyage astral courent après ce qui leur semble des prodiges. C'est pourquoi je répète que ce n'est en rien prodigieux, c'est un état normal que nous traversons tous lors de l'endormissement, et qu'on peut identifier très clairement et facilement si on est attentif, si on s'endort consciemment. Ce n'est en rien un endroit mystérieux auquel seuls une élite d'initiés accède! Non! C'est un passage tout a fait naturel que tout le monde fréquente abondamment. C'est important de comprendre ça et d'abandonner cette ivresse des prodiges qui nous font courir après des ombres. Cherchons à comprendre ce qui nous attire là-dedans et cherchons à aller directement à la fontaine pour apaiser notre soif plutôt que de chercher de l'eau dans des mirages. Pour cela il faut vraiment parvenir à identifier ce qui nous attire tant dans le V.A.

Une fois cela dit il n'est pas faut que le VA peut être utilisé par certaines personnes habiles pour faire des choses positives. Dans une certaine mesure (très limitée en fait). Je ne veux pas dénigrer le voyage astral, je veux juste qu'on le comprenne pour ce qu'il est, afin de ne pas passer notre vie à courir après des chimères. C'est vraiment le risque avec l'occulte. Je me permets d'insister parce que je perçois bien combien on peut s'égarer des vies entières dans ce piège de mondes illusoires.

Je ne considère en aucun cas le V.A comme quelque chose de prodigieux, je suis tout à fait conscient que le voyage astral n'offre aucun privilège, ni même aucun avantage, mon seul but est de pouvoir voyager librement sans les contraintes physique du monde réel, et pourquoi pas, de pouvoir également voyager dans des mondes parallèles, pas mal de témoignages affirment que certaines personnes ont voyagé dans des endroits lointains, pas sur notre planète, de mon côté, je suis curieux de les découvrir, bien évidemment, je te le dis maintenant Jag, faire un voyage astral et pouvoir me projeter consciemment me plairait beaucoup, en revanche si je n'arrive pas, je n'en mourrai pas, je ne vois pas le V.A comme étant le Saint Graal non plus, il faut arrêter de croire ça sous prétexte que j'en parle beaucoup sur le forum, ceux qui le croient sont les mêmes personnes qui parlent sans me connaître, si j'en fais un tant mieux, si je n'en fais pas, tant pis, ça ne sera pas la fin du monde d'autant que pour le moment, je suis davantage concentré sur mon envie de faire un nouveau rêve lucide, non plus seulement pour me projeter, à la base, c'était l'idée, maintenant ce n'est plus le cas, depuis que j'ai commençé à lire les expériences d'internautes dans des journaux virtuels sur des forums, je ne veux plus uniquement utiliser cette voie pour me projeter, mais pour laisser parler ma créativité ! Je me suis même fixé des objectifs à réaliser, par contre, je l'admets, cela va être très dur de redevenir conscient comme je l'ai été par le passé dans l'avion parce que même s'il m'arrive d'avoir des moments de lucidité, ce n'est pas suffisant, tu sais, si je fais tout ça, c'est aussi pour me prouver que je suis encore capable de m'investir dans quelque chose sur du long terme parce que jusqu'à présent, je n'en étais plus capable. Et, je dois avouer que je me surprends.

Après, tu es libre de trouver que le voyage astral et inintéressant, c'est ton droit, pour ma part, je pense qu'une expérience comme celle-ci peut être très intéressante, néanmoins, je peux tout à fait changer d'avis quand j'aurai réussi, ça sera peut-être le contraire des rêves lucides, ça peut tout à fait m'intéresser maintenant, et plus tard, ne plus m'intéresser du tout. Bon en ce qui concerne les autres, s'ils courent après la P.A et le V.A, ce n'est pas mon problème, je m'en fous des autres, je ne fais pas ça pour eux, je le fais pour moi, j'espère quand même que tu ne parlais pas de moi en écrivant ça "je soupçonne que la plupart des gens qui courent après le voyage astral courent après ce qui leur semble des prodiges".

Jagannath a écrit :Oui mais tu n'en tires pas correctement toutes les conséquences. "Avoir conscience de quelque chose" c'est se conduire en tout points en tirant correctement les conséquences de cette chose. Tandis que "Savoir quelque chose" c'est simplement avoir l'information.

Prenons exemple du chrétien qui va a l'église, il sait pour l'entendre tous les dimanches qu'il faut aimer son frère. Pourtant dès qu'il est sorti de l'église il se comporte avec méchanceté envers ceux qu'il désapprouve. En revanche le saint qui offre toute la bonté possible y compris à ceux qui le critiquent ou lui font du mal, lui, non seulement il sait qu'il faut aimer son frère mais il a pleinement conscience de ce fait et de ce que cela implique.

La dialectique consiste a abandonner la satisfaction trompeuse de "savoir", le savoir seul étant un traître qui nous fait nous complaire dans l'orgueil de ce qu'on sait sans pour autant être capable de mettre en pratique les conséquences évidentes. Et de développer la conscience véritable. C'est le fondement d'une spiritualité saine et rigoureuse. Tant qu'on se base seulement sur le savoir informatif, on aura beau prétendre "oui j'ai conscience de tout ça", on restera dans une spiritualité faite de vent, de poudre aux yeux, de façades en carton sans rien derrière.

Donc Sey, mon travail est de pousser doucement mais avec zèle et application, de la simple connaissance ordinaire (information) vers la pleine conscience. Je sais distinguer les deux, et il faut parvenir à ne pas se complaire dans le savoir superficiel. Essayer d'intégrer plus profondément les enseignements spirituels. Autrement on sera comme Brice de Nice qui sait nager, mais... pas dans l'eau.

Réfléchissons bien. Un homme a vécu toute sa vie les yeux bandés, il n'a jamais fait l'expérience des couleurs, mais il a appris par une encyclopédie audio, absolument tout sur les couleurs, du bleu, couleur froide, du rouge, couleur chaude, et a toutes les informations sur la longueur d'onde de la lumière bleu indigo, sur celle du vert citron, et a une connaissance avancée du fonctionnement de l'oeil, des 3 sortes de capteurs (photorécepteurs) de la couleur (cônes) humains, des lois optiques de la diffraction, et même de l'effet Doppler. Un jour on enlève à cet homme son bandeau, et on le met devant le ciel. On lui demande : regarde en face de toi, de quelle couleur s'agit-il? Et notre homme reste là, incapable de répondre parce qu'il n'a aucune expérience réelle des couleurs, uniquement une connaissance livresque. On lui dit : ben tu ne vois pas? C'est le ciel et il est bleu! Et notre homme de répondre indigné comme si on le prenait pour un idiot : "mais je sais bien que le ciel est bleu!!!"

On est vraiment pareils à cet homme. Jusqu'au moment de la réalisation, nous parlons de spiritualité en croyant que nous comprenons ce que nous disons, mais nous nous contentons d'utiliser des concepts dont nous n'avons pas l'expérience directe. C'est seulement lorsque la grâce enlèvera le bandeau de l'ignorance que nous réaliserons vraiment ce nous nous avons parlé tout ce temps, on comprendra alors que nous n'avions jamais rien compris. Que ce qu'on appelait "comprendre" n'est en réalité qu'une épaisse ignorance.

Donc abandonnons cet attachement orgueilleux à notre savoir superficiel. Il n'est qu'une tortueuse illusion de l'esprit. Nous avons besoin d'aide pour éclaircir notre vision. L'aide de la grâce divine elle-même. Elle seule peut soulever le voile de notre ignorance et nous donner l'expérience directe de la spiritualité. C'est seulement cela qu'on peut appeler "Connaissance" de manière authentique. C'est cela qu'on appelle "Conscience".

Je vois où tu veux en venir, quand j'ai lu ton paragraphe sur le chrétien, je me suis dit que c'est le raisonnement simpliste dont tout le monde se contente, en réalité, les relations sont plus complexes que ça, je pourrai aller à l'église tous les jours pour prier, ce n'est pas pour autant que j'aimerais ou que je pardonnerai les personnes que j'aime le plus pour autant.

Je trouve que tu m'as donné une bonne leçon en la matière :), j'avais besoin qu'on me secoue un peu sachant que c'est tout à fait vrai ce que tu dis, c'est bien de connaître les choses en théorie, mais c'est encore mieux de mettre cela en pratique, comme ça nous permet de mieux voir la vérité et la réalité de tout ça, c'est vrai que j'ai souvent pris l'habitude de parler en théorie, à force j'en ai même oublié que la pratique était encore plus importante surtout quand on en parle, je peux parler-là de mes interventions sur le topic du rêve lucide, je m'en suis rendu compte tardivement, mais je suis intervenu en voulant aider les autres alors que moi-même, je suis en difficulté malgré que je progresse même si c'est lentement dans la pratique, tandis que je progresse très rapidement dans la théorie du domaine, il faut dire en même temps, qu'on a vite fait le tour, le sujet n'est pas non plus vaste.

Tu remarqueras que je parle encore une fois du rêve lucide sauf que-là, ce n'est pas le sujet en lui-même qui m’intéresse, c'est plutôt le contexte que je cherche à souligner.

Jagannath a écrit :Lorsque tu en auras parfaitement conscience comme tu dis, tu sauras que tu es immortel, tu ne connaîtras plus la peur et tu seras heureux car sans attachement aux choses éphémères du monde.

Je serai peut-être plus heureux sans attachement, cependant, je pense que même si je suis conscient d'être immortel, ça ne veut pas dire pour autant que je n'aurai plus peur de rien, j'ai grandi dans la peur, le stress et l'angoisse, ce n'est pas des émotions dont on se débarrasse facilement surtout dans ma situation. Ça évoluera avec le temps sûrement.

Jagannath a écrit :Il y a des rêves dans lesquels on a "failli" être lucide, je ne le conteste pas, tant que le but des discussions est de pratiquer le rêve lucide, ce vocable utilisé sur les forums peut être adéquat pour eux, ce n'est qu'un outil. Mais quand on veut apprendre à y voir clair entre les différents états du mental (veille/jagrat, sommeil-profond/shushupti et rêve/svapna) pour affiner notre compréhension spirituelle, il faut effectivement adopter une plus grande rigueur de langage. Je ne veux pas dénigrer ces forums, juste donner une habitude plus rigoureuse à ceux qui cherchent dans le rêve lucide une compréhension spirituelle plus avancée et non pas simplement un passe-temps amusant.

Je sais que tu ne cherches pas à dénigrer ces forums, moi si j'emploie ces mots, c'est aussi pour m'adapter, je ne peux pas arriver sur leur forum, et leur imposer une vision comme celle que tu essayes de m'expliquer-là, ce ne sont pas des personnes qui veulent évoluer spirituellement comme moi, mais qui se contentent simplement d'utiliser le rêve lucide comme un passe-temps comme tu dis. La seule chose dont ils acceptent de parler, c'est de la méditation, ils refusent même de discuter des pratiques provenant d'ailleurs, comme les pratiques bouddhistes liées au rêve lucide, ça montre leurs fermetures d'esprit même si j'estime que chacun est libre de croire en ce qu'il veut, puis je ne peux pas nier qu'ils m'aient beaucoup aidé grâce à la documentation qu'on y trouve dessus.

Jagannath a écrit :Donc j'ai bien fait de corriger car dans le monde de veille aussi l'inconscient est omnipotent. Pas seulement en rêve. Donc cette différenciation est imaginaire. Tu sembles croire que durant la veille, ton inconscient est comme endormi et qu'il s'éveille durant le rêve, or il a été démontré largement par Freud et toute la science psychologique qu'au contraire l'inconscient est le roi absolu aussi pendant la veille, qu'en fait l'inconscient décide de toutes nos réactions avec une autorité absolue. Quant aux décors et scénarios, dans le rêve tu dis qu'ils sont issus de l'inconscient. Mais dans l'état de veille, d'où viennent-ils? De l'inconscient aussi. Nous n'acceptons pas cette idée parce que le monde de la veille semble plus cohérent que celui des rêves, mais ce n'est que relatif, en fait la différence est que le monde de l'état de veille est issu de l'inconscient UNIVERSEL tandis que le monde du rêve est issu de l'inconscient INDIVIDUEL. Mais même cette différence est in fine illusoire et trompeuse.

Je savais que l'inconscient était présent durant l'état de vieille, mais pour moi, c'est le conscient qui domaine à ce moment-là tandis que dans le rêve, c'est l'inconscient qui prend la place du conscient, en tout cas, tu as bien décrit la représentation du conscient et de l'inconscient durant ces deux états, et encore une, j'ai pris une bonne leçon.

Jagannath a écrit :Et tu peux aussi influencer le monde dit "réel" celui de la veille, par la lecture. Ou par les prières. Ou par la conscience. C'est ce qu'on appelle magie ou pouvoir occulte. C'est exactement la même chose que l'influence des rêves par des techniques diverses et variées. C'est un peu plus difficile parce que la modification de l'inconscient UNIVERSEL est moins aisée, mais cette différence n'est pas qualitative, c'est intrinsèquement la même chose. L'inconscient individuel et l'inconscient universel sont en fait une seule et même chose une fois que l'ego (sentiment artificiel de séparation) est dissout. C'est pourquoi pour le Mahatma, il est aussi facile de changer le cours de la réalité qu'il est facile de changer celui des rêves pour un rêveur lucide. C'est ce dont ont été témoins des milliers de gens avec les grands Eveillés de l'histoire, depuis Krishna, Jésus Christ, Le Bouddha, ou plus récemment avec Ramana Maharshi, Ma Annandamayi ou maintenant Amma qui accomplit quotidiennement ce genre de choses pour des pèlerins sincères qui viennent la rencontrer à la recherche de la Vérité.

Il y a quand même une chose que je peux dire, c'est que la réalité, à ses limites et les limites sont plus visibles dans l'état de veille.

Merci à toi de me répondre, c'est toujours un plaisir de lire tes réponses développées, j'aime bien lire les réponses développées, bien écrites, et surtout quand la personne entre dans le vif du sujet sans se limiter à gratter le dessus de ce qu'on parle.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14254
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Jagannath » Jeu Déc 07, 2017 9:33 am

Sey : "Je ne considère en aucun cas le V.A comme quelque chose de prodigieux"

Ce que je ne comprends pas c'est que tu voyages librement toutes les nuits. Tu fais déjà du voyage astral. Donc ce que tu veux maintenant apparemment c'est le faire consciemment.

Sey : "pas mal de témoignages affirme que certaines personnes ont voyagé dans des endroits lointains, pas sur notre planète"

Il faut se méfier tu sais. J'ai bien regardé dans le rêve lucide, il y a pas mal de gens qui pensent faire des choses incroyables et qui simplement font des rêves même pas lucides. Quand tu les écoutes ils ont visité pluton, en réalité, c'est de la mégalomanie ordinaire.
Après il y a ceux qui visitent vraiment pluton, mais il faut voir le bagage occulte de ces personnes qui ont bossé depuis des vies et des vies.
Peut-on visiter pluton si on est un pratiquant ordinaire? Sans doute. Mais à quel prix? Peut-être qu'il faudra des années de travail acharné et encore faut-il pour cela rencontrer un maître compétent pour nous l'apprendre ce qui n'est pas la moindre des difficultés.

Sey : "de mon côté, je suis curieux de les découvrir, bien évidemment, je te le dis maintenant Jag, faire un voyage astral et pouvoir me projeter consciemment me plairait beaucoup, en revanche si je n'arrive pas"

Si tu fais patiemment les exercices, tu y arriveras sans doute. Il n'y a aucune raison que cela ne fonctionne pas. Mais tu découvriras quelque chose d'assez ordinaire, tu te souviendras d'avoir déjà senti ça dans le sommeil, et tu auras le choix entre utiliser les résultats pour réfléchir à la nature de la réalité et progresser, ou les utiliser pour prétendre "hé je fais du voyage astral". Comme on voit surtout les représentants de cette dernière catégorie de comportement, les autres se faisant plus discrets, il faut faire attention de ne pas les prendre pour des modèles ou de bons conseillers. Et se garder de grossir leurs rangs.

Sey : "pour me prouver que je suis encore capable de m'investir dans quelque chose sur du long terme parce que jusqu'à présent, je n'en étais plus capable. Et, je dois avouer que je me surprends"

Oui le rêve lucide, comme le voyage astral, c'est très tangible, du coup on peut travailler et vérifier que notre travail a fonctionné et porté ses fruits. C'est vraiment une bonne chose, ça permet de sortir soit de l'idée qu'on est capable de rien, soit de l'idée qu'on est tellement vrillants. On en revient à la réalité : avec un peu de travail, on peut faire de très belles expériences.

Sey : "Après, tu es libre de trouver que le voyage astrale et inintéressant"

Il n'est pas inintéressant, il est simplement généralement mal compris et désiré pour de mauvaises raisons. Quand je m'assure (c'est un peu mon travail ici) qu'on n'aille pas se fourvoyer, il ne faut pas en conclure que je dénigre ou que je considère à priori que tu vas forcément te fourvoyer. Je prends juste les précautions.

Sey : "j'espère quand même que tu ne parlais pas de moi en écrivant ça "je soupçonne que la plupart des gens qui courent après le voyage astral courent après ce qui leur semble des prodiges"."

Sey, ne sous-estime pas l'attraction que les prodiges peuvent avoir sur toi. Moi je ne sous-estime pas cette attirance sur moi, et quand quelqu'un me dit qu'il n'est pas intéressé, en règle générale, je ne le crois pas parce que pour arriver à ne vraiment pas être intéressé, il faut certains accomplissements.

Sey : "il faut dire en même temps, qu'on a vite fait le tour, le sujet n'est pas non plus vaste"

Au contraire il est très vaste. Une amie m'a signalé deux choses très intéressantes que notre fil de discussion n'aborde pas : transfert de conscience et transmission directe (par un maître, un ange, un dieu etc). Mais il y a aussi des tas de révélations qu'on peut viser avec le rêve et le rêve lucide. Peut-être as-tu suivi notre récente discussion avec Bastet à ce sujet. C'est infiniment vaste. Nous avons en fait à peine effleuré le sujet du rêve lucide sur le forum, faute de pratiquants pour aller plus loin.

Tu remarqueras que je parle encore une fois du rêve lucide sauf que-là, ce n'est pas le sujet en lui-même qui m’intéresse, c'est plutôt le contexte que je cherche à souligner.

Sey : "Je serai peut-être plus heureux sans attachement, cependant, je pense que même si je suis conscient d'être immortel, ça ne veut pas dire pour autant que je n'aurai plus peur de rien"

Tu sous-estimes le pouvoir de la réalisation. En fait dans la réalisation, tout le reste perd son pouvoir. Même si la peur peut toujours exister dans un premier temps (Jñana instable), elle ne t'affecte plus de la même façon parce que l'identification a perdu sa force. Si tu sais que tu n'es pas le corps, alors ce qui arrive au corps ne t'angoisse plus.

Sey : "j'ai grandi dans la peur, le stress et l'angoisse, ce n'est pas des émotions dont on se débarrasse facilement"

Je n'ai pas dit que la réalisation est facile.

Sey : "Je savais que l'inconscient était présent durant l'état de vieille, mais pour moi, c'est le conscient qui domaine à ce moment-là tandis que dans le rêve, c'est l'inconscient qui prend la place du conscient, en tout cas, tu as bien décrit la représentation du conscient et de l'inconscient durant ses deux états, et encore une, j'ai pris une bonne leçon."

Effectivement si l'inconscient a décidé une chose même complètement absurde (par exemple par l'hypnose) on voit qu'il impose son choix et que le conscient n'a aucune autre possibilité que de s'y plier, et en plus ensuite, de s'imaginer qu'il a fait lui-même ce choix librement. C'est dire l'empire absolu de l'inconscient y compris durant la veille.

Sey : "Il y a quand même une chose que je peux dire, c'est que la réalité, à ses limites et les limites sont plus visibles dans l'état de veille."

Selon toi oui mais ces limites ne viennent peut-être que de ton point de vue et non de la réalité elle-même.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6607
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Odin » Jeu Déc 07, 2017 11:57 am

Jagannath a écrit : Il faut se méfier tu sais. J'ai bien regardé dans le rêve lucide, il y a pas mal de gens qui pensent faire des choses incroyables et qui simplement font des rêves même pas lucides. Quand tu les écoutes ils ont visité pluton, en réalité, c'est de la mégalomanie ordinaire.
Après il y a ceux qui visitent vraiment pluton, mais il faut voir le bagage occulte de ces personnes qui ont bossé depuis des vies et des vies.
Peut-on visiter pluton si on est un pratiquant ordinaire? Sans doute. Mais à quel prix? Peut-être qu'il faudra des années de travail acharné et encore faut-il pour cela rencontrer un maître compétent pour nous l'apprendre ce qui n'est pas la moindre des difficultés.


Ah merci, ça fait du bien de lire ça. J'ai constaté ce truc à plusieurs reprises, c'est super chiant quand on cherche de vrais témoignages sur le rêve lucide et qu'on tombe sur des récits à la mords-moi-le-noeud qui relèvent de la rêvasserie de collégien qui s'ennuie sur sa chaise.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Seyquiem67
Messages : 222
Enregistré le : Ven Fév 12, 2016 0:54 am

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Seyquiem67 » Dim Déc 10, 2017 18:51 pm

Jagannath a écrit :Ce que je ne comprends pas c'est que tu voyages librement toutes les nuits. Tu fais déjà du voyage astral. Donc ce que tu veux maintenant apparemment c'est le faire consciemment.

J'ai envie de pouvoir profiter de l'expérience en étant conscient, oui. ;)

Jagannath a écrit :Il faut se méfier tu sais. J'ai bien regardé dans le rêve lucide, il y a pas mal de gens qui pensent faire des choses incroyables et qui simplement font des rêves même pas lucides. Quand tu les écoutes ils ont visité pluton, en réalité, c'est de la mégalomanie ordinaire.
Après il y a ceux qui visitent vraiment pluton, mais il faut voir le bagage occulte de ces personnes qui ont bossé depuis des vies et des vies.
Peut-on visiter pluton si on est un pratiquant ordinaire? Sans doute. Mais à quel prix? Peut-être qu'il faudra des années de travail acharné et encore faut-il pour cela rencontrer un maître compétent pour nous l'apprendre ce qui n'est pas la moindre des difficultés.

Je ne parlais pas de rêve lucide, mais de voyage astral, de nombreuses personnes affirment qu'ils sont voyagés sur d'autres planètes, qu'ils sont allés dans l'espace, et qu'ils sont aussi visités des lieux inconnus, je suis tout à fait conscient qu'il est possible que beaucoup soient de faux témoignages, d'ailleurs, je me méfie de certains témoignages même si je pense n'être jamais tombé directement sur l'un d'eux malgré ma méfiance.

Moi ce que j'aimerais, c'est d'expérimenter cela, même si sais que ça ne se fera pas tout de suite voir peut-être pas avant des années où jamais, comme tu le dis, après ce n'est pas une obligation non plus, si je n'y arrive pas, ce n'est pas grave, mais j'ai quand même envie d’essayer.

Jagannath a écrit :Si tu fais patiemment les exercices, tu y arriveras sans doute. Il n'y a aucune raison que cela ne fonctionne pas. Mais tu découvriras quelque chose d'assez ordinaire, tu te souviendras d'avoir déjà senti ça dans le sommeil, et tu auras le choix entre utiliser les résultats pour réfléchir à la nature de la réalité et progresser, ou les utiliser pour prétendre "hé je fais du voyage astral". Comme on voit surtout les représentants de cette dernière catégorie de comportement, les autres se faisant plus discrets, il faut faire attention de ne pas les prendre pour des modèles ou de bons conseillers. Et se garder de grossir leurs rangs.

Je préfère pratiquer sérieusement, loin de moi à l'idée de me vanter de quoi que ce soit, en plus, je n'aurai pas d’intérêt particulier à en tirer sachant que tout le monde peut le faire consciemment avec un travail sérieux, tout en étant motivé.

Jagannath a écrit :Oui le rêve lucide, comme le voyage astral, c'est très tangible, du coup on peut travailler et vérifier que notre travail a fonctionné et porté ses fruits. C'est vraiment une bonne chose, ça permet de sortir soit de l'idée qu'on est capable de rien, soit de l'idée qu'on est tellement vrillants. On en revient à la réalité : avec un peu de travail, on peut faire de très belles expériences.

J'ai déjà remarqué que l'on pouvait faire de belle expérience même si cela reste limité pour moi, pour le moment, mais ça ne m'empêche pas d'être d'accord avec toi, c'est vrai que c'est une très bonne chose de pouvoir constaté ces progrès, c'est aussi ça qui me permet de garder ma motivation, je peux voir les résultats.

Jagannath a écrit :Il n'est pas inintéressant, il est simplement généralement mal compris et désiré pour de mauvaises raisons. Quand je m'assure (c'est un peu mon travail ici) qu'on n'aille pas se fourvoyer, il ne faut pas en conclure que je dénigre ou que je considère à priori que tu vas forcément te fourvoyer. Je prends juste les précautions.

J'admets que très souvent tes interventions me permettent de prendre le bon chemin surtout quand je me retrouve sur le mauvais, après oui, il peut m'arriver de ne pas être d'accord avec toi enfin, je te le fais comprendre dans ces cas-là. Mais globalement, c'est positif, tu donnes de bons conseils, et c'est ça qui me plaît.

Jagannath a écrit :Au contraire il est très vaste. Une amie m'a signalé deux choses très intéressantes que notre fil de discussion n'aborde pas : transfert de conscience et transmission directe (par un maître, un ange, un dieu etc). Mais il y a aussi des tas de révélations qu'on peut viser avec le rêve et le rêve lucide. Peut-être as-tu suivi notre récente discussion avec Bastet à ce sujet. C'est infiniment vaste. Nous avons en fait à peine effleuré le sujet du rêve lucide sur le forum, faute de pratiquants pour aller plus loin.

Non, je ne pense pas l'avoir suivi, tu peux me dire de quel topic s'agit-il ? Et, qu'entends-tu par transfert de conscience ?

Jagannath a écrit :Tu sous-estimes le pouvoir de la réalisation. En fait dans la réalisation, tout le reste perd son pouvoir. Même si la peur peut toujours exister dans un premier temps (Jñana instable), elle ne t'affecte plus de la même façon parce que l'identification a perdu sa force. Si tu sais que tu n'es pas le corps, alors ce qui arrive au corps ne t'angoisse plus.

Je crois savoir où tu veux en venir, c'est comme moi, quand je découvre quelques choses de nouveau, ça m'arrive de stresser, mais une fois que je suis en pleine action, je ne prête plus attention à cela, et quand la situation est passée, je me sens de nouveau plus léger.

Jagannath a écrit :Selon toi oui mais ces limites ne viennent peut-être que de ton point de vue et non de la réalité elle-même.

C'est possible, mais la réalité à également ses limites, tu ne peux pas par exemple devenir invisible où avoir une main élastique comme dans les rêves.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14254
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Jagannath » Lun Déc 11, 2017 1:28 am

Sey : "Je ne parlais pas de rêve lucide, mais de voyage astral"

Mais c'est la même chose. Le voyage astral est seulement un rêve lucide qui se produit à un niveau proche de la réalité et explore des lieux réels alternatifs, tandis que le rêve lucide est seulement un voyage astral qui se produit dan d'autres mondes. C'est associé à des différences dans le corps lui-même j'en conviens, en passant du VA au RL, on abandonne une partie de notre fonctionnement énergétique, donc on se subtilise davantage. Mais c'est un détail. Même entre plusieurs voyages astraux il y a des différences de ce genre et entre divers rêves, lucides ou pas, il y en a aussi. Les rêves les plus subtils sont extrêmement difficiles à se souvenir pour les personnes peu expérimentées. Ils sont absolument fascinants.

Sey : "Moi ce que j'aimerais, c'est d'expérimenter cela, même si sais que ça ne se fera pas tout de suite voir peut-être pas avant des années où jamais, comme tu le dis, après ce n'est pas une obligation non plus, si je n'y arrive pas, ce n'est pas grave, mais j'ai quand même envie d’essayer."

D'accord mais réfléchis à ce que tu en espères. Il y a une motivation derrière chaque action.

Sey : "Je préfère pratiquer sérieusement, loin de moi à l'idée de me vanter de quoi que ce soit, en plus, je n'aurai pas d’intérêt particulier à en tirer sachant que tout le monde peut le faire consciemment avec un travail sérieux, tout en étant motivé."

Si il suffisait de ça pour ne pas tomber dans le panneau de l'ego et de la vanité, il n'y aurait pas de vaniteux. Dans la pratique le danger est important. Je le rappelle à juste titre. Tu n'as pas à te justifier, contente-toi de noter ce que je dis et mes avertissement, si tu t'imagines qu'ils sont en l'air ou que tu n'es pas concerné c'est que tu es vraiment naïf sur la nature de la vanité et dans ce cas tu es d'autant plus vulnérable et tu as d'autant plus besoin de mes rappels.
Ne prends pas mes rappels contre toi, contente-toi de bien t'en souvenir c'est tout. Je sais ce que je dois faire.

Sey : "tu ne peux pas par exemple devenir invisible où avoir une main élastique comme dans les rêves"

Moi peut-être pas mais ce genre de prodiges a déjà été accomplis par des yogis, des sorciers ou des magiciens.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 3987
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Totem » Lun Déc 11, 2017 1:47 am

Le danger avec le voyage astral ou le rêve lucide c'est d'y devenir accro. et du coup ne vivre que dans cet univers. J'ai connu quelqu'un comme ça qui n'arrivait plus à décrocher et se désintéressait de la vie normale tellement elle se sentait bien dans le monde subtil.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14254
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Jagannath » Lun Déc 11, 2017 2:52 am

C'est rare mais il y a quelques témoignages de ce genre oui, autant avec le VA que le RL.

Avatar de l’utilisateur
Seyquiem67
Messages : 222
Enregistré le : Ven Fév 12, 2016 0:54 am

Re: Compréhension d'un cauchemar

Messagepar Seyquiem67 » Lun Déc 11, 2017 14:08 pm

Jagannath a écrit : Les rêves les plus subtils sont extrêmement difficiles à se souvenir pour les personnes peu expérimentées. Ils sont absolument fascinants.

Pour moi, tous les rêves quelles que soient leurs natures peuvent être intéressants, mais je suis d'accord sur le fond avec toi.

Jagannath a écrit :Il y a une motivation derrière chaque action.

Je connais déjà mes motivations.

Jagannath a écrit :Dans la pratique le danger est important.

Comment ça le danger est important ?

Jagannath a écrit :Tu n'as pas à te justifier

Je ne me justifie pas, je dis simplement ce que je pense, en aucun cas, je n'ai besoin de me justifier sur ce dont j'ai envie où ce que je fais.

Jagannath a écrit :Moi peut-être pas mais ce genre de prodiges a déjà été accomplis par des yogis, des sorciers ou des magiciens.

Il faut être un magicien de très haut niveau dans ce cas-là, ce n'est pas donné à tout le monde de faire cela.

Jagannath a écrit :Le danger avec le voyage astral ou le rêve lucide c'est d'y devenir accro. et du coup ne vivre que dans cet univers.

On peut devenir accro au voyage astral comme à l'alcool, et aux technologies, pour moi le fait d'être accro est un signe de mal-être.


Retourner vers « Discussions générales sur la magie et la spiritualité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités