L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

La Terre, les plantes, la guérison, l'alimentation, l'écologie et la nature en général.

Modérateurs : Odin, Huli


Image
"L’homme n’a pas tissé la toile de la vie. Nous n’en constituons qu’un fil. Tout ce que nous faisons à la toile, c’est à nous que nous le faisons." Chef Seattle.
Avatar de l’utilisateur
L'Archiviste
Messages : 136
Enregistré le : Sam Juin 24, 2006 23:38 pm

L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar L'Archiviste » Sam Juin 24, 2006 23:44 pm

Sujet : L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia
Date : 05/04/2004, 16H13

A n'en pas douter, les premiers utilisateurs de l'argile à des fins thérapeutiques furent les animaux ! Par instinct, ils s'y vautrèrent dès lors que leur intégrité physique était atteinte par une blessure ou tout autre traumatisme. Rhumatismes et plaies vives ont toujours trouvé leur remède dans les boues des rivières dès les temps préhistoriques. Et c'est grâce à cette observation que l'homme, cet animal vertical, a découvert les merveilleux pouvoirs de la boue argileuse. Mais aujourd'hui, la science moderne vient à son tour confirmer et prouver l'activité et la valeur de l'argile. En effet, la très sérieuse NASA américaine a publié de nombreux rapports sur « Les propriétés essentielles que l'argile possède pour générer la vie ». Ainsi, la vie sur terre aurait commencé dans la glaise où, grâce à ses propriétés, l'argile a joué le rôle d'usine chimique de transformation des matières premières inorganiques en des molécules plus complexes... d'où ont émergé les premières formes de vie... il y a environ quatre milliards d'années. Ainsi, les premières conclusions de ces travaux sembleraient donc fortement accréditer la thèse biblique qui veut que la Création, comme l'indique la Genèse, soit l'oeuvre de Dieu qui façonna l'homme à son image... à partir d'un peu de limon du sol !

Les bienfaits de l’Argile
L'argile est une matière intelligente qui possède d'innombrables vertus ! Elle est tout à la fois anti-inflammatoire et cicatrisante, antiseptique et désinfiltrante, exsudante et exorcisante. Ainsi, une plaie purulente sera non seulement nettoyée, mais l'inflammation périphérique disparaîtra. Mieux encore ! Avec les microbes, parasites, bactéries et virus, c'est l'éradication ! L'Argile « brûle » tous ces mauvais germes, tandis qu'elle aide à la régénération cellulaire... Intelligente ? Oui, car utilisée par voie interne, elle agira in situ. Elle trouvera l'endroit exact ou se situe le mal, s'y concentrera et le détruira. L’argile, de part sa radio-activité diffuse transporte une énergie électromagnétique irradiante extraordinaire. Cette énergie positive recharge littéralement les batteries du corps humain en permettant de réanimer les cellules endormies et de libérer notre potentiel vital engourdi. Mais voyons comment profiter de ses vertus extraordinaires...

L'Argile, par voie interne
Il faut savoir qu'il y a des précautions particulières absolument indispensables à respecter pour cette forme de thérapie :

Trois semaines avant toute absorption d'argile, il faut impérativement supprimer l'huile d'olive et l'huile de paraffine.

Quinze jours avant toute absorption, il faut diminuer toutes les huiles de table, le beurre et la crème fraîche.

Huit jours avant toute absorption, il faut supprimer toutes les charcuteries grasses les sauces. Du premier au dernier jour de la prise d'argile, vous devez boire, en dehors des repas, un litre et demi d'eau minérale naturelle, et cela systématiquement chaque jour de votre cure.

Si vous n'avez jamais absorbé d'argile, il vous faut passer impérativement par une période d'essai pour éviter les effets indésirables. Cette cure durera 6 jours.

Comment préparer son eau argilée ?

C'est simple : prenez de l'argile surfine (blanche pour la période d'essai et votre première cure; blanche ou verte pour les cures suivantes).

Mettez à délayer le soir avant de vous coucher une cuillère à café de poudre d'argile dans un verre d'eau minérale pure. Ne prenez pas d'eau gazeuse. Agitez bien le tout pendant deux minutes, sans discontinuer.

Le lendemain matin, à votre réveil et à jeun, buvez alors un tiers au maximum d'eau argilée. Prenez la précaution de ne pas trop bouger le verre afin que l’argile déposée ne se disperse pas dans l'eau que vous buvez.

Une cure doit avoir une durée de vingt jours au maximum.



Comment utiliser son eau argilée ?

Les douze premiers jours, buvez votre eau argilée (comme expliquée plus haut).

Les huit derniers jours, il vous faudra boire non plus l'eau argilée, mais l'eau argileuse, c'est à dire que les huit derniers matins, il vous faudra bien remuer l'eau et l'argile puis boire intégralement le contenu du verre. Prévoyez immédiatement après l'absorption quelque chose que vous aimez. En effet, cette substance miracle a malheureusement un goût fort désagréable en bouche!

Outre les périodes d'essai, ne faites jamais plus de deux cures d'argile par an (soit 40 jours dans l'année).

Les meilleurs périodes sont le début du printemps et la fin de l'automne.

Il faut savoir qu'il est normal de ressentir quelques troubles lors des premières ingestions : coliques intestinales, constipations, sueurs froides ou bouffées de chaleur, vertiges, bourdonnements d'oreilles. Mais si vous respectez le dosage, cela n'est pas grave. Buvez de l'eau, supprimez bien les corps gras, le chocolat, les dattes, les boissons gazeuses.

Pour ce qui est des contre indications, elles sont au nombre de trois : si vous avez un traitement en cours autre qu'un traitement homéopathique ; si vous avez de l'hypertension artérielle et la constipation spasmodique ou atonique.

Enfin, un dernier conseil : le vingt-et-unième et le vingt-deuxième jour, il est conseillé de terminer votre cure par deux journées d'eau argilée, plutôt que de stopper brutalement votre traitement d'eau argileuse. Cela évitera un mini état de choc pour l'organisme qui se traduit par divers malaises incommodes : asthénie, sueurs froides, tachycardie ou lipothimie. De même, ne réabsorbez pas de corps gras pendant trois jours après ces vingt-deux jours. Tout cela peut vous paraître bien fastidieux, mais sachez que la cure d'argile est un des rares moyens de ne jamais tomber malade, de retrouver votre énergie vitale, de prévenir toutes sortes de cancers, de nettoyer tous les organes vitaux et d'avoir une peau si pure et si douce que vous n'en reviendrez pas vous-même...



Mise en garde

Il est absolument déconseillé à une femme enceinte d’utiliser sous quelque manière que ce soit de l’argile et ce, A N’IMPORTE QUEL MOIS DE LA GROSSESSE.

L’argile est un produit naturel, mais ce n’est pas une raison pour l’utiliser en surdose ! Respectez bien les doses journalières et ne croyez pas qu’une utilisation prolongée est meilleure pour votre santé.

Pour préparer votre eau argilée, prenez un verre épais et sans valeur. L’argile pulvérise le cristal en quelques minutes.

Pour mélanger l’eau et l’argile, prenez une cuillère en bois. N’utilisez jamais le métal car cela produirait une réaction chimique néfaste pour votre santé.

L'Argile, par voie externe
L'usage thérapeutique de l'argile chez l'homme correspond très exactement au besoin instinctif de se ressourcer, tant cette bénéfique terre apporte à notre corps tout ce dont il a besoin en minéraux, métalloïdes propres à rééquilibrer nos cellules.

N'est-il pas écrit dans la Bible ?: "... Alors Yahvé l'Eternel modela l'homme avec de la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l'homme devint un être vivant..." (Génèse 2-7). Pour les athées qui ne discernent pas la sagesse des Ecritures et n'y voient qu'une narration lyrique des événements du passé, grand bien leur fasse; mais ces cartésiens ne peuvent nier ce besoin fondamental de l'homme et son attachement à cette terre nourricière. Et quelque soit son pouvoir sur autrui durant son court passage terrestre, grand ou misérable, l'homme terminera inéluctablement sa course dérisoire d'être humain... en terre ! L'homme devra donc rendre à Dame Nature ce qu'elle lui a octroyé : la Vie !... Et la santé, seulement pour ceux qui auront su ce que cette bonne planète est capable de nous offrir...

Quelques petits trucs

Problèmes dentaires : Commencez tout d'abord à utiliser un dentifrice à l'argile. Mais en cas de carie, outre le brossage général de la dentition, remplissez la cavité dentaire atteinte d'argile compacte que vous aurez obtenue par addition insuffisante d'eau à votre argile en poudre.

Les échardes de bois : Petit bobo, mais ô combien désagréable. On rechigne bien souvent à s'inciser lorsque le petit morceau de bois ne peut être attrapé. La solution : trempez le doigt dans un bain chaud d'eau argileuse. Ce bain ramollira les chairs et permettra à l'effet absorbant de l'argile d'extirper le fauteur de trouble, naturellement et sans incision !

Le rhume des foins : Les pollens et poussières provenant de la coupe des céréales sont inhalées par le nez et vont se loger dans les muqueuses. Leur simple présence provoque un réflexe automatique de rejet pour les expulser, d'où éternuements. Effectuez plusieurs fois par jour des rinçages du nez avec de l'eau argilée. Puis, dès arrêt des éternuements, utilisez l'eau argileuse. Appliquez également sur les ailes du nez une fine couche de glaise, chaude, tiède ou froide. A vous de choisir en fonction de votre sensibilité et de vos réactions a ces applications.

L'argile à travers l'Histoire
L’Egypte Ancienne utilisait les boues du Nil pour la momification des morts, car leur pouvoir conservateur et purificateur était parfaitement connu. Les médecins égyptiens utilisait aussi l’argile pour son pouvoir de déshumidification. Elle servait de « ciment » pour assurer l’étanchéité entre les blocs de pierres des pyramides. Elle était mélangée avec de la paille et piétinée d’une façon incessante par les esclaves hébreux… jusqu’à ce que le prince Moïse réussisse à les faire sortir du désert égyptien vers la terre promise.

En Chine antique et jusqu’à nos jours, elle entre dans la fabrication des fines porcelaines, mais elle est aussi depuis des millénaires prescrite comme le meilleur remontant pour les convalescents et les bien-portants qui désirent un « coup de fouet ».

Les Sumériens l’utilisaient pour graver leur écrits en « cunéiforme ». Ils traçaient au moyen de stylets de bois sur l’argile fraîche qu’ils faisaient cuire pour assurer la solidité de la tablette. Hammourabi, roi de Babylone (XXe siècle avant Jésus), fit graver les articles de son célèbre « Code des Lois » sur des tablettes d’argile afin que ce dernier fut partout dispensé et appliqué dans l’empire.

A la même époque, la terre de Lemnos (île la plus argileuse des Cyclades) étaient exporté dans tout le monde méditerranéen. Considérée comme une denrée rare, la terre de Lemnos était transportée avec les mêmes soins que le vin de Samos, dans des jarres cachetées du sceau de l’île, pour en garantir l’authenticité. La médecine grecque prescrivait des emplâtres de boue argileuse pour lutter contre le goitre, les rhumatismes, les maladies de peau, mais aussi pour les brûlures, les plaies vives, les morsures de serpents… En outre elle était considérée comme un puissant contrepoison. Hippocrate, celui du Sermon, l’utilisa énormément. Puis son usage se vulgarisa avec les Romains.

En Judée et en Galilée, le Christ rappelait à ses disciples que l’homme n’est que terre et poussière, et ainsi que le rapporte les Ecritures, il guérit un aveugle de naissance « … l’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux et m’a dit : va au réservoir de Siloé et lave-toi. J’y suis allé, je me suis lavé et j’ai recouvré la vue ».

Quelle Argile utiliser ?
Toute argile pure a des propriétés médicinales, quelle que soit sa couleur. Vous pouvez donc vous la procurer quasi-gratuitement dans la nature.

Vous ferez simplement attention (si vous la ponctionnez dans la nature) à ce qu'elle ne renferme pas de sable (surtout pour l'usage externe).

Elle n'a pas à subir de préparation spéciale mais, son exposition à la pluie et au vent accroît ses pouvoirs.


Les propriétés de l'Argile
ANTISEPTIQUE et CICATRISANTE : antiseptique naturel : « elle ne présente pas les inconvénients de certains antiseptiques chimiques qui tuent les microbes en lésant les cellules composant nos tissus » (Dr. Valnet). Cette propriété proviendrait essentiellement de la teneur en acide silicique de l'argile. Elle joue un rôle d'astringent, de purificateur et d'accélérateur dans la regénération et dans la reconstitution de tissus abîmés.



BACTÉRICIDE : très efficace dans les traitements de maladies telles que entérites, colites, colibacillose, affections pulmonaires ou parasitaires, parasites intestinaux, vers... Très efficace aussi dans le traitement des plaies purulentes en éliminant le pus, en attirant la suppuration, en désinfectant et dépurant l'organisme.



POUVOIR ADSORBANT : du verbe adsorber: fixer par pénétration superficielle. L'argile adsorbe les mauvaises odeurs. C'est, par exemple, ce pouvoir qui «probablement, explique la conservation des oeufs à la mode extrême orientale; chacun a entendu parler des "oeufs pourris" des Chinois. Ce ne sont pas des oeufs pourris mais des oeufs qui ont été conservés dans la terre argileuse » (Dr. Valnet).



ANTITOXIQUE : pour les mêmes raisons que bactéricide et antiseptique.



DÉGRAISSANT et DÉCOLORANT : les blanchisseurs romains foulaient le linge dans de l'eau argileuse : la terre à foulon. Aux USA on utilise la terre à foulon pour le traitement des produits pétroliers : on n'a pas encore essayé pour enrayer les marées noires...



POUVOIR ABSORBANT : hydrophile. Son pouvoir absorbant s'étend aux gaz et également aux effluves et odeurs, donc aux émanations qui puent trop.

Ce pouvoir absorbant est utilisé dans de nombreuses affections, notamment celles dues à l'intoxication, aux empoisonnements, et dans les maladies de l'appareil digestif.

Sa forte teneur en silice l'indique notamment dans le traitement de l'artériosclérose, le vieillissement, et les états dégénératifs.

L'importance du magnésium, du fer, du calcium, en thérapeutique, permet d'expliquer le rôle des cures argileuses dans les cas d'asthénie, les déminéralisations, les états cancéreux, les anémies.

Son action bactéricide et antiseptique comme son pouvoir absorbant, lui permettent de neutraliser les mauvais goûts de l'eau des villes quand on est obligé d'en boire.
L'argile peut aussi être utilisée pour stériliser les eaux de boisson en cas d'épidémie ou simplement de doute.

Ses pouvoirs absorbant et adsorbant seront utilisés efficacement dans l'entretien des tinettes ou WC rustiques.

Mode d'emploi de L'Argile en usage externe et les précautions s'y rapportant
PRÉPARATION : on verse de l'argile en poudre dans un récipient (évitez le cristal, le plastique et le métal), on la délaie dans l'eau jusqu'à obtenir une pâte molle mais épaisse, genre pâte à modeler bien travaillée. On peut aussi avoir en permanence un récipient où l'argile repose couverte d'eau.



CATAPLASMES : les faire épais de 1/2 à 2 cm. et d'une surface un peu supérieure à la région traitée.

Froid: sur les régions enflammées ou le bas-ventre; les renouveler dès qu'ils sont devenus chauds (15 à 30 minutes environ en général). S'il y avait une sensation persistante de froid, il faudrait le remplacer par une application tiède. Le cataplasme peut aussi être fait avec une argile mouillée d'une décoction ou infusion appropriée.

Tiède ou chaud : sur la région hépatique, les reins, la vessie, les os. Le cataplasme devra être appliqué directement sur la peau, éventuellement avec l'intermédiaire d'une gaze ou d'une mousseline



COMPRESSES : certaines affections contusions, varices relèvent, au moins au début du traitement, de l'application de compresses avant de passer aux cataplasmes ou emplâtres. Pour préparer les compresses, il suffit de mouiller l'argile pour la transformer en une pâte liquide, puis d'y tremper un morceau de toile qu'on égouttera avant d'utiliser. On maintiendra en place les compresses ou cataplasmes, selon les régions traitées évidemment, au moyen d'une bande, d'une ceinture de tissu, voire d'un bandage en croix.



CHEMISE A L'ARGILE : tremper une chemise dans de l'eau argileuse, comme pour les compresses, et la porter à même la peau puis recouvrir d'un vêtement pour maintenir la chaleur.



DURÉE D'APPLICATION : varie selon les cas, bien entendu, de 1 à 3 heures, parfois toute la nuit. S'il y a des sensations désagréables (froid ou douleur par exemple), on retire le cataplasme, et on ne recommencera que 12 ou 24 heures plus tard. Au cas où le cataplasme sécherait trop vite, il faudrait le remplacer rapidement par un autre. Quand on a retiré le cataplasme ou la compresse, il faut enlever les particules qui adhèrent encore à l'eau par un simple lavage (eau froide ou tiède).



RYTHME DES APPLICATIONS : il varie évidemment selon les affections à traiter et les réactions du malade. Dans les cas d'abcès ou de suppuration, il convient de renouveler les cataplasmes toutes les deux heures, jour et nuit si nécessaire. Pour la nuit on peut remplacer le cataplasme par une simple compresse à renouveler seulement une ou deux fois.

Dans les régions lombaires, bas-ventre, abdomen et région hépatique, ces applications peuvent provoquer des réactions diverses. Aussi vaut-il mieux les limiter à un seul cataplasme par jour, d'une durée de 2 à 4 heures. On peut éventuellement laisser le cataplasme toute la,nuit.


PRÉCAUTIONS GÉNÉRALES :

Ne pas procéder à plusieurs applications simultanées. Au cas où les cataplasmes sont prescrits sur plusieurs endroits (bas-ventre et poumon, par exemple), respecter un intervalle de trois heures en moyenne entre les différentes applications.

S'abstenir d'applications d'argile pendant les règles, en cas d'affections utérines;

Jeter l'argile après usage, car elle contient alors des toxines. Laver les toiles, gazes et bandes qu'on a utilisées,

Ne pas procéder à des applications sur le ventre, la poitrine et les reins trop près des repas.


n’oubliez pas que l'argile déclenche un ensemble de processus allant du nettoyage et drainage à la reminéralisation et revitalisation. On peut constater donc au début de son utilisation, comme pour d'autres moyens médicinaux actifs, une aggravation de l'affection, aggravation apparente et qui, d'ailleurs, n'intervient pas forcément (agrandissement d'une plaie, d'un ulcère, nouvelles douleurs) : ce n'est pas grave, il faut continuer, c'est l'organisme qui assimile d'abord le remède.

On débutera toujours par des cataplasmes légers, peu épais (1/2 cm maximum) voire de simples compresses, et ce n'est que progressivement qu'on utilisera des cataplasmes jusqu'à 2 cm; pour la durée d'application on passera également de 1 à 2 heures maximum jusqu'à 4 heures. Tout ceci dans les cas où l'argile est bien supportée.



POUDRAGE : L'argile peut être utilisée en poudrage et remplacer très bien le talc qui, lui, n'est pas absorbant. Pour les bébés, comme pour les enfants et les adultes.

Sur les légères écorchures superficielles de la peau et sur les plaies même profondes, le saupoudrage d'argile garde une excellente action antiseptique et cicatrisante. L'emploi de l'argile pour la cicatrisation ne garantit pas une plaie parfaitement invisible, mais au moins aussi réussie que celles résultant d'autres méthodes.

On utilisera l'argile de la même manière dans les cas de crevasses, d'eczéma, d'ulcère bénin et pour certaines éruptions.



LES MASQUES DE BEAUTÉ : Sans qu'on le sache toujours, et, très souvent, les masques de soins commercialisés contiennent de l'argile. On fera une sérieuse économie en utilisant tout simplement une pâte d'argile confectionnée comme déjà dit plus haut.

On étend cette préparation en couche mince, sur tout le visage et on la conserve tant qu'elle reste humide, ce qui peut varier de 15 a 30 minutes. L'enlever à l'eau tiède. Une fois par semaine, un tel masque ne peut que faire du bien. Il permettra de décrasser la peau et aidera à soigner les petites maladies (acné, éruptions du visage, couperose), comme les rides...

D'autre part, l'argile en poudre mélangée à de l'huile d'olive, donne une crème adoucissante efficace dans tous les cas de dermatose.



INJECTION VAGINALE ET LAVEMENT : Doser l'eau argileuse à raison de 3 à 4 cuillerées à soupe d'argile par litre d'eau; la faire tiédir un peu. Efficace dans les cas de pertes blanches, métrites, colites, parasitoses intestinales aussi.



BAIN DE BOUE : Tout le monde n'a pas forcément une mare d'argile chez soi, mais on peut facilement prendre un bain d'argile en mélangeant environ deux kilos d'argile à un bain normal, cela, entreposé dans un baquet spécialement réservé à cet usage, pourra être utilisé plusieurs fois, en rajoutant simplement de l'eau tiède.

On pourra s'installer (si on a la place) une baignoire réservée à cet usage avec un écoulement autonome, permettant la récupération aisée de l'eau argileuse.

La durée des bains d'argile sera de 5 à 10 minutes au début, puis de 15 à 20 minutes. On les prendra deux fois par semaine pendant un mois. Cure à répéter après un arrêt d'un mois.

Très efficace, notamment dans les cas d'arthritisme, d'affections rhumatismales ou osseuses, et, évidemment, pour l'anémie. Des bains locaux peuvent être pratiqués pour, par exemple, les rhumatismes des mains ou des pieds.



SEL MARIN : On peut améliorer la qualité de l'argile en la préparant avec de l'eau salée au sel de mer. D'ailleurs, le sel non raffiné a toujours occupé une place importante dans les traitements d'affections diverses. Sa richesse en magnésium, brome, iode, cuivre, phosphore, calcium, etc., intervient directement dans le traitement de certaines carences.
Message reclassé, précédé du nom de l'auteur.

Avatar de l’utilisateur
Zelda
Animateur
Messages : 662
Enregistré le : Mer Juin 28, 2006 12:12 pm

Messagepar Zelda » Dim Oct 25, 2009 20:53 pm

Schaemann> Posté le: Mar Juil 28, 2009 12:22 pm Sujet du message: [Santé] L'argile

--------------------------------------------------------------------------------

"La terre d'où nous
venons,
Où nous retournerons,
La terre d'où vient tout ce qui vit,
Ou retourne tout ce qui meurt,
La terre qui reçoit la mort et donne la vie"

Un peu d’histoire

Avec le soleil, l'air et l'eau dont elle capte les principes vitaux, elle constitue le plus puissant agent de régénération physique.

Les Egyptiens l'utilisaient pour la momification des corps c'est qu'ils connaissaient ses principes purificateurs et il est à peu près certains que
l'usage n'en était pas réservé aux seules défunts. Dès le début de l'ère Chrétienne il est encore fait mention de l'usage d'une terre de Lemnos. les médecins anciens ne dédaignaient pas d'y avoir recours et certains tel le Grec Dioscoride lui attribuaient « une force extraordinaire ».
L’arabe Avicenne, de même que le célèbre anatomiste Galien, en auraient fait mention en termes élogieux. Bien avant, le naturaliste romain
Pline l’Ancien lui consacrait un chapitre de son « Histoire naturelle ».
Pendant la guerre mondiale, les soldats en avaient 200gr dans leur sac de survit et en adjoignait à la moutarde dans certains régiments français qui furent exempts de dysenterie qui faisaient ravage.
Les palefrenier d’une autre époque, laissait le sol de leur écurie humide, pour que les chevaux pataugent dedans, et évitais la gangrène de la corne de leur sabot.

Composition de l'argile verte

Silice: 49,10%
Alumine: 14,61%
Sesquiosyde de fer: 5,65%
Chaux: 4,44%
Magnésie: 4,24%
Oxydes alcalins: 3,08%
Anhydride titanique: 0,74%
Humidité: 7,40%
Perte au feu: 10,85%

Dans tous les cas, les pouvoirs de l'argile seront renforcés en y ajoutant du chlorure de magnésium, du sel marin, du citron ou éventuellement en la mouillant avec une infusion ou une décoction.

Propriétés

Antiseptique et cicatrisante:
Elle ne présente pas les inconvénients de certains antiseptiques chimiques qui tuent les microbes en lésant les cellules composant nos tissus, et ceci provient de la teneur en acide silicique.
Elle joue un rôle d'astringent, de purificateur et d'accélérateur dans la régénération et dans la reconstitution de tissus abîmés.

Bactéricide:
Très efficaces en cas de: entérites, colites, colibacillose, affections pulmonaires ou parasitaires, parasites intestinaux, vers... Très efficace dans le traitement des plaies purulentes en éliminant le pus, en attirant la suppuration, en désinfectant et dépurant l'organisme. Elle ne contient aucun germe microbien il faut le savoir!

Pourvoir adsorbant:
ce qui veut dire, "fixer par pénétration superficielle". Elle adsorbe les mauvaises odeurs, et vous pouvez en mettre dans un bol près d'une poubelle par exemple, les odeurs seront retenues.

Antitoxique:
pour les mêmes raisons que bactéricide et antiseptique.

Dégraissant et décolorant:
les blanchisseurs Romains foulaient le linge dans de l'eau argileuse: la terre à foulon. Aux USA on l'utilise pour le traitement des produits pétroliers, mais on a pas encore essayé de l'utiliser pour enrayé les marées noires...

Pourvoir absorbant:
hydrophile, son pouvoir absorbant s'étend aux gaz et également aux effluves et odeurs, donc aux émanations. Utilisable dans le cas d'intoxication, empoisonnements, et dans les maladies de l'appareil digestif. La teneur en silice indique qu'elle devrait être inclue notamment dans le traitement de l'artériosclérose, le vieillissement et les états dégénératifs.
L'importance du magnésium, du fer, du calcium montre son rôle dans les cures argileuses dans les cas d'asthénie, les déminéralisations, les états cancéreux, les anémies.


Schaemann> Posté le: Mar Juil 28, 2009 12:26 pm Sujet du message:

--------------------------------------------------------------------------------

Argile en usage Externe

Je vous passe la préparation car, cela peut prendre beaucoup de temps, et je ne saurais que vous conseiller d'aller sur le site Argiletz.com pour vous en procurer de la toute faite, en pots.

Cataplasme:
épaisseurs de 1/2 à 2 cm, sa surface doit être plus grande que la région à traiter.
Froid: sur des régions enflammées, sur le bas-ventre et renouveler dès qu'ils sont chaud. Si la sensation de froid persiste, remplacer par un tiède.
Tiède ou chaud: sur la région hépatique, les reins, la vessie, les os.

Prendre une compresse ou une gaze, appliquer dessus voir, bander sans forcer, cela évitera d'en mettre partout.

Compresse:
pour les affections cardiaques, contusions, varices pour le début du traitement pour passer aux cataplasmes ou emplâtres.
Prendre de l'argile en poudre, et mettre quelques cuillère (éviter le métal) dans l'eau, pour qu'elle forme une pâte légèrement liquide, on y trempera un morceau de toile qu'on égouttera. Maintenir avec une bande.

Chemise à l'argile:
Idem que les compresses, prenez une chemise que vous n'utiliserez que pour cela, et mettre à même la peau.


Durée des applications:
Selon les cas de 1h à 3h, parfois toute la nuit.
La moindre sensation désagréable (froid, chaud, dessèchement) montrera qu'il faut enlever l'application, attendre 12 à 24h avant de recommencer.
Le dessèchement trop rapide (moins de 1h) impliquera de renouveler de suite.
Il faudra avant une nouvelle application, laver entièrement la région traitées et enlever tous les petits bouts qui adhèrent à la peau par simple lavage à l'eau.


Précautions d'emploi:
- ne procéder qu'à une application après l'autre, et jamais simultanément. Si il y a plusieurs endroits à traiter, attendre un intervalle de 3h entre chaque.
- s'abstenir d'applications d'argiles pendants les règles en cas d'affections utérines
- jeter l'argile après usage, car elle contient les toxines.
- ne pas procéder à des applications sur le centre, la poitrine et les reins trop près des repas.
- ne pas interrompre une cure avant l'effet souhaité, ceci pourrait avoir des résultats négatifs mais, sans grande gravité.


Cure d'argile:
Il va de soi qu'une cure d'argile interne s'impose pendant l'application externe pour aider à la désintoxication, ou alors l'on peut aussi utiliser des tisanes drainantes ou dépuratives, ainsi que se consigner à une alimentation équilibrée.
D'autres part, l'argile déclenche un ensemble de processus allant du nettoyage et drainage à la reminéralisation et revitalisation. On constatera au début, comme pour d'autres médications actives, une aggravation de l'affection apparente comme l'agrandissement d'une plaie, d'un ulcère ou de nouvelles douleurs. Ne vous alarmez surtout c'est normal, c'est le moment ou l'organisme assimile le remède.
Je vous conseil de commencer par de simples compresses en début de traitement pour aller progressivement sur des cataplasme allant jusqu'à 2 cm d'épais. Ainsi que le temps d'application qui sera progressif, mais cela vous le verrez en fonction des effets, et le début peut s'arrêter à 30 mn d'application et je le répète lorsque les applications chauffent ou refroidissent brusquement, et passer progressivement à 1h, 2h ou plus.

Usage interne

Procédé:
Une cuillère à café d'argile verte en poudre dans un verre d'eau le soir au couché, 1/2 pour les enfants de moins de 12 ans, et mélanger

Mois 1: La première semaine, on boira seulement l'eau sans mélanger le matin à jeun et si possible éloigné du petit dej, sinon tant pis. La 2e et 3e semaine, on mélangera le tout et boire le tout. La 4e on ne prendra pas d'argile.

A partir du 2e mois: 10 jours par mois, ou 2 semaines par mois avec une semaine d'arrêt entre.

Personnellement je me fais 3 cure par an, et je procède à chaque fois comme le mois 1, mais c'est à chacun de décider.

L'action interne de l'argile sera particulièrement efficace dans les troubles de l'intestin, dans les affections du tubes digestif (ulcères bénins, dysenterie, colites, entérites), dans les diarrhées des nouveaux nées (quelques cuillère à café par jour), anémie, lymphatisme, furonculose.
L'argile agit sur les glandes endocrines comme un régulateur, tantôt excitant, tantôt modérateur. Son action anti-parasitaires est indiquée contre les vers intestinaux.

Précautions:
- La cure d'argile est incompatible avec une alimentation riche en matières grasses. Il faut boire suffisamment entre les repas.
- Contre-indication en cas de constipation et surtout chez les personnes prédisposées aux occlusions intestinales.
- Contre-indiqué chez les hyper-tendus, elle enrichit le sang et tend à augmenter la pression artérielle.
- Eviter pendant la cure la consommation importante d'huile alimentaire.
- S'abstenir en cas de Hernie
- Si une constipation s'en suit par la prise de la cure, diminuer la dose d'argile, et augmenter la dose d'eau. Si cela persiste, arrêter de suite et attendre un retour à la normale.
- Ne pas prendre de risque dans les traitements de cancers ou ulcères graves.

Revenir en haut


markab> Posté le: Mar Juil 28, 2009 5:30 pm Sujet du message:

--------------------------------------------------------------------------------

Schaemann a dit:

Je vous passe la préparation car, cela peut prendre beaucoup de temps, et je ne saurais que vous conseiller d'aller sur le site Argiletz.com pour vous en procurer de la toute faite, en pots.


Donc je complète. L'argile est simple à préparer. Il existe plusieurs qualités d'argiles, en poudre ou concassée, que l'on peut se procurer facilement en pharmacie, en boutique bio.
Généralement de la verte, de la blanche , de la montmorillonite, de la smectite...

Il suffit de la placer dans un récipient en verre, en terre, jamais en métal, et de la recouvrir d'eau. L'argile absorbe jusqu'à 7 fois son poid sec. Le lendemain c'est prèt à l'emploi.
Pour le traitement par voie interne, on peut procéder de deux façon: soit on met de l'argile dans un verre, on attends qu'elle se dépose au fond pour boire le liquide, soit on mélange et on boit le tout. Cela dépend de ce que l'on cherche à traiter.



Odin> Posté le: Mar Juil 28, 2009 5:41 pm Sujet du message:

--------------------------------------------------------------------------------

markab a écrit:


Il suffit de la placer dans un récipient en verre, en terre, jamais en métal, et de la recouvrir d'eau. L'argile absorbe jusqu'à 7 fois son poid sec. Le lendemain c'est prèt à l'emploi.


J'ignorais qu'il fallait laisser l'argile mélangé à l'eau durant un temps donné, est ce que c'est une condition absolument nécessaire ? J'en utilise souvent pour la peau mais je fais toujours le mélange au moment où j'en ai besoin et j'applique tout de suite après. :'(
_________________
Tout dit dans l'infini quelque chose à quelqu'un




Schaemann> Posté le: Mar Juil 28, 2009 6:13 pm Sujet du message:

--------------------------------------------------------------------------------

A une époque je faisais comme toi, Odin et pour arriver à une boue lisse et sans grumeaux, cela met beaucoup de temps à la préparer, autant la laisser toute une nuit s'imprégner de l'eau, comme le dit Markab.




markab: Posté le: Mar Juil 28, 2009 7:17 pm Sujet du message:

--------------------------------------------------------------------------------

Tu peux garder ton argile longtemps dans son pot, cela ne dérange pas.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4322
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Messagepar Totem » Lun Sep 16, 2013 13:55 pm

Très intéressant cet article sur les propriétés de l'argile que j'utilise depuis plus de 30 ans avec succès, dommage que peu de gens ne veulent croire les miracles obtenus avec celle-ci. J'ai pourtant essayé dans ma famille, amis et collègues de travail de leur faire connaître mais ça n'a pas marché à cause des contraintes et par le fait que les résultats n'arrivent pas assez vite à leur goût et un grande part de scepticisme. Les hommes attendent d'abord que la science viennent prouver ces dires, comme pour beaucoup d'autres choses. En attendant ils perdent du temps et de l'argent car l'argile est un traitement très efficace et vraiment peu onéreux.

Bonne journée à tous et toutes.:)

Avatar de l’utilisateur
Schae
Modérateur
Messages : 2808
Enregistré le : Dim Juin 21, 2009 19:37 pm
Voie spirituelle : Miroir des vérités
Magie pratiquée : Gardien du temple

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Schae » Dim Nov 20, 2016 10:46 am

Petit UP de ce qui peut être considéré comme un remède miracle que j’utilise depuis mon enfance.

Ces trois dernières semaines, je me suis guéris en trois jours par cataplasme (accompagné d’incantations à la Déesse Gaïa pendant la préparation de la boue) d’une tendinite au niveau de la cheville droite, et d’une rhizarthrose du pouce gauche sans passer par la case médecine allopathique, donc exit les anti-inflammatoires, il faut apprendre à supporter les douleurs qui sont de toute façon vouées à disparaître. De plus en cet hiver qui se rapproche et les maladies qui lui sont inhérentes, je fais faire à ma famille une cure interne d’argile dont je reconnais les vertus de renforcement physique et physiologique.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4322
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Totem » Dim Nov 20, 2016 19:28 pm

Je suis contente de trouver un adepte de ce remède miracle que j'utilise avec succès depuis plus de 30 ans.;-)

C'est bien d'avoir fait remonter le sujet Schae.;-)....

Avatar de l’utilisateur
Schae
Modérateur
Messages : 2808
Enregistré le : Dim Juin 21, 2009 19:37 pm
Voie spirituelle : Miroir des vérités
Magie pratiquée : Gardien du temple

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Schae » Mar Nov 22, 2016 20:23 pm

Oui, il faut absolument qu’au moins les membres et lecteurs du site soient mis au parfum, et que nous leur donnions l’impulsion de s’y mettre. Je crois qu’en magie tout comme en spiritualité, il est très important de tout mettre en œuvre pour garder un corps sain, et ceci de la façon la plus naturelle possible!

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4322
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Totem » Mer Nov 23, 2016 0:19 am

Tout à fait d'accord avec toi Schae.. ;-)

Perso en 30 ans je n'ai pas réussi à accrocher grand monde pour ce qui est du super remède qu'est l'argile, à par mes enfants, une tante et un collègue, sinon les autres personnes à qui j'ai pu conseiller ce remède pour des petits bobos, m'ont pris pour une malade ou une extra terrestre, remarque que parfois je me demande si ne n'en suis pas une réellement. :-)

Avatar de l’utilisateur
Schae
Modérateur
Messages : 2808
Enregistré le : Dim Juin 21, 2009 19:37 pm
Voie spirituelle : Miroir des vérités
Magie pratiquée : Gardien du temple

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Schae » Ven Nov 25, 2016 7:57 am

"Nous sommes dans le monde, mais nous ne provenons pas de lui..."

Avatar de l’utilisateur
Abi
Animateur
Messages : 841
Enregistré le : Sam Mai 19, 2012 8:27 am

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Abi » Jeu Déc 01, 2016 3:12 am

Merci, je crois que vous avez commencé à me convertir.

Avatar de l’utilisateur
Schae
Modérateur
Messages : 2808
Enregistré le : Dim Juin 21, 2009 19:37 pm
Voie spirituelle : Miroir des vérités
Magie pratiquée : Gardien du temple

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Schae » Mar Déc 06, 2016 1:03 am

A l’époque où mon pseudo était encore Schaemann, je préconisais en Usage Externe de se procurer de la boue toute faite en pot mais, c’était une erreur que d’affirmer ceci car, la préparation industrielle est fade et vide. Il me semble que pour avoir une guérison complète et totale il faut absolument participer soi-même à l’élaboration de ses propres moyens de guérison, cela prépare le mental et le corps à recevoir le recouvrement intégral des petits bobos de la vie.

Je rappelle ce qui a déjà été dit à ce sujet dans le passé :
Placer l’argile dans un récipient creux en émail, terre, bois, verre ou faïence mais, jamais de métal ni de matières plastiques et égaliser la surface autant que possible. Ajouter ensuite de l’eau non bouillie jusqu’à ce que l’argile soit recouverte puis laisser reposer quelques heures sans toucher en recouvrant d’un couvercle, elle se désagrègera toute seule. Il faut savoir qu’il vaut mieux mettre un peu trop d’eau que pas assez car, il est plus aisée par la suite de devoir rajouter de l’argile pour épaissir la préparation que de l’eau pour éclaircir.

Il est conseillé de faire une petite incantation à la déesse Terre en imposant ses mains au-dessus du récipient :
« Déesse Terre (ou le nom que votre tradition lui donne),
Imprègne cette préparation de tout l’amour que tu portes à tes enfants et qui vivent en ton sein,
Quelle soit totalement emplie de ce don de guérison que tu nous offres à profusion,
Et que son pouvoir de recouvrement de la santé soit intégral et absolu.
A l’instant même, elle servira pour guérir de (dire le nom de l’affection, ou simplement faire état des symptômes ainsi que de sa localisation sur le corps).

O Déesse, soit infiniment remerciée des bienfaits que tu procures aux êtres vivant en ton corps.
»

Il est possible qu’à ce moment, une sensation surviennent que le corps soit légèrement plus lourd, et que les mains changent subitement de température, quelle chauffent ou se refroidissent.

Après quelques heures, l’argile est prête à être utilisé et elle ne devra ni être trop liquide, ni trop peu.

Si il y a urgence à devoir utiliser la boue d’argile comme dans le cas dune plaie plus ou moins conséquente, il va falloir prendre un mortier et un pilon dans les mêmes matériaux préconisés plus haut, et mélanger sans cesse en écrasant les grumeaux et réciter à nouveau quelques paroles à la Déesse. Ceci sera plus fastidieux à être fait car, la boue a tendance à s’accrocher et il faudra une spatule en bois pour souvent en enlever le plus gros qui s’attache sur le pilon.

Il y a une certaine température à respecter en fonction des soins qui doivent être apportés. En règle générale, un membre fiévreux, enflammé, ou congestionné doit être refroidit et donc, l’argile sera froide. Dans un but de revitalisation, de reconstitution osseuse, sur les reins, la vessie, le foie, il est souvent nécessaire de la tiédir si ce n’est la chauffer mais, je ne vais pas entrer dans les détails car, ceci a déjà été transmis ici dans ce sujet.

Pour chauffer de l’argile, il faut savoir que la préparation ne doit jamais être au contact direct d'une source de chaleur, ce qui désagrégerait ses propriétés bienfaisantes. Il suffit de placer le récipient dans un bain-marie, ou encore le plus simple sera de le laisser près d’un radiateur ou de la cheminée le temps qu'elle soit à température voulue.


Maintenant, lorsqu’est commencé un traitement par l’argile, il faut aller vraiment jusqu’au bout et souvent renouveler -dans la mesure du possible- les cataplasmes et compresses sans arrêt. Au début d’un traitement pour une tendinite par exemple, les premières applications peuvent augmenter la douleur, et de beaucoup au bout de deux ou trois renouvellements laisses tomber et préfèrent se tourner vers les médications anti-inflammatoires.
Il ne faut pas s’inquiéter si cela arrive, l’argile est à ce moment donné entrain d’absorber la douleur même, c’est donc tout à fait normal quelle en soit un peu plus forte, elle ressort du membre endolori ! Le signe qui permet de savoir si cela fonctionne, est que la boue sèche rapidement aux premières applications (1 à 2 heures pour les affections les plus aigües) d’ailleurs, il ne faut pas attendre quelle le soit entièrement avant de changer le cataplasme ou la compresse.

Bien évidemment, dans les activités dans le monde il n’est pas toujours évident de porter un gros bandage avec de l’argile en grosse épaisseur en-dessous, préférez des préparations en pommade à base d’argile et d’essences de plantes médicinales, en attendant de pouvoir rentrer chez soi et d’alterner sans cesse les applications jusqu’à la complète guérison !

Pour finir, il faut toujours procéder à un usage interne pour faire un usage externe (du moins le temps que le corps soit habitué), l'organisme ayant besoin non seulement de se guérir autant dans son aspect extérieur qu’intérieur, et je crois que la spiritualité et autres pratiques magiques demandent ces mêmes préconisations.

lafrisée
Messages : 25
Enregistré le : Mer Avr 08, 2020 19:05 pm

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar lafrisée » Mer Avr 08, 2020 21:16 pm

Quelle joie de trouver des adeptes de l'argile ici !

J'ai eu la chance de connaître un naturopathe dès mon enfance, monsieur Ramon Villela, un illustre inconnu, rescapé des camps de concentration d'Espagne (sous Franco). Il est ressorti de là squelettique, incapable de marcher, et avec l'ablation de 3/4 de son estomac.

Il a appris avec un maître les secrets de l'argile et des plantes, et à 80 ans, non seulement il marchait tout à fait normalement, mais en plus il faisait des exercices de musculation, et je l'ai vu hisser son menton au-dessus d'une barre fixée au mur, à la seule force de ses bras.

Pour en revenir à l'argile, il m'a soigné la première fois alors que je n'avais que 12 ans (en classe de 5ème). J'avais un abcès à une molaire, qui ne passait pas malgré 3 séries d'antibiotiques différents ; l'opération, risquée, était envisagée, mais il y avait un risque de toucher le nerf qui passait à proximité et de paralyser un côté du visage, sur le bas.

Ma mère m'a emmenée chez celui qu'elle appelait "le petit bonhomme" , et j'ai commencé les cataplasmes d'argile. Ma mère avait aussi cessé de me donner les antibios qui de toute façon n'avait pas fonctionné durant les 15 jours auparavant.

Sur la joue extérieure, j'avais jour et nuit un gros tas d'argile retenu par du plastique et un gros bandage (pour ceux qui ne connaissent pas, il faut mettre l'argile verte concassée dans un récipient en verre , recouvrir d'eau et manipuler avec un cuillère en bois une fois 15 minutes passées).

En moins de 3 jours, mon abcès avait presque totalement disparu ! Evidemment le dentiste, ignorant le soin, a conclu que l'antibio avait fait effet tardivement, et ma mère s'est bien gardée de lui révéler la vérité.

J'aieu par la suite d'autres expériences incroyables avec l'argile, je les raconterai un peu plus tard.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4322
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Totem » Jeu Avr 09, 2020 1:32 am

Oui Lafrisée, c'est cool de trouver des adeptes de l'argile pour en parler quand on a pas de sceptique dans son entourage.:-)
J'utilise l'argile verte avec succès pour divers problèmes depuis près de 40 ans et des expériences incroyables. C'est une collègue de travail quand j'étais jeune qui m'a appris ses vertus et donné les référence d'un livre d'accompagnement et comme je suis curieuse de nature j'ai fait mon apprentissage pour son utilisation. J'ai appris aussi à mes enfants à s'en servir. En tous les cas ça évite de courir chez un médecin pour le moindre petit bobo.

lafrisée
Messages : 25
Enregistré le : Mer Avr 08, 2020 19:05 pm

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar lafrisée » Jeu Avr 09, 2020 7:18 am

Chez moi mon père qui était septique au début a fini par l'adopter, il avait un problème à la prostate et après plusieurs mois de cataplasme d'agile chaque nuit, les derniers examens ont montré une diminution de la masse : ce que les médecins n'arrivent pas à expliquer, car ça n'arrive jamais, au mieux ça reste stationnaire ! Ils on conclu qu'au cours du premier examen, celui qui avait déterminé la masse et la longueur de la tumeur en question, ils avaient dû mal interpréter ... Pff quand on n'a pas d'explication, on s'invente de ces trucs ! Tout ça pour par reconnaître les bienfaits de l'argile. Mais enfin mon père leur a dit la vérité, on sait jamais, au cas où l'un des médecins aient un esprit assez ouvert.

Pour "Le petit bonhomme" de mon enfance, qui a agi comme une espèce de figure paternelle malgré son âge avancé, il racontait qu'à la sortie du camp de concentration, il est resté plusieurs mois alité, puis sur un fauteuil roulant, avec d'énormes soucis digestifs. On lui a enlevé alors les 3/4 de l'estomac. Puis il a rencontré une personne qui lui a fait mettre de l'argile sur le bas ventre, plusieurs fois par jour, à raison de 2 heures par cataplasme. Au bout d'un certain temps, un truc incroyable s'est passé : il a déféqué un bout entier d'intestin nécrosé !! et le reste s'était reconstitué de lui-même, sans chirurgie ! Le corps avait trouvé en lui l'intelligence pour recoller les morceaux et enlever la partie défaillante, par les voies naturelles !!

Pour moi l'argile est vraiment capable de miracles.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4322
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Totem » Ven Avr 10, 2020 3:00 am

POur moi aussi c'est un remède miracle, il y a du magnétisme dedans donc on peut comprendre le pourquoi de son efficacité.
L'argile est nettoyant, aussi je ne suis pas étonnée qu'un bout d'intestin nécrosé ait été évacué chez la personne dont tu parles.
J'ai soigné de brûlures étendues chez deux de mes enfants quand ils étaient petits car ils avaient touché au fer à repasser alors que je repassais. J'ai soigné une verrue plantaire profonde chez ma fille ainée....Enfin la liste de soins réussi est très longue et j'ai toujours de l'argile prête à l'emploi à porté de la main.
C'est un cadeau de la mère nature peu onéreux mais beaucoup n'y croient pas et c'est dommage..
Les animaux blessés sont plus intelligents que bien des humains car ils cherchent les mare argileuses pour se rouler dedans et soigner leurs plaies.

lafrisée
Messages : 25
Enregistré le : Mer Avr 08, 2020 19:05 pm

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar lafrisée » Ven Avr 10, 2020 15:33 pm

Pour ceux qui n'y croient pas, on peut toujours leur rétorquer que l'argile verte concassée est en vente en pharmacie. C'est quand même un gage de sérieux. Mais c'est vrai que mes deux frères, pourtant élevés de la même manière que moi, sont totalement hermétiques à toutes les médecines douces, sont pour la vaccination, pour se bourrer de médocs au moindre bobo, etc. Heureusement j'ai une belle-sœur un peu plus ouverte sur ce genre de trucs, mais l'argile elle n'a jamais voulu essayer.

Pour les brûlures, l'argile est spectaculaire, elle prend littéralement le mal, d'abord ça devient encore plus brûlant, puis dès que l'inflammation est absorbée, la douleur se calme. Mais moi je change l'argile dès qu'elle est trop chaude, je ne sais pas si je fais bien, c'est un peu à l'instinct.

Sinon mon chien avait une tumeur qui s'était généralisé à tout son corps, sur les radios on voyait les métastases attaquer son ventre, ses poumons, il faisait du sang à chacune de ses selles et il a eu une attaque cérébrale... bref le pronostic du véto était très sombre. En plus de ça la vieillesse, il avait aux environ de 15 ans : pour un chien de 30 kilos c'est déjà un bel âge. J'ai mis de l'argile jour et nuit, renouvelée toutes les deux heures, sur une boule de 7 ou 8 centimètres de largeur pour 4 ou 5 centimètres de profondeur : au bout de 3 ou 4 mois, je me rappelle plus bien, la boule s'est crevée, du sang est sorti, avec une odeur pestilentielle, et la boule s'est mise à rétrécir. Là dessus j'ai rajouté un traitement que j'avais trouvé à base de graines amères d'abricot, et là du jour au lendemain, le sang dans ses selles a cessé d'un coup, c'était incroyable.

Il est mort plus d'un an après son premier avc, et entre temps on a eu de très belles et longues (plus d'une heure !!) promenades, alors qu'il était mourant quelques semaines plus tôt. C'est à l'argile que je dois tout ça.

Moi aussi j'en ai toujours de prête dans un bol, à la moindre écorchure, j'en mets, ça soigne en un temps record, même sur les plaies ouvertes.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4322
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Totem » Mar Avr 14, 2020 1:52 am

Coucou Lafrisée :

Pour le temps de pose de l'argile, dans le livre que j'utilise depuis 35 ans il est conseillé de garder le cataplasme au moins 2 heures, du moins il est actif pendant ce temps.
Perso c'est ce que je fais pour un cataplasme de jour sinon on peut passer la nuit avec si on le met avant de se coucher, c'est juste qu'il n'agira que 2 heures à peu près.
Personnellement j'ai toujours un petit seau d'argile près à l'emploi...

J'ai soigné une verrue plantaire très profonde chez ma fille aînée lorsqu'elle avait 8 ans.
Normalement il aurait fallut traiter cela chirurgicalement à l'époque mais ma fille ne voulait pas alors j'ai suivi les conseils du livre "l'argile qui guérit" où il fallait alterner le cataplasme d'argile avec un cataplasme d'ail, et la verrue a été brûlée par l'ail et l'argile a fait le reste...
L'argile est aussi très efficace pour les coups ou blessure comme un doigt écrasé dans une porte, chose qui était arrivé à une nièce et grâce à l'argile son ongle n'est pas devenu bleu et donc n'a pas sauté comme ça arrive ordinairement.
Pour les angines aussi ça marche bien dès les premières douleurs à la gorge.
Bref c'est un puissant remède qui aide bien dans la vie courante et évite d'aller toujours chez un médecin.

lafrisée
Messages : 25
Enregistré le : Mer Avr 08, 2020 19:05 pm

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar lafrisée » Lun Avr 20, 2020 4:21 am

Pour les angines, les otites, etc, mon naturopathe d'enfance disait qu'il fallait mettre de l'argile sur le bas-ventre, entre le nombril et le pubis, et que ça touche les deux os du bassin en largeur. C'est pour enlever les toxines du corps, car les intestins sont le lieu où se trouvent le plus de toxines, et le corps lutte en permanence pour ne pas se laisser submerger. C'est d'ailleurs pour ça que le jeûne est si efficace, il libère le corps de tout le processus de digestion et celui-ci peut entamer une auto-guérison.
L'argile posée sur les intestins agit à ce niveau-là, elle libère les intestins de la macération. En cas de fièvre, par exemple, l'argile sur le bas-ventre est utile.
Oui, 2 heures est la durée préconisée. Mais parfois l'argile génère un énervement tel qu'on la supporte moins longtemps.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 4322
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: L'argile, ses vertus -- Auteur : Lmia

Messagepar Totem » Mer Avr 22, 2020 1:57 am

Pour le bas ventre je savais cela. Je l'ai déjà utilisé pour les douleurs abdominales. En fait au moindre petit problème j'utilise l'argile aussi bien à boire ou en cataplasme. Pour l'énervement du à l'argile, effectivement je l'ai constaté aussi, donc dans ce cas on écourte le temps de pose.
Bref on a là un super médicament naturel et la nature tout entière niveau plantes possède les remèdes à chaque maladie, mais le savoir sur les plantes disparait en occident à cause de l'industrie pharmaceutique qui a tué le métier d'herboriste en l'interdisant...


Retourner vers « Temple de Gaïa »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité