[Article] Le rêve lucide

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Shou
Messages : 475
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Shou » Jeu Nov 02, 2017 9:58 am

Comment réalisez vous ce tour de force ?

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6586
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Odin » Jeu Nov 02, 2017 11:27 am

C'est le mix avec les autres approches qui donne de bons résultats et permet de réussir à rester conscient.

-S'obséder avec le rêve lucide et y penser toute la journée en faisant des tests de lucidité (respirer le nez bouché).
-Se persuader que ce soir, on va faire un rêve lucide (comme si on voulait acheter une baguette de pain et qu'on avait peur d'oublier). Le faire jusqu'à que vraiment, on sente que ce soir, on va faire un rêve lucide.
-Lire quelque chose sur le sujet du rêve lucide avant l'endormissement.
-Essayer de rester conscient et de glisser dans le rêve. Il ne faut pas essayer de rester éveillé au moment du passage, mais maintenir la vigilance en observant ce qui se passe (images, sons, avec lesquels on peut entrer en interaction si on veut). En fait, rester conscient c'est différent de rester réveillé. Je ne sais pas comment décrire ce qui se passe, mais en le faisant ça viendra tout seul.
-Au levé, se remémorer ses rêves immédiatement (lucides ou non). De préférence, les écrire, car ça met en lumière toute la structure du rêve, ce qui aide ensuite à se désidentifier des émotions et à reconnaître qu'on rêve.
Fais de l'Amour ta magie

Shou
Messages : 475
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Shou » Jeu Nov 02, 2017 14:20 pm

En vous lisant j'ai crû comprendre que le rêve lucide pouvait déboucher sur des rêves initiatiques. Cela veut il dire qu'il serait possible de "dialoguer" avec notre divinité d'élection par exemple ?

Mielikki
Messages : 603
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Mielikki » Jeu Nov 02, 2017 17:07 pm

Petite question qui me vient, même si la pratique du RL n'est pas dans mes objectifs du moment, ça m'interpelle.
Est-ce que le corps et le mental se reposent "normalement" pendant le RL ? Je veux dire, est-ce qu'on se réveille fatigué du RL ?

Il me semble que le sommeil permet au mental de "s'oublier" et donc d'être momentanément apaisé, vu que la conscience dans le rêve réveille le mental (?), c'est pas fatigant ?

Je sais pas si je suis clair.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14173
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Jagannath » Jeu Nov 02, 2017 18:31 pm

MILD / WILD - quelle méthode pour avoir le plus de chances de réussir des RL intéressants?

Huli malheureusement la méthode à l'endormissement n'est pas si sûre : c'est la moins fiable en principe, ça a été scientifiquement étudié sur un nombre de sujets suffisant (LaBerge). Par la conscience à l'endormissement (WILD), c'est là où il y a le plus gros taux d'échec, y compris des personnes qui n'y arrivent jamais après des mois d'efforts, tandis que par les méthodes d'induction de la conscience en rêve (MILD), à peu près tout le monde finit par parvenir à la lucidité, souvent après quelques jours, au pire après quelques semaines/mois de travail sérieux.
Il est vrai que pour certaines (rares) personnes il est très facile de conserver la lucidité en commençant à rêver. Mais il est quand même à noter que comme le premier cycle de sommeil n'est pas un cycle de rêve (notre nuit commence classiquement par quelques hallucinations hypnagogiques, quelques courtes minutes de pseudo-rêve, et enchaîne sur le sommeil profond directement) l'approche du RL par l'endormissement conscient non seulement donne une qualité de rêve différente, que je la trouve relativement inférieure si on veut faire de bons RL, en particulier la fantaisie du rêve est moins installée, nos réactions restent plus rigides (reste de la veille) mais en plus c'est de très courte durée : on a tout au plus quelques minutes de lucidité à l'endormissement, tandis qu'un rêveur expérimenté, par l'induction de la lucidité en rêve, peut espérer des lucidités de longue durée (jusqu'à 30 minutes classiquement pour un rêveur expérimenté ce qui en rêve peut représenter beaucoup beaucoup d'aventures).

Les recherches sur le rêve lucide de LaBerge ont donc mené à la conclusion que quand une personne veut apprendre le rêve lucide, pour éviter de la décourager, il vaut toujours mieux l'orienter vers l'induction de la conscience en rêve plutôt que l'endormissement conscient, laisser les gens essayer s'ils le souhaitent, les méthodes WILD mais sans compter dessus. Je rajoute que la qualité des RL me semble vraiment différente et plus intéressante en MILD, bien que le WILD a l'avantage d'être plus facile à maîtriser (en MILD il faut détermination et travail pour arriver à se discipliner pour faire ce qu'on avait prévu au lieu de partir dans le n'importe quoi (oubliés nos projets d'expériences passionnantes pour écrire un poème improvisé ou tenter une rituel magique, on préfère prendre une auto-tamponneuse et rouler à fond sur la voie du tramway). C'est vrai qu'en WILD on peut arriver à rester concentré sur nos projets sans avoir besoin d'un entraînement (je me souviens qu'avec le MILD j'étais obligé d'apprendre par coeur une liste d'une dizaine d'expériences que je voulais accomplir pour espérer me souvenir d'une ou deux d'entre elles plus ou moins aléatoirement). Après si on pratique régulièrement sans se relâcher, toutes ces choses s'améliorent. Mais c'est un peu imprévisible, certains font facilement des RL mais n'arrivent jamais vraiment à se discipliner pour travailler sur le contenu (et oui c'est généralement nécessaire d'apprendre à maintenir la lucidité, des techniques pour faire des rêves particulièrement splendides et d'autres pour que le rêve dure ce qui n'est pas toujours facile, ou pour arriver à rester concentré sur la tâche qu'on avait prévue) tandis que d'autres ont du mal à faire des rêves lucides au début mais ensuite mettent à profit la discipline dont ils font preuve et progressent pour faire des rêves vraiment passionnants. On sait que les efforts finissent toujours pas payer, mais on ne sait pas trop à l'avance si on aura des facilités ou pas et si on aura le courage de travailler sur nos capacités pour les améliorer jusqu'au niveau où on pourra remplir nos objectifs (qu'ils soient spirituels, philosophiques, scientifiques, ludiques ou sensoriels).

Je suppose que par "les autres [approches] sont plus hasardeuses" par rapport au WILD, tu voulais dire que pour une personne qui maîtrise les deux approches, elle sait qu'elle peut à coup sûr réussir à faire un peu de lucidité à l'endormissement par le WILD tandis qu'elle n'a jamais de certitude absolue d'en faire un pendant la nuit par le MILD. Ce qui est exact, je ne te contredis pas, mais je vais quand même relativiser :
- Seuls ceux qui ont vraiment atteint la maîtrise du WILD sont quasi garantis de faire un rêve lucide tout de suite à l'endormissement (mettons 99%).
- Comparativement le MILD n'est pas si mal loti : les pratiquants qui maîtrisent vraiment la technique parviennent quand même à un taux de succès très élevé en MILD, peut être 80%, bref c'est vraiment pas ridicule. Il y a quelques cas qui ont 99%.
- Ne pas conclure qu'on peut de façon sûre parvenir à apprendre l'induction à l'endormissement (WILD) en faisant un petit effort. En fait, beaucoup n'y parviennent jamais même avec beaucoup d'efforts, tandis que LaBerge a démontré qu'avec le MILD, ca peut prendre du temps pour les plus récalcitrants, mais ceux qui bossent méthodiquement et avec les motivations requises, finissent toujours par y arriver.

Dans mon cas j'ai eu la chance de faire des RL par les deux méthodes (et donc pu comparer un peu les opportunités de chacune) mais je n'ai pas réussi à réitérer à volonté le WILD, en fait le WILD a fonctionné juste quand il a bien voulu sans que je réussisse à en tirer une méthode fonctionnelle. Néanmoins en échangeant avec une WILDeuse expérimentée (Florence), j'ai constaté que pour elle effectivement elle pouvait quasi garantir avec certitude de faire un RL en s'endormant quand elle le voulait. Grace a quoi elle a pu faire quelques études systématiques de ce qu'on peut faire en RL, tant et si bien plein de gens dans la communauté internet des pratiquants étaient admiratifs (ou jaloux) de ses facilités, mais à cause de quoi son travail a je pense souffert qu'elle n'ait pas appris le MILD et qu'elle soit passée à côté de pas mal de possibilités. Elle s'est lassée : dans ses expériences spirituelles, les résultats ont été assez pauvres. Il y a des choses que j'ai pu faire spontanément en MILD qu'elle n'a jamais réussies malgré de laborieux efforts (notamment avec les mantras, la malheureuse en a conclue que bon le RL n'est pas si passionnant que ça, puisque la pratique des mantras ne donnait rien de spectaculaire). Or la rigidité relative du WILD en est probablement la cause (après peut-être aussi qu'elle faisait grande affaire des mantras et qu'elle ne les a jamais utilisés correctement non plus, finalement elle a abandonné le RL et aussi les mantras).
Bref je suis encore plus que LaBerge incliné à recommander de travailler exclusivement sur le MILD et de recourir au WILD seulement par curiosité, en bonus, une fois qu'on a appris le MILD, avec effectivement cet avantage si on a de bonnes prédispositions d'avoir un "plan B" pour quand on veut être sûr de faire un peu de lucidité.

Mise au point sur les "rêves initiatiques"

Shou : "que le rêve lucide pouvait déboucher sur des rêves initiatiques"

Mais Hécate à réussi à te contaminer avec sa sophistique décousue? Elle a inventé le terme de "rêve initiatique" et voilà maintenant tout le monde veut en faire! Ce que j'ai dit à Hécate c'est que les rêves des autres peuvent être aussi initiatiques que les siens, lucide ou non n'est pas la question.
Néanmoins il est VRAI que par le travail sur le rêve lucide en parallèle avec les pratiques spirituelles on peut faire des rencontres dans les rêves et même y recevoir des initiations etc. Il existe tout un tas de subtilités car le monde astro-onirique est multidimensionnel. Pour comparer ça, si tu considères que le monde physique est le plancher de ton salon (un monde en deux dimensions) alors le monde astro-onirique est tout ce qui est au-dessus, jusqu'au niveau de ton nombril (un monde avec une dimension supplémentaire, qu'on va appeler "subtilité". Chaque point de ce monde a des coordonnées comme les points du plancher, mais ils ont en plus une coordonnée "subilitité" (la hauteur). De la même façon le monde astral commence dès qu'on décolle du plancher (le monde physique) et chaque point astral correspond à un point physique avec la dimension de subtilité en plus. Mais plus on augmente la subtilité, plus les dimensions ordinaires perdent leur sens, les dimensions se mélangent entre-elles (c'est la limite de ma comparaison). L'astral est plus bas, moins subtil, les mondes divins plus hauts, plus subtils.
Reste qu'un rêve initiatique ne veut rien dire de spécial, mais que qu'un rêve peut comme toute chose être initiatique et que certaines parties de ces modes oniriques des mondes divins laissent une impression de réalité extrême et sont pour une personne qui n'en a pas l'habitude des lieux initiatiques. Mais pour celui qui habite ces mondes ils ne sont pas "initiatiques". On voit que l'initiation n'est pas un lieu ou un caractère du rêve lui-même mais a plutôt à voir avec ce qui s'y passe pour le rêveur lui-même. Toutes ces choses sont longuement décrites par certaines traditions tibétaines qui classifient ainsi les rêves selon leurs caractères, reconnaissant les mondes divins, les rencontres avec certains esprits ou divinités etc., et reconnaissent qu'on peut recevoir des transmissions authentiques en rêve, voir les recherchent, ou recherchent des maîtres etc. Nul de doute que certains ont développé des magies liées à ces mondes des rêves et y ont éventuellement trouvé consciemment refuge à la mort de leur corps. Toutes ces choses sont extrêmement plausibles. Et la lucidité bien maîtrisée est sans doute une aide considérable même si dans les traditions orientales elle n'est pas mise en avant. On sait juste que pour des pratiquants avancés des magies oniriques, la lucidité se produit spontanément, sans pour autant que le pratiquant s'en préoccupe tant que ça. Celui qui travaille vraiment sérieusement sur les rêves se rendra naturellement compte à l'occasion qu'il est en train de rêver mais quand on fait un travail vers le coeur spirituel, ce n'est pas vraiment la lucidité qu'on va retenir. Elle n'est impressionnante que pour les débutants (et je ne veux pas dire par là qu'Hécate est une pratiquante avancée, si c'était le cas, elle ne pourrait pas causer comme elle le fait - qui peut le plus peut le moins en spiritualité, par contre je n'exclue pas qu'elle ait le désir secret qu'on la considère ainsi et que ce soit la raison de ses bourdes incessantes - oui il se peut bien qu'elle sache des choses en théorie et qu'elle ait "posé" en espérant être prise pour une pratiquante avancée. Beaucoup de pèlerins font cela même sans s'en apercevoir donc ce ne serait pas surprenant.

Le RL pour visiter les mondes divins? Pour recevoir des initiations?

Donc ta question revient à demander si on peut apprendre par le rêve lucide à rejoindre les mondes divins et ce genre de choses. La réponse est oui, si la pratique du rêve lucide est utilisée avec sérieux et en parallèle avec d'autres pratiques spirituelles, il y aura moyen de combiner les choses pour parvenir à voir certaines réalités qui sont évoquées dans nos traditions ou celles de nos enseignants. En revanche est-ce que ce domaine a été débroussaillé vraiment et méthodiquement par certains ici ou dans des branches officielles? Pas vraiment. Personnellement j'ai vu des mondes divins en rêve, lucide et non lucide, la qualité de conscience spéciale du rêve rend les rêves à contenu initiatique de transmission dans les mondes divins tellement puissamment conscients que la question de la lucidité ne se pose pas, même si on s'aperçoit qu'on est endormi (ce qui m'est arrivé), on n'en tient pas compte parce que c'est une information très secondaire. Ce qu'on voit c'est un monde plus réel que le monde réel. Autour de ces lieux de rencontres divines, j'ai observé des mondes divins de nature enchantée, où habitent des animaux extraordinaires que j'ai identifiés à des dieux pendant le rêve. D'autres lieux de rencontre ne sont pas dans les mondes divins mais sont initiatiques quand même. Il y a des mondes à mi-chemin on va dire où sont certaines initiations des hommes, ainsi quand j'ai travaillé avec des concepts issus de la franc-maçonnerie, j'ai vu leurs temples avec leurs symboles alors que je n'y connaissais rien. C'est seulement plus tard en racontant le contenu du rêve à un franc-maçon qu'il m'a expliqué ce que j'avais vu. Là j'étais clairement en rêve entré dans des lieux de rencontre et d'initiation des francs-maçons hors du monde physique mais qui étaient là pour y faire des pratiques. On sait quand on fait ce genre de rêve que ce n'est pas de la fantaisie, je veux dire quand on y est dans les mondes divins, c'est très clair, on le sait. On est plus conscients qu'à l'ordinaire, plus qu'à l'état de veille, c'est l'incontestable même. Et pour les rêves dans des lieux initiatiques non terrestres mais humains et non divins, comme dans mon rêve dans une loge franc-maçonne subtile, c'est à mi-chemin : pas aussi éclatant que les mondes divins mais quand même bien plus que les rêves ordinaires. Donc au moment du rêve on ne doute pas qu'il a un contenu initiatique authentique et que c'est un lieu réel, mais pour ceux qui doutent, on peut dire que dans tous les symboles que je ne connaissais pas ou des détails d'architecture dont j'ignorais qu'ils étaient porteurs de sens sacré, il y avait une cohérence qui n'est pas compatible avec la fantaisie du cerveau sachant que je n'ai moi-même jamais été dans des loges et n'en ai jamais étudié la symbolique, je n'avais aucune raison de savoir tout ce que j'ai vu dans le rêve. J'ai fait d'autres rêves intermédiaires, le plus souvent dans des lieux sacrés, je pense dans des versions oniriques de certains lieux existant réellement, et où j'ai pu soit faire des rencontres, soit faire des expériences intenses de méditation etc.
Voilà mais ça ne fait pas une somme d'expérience incroyable, en pratique je ne peux pas prétendre avoir fait la moindre étude systématique et je n'ai aucun moyen d'apprendre à qui que ce soit à faire la même chose par une technique ou une méthode. Mais je peux dire que c'est possible quand même, la plupart de ces expériences me sont arrivées bien avant de recevoir l'initiation traditionnelle.

Des traditions qui ont exploré méthodiquement et exploité le potentiel du rêve pour l'initiation?

Quand à des traditions qui les auraient fait les études en question, j'avais fait des recherches sur le sujet quand je pratiquais avec régularité le rêve lucide. Et oui il existe bien des cultures chamaniques où il est dit que le rêve était un moyen initiatique, et pour lesquels il ne semble pas que le rêve lucide avait une place importante, mais encore une fois, les gens qui écrivent les articles à ce propos ont l'expérience du rêve lucide, mais n'ont pas eux-même l'expérience des rêves dans les mondes divins ou dans les mondes intermédiaires. Ils ne comprennent donc pas qu'il existe un état de conscience qui transcende l'état de rêve et de veille et que dans cet état là, la lucidité n'a plus de sens. Ce qui fait qu'e ces cultures spirituelles avancées ne mettaient pas en avant la lucidité, mais contrairement aux conclusions de études sur le sujet, je sais très bien que la lucidité était connue par l'expérience chez ces pratiquants, et qu'elle n'était pas mentionnée parce qu'ils s'intéressaient à des phénomènes plus subtils que la lucidité elle-même. En revanche ces traditions ne connaissaient pas la possibilité de travailler sur la lucidité directement, donc c'est bel et bien un outil nouveau que nous avons et qu'on peut utiliser pour nous aider à explorer ce potentiel initiatiques rêves. Si Hécate faisait bel et bien des rêves à transmission initiatique, elle comprendrait naturellement que la lucidité est une approche qui peut permettre des progrès fulgurants. Elle encouragerait l'usage en constatant que c'est un tremplin vers les pratiques plus avancées et que toute pratique dans le sens du rêve lucide favorise les résultats spirituels. En tout cas il ne suffira pas de faire des rêves lucides pour décider de visiter les mondes divins, une pratique dévotionnelle en parallèle est requise. J'avais aussi évoqué les tibétains. Oui il y a bel et bien une voie d'illumination par les rêves et où les rêves lucides sont un élément essentiel. Pour eux il y a une certaine hiérarchie, le rêve lucide étant le second niveau et le préalable indispensable pour la suite. J'ai déjà donné les références du seul livre sérieux que je connais à ce sujet. Mais ce sont des pratiques occultes tibétaines, c'est une tradition magique à part, avec sa propre histoire, ses coutumes assez étranges pour nous. Il est difficile d'isoler les pratiques oniriques dans ce livre des pratiques occultes tibétaines traditionnelles qui sont nécessaires (prières aux divinités tibétaines, pranayamas, bref des tas de pratiques qui sembleront assez étrangères à la plupart des lecteurs occidentaux).

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 14173
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Jagannath » Jeu Nov 02, 2017 18:39 pm

Mielikki : "c'est pas fatigant ?"

Non.
Si tu fais ne serais-ce que 1 à 2 heures de rêve lucide par nuit c'est déjà considérable et cela ne te fatiguera pas ni ne nécessitera plus d'heures de sommeil. Même si tous tes rêves sont lucides cela ne te fatiguera pas. Cela te reposera tout à fait autant qu'une rêve ordinaire, probablement même mieux.

Il ne faut pas imaginer que la conscience est en elle-même fatigante. Pour mémoire une demi-heure de méditation en transe permet d'obtenir les mêmes résultats que plusieurs heures de sommeil en terme de repos spirituel. La maladie me forçait à beaucoup dormir (9h étaient nécessaires pour que je sois bien) jusqu'à ce que j'apprenne la méditation. Lorsque je me suis discipliné pour pratiquer la transe de méditation tous les jours (30 à 60 minutes, parfois plus), mon besoin de sommeil a dégringolé et je pouvais dormir trois heures de moins si je respectais la méditation correctement, pourtant la maladie ne s'était pas améliorée. Pourtant on est parfaitement conscient et même avec une conscience bien plus intense que durant la veille quand on est en transe de méditation! La conscience étant repliée sur elle-même, elle est à son paroxysme d'intensité auto-entretenue pendant la transe de méditation.
Autre illustration que la conscience n'est pas elle-même fatigante: les sages réalisés sont en permanence conscients, que ce soit en rêve ou en veille ou même en sommeil profond. Alors cela dépend du niveau de Jñana, mais pour les vrais illuminés c'est carrément une conscience très intense (comme dans la transe parfaite) et absolument ininterrompue. Contrairement à nous qui pouvons nous oublier par la distraction et le sommeil, qui reviennent en quelque sorte refermer les paupières de la conscience, les jñani n'ont plus la conscience qui cligne ou qui se ferme, ils sont parfaitement conscient sans aucune interruption, même la drogue ou un anesthésique ne ferme pas l'oeil de la conscience chez eux. Or ils ont un besoin de sommeil très réduit par rapport aux personnes ordinaires, pour eux deux heures suffisent (ils n'ont besoin que du sommeil profond réparateur du corps mais le rêve en tant que repos de l'esprit n'est plus pour eux une nécessité du tout, ils peuvent le zapper totalement).

Donc je pense que d'une personne à l'autre cela peut varier mais que le rêve lucide est meilleur que le rêve normal pour le repos de l'esprit. Après une partie du repos nocturne est à mettre sur le compte du sommeil profond donc on a besoin de toutes façons de sommeil profond et les rêveurs lucides ont toujours un sommeil profond tout à fait normal (et inconscient)..

Shou
Messages : 475
Enregistré le : Sam Oct 15, 2016 2:12 am

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Shou » Jeu Nov 02, 2017 19:50 pm

Il n'est pas question de contamination. Je reprend ce terme car étant cité plus haut je me demandais quel en était sa valeur. Merci pour l'éclairage en tour cas ;)

Avatar de l’utilisateur
Seyquiem67
Messages : 205
Enregistré le : Ven Fév 12, 2016 0:54 am

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Seyquiem67 » Jeu Nov 02, 2017 23:28 pm

Odin a écrit :C'est le mix avec les autres approches qui donne de bons résultats et permet de réussir à rester conscient.

-S'obséder avec le rêve lucide et y penser toute la journée en faisant des tests de lucidité (respirer le nez bouché).
-Se persuader que ce soir, on va faire un rêve lucide (comme si on voulait acheter une baguette de pain et qu'on avait peur d'oublier). Le faire jusqu'à que vraiment, on sente que ce soir, on va faire un rêve lucide.
-Lire quelque chose sur le sujet du rêve lucide avant l'endormissement.
-Essayer de rester conscient et de glisser dans le rêve. Il ne faut pas essayer de rester éveillé au moment du passage, mais maintenir la vigilance en observant ce qui se passe (images, sons, avec lesquels on peut entrer en interaction si on veut). En fait, rester conscient c'est différent de rester réveillé. Je ne sais pas comment décrire ce qui se passe, mais en le faisant ça viendra tout seul.
-Au levé, se remémorer ses rêves immédiatement (lucides ou non). De préférence, les écrire, car ça met en lumière toute la structure du rêve, ce qui aide ensuite à se désidentifier des émotions et à reconnaître qu'on rêve.

Les conseils d'Odin sont très bons mises à part pour l’obsession, il ne faut pas que ça en devienne une, il faut y penser toute la journée tout en restant détaché, si vous êtes obsédé par le fait que vous voulez faire à tout prix un rêve lucide et que vous n'avez pas de résultat, vous risqueriez surtout de vous décourager même si dans le fond, garder son mental fixé sur cet objectif est important.

Je pense que ce que tu veux dire Odin en parlant de rester conscient, c'est d'être entre le réveil et le sommeil, c'est le moment où on voit des images, il existe plusieurs niveaux à ce stade-là, dont certains permettent de faire une projection. Mais après, on parle de transe et ce n'est pas le sujet ici, donc je ne rentrerai pas dans les détails.
Modifié en dernier par Seyquiem67 le Jeu Nov 02, 2017 23:35 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6586
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Odin » Jeu Nov 02, 2017 23:32 pm

Oui :) Le truc c'est de ne pas "lutter" pour rester réveillé, sinon on finit par sombrer. Il faut au contraire se laisser glisser.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8327
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar bastet » Jeu Nov 02, 2017 23:45 pm

Oui, lâcher prise, sereinement.

Avatar de l’utilisateur
Seyquiem67
Messages : 205
Enregistré le : Ven Fév 12, 2016 0:54 am

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Seyquiem67 » Jeu Nov 02, 2017 23:48 pm

bastet a écrit :Oui, lâcher prise, sereinement.

Tout à fait Bastet, c'est même le premier conseil que je donnerai.

Avatar de l’utilisateur
Seyquiem67
Messages : 205
Enregistré le : Ven Fév 12, 2016 0:54 am

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Seyquiem67 » Jeu Nov 09, 2017 0:29 am

Pour ceux que ça intéresse, il y a un chercheur en psychologie qui à créer un sondage et qui recherche des personnes pour participer à une expérience sur le sommeil et sur le rêve, je vous mets le lien en dessous, les questions portent essentiellement sur les méthodes d'induction et sur la fréquence de vos rêves, il ne vous prendra même pas 5 minutes.

Sondage sur la mémoire, et sur les rêves lucides: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdLWDbWFFUV_jpBSr7a5YW4pqrcyBKxCMBTou4_W3T3dcjcmQ/viewform

Bonne nuit à tous.

Mielikki
Messages : 603
Enregistré le : Dim Oct 25, 2015 13:39 pm

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Mielikki » Jeu Nov 09, 2017 11:10 am

J'ai fait un rêve lucide cette nuit, puis plusieurs autres non lucides ou semi-lucides.
Dès le début de mon rêve, je devais aller chez une amie que je n'ai plus vue depuis 8 ans, du coup ça m'a direct semblé suspect, puis il y a eu une succession d'événements complètement illogiques par rapport à mon raisonnement de penser donc je me suis vite dit que je rêvais.
J'ai pensé à changer la direction du rêve puis je me suis dit que vu que c'était intéressant (ça a vite évolué vers autre chose dans le genre fantastique) que j'ai décidé d'observer.
C'est très bizarre, d'un côté, la fois où j'ai pris le contrôle de mon rêve pour voler, j'ai eu peur d'un coup quand j'ai changé le paysage pour voler parce que j'ai le vertige. Ici, j'ai remarqué que garder la fonction d'observateur en restant lucide, c'est assez compliqué, c'est comme si le rêve faisait tout pour nous reprendre dedans.
En l'occurrence, un personnage totalement loufoque est apparu et voulait me faire absolument rentrer dans son magasin, plus moi, le protagoniste, mais moi, l'observateur. J'ai résisté puis en voyant que j'étais vraiment attiré, j'ai voulu coupé court. J'ai cru me réveiller mais je me suis en fait réveillé en rêve. C'était comme reprendre tout depuis le début, avec la conscience que c'était encore une fois faux, sauf que je me suis pour le coup laissé vite emporter puis j'ai fait plus de 5 autres rêves différents après.
Est-ce que c'est mieux de prendre complètement le contrôle de son rêve, quitte à se surprendre, du coup ?
Je suis mitigé.

Avatar de l’utilisateur
Totem
SuperModérateur
Messages : 3961
Enregistré le : Mar Juin 25, 2013 19:19 pm

Re: [Article] Le rêve lucide

Messagepar Totem » Jeu Nov 09, 2017 11:49 am

Mielikki a écrit :Est-ce que c'est mieux de prendre complètement le contrôle de son rêve, quitte à se surprendre, du coup ?
Je suis mitigé.


Tu peux faire les deux, tout dépend du rêve lucide que tu fais.
Si c'est dans un paysage, tu peux te contenter de voler et de te laisser porter pour découvrir ce paysage.
Tu peux interagir avec le rêve selon ce que tu désires.
Dans le cas de peurs tu peux donc agir mentalement. Par exemple tu vois un monstre ou quelqu'un te poursuivre, il te suffit de penser ou de lui dire qu'il n'a pas d'existence pour qu'il disparaisse. En fait on peut être créateur conscient dans le rêve puisqu'on est éveillé....


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité