[Article] Vivez vos rêves ! (la voie magique mode d'emploi)

Articles et discussions sur La Magie, la spiritualité et la sorcellerie.

Modérateur : Jagannath


Image

ॐ भूर्भुव: स्व: तत्सवितुर्वरेण्यं । भर्गो देवस्य धीमहि धीयो यो न: प्रचोदयात् ।।

Om Bhūr Bhuvah Svaḥ
Tat Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhīmahi
Dhīyo yo naḥ prachodayāt.


Au cœur de l'expérience de la vie, C'est « Cela »,
La nature essentielle irradiant l'existence, Qui est l'adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un intellect méditatif,
le magnifique éclat de la conscience illuminée.
Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

[Article] Vivez vos rêves ! (la voie magique mode d'emploi)

Messagepar Jagannath » Mer Avr 04, 2012 23:20 pm

Vivez vos rêves !
la voie magique mode d'emploi
"Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité." Antoine de Saint-Exupéry.

Avant-propos
"Si vous écoutez votre cœur, vous savez précisément ce que vous avez à faire sur terre. Enfant, nous avons tous su. Mais parce que nous avons peur d’être désappointé, peur de ne pas réussir à réaliser notre rêve, nous n’écoutons plus notre cœur. Ceci dit, il est normal de nous éloigner à un moment ou à un autre de notre Légende Personnelle. Ce n’est pas grave car, à plusieurs reprises, la vie nous donne la possibilité de recoller à cette trajectoire idéale" Paulo Coelho

Le Présent article est inspiré des travaux théoriques et pratiques d'un jeune maître qui a expérimenté avec succès un technique précise et m'en a transmis une certaine compréhension, me prouvant la réalité du phénomène que d'autre part j'avais aussi beaucoup expérimenté sous d'autres formes que les siennes. Son identité ne sera pas révélée ici car son enseignement est donné sous une forme trop spécifique pour convenir à nos lecteurs, et je vais m'efforcer ici d'en révéler la substance avec les mots et les références qui conviennent à un site de magie - car cet enseignement est profondément magique, il est à la base même de la magie.

Introduction
"Ce n'est pas un signe de bonne santé d'être très bien adapté à une société profondément malade" Krishnamurti.

Tout le monde a de grands rêves. Hélas notre éducation et les circonstances font souvent qu'on apprend à les abandonner. Et à se conformer aux canons d'une société malade tant physiquement que mentalement. Tout le monde ne peut pas devenir cosmonaute, certes, devons-nous pour autant accepter une vie médiocre où aucun de nos grands rêves ne peut prendre place? Sous prétexte que peu de monde parvient à devenir un grand magicien, devons-nous remplacer les plus grands et nobles objectifs par le désir d'une télévision un peu plus grande?

Vous vous demandez peut-être si je suis venu pour donner les secrets afin de parvenir à faire la carrière qu'on veut ou quelque autre grand objectif "réaliste" comme dans ces bouquins qui prétendent donner le secret du succès dans la vie? Ce n'est pas du tout ça (quoi que ce soit inclus). Je viens annoncer que nous devons croire dans nos rêves même les plus irréalisables. Et je parle très sérieusement.

Peu de gens parmi ceux qui sont en âge de lire un site de magie ont encore assez d'innocence et de pureté pour confier leurs rêves les plus fous. Du coup on voit venir sur notre forum des personnes qui disent croire en la magie mais qui lui demandent des services insignifiants pour les aider à ressembler à monsieur tout-le-monde et à rentrer dans le moule tout en évitant les petits obstacles de la vie quotidienne. En gros on demanderait à la liberté de nous aider à devenir de bons esclaves? Je ne cache pas un peu de lassitude. Je ne peux pas appeler cela de la foi véritable en la magie, mais au mieux une superstition manquant dramatiquement d'imagination. La Magie attend mieux de nous, Elle attend qu'on se réveille et qu'on L'appelle pour de bon, pour de vrais rêves, pas qu'on se réveille quelques instants comme un zombie pour reprendre un somnifère juste après! La Magie attend qu'on ait un vrai projet avec Elle! Un projet qui voit au-delà du bout de notre nez! Un projet qui soit réellement merveilleux! Là elle se manifestera pour de bon!

Croyez-vous qu'Elle ne se manifestera pas? Je vais vous dire. La plupart des gens qui bavardent à propos de magie sur les sites internet -et à vrai dire même de ceux qui bavardent de spiritualité même dans les endroits supposés très sérieux (et j'en ai visité quelques)- disent qu'ils croient en la Magie ou en Dieu mais pour protéger cette croyance, ils se gardent bien de vérifier Son existence. Ils s'imaginent que ce ne serait pas correct, que ce serait offensant ou je ne sais quoi. Et du coup leur foi ne décolle pas d'une superstition superficielle dont ils tirent pas mal d'orgueil mais pas de bonheur véritable. Ils se construisent un monde où ils ont tout compris sur Dieu, mais ils n'expérimentent jamais le divin véritablement. Croyez-vous qu'on va expérimenter le divin en se mettant la tête dans un trou comme une autruche et en restant passif et paralysé par notre orgueil? Ou qu'on va l'expérimenter en essayant de lui donner la première place dans notre vie et en acceptant de se mouiller pour qu'il se révèle dans notre propre oeuvre ici sur terre? Ce sont ceux qui croient en la réalité tangible du divin qui rencontrent vraiment le divin, pas ceux qui théorisent sans fin. Hélas, cette théorie sans fin est la grande maladie spirituelle. Le divin existe vraiment. Ceux qui croient en leur rêves et dans la capacité du divin de les réaliser sont ceux qui feront l'expérience tangible du divin. La Magie se manifestera pour de bon, pourvu de suivre avec une certaine rigueur les étapes simples qui sont données ici.

L'incompréhension de la spiritualité cause de nombreux contresens, en particulier l'idée qu'on doit se détacher de tout et ne rien vouloir, ne pas agir. Ce n'est pas du tout le sens réel du mot "détachement". Le sens réel du détachement signifie qu'on n'est pas attaché aux fruits qu'on va récolter, mais cela ne veut pas dire qu'on ne doit pas agir. Tant qu'on attend les fruits de notre action, on s'accroche au "je" et on perpétue le malheur, indépendamment du futur, du présent et même de notre succès, le malheur est écrit d'avance par cette attitude d'attachement. Mais le détachement ne veut pas dire devenir fataliste et abandonner nos rêves! Surtout pas! Cette idée en majorité n'est pas une forme de détachement mais d'attachement bien au contraire à l'immobilisme. Le vrai détachement a toutes les chances de se concrétiser dans l'action. Le monde et tout ce qui est peut prendre son sens divin et devenir lumineux et radieux. Pour l'instant ce monde n'a guère de sens, et ce n'est pas en embrassant la passivité, encore moins en abandonnant nos désirs les plus fous, qu'on parviendra à lui redonner son sens.

Si on croit en nos désirs les plus fous, on peut révéler le sens de toute notre existence. Tout cela doit être mis en action, et pour que cela soit mis en action, cela doit d'abord être conçu (une phase de "génération" est nécessaire). Ce que je dis là n'est pas une curiosité originale, c'est l'enseignement profond de la Bhagavad Gita, c'est développé en détail dans certaines branches du bouddhisme, cela rejoint aussi lumineusement toute l'approche que j'avais développée mais de manière un peu austère avec la dialectique dont la grande puissance magique se révèle justement au contact des grands idéaux et des grands rêves d'une vie humaine.

Donc l'idée de base ici est de ne pas du tout renoncer à nos désirs les plus profonds. Essayer d'en comprendre la source, la vraie nature et de tout faire pour qu'ils se réalisent.
    ?? Quelles sont les choses à faire ??

I - La phase de foi innocente et sincère.
"Les petits soldats et les poupées ne me feront jamais abandonner mon rêve d'enfant : j'étais un pirate, un conquérant et je naviguais vers les rives de la liberté!" Gala - Let a boy cry.

Découvrir, accepter et formuler nos rêves les plus fous. Nous avons tous des désirs qui semblent irréalisables malgré leur intensité, et nous aurions tort de les refouler comme la société nous apprend à le faire. Nous avons des désirs extrêmement primaires qui ont une intensité incomparable. Essayons de les formuler de manière correcte.

- Une piste majeure, c'est l'enfance! Quel liberté de désir nous avons durant l'enfance! La plupart de nos désirs d'enfance ont des rejetons infinis aujourd'hui. Souvent des rejets sauvages parce qu'ils ont été refoulés au lieu d'être compris, quand on nous a formaté à ne croire qu'à l'idéal social dominant qui se résume à métro-boulo-dodo + une femme un chien des gosses et une grande télé. Quand je repense à ces désirs d'enfant, la liste n'en finit pas, comme avoir des robots et partir dans l'espace aux côtés de l'adorable petite Thémis dans le vaisseau d'Ulysse 31 ou chevaucher un dragon et visiter le pays des dinosaures sur son dos ; chacun de ces désirs recèle des secrets infinis, des aspirations merveilleuses qui ont pris au fil du temps de nombreuses formes mais qu'on peut finalement identifier dans leur archétype si on observe bien tout cela.

- Une piste subtile et très occulte est que notre désir d'accomplissement se manifeste sous la forme du désir de réunion de nos pôles masculin et féminin. C'est un des désirs les plus profondément ancrés et primaires qui prend de nombreuses formes, parmi lesquelles le désir d'une relation d'amour parfait. Comme cela semble impossible, nous acceptons des compromis et restons insatisfaits sans jamais vraiment essayer d'y parvenir par les moyens qui marchent et qui sont connus de longue date par les sages. Formulons au mieux notre aspiration profonde, et cherchons les vraies solutions. Cette piste prend une autre forme encore plus primitive et puissante dans le rêve androgyne ou la rencontre de l'anima. C'est à la base même de notre identité polarisée que prennent racine nos manques et de nombreuses voies occultes de par le monde reconnaissent que la différenciation mâle/femelle est le début du sentiment de manque, la première manifestation de l'identification limitée. Ce n'est pas pour rien que ce mythe de l'androgyne est lié si profondément à la quête de l'accomplissement spirituel dans l'occultisme occidental. Cette piste peut prendre la forme du désir de l'amour parfait pour trouver la complétude et de nombreuses autres formes car c'est un archétype à géométrie variable qui reste omniprésent à l'intérieur même de nos autres aspirations.

- Une autre piste majeure, c'est notre identité. Que voulons-nous vraiment être? Voilà un sujet tabou qui recèle certains de nos espoirs les plus profonds. Nous avons des idéaux refoulés car soit nous imaginons plus sage de ne pas y penser parce que la chose nous semble invraisemblable, soit nous n'en comprenons pas les véritables ficelles et en avons honte. On colle une étiquette "pas bien" dessus et on essaye d'enterrer ça au fond du jardin, en remplaçant ce désir pur et intense par les faux idéaux inculqués par la société - sauf que c'est peine perdue, on ne peut pas se débarrasser de nos aspirations profondes.

- Un autre sujet qui nous passionne (même si on est déjà dans des choses moins primaires et fortes) c'est le monde dans lequel nous souhaitons vivre. Certains voudraient que les enfants n'aient jamais besoin de partir à la guerre. D'autre que personne n'ait faim. Certains voudraient un monde ou la technologie de pointe est au service réel des citoyens. Chacun à ses idées. Dans mon cas par exemple, je rêve d'un monde où les hommes respectent les choix des autres, où la terre serait partagée intelligemment pour que chacun développe sa manière de vivre personnelle sans modèle imposé, ainsi certaines régions seraient réservées à ceux qui veulent vivre simplement en harmonie avec la nature (sans voiture etc.) et les amateurs de gros 4x4 n'auraient pas le droit de venir les ennuyer. Inversement ceux qui veulent des grandes cités modernes et industrielles, ou ceux qui cherchent l'enrichissement matériel auraient des droits et devoirs adaptés, et ces différentes entités échangeraient entre elle dans l'intérêt réciproque et le respect réciproque. Les droits et devoirs de chacun seraient donc à géométrie variable pour que les différences soient perçues comme des richesses et non des obstacles. Et dans ce monde personne n'aurait raison, on n'aurait plus besoin d'accuser l'autre de tous les maux pour être respecté dans nos choix. Chacun ainsi passe du temps à refaire le monde dans sa tête, seulement la grosse erreur est de se contenter d'une imagination superficielle qu'on abandonne sans y donner suite. Peu importe quel est notre rêve et notre projet pour le monde : il faut maintenant nous y accrocher en y croyant. La Magie n'attend que cela, notre foi sincère et notre action inspirée pour exaucer nos voeux les plus fous et enchanter notre vie au-delà même de toutes nos espérances. Alors allons-nous continuer à nous enfoncer dans des désirs sans lendemain comme une voiture plus grande ou un nouvel ordinateur portable alors qu'on est nés pour réaliser les choses les plus merveilleuses? Le plus incroyable dans tout ça, c'est que contrairement aux apparences, les objectifs idiots et sans originalité qu'on a embrassé en rejetant nos plus beaux rêves sont en réalité plus difficiles à atteindre que nos rêves merveilleux, mais qu'on se persuade du contraire en persistant dans une apparente facilité qui est en réalité complètement trompeuse et profondément fausse.

II - La phase de génération.
"Il faut vivre ses rêves et non rêver sa vie" proverbe.

Être réaliste. Réfléchir. Mais être réaliste ne veut pas dire renoncer sous prétexte que c'est infaisable en apparence. Cela veut dire utiliser notre imagination pour trouver des solutions en accord avec notre compréhension de la vie et en cohérence avec nos autres désirs. Cela veut dire qu'au lieu de simplement fantasmer sur notre désir fou de ci ou ça, on va trouver les solutions concrètes qui font que c'est possible ou au moins crédible et cohérent dans notre système intérieur. L'imagination ici doit être guidée par le réalisme, du moins une certaine forme de réalisme, de rigueur disons, pour que ce soient des choses auxquelles ont peut croire vraiment, pas seulement des fantasmes auxquels on pense par confort et auxquels on renonce aussi par confort. Dans certains cas, on aura beau réfléchir avec les méthodes "conventionnelles", on restera persuadé que c'est impossible ou que cela a trop d'inconvénients. Nous devons alors aborder les pistes non conventionnelles. C'est très important de ne pas lâcher et d'aborder toutes les solutions plausibles pour nous. La magie est de cet ordre là. Si la magie est bien comprise, elle est une voie spirituelle fabuleuse qui rend tout possible. Que sont les pistes "non-conventionnelles"? L'au-delà. Le monde physique semble certes limité, mais ceux qui sont parvenus jusqu'à ce forum sont déjà convaincus qu'au-delà des apparences il y a autre chose. Une magie, peut-être une âme immortelle qui aura de nouvelles incarnations, sans doute d'autres mondes, et d'autres réalités tangibles, et d'autres champs d'expériences accessibles pour nous ici et maintenant grâce à la transe et la magie.
Les pistes principales que je vais donner en exemple sont :
- L'expérience intérieure : rêve éveillé, oeuvre créatrice pour faire l'expérience désirée.
- Les mondes et champs d'expérience parallèles : rêves lucides, voyages astraux, projections mentales. Ne pas hésiter à utiliser des supports : écrire, jouer etc.
- Les vies futures : pourquoi ne pas les préparer?

1) Pour le moment je vais explorer cet aspect des vies futures parce qu'il est très riche de potentialités et qu'il permettra en plus de comprendre certains points subtils critiques. Si nous ne pouvons pas avoir ce qu'on veut aujourd'hui, nous pouvons préparer l'avenir. Une vie humaine est courte. Que se passe-t-il au-delà? Pour une personne sans idéal, qui a pris l'habitude d'être ballotée par les nécessités et renonce devant les difficultés, il n'y a pas d'amélioration sensible à espérer. Cela risque de ressembler beaucoup à un éternel recommencement des problèmes. Mais ceux qui ont un idéal sans être esclave des désirs à cause d'un "je" accroché aux fruits de l'action, ceux-là voient de grandes possibilités s'offrir à eux. Il existe d'autres mondes, des mondes merveilleux où beaucoup de choses sont possibles. Quels sont les critères? L'esprit d'initiative est essentiel. Celui qui a passé sa vie à espérer mais n'a pas mis ses idéaux en action de façon systématique, celui-là ne fera pas mieux dans les mondes très agités des nouveaux morts, après l'abandon du corps physique, et il prendra une nouvelle naissance passivement sans aucune initiative. Celui-là ne peut pas espérer mieux. Quant à celui qui est esclave du "je" toujours accroché à ses désirs, aux fruits de l'action, celui-là risque pire : chuter dans la densité. Celui qui a développé son ego durant sa vie doit s'attendre à ce que les choses empirent malgré ses efforts incessants. Mais celui qui a pris l'habitude de défendre ses idéaux, de chercher à accomplir ses aspirations profondes, celui qui a pris l'habitude de mettre en action son idéal sans hésiter durant toute sa vie, mais sans nourrir son attachement aux résultats de son action, celui-là saisira naturellement les opportunités subtiles qui se présentent pour une nouvelle vie. Arrivé ici, le lecteur devrait comprendre que quel que soit son aspiration profonde, il doit forcément exister quelque part un monde où il peut espérer qu'elle soit exaucée sans nuire ni porter préjudice. C'est à dire qu'aucune aspiration n'est désespérée.
Le but ici n'est surtout pas de dire qu'on doit renoncer à nos rêves ici, et se contenter d'espérer une vie meilleure au prochain tirage, ce serait la même erreur. L'exemple des vies futures a été donné pour qu'on comprenne que même l'aspiration la plus désespérée doit être considérée comme en réalité, tout à fait permise, pourvu de ne pas rester limité dans le cadre de notre perception habituelle des choses. En réalité, il sera parfois nécessaire de projeter nos aspirations avec ce genre de solutions, afin de les garder vivantes, et cela mènera à les concrétiser dans notre vie actuelle. Toute l'idée est de commencer une réflexion réaliste -quitte à employer des méthodes non-conventionnelles- et une fois que l'espoir est présent avec dans l'idée qu'on va vers du concret et pas seulement de l'imaginaire, donc qu'on doit concevoir les choses avec un peu de rigueur (et un peu de foi aussi), tout espoir redevient permis, y compris les bonnes surprises. Si cela est fait correctement, une phase de dialectique s'en suivra automatiquement. Dans cette seconde phase, on verra la forme même de nos aspirations profondes changer peu à peu au fil des expériences, on verra venir à nous des aides inespérées, on verra apparaître des solutions (conventionnelles ou non mais réalisables vraiment) bien plus concrètes que celles du début. Certaines choses qui semblaient importantes mais incompatibles vont trouver une nouvelle forme pour pouvoir se réaliser pleinement.

2) Une autre piste pour cette réflexion, c'est l'oeuvre artistique. Observons l'oeuvre de Tolkien, qui a mis en scène un monde fabuleux et cohérent. Qui croyez-vous qui a une chance de visiter de tels mondes, que ce soit dans ses rêves, ses voyages astraux, ou même de s'y incarner dans une vie future? Ceux qui espèrent que ça leur arrive un jour mais se contentent de vivre de compromis en se plaignant de leur vie actuelle? Ou bien ceux qui ont décidé de consacrer une partie de leur vie à mettre en scène de tels mondes? Ceux qui vivent de compromis sont seulement attendus par de nouveaux compromis. Ceux qui croient vraiment et mettent leur idéaux en mots, en actions, ceux-là ont acquis les bonnes habitudes pour que leur expérience s'améliore et peuvent espérer des expériences bien plus exaltantes. Il est évident que si Tolkien fait un rêve lucide ou un voyage astral, il a des chances de voir des elfes et d'en revenir avec des nouvelles idées lumineuses ou des enseignements profonds. Si monsieur-tout-le-monde qui a abandonné ses rêves et supporte bobonne à la maison et rêve d'un téléviseur grand écran fait un rêve lucide ou un voyage astral, il est certain qu'il n'y verra aucun intérêt parce que son monde onirique ou astral sera peuplé de téléviseurs trop petits et parce que bobonne continuera de l'emmerder même dans son rêve. Et ne parlons pas de ce qui l'attend dans sa prochaine vie : aucune amélioration.
Mais la façon positive d'aborder la vie ne s'arrête pas là, en réalité, c'est peut-être plus difficile à percevoir, mais il n'y a pas de doute que même dans sa vie, les elfes ont du illuminer l'expérience de Tolkien. Je suis bien persuadé que lorsqu'il regardait les gens dans la rue, il ne voyait plus la taille de son téléviseur (hmm désolé pour l'humour un peu décalé) ni ne pensait à sa dernière dispute avec bobonne. Je pense moi qu'il voyait se dérouler de nouvelles aventures merveilleuses. C'est à dire je pense moi qu'en mettant en pratique son idéal à travers un roman, Tolkien a donné un sens réel et en plus très profond et enchanteur, même aux choses quotidiennes de sa vie.

3) Après avoir abordé les vies futures et les oeuvres concrètes, il nous faut évidemment parler de la magie et de nos mystérieux et fabuleux rituels. Beaucoup en parlent, mais il est temps d'en explorer le vrai potentiel! Combien de personnes sont venues demander des rituels pour régler des choses insignifiantes dans la vie? Combien ont demandé qu'on réalise un rêve vraiment merveilleux? Ceux qui fréquentent Pandore depuis longtemps voient bien ou je veux en venir : tout le monde veut bien croire que la magie peut exaucer des voeux à la con, comme se débarrasser d'un mauvais sort ou rendre Thérèse amoureuse de nous, il n'y a guère d'imagination. Mais qui a osé demander à devenir une sirène? Ah, une personne me l'a demandé un jour en privé. Parlons de vous : qui parmi vous a osé faire une telle demande? Je veux dire un vrai rêve d'enfance ou une aspiration vraiment intime et très forte? Je vois pas beaucoup de doigts levés. Quelle est donc cette foi en la magie? Pourrait-elle selon vous, vous rendre des petits services comme plaire à votre voisine Thérèse qui a une poitrine excitante, mais pas les grands services, du genre vous apporter la vraie grande relation d'amour parfaite avec votre âme soeur? Cette magie pourrait donc vous trouver une place de parking, mais pas vous transformer en sirène? Quelle valeur a une telle magie? Peut-elle seulement être appelée "Magie"? Ce genre de magie-là n'a simplement aucune valeur, elle ne nous sortira jamais de notre sentiment limité et misérable. Bien entendu certains objectifs sont à plus long terme et demandent un peu plus de patience et d'accepter des voies non-conventionnelles, mais entre nous, entre notre oeil qui bave sur le décolleté de Thérèse la voisine et notre rêve d'enfance de visiter Vénus et d'y rencontrer les merveilleuses vénusiennes (que l'on dit peu farouches et pleine d'une innocente beauté qui inspire les poètes) le second rêve à une valeur, il charrie des idéaux, des espoirs, des rêves, et il constitue un objectif qui peut illuminer notre vie, même notre vie actuelle, tandis que l'oeil qui bave sur Thérèse la voisine, pardonnez-moi, il nous rabaisse au rang d'animal, et nous attache au sentiment d'être misérable, non seulement pour cette vie, mais pour toutes celles à venir qui seront dirigées par notre oeil comme un âne est dirigé par une carotte au lieu que ces vies soient dirigées par notre intuition divine et notre idéal merveilleux.
Donc cessons de confier à la magie des détails insignifiants de notre vie : confions-lui les choses qui peuvent l'illuminer. Amenons les outils pleins de mystères sur notre autel, dans la fumée de l'encens, dans l'intimité avec notre divinité d'élection, allumons les bougies enchantées par notre inspiration folle et notre foi insensée mais délicieuse, prononçons les mots magiques, les noms secrets de notre bien-aimé(e) divinité, et confions-lui nos vrais espoirs. Confions-nous réellement tels que nous sommes, avec nos vraies aspirations, au lieu de jouer avec elle un jeu de dupe à monnayer des places de parking et de désirs ridiculement insignifiants et incapables de nous élever. Soyons vrais, et surtout, croyons réellement en Elle. Cela implique de croire en son omnipotence, sa capacité de nous apporter ce qui pour nous est vraiment représentatif, même si cela nous semble impossible. Ses voies sont impénétrables, mais je vous dit ceci : il sera plus facile d'obtenir de votre divinité d'élection les choses les plus folles que vous demanderez parce qu'elles vous tiennent à coeur intensément, que les choses banales qu'on réclame juste pour rendre plus facile une vie qu'on n'a pas vraiment choisie et qui ne nous comblera jamais vraiment. Vous peinerez à croire à quel point votre divinité d'élection a effectivement le pouvoir d'enchanter votre vie de manière profonde et sans les compromis au goût amer que cause la recherche du bonheur mondain. Et vous verrez réellement d'authentiques miracles en suivant cette voie avec une foi intense.

4) Une autre piste à suivre est l'action concrète. Si notre idéal est l'amour parfait, essayons de servir l'autre sans intéressement. Essayons d'être nous-même dans le monde, ce que nous espérons y trouver, même si cela nous semble un espoir fou. Ce travail concret est d'une puissance incroyable, car nous récolterons du monde entier ce que nous y avons semé. Au lieu de changer le monde pour obtenir ce que nous désirons et nous retrouver dans une suite incessante de compromis qui nous rabaissent, soyons vraiment nous-mêmes ce que nous espérons du monde. Si nous voulons un monde mystérieux, soyons mystérieux. Si nous voulons un monde bon, soyons bon. Si nous voulons un monde qui prend en main sa destinée, prenons en main notre destinée, et tenons bien la barre. Etc. Ce genre d'effort semble peut-être une goutte d'eau dans la marre tant qu'on en parle, tant qu'on y a pas goûté. Mais lorsque ce processus a été mis en application, son efficacité est simplement époustouflante! Véritablement nous serons appelés vers ce que nous avons décidé d'incarner, nous trouverons les personnes qui ont les solutions au moment opportun, nous développerons les contacts qui nous tiennent en lien avec les aspects merveilleux du monde que nous désirons. Une magie vraiment folle se mettra en place, et ce d'autant plus que nous n'aurons pas limité notre comportement volontaire à des idéaux triviaux, mais qu'on les aura axés sur nos vrais espoirs les plus profonds, les plus intenses, les plus lumineux.
Cette voie de l'action concrète est indispensable, les autres ne marcheront que si on les accompagne de cet aspect pragmatique des choses. Même la voie magique a besoin de cette action pragmatique, car si nous prions chaque jour pour que les hommes vivent heureux mais n'essayons pas quand nous voyons une personne malheureuse de l'aider, alors nos prières resteront des discours creux.

Donc il faut croire en nos rêves et travailler à les rendre possibles, ici ou dans l'au-delà, pour illuminer à la fois l'au-delà et l'ici. Cela doit se baser sur une formulation claire, une réflexion cohérente, et une mise en pratique par une voie qui nous sera propre, qui peut inclure une action concrète dans le monde pour donner peu à peu forme à notre idéal, des merveilleuses évocations magiques, un travail artistique ou bien d'autres supports dont la liste ne saurait être exhaustive car chacun devra trouver celui qui lui convient. Si on a commencé le travail en croyant en nos rêves et en menant la réflexion comme indiqué, les supports pour la mise en pratique qui nous conviennent se révèleront naturellement.

III - L'action désintéressée.
« Accomplis toujours ton devoir efficacement et sans attachement au résultat, car en faisant le travail sans attachement, l'être suprême est atteint » Bhagavad-Gita

Comprendre que malgré toutes les solutions pour parvenir à nos fins, l'insatisfaction n'est pas liée à notre réussite. L'insatisfaction par nature sera toujours là tant que le "je" sera là à s'attacher à la réussite ou à l'échec. Peu importe le nombre de réussites glorieuses que nous accumulerons, le "je" maintiendra ce sentiment d'être misérable et la frustration, la peur etc. Donc n'attendons pas de notre entreprise qu'elle nous rende heureux par elle-même. Un exemple pour bien situer la perversité de cet obstacle de l'ego : si dans cette vie vous êtes un riche millionnaire mais que vous regrettez de ne pas avoir été un artiste, et si en suivant les consignes données ici vous parvenez dans votre vie d'après à être un bon artiste, mais que vous avez oublié de traiter la racine de l'insatisfaction, vous ne trouverez pas du tout le bonheur que vous espérez actuellement dans l'art, vous trouverez seulement la même insatisfaction, à savoir que vous passerez votre nouvelle vie à rêver de devenir millionnaire et à vous plaindre du manque d'argent, sans apprécier ce que vous faite désormais. De même si votre corps de garçon ne vous convient pas et que vous parvenez à devenir une fille, vous serez malheureux en fille et désirerez être un garçon (et inversement). Ce n'est pas juste une option, c'est une certitude mécanique. Nous devons donc absolument traiter le mal à sa racine, car il repousse toujours sous une nouvelle forme que le contexte est incapable d'empêcher de nuire. Nous devons traiter le mal en cessant d'imaginer que le résultat de nos actions pourra nous apporter le bonheur ou apaiser nos manques et nos souffrances. C'est parce que nos rêves et idéaux sont divins que nous nous lançons dans la quête de les réaliser, c'est notre nature divine de créer et d'évoluer et c'est finalement notre devoir sacré. Mais nous ne faisons pas cela pour y trouver le bonheur, en réalité, le bonheur apparaîtra naturellement si nous pratiquons cette quête divine de façon détachée. Soit parce que nous n'attachons pas d'importance aux fruits de l'action pour notre bénéfice personnel, soit parce que nous agissons de cette façon seulement par adoration pour notre divinité d'élection bien aimée et comme une offrande, par l'une ou l'autre attitude de détachement, nous parviendrons à mettre fin à l'éternelle insatisfaction.
Dans cette aventure merveilleuse, nous devons donc avancer sans attachement aux fruits de l'action, seulement comme expliqué ici, cela ne veut pas dire de renoncer à l'action. Pour parvenir à cette paix de l'esprit, il y a une observation, une analyse qui doit avoir lieu en parallèle pour que notre action reste réellement désintéressée.

Conclusion

Puissent tous les lecteurs de Pandore agir librement, laisser s'exprimer leur infinie créativité et leur divine liberté pour qu'elle rayonne dans le monde intensément et puissent-ils parvenir à cela dans le pur détachement pour que se révèle la source de Grâce infinie.


Questions/Réponses

Les désirs

Q : "Donc nous pouvons chercher à accomplir nos désirs? N'est-ce pas contradictoire avec la voie spirituelle généralement enseignée?"
Je ne dis pas ici de poursuivre les désirs immédiats, il est évident que la recherche de confort ou plaisir enrichit le sentiment limité, voile nos aspirations profondes et perturbe la paix intérieure.
Q : "pourtant il vaut mieux visiter les désirs jusqu'au bout pour en revenir plus fort, si toutefois il y a déjà l'aspiration spirituelle."
Je suis très circonspect sur cette déclaration.
Et je vais expliquer pourquoi en espérant éclaircir ce point pour que chacun puisse faire son choix librement mais surtout intelligemment après avoir mesuré les risques. Je connais trop la tendance des pèlerins à s'attacher aux plaisirs et à prendre comme excuse ce genre de déclaration pour interrompre au pire moment un travail qu'ils ont entrepris à ce sujet et qui, s'il était continué, porterait des fruits vraiment merveilleux. Lorsqu'on cultive le maïs, il suffit de cesser d'arroser une seule semaine pour perdre toute la récolte, même si on a arrosé avec soin pendant tout le reste de l'été. c'estpareil sur la voie de la vertu : les efforts de plusieurs vies de travail spirituel peuvent être ruinés en quelques minutes à peine à cause d'un simple désir, et alors même que ce désir est incapable de nous apporter quelque bonheur réel que ce soit, même pas une joie durable, il peut en revanche nous priver du plus grand bonheur qui soit.
D'un certain point de vue l'observation n'est pas fausse, mais elle suppose une maturité qui est assez rare. Beaucoup pensent pouvoir faire ce pari et gagner, cependant c'est très rarement le cas d'après mes observations. Suivre nos désirs et en revenir plus fort suppose une capacité d'observation qui fait qu'on profite de cette expérience, or pour l'extrême majorité d'entre nous, la nature même des désirs met fin à cette capacité d'observation. Non seulement nous n'en revenons pas plus forts, mais nous nourrissons et faisons grandir tant nos identifications que nos habitudes et notre karma, c'est à dire tout ce qui fait profondément et irrémédiablement obstacle à la découverte de la réalité, du substrat de la pure conscience. Nous en revenons donc en général affaibli, confus, et nous avons en plus augmenté la quantité d'obstacles à notre progrès spirituel.
Je ne veux pas nier ici qu'une autre approche est possible pour des personnes matures, ou pour celles (rares) dont le caractère implique que les désirs ne sont pas réellement une faiblesse, mais j'aurais l'impression d'être malhonnête si je laissais croire que cette option est raisonnable : en fait nous avons hélas tendance à surestimer considérablement notre maturité et à prendre des risques dangereux qui peuvent ruiner tous nos nobles efforts. Le monde des désirs nous fait jouer à pile ou face pour un plaisir faux, les fruits de tout notre travail sur la voie spirituelle. Cela me semble un pari où nous n'avons que fort peu à gagner et beaucoup à perdre. Ceux qui sont les plus vulnérables aux désirs et qui utilisent ce genre de déclaration comme excuse pour s'y abandonner sont ceux qui justement ont le plus à perdre dans tout ça, et c'est à eux que je pense en faisant cette réponse. Certains lecteurs ont besoin de ce travail de détachement des désirs, ils ne peuvent pas en faire l'économie et plus ils tardent plus ce sera difficile. A ces lecteurs-là, si on dit qu'une personne sur un milliard est capable de parvenir à l'illumination sans exercer cette retenue sur les désirs, il voudront être cette personne-là et s'abandonneront aux plaisirs et s'y perdront. L'existence même du désir de justifier notre recherche des plaisirs est en soi le signe qu'on est l'un de ces chercheurs qui ne peuvent pas se le permettre : si on est dans ce cas, c'est que les plaisirs exercent une attraction trop forte qui nous condamne à l'échec si nous ne pratiquons pas une certaine retenue.
De plus, selon mon observation, les directives que donnent les divers enseignements à ce sujet dépendent directement de la priorité donnée à la compassion. Tout plaisir donné par la réalisation des désirs est accompagné mécaniquement de souffrances au moins aussi grandes, généralement plus grandes. Il est donc logique que traditionnellement les grandes voies où la compassion est au centre donnent des avertissements très fermes, parfois même effrayants (Dans l'évangile, le Christ dit : "Si ta main est pour toi un sujet de scandale, coupe-là, il vaut mieux que tu entres manchot dans la vie que d'aller, ayant les deux mains, dans la Géhenne, au feu inextinguible" (Marc 10,43-47). «Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne» Matthieu 5:29-30*) A l'opposé, certaines branches de la voie énergétique qui n'accordent à peu près aucune importance à la compassion recommandent d'utiliser les désirs pour parvenir à l'observation perçante - mais il est entendu que même ces voies-là réclament qu'on ne recherche pas le plaisir, mais qu'on considère seulement les désirs comme divins en restant totalement détachés de leurs fruits. Or les pèlerins qui sont le plus vulnérables aux plaisirs et aux désirs, ne sont pas qualifiés pour cette voie, leur vulnérabilité aux plaisirs les met en grand danger, ou alors, il y a un secret que je ne peux pas révéler ici sans mettre en danger ceux qui le comprendraient de travers. En réalité j'en ai déjà donné toutes les clés pour le lecteur attentif dans les divers articles du forum. Tout cela de toutes façons s'éclaircira pleinement à condition de maintenir les efforts consentis sur notre voie spirituelle, avec foi, en s'en remettant à l'aide providentielle de notre bien aimée divinité d'élection.
[* Couper le membre est symbolique bien entendu, il s'agit de couper la tendance (mentale). Ce qui est exprimé ici, c'est que la douleur d'abandonner nos tendances négatives, même si elle nous semble plus terrible encore que celle de perdre un membre, n'est pratiquement rien comparé à la douleur qui nous attend si nous ne le faisons pas. Pour moi il est très clair que ce n'est pas du tout pour des raisons morales que le Christ donne ces instructions, mais que ces paroles sont basées sur l'immensité insondable de sa compassion pour les hommes.]
Q : "Je ne comprends pas. Dois-je abandonner alors mon rêve s'il est lié à mes désirs?"
Non. Une fois encore, les désirs immédiats nous perdent, mais les grands rêves nous construisent. Bien entendu qu'ils sont liés à nos désirs, de toutes façons, nous aurons des désirs. Si cette tendance à désirer est correctement orientée dans les grands rêves qui sont vraiment capables de nous porter, leur pouvoir de confusion sera dissipé et ils seront transmutés en joyaux merveilleux. Mes avertissements pour les plaisirs immédiats concernent les plaisirs faciles qui nous distraient et nous poussent à agir sans dignité, sans attention, à préférer fuir dans les plaisirs des sens immédiats, plutôt qu'à s'occuper de beaux projets tels que réaliser nos merveilleux rêves d'enfant.

Un projet fou : construire un monde enchanté

Q : "Puis-je construire un monde enchanté si c'est mon rêve?"
Cette question est intéressante car elle rejoint l'approche du maître qui m'a révélé cet enseignement. Comme tous les projets correspondant à une aspiration profonde et qui sont l'expression de notre divinité, la création d'un monde est possible, c'est exactement le genre de projet sur lequel on peut appuyer une démarche spirituelle profonde.
Construire un monde est même pratiquement un processus idéal sur la voie de la réalisation, c'est une aide considérable et un des meilleurs choix possibles.
Cette voie est même expliquée dans certaines voies du bouddhisme tibétain mais les ouvrages sur le sujet sont un peu ardus.
Des consignes plus particulières seraient :
- On ne doit pas seulement laisser notre imagination se distraire, le monde a besoin de cohérence, donc un support est indispensable à moins d'avoir la mémoire absolue. On peut l'écrire sous forme de roman on peut le construire avec une sorte d'album photo en regroupant des images ou en faisant les dessins soi-même. On peut aussi le mettre en scène sous forme de jeu de rôle mais à condition de trouver un ou des partenaires qui ont conscience de la valeur initiatique du processus.
- Bien entendu croire en la réalité de ce monde-là et pas seulement croire dans l'idée qu'il est un monde lointain qu'on ne verra jamais, il faut au contraire poursuivre l'idée que ce monde se trouve très près, juste derrière le voile des apparences.
- Alors un processus très subtil se met en place qui enchantera profondément la vie dite "réelle". Notre expérience du monde dit "réel" est en interdépendance extrêmement étroite avec nos pensées. Si nous laissons nos pensées nous échapper, le monde nous échappera. Si nous avons un système de pensées enchanté, si nous pensons aux choses enchantées, le monde se révèlera enchanté de façon claire, tangible. Etc. C'est seulement parce que nous laissons notre mental à l'abandon que nous nous sentons ainsi complètement impuissants dans un monde qui nous échappe. Les projets enchantés tels que concevoir et créer un monde sont non seulement absolument réalisables, mais en plus, ils sont de nature à enchanter de façon très objective notre vie dite "réelle".


Les projets et idéaux humanitaires

Q : "J'avais un rêve (un projet éducatif) que j'ai abandonné. Peut-être vais-je le retrouver ailleurs ?"
R : Non si tu ne fais pas au moins certains efforts pour le réaliser ici.
Je ne dis pas que tu dois tout construire, tu as raté ta vocation sur ce sujet précis à cause de cet esprit "tout ou rien". Comme le projet était trop grand tu n'as rien fait du tout. Cette approche ruine nos bonnes volontés. Considères plutôt que si tu fais ne serais-ce que participer très modestement à un approche semblable, c'est déjà beaucoup. Mais ne laisse pas tomber. Il faut mettre ce genre de projets en actes, au moins de petites choses. Si vraiment tu ne trouves pas de solution, fais au minimum un don symbolique à ces écoles où on apprend autre chose. Mieux serait un peu de bénévolat ou autre, mais dans tous les cas, tu dois transformer les rêves en action sinon ils meurent. Et un rêve comme ça tu n'as pas le droit de le laisser mourir, ton âge n'y change rien.
Tu sais, les gens qui réussissent en spiritualité ont forcément la même qualité que ceux qui réussissent dans le monde. Cette qualité est que leurs rêves débouchent sur des actions. Ils ne tergiversent pas, ils font. Ils ne se demandent pas si ils vont réussir, si leur oeuvre sera grande ou petite, ils savent que cela ne dépend que des circonstances et non d'eux-mêmes. Ils font de leur mieux, mais surtout : ils donnent suite à leurs rêves par l'action. Leurs pensées se transforment en actions. Voilà la voie juste : la synchronisation entre penser et agir. C'est notre divine nature! Il ne peut pas y avoir d'harmonie dans notre vie en dehors de cette union sacrée entre pensée et action.
Q : "Je ne sais pas par où commencer car mon projet éducatif est trop vaste."
Astuce pour l'entrée en matière dans le cas de projets humanitaires : cette transformation systématique des pensées justes en actions justes, est parfois difficile au début car on est tellement identifié à nos actions qu'on est paralysé par la peur de l'échec. Pourtant l'échec n'a pas d'importance, ce qui compte c'est d'essayer. Là, véritablement, crois bien que le principe suprême sera là et observera. Lui ne reste jamais insensible à nos efforts. Mais cependant si c'est trop difficile au début, il faut y parvenir progressivement.
Donc je donne le premier pas, le strict minimum vraiment utile qu'on doit faire absolument et qui rien qu'à lui seul aidera les choses à changer tant dans le monde qu'en nous-mêmes :
Faire don d'un euro symbolique à une association qui travaille dans le sens de notre idéal et accompagner ce don d'une prière sincère pour que cette somme aussi petite soit-elle soit bien utilisée et ne soit pas gaspillée. Cette petite prière est très importante, elle est capable de changer le cours des évènements.
Et je préfère de loin le don d'une somme symbolique d'un euro à des sommes plus élevées quand on est à ce stade de la réflexion : les sommes plus élevées, je l'ai bien observé, servent à se dédouaner, elles participent parfois même à justifier l'inaction et la fausse bonne conscience, alors ces dons ne sont pas positifs. On doit bien entendu, si on le peut, parvenir un jour à faire plus que le simple don d'un euro, et selon notre caractère et personnalité, selon notre investissement dans la vie du monde etc, des dons beaucoup plus élevés peuvent être très pertinents, mais c'est pour des personnes de plus grande maturité, qui connaissent très bien l'association à laquelle ils font des dons et qui sont capables lorsqu'elles travaillent et gagnent leur argent, de le faire en conscience dans ce but là, jamais cela doit être une réaction épidermique ou émotionnelle pour se sentir mieux (ce type de don n'aura aucun impact positif, même un million donné de cette façon fera moins de bienfait que l'euro symbolique de ma méthode, tant pour l'association qui le reçoit que pour l'individu, c'est juste négatif). Je me souviens d'un champion de tennis, qui s'est aperçu malgré son succès international qu'il n'aimait pas du tout cette carrière de tennisman, que cela lui pesait bien plus que le bénéfice financier (considérable!) qu'il en retirait. Il a donc pris la décision de mettre fin à sa carrière, avant de se reprendre. Il s'est dit : "ces sommes ne sont pas pour moi si utiles qu'elles justifient de mener une vie que je n'aime pas, mais pour d'autres personnes elles peuvent changer leur vie". Ce joueur (Agassi je crois) d'un coeur exceptionnel, a dès lors décidé de continuer sa carrière épuisante et qu'il n'aimait pas, en se faisant la promesse de construire une école (si mes souvenirs sont bons c'était une couteuse école) et il l'a fait, il a continué de s'entrainer, de jouer et de gagner jusqu'à avoir pu financer son projet dont il s'est occupé personnellement, et ensuite seulement il a pris une retraite bien méritée. Voilà une personne mature et investie dans le don financier considérable qu'elle fait, pour lui, pensée et action étaient totalement en symbiose. Mais quand on fait nos premiers pas pour accorder pensée et action, il faut avancer doucement et gagner le terrain pas à pas. Le don symbolique d'un euro mais accompagné d'une prière sincère est vraiment une excellente recette qui nous apportera beaucoup de satisfaction malgré la modestie de la somme, et nous apprendra petit à petit à accorder nos actes à nos pensées, tout deviendra vite très naturel grâce à cette petite astuce, il faut vraiment la mettre en pratique, elle illumine le chemin de la voie juste. (Et si vous êtes vraiment fauché, ça peut même être moins qu'un euro, il faut seulement une somme symbolique, par contre la prière, elle, doit être 100% sincère!).
Q : "Je voudrais donner plus qu'un Euro à des associations humanitaires qui représentent pour moi mon projet"
Pourquoi veux-tu donner plus? Quand un enfant donne un simple morceau de jouet cassé et sans valeur, il donne en réalité tout son coeur, il ne fait pas ces différences-là. Les adultes, plus ils donnent plus ils nourrissent leur mental. Commence donc pas la somme symbolique indiquée. Véritablement, dans cette voie de la génération de notre idéal, le premier pas symbolique entraine les suivants de façon assez naturelle, car dès qu'on commence, on ressent à quel point c'est naturel et cela est capable de nous combler très profondément.
Modifié en dernier par Jagannath le Mar Mai 07, 2013 22:38 pm, modifié 9 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Avr 04, 2012 23:22 pm

C'est un premier jet. Cet article étant attendu par certains visiteurs, je le mets en ligne avant qu'il soit vraiment terminé (sans quoi ça risque de me prendre encore des jours!). Merci de me signaler les passages obscurs qui nécessitent des exemples clairs pour bien comprendre, ainsi que les fautes de français et les formulations imparfaites.
Et n'hésitez pas à ajouter vos questions pour enrichir la rubrique Q/R.

Merci.

Avatar de l’utilisateur
bastet
Administrateur
Messages : 8315
Enregistré le : Jeu Juin 22, 2006 11:14 am
Magie pratiquée : La voie du Coeur

Messagepar bastet » Mer Avr 04, 2012 23:45 pm

Je n'ai pas encore lu, mais je voudrais humblement rebondir uniquement sur l'intitulé "VIVEZ VOS RÊVES", au risque d'être totalement hors sujet.

Il est important de vivre son rêve, quand on ne le confond pas avec l'illusion ou un appel de ses désirs primitifs, affectifs ou sociaux.

Le Rêve, quand il se révèle et que nous le prenons par le bout de l'aile, il ne nous lâche jamais, même si parfois il s'efface discrètement devant nos tumultes momentanés, patient et fidèle, en attendant que nous reprenions la route avec Lui. J'ai mis une majuscule, ce n'est pas pour rien.

Bertrand, tu peux bien sûr effacer mon message, si je ne suis pas sur le fil de ton article que (je le répète) je n'ai pas encore lu dans son intégralité.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mer Avr 04, 2012 23:47 pm

Tu es en plein sur le thème de mon article Bastet!

Avatar de l’utilisateur
Hraefn
Modérateur
Messages : 1537
Enregistré le : Mer Aoû 11, 2010 12:24 pm
Contact :

Messagepar Hraefn » Jeu Avr 05, 2012 12:11 pm

Depuis tout petit je rêve d'écrire un livre, voir même de pouvoir vivre de l'écriture. Je vais avoir 34 ans... ça fait donc plus de 20 ans que je me trouve de fausses excuses pour ne pas le faire !

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6504
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Messagepar Odin » Jeu Avr 05, 2012 12:23 pm

Qui sait combien de vœux que nous avons fait en soufflant sur des pissenlits ou après avoir vu une étoile filante, se réaliseront ? héhéhéhééhé
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Hraefn
Modérateur
Messages : 1537
Enregistré le : Mer Aoû 11, 2010 12:24 pm
Contact :

Messagepar Hraefn » Jeu Avr 05, 2012 14:06 pm

Tu imagines ? Si tous nos voeux se réalisaient d'un coup ? Le bordel !!! :)

Avatar de l’utilisateur
Opale
Messages : 1341
Enregistré le : Mer Sep 14, 2011 10:58 am

Messagepar Opale » Jeu Avr 05, 2012 18:09 pm

J'aime le rêve, tout est rêve.

Quand j'écoute de la musique des images m'apparaissent, quand je lis un livre je me plonge totalement dedans, je suis les personnages.

J'aime rêver, je crois que j'ai toujours gardé ce côté enfant, toute chose m'entourant peut devenir autre chose si j'en ai envie.
Mais en fait rêve réalité je me suis toujours dit qu'il n'y avait pas deux mondes, que nous avons juste décidé de les séparer.

Je souris à la pleine lune, je la regarde et je vois plein de détails cela m'amuse.
Les nuages pour moi ont toujours une forme.

Je rêve d'un monde où les gens ne vivent plus que pour eux mêmes, je sais que cela sera un jour.

J'aime pas me prendre aux sérieux alors même si des fois il devient sombre finalement il ne tient qu'à moi qu'il s'éclaire, ne pas céder à la peur mais en faire quelque chose de positif.

Tout est possible il n'y a que nous qui mettons un frein à nos rêves.

Nous sommes si persuadés de l'impossibilité de l'accomplissement de certains rêves que par moment nous ne voyons pas qu'ils sont en train de se réaliser.



« Au lieu de rêver ta vie, vis ton rêve ! »
Modifié en dernier par Opale le Dim Avr 08, 2012 17:43 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Avr 08, 2012 13:04 pm

Est-ce que tout était parfaitement clair pour tout le monde? J'avoue que je trouve toujours ça suspect quand tout le monde est d'accord.

Il y a aussi une chose qu'il faut que j'explique, c'est en rapport avec les mondes divins et tout ça. Les religions orientales insistent souvent sur l'aspect unique et précieux de l'incarnation humaine terrestre. Ceci est rarement compris dans les implications subtiles. Dans les mondes divins, il est facile d'être sage et savant. Pourquoi donc est-il précieux de faire cette expérience de la matière dense et de notre misère terrestre?

Parce que c'est l'occasion unique de mettre en phase nos rêves et notre monde, l'intérieur et l'extérieur pour réaliser l'union cosmique. Dans les mondes divins, il sera très facile de réaliser superficiellement tous vos rêves. Tous ceux qui se mettent sérieusement à la pratique qui est expliquée ici et parviennent à la faire passer devant leurs désirs immédiats, parviendront sans peine aux incarnations merveilleuses des mondes divins si c'est ce qu'ils veulent. Mais les mondes divins sont pour nous comme l'histoire du serpent dans le sac de l'homme qui descend l'Himalaya. Vous vous souvenez de cette histoire?
    Un homme qui est monté dans les très hautes vallées de l'Himalaya y trouve un serpent, mais voyant ce serpent complètement sonné et incapable de faire du mal, il le prend dans son sac et l'emporte avec lui. L'homme redescend la vallée pour ramener chez lui le fruit de ses découverte au milieu desquelles git le serpent. Au fur et à mesure qu'il descend vers des vallées plus accueillantes (et surtout plus chaudes) il se débarrasse de ses habits chauds, mais garde le serpent. Tant et si bien que lorsqu'il arrive chez lui où il fait chaud durant ce mois d'été, le serpent qui est une espère venimeuse mortelle, sort du sac, le mord et le tue.

Dans les mondes divins, nous oublions notre attachement car il ne nous fait pas souffrir, cependant il continue de nous tenir captifs. Celui qui parvient à ce que son rêve intérieur se réalise en apparence dans les mondes divins n'a pas tellement de mérite, à part celui d'avoir tenu bon pour atteindre de telles incarnations enchanteresses. Mais dans l'incarnation terrestre, nous sommes face en permanence à nos contradictions. Le monde est capable de nous signaler l'absence de réalisation véritable pourvu qu'on accepte la sanction de la matière. Pour parvenir à concrétiser notre rêve, à unir véritablement notre rêve intérieur et notre expérience, le travail doit être fait en profondeur et sans faux-semblant. Cette vie terrestre est à l'équilibre entre les mondes de souffrance/d'ignorance totale où le but spirituel ne peut même pas être conçu, et les mondes supérieurs où en l'absence de vraies difficultés à obtenir ce qu'on veut, il est pratiquement impossible de nous soucier de nos failles et des graines subtiles de notre ignorance pour y mettre fin.

La difficulté de la vie terrestre nous oblige si on veut réaliser notre grand rêve intérieur, à résoudre nos contradictions, à rester pragmatique, à supporter l'échec apparent et à plonger au coeur de notre ignorance pour la déraciner. Ne croyez pas que cette chance inouïe de pouvoir faire ce travail est acquise et facile. C'est une chance rare. Beaucoup d'âmes courent après la réussite et en apprenant le détachement finissent par obtenir les incarnations convoitées dans les mondes divins qui sont source d'un bonheur si profond et si long qu'il semble ne pas avoir de fin. Mais elles chutent finalement invariablement et en général la chute est terrible et entraîne l'âme vers les mondes les plus affreux, les expériences les plus atroces. Parce qu'elles n'ont pas su saisir l'opportunité merveilleuse de la vie terrestre, de l'incarnation humaine, l'occasion unique de réaliser jusqu'à sa racine le grand rêve intérieur.

Il est donc important que ce rêve soit travaillé ici, dans la difficulté, avec le désir réel de le mettre en pratique ici et maintenant. D'un autre côté, comme les apparences semblent crier que nous n'y arriverons pas, j'ai donné comme consigne de croire que ce sera possible au-delà. Cette consigne est essentielle malgré le paradoxe car grâce à elle nous travaillons ce rêve ici et maintenant, pendant l'incarnation humaine, et c'est ici sur terre que nous finirons par tout réaliser. Ce rêve intérieur est en fait la nef, l'embarcation sur laquelle nous pouvons prendre refuge pour transcender même les mondes divins et rejoindre, dans cette vie même, les rivages qui sont au-delà de l'ignorance, auxquels même les dieux n'ont pas accès, mais qui ouvre les portes et révèle les secrets de tous les mondes inférieurs, mondes divins inclus.

Cless
Messages : 552
Enregistré le : Mar Jan 04, 2011 22:31 pm

Messagepar Cless » Dim Avr 08, 2012 17:42 pm

Donc si j'ai pour rêve de visiter un monde merveilleux, avec ses habitants et ses lieux enchantés, je peux par exemple écrire un récit décrivant ce monde et d'un personnage le parcourant et rencontrant les êtres qui le peuplent ?
Aussi, parmi les écrivains qui écrivent des histoires, beaucoup manient très bien leur langue et sont capables de décrire avec de nombreux détails les environnements , les situations, les personnalités des personnages, tout ce qui rend leur histoire vivante. Mon possible manque de talent peut-il être un obstacle pour concrétiser mon rêve ? On peut toujours s'améliorer en lisant beaucoup et en peaufinant ses textes, mais ça peut ne pas suffire pour qu'ils soient très beaux d'un point de vue littéraire. Des efforts sincères peuvent-ils compenser cela, ou bien même, est-ce que le talent d'écriture n'a finalement pas tant d'importance si que la démarche est entreprise avec innocence et application ?
Autre chose : ça concerne le temps qu'il faut pour que tout ça puisse finalement prendre forme. Peut-être qu'en fait, ça ne pose pas de problème (et que je ne peux pas m'en rendre compte en ce moment), mais je n'ai pas envie d'attendre d'être vieux pour que ce rêve soit concrétisé. Est-ce qu'il faudra forcément de nombreuses années avant cela ?
Je sais qu'en disant ça, je m'accroche aux fruits de ma démarche, mais c'est une point qui me turlupine un peu.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Avr 08, 2012 20:59 pm

Cless : "Donc si j'ai pour rêve de visiter un monde merveilleux, avec ses habitants et ses lieux enchantés, je peux par exemple écrire un récit décrivant ce monde et d'un personnage le parcourant et rencontrant les êtres qui le peuplent ?"

Si tu veux pouvoir le visiter un jour, il faut en effet travailler dès maintenant à ce que ce monde s'installe dans ta vie de manière pragmatique. Ecrire une sorte de roman est une approche très pertinente.

Cless : "Aussi, parmi les écrivains qui écrivent des histoires, beaucoup manient très bien leur langue et sont capables de décrire avec de nombreux détails les environnements , les situations, les personnalités des personnages, tout ce qui rend leur histoire vivante. Mon possible manque de talent peut-il être un obstacle pour concrétiser mon rêve ?"

Si le désir de réaliser le rêve est suffisamment ancré, le talent nécessaire et suffisant se développera au fur et à mesure, mais si on reste à se poser la question, rien ne se développera. Le talent est directement issu de la volonté, jamais l'inverse.

Cless : "On peut toujours s'améliorer en lisant beaucoup et en peaufinant ses textes, mais ça peut ne pas suffire pour qu'ils soient très beaux d'un point de vue littéraire."

On ne demande pas qu'ils soient beaux d'un point de vue littéraire mais que l'on se mette dès maintenant au travail pour faire émerger le grand rêve intérieur dans la vie terrestre.

Cless : "Des efforts sincères peuvent-ils compenser cela, ou bien même, est-ce que le talent d'écriture n'a finalement pas tant d'importance si que la démarche est entreprise avec innocence et application ?"

Non seulement il n'a pas tellement d'importance, mais en plus, toutes les personnes qui ont développé des talents les ont développé ainsi, parce que la volonté était là. Donc le talent nécessaire se développera à n'en pas douter au fur et à mesure des efforts sincères.

Cless : "Autre chose : ça concerne le temps qu'il faut pour que tout ça puisse finalement prendre forme. Peut-être qu'en fait, ça ne pose pas de problème (et que je ne peux pas m'en rendre compte en ce moment), mais je n'ai pas envie d'attendre d'être vieux pour que ce rêve soit concrétisé."

Donc il faut commencer avant d'être vieux, sans cela non seulement il ne se concrétisera pas, mais en plus, tu seras vieux quand même. Plus l'investissement sera profond et intense plus le rêve se réalisera rapidement.

Cless : "Est-ce qu'il faudra forcément de nombreuses années avant cela ?"

Pour une personne qui met parfaitement en application les consignes avec la vraie conviction de bien faire il faut quelques années seulement.

Cless : "Je sais qu'en disant ça, je m'accroche aux fruits de ma démarche, mais c'est une point qui me turlupine un peu."

N'imagine pas qu'on peut se détacher des fruits immédiatement du jour au lendemain. Le fait que tu l'observes (ton attachement) comme ici est excellent : si tu le sais, peu à peu tu identifieras que c'est cela qui cause ton malheur et les obstacles sur la voie, alors tu te donneras les moyens de t'en débarrasser en temps voulu.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Lun Avr 09, 2012 15:01 pm

Des grands rêves inavouables

Une autre chose à savoir c'est qu'aucun rêve n'est ridicule.
La seule chose ridicule c'est de vouloir satisfaction immédiate et accepter pour cela de pervertir le grand rêve, bref se contenter d'un rêve à la con.
Même en étant extrême, si votre rêve est d'être maître du monde, d'avoir pleine de pouvoirs magiques, ou d'expérimenter sans fin les plaisirs du sexe, ce ne doit pas être vu comme un problème.
Autant il est évident que dans l'immédiat, si je poursuis les plaisirs du sexe par exemple, j'en payerai les conséquences, et qu'en plus le plaisir va décroitre et me faire plonger dans la déprime à court terme, autant si je veux poursuivre ce but à long terme en essayant de comprendre ce qui cloche maintenant et qui fait que ça ne peut pas marcher, pour corriger les erreurs, un tel but deviendrait tout à fait raisonnable malgré les apparences. La difficulté que pose les buts extrêmes dans ce genre, c'est qu'on va devoir régler les problèmes et contradictions internes avant de pouvoir mettre en pratique, sous peine de se planter et de se faire très mal, tandis que dans un but déjà très pur tel que l'aide d'autrui, on peut mettre en pratique tout de suite et utiliser l'expérience pour corriger les erreurs. Mais même si votre but est très problématique en apparence, je ne dis pas que l'on doit faire n'importe quoi immédiatement, mais j'insiste sur le fait que la solution n'est pas de l'enterrer au fond du jardin et de faire semblant de ne pas le voir. Un effort doit être fait pour ne pas sombrer dans une chute par la satisfaction immédiate, c'est certain, mais le désir de fond ne doit pas être traité par la négation il doit même être respecté comme grand rêve sacré. Ces grands rêves intérieurs nous dévoileront leur source, jusqu'à l'union. Ils sont une chance si on sait se retenir sans abandonner pour autant l'intuition mystérieuse qui les inspire. L'ennemi n'est pas le désir, c'est d'y céder dans l'immédiat avec comme horrible compromis d'abandonner le rêve sacré pour goûter tout de suite aux fruits.

Du savoir livresque

Que faut-il corriger pour parvenir au but? Nul besoin d'avoir lu d'épais volumes. Si on désire parvenir à l'accomplissement de notre grand rêve intérieur, on va de soi-même développer le besoin de comprendre les lois spirituelles et observer. C'est aux êtres qui ont cette trempe que les vérités spirituelles ont été révélées : il a fallu une personne comme ça qui en fasse l'expérience avant d'écrire d'épais volumes sur le karma et la voie spirituelle n'est-ce pas? Soyez celui-là au lieu de lire d'épais volumes. Soyez le savoir vivant et non un lecteur de lettres mortes. Celui qui part vraiment à la conquête de son rêve intérieur, va développer l'observation, il verra les lois de ses yeux, puis lorsqu'il lira les livres il se dira : "tiens! voilà comment ils expriment ce que j'ai vu! comme c'est étrange!" et les grandes vérités compliquées exposées dans les livres savants apparaitront dans leur extrême simplicité. Et s'il y a quoi que ce soit qui a besoin d'être corrigé, cela apparaîtra. Votre divinité est réellement avec vous dans l'accomplissement de ce rêve intérieur car enfin, pour ce rêve, vous allez l'appeler pour de bon. Elle ne manquera pas à l'appel, Elle révèlera tout ce qui doit l'être.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6504
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Messagepar Odin » Mar Avr 10, 2012 15:08 pm

Il y a une chtite faute à "nous dévoileront leur source". :)
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Avr 10, 2012 18:24 pm

Quelqu'un a du corriger, heureusement j'ai un petit ange pour sauver la face :P (Un robot correcteur discret avec des ailes et une auréole)

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Avr 10, 2012 18:47 pm

Les grands rêves inavouables II

Autre chose à rajouter c'est que les prendre ces rêves inavouables tels qu'ils sont est essentiel pour ne pas oublier une partie de nous-mêmes. La source cachée de tout ceci est d'une subtilité extrême, elle se cache d'une manière si subtile qu'aucun mot ne peut en parler, on ne peut surtout pas dire que céder à tout est une bonne stratégie, mais on ne peut surtout pas dire non plus que quoi que ce soit est à rejeter. Rien n'est à jeter si la source est perçue, seule et sans second, chaque chose a sa merveilleuse place. En attendant la perception directe, ne cherchons pas à enterrer des parts de nous-mêmes, encore une fois, bien sûr que l'assouvissement immédiat est la pire solution, mais le rêve ne doit pas être abandonné, ni ignoré, ni craint, ni refoulé. Lorsqu'il est projeté pour s'intégrer dans un but à long terme où les autres buts vertueux ont leur place et où il faut cohabiter, tout ira bien vers une solution idéale providentielle. L'idée n'est pas qu'on fera des compromis, l'idée est que la dialectique se mettra en marche toute seule pour que nos souhaits innocents soient exaucés de façon réelle, non déguisée, mais dans des circonstances favorables dont nous ne soupçonnons même pas les possibilités merveilleuses. L'énergie qui se cache dans nos désirs profonds est un moteur merveilleux.

Certains chercheurs sont plus adaptés à une voie de canalisation de ces désirs pour les détourner sur d'autres buts. C'est assez difficile mais pas impossible, et c'est bien plus prudent pour la beaucoup de pèlerins. A vrai dire c'est la voie que moi j'ai empruntée. On essaye de faire taire les désirs et comme il est impossible de faire taire cette énergie sublime, elle se transmute il est vrai ou plutôt pas, car il n'y a rien à transmuter mais elle se canalise. J'ai pratiqué ainsi dans une optique monastique et ce n'est pas pour maintenant dénigrer les mérites de cette façon. Chacun peut l'emprunter. Mais avec le temps il me semble que sur un forum dédié à la magie, elle doit être proposée comme une option, une aide très utile, mais surtout pas une nécessité ni une règle, ni une obligation, même pas une voie meilleure ou plus sûre sauf pour quelques-uns. Elle est seulement bien adaptée à des personnes qui ont une approche philosophique.

Donc ne croyez pas que les grands rêves inavouables sont à rejeter dans la pratique proposée ici, c'est un choix possible mais pas nécessaire. Je continuerai de conseiller ce choix de re-canalisation par exemple à une personne qui entame une sadhana (période de vie entièrement dédiée à la spiritualité), mais sans généraliser. Pour les autres, cela ne doit pas être considéré comme un obstacle et le travail sur le grand rêve finira par révéler l'énergie pure qui se cache là afin qu'elle s'épanouisse librement et sans causer de tort, elle sera même un moteur très puissant pour que le grand rêve intérieur s'épanouisse de manière globale et complète. Tout cela peut donc être confié sans peur et sans timidité à notre divinité d'élection et même être présent dans nos prières pourvu de ne pas perdre notre bon sens, le sens pragmatique qui est nécessaire, avec rigueur, pour l'épanouissement du grand rêve.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Mar Avr 10, 2012 18:55 pm

NB : ces développements additionnels seront ajoutés peu à peu à l'article.

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Jeu Avr 19, 2012 14:41 pm

Bien joli mais pas toujours possible hélas!! J'ai un rêve, simple, garder le contact avec une personne! J'ai essayé via un reseau social mais je n'ai rien obtenu malré avoir essayé plusieurs mis à part l'effrayer je pense vu que la personne pouvant faire le lien m'a bloqué du site!
Donc moi je veux bien vivre mes rêves, mais je me demande si réellement un jour ça sera possible!!
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Jeu Avr 19, 2012 18:54 pm

Tu n'as pas du bien lire mon article car la méthode est expliquée :)
Bon mais pourquoi tu veux retrouver cette personne? Dis moi?

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Jeu Avr 19, 2012 19:00 pm

Oh j'ai essayé avec la foi, la prière (pour moi c'est un exploit vu que je ne suis pas croyant), j'ai même tenté les rituels de magie blanche, rouge et noire mais rien y fait!

Sinon j'ai lu sans lire en fait j'étais surtout dans mes pensées à vrai dire!!

Car elle a déménagé il y'a de ça quelques mois et que j'aimerais savoir ce qu'elle devient! Mais pour tout dire c'est une personne que j'ai connu au travaille donc pour ainsi dire une enfant avec qui j'ai passé de bon moment de complicité donc seul moyen d'avoir des nouvelles = passer par les parents ce que j'ai tenté maintes et maintes fois sans résultat mis à part me faire bloquer sur le site par la mère (elle m'a bloqué de ses contact pour ne plus recevoir de messages)
Et cette personne même si elle est jeune compte pour moi, un peu trop je pense même vu que je n'étais censé qu'être son animateur, mais elle comme moi étions devenu complice et les moments là me manquent! Voilà toute l'histoire!
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6504
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Messagepar Odin » Sam Avr 21, 2012 10:18 am

Mon rêve d'enfant c'était d'être la divinité des éléments, lol.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Avr 21, 2012 10:44 am

Ne ris pas Odin, c'est le meilleur objectif qui puisse exister.

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Sam Avr 21, 2012 10:44 am

Ah moi aussi soit mettre [Maître?] des éléments, soit simple superhéro! J'ai réussi à être ni l'un ni l'autre sniff!
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Avr 21, 2012 10:54 am

Ce dont parle Odin n'a rien à voir, c'est l'essence de la voie dévotionnelle, il parle d'être La Déesse, pas d'avoir des super-pouvoirs (simple corollaire). Être la Déesse est une intuition et une réminiscence majeure du coeur de la spiritualité.
Il faut en effet que ce rêve s'accomplisse.

Quant à toi Anthony, je ne prétends pas que c'est inférieur, mais la voie est différente, ce n'est pas la dévotion ici qui s'exprime mais il y a quand même un fond commun si tu suis ce qui est expliqué et si tu parviens à l'essence de ce désir d'enfance.
Modifié en dernier par Jagannath le Sam Avr 21, 2012 11:02 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6504
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Messagepar Odin » Sam Avr 21, 2012 11:00 am

Être un super héros c'est beau comme rêve :) surtout compte tenu des qualités humaines que tu as Anthony, tu es en quelque sorte, déjà un super héros. :p

Bertrand je pense que tu dis vrai, ce qui était au cœur de mon rêve, c'était ce désir d'être dans l'être pur (quelque chose d'omniscient) et surtout, tous les attachements aux pouvoirs étaient consumés par la compassion.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Sam Avr 21, 2012 11:00 am

Oui quand j'étais enfant j'étais très loin de tout ce qui est mystique (mis à part les mythologies greco-romaine et Egyptienne qui m'a toujours attiré)

Han je viens de voir mon hrrible faute de maître!! J'ai honte lol
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Avr 21, 2012 11:01 am

Comment vas-tu y arriver ici dans cette vie Odin?
Quand je dis que c'est le meilleur objectif possible, Odin, je ne plaisante pas, cette réminiscence est ta chance de mettre fin à l'illusion et ses malheurs et de parvenir aux Terres Pures.

Et toi Anthony, comment t'y prends-tu? Qu'attends-tu de ces pouvoirs? Dis moi comment tu vois les choses maintenant, comment ce rêve pur d'enfance s'exprime-t-il et comment il peut se libérer?

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6504
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Messagepar Odin » Sam Avr 21, 2012 11:04 am

Plus j'y réfléchis et plus je me dis que je ne n'en sais rien.
Sauf peut-être vis à vis du MP que je t'ai envoyé sur l'avatar de Sarasvatī, (je crois ?).

Anthony lol, j'adorais les mythologies aussi ! C'est tellement beau.

edit : Bertrand, j'adore la poésie aussi, je peux plus vivre sans, je crois que c'est vraiment ma voie "principale".
Modifié en dernier par Odin le Sam Avr 21, 2012 11:10 am, modifié 1 fois.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Sam Avr 21, 2012 11:06 am

Merci Odin ça me touche vraiment, mais je suis bien loin du super-héro, je suis juste quelqu'un qui en aide d'autre mais à un très bas niveau sans plus! ^^
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6504
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Messagepar Odin » Sam Avr 21, 2012 11:07 am

Le niveau le plus bas est le plus haut, ton coeur est magnifique.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Sam Avr 21, 2012 11:11 am

Bertrand: Ce n'était qu'un rêve d'enfant, je me suis fait une raison depuis je reste simple humain faisant ce que je peux faire de mieu à mon niveau

Odin: Oui si beau et tellement passionant! Que ça soit la mythologie greco-romaine pour l'histoire de leurs divinités! Ou l'egyptienne pour les rôles et tout!
Joli phrase le niveau le plus bas est le plus haut, c'est très gentil merci! ;) (ça n,ous fait des points communs ça! ^^)
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Avr 21, 2012 11:31 am

Odin : "Plus j'y réfléchis et plus je me dis que je ne n'en sais rien.
Sauf peut-être vis à vis du MP que je t'ai envoyé sur l'avatar de Lakshmi (je crois ?)."


Je ne me souviens pas en tout cas en MP il n'y avait pas d'explications à ce propos, mais tu peux me donner les détails si tu veux.
Mais tu vois le problème Odin, c'est que tu as un objectif de tout premier choix, qui est une chance inouïe, mais que tu ne sais pas quoi faire et que tu coup tu le laisse végéter - à la fin il peut même mourir : c'est expliqué dans le film "l'histoire sans fin"*. Si savoir quoi faire est en effet nécessaire, cette recherche devrait prendre toute ton attention et passer devant n'importe quel autre objectif.
Tu nous parles souvent de la Déesse, (la dernière fois c'était même salvateur après tous ces débats egotiques) ce qui est une très bonne chose, de même que le fil que tu avais lancé sur les femmes d'exception. Ce besoin de l'exprimer Elle, c'est déjà y participer. Ce sont les prémices de la phase de génération dont j'ai parlé dans l'article. Néanmoins, il ne faut pas s'arrêter là. Cela doit devenir ta préoccupation majeure de chaque instant, de devenir la Déesse, et ça le deviendra d'ailleurs inévitablement lorsque tu auras saisi que c'est réellement possible. Une fois qu'on sait qu'il est possible, un tel désir ne peut que devenir le sens même, la substance même de tout le reste et cela ne peut plus être perdu de vue, ce qui s'obtient en continuant cette phase de génération.
Tu donnes toi-même une piste à suivre, la poésie. Cela aussi est une part importante de cette phase de génération, il faut libérer ce débit créateur de toutes les frontières artificielles.
Mais encore au-delà, il faut que le rêve s'accomplisse dans l'intimité de la matière, dans les cellules mêmes et dans la forme. Cela implique qu'après la phase de génération (SOLVE) doit avoir lieu une phase d'accomplissement (COAGULA) une redescente divine pour que le miracle soit entier.

Tu dois continuer la phase de génération, mais aussi garder en vue la phase d'accomplissement afin que ton travail actuel s'y adapte et s'approfondisse. A un moment donné, lorsque la phase de génération commence à devenir mature, de toutes façons, l'objectif devient le seul objectif réel même derrière tous les objectifs superficiels, alors il ne peut plus être perdu de vue et le travail commence à être rapide et efficace. Pour parvenir à ça, il faut comprendre que c'est réellement possible. Que si la Déesse t'a déjà donné toutes ces merveilles, ce n'est pas pour te dire "non tu devras t'en contenter" le jour où tu voudras accomplir ton grand rêve. Une réflexion est nécessaire pour faire émerger l'évidence. Il faut affronter les doutes au lieu de les ignorer, et peu à peu les contrer un par un par l'argumentation intérieure. Le moment où la possibilité d'accomplir le rêve devient certaine, est suivi rapidement de celui où le but ne peut plus du tout être perdu de vue même un seul instant, qui est lui-même suivi rapidement de la révélation du sans-forme et la destruction des illusions de tamas et rajas. Après quoi, peu à peu, la phase d'accomplissement va se révéler naturellement.

Anthony : "Ce n'était qu'un rêve d'enfant, je me suis fait une raison"

C'est exactement ce qu'il ne faut surtout pas faire. Lis mon article en entier et attentivement, je ne vais pas répéter ce que j'ai déjà expliqué clairement plus haut!

    * C'est quelque chose que j'ai déjà dit par ailleurs, mais ce film, l'histoire sans fin, même s'il est tourné avec peu de moyens (les enfants s'en foutent et nous ça nous attendrit) est en réalité une oeuvre absolument remarquable, qui explique aux enfants la substance de la voie magique telle que je l'aborde dans cet article. Les adultes qui ont la compréhension en arrivent forcément à un moment à comprendre que ce n'est pas juste une fiction pour enfant, mais un grand secret spirituel que dévoile ce film.
    Image
Modifié en dernier par Jagannath le Sam Avr 21, 2012 19:25 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6504
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Messagepar Odin » Sam Avr 21, 2012 11:59 am

Le rêve s'est un peu transformé, la Déesse est devenue un garçon, un être mystérieux, sur lequel j'ai commencé à écrire deux ou trois choses, dans un roman. C'est comme une âme sœur, rencontrée en rêve, ou plutôt entre rêve et réalité.
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Sam Avr 21, 2012 12:30 pm

Je viens de lire completement l'article!
Tout d'abord un point sur lequel je ne suis pas d'accord:
"C'est un des désirs les plus profondément ancrés et primaires qui prend de nombreuses formes, parmi lesquelles le désir d'une relation d'amour parfait. Comme cela semble impossible, nous acceptons des compromis et restons insatisfaits sans jamais vraiment essayer d'y parvenir par les moyens qui marchent et qui sont connus de longue date par les sages"

J'ignore si je suis un cas a part ou pas, mais je n'accepte pas de compromis, je suis célibataire depuis presque 22 ans (que je prendrais le 5 juillet) car je sais que c'est possible la relation parfaite et je ne me metterais en couple que quand j'auras trouvé la bonne personne! Voilà pour ce qui est de ce genre de rêve!

Autrement le reste de l'article m'a beaucoup aidé, pas seulement pour comprendre pour es rêves d'anfance mais surtout pour mes rêves actuels pour lesquels je doutais actuellement et auxquels j'avais peur de devoir renoncer! Merci pour cet article qui m'a redonné espoir afin de me rendre compte que si je continu à y croire sans faille il y'a plus de chance de les voir se réaliser!

Autre point qui m'a touché, c'est le passage sur le monde dans lequel nous souhaitons vivre surtout le passage où chacun devrait accepter les choix d'autrui sans les accuser de tout les maux j'ai trouvé ce passage si "utopique" ça serait vraiment parfait mais hélas je pense que ça restera à l'état d'espoir car le monde n'est pas prêt d'accepter les choix de chacuns!
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6504
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Messagepar Odin » Sam Avr 21, 2012 13:24 pm

Bertrand a écrit :Odin : "Plus j'y réfléchis et plus je me dis que je ne n'en sais rien.
Sauf peut-être vis à vis du MP que je t'ai envoyé sur l'avatar de Lakshmi (je crois ?)."


Je ne me souviens pas en tout cas en MP il n'y avait pas d'explications à ce propos, mais tu peux me donner les détails si tu veux.


"Children, have patience - more and more patience. Patience is the soul of peace. Your selfless love of those in need carries you on your voyage to self-realization. He, who has love for the Truth, possesses real wealth. The power of your meditation is the only key to open the treasure house of divine knowledge. Have more attention on the truth. It strengthens your divine power, and you will obtain mastery over the elements.

My beloved Children, I am expecting a glorious future for all of you. My sweet children, you can never separate yourself from me."


Traduction perso :

Mes enfants, soyez patients - de plus en plus patients. La patience est l'âme de la paix. Votre amour désintéressé de ceux qui sont dans le besoin vous portera dans votre voyage vers la Réalisation. Celui, qui a l'amour de la Vérité, possède la réelle richesse. Le pouvoir de votre méditation est la seule clef pour ouvrir la demeure du trésor du savoir divin. Accordez plus d'attention à la vérité. Cela renforce votre pouvoir divin, et vous obtiendrez la maîtrise sur les éléments.

Mes Enfants chéris, je m'attends à un avenir glorieux pour chacun d'entre vous. Mes enfants chéris, vous ne pouvez jamais être séparés de moi. "
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Sam Avr 21, 2012 19:12 pm

Anthony : "Tout d'abord un point sur lequel je ne suis pas d'accord"

J'ai juste décrit le cas général, je trouve naturellement très auspicieux d'avoir toujours voulu préserver ton idéal, et assurément c'est un excellent choix, ... à une condition. Or nous devons en parler.

Anthony : "J'ignore si je suis un cas a part ou pas, mais je n'accepte pas de compromis"

Le choix de préserver l'idéal est un excellent choix mais qui seul mène à une impasse, ce choix est stérile si on ne fait pas le pas d'entamer un processus volontaire pour que la rencontre arrive effectivement (enfin je dis "rencontre", mais ce n'est pas nécessairement avec une femme, il y a bien entendu bien d'autres formes que l'amour pur peut prendre, il se peut aussi que tu ne saches pas encore quelle forme c'est sensé prendre, ce qui n'est pas important car cela prendra la bonne forme durant la phase de génération, mais dans tous les cas la démarche est similaire).

C'est pour ne pas que cet idéal meure qu'un travail est nécessaire, une phase de génération. L'article détaille bien je crois la nécessité de travailler jour après jour à imaginer cette relation parfaite de sorte qu'elle ne reste pas imaginaire. Imaginer avec une certaine rigueur, une certaine méthode, et tout ceci en relation/collaboration étroite avec la magie. Si ce travail est effectué, sois bien certain que le rêve prendra corps. En revanche je peux te dire la même chose qu'à Odin : puisque tu as un rêve de qualité et que tu as su faire des choix judicieux pour le préserver, il ne faut pas le laisser mourir, il faut le rêver puissamment -> phase de génération, et garder à l'esprit la mise en pratique sans trahir l'idéal d'aucune façon (donc il faut une très grande foi dans la magie) -> phase d'accomplissement.

Bien entendu si tu as envie on peut parler de la façon dont tu vas t'y prendre, le moment est bien choisi. Histoire de passer à la pratique. Non pas que je veuille être intrusif, car la seule chose que je peux faire c'est te motiver pour avancer, mais surtout ne pas orienter la forme de la phase de génération : il faut au contraire te laisser te libérer de tous les aprioris (y compris les miens!) pour que tu donnes ta propre forme à ce travail, la forme naturelle pour toi qui se fera spontanément (bien que rigoureusement).

Anthony : "Autre point qui m'a touché, c'est le passage sur le monde dans lequel nous souhaitons vivre surtout le passage où chacun devrait accepter les choix d'autrui sans les accuser de tout les maux"

Oui là je parlais d'un de mes rêves à moi, il te semble peut-être utopique, mais à moi pas du tout. Ici je ne peux pas t'expliquer, la seule façon est de suivre la voie soi-même, mais chacun avec notre propre rêve intérieur. C'est seulement avec ton rêve merveilleux que cela va marcher pour toi, avec le mien, cela semblera utopique. En réalité, le monde pur où il n'y a qu'amour n'est pas utopique, il est à portée de main, mais le chemin pour y arriver est notre rêve intérieur personnel, c'est un chemin unique, si je te raconte ma manière à moi de procéder, cela ne sera pas d'une grande aide alors que si tu crois en ton propre rêve, la voie s'ouvrira toute grande.

Odin : "Accordez plus d'attention à la vérité. Cela renforce votre pouvoir divin, et vous obtiendrez la maîtrise sur les éléments."

C'est bien car tu regroupes peu à peu finalement des morceaux du puzzle pour ta phase de génération. Ceci dit, tu as compris où je voulais en venir, regrouper des morceaux est seulement une préparation. Peu à peu la phase de génération doit devenir non seulement totale, mais en plus, axée vers une mise en pratique vraiment tangible.

Je me permets d'insister sur l'aspect matériel : d'autant plus qu'il s'agit de la Déesse, Elle, La Magie, qui est l'enchantement du monde (malkuth), l'enchantement qui est dans l'intimité même de la matière, il n'est pas possible de faire l'économie d'une réalisation matérielle du rêve.
A la limite si on développe une voie dévotionnelle pour Shiva, on peut mettre ça plus ou moins de côté, mais si c'est la Déesse, il n'est pas question de La réaliser pleinement autrement qu'en allant jusque dans l'intimité de la matière. La phase de génération et les pratiques qui s'en suivent doivent donc envisager la réalisation de ce rêve de façon radicale. D'ailleurs pour ceux qui ont cette réminiscence-là, la motivation profonde ne tiendrait pas sur la durée si l'objectif n'incluait pas cette ambition.

Mais sur le même modèle (que chacun doit adapter à sa propre voie, son propre rêve intérieur) il doit devenir clair pour la mise en pratique de ce qui est exposé dans cet article, que chaque fois qu'on essaye de réduire le rêve (par exemple en disant "ok, mais la transformation matérielle étant impossible je vais chercher autre chose") c'est notre vieille habitude de toujours faire des compromis, c'est à dire en réalité un manque de foi caractéristique. Or la foi totale sera nécessaire pour la mise en pratique efficace, donc autant commencer directement par là!

Autrement, Odin, il est évident puisque tu as commencé ce roman que tu as déjà au fond une connaissance (non intellectuelle) du système que nous abordons ici. Disons une intuition un peu trop pertinente pour être isolée d'un ensemble plus vaste (souvenirs de Devi-Loka etc.) donc continue ce roman sans apriori. Dans la forme il y a des compromis, mais le fond, sa tendance est de t'en libérer peu à peu. Cette phase de génération doit être continuée tranquillement, patiemment, mais avec la ferme conviction qu'elle est vouée à aboutir pour toi jusqu'à réalisation pleine et entière de ton rêve intérieur, une réalisation sans compromis, jusque dans la réalité matérielle la plus tangible et la plus substantielle.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6504
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Messagepar Odin » Sam Avr 21, 2012 22:28 pm

Je me demande si ça n'a pas déjà commencé mais je n'ose pas trop en parler en public. :s
Fais de l'Amour ta magie

Avatar de l’utilisateur
anthony5790
Messages : 1813
Enregistré le : Ven Déc 21, 2007 12:11 pm

Messagepar anthony5790 » Sam Avr 21, 2012 22:33 pm

Merci de tes réponses Bertrand!!
Pour ce qui est de la façon de m'y prendre au niveau de l'amour j'ai déjà ma petite idée, pour toute sorte d'amour que je puisse donner! Il me faut juste les personnes à qui le donner! Pour certains c'est simple pour un en particulier mes exigeances sont vraiment hautes et même si je sais ce que j'attends, il va me falloir garder la foi en moi et en l'avenir (ne croyant pas en Dieu(x) je ne dirais pas avoir la foi en dieu)!

Pour ce qui est de ton rêve que je dis utopique , oui selon le sujet que tu souhaite faire accpter c'est plus ou moin utopique mais ayant le même pour des sujets surement bien différents du tiens, pour ma part c'est utopique! Mais ça ne m'empêchera en rien d'avancer de toute façon je pars du principe que peu importe ce que l'on fait les gens parleront donc autant faire ce qui nous plait!
Le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Avatar de l’utilisateur
Jagannath
Fondateur
Messages : 13976
Enregistré le : Mer Juin 21, 2006 16:42 pm
Contact :

Messagepar Jagannath » Dim Avr 22, 2012 0:39 am

Odin : "Je me demande si ça n'a pas déjà commencé mais je n'ose pas trop en parler en public."

A vrai dire si c'est le cas il ne faut pas en parler à part à son propre maître où à ceux qui suivent précisément la même voie.

Lorenna
Messages : 515
Enregistré le : Jeu Oct 06, 2011 23:17 pm
Magie pratiquée : Voyance et empathie

Messagepar Lorenna » Dim Avr 22, 2012 2:37 am

...
Modifié en dernier par Lorenna le Dim Avr 22, 2012 22:48 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 6504
Enregistré le : Dim Juil 13, 2008 21:50 pm
Magie pratiquée : Enchanteur

Messagepar Odin » Dim Avr 22, 2012 13:18 pm

Bertrand a écrit :Je me permets d'insister sur l'aspect matériel : d'autant plus qu'il s'agit de la Déesse, Elle, La Magie, qui est l'enchantement du monde (malkuth), l'enchantement qui est dans l'intimité même de la matière, il n'est pas possible de faire l'économie d'une réalisation matérielle du rêve.
A la limite si on développe une voie dévotionnelle pour Shiva, on peut mettre ça plus ou moins de côté, mais si c'est la Déesse, il n'est pas question de La réaliser pleinement autrement qu'en allant jusque dans l'intimité de la matière.


Je fais pas vraiment de distinction entre les deux, enfin, je peux appeler "Dieu" la Déesse, ça ne me dérangera pas tellement. ça me dérangeait avant mais plus maintenant.
Fais de l'Amour ta magie


Retourner vers « Pandore »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité